Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Cuba / Etats-Unis : « Un conflit asymétrique »

Cuba / Etats-Unis : « Un conflit asymétrique »

Sébastien Madau

La Marseillaise

http://www.lamarseillaise.fr/analyses-de-la-redaction/decryptage/47247-cuba-etats-unis-un-conflit-asymetrique

 

Salim Lamrani, est un universitaire spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Il revient sur la question des droits de l’Homme, point de divergence entre les deux pays.

 

- Les Etats-Unis ont indiqué vouloir évoquer avec Cuba la question des droits de l'homme sur l'île. De quels aspects en particulier ?

 

 La question des droits de l’homme à Cuba a toujours été instrumentalisée par les Etats-Unis à des fins politiques. Il convient de rappeler que, depuis 1991, Washington brandit l’argument des « droits de l’homme » pour justifier son hostilité vis-à-vis de La Havane et maintenir les sanctions économiques qui étouffent la population de l’île. Pour expliquer l’état de siège contre Cuba, la rhétorique diplomatique a fluctué au fil des ans : ainsi, depuis les années 1960, Washington a successivement fait allusion aux nationalisations, à l’alliance avec l’Union soviétique, puis à l’aide apportée par Cuba aux mouvements d’indépendance en Afrique et aux groupes révolutionnaires en Amérique latine et enfin aux droits humains.

 Pour les Etats-Unis, les droits de l’homme et la démocratie sont automatiquement synonymes de multipartisme, d’économie de marché et de médias privés. A l’évidence, les Cubains ne partagent pas ce point de vue.

 

- Cuba, de son côté, se dit prête à aborder cette problématique, mais à condition de le faire également pour la situation aux Etats-Unis. Qu'a-t-elle à souligner précisément ?

 

 Cuba a toujours fait part de sa disposition à aborder tous les sujets possibles et imaginables avec les Etats-Unis, à condition que trois principes soient respectés : l’égalité souveraine, la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes.

 Cuba considère que les droits économiques et sociaux sont aussi importants que les droits civils et politiques. Ainsi, il est indispensable que tous les citoyens, quelle que soit leur origine ethnique, géographique ou sociale, aient un accès universel à l’éducation, à la santé, à la culture, aux loisirs et à la sécurité, sans discrimination aucune. A l’évidence, la société étasunienne est loin d’offrir toutes ces garanties. Ainsi, près de 50 millions de personnes n’ont pas accès à une protection sociale digne de ce nom. Les minorités de ce pays si riche souffrent de chômage, de précarité et sont les principales victimes de la violence commise par les forces de l’ordre. La répartition des richesses y est inexistante. Or, toute démocratie digne de ce nom se doit de procéder à une répartition équitable de la richesse nationale afin que chaque citoyen puisse vivre dignement.

 

 - Entre Cuba, qui n'a pas l'intention de renoncer à son système socialiste, et les Etats-Unis, qui visent à conserver leur position de première puissance capitaliste du monde, peut-on imaginer que ce débat se termine par un statu quo et que les relations soient tout de même rétablies ?

 

 Il convient de rappeler que le conflit qui oppose Cuba aux Etats-Unis est asymétrique. D’un côté, il y a un agresseur, les Etats-Unis, qui imposent des sanctions économiques qui affectent toutes les catégories de la population depuis plus d’un demi-siècle ; qui occupe illégalement une partie du territoire national d’un pays souverain, Guantanamo ; qui finance une opposition interne pour subvertir l’ordre établi, ce qui est illégal aux yeux du droit international ; qui fomente, par le biais de la Loi d’Ajustement cubain et le Programme médical cubain, l’émigration illégale exclusive des Cubains afin de vider le pays de son capital humain ; et qui multiplie les programmes de radio et de télévision, Radio et TV Martí, destinés à semer la discorde à Cuba, en violation, une nouvelle fois, de la législation internationale.

 De l’autre côté se trouve Cuba, une petite nation de 11 millions d’habitants, avec ses vertus et ses limites, qui n’a jamais agressé les Etats-Unis, qui a toujours fait part de sa volonté d’entretenir de relations pacifiques avec tous les pays du monde, basées sur le droit international, et qui aspire à choisir sa propre voie et à édifier une société différente en respectant la volonté du peuple souverain.

 Ainsi, tout dépend de Washington. Si le Voisin du Nord accepte la réalité d’une Cuba différente, indépendante et souveraine, qui ne négocie ni son système politique, ni son modèle social, ni sa politique étrangère, alors les deux pays pourront vivre dans une entente cordiale et les deux peuples, qui ont tant de choses en commun, pourront renforcer leurs liens fraternels.

 

Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba, parole à la défense !, Paris, Editions Estrella, 2015 avec une préface d’André Chassaigne.

Contact : lamranisalim@yahoo.fr ; Salim.Lamrani@univ-reunion.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamraniOfficiel

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • LOKERINO LOKERINO 24 mars 11:41

    Salim Lamrani, est un universitaire spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Il revient sur la question des droits de l’Homme, point de divergence entre les deux pays.

     OU :

    Salim Lamrani, est un universitaire spécialiste de la propagande catriste et spécialiste de la désinformation sur la question des droits de l’Homme, hostile par principe aux Etats unis.


    Salim Lamrani parle de lui à la troisième personne , Salim Lamrani ne débat pas une fois SA verité énoncée.

     


     


    • Ouallonsnous ? 24 mars 18:17

      @LOKERINO

      "- Les Etats-Unis ont indiqué vouloir évoquer avec Cuba la question des droits de l’homme sur l’île. De quels aspects en particulier ?"

      En effet, de quels aspects particuliers ?

      Car pour le principal, les USA qui ne connaissent en fait de droits de l’homme et de droit international, que la politique du droit du plus fort par bombardements et par déstabilisation violente des gouvernements qui les rejettent, ne sont pas du tout qualifiés !

      Ils ont tout à apprendre, mais pour cela, il faudra au préalable que le peuple américain sorte du déni dans lequel il est maintenu, et se dèbarasse du gouvernement oligarchique qui tire les ficelles des pantins au pouvoir que l’on voit dans les merdias !


    • LOKERINO LOKERINO 24 mars 19:55

      @Ouallonsnous ?

      on peut trouver tout les défauts du monde aux Etats unis, ils sont certes perfectible sur bien des points mais concernant les droits de l’homme , les libertés individuels avec le régime Castristes , il y a pas photo

      Mettez vos haines tenaces de coté , c’est tout simplement incontestable

      Ne serait ce que pour les cubains vivant en Floride


    • Michel Maugis Michel Maugis 24 mars 23:10

      @LOKERINO


      Pourriez vous m’expliquer ce que vous entendez par droit de l’homme ?

      Juste pour s’ amuser, et par ordre d’importance, selon vous.

      Merci.


    • Ouallonsnous ? 25 mars 09:47

      @LOKERINO

      Pouvez vous lister les droits de l’homme que défendent les USA, comparé à Cuba et aux autres grandes puissances de la planéte ?


    • LOKERINO LOKERINO 25 mars 11:37

      @Michel Maugis
      Maugis
      on vit pas sur la même planète
      dans votre cerveau hémisphère droit est à la place du gauche et vice versa

      On a déjà essayer de débattre mais c’est impossible

      Expliquer moi une fois et sans mauvaise fois pourquoi les gens s’échappent de vos paradis communistes et non l’inverse ?


    • LOKERINO LOKERINO 25 mars 12:17

      @Ouallonsnous ?

      on pourrait en mettre des tartines , je vous en parle que d’un droit

      Fondamental pour l’exercice d’un peu de démocratie et l’existence des contres pouvoirs
      Je ne vous parle pas du parti unique régnant sur chaque échelon de la société cubaine
      Je vous parle de liberté de la presse

      et cette liberté est fondamentale ne serait ce que pour dénoncer toutes les entorses aux autres libertés !!
      Encore faut il qu’existe cette liberté de la presse 
      Aux USA oui , à Cuba Non !!

      Selon reporter sans frontière Cuba se situe au 169eme rang sur 180 !! la 180 eme place ou l’on trouve la Corée du nord , autre paradis communiste.. (USA 38 eme)

      Fredomm nous donne 191 eme place sur 196 places.... ( USA 23eme)

       https://freedomhouse.org/sites/default/files/Global%20and%20regional%20tables.pdf

      On continue ? Pour la liberté d’installation, la liberté syndicale , la liberté d’exercice professionnel ?
      la liberté de voyager , la liberté de consulter internet ?les prisonniers politiques ? avec un tel régime , Aubry et Melanchon serait aujourd’hui en prison, c’est aussi simple que cela !
      On continue avec les arrestations arbitraire ? la liberté de manifester ? les comités de surveillance les gardiens de la révolution , ilot par ilot ?

      Vous voulez les autres classements des ONG ?

      Alors certes Les Castro ont l’immense mérite de s’opposer a l’impérialisme américains et ca , cela n’a pas de prix pour vous et tout les ennemis des states

      Mais cela a une prix pour les cubains comme cela a un prix pour le Venezueliens leur délirant Chavez et son pitoyable successeur au Venezuela..


    • Michel Maugis Michel Maugis 25 mars 12:17

      @LOKERINO


      Merci d’avoir montrer votre incapacité intellectuelle de nommer vos droits de l’ homme

    • LOKERINO LOKERINO 25 mars 14:58

      @Michel Maugis
      Parce que vous en avez des capacité vous ?

      Machine a propagande castriste et communiste uniquement réglée à aboyer


    • LOKERINO LOKERINO 25 mars 15:01

      @LOKERINO
      Vous voyez Maugis , j’ai même pas pu mettre « des capacité » au pluriel pour vous ... ! L’ordi le refuse


    • LOKERINO LOKERINO 25 mars 18:43

      @Michel Maugis
      Vous etes du coté des dictateurs , je suis du coté du peuple cubain, je ne vous salut pas !


    • Ouallonsnous ? 25 mars 22:43

      @LOKERINO

      Il faut arrêter de fumer la moquette des couloirs de la Maison Blanche, ça vous fait prendre les vessies de la propagande US/OTAN pour les lumières des droits de l’homme et du droit international.

      Ouvrez enfin les yeux !


    • LOKERINO LOKERINO 27 mars 15:39

      @Ouallonsnous ?
      une bonne moitié de ma famille est cubaine et sud américaine.

      les suppôts de dictateurs auront leur coupe gratuite un jour , faite moi confiance


    • LOKERINO LOKERINO 27 mars 15:44

      @Ouallonsnous ?
      je vous ai répondu par des classements établis par des ong indépendantes des states . pourquoi vous me parler de la moquette de la maison blanche

      ouvrez les yeux vous aussi,
      sortez de vos certitudes

      ca sert a rien de défendre jusqu’au bout du ridicule devant toutes les évidences une idéologie qui a échoué et qui a fait 100 fois pires que ce qu’elles denoncaient  !


    • Ouallonsnous ? 27 mars 20:09

      @LOKERINO

      C’est bien ce que j’écrit, vous fumez la moquette de la Maison Blanche, donc vous n’entendez pas les peuples ni même le peuple état-unien opprimé par le « deep state » de l’oligarchie financière !

      Vous êtes irrécupérable en l’état !


    • LOKERINO LOKERINO 27 mars 21:52

      @Ouallonsnous ?
      vous répondez complétement a coté de la plaque

      Et qu’est-c e qui vous permets de dire que je n’entendrais pas plus le ou les peuples que vous ?

      Vous décrétez et terminez , par une pirouette ; facile .. et nul


    • Ouallonsnous ? 29 mars 14:35

      @LOKERINO

      Pour vous aidez à ne plus écrire des âneries ;

      Je vous ferai remarquer que c’est le reste du monde hors de son influence qui peut aider les États-Unis à mener à bien leur transition démocratique pour qu’enfin ils cessent d’être ce pays qui accumule la dette publique la plus monstrueuse, qui gaspille à lui seul la moitié des ressources de toute notre planète, qui consomme la plus grande quantité de drogues et qui viole le plus les Droits de l’Homme tout en multipliant le nombre de ses indigents et analphabètes et en privant de toute assurance maladie plus de cinquante millions de ses citoyens.

      Les États-Unis c’est ce pays qui a mené le plus grand nombre de guerres et qui a mis fin au plus grand nombre de paix, qui possède le plus grand nombre de bases militaires disséminées partout dans le monde, qui a fomenté le plus grand nombre de Coups d’État et qui a renversé le plus grand nombre de gouvernements démocratiquement élus. C’est ce pays-là qu’il faut aider à faire en sorte que les candidats aux élections présidentielles ne soient pas élus par le capital qui s’affiche derrière les vitrines de la Vº Avenue, à Beverly Hills ou bien le dans le cirque électoral et pour que ses citoyens, en plus de voter, aient enfin la liberté de choisir.

      Cela vous parle t’il un peu, même à mi-voie ?

       


    • LOKERINO LOKERINO 29 mars 21:16

      @Ouallonsnous ?
      Les états unis sont une puissances dominantes comme le fut l’Urss un moment comme le sera la Chine prochainement et d’autre « monuments » qui trouveront ou retrouveront de l’influence ( la Russie l’inde etc )
      avec tout les excès des positions dominantes et les luttes d’influences géopolitiques
      Pour le reste , vos propos sont tellement caricaturaux , excessif et surtout haineux des states que c’est inutile d’aller plus loin dans le « dialogue »
      J’ai peut être encore des choses a apprendre mais vous aussi et surtout , retirer de vos œillères
      Le monde n’est pas noir ou blanc, c’est juste un petit peu plus complexe que ca  !


    • Ouallonsnous ? 30 mars 17:53

      @LOKERINO

      Je n’appelle pas ça un dialogue, mais de votre part une persistance totale dans le déni !

      Pas moyen de vous désintoxiquer des vapeurs de vos fumettes !


    • LOKERINO LOKERINO 31 mars 22:46

      @Ouallonsnous ?
      et vous , vous devriez arrêter de fumer les les feuilles de l’humanité , c’est toxique !!


    • Clocel Clocel 24 mars 11:44

      Un conflit avec les US est forcément asymétrique...
      Obama aurait dû causer « droits de l’Homme » depuis Guantánamo, ça aurait eu de la gueule !
      PôÔôvre Obama, il n’est pas facile à vendre la belle démocratie américaine et son mode de vie zombie...
      Vivement Hillary, qu’on commence à apercevoir le fond...

      En tous cas, le prix Nobel de la paix « performatif », on laisse tomber, ça ne marche pas...


      • sarcastelle 24 mars 11:56

        Quand les Castro auront clamsé, l’édifice tombera d’un coup. 


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 24 mars 12:17

          @sarcastelle

          Même avant !

          La chance de Cuba : son Économie d’État !
          http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


          Si rien n’est fait pour libéraliser-privatiser l’économie cubaine en faveur de l’ensemble du peuple cubain, ces CRIMINELS HIJOS DE PUTA de raul castro et sa nomanklatura se la privatiseront pour leur compte en tant qu’oligarques et ploutocrates ! ! !



        • Michel Maugis Michel Maugis 24 mars 23:12

          @ Pôvre sarcastelle.


          Vous insultez le peuple cubain.



        • sarcastelle 25 mars 11:50
          Vous aviez deux moinssages ; je vous ai plussé ; ainsi vous êtes remonté à deux étoiles que vous méritez bien. . 


        • Michel Maugis Michel Maugis 26 mars 00:05

          @sarcastelle


          Cela fait un bout de temps que les moinssages n’existent plus

        • Daniel Roux Daniel Roux 24 mars 13:39

          Les US sont certes un pays capitaliste mais certainement pas une démocratie.

          Capitalisme s’oppose à socialisme, comme démocratie s’oppose à dictature. Il existe des pays capitaliste et en plein dans la dictature, comme il existe des pays socialistes et proches de la démocratie, et ne nombreux pays mélangeant tout cela.

          La France, par exemple, est un pays socialiste, républicain, oligarchique, népotique et corrompu mais ses élites veulent la faire paraître comme une république démocratique prétendant à l’universalité.

          Comme chez nous, c’est une oligarchie qui dirige l’empire US. Les deux partis qui alternent au pouvoir sont les deux faces de la même pièce. Ils n’affichent pas de différences fondamentales sinon nous verrions la différence d’une administration à l’autre et ce n’est pas le cas.

          Concernant les opposants cubains, je renvois les « souteneurs » de la démocratie et les donneurs de leçons affalés dans leur fauteuil aux pratiques d’un pays en guerre : Est-il acceptable et souhaitable que des partisans de l’agresseur puisse promouvoir la propagande de l’ennemi ?

          La réponse est non.

           


          • Clocel Clocel 24 mars 13:52

            @Daniel Roux

            « Les US sont certes un pays capitaliste mais certainement pas une démocratie. »
            Disons...
            Une ploutocratie théocratique !?
            La démocratie est à l’œuvre nulle part, même pas en Suisse...

            La France pays socialiste !!! Sans déconner ???


          • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 24 mars 13:55

            @Daniel Roux

            « La France, par exemple, est un pays socialiste, républicain, oligarchique, népotique et corrompu »

            tiens ?
            La France n’est pas un pays capitaliste ?
            Bernard Arnault, Liliane Bettencourt, les Familles Dumas, Puech, Gérard Mulliez, Serge Dassault, Patrick Drahi, Gérard et AlainWertheimer, François Pinault, Vincent Bolloré, Xavier Niel, c’est de la littérature ?


          • Daniel Roux Daniel Roux 24 mars 19:15

            @Clocel

            Qu’est que le Socialisme ? C’est la primauté de la Société sur l’individu. L’individu doit se soumettre à la Société. Le Libéralisme, c’est l’inverse.


          • Daniel Roux Daniel Roux 24 mars 19:36

            @M de Sourcessure

            Ce sont des actionnaires d’entreprises. Certains parmi eux se contentent de toucher les dividendes, d’autres dirigent. Nombre de ceux que vous citez prospèrent grâce aux commandes publiques que leurs apportent les hommes politiques dont ils ont financé les campagnes électorales. 

            Le capitalisme est indissociable du libéralisme. Des hommes risques leurs biens pour construire une entreprise. S’ils échouent, ils perdent leurs biens, s’ils réussissent, ils prospèrent. Les entreprises obsolètes laissent la place à d’autres plus adaptées au marché.

            On ne peut pas parler de capitalisme dans des pays où la connivence, la corruption, les normes excessivement coûteuses, les monopoles protégés, les subventions abondantes, le pantouflage, le lobbying, pervertissent la concurrence et le Marché.

            Le Capitalisme ne permet pas de renflouer les canards boiteux avec de l’argent public, ni le sauvetage des banques qui ont jouer l’argent des dépôts sur des produits qu’elles ne comprenaient pas.

            Dans ce cas, on évoque un capitalisme de connivence si l’on est gentil, ou un système pourri, si l’on est réaliste.

            http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-pantouflage-cause-de-la-crise-137217


          • Clocel Clocel 24 mars 19:42

            @Daniel Roux
            Un peu simple, non ?
            Si soumis nous sommes, je n’ai pas l’impression que ce soit à la société et à son bien-être, mais à une poignée de tarés libéraux aux Surmois atrophiés, prêts à nous faire crever pour faire triompher leurs délires de domination pharaonique !


          • tf1Groupie 24 mars 21:46

            @Daniel Roux

            « Qu’est que le Socialisme ? C’est la primauté de la Société sur l’individu »

            C’est quand même super simpliste.
            Votre vision du monde est plutôt caricaturale, ce n’est pas un monde pour les humains.

            Si la France est socialiste alors la Chine est communiste et Obama est un grand pacifiste...


          • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 25 mars 08:57

            @Daniel Roux
            « Qu’est que le Socialisme ? C’est la primauté de la Société sur l’individu. »


            Ça, c’est votre définition à vous.
            La définition la plus répandue est
            socialisme : suppression de la propriété privée des moyens de production et d’échange.

            Certains mots ont été tellement dénaturés qu’ils n’ont plus de sens, puisque les interlocuteurs n’entendent pas la même chose. Quand on en est là, le dialogue devient impossible.

            Et la situation s’aggrave quand des imposteurs avancent masqués en se baptisant eux-mêmes de qualificatifs qui ne leur vont pas :

            Marcron socialiste, BHL philosophe, Erdogan démocrate...

          • antyreac 25 mars 11:46

            @Daniel Roux
            Les E- U sont un pays démocratique ,le contraire est un pays dictatorial comme la corée du nord ....


          • Daniel Roux Daniel Roux 25 mars 12:38

            @M de Sourcessure,TF1 et Crocel

            Nous sommes à la rubrique « commentaires ».

            Je réponds à vos critiques, elles-mêmes simplistes, et je ne prétends pas convaincre qui que ce soit et surtout pas vous 3.

            Vous pouvez toujours écrire un article sur la question si vous estimez que vos idées intéresseront quelqu’un.


          • Daniel Roux Daniel Roux 25 mars 12:41

            @antyreac

            La dictature peut-être graduée, de douce à brutale. L’UE, c’est plutôt la dictature molle.. pour l’instant.

            Mais ce n’est certes pas une démocratie.


          • Michel Maugis Michel Maugis 25 mars 20:00

            @M de Sourcessure

            « La définition la plus répandue est
            socialisme : suppression de la propriété privée des moyens de production et d’échange. »

            C’ est votre définition à vous, et ce n’est pas la plus répandue.

            Le serait elle, qu’ elle ne serait que celle imposée par les ennemis du socialisme, donc non valable.

            Pour connaître sa véritable définition, il faut se baser sur les textes philosophiques et économiques de ceux qui ont crée le sens du mot. 

            Le mot socialisme impliquait une utopie avant Karl Marx, et n’ impliquait pas la nécessité impérieuse que le peuple s’approprie les moyens de production pour la réalisée.

            C’ est le marxisme qui a scientifiquement prouvé que cette propriété privée était la cause fondamentale des malheurs de notre société.
            De là est né le socialisme scientifique qui cessa d’ être utopique, mais réalisable.

            Le socialisme est un mode de production qui repose sur la propriété commune des principaux moyens de production, et non sur la suppression de la propriété privée de ces moyens, qui n’ est qu’un passage temporaire pour la réalisation du socialisme.
            Repose sur, mais ne le définie pas. Sinon ce ne serait pas un « isme ».

            Un mode de production ne saurait être défini par une phase transitoire et nécessaire, mais par une volonté permanente qui définie ce mode et mériterait donc le suffixe « isme ».

            C’ est ainsi que le capitalisme est un mode de production basée sur LA RECHERCHE DU PROFIT PERSONNEL ET PRIVÉ QUI EST LE CAPITAL PRODUCTIF QUI S’ACCUMULE et qui ne peut donc qu’aboutir aux meurtres, saccages, colonialisme, guerres perpétuelles etc. etc.. 
             
            Et que le socialisme est un mode de production dont la primauté est le bien être de la société entière et non une classe de possédant qui en n’a jamais assez.

            La définition de Daniel Roux, est donc non seulement plus exacte, mais répond à ce qu’ est un « isme ».

            Pour les marxistes, et donc les communistes, le socialisme est un mode de production transitoire, qui fléchie la société entière vers sa désaliénation économique et qui ne peut donc que recevoir la HAÏNE de ceux qui s’y opposent, pour des raisons foncièrement égoïstes.

            L’ avenir de l’ humanité ne peut être qu’une société communiste qui ne peut se construire qu’à partir d’une société dont les pays les plus puissants sont socialistes.

          • LOKERINO LOKERINO 25 mars 20:38

            @Michel Maugis
            on a bien vu a quoi ces doux rêves ont abouti
            Au mieux a une utopie
            en réalité a du totalitarisme


          • antyreac 25 mars 21:01

            @Michel Maugis
            Le communisme aboutit a du totalitarisme comme indiqué plus haut mais en plus ce qui gâte les choses il n’est pas soluble dans la démocratie ce qui évidement est très grave à notre époque....

            C’est donc qu’une vulgaire idéologie de bas étage....

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès