Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crash de l’A 310 au large des Comores : A qui la faute (...)

Crash de l’A 310 au large des Comores : A qui la faute ?

Le crash de l’Airbus 310 de la compagnie aérienne Yemenia en mer près des côtes comoriennes, le 30 juin dernier avec 153 personnes dont une seule survivante est un accident qui continue de susciter la polémique sur le contrôle des avions et des accusations.

Les Comoriens de France continuent de manifester leur colère contre les « vols-poubelles » reprochant à la France d’avoir négligé la sécurité des leurs.

Répondant au vice président comorien Idi Nadhoim qui aussi avait reproché à la France qui, avait déclaré par la voix de son Secrétaire d’Etat aux transports, avoir interdit cet avion sur son sol depuis 2007 (avant de reconnaître finalement que l’avion n’avait pas été formellement interdit mais n’y est pas revenu après un contrôle ayant montré des irrégularités en 2007), de n’avoir pas tenu informer les autorités comoriennes de l’état de ladite Airbus, le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner a martelé que "Tout le monde le savait aux Comores, tout le monde le savait"

Une association dénommée SOS Voyages aux Comores a déploré l’inaction des autorités françaises en ces termes : « nous avons adressé des courriers à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et au secrétaire d’État aux Transports pour les alerter sur ces conditions de vol déplorables et nous n’avons jamais eu de réponse ».

Dans une interview dans les colonnes du journal Le Figaro, le Secrétaire d’Etat français au transport reconnait que la publication de la liste noire européenne a eu pour conséquence d’obliger certaines compagnies comme Yemenia à envoyer des avions aux normes et à réserver les avions les moins rigoureusement entretenus aux autres destinations et de demander la création d’une liste noire mondiale.

Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) dans un communiqué « demande au gouvernement de prendre immédiatement des mesures énergiques contre ces compagnies qui affrètent au départ de Paris des avions en bon état de vol et changent d’appareils dans des aéroports moins exigeants. »

« A l’approche des vacances estivales très chargées en voyages en avion, nous demandons à la France d’œuvrer pour la mise en place rapide d’une liste noire mondiale des compagnies aériennes dangereuses afin que les français ayant de la famille en Afrique, aux Antilles ou plus généralement à l’étranger, ne soient plus les otages de ces avions-poubelles qui mettent en danger des vies humaines dans le seul but d’augmenter leurs profits » poursuit-il dans on communiqué.

Malgré la fin de la colonisation, la France a tenu à garder des liens avec les pays africains surtout francophones dans plusieurs domaines, notamment monétaire avec l’arrimage du Franc CFA au Franc Français puis à l’Euro, en matière aérienne avec la création de l’ASECNA (Agence pour la Sécurité Aérienne en Afrique et au Madagascar) dont elle est partie prenante. Elle assure la Présidence du Conseil d’Administration de cette Organisation panafricaine et le poste de contrôle financier. Ne peut-on pas voir la France échanger des informations avec les pays africains sur les compagnies à risques susceptibles de menacer la sécurité aérienne ?

Il nous faut aussi rappeler le caractère exorbitant du prix des billets et le nombre réduit des vols des grosses compagnies comme Air France desservant l’Afrique et ses iles (Comores, Madagascar…). Dans ces conditions les Africains n’ont d’autres choix que de prendre des « vols poubelles » et supposés moins chers.

La CGT et la Confédération des travailleurs comoriens, pour leur part, ont réclamé « la mise en œuvre rapide d’une desserte pour les Comores, à prix abordable, assurée de bout en bout par les personnels et les moyens de la compagnie Air France ».

Au-delà de ces polémiques et accusations, il revient aux Africains, tirant les conséquences des échecs de la défunte compagnie Air Afrique de mettre en place des compagnies aériennes communes et aux normes, pour transporter les voyageurs entre les pays africains et vers les autres pays (France…), au lieu de laisser leur marché aérien aux compagnies aériennes étrangères comme la compagnie Yemenia détenue à 51% par le Yemen et 49% par l’Arabie Saoudite et accusée d’affréter des « vols poubelles » avec des avions d’un certain âge comme les vieilles voitures « venues de France » qui roulent sur les quelques kilomètres de routes goudronnées parsemées de nids de poule du TOGO et qui sont source de nombreux accidents.

 Il est donc temps pour les dirigeants africains qui dépensent des milliards de F CFA pour acheter et entretenir des avions présidentiels pour leurs propres voyages et ceux de leurs proches et de leur cour, d’investir cet argent dans de telles compagnies au service de tous les Africains qui souhaitent voyager dans de bonnes conditions et à prix abordable.

Komi TSAKADI


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Rough 6 juillet 2009 10:35

    @l’auteur...
    La répartition du capital de Yemenia résume assez bien le problème....49% Comores et 51% wahabites...avec des accords très particuliers qui confèrent à Yemenia un droit de regard, de veto en fait, sur l’ouverture du ciel comorien à d’autres compagnies....marché captif et juteux dont on peut supposer sans grande chance de se tromper que l’état comorien et les wahabites se sont partagés les prébendes.....Un petit arrangement entre frères de religion....
    Vous parlez de l’ASECNA mais vous omettez de souligner que de nombreux pays africains sont en retard de cotisations à cette organisation et dans bien des pays, dont les Comores, l’état a fait le choix de ne pas entretenir ni de mettre à niveau ses infrastructures aéroportuaires....Oui tout le monde savait, à commencer par l’état comoriens...Ce n’est pas à l’ancienne puissance coloniale de gérer les problèmes du ministère des transport comorien...je vous rappelle également qu’il y a quelquesmois au moment du référendum à Mayotte l’état comorien s’en est violement pris à la France l’accusant de mener un politique colonialiste....peut-être que la politique française est colonialiste mais la sécuritré aérienne à mayotte est sans commune mesure avec celle de la grande comore...
    L’analogie avec les « venus de France » et autres « congelés » qui roulent au Togo est ridicule !....Si les véhicules d’occasion importés au Togo sont dangereux il suffit d’en interdire l’importation comme l’a fait l’Algérie par exemple....c’est une mesure simple qui ne coûte rien, mais bien sur il est encore plus simple d’accuser les méchants blancs colonialistes....


    • bender 6 juillet 2009 12:58

      « La répartition du capital de Yemenia résume assez bien le problème....49% Comores et 51% »

      Ce n’est pas la premiere fois que je lis cette betise.

      Certes, le gouvernement comorien par sa negligence est en partie responsable du crash et je ne comprend pas le comportement de la dispora comorienne qui s’en prend a l’etat francais, mais l’etat comorien n’a jamais ete actionaire de yemenia.

      Les 51% des actions de yemenia appartiennent au gouv saoudien !!!!

      Alors par pitier avant de poster des betises, renseigner vous, merci.

      Un comorien


    • bender 6 juillet 2009 13:07

      Pour ce qui est de l’infrastructure aeroportuaire comorienne, l’aeropore a ete renove pour etre conforme aux normes inernationaux (en grande partie par les chinois) et il n’est donc pas en cause dans ce crash.

      Encore une fois, parfois se renseigner parfois evite de dire des ...


    • bender 6 juillet 2009 13:17

      ps : pardon pour les fautes d’orthographe, grammaire ou synthaxe mais le francais n’est pas ma langue maternelle. merci


      • GéraldCursoux Cursoux Gérald 6 juillet 2009 13:36

        Il y a des pays sans Etat. Et là où les fonctions régaliennes ne sont plus assurées, comment imaginer qu’il puisse y avoir des avions sûrs, des pilotes formés, un service de météo compétent et des installations au sol satisfaisantes pour le transport aérien ?


        • Pyrathome pyralene 6 juillet 2009 13:58

          la faute à Bob Denard.....


          • Cogno2 6 juillet 2009 14:59

            Il y a des règles, mais chaque pays est responsable de l’application de ces règles.
            Et les autorités d’un pays font confiance à celle des autres... la suite ma foi...
            C’est pour ça que la France n’a rien à voir avec le second vol, il concerne d’autres états souverains, que les plaignant aille se plaindre à l’Arabie Saoudite par exemple, ils risquent d’être bien reçu, je m’en marre d’avance.

            Par contre c’est bien de toujours vouloir voyager moins cher, mais il y a un prix.
            Maintenance peut être moins poussée (formation des personnels et matériels au minimum), pression sur les personnels (Voir par chez nous les Ryannair et compagnie dont tout le monde parle mais ou personne en voudrait travailler, et ça se comprends).

            Quadrature du cercle on veux gagner plus, et payer moins pour un service qui s’améliore... et le pire, c’est que certains semblent vraiment y croire.... et on oublie pas de râler au passage.
            Les gens sont très très cons.


            • Cogno2 6 juillet 2009 15:04

              « demande au gouvernement de prendre immédiatement des mesures énergiques contre ces compagnies qui affrètent au départ de Paris des avions en bon état de vol et changent d’appareils dans des aéroports moins exigeants. »

              Ca, dans un système libéral ou l’intérêt privé est la seule chose qui compte, ça reviens à croire au père noël.
              C’est quoi les « mesures énergiques » à prendre ? J’appelle ça du Yakafocon

              Sachez qu’il y a très peu de moyen en personnel pour effectuer les contrôle inopinés, que le temps imparti est limité, et que donc, il est aisé de passer au travers, malgré le « délit de sale gueule » appliqué aux avions afin de choisir la cible du contrôle.


              • cathy30 cathy30 6 juillet 2009 15:27

                à rougth
                vous dites : peut-être que la politique française est colonialiste mais la sécuritré aérienne à mayotte est sans commune mesure avec celle de la grande comore...

                d’après vous, 3 mois après le vote de mayotte, Il n’y a pas d’avions poubelles qui se posent sur Mayotte ? Je ne comprends pas ce que vous voulez dire ?
                Vous avez peut etre l’habitude de prendre l’avion pour mayotte à partir de la réunion peut etre (Air Austral) ? alors là je comprends votre raisonnement, mais après je ne vois pas.


                • Rough 6 juillet 2009 18:16

                  @bender....
                  vous dites exactement la même chose...51% appartiennent aux saoudiens......c’est bien que j’ai écrit et ce vous avez également écrit.....


                  • bender 6 juillet 2009 19:38

                    Et les 49% appartiennent àaux yemenites, d’ou le nom de la compagnie ... air yemenia !!!

                    L’Etat comorien n’a pas d’actions dans cette societe, nous autres comoriens n’avons plus de compagnie nationale depuis des années !!!!!!!!!!!


                  • non666 non666 6 juillet 2009 20:49

                    Ce qui est fort drole dans cette nouvelle affaire, c’est que cela remet le nez des politicards dans leurs compromissions passées, présentes et futures.

                    Apres l’accident de charm el chek , une « liste noire » des compagnies aeriennes avait été chiée par eux, guidé par les vocofération du nain de l’Elysée qui n’en etait pas a son premier bombage de torse venu.
                    La triste liste accouchat de 5 compagnies moribondes qui avaient le triste privilège de ne pas avoir acheté ni boeing, ni airbus....

                    Ils avaient reagit !
                    En tout cas grace aux vendeurs de soupe de TF1 et d’A2 , nous etions sommé de roire que « plus jamais » cela n’arriverait.....
                    Aujourd’hui on apprends que cette compagnie comorienne etait initialement sur la liste noire mais que de negociation secrete en compromission, elle a été retirée....

                    L’avion tombe surtout sur les postures des politi-chiens qui aboient et montrent leurs crocs absents...

                    Les journalistes ont ils fait leur boulot ?
                    Qui a osé ressortir cette fameuse liste noire et sa grandguignolesque compromission ?
                    Personne, pas UN juste dans ce monde de merde de la presse « professionelle » qui n’est qu’une presse aux ordres, une presse propagande , une officine du clergé mediatique qui nous asservi.

                    Qui pour oser montrer Sarkozy faisant le beau , à l’epoque, sur les cadavres a peine repeché ?





                    • Rough 6 juillet 2009 21:58

                      @bender....
                      Il me semble que vous ayez la comprenette difficile...
                      Ok l’état comorien n’a pas de compagnie nationale....mais l’état comorien a octroyé à Yemenia, je rappelle 49% d’actionnaires yéménites et 51% wahabites, des privilèges qui relèvent de la souveraineté des Comores...En gros Yemenia possède un droit de regard, voire de veto, si l’état comorien décidait un jour d’ouvrir le ciel des comores à la concurrence....et tu veux nous faire croire que pas un fonctionnaire comorien n’a touché dans ce deal ?....sans rire...


                      • bender 7 juillet 2009 06:04

                        « si l’état comorien décidait un jour d’ouvrir le ciel des comores à la concurrence »

                        Pardonnez moi mais il me semble, je dis bien il me semble que d’autres compagnies ont des vols réguliers vers les comores.

                        Je suis même presque sur car que l’année dernier c’est air austral que j’ai pris pour aller à Moroni avec un escale à la réunion ...
                        Je suis même également presque sur que kenya-airways dessert les comores.

                        Pour un pays dont le ciel n’est pas ouvert à la concurrence, ca fait déjà pas mal quand on connait la taille du pays...


                      • bender 7 juillet 2009 06:04

                        ...sans rire...


                      • Rough 6 juillet 2009 22:01

                        @cathy30...

                        Chère Cathy,
                        Si des avions poubelles se posent à Mayotte dites-nous lesquels....Air Austral ?....Air Madagascar ?....dites-nous !


                        • Halman Halman 7 juillet 2009 07:22

                          Question totalement primaire : Mais si les passagers savent qu’ils volent dans des avions poubelles, pourquoi les prennent ils ?

                          Et ces pilotes de lignes qui acceptent de les piloter, on le sait il y a ceux qui sont interdits de vol en Europe et qui continuent à piloter sans scrupules dans des conditions suicidaires.

                          Tant que les passagers monteront dans des avions qui perdent des moteurs en vol, qui ont des fissures dans les parois du fuselage, des fuites de kero visibles au sol, alors certaines compagnies psychopathes continueront à s’en mettre plein les poches et à sévir hors la loi, indifférentes au confort et à la sécurité.

                          Le passager, il est content de trouver un billet à 20 € pour traverser la France, mais ce quidam là se soucie t’il de la qualité de son avion ?

                          Alors en cas de crash que ne vient il pas porter plainte sans honte contre les autorités aéronautiques ?

                          Comme ces fumeurs qui meurent de cancer et qui portent plainte contre les fabriquants de cigarettes.


                          • Rough 7 juillet 2009 08:54

                            @bender...

                            l’arrivée de yemenia est assez récente je crois, quelques années....certes les accords antérieurs avec air madagascar ou air austral n’ont pas été remis en cause.....mais l’arrivée d’une nouvelle compagnie est un cas différent....


                            • bender 7 juillet 2009 10:18

                              "l’arrivée de yemenia est assez récente je crois, quelques années....certes les accords antérieurs avec air madagascar ou air austral n’ont pas été remis en cause.....mais l’arrivée d’une nouvelle compagnie est un cas différent...."

                              Et ? ...

                              Tout ca pour dire que qu’il n’y a pas de situation de monopole, les comoriens ont le choix entre plusieures compagnies.

                              Si l’Etat comorien (qui je le rappel est comme le reste du pays c’est a dire a genoux) est en partie responsable de l’accident pour sa negligence, ceux qui ont choisit de voler sur yemenia savaient en leurs ames et consciences a quel danger ils s’exposaient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès