Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Conférence publique du Dalaï lama à Paris le 7 juin 2009

Conférence publique du Dalaï lama à Paris le 7 juin 2009

Le chef spirituel et temporel du Tibet, le Dalaï lama, se rendra en France et plus particulièrement à Paris, dont il est citoyen d’honneur depuis un an, pour une visite de 2 jours, les 6 et 7 juin 2009. Il y donnera notamment une conférence publique intitulée « éthique et société », le dimanche 7 juin au Palais Omnisports de Paris Bercy.

Le 21 avril 2008, le Conseil de Paris avait voté en faveur du vœu proposé par le maire Bertrand Delanoë « d’attribuer au Dalaï lama le titre de citoyen d’honneur de la Ville » distinction qui lui fut décerné le même jour qu’à Hu Jia, le célèbre dissident chinois activiste en matière d’écologie et de SIDA. La Chine avait critiqué, utilisant une rhétorique devenue habituelle, le geste de Paris. "Cette décision est une grossière ingérence dans les affaires intérieures chinoises, portant gravement atteinte aux relations franco-chinoises", avait commenté la porte-parole du ministère des Affaires étrangères alors qu’avant le vote de la proposition de Bertrand Delanoë, l’ambassade de Chine en France s’était permise d’adresser aux conseillers de Paris une lettre pour les dissuader de l’approuver. Plus récemment, après l’annonce d’une rencontre programmée entre Nicolas Sarkozy et le Dalaï lama, le gouvernement chinois n’avait pas hésité à annuler le sommet Chine-Union européenne qui devait se tenir en France le 1er décembre. Pour autant, le 6 décembre 2009, Nicolas Sarkozy avait maintenu sa rencontre avec le Dalaï lama, dédramatisant la situation après la condamnation chinoise et appelant Pékin au dialogue. Si le dialogue tibéto-chinois est actuellement dans l’impasse, le dialogue franco-chinois a lui été rétabli à l’occasion de la rencontre du G20 début avril 2009. Un communiqué commun de la Chine et de la France a été diffusé peu de temps avant une rencontre entre les présidents Hu Jintao et Nicolas Sarkozy. On pouvait y lire que Paris rejetait "les accusations qui auraient pu être émises contre la position de la France", mais soulignait que la France n’avait "jamais été partisane de l’indépendance du Tibet". Ce fut une occasion où la diplomatie française renoua avec la Chine, mais n’oublia cependant pas de rappeler les propositions de dialogue du Dalaï lama, qui ne demande plus l’indépendance du Tibet depuis le début des années 70. En mars 2009, l’Afrique du Sud, céda aux pressions de Pékin, et n’attribua pas de visa au Dalaï lama invité à une conférence sur le football comme instrument de lutte contre le racisme et la xénophobie en vue de la Coupe du monde de football 2010, entraînant les protestations du ministre de la Santé sud-africain Barbara Hogan et des prix Nobel de la Paix Frederik de Klerk et Desmond Tutu qui devaient aussi participer à cette conférence, finalement reportée sine die. Récemment, au Pays Bas l’ambassadeur de la République populaire de Chine a adressé une lettre de protestation aux parlementaires du Parlement des Pays Bas qui ont cependant maintenu leur prochaine rencontre publique avec le Dalaï lama. Depuis plus de 50 ans, au travers d’une politique de transfert de population han (ethnie majoritaire chinoise), de sinisation et d’exploitation des ressources, la Chine colonise le Tibet, mais aussi la Mongolie septentrionale, le Turkestan oriental et la Mandchourie. La dénonciation par la Chine des visites du Dalaï lama vise bien évidemment à faire un exemple et réduire au silence tous ceux qui pourraient critiquer la politique intérieure chinoise et faire oublier au monde sa politique de colonisation toujours en vigueur. L’imposition par la Chine de sa volonté politique au reste du monde peut s’observer sur d’autres aspects de la politique internationale. Ainsi, dans les grandes institutions internationales, la Chine rechigne à lutter contre la prolifération nucléaire, les génocides ou les guerres civiles. Elle a aussi permis à des dictatures comme celle du Zimbabwe, du Soudan ou de la Corée du Nord d’échapper à de sévères sanctions. Hier encore, contrecarrant les condamnations de la communauté internationale après le tir de missile de la Corée du Nord, Pékin appelait toutes les parties à la retenue. Il est de plus en plus clair au travers de ces récentes prises de positions que la Chine s’engage dans une stratégie visant à défendre sa politique totalitaire et coloniale, invalidant ainsi sa potentialité à assumer les responsabilités d’une superpuissance. Ne serait-ce que par solidarité avec le Tibet qui se trouve dans une situation officieuse de loi martiale, et pour exprimer un refus d’une politique totalitaire et coloniale, il nous parait souhaitable de venir en grand nombre à la conférence du Dalaï lama. Intitulée "éthique et société", cette conférence se tiendra au Palais Omnisports de Paris Bercy le dimanche 7 juin à partir de 14h (il est conseillé de venir en avance) et a pour thème l’un des engagements majeurs du Dalaï lama visant à promouvoir les valeurs humanistes. Le Dalaï lama considère ces valeurs humanistes comme une véritable éthique laïque, et comme étant les plus importantes pour le bonheur des êtres humains et de tous les êtres. Reconnu sur le plan international pour son action pacifique soulignée par un Prix Nobel de la Paix en 1989, le Dalaï lama, chef temporel et spirituel des Tibétains en exil, se décrit volontiers comme un "simple être humain". Ne manquons pas l’une des peut-être dernières occasions de rencontrer l’un des plus grands sages de notre temps, un défenseur des droits de l’homme partisan constant de la non-violence, et un visionnaire d’une persévérance remarquable puisque dès les années 70, il fondait ses choix politiques visant à initier un dialogue avec la Chine en se basant sur l’interdépendance entre les nations de plus en plus évidente de nos jours. Pour plus d’informations, voir le site www.dalailama-paris2009.fr et http://www.bercy.fr/programme/evenement/1095

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • manusan 1er mai 2009 11:13

    et là, pas un mot des chinois, pas de boycotte, rien ...

    autre vente aux enchères avec des antiquité chinoises ... rien

    interdiction de « our body » .... rien

    faux diplômes .... rien

    le gouvernement chinois aurait il d’autres problèmes plus grave, genre un bulle spéculative du $ au fond des coffres ?


    • amipb amipb 1er mai 2009 11:43

      Attention, défendre l’un des derniers bastions du « Tibet féodal » va certainement vous valoir quelques volées de bois vert de la part d’anarcho-gauchistes et autres anti-cléricaux mal informés ! smiley

      Autrement, les enseignements de ce grand monsieur, au-delà d’une simplicité qui peut en rebuter certains, devraient être mis en application au plus vite pour sortir des mauvaises habitudes humaines nous plongeant dans une crise de l’avoir particulièrement symbolique.

      Si seulement certains ne voyaient pas en lui qu’une icône à la mode...

      « Il n’y a pas de désarmement autre qu’intérieur »


      • plancherDesVaches 1er mai 2009 13:34

        « Le Dalaï lama considère ces valeurs humanistes comme une véritable éthique laïque »

        Dedieu... pire que sark.... le Notre Président au niveau hypocrisie.

        Malgré que sa religion soit la plus pacifique (elle est la SEULE qui n’ait pas détruit d’églises d’autres religions), parler de laïcité, faut quand-même le faire....


        • natmaka 1er mai 2009 16:42

          Les propositions du Dalaï Lama ménagent la liberté de culte (je graisse) :

           Fundamental Rights :
          All Tibetan citizens will be equal before the law. They are entitled to equal rights without discrimination on grounds of sex, race, language, religion, social origin, etc."

        • DACH 1er mai 2009 15:40

          BIBLIOGRAPHIE TIBET

          Bonjour, ci-dessous une liste de livres récents qui apportent un éclairage net. De quoi ne plus perdre son temps avec l’image d’arriérés d’un autre âge que certains prêtent aux Tibétains d’aujourd’hui.

          -Tibet, le Moment de Vérité, F. Lenoir, Plon, 237 p, 18,90€.

          -Tibet, la question qui dérange, C.B. Levenson, 295p, 19€.

          -A la rencontre du Dalaï Lama, R. Liogier, Flammarion, 251p, 18€.

          -Les huit marches vers le bonheur, B.H. Gunaratana, préface d’A. Desjardins, Albin Michel, 393p, 22€.

          -Ma voix pour la liberté, A.C. Drolma, préface de M. Ricard, 254p, 18,90€.

          -Le chemin des nuages blancs, pèlerinages d’un moine bouddhiste au Tibet, Lama A. Govinda, Albin Michel, 445p, 12€.

          -Changer l’avenir, T.N. Hanh, Albin Michel, 146p, 12€.

          -Le grand livre des proverbes tibétains, Presses du Châtelet, 231p, 38€.

          -Le Dalaï Lama, mon autobiographie spirituelle, Sofia Stril-Rever, Presses de la Renaissance, 19,80€.

          -Nechung, l’Oracle du Tibet, Thubten Ngodup, Françoise Bottereau-gardey, Laurent Dehayes, Presses de la Renaissance, 19,80€.

          -Kalachakra, un mandala pour la paix, Sofia Strill Rever, Matthieu Ricard. Préface du DL. Ed de La Martinière, 32€.

          -Tibet, Histoire d’une tragédie, Kim Yeshi. Préface du DL. Ed de La Martinière, 25€.

          Sites web en www  :

          Bureau du Tibet  : < tibet.info.net>

          Fédération du Bouddhisme Tibétain  : <fbt-asso.org>

          Sa sainteté le 14ème Dalaï Lama défend aussi la cause tibétaine, au nom de valeurs universelles. C’est pour nous tout l’intérêt de découvrir ce qu’il a à nous dire, entre autres sur nos projets de civilisation.

          Cordialement. Namaste. DACh


          • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 1er mai 2009 18:39

            Que d’actualités durant cette période ! Le 7 juin, nous votons, nous français, pour les élections européennes (pour élire nos députés européens). Si l’on rajoute la grippe actuelle qui se propage, les 30 minutes de nos journaux de 20 heures ne suffiront plus ! Il faudra allonger le temps...


            • Surya Surya 1er mai 2009 19:51

              Merci pour cet article et l’info qu’il annonce. Les voix qui s’élèvent pour la non violence, pour le dialogue entre les peuples et pour la paix sont pour moi une énorme bouffée d’oxygène.
              J’y serai


              • Bleu Montréal 2 mai 2009 01:00

                AH ... CE FAMEUX DALAI LAMA ....... QUI A PRIS LA DÉFENSE DE ...PINOCHET .....LORSQUE LE CHILI ...... A DEMANDÉ SON EXTRADITION ..... DE GRANDE-BRETAGNE ................ ÇA EN DIT LONG SUR ...........LE PERSONNAGE 


                • amipb amipb 2 mai 2009 01:26

                  Parce que dire que l’on devrait laisser Pinochet tranquille en raison de son âge avancé et de sa santé fragile te semble un plaidoyer pour les massacres du Chili ? Encore une bonne grosse désinformation de la part de personnes dont on cherche toujours l’intérêt à répandre ce genre de propagane à 5 yuans.


                • Bleu Montréal 2 mai 2009 01:06

                  Qui sont ses sponsors du dalai-lama ?

                  De 1959 à 1972 :

                  - 180.000 dollars par an pour lui personnellement, sur les fiches de paie de la CIA (documents libérés par le gouvernement américain ; le dalaï-lama a nié la chose jusqu’en 1980).

                  - 1,7 million de dollars par an pour la mise en place de son réseau international.

                  Ensuite le même montant a été versé via une dotation du NED, une organisation non gouvernementale américaine dont le budget est alimenté par le Congrès. Le Dalaï-Lama dit que ses deux frères gèrent « les affaires ». Ses deux frères, Thubten Norbu (un lama de rang supérieur) et Gyalo Thondrup avaient été embauchés par la CIA dès 1951, le premier pour collecter des fonds et diriger la propagande et le second pour organiser la résistance armée.


                  • amipb amipb 2 mai 2009 01:25

                    Renseigne-toi sur les fameuses relations avec son frère, la guerre menée par les khampas du mustang et la lettre du Dalaï Lama pour que toute cette violence s’arrête ! Par ailleurs, si ton pays était convoité par les Etats-Unis et envahi par la Chine, est-ce que cela discréditerai totalement ton combat pour virer l’envahisseur ?


                  • natmaka 2 mai 2009 17:13

                    Rappelons que les États-Unis d’Amérique, par le truchement de leurs services secrets, sponsorisa également la Résistance française. Cela rend difficile de prétendre « raisonner » en sous-entendant que ceux qui sont aidés par les USA sont des salauds...


                  • amipb amipb 2 mai 2009 01:30

                    Etre occidental, avoir accès à l’information non censurée sur le Net, avoir les moyens de se déplacer dans le monde pour voir de ses propres yeux et continuer à essayer de discréditer quelqu’un qui a fait et fait toujours beaucoup pour la paix dans le monde, c’est être soit un imbécile, soit un vendu à des intérêts faisant fi de la personne humaine. Si le Dalaï Lama était le monstre que certains évoquent ici, j’aimerai comprendre pourquoi son peuple lui apporte encore tout son soutien, et risque les balles des gardes chinois ou les matraques et les geôles des policiers népalais pour le rejoindre...


                    • MR MERLIN Perpleks 2 mai 2009 01:56

                      Parler de non-violence d’une personne sponsorisée par la CIA, fallait oser.


                      • antyreac 2 mai 2009 09:23

                        Pourquoi ce serai mieux qu’il soit sponsorisé par le KGB ?


                        • antyreac 2 mai 2009 09:25

                          Apprends mon ami que le rouble ne vaut pas grand chose sur le marché des dévises.


                          • antyreac 2 mai 2009 09:27

                            Apprends aussi qu’il a sans doute été sponsorisé par d’’autres organismes que la CIA


                            • antyreac 2 mai 2009 09:29

                              Enfin son sponsor le plus précieux c’est le public mondial qui le soutien en majorité dans son

                              combat pour son pays.


                              • antyreac 2 mai 2009 09:30

                                Combat pacifique bien sûr.


                                • Phil279 3 mai 2009 12:26

                                  La CIA sponsor du Dalaï Lama

                                  Jean-Paul Desimpelaere   Patrick French, alors qu’il était directeur de la « Free Tibet Campaign » (Campagne pour l’indépendance du Tibet) en Angleterre, a été le premier à pouvoir consulter les archives du gouvernement du Dalaï-Lama en exil. Il en a tiré des conclusions étonnantes.

                                  Les Chinois ont-ils liquidé les Tibétains ?
                                  http://www.solidaire.org/ 31-05-2006

                                  Il en est arrivé à la conclusion dégrisante que les preuves du génocide tibétain par les Chinois avaient été falsifiées et il a aussitôt donné sa démission en tant que directeur de la campagne pour l’indépendance du Tibet (1).

                                  Dans les années soixante, sous la direction du frère du Dalaï-Lama, Gyalo Thondrup, des témoignages furent collectés parmi les réfugiés tibétains en Inde. French constata que les chiffres des morts avaient été ajoutés en marge par après. Autre exemple, le même affrontement armé, narrée par cinq réfugiés différents, avait été comptabilisée cinq fois. Entre-temps, le chiffre de 1,2 million de tués par la faute des Chinois allait faire le tour du monde.

                                  French affirme que ce n’est tout bonnement pas possible : tous les chiffres concernent des hommes. Et il n’y avait que 1,5 million de Tibétains mâles, à l’époque. Il n’y en aurait donc quasiment plus aujourd’hui. Depuis, la population a augmenté pour atteindre presque 6 millions d’habitants actuellement, soit presque deux fois plus qu’en 1954. Chiffre donné et par le Dalaï-Lama et les autorités chinoises, étonnamment d’accord pour une fois.

                                  Les observateurs internationaux (la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la santé) se rangent d’ailleurs derrière ces chiffres. N’empêche qu’aujourd’hui encore, le Dalaï-Lama continue à prétendre que 1,2 million de Tibétains sont morts de la faute des Chinois.

                                  Le dalaï-lama est-il une sorte de pape du bouddhisme mondial ?

                                  Ici, il convient de relativiser les choses. 6 % de la population mondiale est bouddhiste. C’est peu. En outre, le dalaï-lama n’est en aucun cas le représentant du bouddhisme zen (Japon), ni du bouddhisme de l’Asie du Sud-Est (Thaïlande), ni non plus du bouddhisme chinois. Le bouddhisme tibétain représente seulement 1/60e de ces 6 %. Et, enfin, il existe de plus au Tibet quatre écoles séparées. Le Dalaï-Lama appartient à l’une d’elles : la « gelugpa » (les bonnets jaunes). Bref, un pape suivi par peu de fidèles religieux, mais par beaucoup d’adeptes politiques…

                                  Qui sont ses sponsors ?

                                  De 1959 à 1972 :

                                  - 180.000 dollars par an pour lui personnellement, sur les fiches de paie de la CIA (documents libérés par le gouvernement américain ; le dalaï-lama a nié la chose jusqu’en 1980).

                                  - 1,7 million de dollars par an pour la mise en place de son réseau international.

                                  Ensuite le même montant a été versé via une dotation du NED, une organisation non gouvernementale américaine dont le budget est alimenté par le Congrès. Le Dalaï-Lama dit que ses deux frères gèrent « les affaires ». Ses deux frères, Thubten Norbu (un lama de rang supérieur) et Gyalo Thondrup avaient été embauchés par la CIA dès 1951, le premier pour collecter des fonds et diriger la propagande et le second pour organiser la résistance armée.

                                  La bombe atomique indienne : le bouddha souriant

                                  Dès le début, c’est-à-dire quand il est devenu manifeste que la révolution chinoise allait se solder par un succès en 1949, les USA ont essayé de convaincre le dalaï-lama de gagner l’exil. Ils mirent de l’argent, toute une logistique et leur propagande à sa disposition. Mais le dalaï-lama et son gouvernement voulaient que les États-Unis envoient une armée sur place comme ils l’avaient fait en Corée et ils trouvèrent donc la proposition américaine trop faible. (Modern War Studies, Kansas University, USA, 2002). En 1959, les Etats-Unis parvenaient quand même à convaincre le dalaï-lama de quitter le Tibet, mais il fallait encore convaincre l’Inde de lui accorder l’asile. Eisenhower proposait un « marché » à Nehru : l’Inde acceptait le dalaï-lama sur son territoire et les Etats-Unis octroyaient à 400 ingénieurs indiens une bourse d’études afin qu’ils s’initient à la « technologie nucléaire » aux États-Unis. Le marché fut accepté2. En 1974, la première bombe A indienne fut affublée du surnom cynique de… « bouddha souriant »3.



                                  1 “Tibet, Tibet”, P.French, Albin Michel, 2005.

                                  2 Le major américain William Corson, responsable des négociations de l’époque, Press Trust of India, 10/8/1999.

                                  3 Raj Ramanna, ancien directeur du programme nucléaire de l’Inde, 10/10/1997, Press Trust of India.



                                  • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 5 mai 2009 15:01

                                    Pour répondre aux réactions propagandistes, rappelons la citation « Tout ce qui est excessif est insignifiant » de Charles-Maurice de Talleyrand. La propagande que vous véhiculez démontre s’il en était encore besoin, à quel point le parti unique qui gouverne la Chine est excessivement craintif sur des sujets qu’il serait simple de régler par un dialogue. Il est d’ailleurs significatif que la propagande que vous citez ne mentionne pas la possibilité d’un dialogue. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès