Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Coopération entre le Cameroun et l’Union européenne

Coopération entre le Cameroun et l’Union européenne

 Après avoir retrouvé sa légitimité et sa souveraineté dans les zones frontalières du Lac Tchad et de Bakassi, zone où le Cameroun rencontrait des problèmes avec ses voisins directs, en particulier le Nigéria, et accessoirement le Tchad, la République du Cameroun va obtenir des aides financières et un soutien technique de l’Union européenne pour la réhabilitation de la presqu’île de Bakassi.

L’Union européenne accueillait avec satisfaction l’accord, le 12 juin 2006, entre le Cameroun et le Nigeria, sur les modalités du retrait des troupes et du transfert d’autorité dans la péninsule de Bakassi. Le Nigéria s’est engagé à céder cette partie du Cameroun qu’il occupait illégalement depuis de nombreuses années. L’Union européenne a débloqué la somme de 200 000 dollars pour le fonctionnement de la commission onusienne chargée de régler le différend de la presqu’île de Bakassi, revendiquée par le Nigéria et le Cameroun.

Solutions proposées par l’Union Européenne au Cameroun dans la zone de Bakassi

Le Chef du gouvernement camerounais, monsieur Ephraim Inoni, a reçu une délégation de la Commission européenne au Cameroun conduite par l’ambassadeur monsieur Javier Puyol. Au terme de la brève audience, le représentant en chef de l’Union européenne a déclaré avoir discuté avec le Premier ministre de diverses questions relatives au processus de privatisation des entreprises publiques et parapubliques en cours, et à l’appui financier et technique dans l’optique de participer à la réalisation d’infrastructures de base et à l’amélioration des conditions de vie des populations de la zone frontalière de Bakassi. (Zone ayant souffert des rivalités nigérianes et camerounaises ).

Du fait que les autorités nigérianes sont parties en laissant un vide certain en infrastructures de base pour les populations, le Premier ministre et le représentant de l’UE ont exploré les diverses possibilités pour que l’Union européenne apporte, à court terme, son soutien en vue de la réhabilitation des écoles, des puits, des centres de santé, etc. Un accord a donc été négocié en vue de la réalisation des infrastructures de base dans les zones frontalières du Lac Tchad et de Bakassi. La signature interviendra bientôt.

Les autres sujets abordés lors de cette réunion

L’ambassadeur Javier Puyol dit avoir échangé avec le Premier ministre Ephraim Inoni au sujet du renforcement du barrage et de la construction de la route d’accès au Lac Nyos. Il ajoute que des sommes ont déjà été débloquées dans le cadre de financement de ces réalisations. Il s’agit de millions d’euros, soit des milliards de francs CFA. En ce qui concerne les autres dossiers de la coopération entre l’Union européenne et le Cameroun, l’ambassadeur Javier Puyol a présenté la convention signée récemment dans le cadre de la construction et du renforcement des routes Buéa-Kumba, dans le Sud-Ouest, et Garoua-Figuil, dans le Nord. Il est prévu de passer des appels d’offres pour le lancement de ces projets. L’ambassadeur souligne également qu’au début de l’année 2007, les contrats de réalisation des travaux seront signés.

Une mise au point a été discutée entre les deux interlocuteurs au sujet du 10e Fonds européen de développement (FED) prévu en 2008. Sa programmation devrait permettre de renforcer la gouvernance du Cameroun à travers une amélioration du système judiciaire et une meilleure gestion des finances publiques. Son cadre se verra renforcé quand l’accord de partenariat économique sera signé entre les pays de la CEMAC.

L’ambassadeur Javier Puyol soutient que le 10e Fond européen de développement et l’accord de partenariat économique vont générer des ressources additionnelles sur le plan commercial, et, de fait, permettre une meilleure exploitation des autres secteurs productifs camerounais, pour ainsi accroître leurs exportations et leurs richesses.

Afin de consolider la souveraineté retrouvée du Cameroun dans les zones frontalières du Lac Tchad et de Bakassi, l’Union européenne va aider le gouvernement camerounais rapidement, et lui accorder l’aide financière pour ses réalisations. Il est utile de mobiliser les financements nécessaires pour la zone de Bakassi, ainsi permettre qu’un travail identique à celui des populations des arrondissements de Darak et de Hile Halifa rétrocédés au Cameroun il y a trois ans se fasse pour les populations concernées à Bakassi. Ceci va améliorer la vie des populations abandonnées depuis le départ du Nigéria.

La coopération entre l’Union européenne et le Cameroun va engendrer un beau partenariat.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Cool Mel (---.---.25.178) 28 septembre 2006 12:37

    J’aime bien la coopération africano-euréopéenne.

    Si on ne se cache pas derrière son doigt, ça veut dire que les Africains fournissent les problèmes, tandis que les Européens apportent les solutions, les compétences et le pognon.

    On peut pas dire qu’on est gagnant... smiley


    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 13:55

      Monsieur Cool, vous semblez avoir un problème avec les autres. Je ne vois pas ou se trouve les gagnants.

      Vous ne me voyez pas parler de l’exploitation des gisements de pétrole ou des autres minérais dont regorgent le sol camerounais.

      Je pense à du donnant donnant. smiley


    • faxtronic (---.---.127.45) 28 septembre 2006 14:01

      eh juste une question Christian. pourquoi je devrais payer avec MES impots de l’aide au cameroun en echange de services a une societe privee qui ME vend son petrole. En gros ce qui rapporte a Total et a shell je m’en balance. Donc si cést ca le gagnant gagnant, nous europeens nous sommes les dindons de la farce.


    • faxtronic (---.---.127.45) 28 septembre 2006 13:44

      Allez, pourquoi, si cela peut nous rapporter quelque chose. Si c’est pour recevoir des coups de batons a la fin comme en CI, non merci, gardons notre aide a ceux qui nous sont chers ou qui peuvent nous etre utile.


      • XXX (---.---.208.137) 28 septembre 2006 15:19

        Entièrement d’accord....


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 16:41

        Faxtronic, la coopération entre deux entités, si elle ne lèse pas les différentes partis, elle est bénéfique pour chacune d’elle. smiley


        • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 17:45

          Fax et Cool, L’Accord de partenariat est centré sur l’objectif de réduction et, à terme, d’éradication de la pauvreté tout en contribuant au développement durable et à l’intégration progressive des pays Afrique Caraibes et Pacifique dans l’économie mondiale. smiley


          • faxtronic (---.---.127.45) 28 septembre 2006 17:54

            pourquoi ?


          • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 18:26

            La coopération économique et commerciale constitue le premier pilier de la coopération. Les préférences tarifaires appliquées actuellement sont maintenues jusqu’au 31 décembre 2007.


          • faxtronic (---.---.127.45) 28 septembre 2006 18:50

            oui mais pourquoi la cooperation : un marche unique, des relations economiques privilegie du genre j’achete ton coton, tu m’achete mes ponts, je vends un camion, tu veux mon avion ? Je comprends le terme de cooperation tu vois ?


          • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 18:31

            Naturellement une expertise a été faite par l’U.E. smileyL’appui porte sur trois domaines majeurs : le développement économique (exemple soutien à l’ajustement structurel), le développement social et humain (promouvoir le dialogue social) et l’intégration et la coopération régionales. smiley


            • C.D.MAB (---.---.13.120) 28 septembre 2006 19:43

              Stop !

              Ne pensez-vous pas que la première - peut être la seule coopération - avec le Cameroun devrait être aujourd’hui celle de la lutte contre la corruption, la situation étant l’une des pires au monde.

              Des ONG sont sans doute en mesure d’aider à la résolution de ce problème. Sans cela, c’est le tonneau des Danaïdes.

              Paul Biya va sans doute me dire : souveraineté du Cameroun ! Quelle tristesse !


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 19:58

                Je suis d’accord avec vous sur ce principe. La lutte contre la corruption est très importante, encore faut-il s’en donner les moyens et véritablement choisir de détruire ce fléau. smiley


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 28 septembre 2006 20:00

                 smileyJe suis peut-être naif, mais j’ai la conviction que le pays a besoin d’avancer, si rien n’est fait dans ce sens, il risquera quand le président Biya partira de tomber dans une sorte de balkanisation comme en Côte d’Ivoire. smiley


              • Carlos (---.---.209.14) 28 septembre 2006 22:04

                Hello Christian !

                À l’avenir,écris ton article et ne te soucie pas des trolls,qui adorent dévier le thème de l’article.De plus,bcp d’entre eux sont incultes, butés voire carrément fâchos.C pas parce qu’ils lisent ou réagissent dans Agoravox qu’ils sont cognitivement agiles.

                Maintenant, ma question. En tte sincérité,penses-tu réellement à un risque d’ivoirisation du Cameroun après Biya ?

                Si oui, c terrifiant, surtout pour ce pays, disposant d’une masse critique intellectuelle bcp plus conséquente que ses pairs afros. Néanmoins,le « rounais » a un gros défaut : il a par trop tendance à reconstruire ses toilettes chez les autres plutôt que réparer les siennes. En plus clair,il ne pense qu’à la migration (surtt les plus jeunes,et à fortiori les femmes) plutôt qu’améliorer un tantinet sa propre vie et par ses propres moyens.

                Amicalement.


                • Carlos (---.---.209.14) 29 septembre 2006 12:31

                  Hi again Christian !

                  Oui,en effet,autrefois dans les 70-80’s au Cameroum, y avait pas autant de tribalisme et surtt de corruption. C’était l’un des rares pays afros où on ne fermait pas les portes à clé la nuit tombée. Aujourd’hui,tt le monde semble se « bunkerise ». Mais,pour qu’une ivoirisation prenne effet, il faut « des ethnies nerveuses » et de surcroît surarmées.

                  Sauf erreur,et ici c une opinion totalement subjective,le camerounais lambda n’est pas le genre à saisir une AK-47 aussi facilement qu’un ivoirien,un tchadien ou un rwandais.De plus,malgré le tribalisme,les couples familles interethniques sont très nombreuses au Cameroun. D’une certaine façon,je dirais presque les ivoiriens ou les rwandais ont trop peu d’ethnies par rapport à votre pays (près de 250 au bas mot).J’aimerais votre avis là-dessus, Sir Chris !-)

                  Par ailleurs, y a mine de rien de sacrés efforts d’amélioration managériale dans le secteur privé,sans compter la déferlante ricaine et chinoise, dont semble bénéficier ce pays plus que les autres.Est ce que par contrecoup, l’influence asiatique et surtt américaine ne pousseront les hommes politiques à remettre un tant soit peut d’ordre dans « les affaires » ? Enfin,je vois mal les US et la France laisser le Cameroun s’ivoiriser. Ce pays malgré tout occupe une position géostratégique primordiale en Afrique...J’insiste sur « géo ». Plus que le Nigéria, l’Angola ou le Gabon dont on parle trop je trouve...Là aussi, qu’en pensez vous ?

                  Amicalement.


                • Christian LABEL NGONGO (---.---.24.89) 29 septembre 2006 16:10

                  Quel beau chantier ces actions entreprises par votre ami.


                • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 29 septembre 2006 09:02

                  Merci pour ces encouragements Carlos. Je crains beaucoup pour le Cameroun d’autant plus que c’est un pays qui aurait pu s’en sortir comme l’Afrique du Sud essaie de le faire aujourd’hui. Néanmoins la corruption gangrène le système et cette « garce » de tribalisme générée par des hommes politiques va détruire ce beau pays.


                  • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 29 septembre 2006 09:03

                    J’essaie d’être optimiste et espère que cela n’arrivera pas. J’entends le CHAOS smiley


                  • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 29 septembre 2006 09:53

                    Je suis étonné de lire des propos violents ou tendancieux dans les commentaires des personnes qui s’expriment sur l’amnésie ou non par rapport aux indigènes de Patrick Adam. Ou voulez-vous en venir ?

                    Je prône la coopération entre les peuples, naturellement avec une dose de contrôle pour éviter les corruptions de tous ordres. ACLNO smiley


                    • faxtronic (---.---.127.45) 29 septembre 2006 10:22

                      Bien

                      le protocole est le suivant :

                      Aide au camaeroun puis, prosperite au cameroun puis immigration massive au cameroun puis cride d’identite au cameroun puis crise a la CI au cameroun

                      Et la, la cooperation europe/cameroun sera decrite comme de la neo-colonisation, car eveidemment il y aura des interets europeens au cameroun....

                      Par consequent, pour la paix au cameroun.

                      En ces temps de mondialisation et de traitrise, il n’y a pas de cooperation entre les peuples.

                      Un pote a moi a passe 10 ans de sa vie a utiliser son temps libre pour monter des projets et des ecoles pour la CI. Tout ca pour etre jeter vilainement.

                      En quoi le cameroon serait different de la CI ?


                      • (---.---.24.89) 29 septembre 2006 10:30

                        Monsieur Faxtronic,

                        Que s’est-il vraiment passé pour votre pote ? Monter un projet, c’est une chose, le mener à bout en est une autre.

                        A t-il analysé le pourquoi son projet a échoué ? ACLNO


                        • faxtronic (---.---.127.45) 29 septembre 2006 10:59

                          non ca a pas echoué, il a monte plusieurs ecoles.


                        • Christian LABEL NGONGO (---.---.24.89) 29 septembre 2006 11:34

                          Mais c’est une bonne nouvelle alors. Quand vous dites qu’il a été expulsé, en vertu de quoi ? Il a fait quelque chose de répréhensible ou c’est la corruption qui a incité les autorités à le mettre à la porte ? Il faut souligner que le problème en CI aujourd’hui est une question de tribalisme, mais également une question de découpage de gâteau.


                        • (---.---.24.89) 2 octobre 2006 15:32

                          Sauf erreur,et ici c’est une opinion totalement subjective,le camerounais lambda n’est pas le genre à saisir une AK-47 aussi facilement qu’un ivoirien,un tchadien ou un rwandais.De plus,malgré le tribalisme,les couples familles interethniques sont très nombreuses au Cameroun. D’une certaine façon,je dirais presque les ivoiriens ou les rwandais ont trop peu d’ethnies par rapport à votre pays (près de 250 au bas mot).J’aimerais votre avis là-dessus, Sir Chris !-)


                        • anas (---.---.157.83) 16 février 2007 10:39

                          je suis camerounaise je vie en france. Je remarque juste une chose quand on parle par exemple d’une coopération comme celle-ci, que l’on soit noir ou blanc, ou de n’importe ou aque l’on vient, il faut éviter de parler à des termes comme l’Afrique apporte des problème l’europe les solutions. c’est l’air de la mondialisation donc on avance dans les idés la culture. c’est des solution que prennent de très grand intellectuelles du monde pour l’interet du monde et non du cameroun ou de l’Amerique non plus de l’europe. les impots du Français reste en dehort de tout ça. utilisé l’inteligence. le cameroun appartient à tous le monde ainsi que n’importe quel teritoire que l’on veut y vivre. Il faut simplement respecter l’autre , le systeme ou l’on se trouve, en respecter.

                          anastasie


                          • seb59 (---.---.180.194) 16 février 2007 10:50

                            super ! smiley

                            Encore un bon moyen pour l’union europeen de depenser notre argent ! Et meme pas en europe !

                            Trop fort Bruxelles !

                            On va encore aider un pays d’afrique, puis on va nous reprocher d’exploiter le pays, de se croire dans une colonie, d’etre anti-noir.

                            Fabuleux. Une raison de plus de remettre à plat le fonctionnement de l’europe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès