Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Côte d’Ivoire : La fin de l’imposture de Laurent Gbagbo et de (...)

Côte d’Ivoire : La fin de l’imposture de Laurent Gbagbo et de sa minorité présidentielle

Selon mon analyse de la situation actuelle en république de COTE D’IVOIRE, nous sommes, véritablement, dans les temps de la fin du régime de l’imposture de Laurent GBAGBO et de sa minorité présidentielle :

De gré ou de force, mort ou vivant, le président de la république sortant, Laurent GBAGBO, quittera le pouvoir ivoirien en ce mois de décembre 2010, dans le sang, la violence, la confusion et la calamité, comme il est arrivé en octobre 2000, en enjambant les corps inertes d’une centaine de morts jonchant, par-ci, par-là, les rues d’Abidjan :

Telle semble être l’option définitive que son camp minoritaire et lui-même auraient choisie.

 C’est dommage pour la démocratie ivoirienne qui était si bien partie !

En effet, de nos jours, aucun pays, si prospère soit-il, ne peut fonctionner avec deux présidents de la république, deux premiers ministres, deux gouvernements comme la situation actuelle de blocage ivoirien, volontairement orchestrée par Laurent GBAGBO, qui a été largement défait dans les urnes électorales, et qui voudrait usurper le pouvoir suprême par la force et dans la dictature militaro civile, pour se maintenir injustement à la tête de ce pays, la république de COTE D’IVOIRE :

C’est un mauvais cas et exemple de démocratie qui ne saurait prospérer, à cause du hold-up électoral de Laurent GBAGBO et de son camp, qui battus honteusement à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, par Alassane Dramane OUATTARA, refusent de céder et de quitter le pouvoir suprême ivoirien, refusant de respecter les règles de la démocratie, en voulant forcer leur destin pour installer une dictature militaro civile en COTE D’IVOIRE :

Pire, joignant leurs actes à leurs intentions et paroles, ils ont rapidement et précipitamment, et dans la défiance mondiale des appels d’OBAMA, SARKOZY, etc., mis en place des institutions illégales parallèles, pour empêcher OUTTARA, le président démocratiquement élu d’exercer les prérogatives du pouvoir suprême, dues à son rang de nouveau Chef d’Etat ivoirien.

Après deux semaines d’attente, de confusion, de négociation de réflexions, et sans aucune solution concrète,

Le Président élu, Monsieur OUATTARA et les siens ont décidé, enfin, de « répondre aux insensés selon leur folie », en décidant de récupérer, par tous les moyens y compris militaires, l’effectivité et la totalité du pouvoir suprême ivoirien que Laurent GBAGBO voudrait leur arracher, confisquer frauduleusement, par la terreur des milices patriotiques et militaires.

En un mot comme en mille, par les fautes et responsabilité de Laurent GBAGBO et des siens, le Président ivoirien démocratiquement élu, devrait utiliser, certainement contre son gré, « la force face à la force », pour pouvoir installer l’effectivité de son pouvoir suprême.

Le Président Alassane Dramane OUATTARA, mis devant le fait accompli, n’a pas d’autres choix que d’utiliser les Forces Militaires…

Selon moi, directement ou indirectement : l’ONU, les USA, la France, toutes les Grandes Puissances, l’Union Africaine, la CEDEAO, tous les Pays Africains et Organisations internationales, qui ont déjà salué, reconnu et appuyé la victoire démocratique de Dramane OUATTARA, devraient également s’engager militairement, d’une manière ou d’une autre, pour rétablir l’ordre et dégager les Adeptes de la dictature, de la roublardise et de la ruse en COTE D’IVOIRE :

En effet, après tant d’efforts et d’engagements, il serait incongru, saugrenu et presque imbécile, de faire marches- arrière, au niveau international, en laissant la dictature militaro civile s’installer dans la terreur en COTE D’IVOIRE…

Les Ivoiriens sont déjà avertis et prêts qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser les œufs…

Ils savent également que la Démocratie et le Développement ont un prix fort qu’il leur faut absolument payer

Les Ivoiriens sont également connaisseurs que, de nos jours, grâce à la mondialisation, la terre est un grand village planétaire qui n’a plus besoin de dictature :

Et que, par ces temps nouveaux de bonnes gouvernances institutionnelles, financières et économiques mondiales, Laurent GBAGBO et les siens risquent très gros, en se mettant à dos : Barack OBAMA, Nicolas SARKOZY, l’ONU , l’Union Africaine, la CEDEAO, et presque tous les Pays du Monde…

Le Président de la République élu, Alassane Dramane OUATTARA, gagnera certainement cette bataille, car il a déjà des moyens militaires énormes sur place, grâce aux Forces Nouvelles de son Premier Ministre SORO et aux ralliements de la plupart des Officiers et Soldats des Forces de Défense et Sécurité ivoiriennes qui se font dans les secrets et silences…

D’une manière générale, et partout dans le Monde, au lieu de s’entretuer bêtement entre eux, pour des causes perdues d’avance, les Officiers, les Soldats et les Militaires sont très solidaires entre eux, pour comprendre, chasser et combattre leurs ennemis communs, les imposteurs et leurs dictateurs

Ne pas le savoir et compter sur eux, pour se maintenir injustement et frauduleusement au Pouvoir Suprême, c’est faire preuve d’imbécilité !

En conclusion, je dirais qu’actuellement en COTE D’IVOIRE, et dans les prochains jours, avant la fin de décembre 2010, des heures chaudes s’annoncent :

Par césarienne ou par voie basse, la paix, la démocratie et le développement sont déjà en route, avec l’élection présidentielle d’Alassane Dramane OUATTARA.

Ce Dernier et les Siens devraient hausser et durcir leurs tons, positions et actes, y compris militaires, en vue de récupérer rapidement leur Pouvoir Suprême en usurpation par Laurent GBAGBO et son Camp minoritaire :

-Ils ont le soutien et la caution des Ivoiriens et du Monde entier…

-De toutes les façons, il n’y a qu’une seule place de président de la république de COTE D’IVOIRE que « le plus fort » occupera !

Légitiment et légalement, Alassane Dramane OUATTARRA, est le Nouveau Président de la République de COTE D’IVOIRE.

Tous les ivoiriens, qui ne sont pas bêtes, y compris les Militaires en sont déjà conscients et avertis :

Il ne reste qu’une poignée d’adeptes (militaires et civils) de Laurent GBAGBO, des Apprentis sorciers des bals des ténèbres de la mort, de la dictature, des patriotismes et socialismes violents…

Le Président OUATTARA doit impérativement, rapidement continuer à mettre les pressions, y compris militaires, sur ces Vautours pour récupérer rapidement son Pouvoir Suprême, et mettre définitivement fin à l’imposture de Laurent GBAGBO qui a déjà trompé, une partie du peuple ivoirien trop longtemps, mais qui ne pourra plus jamais tromper toute la COTE D’IVOIRE et le Monde entier, tout le temps….


Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • 2102kcnarF 7 janvier 2011 12:51

    C’est purement et simplement un appel à la guerre civile votre article ....


    • 2102kcnarF 7 janvier 2011 20:58

      je me suis plussé car ce soir j’ai pas le moral ...


    • Papybom Papybom 7 janvier 2011 13:21

      Bonjour Monsieur TANOH NIAMKE

      Histoire d’Ivoire clair.

      Pour la France et surtout pour notre désintéressé président, le seul chef d’état Ivoirien légitime est Alassane Ouattara.

      Histoire de ne pas mourir idiot, j’ai effectué une petite recherche sur la toile.

      Première information sur ce lien.

      L’article du 1/09/2009 est signé Safiatou Ouattara et Alain Pierre.

      Extrait : Dans sa tentative de faire main basse sur le pouvoir par tous les moyens, y compris les coups d’Etat, il n’hésitera pas à s’en servir« . »En dehors des fonds emportés des caisses de l’Etat, qui ont permis à Alassane Ouattara d’ouvrir des comptes dans les paradis fiscaux, Ouattara dispose de biens immobiliers et autres à travers le monde. Des biens acquis pour la plupart avec l’argent volé dans les caisses de l’Etat.

      Et surtout ne parlons pas de Madame. Ou alors juste un peu !

      M. Sarkozy et Mme Ouattara créent le Département français de Côte d’Ivoire – Par Michel Garroté

      Mais vous n’avez aucune obligation de suivre ces liens.

      « Aujourd’hui, en 2011, la France tente de maintenir à tout prix sa très forte présence économique en Côte d’Ivoire, notamment avec les groupes Bouygues et Bolloré. Pourquoi ne pas le dire en toute franchise ? »

      Dernière info pour la route : A Neuilly, en 1990, le maire de l’époque, Nicolas Sarkozy, célèbre le mariage de Dominique Folloroux née Dominique Novion avec Alassane Ouattara.

      Carla va devoir faire attention. La Dame est une croqueuse….

      Cordialement.


      • 2102kcnarF 7 janvier 2011 20:51

        le second lien ne marche pas mais j’ai trouvé ca :

        http://www.drzz.info/article-m-sarkozy-et-mme-ouattara-creent-le-departement-fran-ais-de-cote-d-ivoire-par-michel-garrote-64411171.html

        autrement merci de vos lumières sur la question


      • lebreton 7 janvier 2011 21:18

        merci 

        j’avais des doutes ,je n’en ai plus ,je soutient Laurent ,et je souhaite pour lui et tous les ivoiriens que ce mauvais moment s’achève et que les ricains et les autres ce casse pour le plus grand bien des ivoirien ,cassez vous pov con (citation de qui tout le monde sait) 

      • Papybom Papybom 7 janvier 2011 21:23

        Bonsoir 2102kcnarF,

        Votre lien est valable pour faire la connaissance de Madame.

        Pour la côte d’Ivoire, je ne prends pas partie pour l’un ou pour l’autre, mais il semble que l’auteur est un tantinet présomptueux. C’est sans doute un Ivoirien qui espère un Marocain. (Vu le C.V à rallonge).

        Juste pour le plaisir du débat, Alassane Ouattara est bien Musulman….

        Pour vous remontez le moral, un petit plus…

        Cordialement.


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 janvier 2011 14:15

        Voilà, Sarkozy a parlé par le clavier de « TANOH NIAMKE », pourquoi persister à régler le problème ivoirien par les Ivoiriens eux-mêmes ?

        Selon mon étude à moi qui ne suis pas soumis à la volonté de la France, je dis tant que les responsables-esclaves africains obtempèrenet aux ordres de leurs maitres, l’Afrique deviendra de plus en plus noire !

        Moi je refuse le titre de meilleurs-internaute-machin que la mère patrie française m’aurait accordé pour services rendus...

        En attendant, la France, son élu et ses esclaves sont responsables de la situation de crise en Côte d’Ivoire et des possibles complications !

        Mohammed MADJOUR.


        • bakounine 7 janvier 2011 14:40

          Loool plutot comique l’auteur !!
          l’Afrique sera toujours manipulés par les pays occidentaux, qui mettront en place le bon chien chien qui permettra aux grosses entreprises de piller l’Afrique.

          L’Afrique terrain de jeu des banques mondiales du FMI et des grosses entreprises.

          Tiken jah fakoly

          Ainsi donc l’afrique doit du fric !

          Afrique esclavagisée, colonisée, martyrisée, devalisée !

          Ainsi donc l’afrique doit du fric !

          Les montagnes de fric
          Volées par la françafrique
          Les tyrans complices
          Des gardes dans leurs comptes en suisse
          Les pots de vins en sirvens
          Les credits de Débi

          Ainsi donc l’afrique doit du fric !

          Afrique esclavagisée, colonisée, martyrisée, devalisée !

          Les soldes de mercenaires
          Et les armes de tortionnaires,
          Des milliards de francs
          Volés à des pays souffrants
          Les coups de fouets d’Houphouet
          Les sales sous de Sassou

          Ainsi donc l’afrique doit du fric !

          Est-ce que l’Afrique doit encore ? Non !
          Après 400 ans d’esclavage,
          Plusieurs anneés de travaux forcés,
          Des milliers, des milliers d’entreprises qui pillent !
          Ainsi donc l’afrique doit du fric !
          Les complots du FMI
          et les blagues de la banque mondiale,
          Des milliards d’euros
          Volés par des bandes d’escrocs
          Les faux comptes de comptes
          Les sales sous de Sassou
          Ainsi donc l’afrique doit du fric !

          Les montagnes de fric
          Volées par la francafrique
          Les présidents africains sont complices de ces traffics
          Les coups de fouets d’Houphouet
          Les gonbos de bongo

          Ainsi donc l’afrique doit du fric !



          • NeverMore 7 janvier 2011 15:54

            Après 400 ans d’esclavage,..

            D’abord, il s’agit de traite, car l’esclavage est beaucoup plus ancien historiquement, et existait bien avant d’être importé (il existait dans l’ensemble du monde, ce n’est pas qu’une histoire Africaine)

            Il s’agit donc de traite et elle date d’au moins 1000 ans si on tient compte de la traite orientale.


          • bakounine 7 janvier 2011 16:00

            Vous avez peut etre raison et je vous encourage à ecrire à l’auteur des paroles de cette chanson
            Tiken jah Fakoly ........dsl je n’ai pas l’adresse mais c’est en Afrique !! hi hi hi


            • iciailleurs 7 janvier 2011 17:43

              En Côte d’Ivoire, n’y-a-t-il pas un problème entre deux peuples qui doivent vivre à l’intérieur de frontières qui sont héritées de la période coloniale ?
              La solution serait-elle de créer des fédérations ?
              Quelqu’un pourrait-il nous faire l’historique de la création de ce pays ?


              • Papybom Papybom 7 janvier 2011 18:20

                Monsieur TANOH NIAMKE

                Juste pour l’information des lecteurs, car vous ne répondez jamais. Bizarre pour un écrivain...

                Les pressions internationales qui se multiplient et se radicalisent pour faire plier l’échine au Président ivoirien ont une seule explication : Alassane Ouattara, comme le dénonçait le candidat Laurent Gbagbo durant la campagne électorale, est « le masque » ou « le candidat de l’étranger ». Une note confidentielle classée « Secret défense » de l’état-major des Armées françaises révèle le pot aux roses.

                En effet, par une fiche d’orientation n°45821 / EMA / CPCO / CD / 2010 en date du 1er octobre 2010 dont le rédacteur est le général de brigade Castres Didier et adressée au général de brigade Autran Francis, commandant des troupes françaises de l’opération Licorne à Abidjan (Comanfor/Abidjan), l’état-major des Armées français précise clairement que « Alassane Ouattara, président du Rassemblement des républicains est le candidat de l’Elysée ». « Candidat de l’Elysée », c’est-à-dire candidat de Nicolas Sarkozy et candidat de la France.

                Lire la suite ici.

                Cordialement.


                • lebreton 7 janvier 2011 21:06

                  le pro avec l’afrique c’est la corruption de cette espèce de bourgeoisie franco africaine qui a pris le pouvoir depuis plusieurs années par l’argent ,apres les ricains interviennent avec l’onu fantoche ,les berets bleus qui peut encore croire en eux ,voir le rwanda !!!! le kosovo !!!! tout cela a tout de meme conduit au massacre de civils ,avec les casques bleu à coté , c’est une masquarade qui coute en vie humaine , abject et pourtant !


                  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 7 janvier 2011 22:13


                    Mensonges et propagande...

                    Ouatara est un putchiste. S’il était un démocrate, il contesterait les résultats de l’élection. Or, désigné par une instance qui n’a pas qualité pour le faire, il s’autoproclame président et forme un gouvernement d’opérette. C’est une tentative de putch...
                    Ensuite il appelle à la grève générale... qui n’est pas suivie ! 54 pourcent des voix ? Mon oeil !

                    Honte éternelle à la France... et à ses affidés cupides ou stupides, ou les deux.


                    • Bobby Bobby 8 janvier 2011 00:43

                      Comme toujours, les guerre... servent des intérêts que le peuple ignore.

                      Ce cas ci, au bord de la guerre civile, ne fait pas exception !

                      Je plains le peuple ivoirien, comme je pleins tous les peuples opprimés.
                       


                      • logan 8 janvier 2011 01:53

                        Article qui ne contient aucun argument, juste des affirmations totalement péremptoires. En tant que Français, et aux vues des comportements autour des deux positions dans ce conflit, aux vues des arguments et des preuves uniquement apportées par le camp de Gbagbo, il n’y a pas photo à mes yeux on est bien en présence d’une tentative de coup d’état, mais de Ouattara, soutenu par les puissances étrangères comme la France.

                        Article à mettre à la poubelle à mon avis.


                        • logan 8 janvier 2011 01:56

                          Sérieusement, si ce sont des gens comme l’auteur qui s’occupent de diplomatie, ça fait peur. Moi je demande carrément à être embauché à sa place, je ne peinerai pas à faire mieux.


                          • Bobby Bobby 8 janvier 2011 07:20

                            Il serait bon de rétablir un certain équilibre !

                            http://www.youtube.com/watch?v=11xzQgwD6WU


                            • sisyphe sisyphe 8 janvier 2011 11:11

                              Sidérant de voir intervenir ici tous les imbéciles qui ne connaissent strictement rien à la situation ivoirienne, et qui se permettent de prendre position, comme on prend une posture, à travers des préjugés, des idées toutes faites, des a priori dictés par le souci de complotistes qui en savent long, quand ils ne savent rien. 


                              Gbagbo est un dictateur sanguinaire, assassin, qui envoie ses escadrons de la mort égorger les opposants, depuis des années, les sinistres nuits de meurtres, connues par tous les Ivoiriens. 

                              Après être arrivé au pouvoir par des manoeuvres totalement illégales (avoir éliminé ses deux principaux opposants, sous prétexte d’inéligibilité, parce qu’ascendance burkinabe), il a, pendant 10 ans usé et abusé du pouvoir à ses strictes fins personnelles, amassant une fortune volée aux Ivoiriens, assassinant le Général Guei, tentant d’assassiner Ouattara, qui n’a dû son salut qu’à sa fuite, et, pendant 5 ans, retardé, empêché, bloqué le processus d’élection présidentielle, à l’aide de sa garde d’assassins. 

                              Maintenant que l’élection a enfin pu avoir lieu, surveillée par des comités indépendants pour en assurer la régularité, et qu’il a été DÉSAVOUÉ par une majorité d’Ivoiriens (plus de 54%), il continue, par une forfaiture instituée par le président du Conseil Constitutionnel (un de ses proches depuis toujours), il continue à s’accrocher à un pouvoir dont il se gave depuis 10 ans, ayant conclu des accords avec toutes les multinationales ; françaises (Bouygues, Bolloré), américaines et chinoises. 

                              Gbagbo a été battu et renvoyé par les Ivoiriens, et c’est par un véritable déni de justice, de démocratie, par une forfaiture dictatoriale qu’il continue à revendiquer le pouvoir, provoquant de nouveau des centaines de morts, risquant une guerre civile, avec ses escadrons de la mort. 

                              Et toute une bande d’imbéciles viennent ici le défendre ; je leur souhaite de venir faire part de leur avis au sein de la communauté ivoirienne de France ; on jugera de la qualité de leurs arguments...

                              Gbagbo doit non seulement être expulsé de Côte d’Ivoire mais il doit, de plus, comme tous les dictateurs assassins africains et autres, être traduit devant la Cour Pénale Internationale, pour répondre de ses crimes. 

                              Et tous ceux qui continuent de le soutenir se font les complices objectifs d’un assassin : honte et indignité. 

                              • Bobby Bobby 14 janvier 2011 00:45

                                Cher Monsieur,

                                Si c’est en raison de ma prise de position que vous parlez d’imbéciles qui n’y connaissent rien...

                                Vous avez parfaitement raison !

                                J’essaye seulement de rétablir, lorsque je décèle un langage unipolaire, d’y apporter un contre-feux !

                                Une guerre civile est toujours un évènement effroyable et les peuples en payent le prix fort... les intérêts économiques souvent étrangers y sont rarement évoqués, pourtant ce sont eux qui manipulent les populations ainsi jetées les unes contre les autres ! C’est ce qui me fait réagir !

                                Et si par hasard, vous vous intéressez aussi à la dynamique socio-économique mondiale, j’espère que vous conviendrez d’une réalité bien plus terrible encore qui nous pend tous au nez. Elle est clairement énoncée dans la vidéo ci présentée !

                                Elle remet les partis-pris colorés à leur juste place  !


                              • Analis 8 janvier 2011 14:43

                                Ouattara n’est pas un saint, c’est certain. Pas plus que Bédié, l’inventeur de l’ivoirité. Ouattara est sans doute soutenu par les européens et les états-uniens parce qu’il apparaît comme un économiste formaté aux théories dominantes.

                                Mais cela ne change rien au fait que selon toutes apparences, Ouattara a été élu, et que le vrai problème de la Côte-d’Ivoire est Gbagbo. Est-il l’objet de davantage d’assauts que d’autres fraudeurs, Gnassingbé, Conté, Bongo etc... ? Indiscutablement. Est-il pire que tous ceux-là, ou que Mugabé ? Certainement pas. Encore que c’est la première fois à ma connaissance qu’un pouvoir en place dénonce la fraude des opposants, et qu’on puisse toujours discuter de l’ampleur de la fraude lors de l’élection de Faure Gnassingbé, aurait-elle changé le résultat final ?

                                Il y a diverses raisons à cette différence de traitement. L’importance économique de la Côte-d’Ivoire, sans doute. Encore qu’elle n’ait guère de pétrole, contrairement au Gabon et au Nigéria. Elle n’est pas aussi diversifiée que celle de ce dernier. Entrent au moins autant en compte le fait que la fraude en question risque cette fois de mener à une guerre civile. Que les pays de la CEDEAO n’ont pas envie de voir une situation à la zimbabwéenne se mettre en place à leur porte. Que Gbagbo a fini simplement par leur taper sur les nerfs, à force de les rouler dans la farine. Et que Obama porte une attention plus importante à l’Afrique que ses prédécesseurs. Et enfin, parce que les institutions internationales ont décidé de siffler la fin de la récréation, après avoir porté Gbagbo à bout de bras pendant 8 ans.

                                 

                                Car avec la propagande de Gbagbo, président persécuté, seul contre tous depuis 8 ans, on retrouve là les fantasmes paranoïaques de complot international, destinés à resserrer l’unité autour du chef. Tout le monde en veut à Gbagbo, tout le monde en veut à la Côte-d’Ivoire. Ce n’est jamais Gbagbo qui a tort, quoi qu’il fasse. Ce sont les « autres » qui toujours présentent sous un jour mauvais ses bonnes actions, car ils sont animés par une haine fanatique et irrationnelle envers Gbagbo et la Côte-d’Ivoire ; notons d’ailleurs comment les suiveurs de Gbagbo se considèrent comme les seuls représentants de la Côte-d’Ivoire, en annexant le peuple ivoirien à leur propagande. Le vrai peuple ivoirien, s’il existe, a voté contre Gbagbo. Cette assimilation abusive est certes un classique de ce type de discours, elle n’en reste pas moins indécente.

                                La vérité est bien différente de « Gbagbo persécuté » : il a été élu en 2000 à l’isue d’une élection mouvementée, dont Ouattara avait été écarté. Il a accédé au pouvoir déjà entre autres grâce aux pressions étrangères, alors que Bédié ne voulait pas reconnaître le verdict des urnes. Il a ensuite mené une désastreuse politique ethnocentriste et inspirée par l’ivoirité. En conséquence de quoi, les nordistes et les occidentaux se sont rebellés, et l’auraient renversé sans l’intervention française. Bien ingrat, l’homme n’en a tiré aucune leçon, a continué dans les mêmes errements, a tout fait pour fausser le jeu électoral en faisant le maximum pour maintenir l’exclusion de nombreux électeurs dans le Nord, a systématiquement torpillé l’action des premiers ministres, a écoeuré plusieurs présidents et émissaires africains, et a même, comble de tout, accusé les français d’être responsables de la situation de partition du pays. Il est exact que Chirac lui a été hostile durant plusieurs années, et a exercé un intense lobbying contre lui au niveau international ; mais c’était quand même après l’avoir sauvé grâce à l’opération Licorne.

                                Mieux, Gbagbo s’est permis de faire un « mandat » supplémentaire, aussi long que le premier, sans être investi par les urnes. Cela grâce à la communauté internationale, qui a accepté de l’adouber à titre provisoire - ce qui pour Gbagbo voulait dire perpétuel, grave source de désaccord avec les instances internationales. [ironique] On ne peut que comprendre le courroux de Gbagbo. Il a été obligé de retourner devant les urnes par la tyrannique ligue internationale. [mode ironique off] Doublement ingrat, donc Gbagbo, d’accuser d’avoir un parti-pris contre lui les mêmes pays grâce auxquels il est resté au pouvoir plus longtemps que ce la constitution lui autorisait. Et il n’est retourné devant les urnes que parce qu’il avait acquis la certitude (à tort, mais c’est une autre histoire) qu’il l’emporterait, après avoir multplié les chausse-trappe.

                                Triplement ingrat, même. Après le départ de Chirac, il n’avait plus les français contre lui. Sarkozy cherchait à le ménager et avait signifié que les différents personnels étaient enterrés, qu’il allait aider Gbagbo à faire repartir les choses du bon pied dans son pays. Et maintenant, bien sûr, Sarkozy n’est qu’un diable de plus decidé à couler la Côte-d’Ivoire. En réalité, Gbagbo n’est qu’un profiteur, un produit ordinaire de la Françafrique, qui compte hypocritement sur ses réseaux français pour le tirer d’affaire. On lui a laissé plein de chances, il n’a jamais voulu les saisir, dégoûtant plus d’un négociateur africain. Mais Gbagbo est définitivement une nuisance pour son pays. Après les Touré, Conté, Eyadéma, Mugabé, Arap Moi etc... qui tous ont contribué à amener l’Afrique où elle était. Assoifé de pouvoir, à l’instar d’un Saddam Hussein ou d’un Jonas Savimbi, ingrat, hypocrite, corrompu, menteur, mauvais joueur, contempteur de la légalité, fraudeur, xénophobe, meurtrier et indécent. Trouvez-vous un autre héros pour combattre le colonialisme.


                                • sisyphe sisyphe 8 janvier 2011 15:14

                                  @ Analis 


                                  Voici enfin l’analyse de quelqu’un (une ?) qui connait la situation en Côte d’Ivoire. 
                                  Pour avoir, comme ami très proche, un Ivoirien qui a assisté à l’histoire récente (depuis avant même l’avènement de Gbagbo), en Côte d’Ivoire, et me l’a raconté en détail, je confirme absolument vos dires, et partage entièrement votre analyse. 

                                  J’ y ajouterais juste les exactions, crimes, assassinats, commis par les Escadrons de la mort de Gbagbo, envers tous les opposants, connus de tous les Ivoiriens,  son assassinat de Gueï, de sa femme et de tous ses proches, la tentative d’assassinat de Ouattara qui, s’il a pu y échapper de justesse, a vu égorger toute sa garde rapprochée et ses proches, et les différents charniers que les militaires encore fidèles à Gbagbo essaient de soustraire à la vue des instances internationales (Onuci). 

                                  Enfin, rappelons que Gbagbo a été désavoué par l’ensemble des pays africains (Union Africaine, CEDEAO), qui lui demandent de quitter le pouvoir. 

                                  Gbagbo doit être extradé et jugé devant la Cour Pénale Internationale pour l’ensemble de ses crimes : et il le sera, de gré ou de force, maintenant ou demain. 

                                • sisyphe sisyphe 8 janvier 2011 15:19

                                  Rajoutons, pour parachever le comble de l’indignité, la honteuse « visite » des vieilles badernes Verges et Dumas, venus apporter une « caution » pseudo juridique à un assassin, pour, chacun, la modique somme de 500.000 €uros, et le tableau sera complet. 


                                • Hijack Hijack 10 janvier 2011 00:49

                                  Voilà enfin un débat non dirigé ...

                                  Côte d’Ivoire : Exaspération face à la mythomanie ambiante

                                  http://vimeo.com/18528372
                                  Vidéo 30 mn

                                  FranceO - Les invité :

                                  - Brigitte Kuyo, représentante du FPI en France
                                   
                                  - Vitrice Yekpe, politologue
                                   
                                  - Grégory Protche, rédacteur en chef du magazine « Gri, Gri, international »
                                   
                                  - Gaston Kelman, écrivain
                                  ________________

                                  Il est clair que l’imposture est : Ouattara et « sa » communauté internationale ... c’est à dire Sarko & Obwana ... et j’ai pas dit la France et les USA, mais ces seuls personnes et quelques suiveurs à genoux ... heu ... au garde à vous !

                                  Si cela continue ... ça va foutre la merde dans toute l’Afrique !!!


                                  • Hijack Hijack 10 janvier 2011 01:35

                                    Côte d’Ivoire : Bernard Lugan face à Robert Ménard

                                    http://www.youtube.com/watch?v=umc7i2cozx4&feature=player_embedded


                                    • le moine du côté obscur 10 janvier 2011 09:29

                                      Pour comprendre la logique des gbagboistes (groupe sectaire qui considère Gbagbo comme un messie voire un christ, selon certains d’entre eux Gbagbo doit les mener à la « terre promise ») il faut savoir qu’ils raisonnent souvent comme une secte et voit des ennemis partout. Il faut aussi discuter avec eux en leur faisant croire que vous êtes avec eux, là naïfs ils s’ouvrent comme un livre. Certains de ces gbagboistes ne voulaient pas de cette élection car ils disent que la loi ivoirienne interdit des élections tant que le pays est divisé en deux. A les entendre ces élections comptent pour du flanc. Ils considèrent en effet que le pays est toujours divisé en deux car le nord est toujours sous domination des forces nouvelles. Donc à les entendre la flamme de la paix, les accords de Ouaga comptent pour du flanc. Certains disent que Gbagbo a voulu véritablement faire la paix mais de l’autre côté (du côté de l’opposition et des rebelles) on est des filous et des traitres. Ces gbagboistes dénoncent en effet tous les accords depuis ceux de Marcoussis estiment que cela leur a été imposés notamment par la France en complicité avec l’opposition. Ils considèrent que l’on a volé le premier mandat de Gbagbo qui devait être de 2000-2005 avec la rébellion. Donc ils considèrent que Gbagbo n’a pas pu gouverner pendant un mandat et que de 2002 à 2010 il a subi un gouvernement de partis politiques infesté de politiciens qui contrariaient sa vision. Cependant ces gbagboistes ne disent que Gbagbo avait plusieurs ministères importants comme la défense, le plan etc... Ils ne disent que Gbagbo a une main-mise totale sur les ressources du pétrole par exemple et que le régime ivoirien est un régime présidentiel. Donc si pour certaines choses ils ont raison il ne faut pas dédouaner Gbagbo de tout, c’est indécent et sordidement hypocrite. Ces gbagboistes que l’on doit à Gbagbo au moins 5 ans de mandat où il pourra mettre en place sa vision (je serai curieux de voir cela.... dans une autre vie).
                                      Concernant spécifiquement ces élections ces gbagboistes disaient que la liste électorale n’était pas fiable car la CEI (contrôlé selon eux par l’opposition) a enrôlé des étrangers et des personnes dont on ne peut prouver « l’ivoirité ». Ils disent aussi que la carte d’identité qu’on a (j’en ai une) est temporaire et ils comptaient en faire une nouvelle en excluant certaines personnes dont on ne pourrait prouver « l’ivoirité ». On voit déjà ce que ça risque de causer comme problème puisqu’une des causes du soutien affiché (au début du moins) par pas mal de nordistes à la rébellion et une des causes de la popularité de Ouattara est effectivement le fait que l’on ne reconnait pas à des personnes au nom à consonance nordique le titre d’ivoirien. Cela a déjà entrainé des problèmes et cela continue de le faire.. Avec les gbagboistes on entend toute sorte de choses quant à savoir où est la vérité.... Je n’ai guère plus de respect pour eux que pour les propagandistes occidentaux et j’ai même parfois l’impression qu’ils sont pire. Ils sont souvent dans un délire nationaliste et xénophobe effrayant. Au plan politique cela donne quelque chose de dangereux. Selon nos sources quand les rebelles ont pris les villes du nord ils auraient trouvé des milliers de cartes d’identité de citoyens du nord qui avaient été bloqués dans les préfectures et autres... Si cela est confirmé on imagine sans mal ce que ça veut dire. A la place des ivoiriens vous feriez quoi ? Entre un homme qui est ouvertement allié aux puissances occidentales (Ouattara) ou un tribun entouré de nationalistes fanatiques, parfois islamophobes et de piètres gestionnaires (Gbagbo) ? Le drame est que quand je discute avec les partisans d’Alassane j’entends souvent des raisonnements plus civilisés et calmes que les partisans de Gbagbo.


                                      • Hijack Hijack 10 janvier 2011 11:51

                                        Je ne suis pas un grand spécialiste de la C.I, mais rien qu’à voir qui soutient Ouattara, il est facile de se faire une idée.
                                        Le peuple ivoirien informé sait à qui il a à faire !

                                        Quand Sarko donne des ordres, mieux vaut faire le contraire ... surtout à l’étranger !


                                        • le moine du côté obscur 10 janvier 2011 13:21

                                          De mon point de vue Gbagbo et Ouattara c’est la peste et le choléra vous n’avez qu’à regarder la télévision ivoirienne pro-Gbagbo pour voir à quel point ce monsieur est tout aussi détestable que Ouattara qui lui jouit du soutien incontestable de la presse occidentale. Beaucoup d’ivoiriens savent effectivement qui est Ouattara, si celui-ci avait été combattu intelligemment il ne serait pas aussi populaire (même si dans un pays où le niveau culturel est aussi bas il est clair qu’il ne vient pas à l’idée des politiciens de faire une campagne intelligente). Parce que ce que certaines personnes oublient c’est qu’il y a eu une campagne électorale et que beaucoup d’ivoiriens espéraient la paix à la suite de cette élection. Dans tous les camps (y compris celui de Gbagbo) on a vendu à la majorité des ivoiriens cette élection comme celle qui résoudrait les problèmes. Et dans la campagne électorale la communication de M. Ouattara assurée par un groupe ivoirien a été d’excellente qualité. Je n’aime pas le gus mais je dois le reconnaitre. Quand celle de Gbagbo a été pathétique voire pitoyable, utilisant à outrance le marketing de la peur comme les dictateurs savent le faire. Le summun de la campagne a été le face à face entre Gbagbo et Ouattara et je regrette de devoir le dire mais Ouattara a été plus convaincant que Gbagbo si bien que je connais certaines personnes anti-Ouattara qui se sont mises à douter. J’en connais d’autres qui ont voté Ouattara parce qu’ils considèrent Gbagbo comme un clown entouré d’incompétents. Alors bien sûr on dit que Ouattara est soutenu par l’étranger mais moi personnellement ça ne m’étonnerait pas que Ouattara ait effectivement remporté ces élections. D’ailleurs plusieurs partisans de Gbagbo l’avouent à demi-mot quand vous êtes dans l’intimité.
                                          Je pense que pour que ce pays connaisse la paix il faut que Gbagbo et Ouattara soient écartés de la scène politique tout comme le vieux Bédié qui a commis de graves erreurs politiques dans les années 90 contribuant à rendre Ouattara populaire. Bédié (président de 1993 à 1999) a commis l’erreur d’attaquer Ouattara (alors un de ses principaux opposants) sous l’angle ethnique (qualifiant notamment Ouattara de Burkinabé dans un livre autobiographique en 1999), permettant à Ouattara de se faire passer pour un martyr à qui on refuse injustement le droit de se présenter à l’élection présidentielle. De plus les populations du nord s’estiment bien souvent à raison mépriser par les sudistes qui vont jusqu’à douter de leur nationalité ivoirienne. Ainsi beaucoup de nordistes se sont reconnus dans le combat de Ouattara pour être éligible et ont commencé à avoir de la sympathie pour lui. Ouattara dispose aussi du soutien implicite quoique parfois ouvertement explicite de beaucoup d’imams. Tout comme Gbagbo a le soutien de nombreux pasteurs qui voient en lui un homme de Dieu et qui voient dans cette élection « une guerre spirituelle » contre les forces des ténèbres matérialisées par Ouattara et les rebelles. Il eut fallu du doigté et de l’intelligence pour « régler » le cas Ouattara sur la scène politique. Mais et Bédié et Gueï (président après un coup d’état de fin 99 à septembre 2000), ni Gbagbo (président depuis 2000) n’ont su maîtriser le cas Ouattara. Le constat est accablant.
                                          Oui Ouattara est un ex du FMI, oui Ouattara est un ami de Sarko mais cela n’explique pas sa popularité. Il s’est nourri des erreurs grossières et tragiques de ses adversaires pour devenir plus fort. ça forcerait presque le respect si nous ne savions pas qu’il est lui aussi un danger pour la stabilité de ce pays. Son obstination et celle de ses partisans font craindre le pire déjà il y a eu de nombreux incidents dans plusieurs villes et de nombreux morts. Certains comme moi pensent que ce pays n’est pas mûr politiquement et que la démocratie n’a servi qu’à permettre à des sociopathes, démagogues et assoiffés de pouvoir d’y semer le chaos. Quant à savoir comment tout ça finira, Dieu seul le sait !


                                        • Hijack Hijack 10 janvier 2011 23:19

                                          Si c’est la peste et le Choléra ... alors pourquoi choisir la Peste ???


                                        • le moine du côté obscur 11 janvier 2011 14:20

                                          « le choix est une illusion pour séparer ceux qui ont le pouvoir de ceux qui ne l’ont pas » le mérovingien dans « matrix reloaded »
                                          « L’espoir...c’est la quintessence des illusions humaines, simultanément la source de votre plus grande force et de votre plus grande faiblesse.... » l’architecte dans « matrix reloaded ». 

                                           Certains pensent que la peste est mieux que le choléra et vice-versa, personnellement entre la peste et le choléra je rejette les deux. Les deux défendent des systèmes qui ne me plaisent pas et je ne le cache. Entre mettre la main dans le feu et mettre la main dans un bac d’eau très très froide pour moi c’est du pareil au même. Ai-je écrit quelque part que je soutenais Ouattara ? Si oui indiquez-le moi je suis tout ouïe. C’est comme si vous me disiez de choisir entre DSK et Sarko ! Il faut que les gens aient l’illusion du choix pour être tranquille dans leur naïve petite tête, c’est tout !

                                          Sarko, Sarko pour moi ce n’est qu’un pion ce n’est que la face visible de l’iceberg comme tous les autres d’ailleurs. Pour moi ce n’est qu’un trublion qui n’a pas de véritable pouvoir ou du moins qui a bien moins de pouvoir que l’on veut nous le faire croire. C’est une grenouille qui veut être plus grosse qu’une vache, on sait comment l’histoire finie. Je vois en gbagbo quelqu’un d’assez similaire à Sarkozy d’ailleurs certaines de mes connaissances disent que c’est le « cousin africain » de Sarkozy pour vous dire....


                                        • tiendur 11 janvier 2011 17:50

                                          Quelques explications sur le déroulement de ces élections présidentielles :

                                          1/ Deux zones en Côte d’Ivoire avec une évolution différente entre le 1er et le 2nd tour :

                                          Au sud, la zone gouvernementale : au 2nd tour la participation baisse de 5 à 10 % mais le nombre de suffrages de chacun des deux candidats progresse. C’est normal, 12 candidats ont disparus.

                                           Au nord, la zone des « forces nouvelles » qui n’ont pas désarmé malgré l’engagement signé à Ouagadougou en 2007 : là, la participation augmente de 5 à 10%, tout au profit d’Alassane tandis que les voix de Gbagbo stagnent ou même reculent. C’est plus que surprenant, mais vous pouvez vérifier les chiffres : http://www.abidjan.net/elections2010/Resultats/2emetour/

                                          2/ La CEI, commission électorale « indépendante » n’est pas indépendante des partis politiques mais indépendante du pouvoir présidentiel. Dans la pratique, seul un quart des membres y était favorable à Gbagbo tandis que trois quarts étaient pro-Alassane. Si l’on accuse le Conseil Constitutionnel d’être à la solde de Gbagbo, on ne peut pas faire l’impasse sur le fait que la CEI était à la solde d’Alassane Ouattara. Pour bien le vérifier, voici quelques bonnes questions :

                                          * Pourquoi, et sur quels critères, la CEI a-t-elle invalidé la totalité des votes des Ivoiriens de France au 1er comme au 2nd tour, alors que le scrutin s’était déroulé normalement dans de nombreux bureaux et que les résultats étaient favorables à Gbagbo ?

                                          * Pourquoi la CEI annonçait-elle une participation électorale de 70 % au surlendemain du 2nd tour :

                                          http://www.france24.com/fr/20101129-cote-ivoire-election-presidentielle-taux-participation-second-tour-cei-gbagbo-ouattara

                                          Ensuite, dans les résultats annoncés par Mr Bakayoko, président de la CEI, cette participation bondit brutalement à 81 %. Ce n’est pas sérieux, et encore moins crédible !

                                          3/ Le 2nd tour, au Nord et au Centre tout particulièrement, a vu de nombreuses violences, dont les observateurs internationaux ont été témoins et aussi victimes ! Pourquoi les observateurs de l’UE ont-ils changé de discours au lendemain du 2nd tour des élections comme s’ils avaient été sommés de se taire par leur hiérarchie ? Les faits :

                                          - L’actualité récente et sulfureuse relatée par France-Soir  :

                                          http://www.francesoir.fr/etranger/cote-divoire-des-factures-embarrassantes-pour-lunion-europeenne.82761

                                          - Christian Preda, chef des observateurs de l’UE, le 27 novembre 2010, veille du 2nd tour, à la suite de menaces de mort sur ses observateurs à Yamoussoukro, les obligeant à se sauver :

                                          http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20101127222312/

                                          Finalement, vérifiez les résultats de Yamoussoukro : 22% pour Gbagbo. Il ne faut pas être sorcier pour découvrir à qui cela a profité et qui a bien pu menacer de mort les observateurs et les empêcher de contrôler les résultats ?

                                           En conclusion, il faut avoir le courage de le reconnaître, Mr CHOI s’est beaucoup trop précipité pour certifier les résultats de cette élection. L’honnêteté voudrait que l’on sépare les Procès Verbaux qui ont été signés par les deux camps de ceux qui ont été signés par un seul camp ou signés sous la contrainte, et qui ont fait l’objet d’une contestation. Cela ne prendrait que quelques jours à une commission internationale pour apporter un verdict : tel ou tel est élu de façon indiscutable, ou bien, il faut reprendre le 2nd tour...


                                          • le moine du côté obscur 11 janvier 2011 22:53

                                            Il m’a toujours semblé évident que cette élection était une farce grotesque, cynique et sordide. Elle a donné de faux espoirs à certains de mes compatriote alors qu’il ne fallait pas être bien futé pour savoir comment elle allait se terminer. Il était évident qu’elle allait se terminer en cul de sac. Quant à ce qui s’est réellement passé au nord mais aussi au sud-ouest voire au centre un jour peut-être nous saurons la vérité. En ce qui me concerne vu que cette élection est une farce je pense que ni Gbagbo, ni Ouattara ne sont présidents de rien du tout et qu’il faudrait leur offrir l’asile sur une île déserte avec leurs suiveurs fanatiques et la Côte d’Ivoire, et l’Afrique et le monde y gagneraient beaucoup. Ensuite il faudrait reprendre des élections claires et transparentes, malheureusement ce n’est qu’un rêve, mon rêve. Ce que je vois, ce que j’entends, ce que j’apprends ne fait que me conforter dans l’idée que ni Gbagbo, ni Ouattara ne sont les personnes qu’il faut à ce pays. L’acharnement de la communauté internationale ne fait en vérité que renforcer Gbagbo. On remarque d’ailleurs que ces deux démons ne font que se renforcer l’un, l’autre c’est quand même curieux. Tout comme Al Quaïda a permis au gouvernement ricain de renforcer son contrôle sur le peuple. Je le pense ils sont deux faces d’une même médaille, celle de la démagogie et de la domination par la peur. Oui la Côte d’Ivoire est un pays potentiellement riche mais il est ouvert maintenant à tous les rapaces remercions les hommes politiques de tout bord qui ont contribué à vendre ce pays.


                                          • Mike.....................Germany 15 février 2011 21:28

                                            Nous somme le 15 fevrier................... ! BANDES DE CRIMINELS.................................... !

                                            ouattara et soro.................. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès