Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Conférence internationale d’urgence contre la guerre, contre (...)

Conférence internationale d’urgence contre la guerre, contre l’ingérence étrangère, pour la défense de la souveraineté des peuples et des Nations

Depuis des mois maintenant, la Libye est sous le feu des forces de l' OTAN.

L'un des pays les plus développés du continent africain n'est plus que ruines et cendres, ses villes sont détruites et ravagées, occupées par des hordes fanatiques soudoyées par les grandes puissances impérialistes.

Des centaines de milliers de libyens ont été contraints à la fuite et à l'exil pour échapper aux massacres et aux bombardements, un prétendu Conseil national de transition vers la barbarie promène en toute impunité ses milices dans des villes désertées où ceux qui sont restés se cachent pour échapper aux viols et aux meurtres.

Depuis des mois, des médias soumis à une censure militaire jusque là inconnue en temps de paix déversent des flots de mensonges, se taisent sur les crimes de l'OTAN, fabriquent de faux reportages et publient des prétendus communiqués de victoire.

Dans tous les pays, la prétendue opposition est muselé, elle se tait et couvre par son silence la destruction d'une nation souveraine, pire encor ,par leurs votes et leurs déclarations ils se rangent ouvertement du côté des assassins baptisés combattants de la liberté.

Quelle que soit l'issue militaire du conflit sur laquelle toutes les informations sont incertaines, le courage et la résistance acharnée des combattants de Syrte et de Bani Walid constitue la première défaite de l'Otan, elle marque d'une tâche indélébile le prétendu gouvernement provisoire qui n'est qu'un gouvernement d'occupation.

Quels ministres pour ce gouvernement ? Un ministre de l'Education et des écoles détruites, un ministre de l'Equipement et des villes ravagées, un ministre des Affaires étrangères qui appelle au bombardement et à l'occupation de son pays, un ministre de l'Intérieur qui livre la population de Tripoli aux bandes armées islamistes...

Ce « gouvernement » a reçu de l'OTAN le pouvoir de régner par la terreur, il ne sera jamais un gouvernement légitime, il concentre déjà sur lui la haine de tout un peuple, pour l'instant réduit à une rage impuissante, il n'aura jamais ni le pouvoir, ni les soutiens, ni la base sociale nécessaire pour reconstruire un Etat, des bandes armées, la violence et le chaos sont le seul avenir « démocratique » que l'impérialisme peut offrir aux peuples du monde.

Rien n'est fini et la victoire n'a pas encore choisi son camp, parce que c'est à l'échelle de tout le Maghreb, de tout le Moyen Orient que la lutte est engagée, les peuples n'ont pas encore dit leur dernier mot, ni en Tunisie, ni en Egypte, ni en Algérie.

Les forces qui ont abattues Ben Ali et Moubarak n'ont pas encore été écrasées, les millions de travailleurs qui ont renversé la dictature se regroupent aujoud'hui dans l' UGTT, les comités de défense de la Révolution sont toujours vivants et en Egypte, les grèves et les occupations se multiplient exigeant les renationalisations des entreprises privatisées.

Encore et toujours, l'impérialisme tente de dresser la guerre civile contre les peuples pour déchirer et disloquer les nations, il voudrait voir Coptes et musulmans s'affronter dans une lutte fratricide pour briser l'unité de ceux qui ensemble ont abattu Moubarak.

Dans cette situation tragique, le Parti des travailleurs d'Algérie lance un appel à une Conférence internationale d'urgence contre la guerre, contre l'ingérence étrangère, pour la défense de la souveraineté des peuples et des Nations.

Il appelle tous les militants, toutes les organisations qui veulent défendre cette cause sâcrée à se regrouper et coordonner leurs forces et leurs actions,pour qu'enfin la résistance des peuples puisse s'exprimer.

Il appelle les militants et les organisations d'Europe et d'Amérique à participer à cette Conférence, pour ensemble combattre contre la guerre et contre la ruine promise à tous les peuples, ceux qui sont écrasées par les bombes et ceux qui le sont par la Dette

http://www.lexpressiondz.com/actualite/140567-louisa-hanoune-et-des-syndicalistes-europeens-denoncent.html

Documents joints à cet article

Conférence internationale d'urgence contre la guerre, contre l'ingérence étrangère, pour la défense de la souveraineté des peuples et des Nations

Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • latortue latortue 18 octobre 2011 11:37

    France 24 conseillé en communication des rebelles du CNT , mais aussi des journalistes indicateurs de cible a bombarder, déposent des balises, les journalistes ou ce qui se cache derrière le nom de journaliste , deviennent donc des combattants , ils prennent leurs renseignements directement au siège de l’otant ,la télévision libyenne a été débranché des satellites elle est donc devenue invisible aux yeux du monde ,résultat 50 000 morts 200000 blessé et 2 millions de déracinés .sur 6 millions d’habitants faites le rapport avec la France et vous vous rendrez compte du génocide .

    En dépit des moyens considérables en bombardiers, hélicoptères de combats, mercenaires et forces spéciales, de toutes nationalités ,occidentales et arabes, tanks, roquettes, artillerie, ils n’y arrivent pas et c’est à chaque fois une escalade de plus dans l’implication de « l’occident » en moyens militaires et humains sur le terrain le commando . Et cela fait 7 mois que les pro Kadhafie résistent contre les Pro CNT pour une guerre qui ne devait durer que quelques jours et qui a déployé des milliers de bombes ,le peuple libyen tout petit pays de 6 millions d’habitants continue a résister farouchement.

     le commando Hubert de la Marine nationale, travaillant pour le Commandement des opérations spéciales. Lors de l’offensive finale des insurgés sur la capitale libyenne, des renforts sont arrivés par la mer, comme cela avait été alors annoncé. Ces hommes - un premier groupe d’environ 200 combattants, suivis d’autres - venaient de la ville rebelle de Misrata. Leur transport et leur débarquement à terre, le dimanche 22 aout, ont été grandement facilités par l’action des commandos-marine français, présents depuis plusieurs semaines sur les bateaux de la Marine au large. D’autres éléments du COS, débarqués en Transall, ont ensuite participé à la réouverture et à la sécurisation de l’ambassade de France.(en violation avec les traités qui interdisent les combattants de otan sur place)

    le 15 octobre une manifestation a eu lieu a Tripoli soit disant ville entièrement dédié au CNT ce qui est faux et archi faux ,les combattants de la révolution ont encerclés la manifestation et tiré a balle réelle dans la foule.

    plusieurs tribu s’affronte en Libye le CNT est bien mal en point ,et ,l’après guerre nous réserve quelques belles surprises ,plutôt dans le sens désagréable .les USA s’en rende un peu compte maintenant ,il ont envoyé une délégation pour retrouver les armes disparues ,peut etre ont il peur qu’elle serve contre israel.

    certain compte vont se régler apres ,le peuple Libyen est un peuple fier ,il savent ce qu’ils avaient ,et maintenant ils voient le résultat .

    que va t’on trouvé après la guerre ??????????sous prétexte d’apporter la démocratie et de protéger le peuple Libyen ,nous avons rasé le pays détruit des villes superbes réduite a l’état de ruine ,et tué des milliers de personne ,et ,ça dans un silence assourdissant et nous nous disons CIVILISE laissez moi rire .

    http://lavoixdesmartyrsdelalibertedexpression.blogs.nouvelobs.com/archive/2 011/10/15/libye-des-manifestants-pro-kadhafi-violement-reprimes-a-trip.html

    http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Quand-Hubert-debarquait-a-Tripoli_a395.html


    • HerveM HerveM 18 octobre 2011 15:31

      Allons, un peu de sérieux ! Souhaitez vous mettre en doute les bienfaits de l’Alliance
      Méditerranéenne tant souhaitée par notre prézydent (voir son premier discours une fois élu) et ses Maîtres ?

      Les pays européens étant aux ordres de kionsedoute, c’est déjà réglé pour nous. Et puis pas la peine de nous déplacer au cas ou ’ils organiseraient un référendum hein, nous savons par expérience qu’ils s’en balancent.
      Alors, kikinoumanque ? Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Israël, Syrie, Turquie. Et là, on comprend que la spontanéité des révoltes du printemps dernier dans certains de ces pays était factice, comme à peu près tout ce qui passe à la tévé....


      • yvesduc 18 octobre 2011 21:46

        Tout est dit. Les nouvelles provenant de Libye sont en effet dramatiques. Les libyens n’acceptent pas le nouveau pouvoir.


        • EricB 19 octobre 2011 09:09

          C’est sur, elles « acceptaient » l’ancien. Elles n’avaient pas bien le choix.


        • yvesduc 21 octobre 2011 09:22
          EricB, les Libyens avaient certainement envie de changement (comme partout), mais ils acceptaient l’ancien pouvoir dans la mesure où l’argent du pétrole, redistribué, leur assurait un haut niveau de vie. La Libye était la « Suisse » de l’Afrique : tout le monde avait un toit ; la santé et l’enseignement étaient gratuits ; les voitures et l’essence ne coûtaient rien, et les indicateurs objectifs (taux d’alphabétisation, etc.) étaient parmi les meilleurs des pays en voie de développement. Aujourd’hui, les infrastructures sont détruites (eau, électricité...) et il faudra au moins une génération pour reconstruire, à supposer que le nouvel occupant le veuille. Les civils vivent une situation dramatique et les bombes de l’OTAN ont renvoyé ce pays à l’âge de pierre. Même les hôpitaux sont la cible des bombes de l’OTAN.

          Ces jours-ci, c’est la ville de Syrte toute entière (80 000 habitants) qui est sacrifiée : quel libyen patriote infligerait cela à son pays ? Réponse : c’est l’OTAN qui détruit la Libye, le CNT et les « rebelles » (parfois mercenaires) d’Al Qaïda ne sont que le paravent de l’organisation militaire. Ils trahissent leur pays dans l’espoir de quelques miettes de pouvoir, si la population ne les chasse pas et accepte la Charia (la Libye est laïque depuis 40 ans).

          Si quelques naïfs ont pu croire aux promesses des militaires occidentaux, les Irakiens et les Afghans, eux, savent ce qu’il en est.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

rakosky

rakosky
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès