Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Corne de l’Afrique : les prémices d’une catastrophe (...)

Corne de l’Afrique : les prémices d’une catastrophe humanitaire

Confrontée à trois années consécutives de pluies insuffisantes, la corne de l’Afrique, essentiellement le Kenya, l’Ethiopie et la Somalie, se prépare au pire.

Dans cette région du monde, les étapes de la descente aux enfers sont bien connues. Déficit en eau, sécheresse, détérioration des ressources alimentaires, famine, et au bout du compte, catastrophe humanitaire.

Tandis que les hôtels ne désemplissent pas, le cycle redouté se met en place. Faute de précipitations d’ici avril, la situation pourrait s’aggraver très rapidement.

Le Nord-Est du Kenya connaît sa sécheresse la plus grave depuis 10 ans. Le peuple Massaï, à l’image des populations pastorales de cette partie de l’Afrique, voit avec désespoir ses troupeaux mourir. Les éleveurs à la recherche d’eau et de pâturages pour leurs troupeaux, contraints à l’exil, parcourent en vain de nombreux kilomètres.

Les hommes aussi sont touchés. La pénurie alimentaire a pris des allures de famine. Affaiblis par des mois d’extrême malnutrition, les enfants constituent, comme toujours, les premières victimes. Le gouvernement kenyan, incapable de faire face, parle de désastre national, et a lancé en janvier un appel à l’aide internationale, relayé par de nombreuses ONG.

Au total, sur la région de la corne de l’Afrique, ce sont quelque 5,4 millions de personnes qui sont touchées.

Pourtant, la réponse humanitaire ne suit pas. Noyé sous des flots d’images de catastrophes en tous genres, le potentiel d’émotion des donateurs s’est émoussé. L’aide arrive sur le terrain au compte-gouttes, handicapée par une coordination Etats-ONG chaotique.

Le Programme alimentaire mondial crie en vain à la catastrophe humanitaire, alors que dans le même temps des tensions importantes éclatent entre tribus kenyanes, éthiopiennes et soudanaises. La lutte pour la survie a commencé.

Documents joints à cet article

Corne de l'Afrique : les prémices d'une catastrophe humanitaire

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • (---.---.57.110) 1er mars 2006 15:32

    Pour ces pays, se préparer au pire, c’est quoi ?

    Ouvrir des comptes bancaires et postaux, en Europe, pour récolter des dons, qui enrichiront les nomenklaturistes ?


    • Henry Moreigne Henry Moreigne 1er mars 2006 16:26

      L’absence de solutions parfaites est-elle une raison pour tenter de justifier son inaction ? L’action des french doctors depuis 30 ans est l’une des multiples réponses possibles même si ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de misère.


    • patricemorize (---.---.200.232) 1er mars 2006 16:54

      Au Kenya il n’y à pas de richesses ,c’est le plus gros probléme de ces pauvres gens .Par contre il faudrait une foi pour toute connaître les sommes accumulées par les ass soit disant humanitaires ,le cout de fonctionnement de ces ass .Petites et grosses ass ,certain confondent tourisme humanitaire et actions humanitaires ,je sais de quoi je parle pour avoir été confronté au probléme ,avant d’agir beaucoup d’ass gaspillent ,dans certain villages d’Afrique il passe plus d’humanitaires qu’il y à d’habitants .Je pense qu’un organisme sérieux devrait étre creer pour contrôler tout ça ,pour que les dont arrivent au complet à destination .


      • jerikojerk (---.---.106.84) 2 mars 2006 01:07

        belle foto


        • Honoré (---.---.74.194) 23 juin 2006 11:37

          Sommes une O.N.G. naissante dénommée ST joseph artisan qui a pour but de regrouper tout le personnel de l’enseignement catholique de Côte d’Ivoire, dénombré approximativement à 10.000 mille adhérents.

          SITUATION GENERALE :

          1. SALAIRE : 150.000 F (en moyenne) 2. Gestion du quotidien • Loyer mensuel du logement = 50.000 F • Popote : 2.500 / j X 30 = 75.000 F • Transport : 800/j X 20 = 16.000 F =141 000 F Déjà, à ce stade apparaît de toute évidence des signes patents d’une situation outrancièrement pénible à gérer : combien reste-il encore d’argent pour combien de points existentiellement vitaux à combler ? D’où, sachant les difficultés du moment, et sans verser dans d’inutiles batails de revendication, nous nous sommes délibérément résolus à rechercher des solutions aux travers d’entreprises pourvoyeuses de ressources financières selon le programme ci-après :

          1. COTISATIONS 1ère Année 5.000 F X 10.000 = 50.000.000 F / mois 50.000.000 F X 12 = 600.000.000 F/an Somme assez déjà importante pour construire un groupe scolaire avec internat dans la nouvelle capitale économique en plein chantier dans la perspective d’une décentralisation démographique. Avec une population estimative de 1.000 élèves, il serait possible avec cette structure de gérer un chiffre d’affaire de deux à quatre milliards de nos francs par an.

          2ème Année Avec 1 milliard six cent mille francs (cotisation + bénéfices à partir du groupe scolaire), l’O.N.G. serait à même de livrer déjà 500 toits à ses adhérents

          Etc

          En vue de véritablement atteindre son but, l’ONG St Joseph artisan se propose, de mener des activités à but lucratif tels que l’édification de deux à trois groupes scolaire, de cyber café internet ; l’organisation de voyages d’agrément et surtout la recherche à travers le monde entier de legs et de dons d’organisme oeuvrant dans la cadre de l’épanouissement des enfants et de leurs encadreurs. C’est dans ce sens que nous vous adressons ce courriel.Toute suggestion de votre part en vue de porter un correctif à ce projet serait toujours bien venu. Merci pour votre bonne volonté. Que dieu vous bénisse

          O.N.G. SAINT JOSEPH ARTISAN CEL : (00225) Tél : 20382555 / FAX :20382555

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès