Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Cyniques, écartez-vous : c’est l’excitation générale autour de (...)

Cyniques, écartez-vous : c’est l’excitation générale autour de la candidature d’Hillary Clinton (Glenn Greenwald)

A voir ceux qui s'enthousiasment tant autour de la très probable candidature d'Hillary Clinton aux prochaines présidentielles américaines, il nous vient une sorte d'appréhension, voire, un début de peur, comme le détaille cet article cinglant de Glenn Greenwald, le journaliste à l’origine d’une bonne partie des révélations d’Edward Snowden sur les pratiques d’espionnage généralisé de la part de la National Security Agency. (Traduction ilfattoquotidiano.fr)

* * *

Hillary Clinton Il est facile de se montrer cynique lorsque l’on considère l’inévitable (et malheureusement imminente) campagne présidentielle d’Hillary Clinton. Au-delà du fait que c’est une habituée des jeux de pouvoir à Washington, et qu’elle est totalement dénuée de principes et assoiffée de pouvoir, c’est une personnalité politique américaine tout à fait banale. Un des aspects qui la rend unique, peut-être le seul, est la manière dont la première présidence féminine [des États-Unis] sera exploitée (suivant le modèle Obama) pour mieux cacher son véritable rôle de gardienne du statuquo.

Le fait qu’Hillary bénéficie de la succession d’une dynastie en fait une cible toute désignée des critiques qui mèlent le mépris à l’ennui. Les dizaines de millions de dollars que les Clinton ont « gagnés » en tirant parti de leur célébrité politique par des conférences devant des parterres de globalistes, de grands groupes industriels, de »Hedge funds », ou d’autres appendices de Wall Street qui auraient tout intérêt à la voir élue présidente, rendent le spectacle encore plus déprimant. (La photo ci-dessous montre la probable candidate en compagnie du PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, lors d’un événement en septembre).

Mais nous ne devrions pas être aussi cyniques. Il existe une intense et véritable excitation à l’idée d’une (nouvelle) présidence Clinton. De nombreux groupes aux USA considèrent son accession au Bureau ovale comme une opportunité pour un rajeunissement, l’occasion d’un enthousiasme symbole d’espérance et de changement, et d’avancées politiques vitales. Ces groupes toujours plus excités sont les suivants :

Wall Street
Extrait de Politico Magazine du 11 novembre 2014 ("Pourquoi Wall Street aime Hillary")

« Là-bas à Wall Street, ils ne croient pas une seconde à la rhétorique populiste d’Hillary Clinton. Tandis que l’industrie financière déteste effectivement Warren, les grands banquiers craquent pour Hillary et la veulent absolument à la Maison-Blanche. La plupart des plus riches banquiers et industriels (parmi lesquels le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, celui de Morgan Stanley, James Morgan, le tout puissant vice-président de Morgan Stanley, Tom Nides, et les dirigeants de JP Morgan Chase et de Bank of America) considèrent Hillary Clinton comme une personne pragmatique trouvant des solutions aux problèmes, et peu encline à la rhétorique populaire. Pour eux, Hilary est de celles qui pensent que tout le monde y gagne si Wall Street et le business américain en général se portent bien. Que pensent-ils de ses incursions dans les sujets rhétoriques les plus chauds ? En réalité aucun d’eux ne croit qu’elle est sincère lorsqu’elle affiche ce populisme.

Même si Hillary n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature, l’opinion de Wall Street est qu’elle est déjà en lice, et que son organisation nationale est en train de se mettre en place en coulisses. Tout cela la rend attirante. Wall Street aime par-dessus tout les vainqueurs, d’autant plus ceux qui ne toucheront pas à son énorme tirelire.[…] »

 

Le lobby israélien
Traduit de Foreign Policy du 7 novembre 2014 ("Hillary Clinton serait-elle bonne pour la Terre sainte ?" d’Aaron David Miller) :

« Si elle devait être élue présidente, cela aurait un impact bénéfique quasiment garanti sur les rapports avec Israël. N’oublions pas que les Clinton ont aussi traité avec Bibi [surnom familier de Benjamin Netanyahu – NdT] comme premier ministre. Tout n’a pas été facile, mais c’était clairement beaucoup plus productif que ce que l’on voit aujourd’hui. Pour le dire simplement, en tant que politicienne conventionnelle, Hillary est bonne pour Israël, elle a des relations avec ce pays que l’actuel président n’a pas. Hillary n’est pas de la même génération, et elle a travaillé dans un milieu politique dans lequel être bon pour Israël était à la fois obligatoire et intelligent.

Soyons clairs : lorsqu’il s’agit d’Israël, il n’y a pas de Clinton 2.0. L’ex-président restera probablement unique pour la profondeur de ses sentiments pour Israël et sa disponibilité à mettre de côté ses propres frustrations au vu de certains comportements d’Israël, comme les colonies. Mais cette compréhension vaut aussi pour Hillary. Que ce soit Bill ou Hillary, tous deux sont autant amoureux de l’idée même d’Israël et de son histoire unique qu’il sont prêts à faire des concessions sur le comportement de l’État hébreu, comme par exemple la continuation des constructions dans les territoires occupés. »

 

Les interventionnistes (i.e. les fous de guerre)
Extrait du New York Times du 15 août 2014 ("Un historien affirme que les événements en Irak ouvrent la voie à un retour des interventionnistes") :

[…] Mais le meilleur exemple de ce que Robert Kagan(ci-contre) décrit comme sa vision « conventionnelle » de la force américaine tient dans ses relations avec l’ex-secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton, qui reste le vaisseau amiral dans lequel de nombreux interventionnistes placent leurs espoirs.[…]

« Je suis très à l’aise à l’idée qu’elle prenne en main la politique étrangère, » a déclaré M. Kagan, ajoutant que la prochaine étape après l’approche très réaliste d’Obama « pourrait théoriquement être n’importe quelle initiative qu’Hillary pourrait prendre, » si elle était élue présidente. « Si elle poursuit la politique que l’on pense qu’elle suivra, a-t-il ajouté, c’est quelque chose que l’on a autrefois appelé ‘néoconservatisme’, mais il est clair que ses supporters ne vont pas l’appeler comme ça ; ils trouveront un autre nom. »

 

Les néocons de la vieille école
Extrait du New York Times, le 5 juillet 2014 ("La prochaine action des néocons : … être prêts à s’allier avec Hillary Clinton ?")

« Après quasiment 10 ans d’exil politique, le mouvement néoconservateur est en train de revenir. Tandis qu’ils fustigent Obama, les néocons se préparent à une entreprise bien plus audacieuse : s’aligner sur Hillary Clinton et sa future campagne présidentielle, dans l’espoir de revenir aux postes de commande de la politique étrangère américaine.

D’autres néocons ont suivi le centrisme prudent et le respect de Robert Kagan pour Mme Clinton. Max Boot, membre historique du Council on Foreign Relations, a fait remarquer cette année dans The New Republic, que “dans les conseils d’administration, Hillary était l’une des voix de principe pour une position ferme sur des questions controversées, que ce soit pour soutenir l’insurrection afghane ou l’intervention en Libye. »

Le fait est que ces néocons ont raison : Mme Clinton a effectivement voté pour la guerre en Irak, soutenu l’envoi d’armes aux rebelles syriens, et comparé le président russe Vladimir Poutine à Adolf Hitler, tout en insistant sur l’importance de promouvoir la démocratie.

Il est facile d’imaginer que Mme Clinton fera de la place aux néocons dans son administration. Personne ne pourrait l’accuser de faiblesse en matière de sécurité nationale avec quelqu’un comme Robert Kagan dans son équipe. Loin d’être terminée, l’odyssée néocon est donc sur le point de repartir. En 1972, Robert L. Bartley, éditorialiste du Wall Street Journal et fervent soutien des néocons, donnait cette définition du mouvement néoconservateur : « un groupe à cheval sur les deux grands partis. » Malgré les âpres batailles de partis au début des années 2000, il est remarquable de noter à quel point les choses ont peu changé.

Alors, que tous les cyniques se rendent à l’évidence ! Il existe une vraie et vibrante excitation politique dans le pays autour d’une présidence d’Hillary Clinton. On voit apparaitre des posters, des pins, on prépare des chèques, et des rencontres sont organisées. Les groupes d’électeurs unis en synergie avec la ploutocratie et les guerres sans fin ont désormais leur candidate favorite. Et il est bien difficile de leur donner tort et d’affirmer que leur excitation et leur affection ne sont pas justifiées.

Glenn Greenwald
The Intercept – 11 novembre 2014
Traduction : IlfattoQuotidiano.fr

 


L’AUTEUR : Glenn Greenwald, journaliste politique, avocat, blogueur et écrivain américain, est à l’origine d’une bonne partie des révélations d’Edward Snowden sur les pratiques d’espionnage généralisé par la NSA (National Security Agency), la plus grande agence de renseignement américaine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Gnostic GNOSTIC 21 novembre 2014 12:24

    100/100 d’accord avec cet article remarquable

    Et cette garce va vraisemblablement devenir présidente

     smiley

    A moins qu’un ripoublicain providentiel ne survienne mais qui de toute manière fera la même politique

     

    Ces salauds vont nous déclencher une nouvelle guerre au nom de la liberté, des droits de l’homme et autres noms humanistes découvrant à marée basse tout ça pour protéger les intérêts des lobbies

     

    Personne ne peut s’interférer car ils possèdent tous les merdias (aux USA comme en France) et ce n’est pas les quelques milliers d’internautes pas d’accord qui vont changer la donne

     

    Y a des jours où j’ai envie de me tirer de cette planète de merde

     smiley


    • Hermes Hermes 21 novembre 2014 16:17

      Attendez avant de partir le futur scandale avec le stagiaire qu’elle va embaucher  !

       smiley


    • asterix asterix 21 novembre 2014 19:52

      A mon avis, vous vous foutez le doigt dans l’oeil et c’est Clinton lui-même qui l’a dit : il suffit que le cabdidat, républicain ou démocrate, relève d’une minorité ethnique - cad hispanique ou noire - et il sera élu car toute la minorité en question votera pour lui, ce qui est largement suffisant pour créer la différence.
      Gardez à l’esprit que ce sont les Cubains de Miami et eux seuls qui ont assuré la victoire à l’arraché de Bush sur Al Gore ...alors que ce dernier avait réuni plus de voix sur son nom, mais moins de grandes électeurs. Sans compter la triche car la plus grande démocratie du monde ( vous n’êtes pas obligés de rire ) va jusqu’à tricher ...comme les dictateurs à vie qui pullulent sur le continent noir !!!. .
      Donc, si c’est l’incompétente et finalement dangereuse Hillary la trompée qui emporte le bonbon, il suffira aux républicains de trouver un « bon » candidat émanant d’une de ces deux minorités et ce sera plié d’avance.
      Et puis, quelle différence y a t’il entre un candidat républicain et un démocrate ?
      Aucune. L’effet levier, c’est le fric qu’il pourra réunir AVANT pour ne pas oublier de renvoyer l’ascenseur APRèS, une excellente affaire pour les généreux donateurs qui auront misé sur le bon cheval..
      La démocratie, c’est le jeu du couillon que l’on vend au peuple infantilisé. Une savonette avec beaucoup de pub autour. Quand même pas un programme ! Celui qui s’engage sur ce terrain savoneux perd d’avance.
      GOD BLESS AMERICA et les autres, on s’en fout !
      Si j’étais ricain, je serai élu sur ce simple slogan.


    • Abou Antoun Abou Antoun 22 novembre 2014 21:46

      Et puis, quelle différence y a t’il entre un candidat républicain et un démocrate ?
      La même qu’entre un PS et un UMP.
      Pourquoi les soviétiques n’ont pas pensé à scinder le PCUS en parti communiste républicain et parti communiste démocrate. Ils avaient la démocratie pour le même prix.
      Manque d’imagination...


    • fred.foyn Le p’tit Charles 21 novembre 2014 13:23

      Si par malheur elle était élue...un vent de panique soufflerait sur le monde...Obama à côté c’est du sucre.. !


      • devphil30 devphil30 21 novembre 2014 13:32

        Faudrait développer vos propos pour mieux vous faire comprendre 


        Philippe 

      • fred.foyn Le p’tit Charles 21 novembre 2014 15:51

        Vous trouverez sur le net toute sa vie depuis ses études...son caractère arriviste poussé à l’extrême..mégalomane avec un égo a faire peur au canard du bon dieu...et pourtant aux USA dieu est à toute les sauces...Ce n’était pas son mari qui dirigeait la maison blanche mais elle...Intelligente calculatrice et prête au pire pour s’imposer..Nos Hollande et Sarkozy sont des petits saint par rapport à elle...sans doute loa plus grosse tête des politiciens américains !


      • devphil30 devphil30 22 novembre 2014 06:40

        Super rassurant comme nana


      • ahtupic ahtupic 22 novembre 2014 11:05

        Vous avez oublié : « ne sait pas tailler une pipe ».


      • Abou Antoun Abou Antoun 22 novembre 2014 21:49

         « ne sait pas tailler une pipe »
        Les stagiaires sont là pour ça. Chacun son boulot, la spécialisation est la clé du succès.


      • Xenozoid Xenozoid 21 novembre 2014 15:54

        it is a bitch, bien sure qu’elle sera bientot président, mais pas la prochaine foi,elle attendra


        • Gauche Normale Gauche Normale 21 novembre 2014 16:40

          C’est le moment de rappeler ce qu’est une « prophétie auto-réalisatrice » : plus les médias disent que Clinton va être élue, plus il est probable qu’elle le soit. Bref, ça n’a évidemment rien à voir avec de la démocratie.


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 novembre 2014 16:56

            C’est en effet hilarant de voir la facilité avec laquelle une grande nation joue au yoyo en montant...en descendant aux basses échelles !


            • Xenozoid Xenozoid 21 novembre 2014 17:11

              surtout que le pouvoir le dicte,la basse et haute,je suis surpris de voir l’illusion perduré avec la peur


              • CaptV 21 novembre 2014 17:30

                Après le « Blackos », la « Féministe » !

                Hillary Clinton fait partie des « Crown Agents Sisters », autant dire une bande de femmes de Pouvoir au service de sa « très gracieuse majestée, Elyzabeth II »
                http://www.abeldanger.net/2010/11/crown-agents-wikileaks-serial-acts-of.html
                A la fin de cet article, vous trouverez une liste de ces « agents » de genre féminin.
                 Ici, pendant qu’Obama se fait foutre de sa gueule puis « corrigé » par la Reine mère en personne, vous verrez Hillary« la folle »Clinton, assise au « garde à vous »à côté de la « Crown agent sister »Michelle Obama....c’est incroyable pour celui ou celle qui sait observer
                https://www.youtube.com/watch?v=RJUOUL-BF7c

                C’est dingue, mais c’est la vraie Vérité ici..... 


                • pouroucontr 21 novembre 2014 17:43

                  ça va etre chaud aux usa , non ?


                  • goc goc 21 novembre 2014 18:24

                    Attention il est encore un peu tôt pour savoir qui sera candidat
                    Car il est clair que nous allons vers une guerre franche contre la Russie. Et là rien ne dit que les ricains en sortirons vainqueur surtout si l’Ukraine les entraine vers le désastre. Les ricains devraient se souvenir du fiasco en Géorgie.
                    Donc une défaite pourrait bien changer la donne et propulser un fou de guerre encore pire que le fabricant de frite ou la femme de bill


                    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 21 novembre 2014 18:33


                      L’article parle d’un retour aux affaires des néocons américains. Parce qu’ils étaient partis ?? Ah bon. Alors qui a poussé la France dans la calamiteuse affaire lybienne ? Qui a mis la Syrie à feu et à sang ? Même question pour l’ Ukraine ? Soyons sérieux.


                      • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 novembre 2014 19:52

                        ça comme président ?

                        Bof ! Au point où en est l’Amérique !

                        Au fait vous savez que d’après le Grand Turc, c’est les Musulmans qu’ont découvert l’Amérique :

                        http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/51454-141118-erdogan-persiste-et-signe-les-musulmans-ont-decouvert-l-amerique

                        Et y’ebn a qui veulent faire rentrer ça dans l’UE !

                         smiley


                        • Je Me Souviens Je Me Souviens 22 novembre 2014 00:42

                          Qui a découvert l’Amérique ?
                          Christophe Colomb est le seul des Grands Navigateurs à ne pas être marin.Peut-être qu’il faudrait plutôt attribuer cette découverte à Martin Pinson,le navigateur de la flotte de Colomb ?
                          On pourrait aussi en créditer les Vikings,dont on a la preuve de la présence au Canada longtemps avant Colomb.
                          Peut être qu’un grand navigateur Africain,tombé dans l’oubli,fut le premier à y mettre le pied,ce qui expliquerait les Olmèques.
                          Quand on sait que les Pharaons consommaient du tabac et de la cocaïne,on peut aussi raisonnablement se dire que les Égyptiens commerçaient avec l’Amérique.
                          Tout ça pour dire que peut être le Grand Turc à raison,et des musulmans on été en Amérique avant Colomb,pour ce que ça change !Ceci dit,il y a quand même UN musulman qui a été en Amérique avant 1492,mais il n’est pas Turc,il est Chinois.


                        • lloreen 21 novembre 2014 20:31

                          Clinton avoue que ses amis psychopathes de la multinationale gouvernementale Washington DC (District of Columbia)Wont ont crée Al Qaida.

                          http://www.dailymotion.com/video/xsghic_2009-hillary-clinton-les-usa-ont-cree-al-qaida-pour-combattre-les-russes_webcam

                          Mc Cain, lui, a des relations avec les islamistes.

                          htttp ://www.alterinfo.net/Le-senateur-americain-McCain-reconnait-avoir-des-relations-constantes-avec-l-Etat-Islamique-video_a106422.html


                          • lloreen 21 novembre 2014 20:35

                            Mais c ’est le début de la fin pour ces désaxés congénitaux.
                            Les équipages entiers désertent déjà leur rafiot avant même un échange de tirs...

                            http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/14/luss-donald-cook-en-mer-noire-sest-fait-debranche/


                            • agent ananas agent ananas 21 novembre 2014 21:50

                              Tandis que l’industrie financière déteste effectivement Warren...
                              Greenwald fait référence à Elizabeth Warren (sénatrice du Massassuchets) et qui pourrait être l’alternative aux dynasties Bush/Clinton. Elle s’est fait une réputation d’être une ennemie des banksters de Wall Street comme son dernier papier en atteste, et nul doute que l’Establishment mettra tout en oeuvre pour l’empêcher de devenir la première femme à la Maison Blanche.

                              Paul Craig Robert réagit à l’article de Greenwald. Si Hillary est élue alors la 3ème guerre mondiale sera toute proche...


                              • JMBerniolles 21 novembre 2014 21:58

                                C’est incroyable comme un empire en déclin s’enfonce dans ses tourments en choisissant des responsables qui vont aggraver les causes de ce qui n’est qu’une érosion au départ et qui finit toujours en faillite à cause de ce processus d’autodestruction..


                                Là, ce très bon article nous dit qu’avec Hillary Clinton, les grands intérêts financiers et les Lobbies, - sioniste, armes, pétrole.. - seront directement au pouvoir.
                                Comme tous ceux-ci ne s’intéressent pas au sort des américains et encore moins à celui de l’humanité, cela nous promet des lendemains joyeux. 



                                • lloreen 23 novembre 2014 14:30

                                  « Hillary Clinton, les grands intérêts financiers et les Lobbies, - sioniste, armes, pétrole.. - seront directement au pouvoir. »

                                  Ils n’ y seront pas pour la bonne et simple raison qu’ ils y sont déjà.
                                  Mais l’ émergence des BRICS prouve que c ’ en est fini de leur progression.
                                  Ils ne trouveront plus personne de sain d’ esprit pour faire leurs guerres par personnes interposées.
                                  D’ ailleurs à ce sujet, les remarques du lien précédent prêtent quand même à sourire...
                                  Entendre dire de la bouche de marins engagés qu’ ’’ ils ne veulent pas pas mettre leur vie en danger" laisse quand même songeur...

                                  Ils se croient en croisière ou en voyage d’ agrément ?


                                • lloreen 21 novembre 2014 22:12

                                  Rions un peu..

                                  Le moment le plus ridicule de ce sommet est arrivé lorsque Obama, n’ayant réussi à atteindre aucun de ses objectifs à l’encontre de la Russie et de la Chine, a prononcé avec le plus grand sérieux un discours où il expliquait l’importance du « leadership américain ». Ce fut comique au point d’en être gênant. Les commentateurs de la TV russe étaient pris de fous-rires en le rapportant.

                                  Quant à Poutine, visiblement sûr de sa position, il s’est moqué ouvertement de l’idiotie des dirigeants US-UE : « Ont-ils réfléchi un instant à ce qu’ils sont en train de faire ? Ou leur politique les a-t-elle aveuglés à ce point-là ? On sait que les yeux sont des organes périphériques du cerveau. Quelque chose a-t-il été débranché dans leur cerveau ? » À ceci s’est ajoutée une mise en garde sans équivoque : la Russie ne permettra jamais à l’US-UE d’écraser la résistance novorossienne. Le message de Poutine est net et carré : les dirigeants occidentaux mènent leur empire droit dans le mur.


                                  • SEPH 22 novembre 2014 09:20

                                    Une salope intégrale


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 novembre 2014 10:14

                                      Le XXIe siècle est sans doute celui du Grand déclin, il y a tous les signes et toutes les prémisses !


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 novembre 2014 19:41

                                        Bonjour,
                                        .
                                        « Si elle (Hillary Clinton) devait être élue présidente, cela aurait un impact bénéfique quasiment garanti sur les rapports avec Israël. ... »
                                        .
                                        Pour comprendre comme fonctionne le financement des candidats à la présidentielle américaine il faut regarder le reportage suivant ! https://www.youtube.com/watch?v=KzCoSUSszBw
                                        .
                                        Sans l’appui de l’AIPAC (le super CRIF américain) il est de nos jours impossible d’accéder au trône présidentiel américain...
                                        .
                                        Le président américain élu est donc forcement un alliée inconditionnel de la politique sioniste de l’état d’Israël.
                                        .


                                        • philbrasov 23 novembre 2014 13:12

                                          Hilarry clinton c’est bien la femme du type qui a bombarde la serbie ?

                                          c’est bien la minisitre du type qui a finance les islamistes en libye et en syrie ?
                                          c’est bien celle qui au nom des droits de lhomme, vient nous faire CH...ier en Europe pour l’Ukraine ?

                                          y a en marre de cette administration US voulant diriger le monde....
                                          TOUT SAUF l’ADMINISTRATION AMERICAINE.



                                          • lloreen 23 novembre 2014 14:36

                                            Washington DC (District of Columbia) et Israël sont deux multinationales gouvernementales. Israël est enregistré auprès de la SEC américaine (Securities and Exchange Commission).
                                            Ces multinationales gouvernementales sont des filiales de la City de Londres( Couronne) et font partie de l’ Empire britannique.
                                             

                                            EDGAR Search Results
                                            Mailing Address THE CONSUL FOR WESTERN HEMISPHERE 800 SECOND AVE 17TH FL NEW YORK NY 10017
                                            Business Address 800 SECOND AVENUE 17TH FLOOR NEW YORK NY 10017 2125600600
                                            ISRAEL STATE OF CIK# : 0000052749 (see all company filings)

                                            SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                            State location : NY | Fiscal Year End : 0331
                                            (Assistant Director Office : 99)


                                            • lsga lsga 26 novembre 2014 16:49

                                              Le Socialisme National : instaurer une sécurité social, un État Providence, et fliquer toute la population. Bismarck a encore de beau jour devant lui. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès