Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Dans 17 ans, tout l’or aura été exploité

Dans 17 ans, tout l’or aura été exploité

 ” Comme les combustibles fossiles, les métaux sont des ressources non renouvelables du globe terrestre, extraits jusqu’à présent par des mines creusées dans l’écorce terrestre. Certains d’entre eux existent aussi à l’état de nodules polymétalliques dans le fond des océans, à grande profondeur, mais leur exploitation n’est pas encore économiquement rentable.

En juin 2008 (numéro spécial « Construire un monde durable », pages 44–47), la revue Sciences & Vie donnait l’abondance estimée de chaque élément dans la croûte terrestre et celle des réserves économiquement exploitables pour les douze métaux les plus utilisés, avec le nombre d’années d’exploitation envisageables au rythme actuel : c’est la première durée indiquée ci-dessous. La deuxième durée est tirée de la mise au point de Mme K. R. Ragnarsd–ttir, Nature Geoscience 1 (11), 720–721 (2008), Rare metals getting rarer, qui donne également le % de recyclage actuel (entre parenthèses), pour certains de ces métaux.

Argent : 13 ans – ?
Palladium : 15 ans – ?
Or : 17 ans – ?
Zinc : 17 ans – 45 ans (25 %)
Étain : 20 ans – 40 ans (25 %)
Plomb : 22 ans – 40 ans (70 %)
Cuivre : 31 ans – 60 ans
Nickel : 40 ans – ?
Platine : 56 ans – 360 (0 %) (Rhodium inclus)
Fer : 79 ans – ?
Cobalt : 112 ans – ?
Aluminium : 131 ans – 270 ans (50 %)
On pourrait aussi mentionner d’autres métaux et minerais (les estimations sont celles de Mme K. R. Ragnarsd–ttir) :

Indium (prix dopé par la production des écrans LCD ; cellules photovoltaïques de nouvelle génération) – 15 ans (0 %)
Coltan, minerai de niobium (ex-columbium) et tantale (ce dernier très utile en électronique, par exemple celle des portables) – 115 ans (20 %) pour le tantale
Antimoine (pharmacie) – 30 ans
Gallium (écrans, lasers, cellules photovoltaïques) – pas d’estimations, ni des réserves ni de la durabilité !
source

Nous avons appris le 19 aout 2009, que la Chine a interdit toutes ses exportations de terres rares lourdes et fortement limité les terres rares légères,et quand on sait que la chine représente 90% du marché mondial,on se demande ce qui va se passer,et surtout pourquoi la Chine a interdit ce commerce. Il est bon de savoir que ces minerais sont utilisés pour fabriquer des électroaimants(ex) et toutes autres aimants utilisés pour des systèmes électromagnétiques (peut être que la Chine se positionne pour la révolution à venir grâce à l’anti-gravité), l’industrie de pointe, comme les fibres optiques,( ex ),et il est bon de savoir qu’en 2007, le National Research Council américain les a considérés comme stratégiques pour l’économie et la sécurité des Etats-Unis, au même titre que l’indium, les platinoïdes et le niobium.ici .

Ce que je veux vous dire c’est qu’il va y avoir de très fortes tensions pour les ressources naturelles, vous vous rendez compte, plus d’or ni d’argent à extraire dans 17 et 13 ans, c’est pas sidérant tout de même, vous imaginez ce que cela signifie. D’un point de vue métaphysique c’est très intéressant, nous avons extrait tout l’or, tout l ‘argent et quasiment tous les autres métaux ; qu’allons nous faire ensuite ? Est-ce pour cela que c’est la fin d’un cycle ?

Nous avons épuisé les ressources, c’est fait, c’est pour cela que je pense qu’il va y avoir un arrêt brutal de la machine, que ce soit une pandémie exterminatrice, une guerre mondiale, des famines à répétions, une fausse attaque extraterrestre libérant un gaz dans l’atmosphère qui tue tout le monde, (nos élites ont de l’imagination, et il faut bien qu’il utilise les technologies d’hyper gravité.)

Nous avons tout cassé, tout extrait, c’est dingue, regardez cela c’est fou, ils détruisent la chaine de montagne des Appalaches pour du charbon, mais au lieu de creuser ou de faire un trou, et bien la ils détruisent les montagnes, toutes les montagnes, et donc les arbres, les cours d’eau, les villages tout est détruit, c’est tellement dément que je refuse d’y croire, mais j’y suis obligé.

Enfin bref, si nous avons tout extrait et que l’alchimie n’existe pas, qu’allons nous faire ?
Que va-t-il se passer ?
Qu’est-ce-que cela signifie, concrètement et philosophiquement ?

Le film dans lequel la nature via les arbres diffuse un neurotoxique qui pousse les humains à se suicider met en avant une idée très intéressante, parce que de toute façon c’est ce que nous faisons tous les jours, nous nous suicidons, nous coupons la branche sur laquelle nous sommes assis, tranquillement en regardant les nuages.

Mais tout le monde va être rappelé à l’ordre, et la chute sera atroce.


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 6 octobre 2009 18:21

    Excellent article, dont les conséquences catastrophiques n’attendont pas 17 ans : l’or en backwardation ne sera bientôt plus à vendre. Quand la grande bulle de l’or va exploser, cad quand les possesseurs voudront transformer leurs titres en livraisons physique, et s’apercevront que leurs titres n’est plus négociable, il n’y aura même plus de valeur refuge. Ou plutôt si, comme le disaient Jovanovic, Jim Rogers ou Peter Schiff, ne restera plus que la ferme et la source. Attachez bien vos ceintures, le pire de la crise est à venir.
     


    • sacado 7 octobre 2009 12:33

      Bonne remarque concernant la backwardisation.

      Attention à ne pas tout confondre néanmoins. Il y a une différence entre l’or papier (dont vous parlez) et l’or physique (les pièces et lingots d’or qu’on peut avoir chez soi, physiquement). Le problème c’est qu’il y a plus de papier que d’or physique. Comme vous le dîtes, il y aura un gros problème quand les propriétaires d’or papier voudront récupérer le physique associé, qui ne vaudra plus rien. Et le prix du physique risque au contraire d’exploser...


    • Grasyop 6 octobre 2009 20:27

      Du grand n’importe quoi. Le fer, par exemple, constitue 5% de la croûte terrestre, en masse. Et l’aluminium 8%. Lorsqu’on aura extrait tout l’aluminium de la croûte terrestre, on aura réduit l’épaisseur de celle-ci de plusieurs kilomètres. Il me semble que si on avait creusé toute la surface terrestre au point de la faire baisser de plusieurs kilomètres, ça se verrait !


      • HELIOS HELIOS 7 octobre 2009 09:57

        Sans compter que ce qu’on retire quelque part on le met ailleurs...

        Il est où, le tas ?


      • Maximus 6 octobre 2009 22:07

        Un article clairement imparfait, mais merci à l’auteur d’avoir fait écho à une enquête qui tentait d’évaluer sérieusement les rythmes d’épuisement de certaines ressources.


        • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 22:19

          On peut en dire autant de toé. Tu as épuisé la maîtresse qui te donnait la fessée régulièrement, tes parents qui ont fini par te mettre à l’internat, et ton patron qui s’est pendu un soir de noël. Quand va tu donc épuiser le fonds de débilité qui entache l’avatar que tu portes indignement ?


        • morice morice 7 octobre 2009 00:45

          quand vous écrirez ici un article, on pourra voir la différence : pour l’instant, quoi qu’on puisse écrire, c’est toujours « imparfait » chez vous : j’ai comme d’avis que vous êtes atteint d’une maladie bien commune sur le net : l’enflure de la calebasse. Chez vous, ça prend des proportions graves de jour en jour.


        • Maximus 7 octobre 2009 22:53

          Content de vous avoir comme ennemis, bande de crétins.


        • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 22:20

          rectificatif :Quand vas-tu donc...


          • Asp Explorer Asp Explorer 7 octobre 2009 00:05

            Je suis très sceptiques quant à ces chiffres, dont il me semble avoir lu à peu près les mêmes dans... la pile de « Science&Vie » des années 70 que collectionnait mon père. A croire que les ressources ont repoussé depuis (ça vaut aussi pour le pétrole d’ailleurs). Le problème vient de la notion de « économiquement exploitable ». Il se trouve, en effet, qu’un gisement est économiquement exploitable s’il réunit certains critères de :
            - concentration du minerai
            - accessibilité du minerai (affleurant ou en sous-sol)
            - accessibilité du gisement (c’est mieux s’il est en plaine et pas au fin-fond d’une jungle de Nouvelle-Guinée)
            - proximité des sites de raffinage et d’exploitation (surtout pour les pondéreux)
            Or, tous ces critères font qu’un gisement « économiquement viable » un jour peut devenir « non-viable » l’année suivante, si on a incidemment découvert ailleurs un endroit où l’exploitation était plus rentable. C’est ainsi que la France n’a plus de mine d’uranium ni de charbon, pas parce que les gisements sont épuisés, mais parce que des gisements moins chers à exploiter existent ailleurs.
            Mais si le besoin s’en faisait sentir...


            • Asp Explorer Asp Explorer 7 octobre 2009 00:07

              J’oubliais de citer le critère politique. Le titane, par exemple, a vu son prix baisser considérablement après la chute du mur de Berlin, quand la Russie a eu besoin d’argent et qu’elle a mis en vente des stocks gigantesques, et ouvert sa production jusque-là fermée aux occidentaux (le titane sert surtout à fabriquer des avions de guerre).


            • Grasyop 7 octobre 2009 10:46

              Concernant le pétrole, il ne suffit pas qu’un gisement soit économiquement rentable, il faut aussi qu’il soit énergétiquement rentable, tout au moins si le but est d’utiliser ce pétrole comme source d’énergie (si c’est pour l’utiliser comme matière première pour la chimie, on n’a pas ce problème).
              Même si la demande de pétrole est énorme et que les gens sont prêts à payer une fortune pour cette source d’énergie, s’il faut plus d’énergie pour extraire le pétrole du sol que la combustion de ce pétrole ne fournira d’énergie, alors ce pétrole n’est pas énergétiquement rentable, on ne peut pas s’en servir comme source d’énergie.
              Mettre plus d’argent sur la table ne suffira donc pas à régler le problème du pétrole, qui existe bel et bien.


            • finael finael 7 octobre 2009 13:17

              @ ASP Explorer

              Tout à fait d’accord, j’ai aussi quelques numéros de « La Science et la Vie », premier titre de « Science et Vie », et leur relecture est plus qu’amusante.

              En ce qui concerne l’or, par exemple, il y avait une mine tout près d’ici qui a fermé l’année dernière au grand dam des mineurs qui n’en ont jamais compris la raison : le gisement est loin d’être épuisé.

              Je me suis moi-même amusé, plus jeune, à chercher ... et trouver, de l’or dans certaines petites rivières.

              Je suis photographe, il y a 20 ans on nous avait fait le coup avec l’Argent. C’est bizarre, personne ne clame haut et fort que l’on s’était trompé !


            • Le péripate Le péripate 7 octobre 2009 00:26

              Prophétie apocalyptique professé par un adepte des idéologies millénaristes les plus incongrues, du classique.


              • morice morice 7 octobre 2009 00:46

                c’est ça ou la fin du communisme que vous préconisez.... tant.


              • manusan 7 octobre 2009 07:20

                Fer  : 79 ans.

                il y a une erreur.
                En fait, il s’agit d’une estimation sur les réserves exploitées actuellement ( au moment de l’enquête). Pour certain métaux comme le Fer, rien à craindre avant 400 ans mini voir plus.

                Pour l’indium, on en utilise plus, sa rareté a fait monter les cours de 1000% en 2007-2008, depuis on a trouvé un remplaçant (déjà prévus dans les tiroirs depuis longtemps).

                mais le message est bien là, à moins de trouver des substitues pour certaines matières irremplaçables, on va dans le mur ... dans 50 ans.


                • Cogno2 7 octobre 2009 09:54

                  Comme les combustibles fossiles, les métaux sont des ressources non renouvelables du globe terrestre

                  Pas tout à fait.
                  Les métaux sont simplement transformés, et donc réutilisables.
                  Prenez une pièce en fer, avec le temps, elle rouille, et se transforme en poussière, mais le fer n’a fait que retourner à son état naturel, l’oxyde de fer, il n’a pas disparu, il est toujours là, lié à d’autres atomes. Il est donc potentiellement réutilisable dans son intégralité.

                  Pour les hydrocarbures, c’est différents, ce ne sont que des chaines carbonées qui elles sont détruites par oxydation, il n’y a pas d’atome d’hydrocarbure.


                  • Cogno2 7 octobre 2009 10:01

                    mais le message est bien là, à moins de trouver des substitues pour certaines matières irremplaçables, on va dans le mur ... dans 50 ans.

                    Encore une fois je ne pense pas, il suffit de mettre en place des filières de récupération et recyclage, car ces matériaux ne disparaissent pas, ils sont transformés.
                    A nous de ne pas les jeter n’importe ou.

                    L’électronique est très consommatrice de substances rares, la folie des téléphone portable, les ordinateurs partout, toute la technologie des semi conducteurs.
                    Alors oui, il y a un seuil théorique ou nous pourrions utiliser la totalité d’une ressource présente sur Terre, mais donner un chiffre relève de l’astrologie.


                    • fonzibrain fonzibrain 7 octobre 2009 11:00

                      ça me délirer comment certains sont optimistes.


                      c’est un changement de paradigme sans précédent,la fin de l’abondance,vous etes vraiment cheloud les septiques.

                      enfin bref,continuez à croire que tout va bien se passer......
                      tant qu’il y a de la vie il y a de ’espoir !

                      • Jurassix Jurassix 7 octobre 2009 11:12

                        Chiffres très, voir trop alarmistes, notamment concernant le fer et l’alu. A croire que certains scientifiques, pour se faire un nom, sont obligé de jouer au sensationnalisme, et qu’en faisait peur aux pauvres gens du monde que nous sommes, on va les écouter et les respecter.

                        Le recyclage des métaux n’en est qu’à ses début, et il y a fort à parier qu’une fois que certains métaux deviendront rares, les prix augmentant, le retraitement va devenir économiquement viable, et donc permettre de prolonger bien au delà de ces chiffres l’utilisation de ces matières.

                        L’Or ? Ma fois, c’est loin d’être un matériau très usité dans l’industrie, et la production actuelle doit certainement filer directement dans des coffres pour la majeur partie.
                        Y’a qu’à voir le diamant : la de beers contrôle la quasi totalité du marché et joue sur les prix, c’est un matériau rare à l’état naturel, mais on a réussi à en produire, et aujourd’hui, il y a du diamant dans quasi toutes les entreprises, sous quelques forme que ce soit.


                        • fonzibrain fonzibrain 7 octobre 2009 11:22

                          ’Or ? Ma fois, c’est loin d’être un matériau très usité dans l’industrie, et la production actuelle doit certainement filer directement dans des coffres pour la majeur partie.



                          renseigne toi mieux jurassix,l’or est ultra important pour l’industrie.

                          et ça aussi est marrant

                           A croire que certains scientifiques, pour se faire un nom, sont obligé de jouer au sensationnalisme, 

                          renseigne toi mieux une fois e plus,passe une petite heure à chercher et tu verra que ce n’est pas un délire de scientifique.


                          c’est dingue que bcp d’humain résistent à ce point quand on leurs annoncent des mauvaises nouvelles, c’est la foi qui vous guident en fait, c’est terrible ! et ça me fait délirer !!!


                          TOUT VA BIEN ET TOUT TOUS CEUX QUI DISENT LE CONTRAIRE SONT DES CONS ! 
                          lol,vous allez allé loin avec ce genre de méthode.

                          les thons aussi ne sont pas surpéchés,les arbres ne sont pas tous coupé


                          vous ne comprenez pas ce qui se passe,c’st dingue,vous ne pouvez pas refuser des infos parcequ’elles sont flipante.


                          vous ne comprennez pas que nous somme à la fin d’un cycle.

                          notre système de production,avec nos technlogie est à l’agonie.



                          • Paul Muad Dib 7 octobre 2009 12:24

                            salut a l’auteur
                            ,merci de rappeler que la matière comme notre vie a ses limites que le troupeau d’aveugles refuse de voir car c’est alors la panique dans les cranes neocons.. nous aurions mieux fait de rester dans une civilisation agraire de proximité avec comme objectif simple de sécuriser le groupe en produisant le nécessaire a la survie, ce qui n’empêche pas la capacité de chacun a s’exprimer ,bien au contraire ,nous connaîtrions une profusion de variétés, mais jamais au détriment des autres..
                            vivre EST le miracle, mais notre ego est aveugle, c’est normal ce n’est qu’un outil qui n’a pas de conscience mais des capacités....notre esprit doit muer...nous devons passer du stade de machine qui ne fonctionne pas bien a un être réellement vivant..ca implique de comprendre ,de se comprendre, ayant vu moi même que la vision de ce qui est vrai , a la capacité de résoudre chaque problème lorsqu’il apparaît.
                            quand a ceux qui veulent tout , ils nous montreront la puissance de leur supériorité en se débrouillant tout seul ,puisqu’ils rejettent le collectif,sauf pour le voler...arrivera un jours ou nous allons évoluer, c’est inévitable, et l’on parlera de préhistoire industrielle, de l’époque ou l’humain entier a faillit sombrer dans la folie totale et suicidaire...
                            des êtres nouveaux ,éveillés , débarrasser de l’emprise de l’ego vont apparaître,
                            ce ne seront pas des gens de pouvoir, ni des pseudos religieux, mais des humains simples, enfin évolués ,capable de montrer des chemins a suivre,des portes a ouvrir ,et ayant aussi la capacité de montrer que le groupe EST la solution a nos problèmes matériels ..ca l’est déjà d’ailleurs les gens de pouvoir utilisent aussi le groupe qui leur est indispensable pour produire des biens, a l’insu de son plein gré hélas..donc la moitie du chemin est faite depuis longtemps, le groupe existe en production, certes c’est un groupe forcé a coopérer , mais reste alors a ouvrir les esprits qui vont alors comprendre qu’une fois les besoins vitaux sécurisés nous allons enfin pouvoir vivre et se poser alors des questions de fond sur notre nature, qui est bien plus que cette vie de misère, je le sais par expérience que vous n’êtes pas oblige de croire bien sur, mais même les plus puissants ont une vie miserable, a part la haine que suintent ils ??


                          • chria chria 7 octobre 2009 15:07

                            arrête l’épice, tu te transformes en ver


                          • Jurassix Jurassix 7 octobre 2009 17:22

                            Son utilisation dans l’industrie est bien moins importante que le nickel, le platine ou autres. Il faudrait connaitre la proportion d’or exploité chaque année, et quelle partie part dans les coffres, à mon avis, on aurait des surprises.
                            En tous cas, dans l’industrie conventionnelle (hors spatiale etc), j’ai du mal à trouver de l’or, faudra m’expliquer...

                            Et pour cette « spécialiste », heuu, j’ai beau googleler, je trouve pas grand chose... Si vous avez des liens, je suis preneur, sinon...

                            C’est comme ces scientifiques qui nous annoncent des comètes qu’on va se prendre sur la tronche, et au bout de qlq semaines, « Ah bah non, elle va passer trèèèèès près ».

                            Du spectacle pour rats de laboratoire en mal de notoriété, guère plus.


                          • Jurassix Jurassix 7 octobre 2009 17:28

                            Aller, j’ai trouvé ça pour vous :

                            "

                            Utilisation [modifier]

                            L’industrie de l’or se sépare en quatre grandes catégories. La bijouterie consomme environ un tiers de la production. Les banques achètent de l’or en compensation des émissions de monnaie (environ un tiers de la production mondiale). Les particuliers achètent un quart de la production mondiale sous forme de pièces et de lingots. Le restant (à peu près 10 %) est utilisé dans l’industrie, notamment dans la dorure."

                            30% pour les banques.

                            30% pour l’industrie.

                            25% pour les particuliers.

                            15% dans l’industrie.

                            Essentiel l’or, essentiel...


                          • S2ndreal 7 octobre 2009 11:38

                            J’ai vu ici des gens parler de récupération des métaux pour expliquer que la pénurie ne viendra pas. Dans les limites de mes informations, la récupération n’est pas à l’ordre du jour pour les métaux dopant les alliages utilisés dans les appareils électroniques.

                            J’ai vu critiquer ces durées et ai me souviens que dans l’article de S&V correspondant, il était précisé qu’il s’agissait des réserves actuelles connues et au prix actuel. Cela relativise les durées pré-citées. Mais cela ne les rends pas infinies. Nous avons un problème de ressources.

                            La proposition de remplacement d’un métal par un autre ne marche pas très bien pour l’or. Si l’étalon or revient, tout l’or sera affecté à une occupation. En tant que valeur refuge, l’or est déjà très occupé. Dans 17 ans, plus d’or disponible..


                            • Cogno2 7 octobre 2009 12:23

                              @ L’auteur

                              ça me délirer comment certains sont optimistes.

                              Moi ça me fait délirer de voir comment vous mélangez tout, visiblement sans rien comprendre.
                              Vous mélangez tout, le vivant et les métaux, ce n’est pas sérieux.
                              D’ailleurs, mettre les « lol » ça fais encore moins sérieux, vous frisez le ridicule.

                              Vous parlez de l’or, c’est un parfait exemple de matériau inaltérable, donc il ne peut disparaitre, on peut à la rigueur utiliser toute la quantité disponible en même temps, mais il sera toujours là.

                              Alors au lieu de faire l’offusqué qui à tout compris face à tous ces cons qui n’ont rien compris, prouvez moi donc que les métaux disparaissent, puisque c’est ce que vous affirmez.

                              En ce qui concerne la mise en place de récupération ce n’est pas une question technique mais financière, tout comme l’exploitation de certains gisements de pétrole.
                              Il est néanmoins exact que nous les utilisons de façon irresponsable, mais encore une fois, c’est uniquement pour des raisons financière, pour « faire du fric ».


                              • LE CHAT LE CHAT 7 octobre 2009 14:14

                                l’or est au plus haut , ainsi que l’argent , c’est une évidence ! que ceux qui en ont les gardent précieusement , quant aux actions , j’ai de sérieux doutes ...


                                • Jean Lasson 7 octobre 2009 16:22

                                  Concernant l’or, sa particularité est que son taux de recyclage est très élevé, probablement de l’ordre de 99,9 %. L’or extrait des mines (environ 2500 t/an) s’ajoute au stock toujours existant depuis le début de l’Humanité : environ 150.000 t. Donc, sauf à vouloir augmenter l’utilisation industrielle de l’or, nous n’en manquerons jamais vraiment, grâce à son recyclage. Ce n’est pas le cas de tous les métaux...

                                  Par contre, si l’or devait retrouver son rôle de garant d’une monnaie internationale, alors sa valeur pourrait considérablement augmenter, de l’ordre d’un facteur 10 par rapport à aujourd’hui.

                                  PS : 150.000 t d’or = 4,8 milliards d’onces.
                                  Pour représenter la masse monétaire M0 (billets et pièces) mondiale (environ 4.000 milliards $), l’once d’or devrait valoir 830 $. Pour représenter M3 (environ 60.000 milliards $), il faudrait qu’une once d’or ait une valeur de 12.440 $. Plus de dix fois la valeur actuelle...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès