Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Course à l’armement au sein de l’UNASUR

Course à l’armement au sein de l’UNASUR

Le ton avait déjà été donné par Hugo Chavez sur l’achat de tanks Russe (voir l’article sur www.unasur.fr) pour faire face à "la menace" des bases américaines en Colombie. C’est dans ce contexte tendu de crise diplomatique, que les pays d’Amérique latine tentent d’anticiper toute éventuelle menace américaine en amorçant leur course à l’armement.

 

La Russie, un fournisseur opportuniste.

Aujourd’hui, les rapprochements diplomatiques de la Russie avec le Nicaragua ont abouti à de nombreux accords. En effet, depuis 2008, les échanges entre la Russie et l’Amérique latine ont augmenté de plus de 35%, et ont concerné en priorité les produits industriels et de haute technologie, y compris le nucléaire civil. Dernièrement, le Nicaragua aurait proposé à la Russie un renouvellement complet de son armement.

La France, un visiteur qui tombe bien.

Le président français Nicolas Sarkozy, sera en tournée en Amérique latine les 17 et 18 septembre prochains. Première étape, le Brésil, où le Président devrait signer de nombreux accords commerciaux, notamment la vente de quatre sous-marins conventionnels "Scorpène" produits par la DCNS. Autre enjeu majeur de cette visite, le Brésil souhaite renouveler sa flotte aérienne. La France est pour le moment, en tête de l’appel d’offre portant sur la vente de 36 avions de chasses. Ce contrat est particulièrement important pour l’industrie aéronautique de Défense française puisque ce serait le premier succès du Rafale à l’export. Cependant les français auront de la concurrence étant donné que les Américains "Boeing" et Suédois "Saab" sont également de la partie.

Selon unasur.fr, les Américains n’ont aucune chance de remporter ces contrats en vue de leur image et de leur implication dans les conflits politiques de ces derniers jours en Amérique latine. Tandis que les Suédois n’ont que très peu de passé en commun avec le Brésil et leur influence est presque nulle. La France , quant à elle, s’inscrit dans une continuité des relations commerciales avec le Brésil toujours croissante.

D’après l’excellent article de aeroplan, l’extrait suivant confirme les liens franco-brésiliens " De leur côté, les Français continuent de jouer la carte du partenaire constructif. Outre des accords de Défense importants, l’incursion d’Eurocopter et d’éventuels échanges de savoir dans le domaine spatial, la France fait miroiter une offre importante pour le Brésil, celle de se doter d’une réelle industrie aéronautique de Défense.

Le Nicaragua, le Brésil, et le Venezuela sont les premiers pays à avoir annoncé le renforcement de leur armement. Si ces diverses annonces d’armement n’ont pas été officiellement attribuées à la menace du conflit des bases militaires en Colombie, le timing est pourtant troublant.

Quoi qu’il en soit, pour la France, ce voyage officiel est pour elle une opportunité de s’insérer dans le paysage politique de l’Amérique latine entant qu’allié, et par la même occasion de renforcer ses liens économiques avec les pays membres de l’UNASUR.

Serge Sedille

 

 Extrait du site www.unasur.fr, l’actualité sur l’amérique du sud.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 17 août 2009 10:45

    Bonjour,

    Les seigneurs de guerres continuent leurs exécrables commerces sous l’aspect d’une irréprochable respectabilité et de leurs sourires carnassiers. Au passage de gigantesques dessous de tables qui iront nourrir les comptes offshore des crapules qui nous dirigent.

    Autant de bêtise et de cynisme me font penser à la citation de Reiser : 

     » On ne mérite même pas le bombe qu’on va se foutre sur la gueule ! »


    • tvargentine.com lerma 17 août 2009 19:17

      La France dispose d’une carte importante à jouer dans cette région du monde de pays qui se développent fortement et qui veulent avoir des rapports plus ouverts avec l’Europe pour mieux avoir l’indépendance par rapport aux USA

      La France correspond aux besoins de ces pays,par la qualité des produits d’armement proposés moderne et sans aucun parti pris idéologique

      Je suis sur que la France pourrait vendre des Rafales au Vénézuéla avec un activisme commercial un peu plus fort,car le Vénézuéla est une démocratie et non une « colonnie américaine »

      Nous avions déjà une présence forte dans l’automobile,c’est le moment de passer à l’étape suivante avec des transferts de technologies

      http://www.tvargentine.com/


      • Tony Pirard 17 août 2009 21:31

        À bien de la verité,le gouvernment brésilien au contraire de investir d´argent en sous-marins,devrait avoir plus d´attention en leurs pauvres exclus.Mais,en tratant d´un gouvernement populiste et plus jamais eut un programe réel de gouvernement c´est cela la réalité.La gauche brésilienne par la prémiére fois au pouvoir se trouve perdu comme la Française.
         PaLerma ne conais réelement l´Amérique Latine au dire que la Venézuela est une démocratie... ! allez vivre en Venézuéla donc.. ! Manque seul un peu plus pour Vénézuela sembler une Cuba de Castro.Sitôt.nous verrons,les murs de Vénézuela crier ...Al Paredon... ! La plupart des produits consommé en Vénézuela est importé et avec la chute du petroil,nous verrons ce que restera d´un fou... bolivariano.. !


        • AngeRouquine 28 août 2009 03:03

          La gauchisation de l’Amérique du Sud, la création de l’UNASUR, le réarmement du continent, les coups d’État manqué contre Chavez, la coopération de plusieurs de ces États avec les russes et Chinois, tout ça est un signe de la perte de puissance des États-Unis qui n’a plus le pouvoir d’imposer sa loi dans son arrière cours.


          • Unasur Unasur 28 août 2009 09:00

            @Gabriel : Les Seigneurs de guerre nous gouvernent depuis si longtemps que cette grille de lecture nous échappent souvent...en tout cas c’est joliment dit.

            @Lerma : Je suis tout à fait d’accord avec toi, la France, pour de multiple raisons, peut devenir un grand partenaire de le l’unasur. La France n’a pas de complexité historique avec le continent, ce n’est pas les états unis, ni l’Espagne. C’est un des seuls pays au monde a avoir un territoire encrée dans le continent « la guyanne Francaise » (pour l’exportation et importantion rien de mieu)". Etant industrialisé, la France peut apporter à ce continent beacoup de technologies et de savoir faire. Enfin à l’ouest du continent, la France dispose de très nombreuses îles qui pourront servir étape intermédiaire dans les flux commerciaux maritime provenant d’orient et surtout de l’asie.

            @Tony : Le gaspillage est en effet ce qui a ruiné ou empeché beaucoup de pays de l’amerique du sud de se developper. Mais que Lula veuille faire évoluer son industrie de l’armement c’est déjà mieux qu’il se mette cette argent dans les poches....

            @AngeRouquine : C’est en effet un signe de la perte de puissance des états unis, mais qui dès les premiers signes (avec la crise notament) a lancé un processus que les pays de l’unasur ont adapté. Ce processus est celui du cercle vicieux lequel correspond a la volonté d’indépendance des pays de l’unasur quasi proportionellement à la perte de puissance des états unis. En clair, plus les états unis s’affaiblisse plus les pays membres de l’unasur franchisse un pas vers leurs indépendances.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès