Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Côte-d’Ivoire : un de plus à table ! La star du petit écran, candidat (...)

Côte-d’Ivoire : un de plus à table ! La star du petit écran, candidat à la présidentielle de novembre 2008

Et vlan ! Comme un outsider, Yves Zogbo Junior, célèbre animateur de radio et de télévision décide de se mettre en lice pour la course aux côtés de chevaux très cotés. Il s’invite dans « le débat des grands », comme le dirait l’autre, là où on l’y attendait le moins.

Depuis Kinshasa où il a dû prendre ses quartiers après avoir séjourné à Cotonou des mois durant, le célèbre animateur de radio et de télévision a annoncé le vendredi 18 avril 2008 à l’AFP (Agence France Presse) sa candidature à l’élection présidentielle de Côte-d’Ivoire dont le premier tour est prévu pour le 30 novembre de la même année.

Il y a trois ans, Yves Zogbo Junior quittait précipitamment la Côte-d’Ivoire après l’attaque sanglante d’un commando mystérieux qui a occasionné la mort de son garde du corps à son domicile à Abidjan. A l’origine de cette expédition punitive, des rumeurs de détournement d’une forte somme d’argent appartenant au leader des « Jeunes Patriotes », Charles Blé Goudé, ont circulé. Interviewé plusieurs fois, Yves Zogbo Junior a nié et l’affaire s’est tassée. Mais cette affaire a la peau dure et revient régulièrement, pourquoi donc ?

Yves Zogbo Junior a été des années durant l’animateur culte de la radio et de la télévision ivoirienne, qui sait s’il ne l’est encore ? Admiré et adulé pour sa maestria du micro et sa verve langagière, on lui reconnaît également un tact hors pair pour l’animation des soirées et autres spectacles VIP. Mais on ignore cependant presque tout de son charisme politique.

Yves Zogbo Junior est actuellement conseiller technique auprès du cabinet présidentiel de la République démocratique du Congo, chargé « de la visibilité des investissements ». L’homme a un parcours très atypique et cette toute dernière fonction politique lui a très certainement permis d’être rompu aux rouages de la chose politique. Interviewé très récemment sur les mobiles de son engagement politique par un confrère de l’AFP, Yves Zogbo Junior affirmait  : « Ma candidature milite pour un retour aux valeurs, une meilleure gestion des biens de la République et le respect des droits des personnes dans notre pays (ndlr : la Côte-d’Ivoire) ». Yves Zogbo Junior entretient cependant le suspense sur la date de son retour au pays. « Quand vous avez échappé de justesse à la mort et votre gardien abattu à défaut de vous, comprenez que je ne puis revenir que quand tout rentrera dans l’ordre. Connaissant la situation du pays, je saurai quand rentrer. Je prépare ma réplique », affirme-t-il.

Yves Zogbo Junior a annoncé sa candidature à la suite des deux poids lourds de l’opposition ivoirienne, l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié et l’ex-Premier ministre Allassane Ouattara, là où l’actuel chef d’Etat, le président Laurent Gbagbo hésite encore. Dans une interview diffusée le vendredi 18 avril 2008 dans le journal français Le Monde, Laurent Gbagbo a refusé de dire s’il serait candidat à sa propre succession ou pas : « le moment n’est pas venu d’en parler », a-t-il affirmé. Coup de bluff ? Stratégie politique ? Le temps nous situera.

Selay M. K.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès