Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Conflit libyen : vers la solution négociée ?

Conflit libyen : vers la solution négociée ?

Face au spectre du pourrissement militaire en Libye des solutions existent. Conscients du danger les différentes parties en présence s’activent pour faire émerger la solution du plus juste compromis. De plus en plus d’arguments et d’évènements plaident en ce sens. Avec, pourquoi pas, une sortie de crise d’ici à. quelques semaines.

Trois mois après le début du conflit libyen les belligérants s’activent pour tenter de trouver une solution à ce qui ressemble de plus en plus à un enlisement collectif. En effet nombre d’arguments plaident en faveur d’une solution pragmatique.

Une guerre trop longue et difficile à gagner

Tout d’abord la position, intenable, des différentes parties en présence. Car l’OTAN peine de plus en plus à expliquer pourquoi le régime de Kadhafi est toujours en place. Les critiques concernant le cout du conflit se font de plus en plus pressantes. De plus force est d’admettre que les victoires des rebelles, comme celles du régime libyens, sont quasi inexistantes.

L’enthousiasme des premières heures commence à s’éteindre du coté des rebelles. Rien n’est venu faire oublier que ces derniers ne sont rien, ou presque, sans l’OTAN. Le régime libyen résiste mais sait bien que même en cas de victoire sa position sur la scène internationale serait intenable. Dès lors c’est pour s’acheminer vers un conflit ingagnable pour chacun des deux camps que cette guerre ne trouvera solution que dans la négociation.

Incontestablement, dès lors, ce sont les évènements eux-mêmes qui poussent et pousseront de plus en plus d’acteurs du conflit à rejoindre cette option.

Un CNT forcé d’évoluer dans ses exigences

Ainsi s’esquisse doucement mais surement les contours d’une sortie de conflit tentant de ménager les intérêts de chacun de belligérants. L’existence avérée de contacts, même indirects, entre le CNT (Conseil national de transition) et le régime libyen tend, implicitement, à le confirmer. Mahmoud Shammanm, l’un des porte-parole du CNT, l’a reconnu lui-même.

Cet aveu de la part d’un haut responsable du CNT attestant du changement de point de vue de la part du Conseil national de transition sur la question. D’abord refusée l’option d’un Kadhafi cédant volontairement le pouvoir à condition de pouvoir rester en Lybie sans être jugé fait son chemin.

Les autres raisons possibles à la solution pragmatique

Et encore n’est-ce là que le versant strictement premier de la question. Il existe d’autres abords possibles servant à accréditer l’hypothèse d’une solution négociée pouvant émerger à plus ou moins court terme. A cela plusieurs autres arguments qui sont autant de craintes de la part du CNT.

Tout d’abord les craintes géopolitiques qui poussent les pays voisins à craindre une extension, dans le temps, du conflit. En point de mire pour tous ces pays : Al Quaida Maghreb Islamique (AQMI) se réarmant massivement sur les décombres de l’armée libyenne.

Autre élément plaidant pour une solution négociée : les craintes au niveau du CNT de voir l’OTAN se lasser d’une guerre que les rebelles ne pourront jamais gagner seuls. Dès lors si les critiques internes émanant de la coalition internationale venaient à gagner en importance se présenterait le risque d’un retrait pur et simple de l’OTAN qu’une intense activité diplomatique pourrait maquiller en « Libyanisation du conflit libyen ». Plus rien n’empêcherait, alors, les monarchies du Golfe d’évoluer vers l’option de la solution négociée en renonçant à exiger la chute inconditionnelle de Kadhafi.

C’est au nom de toutes ces raisons que nombre de diplomates n’hésitent plus à faire le pronostique d’un cessez-le-feu imminent annonçant la fin du conflit. L’échéance de quelques semaines est souvent avancée comme le calendrier le plus probable pour que se concrétise une telle avancée. Pour solder le conflit dans une meilleure entente diplomatique que celle enregistrée au moment de sa genèse il s’agirait d’un cessez-le-feu négocié sous la houlette de l’Union Africaine.

Solution lâche que celle de négocier avec Kadhafi diront certains ? Surement, mais ce serait oublier que certains des hauts responsables du CNT furent parmi les plus zélés serviteurs du guide suprême. N’oublions pas, par exemple, que du coté des rebelles se trouvent les responsables du dossier des infirmières bulgares injustement retenues en Libye pendant plusieurs années. Les deux premiers procès de l’affaire avait, en effet, eu lieu devant la cour criminelle de Benghazi.

 http://www.leparisien.fr/international/le-president-du-niger-s-inquiete-des-repercussions-du-conflit-libyen-24-06-2011-1506955.php

http://www.romandie.com/news/n/_L_union_africaine_particulierement_preoccupee_par_la_Libye_260620112006.asp
http://www.latribune-online.com/monde/53809.html
http://fr.news.yahoo.com/kadhafi-accepte-ne-participer-%C3%A0-n%C3%A9gociations-mettre-fin-132136747.html
http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/06/24/negociations-indirectes-entre-rebelles-libyens-et-tripoli_1540170_1496980.html#ens_id=1481986
http://www.france24.com/fr/20110626-kadhafi-accepte-pas-faire-partie-negociations-libye

 

Grégory VUIBOUT


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • LE CARDINAL 28 juin 2011 10:25

    il n’y a rien à négocier, kadhafou doit être jugé et la Libye avancer vers la démocratie.
    quant au coût de l’opération, la Libye libérée paiera, elle en a largement les moyens ne serais ce qu’en récupérant ce que kadhafou a planqué en banque...


    • katalizeur 28 juin 2011 10:54

      tiens le hasbariste est deja là....et comme d’hab psalmodie ces mantas

      a-t - il des arguments , un analyse de la situation ? non bien sur , a la goebbels il psalmodie des contre-verités, qui espere - t il deviendront des verités par on ne sait quel magie....


    • Strawman Strawman 28 juin 2011 10:54

      « kadhafou doit être jugé et la Libye avancer vers la démocratie »

      Y aurait-il de l’écho différé ? J’aurais juré avoir entendu la même chose à propos du Shah d’Iran. Aujourd’hui, nous en voyons le résultat avec Ahmadinejab... Pour la Libye, je doute que 3000 rebelles (sur 6 millions d’habitants) puissent poser des bases saines de démocratie...


    • Valas Valas 28 juin 2011 15:30

      Ahahahah, le Cardinal... Quel sacré pseudo... Complètement à coté de la plaque le ptit Cardinal...
      Etes vous majeur au moins ?

      « il n’y a rien à négocier, kadhafou doit être jugé et la Libye avancer vers la démocratie »

      Faut arrêter d’écrire des conneries, Quand est ce qu’ils seront jugés tous ces menteurs, pollueurs, parasites et assassins d’occidentaux qui ont tués autant de civils libyens, tout ça pour prendre le contrôle après la Cote d’Ivoire de tous les pays d’Afrique qui se sont dernièrement développés économiquement trop vite au gout des illuminati ???

      http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

      Il est impensable pour ces « êtres supérieurs » qu’un état puisse devenir un VRAI pays moderne, civilisé avec des droits en pleine évolution pour son peuple !

      La Lybie était en voie de devenir un Grand Pays Africain !!!


    • OMAR 28 juin 2011 22:39

      Omar 33

      Pourquoi ces convulsions, le hasbariste. ?
       
      Vous avez vraiment cru qu’Israél allait implanter une base militaire dans le désert lybien ?

      Vous avez vraiment gobé que Sarko allait dégommer Kadafou en « six jours ».

      Tout ce que vous devez croire est qu’il y a une flottille de pacifistes qui se dirige vers Gaza.

      Allez la couler, c’est cela votre crédo.


    • LE CARDINAL 28 juin 2011 22:43

      ta flottille « de la paix » omar va prendre l’eau...
      la taqiya ne passe plus dans l’opinion publique
      tes amis massacrent les peuples Libyen, Syrien... et le monde voit clair ! smiley


    • Laratapinhata 28 juin 2011 10:43

      On pouvait pas y penser avant ?... Un mauvais arrangement est toujours mieux qu’une bonne guerre...
      Oui, mais ça y est les militaro-industriels ont engrangé leur pactole, alors maintenant on peut finir par là où on aurait dû commencer.

      Qui osera porter plainte devant le TPI pour tous les morts civils, pour tous ces condamnés par irradiation, suite à la pulvérisation des bombes à Uranium appauvri (UA) ?

       Ouais je veux voir Sarkozy , Obama et consorts internés à la Haye pour CRIMES DE GUERRE.


      • ak47 28 juin 2011 10:57

        le fennec vous a mis la nique ! haha vous l’aurais pas, et même ci ils l’on l’idéologie des richesse africaine au africains lui survivra,et ces sa qui fait chier les néocolonialiste ! les monarchie du golfe quel nique leur mere ces les pire des chiens !


        • katalizeur 28 juin 2011 11:12

          excellente analyse de therry messant :http://www.voltairenet.org/Tripoli-bombarde-ne-faiblit-pas

          je pecise que therry messan etait ce matin a l’emission du docteur shakir sur le canal « el libya »

          avec une tres bonne intervention que je posterai ici dés que la video sera mise en ligne... en résumé : echec total du nabot hongrois et de sa bande de néo-cons....
          ,
          en ce qui concerne les tonneaux zarbis des emiras , apres leurs echecs en libye et en syrie, ils ont interet a se mettre a l’abris car les retours de manivelles vont etre nombreux.....


          • titi 28 juin 2011 16:04

            Thierry Messan ?? Mais je croyais qu’il avait rejoint la troupe de Médrano ?


          • latortue latortue 28 juin 2011 15:51

            Aucun reportage fait par les journaliste en Libye ,nous n’avons qu’un son de cloche et quand je dis de cloche c’est au sens propre et figuré ,les bombes tombent mais surement pas sur le chef libyen ,sur les femmes, les enfants et les innocents .nous détruisons avec délectation ce que Monsieur Kadhafi a construit pour le bien de son peuple ,nous reconnaissons une poignée de traitre dans le CNT ,dont la plupart faisaient partie du régime en place avant, et qui ne se privait pas de faire des saloperies.sous prétexte de lutte contre le terroriste ,de protection des peuples, de démocratie,nous assassinons avec beaucoup d’application et nous gaspillons des millions d’euros . Voila l’image de la France que donne ce fou de Sarkozy cet homme devrait être jugé pour crime, c’est un va t’en guerre irresponsable ,viré le ce malade .idem sur l’Afghanistan ou il vient faire la leçon avec ses discours débiles ,

            Dans le discours de 2008 Sarkozy devant dix cercueils disait ,les décisions : c’est a moi de les prendre ,les ordres c’est a moi de les donner, Monsieur Sarkozy vous êtes un va t’en guerre ,envoyez donc vos fils se faire descendre en Libye et en Afghanistan .et laissez nos soldats en paix, on ne joue pas a la guéguerre et au petit soldat avec des humains .occupez des pauvres en France et foutez la paix aux LIBYEN .


            • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 28 juin 2011 21:40


              Les criminels de guerre et les criminels contre l’humanité ne sont pas ceux qu’on pense...

              Agresser militairement un pays, quel que soit le prétexte, est un crime. Le plus grave qui soit.

              Il n’y a pas de conflit en Libye, il y a une agression atlantiste. Une guerre d’agression de plus.


              • Pr ELY Mustapha Pr ELY Mustapha 29 juin 2011 01:12

                Ce qu’il faut véritablement plaindre c’est le peuple lybien. Tous les dirigeants sont éphèmeres.


                • NeverMore 29 juin 2011 09:19

                  Les USA négocient leur « victoire » avec les Talibans.

                  L’OTAN ou ce qu’il en reste négocie avec Khadafi

                  (merci à Poutine et Medvedef, et merde aux intellectuels faussaires).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès