Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Daesh : un remake de la seconde guerre mondiale avec un cadre géopolitique (...)

Daesh : un remake de la seconde guerre mondiale avec un cadre géopolitique inédit

La crise des migrants a pris un tournant historique cette dernière semaine. L’image insupportable de cet enfant récupéré sur une plage a révélé une chose plus grave, c’est l’enfumage des peuples et l’aveuglement des dirigeants face à un virage de l’Histoire que la plupart des observateurs ne savent pas interpréter. Une terrible guerre se dessine depuis un an sur les territoires syrien et irakien. Les belligérants et les victimes sont arabes et kurdes, avec une opposition idéologique du côté arabe entre les chi’ites et les sunnites. Restreindre l’analyse à ce territoire s’est rater la compréhension globale de ce conflit dont les enjeux dépassent de très loin le territoire occupé par Daesh. Je vous avoue être animé d’un sentiment perplexe. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi aucune lecture éclairante des événements ne soit accessible dans les médias alors que nous disposons de tant d’intellectuels et de professeurs sans compter les conseillers et autres stratèges qui émargent dans les instituts dévolus à la défense et la géopolitique. Je ne sais plus quoi penser. Ou bien les élites sont aveugles et dépourvues d’intelligence, ou bien les élites sont corrompues. Mais il en reste quelques uns. Je suis certain que Hubert Védrine aurait des choses pertinentes à dire si on lui laissait une bonne heure d’antenne pour exposer ses interprétations. Et puis pour être honnête, Pierre Servant et Alain Marsaud ont été très perspicaces sur BFM en évoquant l’importance de faire entrer dans le « jeu » contre Daesh l’Iran et la Russie. Les consciences vont peut-être s’ouvrir. Et c’est rassurant d’entendre des paroles éclairées. Néanmoins, l’affaire est plus compliquée, dans l’espace géopolitique mais aussi dans le temps historique.

C’était il y a plus d’un an. Les Occidentaux médusés constataient l’avancée de Daesh en Irak et en Syrie avec la prise de Mossoul, ville au million d’âmes, kurdes pour la plupart. Cette prise de contrôle par Daesh rappelle évidemment la guerre éclair conduite par la Wehrmacht et l’étrange défaite analysée par Bloch et qui fut aussi une débâcle. Des centaines de milliers de Français jetés sur les routes. On a tous vu ces terribles images. Les migrants étaient français en 1940. En 2015, un an après la guerre éclair de Daesh, les migrants sont syriens, kurdes et aussi africains, de Libye ou d’ailleurs. La juxtaposition de ces images historiques n’a aucune valeur interprétative mais elle sert d’illustration pour entrer au fond des choses.

Le nazisme n’est pas arrivé comme un numéro de casino tiré à la roulette. C’est le fruit d’un processus socio-historique et géopolitique étalé sur plusieurs décennies. On pourrait même situer les germes semés à l’époque de Bismarck. Entre-temps, la guerre de 1914 et un événement considérable pour le 20ème siècle, l’avènement de l’empire soviétique en 1917 suivi par le fascisme de Mussolini. Puis le capitalisme, la crise de 29 et les jeux pas vraiment clairs entre les hommes de pouvoir américains et le régime nazi. D’après certains historiens, des complicités se seraient dessinées entre les nazis et quelques milieux financiers et politiques proches de la Maison blanche. Cette éventualité est plausible si l’on sait la phobie des Américains à l’égard des communistes. Ensuite, je ne crois pas que ces connivences aient été déterminantes pour le cours historique des choses. Elles éclairent plus la psychologie du pouvoir que les causes profondes de l’Histoire et du reste, je n’ai pas envie de m’étendre sur ces os à ronger en offrant une opportunité aux complotistes de chez Cheminade ou bien ceux qui traquent les illuminati. Les mouvements sectaires n’apportent rien à la pensée philosophique. Les dissidences, oui !

Donc, ces Etats-Unis ont toujours eu une phobie du communisme avec comme preuve les soubresauts paroxystiques pendant le maccarthysme. Il est vrai qu’il fallait surveiller l’URSS au niveau planétaire et contenir son expansionnisme mais il n’était pas nécessaire de sombrer dans la parano, d’envoyer les GI au Viêt-Nam avec l’agent orange dans la jungle, ni par la suite de faire copain avec Ben Laden et les islamistes pour bouter les Soviets hors d’Afghanistan. Le régime n’était pas fait pour durer, on pouvait le savoir dès les années 1970. On sait ce qu’est devenu Ben Laden. On connaît moins l’implication de dignitaires saoudiens dans ce round historique conduisant de l’ère Gorbatchev à la guerre de 2001 contre les talibans après les attentats du 11 septembre dont les financements seraient… devinez… saoudiens sans doute.

En gros, nous sommes en 1980 avec les Afghans qui boutent les Soviets et nous passons en 2001 puis 2003 avec les Etats-Unis en lutte contre le terrorisme d’Al Quaida et un axe du mal incluant le régime de Saddam Hussein mais n’oublions pas cet événement majeur en 1992, l’éclatement de l’URSS. Quand un empire s’effondre, la suite n’est pas facile à gérer. Disons que l’Occident a laissé les choses se faire et surtout se défaire. Une Russie faible n’est pas une opportunité favorable pour l’équilibre du monde. La Russie a failli disparaître mais des forces conduites par Vladimir Poutine ont réussi à redresser cette grande nation qui fut amie de la France pendant longtemps. Pendant ce temps, on a vu une recomposition au Moyen Orient, surtout après l’intervention américaine en Irak et le départ des troupes américaines, avec un Irak livré à la guerre civile entre deux camps islamiques sans oublier les corruptions des dirigeants et le jeu trouble des monarchies arabes, notamment les Saoudiens qui ont leur responsabilité dans l’avènement de Daesh sans oublier les responsabilités américains et européennes, françaises notamment, dans la politique menée en Syrie et le soutiens à des factions islamiques qui n’avaient rien de solides questions démocraties. La politique contre Bachar al Assad a été calamiteuse et explique une part des circonstances ayant permis les conquêtes de Daesh. Il faudrait un procès d’historiens pour établir les vérités historiques sur Bush, Sarkozy, Cameron, Hollande, BHL et les dirigeants du monde arabe.

La conjoncture géopolitique a marqué un tournant en même temps que la crise financière de 2008. C’est à ce moment que des réminiscences de guerre froide ont ressurgi à l’occasion de la crise en Géorgie avec des prémices antérieures en Ukraine et sa fameuse révolution orange. Les Occidentaux sont obsédés par la démocratie et tentent de favoriser l’implantation de cet idéal sans mesurer les conséquences et les effets pervers de cette politique qui produit souvent les effets inverses. La Géorgie, l’Ukraine puis la Libye et la Syrie ont été la cible de cette géopolitique de l’accompagnement démocratique avec des résultats contraires aux effets escomptés. On ne mesure pas encore les conséquences calamiteuses de ce droit d’ingérence démocratique qui fait suite à l’ingérence humanitaire initiée par Bernard Kouchner et dont on comprend maintenant qu’elle se situe comme un prolongement du colonialisme sous couvert de bons sentiments, de moralisme humaniste avec les droits de l’homme utilisés comme idéologie.

Pour bien comprendre la configuration du problème Daesh il faut élargir le jeu géopolitique en analysant la situation dans le cadre des antagonismes entre le bloc Otan-Occident et la Russie. En précisant que la menace russe sur l’Europe n’est qu’une fiction de propagande vendue par les médias de masse avec quelques intellectuels patentés dont BHL et Raphaël Glucksmann dont on doute des aptitudes philosophiques à comprendre le monde d’un point de vue neutre. A la menace russe s’est ajoutée une menace iranienne qui n’a pas arrangé les choses. Un accord a été conclu mais la Russie est toujours considérée comme un problème avec le dossier ukrainien et la Crimée. Cet antagonisme empêche une solution militaire contre Daesh. Pas besoin d’être un général de l’armée pour comprendre que seule une intervention terrestre peut régler la situation, sinon, on en a pour 10 ans ou même 30 ans.

Le verdict est simple. La solution passe par l’Iran et la Russie. Hélas, les dirigeants occidentaux sont tellement obsédés par l’Iran, la Russie et Assad qu’ils préfèrent laisser pourrir la situation en Syrie et Irak plutôt que de donner une possibilité à la Russie ainsi qu’à l’Iran d’entrer dans le jeu, y compris en remettant Assad dans le jeu, Assad étant comme on le sait un « allié » pour les Russes, ou du moins un partenaire, certes encombrant mais indispensable si on veut en finir avec Daesh. Au final, la position des Occidentaux, Israël inclus, est criminelle. Ils préfèrent laisser pourrir la situation et jouer avec le totalitarisme saoudien pour ne pas laisser une ouverture à la Russie et l’Iran. On retrouve le schéma n’avant la guerre de 39 avec des élites prêtes à soutenir le nazisme pour ne pas voir arriver le communisme. Vous ne me croyez pas ? Allumez les médias, il y a peu, des images ont été diffusées, montrant la jeune reine accomplissant le salut hitlérien. C’était avant Churchill. Tiens donc, nous sommes gouvernés par un Daladier et il nous manque un Churchill. Je ne connais pas la Constitution mais il serait temps d’envisager la destitution de François Hollande. Si la loi ne le permet pas, la rue peut faire l’affaire mais hélas, les Français sont démissionnaires comme l’a noté Houellebecq et je ne vois pas les Français manifester. Attendent-ils l’année prochaine le petit cadeau fiscal promis par François Hollande ? Ce signe marquerait avec d’autres l’effondrement prochain de l’Occident. Mais rien n’est joué, les citoyens n’ont pas forcément l’intention de devenir des sous-hommes et vont se réveiller ! Nietzschement votre ! Christiquement votre !

Au passage, je note que les Etats-Unis, même s’ils ont une part de responsabilité dans la crise actuelle, ont permis d’éviter le pire il y a deux ans en faisant machine arrière alors que Hollande était prêt à bombarder la Syrie lors de la « crise chimique », avec le risque de voir Daesh arriver à Damas et récupérer un arsenal considérable. Les Russes qui ont exercé leur médiation ont mal été remerciés avec les négociations entre l’Ukraine et les irresponsables de l’Europe. Les Etats-Unis ont aussi œuvré en faveur d’une solution politique en Iran alors que la France suivait les obsessions israéliennes. Nous sommes gouvernés par irresponsables ! Merci les Etats-Unis. Mais pas pour tout car il reste le dossier russe à régler.

En conclusion, une intervention d’alliés est possible comme en 1944. Front ouest, Russie par la Syrie et aussi les Kurdes, front est, Iran, front sud, Grande-Bretagne, France, Etats-Unis, Canada, etc… et tout ce monde qui libère Mossoul comme en 1945 Berlin fut « »libérée« », les Russes étant les premiers. En 2016 ou 2017, ce serait mieux d’avoir tout le monde ensemble, pour la photo de famille. Mais ne rêvons pas. Ce scénario repose sur l’hypothèse de dirigeants responsables. Il faut agir dans un délai court, après ce sera sans doute trop tard et plus on recule l’échéance, plus le temps pour les tragédies s’accroît.

Je laisse cette analyse à votre appréciation. Si vous pensez qu’elle est éclairante, diffusez-là, avec une âme de résistant. J’ai omis de parler en détail d’une pièce majeure de ce jeu, l’Arabie Saoudite. Ce sera peut-être pour un prochain billet. La Turquie mérite aussi un détour car elle figure comme une pièce importante du « jeu » contre Daesh. Une pièce qui peut devenir un problème et qui l’est déjà. Cela dit, je ne sais pas si le processus d’autodestruction de l’Occident n’est pas actuellement dans une phase irréversible. Tout dépend de la volonté et des capacités morales des hommes. Je n’ai pas l’intention de m’attarder sur ces choses. Des gens plus compétents et informés doivent faire le job. Moi, c’est la cosmologie, la mécanique quantique, la médecine, Darwin, la conscience et pour finir la Trinité, c’est mon job pour le 21ème siècle !


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • leypanou 9 septembre 2015 10:20

    Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, le Koweit a seulement accepté 7 réfugiés, les Emirats-Arabes Unis 16 et l’Arabie Saoudite 4. Les pays du Golfe sont plus intéressés à financer les groupes armés en Syrie plutôt que d’aider le peuple syrien et les inviter à vivre dans les pays du Golfe. Les réfugiés syriens dans le Golfe ne seront pas des réfugiés, ils travailleront.

     Il n’y a pas de barrières sociales, religieuses ou culturelles pour les réfugiés syriens dans le Golfe. Et il est nettement moins cher de les déplacer vers les pays du Golfe et plus facile pour eux de retourner en Syrie plus tard.

    Tout çà c’est Ali Al-Ahmed, directeur des Affaires du Golfe qui l’a dit, mais c’est trop compliqué comme raisonnement pour des énarques d’ici.


    • Passante Passante 9 septembre 2015 10:43

      oui, guerre mondiale... mais revenons-en quelque peu aux réalités :

      daësh ?
      max 35.000 « hommes » si on peut encore appeler ça comme ça,
      répartis en deux ou trois grandes villes, raqqa, mossoul, palmyre,
      le tout sur fond de sables, à n’en plus finir...
      en somme : rien ; 
      saupoudré d’un peu de pétrole
      et de beaucoup de sympathies sonnantes et très trébuchantes : turques, séoudiennes, américaines etc.
      voilà, point barre, c’est terminé.

      terminé quoi ?
      ben de croire que daësh serait ailleurs que sur le réseau et fonctionnerait autrement que comme logo-agrégateur de l’ensemble des allumés s’habillant des oripeaux de l’islam sur la planète à défaut de feuilleter marx ou autre, c’est tout.
      même histoire que le mythe al-qaëda au fond : le moindre groupuscule de couillons excités adopte l’identité, nous fabrique son p’tit youtube de circonstance, et branche le tout sur la machine à gonfler médiatique d’oxydant, qui demandait pas mieux pour ses plans sécuritaires.

      quant aux réfugiés que l’on dégouline là en sauce, soyons sérieux et réalistes :
      pourquoi y’a pas de réfugiés yéménites par exemple là où la guerre est bien plus violente ?
      parce que ces migrants syriens, comme hélas le dit bien marine, ne sont pas des réfugiés de guerre, fuir la guerre est facile : 
      en cas de bombardements on trouve toujours un abri local, et si les troupes avancent, il suffit de se déplacer de quelques kilomètres vers le village d’à côté, et provisoirement, pour être tranquille, voilà, pas besoin d’en faire un plat.
      y’a pas de pluies d’obus comme à gaza, en syrie, là il en faudrait du réfugié... mais il est bien bouclé par contre, là où on voit un autre genre de gosses, un peu plus désarticulés sur les plages, mais on oublie vite et bien.
      donc le migrant syrien, qui en plus vient surtout du nord, donc les zones les plus incultes et défavorisées de syrie, non seulement est l’oeuvre d’abord d’erdogan, mais en plus est un fruit du stalinisme d’état et de la misère ambiante sur des décennies de tyrannie assadique, et qui, voyant l’aubaine de se draper des oripeaux de la victime de guerre, s’imagine que son plan va marcher.
      et le pire ? ça marche.
      ainsi ce n’est ni bachar, ni erdogan, ni même un mafieux passeur qui ont tué le petit Aylan, 
      c’est rien d’autre que la connerie profonde de son propre père.

      quant à envisager l’iran contre daësh ou même le russe, c’est encore se fourrer le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate : daësh a été créé dans le seul but de couper la communication iran-syrie-hezbollah en divisant l’irak, c’est tout ; tout le reste est du flan médiatique.
      y ajouter quelques horror moovies de mauvais goût, un petit crime piaulant sur les rebords d’une usine, et le tour est joué.

      • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 2015 10:45

        Les services secrets Hongrois ont déjà estimés a 4000 le nombre de membres de Daesh infiltrés permis les migrants , certains se sont même vantés sur les réseaux sociaux d’êtres rentrés comme dans du beurre en Europe.....


        • Robert GIL Robert GIL 9 septembre 2015 11:04

          ne trouvez-vous pas qu’il est quand même invraisemblable que les pays les plus puissants du monde soient incapables d’arrêter l’avancée de Daech et de l’EI … par contre je pense que s’il c’était s’agit d’une mouvance anticapitalisme, avec pour emblème un drapeau rouge et pour idéologie de chasser les multinationales, nationaliser les matières premières et développer la santé et l’éducation par exemple, et bien elle aurait été complètement anéantie en moins de six mois ! A noter que les migrants qui fuiraient une telle « menace » seraient accueillis chez nous les bras grands ouverts …voir la suite


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 septembre 2015 11:54

            @Robert GIL

            Le marxisme vous perdra, cher Robert. Vous passez complètement à coté de l’interprétation de l’Histoire qui se joue et d’ailleurs vous n’êtes pas le seul au vu des commentaires précédents, tous plus affligeant les uns que les autres. Si le peuple français en reste à ce degré de conscience, je crois que c’est cette fois la fin de l’Occident et de l’Europe


          • Passante Passante 9 septembre 2015 12:18

            @Bernard Dugué


            super oui, mais la seule chose affligeante c’est bien l’insulte et l’étiquetage sans aucune argumentation en réponse, toutefois cela reste bon pour une candidature à daësh.

          • leypanou 9 septembre 2015 12:33

            @Passante
            Moi je trouve surtout affligeant de sortir cette réflexion : " En conclusion, une intervention d’alliés est possible comme en 1944. Front ouest, Russie par la Syrie et aussi les Kurdes, front est, Iran, front sud, Grande-Bretagne, France, Etats-Unis, Canada, etc… et tout ce monde qui libère Mossoul comme en 1945 Berlin fut « »libérée« », les Russes étant les premiers. ", pour venir à bout de 30 000 personnes apparemment pour quelqu’un a 2 doctorats !!!

            La grande hypocrisie de ceux qui prétendent lutter contre Daesh (entre parenthèses, la Bulgarie et la Grèce, membre de l’UE, viennent d’interdire le survol de leurs territoires par la Russie pour amener du matériel en Syrie pour lutter contre Daesh, quelle cohérence).


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 septembre 2015 12:42

            @leypanou

            Vous n’y connaissez rien, ni en géopolitique, ni en matière de stratégie et tactique militaire, sinon vous ne ricaneriez pas comme un Bouvard et Pécuchet narcissique


          • Passante Passante 9 septembre 2015 12:43

            @leypanou


            non, je pense que c’est excusable, bernard, tu comprends, il a sa télé, il dîne pas avec du syrien tous les soirs, il saurait pas la différence entre un alépin et un damascène, il est : sous la terreur, 
            et comme elle dure médiatiquement (des niagaras) et depuis des années déjà, ben c’est pas deux doctorats qui pourront filtrer ; alors il se replie sur une logique un peu XXe siècle mais qui tient plus, c’est tout.
            puis on sent qu’il a besoin du mythe, il croit encore à des trucs genre « l’Occident » et autres balivernes, ça rassure, sans plus.
            donc faut pas lui en vouloir lorsque sortant la tête d’entre deux molécules, il glisse sur un quark rebelle ou s’imagine saisir un bozon entre deux colonnes écroulées de palmyre... 

            mais nul danger le capitaine fait sa ronde dans le coin, il saura tout prendre en charge, passons tranquilles...

          • leypanou 9 septembre 2015 15:20

            @Bernard Dugué
            Je ne jugerais jamais ce que vous savez.

            Ce que je constate c’est que je trouve ridicule que pour venir à bout de 30 000 personne, il faudrait les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Iran,la Syrie et je ne sais pas quel autre pays encore, tout en se gardant bien de citer la Turquie, que tout le monde sait aide Daesh d’une manière ou d’une autre.

            Sans l’aide de la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite localement, cela fait très longtemps que la Syrie serait venu à bout de tous ces rebelles de pacotille, mais ce ne seront pas sur les MSM qui gavent les Français matin, midi et soir qui le diront.


          • rocla+ rocla+ 9 septembre 2015 11:59

            Pour Gil  ce qui arrive là est la faute à Madame Bettencourt  ... smiley


            • soi même 9 septembre 2015 13:20

              A y regardez de plus pret vos articles, j’ai pris l’habitude de lire le début et la fin où parfois la fin et après le début et que je constate : votre conventionnel pensé et ce que vous dites en réalité c’est du grand ordinaire exemple :
              Vous débutés par ceci : ( La crise des migrants a pris un tournant historique cette dernière semaine. L’image insupportable de cet enfant récupéré sur une plage a révélé une chose plus grave, c’est l’enfumage des peuples et l’aveuglement des dirigeants face à un virage de l’Histoire que la plupart des observateurs ne savent pas interpréter ) pour finir par cela : ( En conclusion, une intervention d’alliés est possible comme en 1944. Front ouest, Russie par la Syrie et aussi les Kurdes, front est, Iran, front sud, Grande-Bretagne, France, Etats-Unis, Canada, etc… et tout ce monde qui libère Mossoul comme en 1945 Berlin fut « »libérée« » )

              Pour une personne qui ce tarde d’être philosophe excusez moi du peut, ce que vous dites est très naïf.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 septembre 2015 13:25

                @soi même

                Je m’en vais bruler un cierge à l’église en priant pour qu’un commentaire sensé et constructif vienne s’écrire ici. J’ai l’impression d’être entouré de demeurés en vous lisant. Vous ne cherchez nullement à comprendre mais a éructer quelques bribes de pensée pour satisfaire vos désirs narcissiques. Je parle pour tous ceux qui ont commenté cet article. J’ai vraiment l’impression d’être dans un pays de fous


              • soi même 9 septembre 2015 13:40

                @Bernard Dugué, j’ai trop bien compris, justement, et j’en est marre des bonimenteurs qui pense que la défaillance morale de l’humanité ce traite de la même façon qu’un problème mathématique !
                Les y a cas non jamais fait le monde, ils l’ont toujours défaits ... !


              • lmcal140 9 septembre 2015 14:15
                ’’...remake de la seconde guerre mondiale...’’

                Oui, même l’usage du gaz moutarde fait son retour par l’équipe des égorgeurs de l’équipe américano-israélienne. C’est plus rapide et ’’ça t’évite le corps a corps’’ comme le dit l’excellent Dieudonné.

                ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                L’EI emploie des armes chimiques contre les Kurdes
                 09.09.2015

                Le Service fédéral allemand de renseignement (BND) a apporté la preuve que les djihadistes du groupe terroriste Etat islamique avaient recours à l’ypérite, ou gaz moutarde, sur le territoire du nord de l’Irak.

                Les employés du BND ont réussi à recueillir des extraits de sang de combattants kurdes blessés lors d’affrontements avec l’EI. Leur sang contenait des traces d’ypérite, a rapporté le quotidien allemand Bild.

                Le chef du BND Gerhard Schindler suppose que le gaz moutarde pourrait provenir des réserves datant de l’époque du régime de Saddam Hussein. M. Schindler n’a pourtant pas exclu la possibilité que les islamistes aient pu produire de l’ypérite eux-mêmes, car presque rien ne leur semble impossible, surtout après s’être emparés de l’Université de Mossoul l’année passée.

                L’ypérite est classée comme une des armes chimiques les plus dangereuses, et fait partie des armes de destruction massive utilisées lors de la Première guerre mondiale. Ce gaz affecte l’homme d’une manière complexe : il pénètre et détruit les membranes cellulaires, interrompt le métabolisme des glucides, et « extrait » des composés azotés basiques de l’A.D.N. et de l’ARN


                • Passante Passante 9 septembre 2015 14:19

                  bon, allons-y pour la con-ciergerie, et bien narcissique !.. un éclairage :

                  y’a six mois j’étais victime médiatique, donc surgonflant daësh comme cela m’était injoncté.
                  mais il se trouve que j’ai quelques amis hauts gradés dans l’armée libanaise, 
                  et il y a quelques mois déjà, sur les hauteurs de l’Anti-Liban, j’ai pu assister, en live, 
                  jumelles en main, et puis sur cartes, au QG, à toute une bataille de l’armée libanaise 
                  contre des daëchiens qui représentaient là la pointe extrême vers l’Occident (!..) 
                  de l’Etat Islamique.

                  A l’époque, l’Armée était vraiment pas trop bien équipée, 
                  mais il n’empêche que la victoire a été pour le moins facile. 
                  affaire vraiment de quelques heures. pourquoi ?
                  non pas que les daëchiens soient moins bien armés, 
                  non pas non plus qu’on ne connaisse leurs méthodes d’attaque kamikazes, 
                  mais franchement la facilité avec laquelle quelques commandos sont venus à bout de cette ramassée d’idiots fut assez déconcertante, 
                  d’abord réduits en poches, puis exterminés comme des mouches.

                  car, cher stratège et connaisseur en tactiques militaires, 
                  il faudrait d’abord savoir que pour former une bonne troupe de soldats 
                  il ne suffit pas de quelques allumettes asserties d’un Coran, 
                  il faut vraiment des années pour ça, des années qu’ils n’ont pas, tous ramassés dans les banlieues de l’ignorance, armés à la va-vite, et jetés sur les routes...

                  et je jure qu’après avoir vécu des batailles contre tsahal, contre l’armée syrienne 
                  et contre des extrémistes palestiniens, j’ai jamais vu une bande de couillons plus invétérés, 
                  daësh c’est du néant profitant des zones d’absence de l’armée syrienne qui réussit plus à tout couvrir, voilà, ça s’arrête là : 
                  inexpérience, idiotie, maladresses, mordant à tous les hameçons des pièges posés par les généraux libanais, une véritable bande de trous ducs comme l’histoire n’en a plus vu depuis des siècles, voilà daësh ; 
                  sur la route du retour, mon ami a eu cette remarque : 
                  « on n’a même pas besoin de l’armée, avec quelques copains et quelques fusils mitrailleurs on pourrait se les farcir nous-mêmes, quelle sacré bande d’amateurs... »
                  alors quand après avoir vu ça, j’entends parler de « guerre mondiale », 
                  on me permettra le franc sourire, 
                  histoire de pas pouffer sur fond de cierges, ce serait de mauvais goût. smiley

                  • Diogene86 Diogene86 9 septembre 2015 14:37

                    Enfin un article intéressant et lucide sur le sujet, merci mr Duguay


                    • lmcal140 9 septembre 2015 15:04
                      Pendant ce temps chez notre ’’copain’’ le kényan Barry Soetoro :
                      .
                      .
                      .

                      Michel Collon  : « Obama est-il devenu un ami de l’Iran ? »


                      Alarmiste  ! Il n’est pas d’autre mot pour qualifier le discours du bientôt ex-président sur l’accord nucléaire avec l’Iran. Aux USA, certains secteurs veulent une guerre contre ce pays, alerte-t-il.

                      Le plus grand bénéficiaire dans la région, c’est l’Iran

                      Les sanctions économiques ont échoué à faire plier l’Iran, admet Obama. Reconnaissant que ce boycott punit la population : « Cinq cent milliards de dollars manquent pour payer salaires, pensions et infrastructures en ruines ». Mais « davantage de sanctions ne produiront pas le résultat souhaité ». « Ceux qui s’opposent à cet accord exigeront sans aucun doute du futur président (US), quel qu’il soit, de bombarder ces installations nucléaires ».

                      « Ceux qui » ? Ce sont les mêmes qui plaidaient pour une guerre en Irak et Obama critique l’administration Bush : « Préférant la force militaire à la diplomatie, l’action US unilatérale au lieu de bâtir un consensus international, et exagérant les menaces à l’encontre des rapports de nos services de renseignements ». Il juge le bilan de Bush catastrophique : « Des milliers de vies ont été perdues, sans compter celles des Irakiens. Mille milliards de dollars ont été dépensés. Ironiquement, le plus grand bénéficiaire dans la région, c’est l’Iran ». Cette guerre a isolé les Etats-Unis, constate Obama, reconnaissant à sa manière le déclin de l’Empire US : « Si nous avons appris quelque chose des dix dernières années, c’est que les guerres en général, et au Moyen-Orient en particulier, sont tout sauf simples ».

                       J’ai envoyé des dizaines de milliers de jeunes Américains au combat

                      Obama serait-il devenu Peace and Love ? « Je n’ai pas reculé devant l’emploi de la force quand elle était nécessaire. J’ai envoyé des dizaines de milliers de jeunes Américains au combat ». Irak, Afghanistan, Pakistan, Libye, Syrie, Gaza (via Israël), Bahreïn et Yémen (via les Saoud) : pas vraiment un bilan pacifiste en effet. Obama serait-il devenu un ami de l’Iran ? Pas davantage. Son discours ressasse les habituels clichés : « antisémitisme », « soutien aux terroristes du Hezbollah », « volonté de détruire Israël ». Obama menace toujours : « Cet accord offre une meilleure base (…) pour intervenir, y compris – si nécessaire – des options militaires. Le budget de la Défense américaine dépasse 600 milliards de dollars. Celui de l’Iran est d’environ 15 milliards. Notre armée demeure notre garantie ultime ».

                      Obama et les républicains sont d’accord sur le fond : les Etats-Unis ont le droit de dicter leur volonté aux autres nations, y compris par la violence. La divergence porte seulement sur la stratégie. Obama se veut un « impérialiste intelligent ». En 2006, Bush dut remplacer son ministre de la Guerre Donald Rumsfeld par Robert Gates qui prononça un discours remarquable à l’Académie militaire de West Point : « Ne combattez pas à moins d’y être obligés. Ne combattez jamais seuls. Et ne combattez jamais longtemps ».

                      L’Empire est tout nu

                      Conscient des moyens limités des Etats-Unis, Obama ajouterait volontiers : « Et ne combattez pas tous vos ennemis en même temps ».
                      Depuis 2001, les Etats-Unis étaient de plus en plus agressifs à la fois contre l’Iran, la Russie et la Chine. Mais un événement décisif se produisit en 2011. Washington piégea Moscou et Pékin en prétendant vouloir seulement une no fly zone pour protéger les civils libyens, son vrai but étant de renverser Kadhafi. Une fois mais pas deux. Quand Obama, avec Hollande, voulut bombarder Damas (cette fois avec le média-mensonge des armes chimiques), la Chine et la Russie mirent leur veto. Il y eut même une aide militaire discrète. Un tournant historique comparable à la bataille de Stalingrad en 1943. Le monde a pu voir que les Etats-Unis ne peuvent plus agresser comme ils veulent. L’Empire est tout nu.

                      Alors, Obama recule-t-il sur l’Iran, pour concentrer ses forces sur son objectif fondamental : affaiblir la Chine et la Russie ?

                      Par Michel Collon : écrivain et journaliste indépendant. Il écrit des livres, collabore à des documentaires et a fondé le Collectif Investig’Action. Celui-ci anime le site Internet michelcollon.info. Il est spécialisé dans l’analyse des stratégies de guerre, des relations Nord-Sud et des média mensonges.


                      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 septembre 2015 18:32

                        La solution plaidée pour l’intervention des alliés me semble par trop optimiste. Les américains ont en effet une responsabilité énorme dans l’avènement de l’état islamique, ils ont créé ce monstre de toutes pièces avec les saoudiens car ils ne voulaient pas intervenir eux-même contre Assad, leur échec en Irak et surtout en Afghanistan les ayant échaudés.
                        Il est difficile en politique de faire volte face et d’admettre que l’on s’est trompé sur toute la ligne, c’est la raison des frappes molles d’Obama sur les combattants de l’EI et surtout son absence de réaction à la destruction de Palmyre qui se trouve en Irak. Le silence de la Maison Blanche sur ces questions est assourdissant.
                        Il est clair que beaucoup trop d’intérêts égoïstes convergent pour paralyser l’Europe et l’empêcher d’agir. Les financiers et industriels qui veulent des consommateurs dociles et endettés ne s’accommoderaient pas d’armées nationales dignes de ce nom, ils feront tout pour étouffer tout sentiment patriotique en utilisant les organes de presse qu’ils possèdent déjà.
                        Ils préfèrent détruire toute résistance en faisant une propagande éhontée pour faire accueillir le plus grand nombre possible d’émigrants, ce qui est aussi intéressant pour faire baisser le coût du travail.
                        Ils sont aidés par de nombreux mouvements qui sont apparus dans le sillage du consumérisme, qui revendiquent une liberté ou une autre, mais ne sont en réalité que des fossoyeurs. C’est le cas des Femen ou de LGBT, mais aussi celui de la plupart des syndicats. On les entendra probablement de moins en moins car ils savent qu’ils ne feront pas le poids face à la déferlante islamiste, ils iront donc se cacher une fois leur forfait accompli.
                        Je pense qu’il est inutile de dire que l’avenir est très sombre ...


                        • julius 1ER 10 septembre 2015 08:52
                          Ils préfèrent détruire toute résistance en faisant une propagande éhontée pour faire accueillir le plus grand nombre possible d’émigrants, ce qui est aussi intéressant pour faire baisser le coût du travail.

                          @Gilles Mérivac

                          çà c’est vraiment « cliché »....... faire baisser le coût du travail alors que du travail ...y ’en a pas !!!!

                        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 septembre 2015 09:42

                          @julius 1ER
                          Pas beaucoup mais il en reste, surtout en Allemagne :


                        • edouard 9 septembre 2015 19:23

                          Le docteur Dugué après auscultation complète et exhaustive du patient nous livre sa prescription :
                          une intervention d’alliés ( chirurgicale et multidisciplinaire)
                          Le docteur Dugué néanmoins est prudent, car l’état du patient l’inquiète, il pense qu’il est dans une phase irréversible.
                          Le docteur Dugué s’en remet d’ailleurs à des confrères plus compétents....
                          Le docteur Dugué prévient sa patientèle que ses prochaines consultations auront lieu dans son abri anti-atomique


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 septembre 2015 21:04

                            Bonjour Bernard,
                            .
                            Début de citation
                            Je vous avoue être animé d’un sentiment perplexe. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi aucune lecture éclairante des événements ne soit accessible dans les médias alors que nous disposons de tant d’intellectuels et de professeurs sans compter les conseillers et autres stratèges qui émargent dans les instituts dévolus à la défense et la géopolitique.
                            fin de citation
                            .
                            Pourquoi les grands médias ne font plus leur travail pour nous informer correctement ?
                            Je croire que cela n’échappe à personne que nous avons une censure médiatique ou les grands médias, contrôle par l’oligarchie financière, empêchent les flux des informations de manière pluraliste !
                            La réponse se trouve dans cette vidéo avec Richard Labévière ex-rédacteur en Chef de RFI qui explique comme le pluralisme médiatique à été supprime en France...
                            https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA
                            .
                            Les responsables principales de ses vagues migratoires massives du proche et moyen Orient sont les États-Unis et Israël qui ont mis en place le projet de balkanisation du proche et moyen orient.
                            L’Allemagne, à lui tout seul, vas accueillir 800.000 migrants en cette année 2015 !
                            Le projet « de balkanisation voire de remodelage du Proche Orient » voire de « l’arc en crise » a été d’abord théorisée par le britannique Bernard Lewis, conseiller au Département d’État des États-Unis entre 1977 et 1981, puis reprise et popularisée par le politologue américain Zbigniew Brzeziński en 1978. Cette stratégie géopolitique américaine puis otanienne est similaire au Plan « Oded Yinon (conseiller principal Ministère israélien des affaires étrangères en 1982) » de la politique israélienne.
                            http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/
                            .
                            La France elle est intervenu en 2011 en bombardent la Libye (quand Sarkozy été président) sous la « tutelle » des lobbys sionistes notamment à travers son représentant BHL.
                            C’est sans être mandaté par personne que BHL s’est attribué un rôle diplomatique officiel !
                            .
                            François Hollande a nommé l’ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, directeur de la stratégie à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), à compter du 1er septembre 2013.
                            http://www.voltairenet.org/article179963.html
                            .
                            Ancien collaborateur de Bernard Kouchner, Christophe Bigot est un ardent « promoteur » de la relation franco-israélienne. Il déterminera la stratégie des services secrets militaires extérieurs de la France.
                            http://rue89.nouvelobs.com/2012/04/07/libye-quand-bhl-engageait-la-france-sans-laval-de-sarkozy-230933
                            .
                            Voici l’extrait d’une copie d’un article de Rob Eshman (l’article orignal à été supprime (certainement censuré).
                            .
                            « Founded in 2007, ELNET members use education, financial contributions and voting power to draw European governments closer to Israel.
                            But France’s election laws are actually more liberal than America’s. Campaigns don’t have to make donors’ names public, political donations are tax deductible, and legal donor levels are higher. In France, home to the largest Jewish community in Europe, ELNET has been particularly active — and focused. Pro-Israel donors, Hochman estimates, gave a third of the money to help Hollande in his primary win against Martine Aubry. It doesn’t advocate on domestic issues like kosher slaughter or circumcision laws, or on other Jewish issues, like anti-Semitism. It focuses on Israel — making the case that to support Israel is in France’s best interest. When Hollande visited Israel earlier this month, a man named Arié Bensemhoun was at his side. Bensemhoun is the executive director of ELNET in France. »
                            .
                            Bref, en résumé on peut dire que la politique française est soumisse aux Intérêts américains et israélien avec notre président actuel François Hollande donc la dernière campagne présidentielle à été financièrement soutenue par L’ELNET pour écarter Matine Aubry du pouvoir présidentiel ...
                            .
                            Zbigniew Brzezinski (politologue américain , conseiller à la sécurité nationale US de 1977 à 1981
                            Après la chute du bloc de l’Est, Zbigniew Brzeziński réactualise sa théorie en s’inspirant du principe de l’« arc de crise » (zone géopolitique allant de l’Egypte au Pakistan) de l’islamologue britannique juif et sioniste, Bernard Lewis. Il préconise une stratégie « islamiste » dans la zone d’influence russe allant de la Turquie à l’Afghanistan, proposant de « balkaniser » le Moyen-Orient musulman pour créer des mini Etats pétroliers plus faciles à contrôler que les États souverains à forte identité. De la même manière, établir des régimes islamistes en Afrique du Nord permettrait d’ériger un autre rempart entre l’Europe d’une part, et l’Afrique-Asie de l’autre. Cerise sur le gâteau, des régimes pro-terroristes aux flancs de l’Europe, de la Russie, de la Chine et de l’Inde ne peuvent qu’affaiblir ces grands concurrents des USA.
                            .
                            Les étrangers qui affluent en Europe, donc l’Allemagne accueille le plus grand nombre, sont doublement victimes.
                            .
                            a) Ils sont les victimes du plan de Zbigniew Brzeziński & Co., plan occidental qui à plongé les pays du proche et moyen orient en guerre.
                            Pour information : c’est Zbigniew Brzezinski qui à cofondé avec le multi-milliardaire David Rockefeller, la commission Trilatérale en 1973, qu’il dirige jusqu’en 1976.
                            .
                            b) Ils sont les victimes par le racisme de certains citoyens européens qui s’opposent aux flux migratoires hors mesures ! En Allemagne plusieurs dizaines de bâtiments destiné à accueillir des réfugies ont été incendiée !
                            .
                            Les États-Unis et Israël ont choisi de recourir principalement au terrorisme islamique pour déstabiliser puis renverser les leaders politiques des pays qui contrarient ou contestent leur volonté de puissance hégémonique ...
                            http://lidiotduvillage.org/2012/04/27/loccident-a-la-conquete-du-chaos-le-cas-syrien/
                            .
                            Partout où l’Occident cherche à prendre pied, des mouvements islamistes radicaux se développent. Pure coïncidence ou résultat d’une stratégie minutieusement mise en œuvre ? Lisez Zbigniew Brzeziński [ “Le Grand Échiquier”, 1997.] (conseiller pour la sécurité nationale de Carter) et vous aurez la réponse : il se vante, notamment, d’avoir fait tomber l’Union Soviétique grâce aux légions islamistes d’Al-Qaïda en Afghanistan dans les années 80. L’Occident a inventé et instrumentalisé le ‘choc des civilisations’ qui est sensé mettre en opposition l’Occident avec le monde musulman depuis la chute du mur de Berlin et la disparition de l’ennemi communiste. Ce choc des civilisations n’est en fait qu’une justification idéologique commode pour masquer la guerre menée par les élites oligarchiques occidentales (et leurs alliés wahhabites) contre tous les peuples de la terre, les valeurs démocratiques et la paix. Parce que la paix n’est pas assez capitaliste, parce que la paix contrarie les rêves de grandeur d’une élite paranoïaque dont les citoyens n’ont manifestement jamais la possibilité de se débarrasser, que ce soit ici en Occident ou en Orient, les États-Unis et Israël cherchent à précipiter le monde dans une guerre permanente et généralisée, dont la Syrie, après la Libye et avant le Liban et l’Iran, n’est que la préfiguration accablante de ce qui nous attend : un monde où l’Empire règne sur le chaos, car il vaut mieux dominer des ruines que ne pas dominer du tout ( selon l’oligarchie financière ) !?!
                            https://www.youtube.com/watch?v=kq5q17DDzJk


                            • julius 1ER 10 septembre 2015 09:14
                              n’est que la préfiguration accablante de ce qui nous attend : un monde où l’Empire règne sur le chaos, car il vaut mieux dominer des ruines que ne pas dominer du tout ( selon l’oligarchie financière ) !?!

                              @eau-du-robinet

                              cette sentence illustre parfaitement le monde tel qu’il est actuellement et résume bien l’état-d’esprit de l’oligarchie au pouvoir .... le reste coule de source !!!!!!

                              • lmcal140 10 septembre 2015 00:00

                                en dernière heure  : le sous-marin nucléaire lanceur d’engins russe Dmitri Donskoy semble se diriger vers un port en Crimée....car il est présentement dans le détroit des Dardanelles. Contrairement a ce que des sources israéliennes avançaient, il se dirige bel et bien vers la Mer Noire. La Crimée sera-t-elle son nouveau port d’attache PERMANENT ? Une réplique des russes aux mouvements de troupes et d’armements de l’OTAN vers les frontières russes ? Une réplique des russes devant le refus de l’OTAN de mettre fin au programme de bouclier anti-missiles...malgré le règlement en Iran ?

                                Selon un portail consacré au sous-marin :

                                Des sources militaires indiquent que le sous-marin nucléaire lanceur d’engins russe Dmitri Donskoy (TK-208), qui se dirige vers les eaux territoriales syriennes, a franchi mercredi le détroit des Dardanelles en direction des eaux syriennes.

                                Le plus grand sous-marin du monde, qui emporte 20 missiles balistiques à têtes nucléaires, est accompagné par 2 frégates anti-sous-marines.

                                Dans les cercles militaires israéliens et d’autres pays du Moyen-Orient, nombreux sont ceux qui ont été surpris que le sous-marin ait déjà atteint le détroit reliant la mer Noire à la Méditerranée : il n’a quitté sa base dans le nord de la Russie que le 4 septembre. La plupart des observateurs estimaient que le sous-marin aurait besoin d’au moins 10 jours pour atteindre le Moyen-Orient.


                                • Yanleroc Yanleroc 10 septembre 2015 03:32

                                  @lmcal140
                                  Dans les cercles militaires israéliens et d’autres pays du Moyen-Orient, nombreux sont ceux qui ont été surpris que le sous-marin ait déjà atteint le détroit reliant la mer Noire à la Méditerranée : il n’a quitté sa base dans le nord de la Russie que le 4 septembre. La plupart des observateurs estimaient que le sous-marin aurait besoin d’au moins 10 jours pour atteindre le Moyen-Orient.


                                   La MHD peut-être, chère à JPP ; il disait bien que (les chinois ?) et Américains avaient construit des sous-marins capables de s’ affranchir des contraintes de la Mécanique des fluides, les Russes étant à l’ origine de ces travaux, il serait étonnant qu’ ils n’ en soient pas équipés ?

                                • lmcal140 10 septembre 2015 09:55

                                  @Yanleroc
                                  Il est escorté par deux destroyers (surface) anti sous-marins. Le Dmitri Donskoy a été rénové simplement.


                                • lmcal140 10 septembre 2015 10:10

                                  @Yanleroc
                                  SVP, ne mentionnez pas la MHD de JPP sinon Morice s’amènera et traitera tout le monde de rouge-brun....au mieux !  smiley


                                • Yanleroc Yanleroc 10 septembre 2015 13:28

                                  @lmcal140
                                  Oui mais c’est presque 40% de gain de vitesse ! Un bon antifooling ?..


                                • lmcal140 10 septembre 2015 14:23

                                  @Yanleroc
                                  Après rénovation : Vitesse PLUS de 27 nœuds en plongée.


                                • franc 10 septembre 2015 03:21

                                  excellent article où l’essentiel est dit sur la géopolitique en général et sur c elle de la Syrie en particulier 

                                  -

                                  il ne reste plus que la volonté ,et c’est là qu’est le hic

                                  -

                                  je note :-------------« Ou bien les élites sont aveugles et dépourvues d’intelligence, ou bien les élites sont corrompues »

                                  -

                                  J’ai bien peur qu’il y ait un peu des deux.


                                  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 septembre 2015 09:49

                                    @franc

                                    mais ou sont donc passées nos complotistes de CHOC ARIANE ET ALINE

                                    EN STAGE DANS UN BMC DE DAESH ??????????????????????


                                  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 septembre 2015 18:04

                                    @franc

                                    incompétentes et corrompues !!!! intentionnellement


                                  • Jean Keim Jean Keim 10 septembre 2015 08:30

                                    Dans la liste des choses que vous avez à faire, commencez par la conscience, il est urgent de comprendre sa nature plus que la physiologie du cerveau, le reste viendra solidairement et communautairement à son heure.


                                    • julius 1ER 10 septembre 2015 09:06

                                      à la lecture de cet article je constate que Mr Dugué, à la manière de Sarkozy (qui traite Hollande de couille-molle parcequ’il n’engage pas de troupes au sol en Syrie alors que lui il n’hésite pas à engager des troupes on a vu avec la Libye ...... mais pour quels résultats ???????


                                      il faut rappeler que l’intervention américaine puis plus généralement occidentale en Afghanistan a été une réussite ....... le pays est toujours en guerre et les talibans n’ont jamais été aussi présents !!!
                                      Irak même schéma mais en pire car au moins le pays sous Sadham était laique avec le parti Baas...
                                      on pourrait dire la même chose de la Syrie avec un parti laique au pouvoir même s’il ne sent pas bon ...... alors vaut-il mieux un parti autoritaire voire plutôt despotique ou un parti religieux complètement obscurantiste qui veut faire revenir le monde au moyen-âge tout en utilisant les techniques actuelles (sacrée synthèse )....

                                      le monde est plein de contradictions mais avec ces cas de figures, c’est l’apothéose !!! 

                                      • julius 1ER 10 septembre 2015 09:31

                                         On retrouve le schéma n’avant la guerre de 39 avec des élites prêtes à soutenir le nazisme pour ne pas voir arriver le communisme. Vous ne me croyez pas ? Allumez les médias, il y a peu, des images ont été diffusées, montrant la jeune reine accomplissant le salut hitlérien. C’était avant Churchill. 


                                        @l ’auteur,
                                        cela en dit long sur l’état d’esprit de l’oligarchie et cela n’est qu’un détail car d’autres aspects ont été soigneusement occultés pendant des décennies comme le financement du Berghoff de Hitler( qui a coûté des milliards de l’époque) par le patronat allemand et ce dès 1934 ..... on voit bien que l’oligarchie capitaliste a choisi son camp depuis longtemps et son camp n’est pas celui de l’humanisme ni du progrès humain....
                                        çà me rappelle les propos d’ un politique célèbre qui disait :« on croit servir la patrie mais en réalité on ne fait que servir les intérêts des grands industriels »
                                        phrase toujours d’une très grande acuité et surtout résonnante d’actualité .....

                                        • bakerstreet bakerstreet 10 septembre 2015 11:51

                                          Votre article, il part un peu dans tous les sens. Bloch, Houellebecq, c’est pas tout à fait la même chose quand même. Quand Bloch écrit l’étrange défaite, il fait référence à la sidération consécutive à un cataclysme. L’armée française, qu’on pensait la plus forte du monde, s’est effondrée en quelques semaines. La syrie et Irak, ce n’est pas la même chose : Des dictatures minées de l’intérieur par des forces contraires, et extérieures, vérolées comme une poutre par les termites. La dedans, Daesh c’est une armée de soudards qui ont sauté sur le coran pour faire le coup, légitimer leurs exactions. il y a un demi siècle, ils auraient brandi pareillement le petit livre rouge, un peu avant encore,, le capital.

                                          « Les français sont démissionnaires nous dit Houellebecq » franchement, je vois pas trop ce que vient faire ce type dans le jeu de quilles. Ce cynique, infatué de sa personne, est partit en Irlande pour ne pas payer d’impôt et se permet de faire la morale à un français mythique, et crée de toute pièce, après avoir entretenu la confusion et la polémique sur sa tolérance avec l’islam......
                                          Daesh, c’est un peu comparable à l’armée de Milosevic, plutôt : Une armée de soudards prêts à toutes les exactions, pratiquant le viol,le massacre de masse, et laissant interdit les protagonistes. Il aurait fallu intervenir avant Srebenica, avant sarayevo, avant Palmyre et surtout l’exécution de tous ces civils. 
                                          C’est à tord qu’on pense l’europe perdue, et qu’on le voit comme un ventre mou. Je suis persuadé, comme Bloch l’était en 40, que le combat ne fait que commencer, et que notre vieux continent a bien des réserves d’indignation et de combat. Mais je suis tout de même d’accord avec vous pour penser qu’il n’y a pas de temps à perdre, et qu’il faut se débarrasser de ses objectifs personnels, infatués, pour devenir de vrais hommes politiques, travaillant pour leur pays, et non pour eux même, pour prendre des décisions courageuses. 
                                          Quand à moi, ’j’ai aussi mieux à faire, je vais faire du vélo.

                                          • Jelena 10 septembre 2015 12:49

                                            >> Daesh, c’est un peu comparable à l’armée de Milosevic, plutôt : Une armée de soudards prêts à toutes les exactions, pratiquant le viol (...)
                                             
                                            Du pur BHL, le gros pourceau de sionard faisant semblant de s’apitoyer sur « les victimes » afin de pouvoir cracher sur les peuples qui refusent la domination de l’oncle Sam.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès