Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Cyrille Ier nouveau patriarche de toutes les Russies, sera-t-il (...)

Cyrille Ier nouveau patriarche de toutes les Russies, sera-t-il l’artisan de la réconciliation avec l’église de Rome ?

Ce mardi 27 janvier à Moscou s’est tenue une élection qui pourrait avoir des conséquences importantes sur les relations entre la Russie et les pays occidentaux, il s’agit d’un personnage qui en terme politique en Russie joue un rôle presque aussi grand que le président ou le 1er ministre, en plus lui il est élu « à vie », il s’agit du Patriarche de toutes les Russies !

Il faut d’abord préciser que cette élection s’inscrit dans un climat de renouveau de la pratique religieuse en Russie, aussi de la bienveillance et de l’importance accordée par le pouvoir politique à son église traditionnelle, laquelle fut au cours des siècles la marque de l’identité du peuple russe, nous aurons l’occasion d’y revenir...

Alexis II patriarche de Moscou et de toutes les Russies présidait aux destinées de l’église orthodoxe depuis 1990 (il s’était à l’époque élevé contre le putsch d’août 1990 qui avait vu l’internement temporaire de Gorbatchev) grâce à la fin du communisme et à la libéralisation effectuée par Eltsine, il avait pu ensuite œuvrer sans relâche à la restauration de l’église orthodoxe et au rétablissement de son influence sociale sous les présidences de Eltsine puis de Poutine, après 18 ans de gouvernance il est décédé le 5 décembre dernier dans sa résidence de Peredelkino près de Moscou à l’âge de 78 ans.
 
Comme pour l’église catholique, les supérieurs de l’église orthodoxe devaient sans tarder se réunir pour procéder à la désignation d’un nouveau patriarche, ils ont naturellement désigné ce 27 janvier entre les 3 candidats putatifs celui qui était le favori naturel (et était en même temps le patriarche par intérim) : Cyrille Ier jusqu’alors patriarche de Smolensk et de Kaliningrad devra succéder à Alexis II à la tête du Patriarcat de Moscou et devenir ainsi le 16ème Patriarche de toutes les Russies..
 
Pourquoi cette élection est elle importante ?

On se souvient en Occident de l’enthousiasme provoqué en 1978 par l’élection du cardinal polonais Josef Wojtyla au siège de Saint Pierre sous le nom de Jean Paul II et de la tension ayant accompagné plus récemment en 2005 celle de Joseph Ratzinger devenu ensuite Pape sous le nom de Benoît XVI, ces nominations ont donné lieu à moult analyses politiques sur les tendances que prendrait l’église catholique suite à leur nomination étant donné le poids moral d’une confession qui réunit plus d’un milliard de fidèles dans le monde .. ainsi l’émergence d’un Pape polonais a eu un rôle considérable dans l’émancipation de la Pologne vis à vis du bloc soviétique !
 
Pour l’église orthodoxe, pas de doute ce ne peut être qu’un Russe.. cependant la personnalité de ce dernier peut influencer sensiblement les orientations qui seront prises par « l’église chrétienne de Moscou », à cette fin il faut rappeler l’attachement extrême des Russes à leur église, gardienne de leur identité et que 70 ans de dictature communisme n’ont pas réussi à effacer, ainsi la plupart des historiens considèrent que l’église orthodoxe a permis de sauvegarder la culture et l’intégrité du peuple russe sous la domination tartare (du XIIème au XVème siècle) et Moscou s’est ensuite intitulée elle-même la 3ème Rome (après la chute de la 1ère puis de Constantinople), l’église en Russie fait partie de l’identité nationale, nul doute que Cyrille Ier risque souvent de supplanter Poutine en terme de popularité...
 
Les actuels dirigeants du Kremlin sont d’ailleurs très conscients de cette importance, Poutine et Medvedev ont assisté en tête aux cérémonies des funérailles d’Alexis II dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou (détruite par Staline puis restaurée en l’an 2000) et les relations entre le pouvoir et l’église vont sans aucun doute se trouver encore renforcées, chacun ayant intérêt à la bonne coopération de l’autre..
 
Cyrille Ier (sur la photo lors d’une rencontre passée avec Benoit XVI) de son vrai nom Vladimir Goudaiev est comme Poutine originaire de Saint Péterbourg, âgé de 62 ans, il a été nommé en 1989 au poste clé de ministre des Affaires étrangères du patriarcat de Moscou ce qui l’amènera à rencontrer un certain Joseph Ratzinger à 5 reprises - dont 3 fois depuis que Benoît XVI a été élu pape en 2005 ! Il a la réputation d’être un chrétien fervent et convaincu (en 1984 sa prise de position contre la guerre en Afghanistan lui a valu d’être destitué de ses fonctions d’alors) et en même temps un homme de dialogue ; le moins que l’on puisse dire est que le courant ne passait pas vraiment entre Jean Paul II et Alexis II, avec Benoit XVI et Cyrille Ier les choses devraient nettement s’améliorer ainsi que le montre la photo illustrant cet article, si l’actuel Pape que l’on accuse souvent un peu vite d’être réactionnaire, est certes moins doué pour les bains de foule que son prédécesseur, il est par contre un brillant intellectuel, homme très érudit et pondéré qui tient en haute estime l’église d’Orient en général et l’église orthodoxe russe en particulier ; on aura sans doute la surprise au cours des prochaines années de voir « la diplomatie des églises » venir en remplacement de la diplomatie tout court quand le dialogue Russie Occident pourra subir quelques coups de froid et pas forcément qu’en hiver !
 
On aurait tort de sous estimer l’importance en terme de géopolitique que pourra revêtir le dialogue qui devrait naturellement s’instaurer entre ces 2 chefs spirituels fervents au rayonnement moral incontestable ; formons le vœu que leur rapprochement puisse être un pas de plus en vue de la réconciliation Est-Ouest déjà élaborée dans l’esprit d’un grand nombre d’européens et dont le regard porté sur la Russie a su très positivement évoluer au cours de ces dernières années..
 
Hiéronymus
 
Sources :
- le Figaro
- Ria-Novosti
- Reuters

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Leila Leila 4 février 2009 12:25

    Merci pour cet article complet et documenté. Les grands tournants historiques ont souvent eu pour origine des événements dont les gens ne comprenaient pas l’importance immédiatement, comme avec l’élection de Jean-Paul II. Il en sera peut-être de même avec l’élection de Cyrille 1er.


    • Tonton Tall 4 février 2009 12:34

      Super !

      En route vers le Moyen-Age ....


      • LE CHAT LE CHAT 4 février 2009 15:33

        J’ai cru qu’ils avaient cloné les ZZ top à voir toutes ces barbes ! smiley


        • Hieronymus Hieronymus 4 février 2009 16:05

          vous devez etre fatigue le Chat, apres tous ces commentaires si pertinents ?
          prenez garde au surmenage, je vous conseille de prendre un peu de repos !


        • LE CHAT LE CHAT 4 février 2009 16:11

          @hieronymus

           pour ça , pas de blème , au vu de l’activité , je risque pas de faire des heures sup ! smiley

           rigoler est bon pour le moral , comme disait l’athée coère , l’athée rit sage en douces heures !  smiley


        • Hieronymus Hieronymus 4 février 2009 16:35

          @u matou
          en tout cas, un grand merci, grace a votre erudition en matiere religieuse, vous avez magistralement enrichi le debat .. c’est comme tous les + que je vous dois .. encore meilleur


        • pigripi pigripi 4 février 2009 20:39

          Je suis étonnée que l’auteur ne parle pas des relations de Cyrille 1er avec les autres églises orthodoxes qui sont très inquiètes par sa nomination et par l’accord entre Sarkozy et Poutine pour la création d’un grand institut orthodoxe russe dépendant directement du patriarcat de Moscou au détriment de celui de Constantinople et des autres.


          • Hieronymus Hieronymus 4 février 2009 22:46

            @ pigripi
            merci de vos remarques interessantes
            Je n’ai pas a priori d’information relatant que les relations de Cyrille Ier avec les autres eglises orthodoxes aient ete mauvaises, si vous pouvez developper, c’est volontiers ..
            Aussi qu’entendez vous par "grand institut orthodoxe russe dependant de Moscou" ?
            comme pour l’institut du monde arabe, un nouveau batiment parisien ?
            honnetement je ne suis pas au courant d’un tel projet ..
            Il faut reconnaitre que au sein des eglises orthodoxes si traditionnellement le patriarcat de Constantinople doit occuper la 1ere place, strategiquement il est bien inferieur a celui de Moscou si on considere le nombre des fideles (la Grece d’un cote - toutes les Russies de l’autre) d’ou ce choix politique ?


          • dup 5 février 2009 10:04

            tiens , une fusion . ça crée des licenciements , mais agrandit le marché et fait grimper les titres


            • pigripi pigripi 5 février 2009 13:52

              @l’auteur

              Je ne suis pas comme vous une spécialiste de la question mais au vu du peu que je sais, je m’interroge.

              Les églises orthodoxes sont nombreuses et indépendantes. La plus importante, la plus hiérarchisée, la plus riche est celle de Moscou où, malgré le communisme et depuis le Tsar, l’orthodoxie est religion d’Etat. Il semblerait que le nouveau patriarche soit bcp plus proche de Poutine que le précédent.

              Il existe une autre église orthodoxe russe dissidente qui a quitté le patriarcat de Moscou pour celui de constantinople. Effectivement, elle ne compte pas beaucoup pour les pouvoirs car elle est pauvre et, surtout indépendante de tous les pouvoir. Elle cultive sa liberté de pensée. Elle entretient de bonnes relations avec les autres orthodoxies.
              Elle est popriétaire de la cathédrale orthodoxe de la rue Daru, à Paris, ce qui gêne Moscou qui souhaiterait la récupérer.

              Sarkozy joue le jeu du Vatican, celui des Musulmans et celui du patriarcat de Moscou pour des raisons politiques et cherche à faire plaisir à ses amis au détriment de la laïcité.

              Voilà quelques éléments pour celles et ceux qui voudraient creuser la question.


              • pigripi pigripi 5 février 2009 14:04

                J’ai oublié d’ajouter que l’annonce d’une grand institut orthodoxe russe a été faite lors du dernier voyage de Poutine à Paris. J’en ignore les détails mais j’ai entendu dire que ça se ferait au détriment de l’Elise orthodoxe russe de Constantinople qui possède l’Institut théologique Saint Serge et la cathédrale de la rue Daru.

                Parlant de possession, il paraît que la majorité du foncier de Jerusalem appartient à l’Eglise orthodoxe, que même la Knesseth est construite sur un terrain appartenant à l’orthodoxie.
                Sachant que le Vatican ne reconnait pas Israël mais seulement la ’"Terre sainte", en supposant que ce soit l’église orthodoxe de Moscou qui possède le fonceir de Jerusalem, on comprendrait l’intérêt stratégique pour Moscou et Rome de se rapprocher ...et favoriser l’élimination d’Israël ou au moins l’écarter de Jérusalem pour reprendre possession de la "Terre sainte".

                Ce ne sont que des hypothèses à la lueur du peu que je sais et, malheureusement, je n’ai pas le temps maintenant de creuser et vérifier ...Si quelqu’un veut s’y coller .....


                • Hieronymus Hieronymus 5 février 2009 20:26

                  @ pigripi
                  je ne suis pas non plus un grand specialiste de la question
                  de ce qu’il me semble, les eglises d’Orient (dont l’eglise orthodoxe russe) ont la caracteristique d’etre "autocephale" cad qu’elle n’ont personne d’autre a leur tete qu’elle meme, en gros elles sont chacune independantes meme si le rite pratique y est ds l’ensemble tres semblable
                  je ne crois pas que l’orthodoxie soit religion d’etat en Russie, supprimee par le communisme, je n’ai pas entendu dire que Eltsine ou Poutine auraient reinstitue une religion d’etat, par contre du temps de l’URSS existait une eglise russe orthodoxe a l’etranger dissidente de celle de Moscou (sous la coupe du KGB) ces 2 eglises ont ete reunifiees il y a une dizaine d’annees, qd exactement je ne sais plus
                  l’eglise orthodoxe de Constantinople se targue avec raison d’etre la plus ancienne eglise orthodoxe (centre de l’empire romain d’Orient), Sarkozy en homme politique joue bien sur en priorite avec les puissants

                  concernant Jerusalem, je crois qu’un important quartier de la vieille ville y est denomme le quartier armenien et il se pourrait bien que le patrimoine immobilier de ces lieux appartienne ds sa majorite a l’eglise orthodoxe d’Armenie qui est aussi une eglise d’Orient "autocephale", une de plus ..
                  l’enjeu a la fois religieux, ideologique et geopolitique dont fait l’objet Jerusalem me parait des plus dangereux et nauseabonds, il faudrait insister et insister sur le fait que cette ville n’est qu’un symbole et desacraliser la question de sa possession (ou depossession), la "saintete" n’est pas une question d’endroit mais le fanatisme humain aime bien se doter de lieux de devotion qui font ensuite l’objet d’enjeux violents et tres regrettables !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès