Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Darfour : le gouvernement soudanais n’agit pas et refuse le recours à (...)

Darfour : le gouvernement soudanais n’agit pas et refuse le recours à l’ONU

Comment se fait-il que la communauté internationale n’ait toujours pas pu calmer le gouvernement soudanais qui laisse commettre de telles exactions contre une partie de son peuple ? Il est essentiel d’essayer de comprendre pourquoi ils ne sont pas sanctionnés sévèrement. Que fait monsieur Omar El Béchir devant une telle catastrophe humanitaire annoncée ?

Il faut d’abord situer ce pays sur le continent africain et voir ce qui peut rendre ses dirigeants si arrogants.

Données géographiques

Le Soudan est un pays de l’Est de l’Afrique, le plus grand du continent en superficie. Bordé par la Libye et l’Egypte au Nord, la Mer Rouge, l’Erythrée et l’Ethiopie à l’Est, le Kenya, l’Ouganda et la République démocratique du Congo au Sud, la République centrafricaine, le Tchad à l’Ouest, son nom vient de la langue arabe, balad as-sūdaan signifie littéralement pays des noirs. Le peuple soudanais se compose de deux races, les noirs et les Arabes. Le Soudan peut intéresser les puissances mondiales, indépendamment de leurs desseins humanitaires au Darfour. Le Soudan détient les plus vastes ressources pétrolières inexploitées d’Afrique. L’exploitation de ce pétrole est principalement effectuée par la Chine, qui est, avec le Soudan, en train de consolider une position qui pourra lui servir de plate-forme pour le commerce et le transport du pétrole entre l’Afrique centrale, le Moyen-Orient et la Chine. Cette entente ne plaît pas aux USA. La Chine est désormais le grand rival des Etats-Unis dans la quête du pétrole, partout où elle peut se trouver dans le monde.

Il serait grossier de penser, ne serait-ce qu’un instant, voire d’imaginer que les USA souhaitent se servir de la crise du Darfour pour s’installer au Soudan. Le parallèle est vite fait avec l’Irak.

Jugements portés par des dirigeants et la communauté internationale.

Le président du Nigéria Obasanjo a osé parler de génocide à propos de ce qui se passe au Soudan, dans la région du Darfour. Cette région vit en guerre depuis 2003. Monsieur Olusegun Obasanjo a souligné que ce n’était pas dans l’intérêt du Darfour, ni dans l’intérêt de l’Afrique ou du monde, de rester là à voir se développer un génocide au Darfour. Les Nations unies évoquent un nombre de victimes s’élevant à plus de 200 000 morts. Cette guerre a entraîné des conséquences humanitaires au Darfour phénoménales, il s’agit d’une catastrophe humanitaire, depuis 2003. Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé, dans sa résolution 1706, d’envoyer une force des Nations unies de près de 20 000 hommes (se décomposant en 17 000 militaires et 3000 policiers) au Darfour, pour prendre la relève de la mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS) qui comptait près de 7000 hommes. Cependant, le président du Soudan, Omar El Béchir, s’oppose fermement à ce projet des Nations unies. Il est très critique envers l’ONU, et dit que ce projet est un plan sioniste tendant à coloniser son pays. Tout le monde sait que ce dernier ne fait rien pour désarmer les milices arabes qui attaquent régulièrement les villages.

Le président nigérian Obasanjo se positionne sur le même plan que les USA pour accuser le gouvernement soudanais de procéder à une purification ethnique et à une arabisation du Soudan. Selon Washington, cette purification ethnique, qui se déroule au Darfour, est assimilable à un génocide. Le gouvernement d’Omar El Bechir et les milices arabes janjawid sont responsables. Les enquêtes américaines menées dans les camps de réfugiés soudanais, dans l’Est tchadien, font ressortir une pratique constante et étendue d’atrocités contre les villageois non arabes du Soudan. Cette purification ethnique se déroule en particulier dans la région du Darfour.

Le président américain Bush exhorte la communauté internationale à œuvrer avec les Etats-Unis pour éviter et supprimer les actes de génocide. Monsieur George Bush a demandé à l’ONU de prendre ses responsabilités. La communauté internationale n’a pas voulu suivre messieurs Bush et Annan, elle ne partage pas la même analyse.

Agir, dans quel sens ? Peut-on parler de génocide ?

La communauté internationale ne nie pas les incursions des milices tribales janjawid qui mettent le Darfour à feu et à sang. Evidemment, elles reconnaissent le drame des populations du Darfour : 300 000 morts et 2,5 millions de déplacés. L’Union européenne et l’Union africaine hésitent à parler de génocide en ce qui concerne les massacres du Soudan. Une commission d’enquête internationale nommée par le secrétaire général de l’Onu s’est même refusée à évoquer le terme. Selon le rapport de cette commission, certes des éléments constitutifs d’un génocide sont observés, tels que les meurtres de masse, visant un groupe en particulier, les tribus africaines, mais, "l’élément crucial de l’intention génocidaire paraît absent, au moins en ce qui concerne les autorités centrales du gouvernement". Le rapport insiste cependant sur le caractère horrible des atrocités commises, qu’il qualifie même de crimes contre l’humanité : meurtres de civils, torture, viols, destructions de villages, pillages et déplacements forcés.

Pour la commission nommée par l’ONU, ces crimes sont commis à grande échelle, de manière systématique, et semblent faire partie d’une stratégie planifiée. "La plupart des attaques visaient de manière délibérée et sans distinction des civils", note le rapport rendu par la commission. Les commissaires nommés par l’ONU en concluent que "des délits internationaux, tels que les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre qui ont été commis au Darfour, ne sont pas moins graves ni ignobles qu’un génocide". Le rapport indique "qu’il est urgent d’agir pour mettre fin à ces violations". Agir, mais dans quel sens ? La force africaine (MUAS) envoyée sur place, sous-financée et mal équipée, n’a pas la maîtrise de la situation. Le gouvernement islamiste de Khartoum est opposé à tout envoi d’une force onusienne. Monsieur El Béchir pense qu’une armée sur son territoire viendrait principalement pour piller ses richesses. Le gouvernement de Khartoum menace d’envahir les pays arabes et africains tentés de contribuer à une force de maintien de la paix au Darfour. Washington a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, afin de réagir aux menaces proférées par Khartoum contre les Etats susceptibles d’envoyer des Casques bleus au Darfour afin de prendre le relais des 7000 soldats de l’Union africaine, conformément à la résolution 1706 de l’ONU.


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 11:51

    Le 31 janvier 2005, la commission d’enquête internationale sur le Soudan de l’ONU publie un rapport qui conclut que les exactions perpétrées au Darfour constituent bien un crime contre l’humanité. Mais la qualification de génocide n’a pas encore été consacrée.

    Quel que soit le nom donné à ce crime contre l’humanité, qu’attend la communauté internationale pour agir. Attend-on le « Darfour crématoire » pour reprendre une tristement célèbre citation ?


    • (---.---.22.54) 16 octobre 2006 13:31

      Bravo Monsieur l’auteur !

      Comme je le disais sur le dernier article d’Agoravox, tout le monde se fiche du Darfour parcequ’il n’y a pas de juifs. C’est pourquoi vous avez pris soin de mentionner dans votre article le mot « sioniste ».

      Félicitations Vous avez tout compris. smiley


    • elsa (---.---.245.50) 24 novembre 2006 15:57

      bonjour

      je sui totallement d’accord avec le ci dessus parce ke en effet si sa aurait été des juifs on en parlerait immediatement mes c pa des propos racistes


    • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 13:01

      En lisant votre article, une question me viens a l’esprit :

      Qu’apporte-t-il de plus que la trentaine d’autres consacrés au même sujet.

      Et pour c’est toujours a la trés molle Agence Onusienne de reglés des conflits que le reste du monde n’a pas envie d’entendre parler d’autant plus que les dirigeant locaux ne veulent rien faire non plus.

      Ensuite pourquoi ce peuple opprimé ne fait aucune demande auprés des Nations Unis, ils attendent peut être que Georges Clooney passe !!!!!!!!


      • LABEL NGONGO (---.---.150.53) 16 octobre 2006 17:45

        Jamedu, Qu’apporte -il de nouveau ? Bonne Question ? Vous préférez le silence ? Moi pas, je m’insurge contre toute forme de violence. smiley


      • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 22:08

        Je vous parle a vous directement. Qu’apportez vous de plus dans votre article, sachant que depuis que je l’ai lu votre et comparé a d’autre :

        - Rien n’a du changé au Darfour.

        - Je n’ai rien appris de plus.

        - Je n’ai pas trouvé la moindre opinion qui sera apte a me faire changer d’avis qu’il se debrouille un peu seul.

        Ben oui comme je le repete se serait bien de se prendre en main. C’est pas ce que l’on veut pour l’afrique. Qu’elle se debrouille un peu seul et de faire le menage des microbe blans qui la rend malade. Hé oui trés cher même si je suis blanc je ne suis pas responsable du dictateur en place quoi que vous pensiez.

        Alors ce n’est pas votre article minable, fait pour gonfler un site qui a les chevilles qui enflent qui changera la face du monde. Votre article est un faire valoir et vous avez toute ma benediction pour demander à le retirer.


      • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:30

        Vous n’avez que ça comme inepties à déglutir James du 75 ? Vous m’écoeurez.


      • Flo (---.---.246.172) 16 octobre 2006 13:06

        C’est tellement plus facile de dire que tout les drames du monde sont de la faute du grand satan bush americain et des juifs d’israel.

        Ils sont où les chavez, les mouloud aounit, les jack lang, les communistes français ?

        1000 mort au liban et ça manifeste par milliers dans les rues. 300 000 noirs mort au Soudan et pas un chat dehors, et ça se dit anti raciste ? mon oeil


        • (---.---.22.54) 16 octobre 2006 13:34

          Bravo Monsieur l’auteur !

          Comme je le disais sur le dernier article d’Agoravox, tout le monde se fiche du Darfour parcequ’il n’y a pas de juifs. C’est pourquoi vous avez pris soin de mentionner dans votre article le mot « sioniste ».

          Félicitations Vous avez tout compris. smiley


          • (---.---.215.93) 16 octobre 2006 14:32

            nous sommes ce que nous choisissons de faire. l’identité ne précede pas la situation mais la situation éclaire l’identité que nous nous faisons. je n’ai jamais prétendu comme tant d’hypocrites sur ce forum être en mesure de représenter toutes les injustices commises par les hommes contre d’autres hommes. je me mobilise pour l’instant à quelques combats qui m’accablent et personne n’interdit à d’autres de se mobiliser ou de manifester pour d’autres causes.

            ceci dit, vous n’avez le monopole de rien. je suis restée sur le terrain que votre intelligence a choisi. avec votre permission, la prochaine fois je vous imposerais mon terrain et vous dirais peut être l’erreur que vous commettez en découpant ainsi la géographie de la souffrance.


          • (---.---.37.70) 16 octobre 2006 14:39

            « l’identité ne précede pas la situation mais la situation éclaire l’identité que nous nous faisons »

             ?? A part pour les enfants, non, car notre identité reste identique, elle est séparé de ce que nous faisons ou pas, et heureusement, sinon nous serions des cinglés complet.


          • (---.---.37.70) 16 octobre 2006 14:43

            « Comment se fait-il que la communauté internationale n’ait toujours pas pu calmer le gouvernement soudanais qui laisse commettre de telles exactions contre une partiede sonpeuple ? »

            Justement, le gouvernement soudanais ne considére pas ces gens la comme « son peuple ».. 2 millions de morts, c’est un génocides de plus, ca ne sera pas le dernier.. :((


          • LABEL NGONGO (---.---.150.53) 16 octobre 2006 17:48

            Je n’ai pas envie de me prendre la tête avec X ou Y. Je sais que la communauté internationale peut faire quelque chose.


          • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:35

            Nous ne sommes pas là pour nous exciter. Certes les Janjanwid font du mal aux autres autochtones. Comme l’a dit un certain chercheur, ils sont manipulés. C’est écoeurant.


          • gigi432 (---.---.101.8) 16 octobre 2006 14:42

            il faut balancer un gros lot de bombes sur la gueule de Omar El Béchir à titre de signal de fin de partie. Il y a des gens avec qui ont peu discutter, il y en a d’autres qui ne comprennent que la force. Je pense que le gouvernement soudanais fait parti de la seconde catégorie.


            • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:37

              Omar El Béchir fait le larbin des pays arabes « friqués ». Il ne se soucie guère des peuples en errance qu’il opprime.


            • Paul M (---.---.204.146) 16 octobre 2006 16:48

              Il faudrait peut-être demander à ceux qui commettent ces crimes pourquoi ils font cela. J’aimerai bien connaître leurs motivations. Qu’est-ce qui peu justifier de tels actes ? Ce sont des machines à égorger qui oeuvrent ou des être humains ?


              • (---.---.27.147) 17 octobre 2006 10:18

                Se ne sont ni des machines ni des êtres humains. Se sont des saints « elus de dieux » qui s’en prennent à des animaux. Brigitte bardot pourrait influencer......et pis merde...allah est trop grand


              • LABEL NGONGO (---.---.150.53) 16 octobre 2006 17:59

                Mr Paul M, je suis d’accord avec vous sur le principe, connaissez-vous un dictateur qui se soit exprimé afin d’expliquer ses actes ? NON. Ils apprécient la terreur, ils tombent sur des peuples qui ne peuvent se soulever. Si l’ONU avait autant de pouvoirs qu’on pourrait l’espérer, il ferait de belles actions. Regardez comment la communauté internationale a fait tomber cette pourriture d’Hitler. Elle pourrait faire tomber d’autres. Il ne faudrait pas qu’un seul individu décide. smiley


                • Gasty (---.---.169.137) 16 octobre 2006 18:53

                  A mon avis , on ne peux plus etre humain.

                  Juste tenter de le redevenir.


                  • Gasty (---.---.169.137) 16 octobre 2006 19:07

                    Au rwanda les exactions était l’oeuvre d’individus sous l’emprise de substances psychotropes.

                    La gniole à coté de ça, c’est du passé et dépassé.


                  • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:42

                    Que voulez-vous dire Gasty ? Qu’entendez-vous par nous ne sommes plus humains ? Soyez explicite.


                  • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:46

                    Quel rapport avec la gniole, s’il vous plaît ?


                  • Live & Let Die (---.---.143.51) 16 octobre 2006 19:17

                    Le darfour c’est loin !Qui veut se faire couper en deux ?

                    Les french-doctors n’ont ils pas commis une connerie monumentale en sauvant il y a 10,15,20 ans des tribus qui meurent actuellement ?


                    • kozé (---.---.10.110) 16 octobre 2006 19:40

                      J’avais quelque peu entendu parlé de ce qui se passe au darfour, mais je ne connaissais pas l’ampleur des massacres.

                      Il est clair que les médias, tout comme le gouvernement français, et l’europe en général n’en parlent pas. Ca doit pas être jugé comme une priorité ; c’est tellement loin l’afrique, et tellement moins important que les sondages sarko - ségo.

                      A ce propos, se sont-ils seulement exprimé sur le sujet nos 2 futurs candidats ?


                      • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 20:20

                        Ah si ! je vous assure : l’Europe en parle, en parle et puis...en parle...

                        Ségolène s’en fout royalement si j’ose dire et le candidat ministre de l’intérieur s’ocupe de l’intérieur...

                        Quant à Chirac il est trop occupé à s’excuser de demander pardon aux pieds du premier ministre turc Truc à cause du vote très démocratique d’une loi franco-française pénalisant la négation du génocide arménien sur le sol de notre pays.


                      • TITI (---.---.150.53) 17 octobre 2006 22:43

                        Monsieur La Taverne des ..., Vous n’aimez décidément pas Ségolène. smiley


                      • (---.---.244.131) 16 octobre 2006 20:52

                        Et il faudrait aussi parler de l’épais silence des pays musulmans et africains sur ces massacres, quand on les entend tant s’exprimer sur une autre guerre... smiley


                        • (---.---.244.131) 16 octobre 2006 20:54

                          ... j’entend par « africain » les pays à majorité de noirs africains.


                        • (---.---.244.131) 16 octobre 2006 20:55

                          pardon « j’entendS »


                        • Label Ngongo (---.---.24.89) 17 octobre 2006 10:06

                           smileyOh que je vous comprends, le silence des pays dirigés par des présidents africains à forte population noire est significatif. A part « allumer » leur peuple, ils sont incapables de prendre des décisions pour aller protéger les autres. Ils veulent garder leur place dans leur pays.

                          Pour info, quel pays, à part le Sénégal et l’Afrique du Sud, connaît une véritable démocratie avec ses hauts et ses bas ? Je n’en vois pas. Ils sont tous avides de pouvoirs, coups d’état à répétition, renversement avec appui de l’armée sanglant ou non. Ils ont topujours besoin de la communauté internationale. Ils pourraient réagir pour le Soudan et faire quelque chose. Vous remarquerez que les sept mille soldats qui étaient présents manquaient fortement de logistiques. Hors ils ont de l’argent pour d’autres dépenses personnelles à l’étranger (Pavillon, voire château, appartements...)


                        • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 17 octobre 2006 16:09

                           smileyLes milices tribales Janjawid ne sont pas le vrai problème, ce sont des mercenaires qui ne se revendiquent pas du tout « arabes » à la solde du gouvernement de Kharthoum. smiley


                        • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 17 octobre 2006 16:11

                          La guerre au Soudan est une guerre coloniale menée par Khartoum. Une guerre d’exploitation économique. Le Sud est riche de pétrole et les richesses agricoles sont nombreuses dans le pays, longtemps considéré comme le grenier du monde arabe. Les grandes compagnies agro-industrielles du Golfe, saoudiennes, émiraties... pourraient être tentées d’investir dans ces terres, que l’on trouve également dans la province du Darfour, selon Marc Lavergne.


                        • David Adel Z. (---.---.152.139) 16 octobre 2006 21:49

                          A tous (tes) :

                          Bon article.

                          Les commentaires sont déroutants, quelque fois... !

                          La crise de Darfour est très complexe :

                          1) Le conflit dans le Darfour n’est pas un conflit racial entre milices « arabes » et tribus « africaines ». (Marc Lavergne, spécialiste du Soudan au CNRS.)

                          2) Ce conflit risque de s’internationaliser en commençant par le Tchad

                          3) l’ONU fait ce qu’elle peut pour cette crise du Darfour

                          Ces trois liens, parmi cent autres, donnent juste un petit aperçu de cette crise.

                          Les protagonistes sont nombreux et les bailleurs de fonds ne sont pas toujours à la hauteur...

                          La vérité n’est pas celle que l’on veut nous faire croire, ni la direction où l’on nous oblige de regarder pour ne pas voir ce qui se passe ailleurs.

                          Ceci n’enlève rien de la gravité de cette crise, bien entendu. Une crise de plus à gerer...

                          Bien à vous.

                          David


                          • David Adel Z. (---.---.152.139) 16 octobre 2006 21:54

                            Le troisième lien semble ne pas fonctionner, je vous le remets.

                            3)l’ONU fait ce qu’elle peut pour cette crise du Darfour

                            David


                          • (---.---.52.177) 16 octobre 2006 22:15

                            Là bas, il n’y a pas de pétrole, ce sont des islamistes arabes qui exterminent dans un génocide qui ne dit pas son nom des noirs chrétiens ou d’autres confessions....et comme il ne faut pas trop froisser le monde mulsulman, au risque de déclencher la ire des nazislamistes on ferme les yeux, et ça doit sûrement arranger quelqu’un en haut lieu pour que la communauté internationale ne bouge pas, ça risque de se terminer malheureusement très mal pour les pauvres gens...et pendant qu’on gronde avec le doigt les méchants nords coréens qui font péter des pseudo bombes atomiques, les affaires continuent.....quelle honte pour l’ONU, quelle honte pour le monde civilisé, mais la vie de quelques noirs, après tout, qui celà intéresse-t-il ?


                            • (---.---.152.139) 16 octobre 2006 22:25

                               smiley smiley smiley Quelle tristesse...à pleurer smiley smiley...à sangloter


                            • Label Ngongo (---.---.24.89) 17 octobre 2006 09:59

                              C’est vrai ce que tu soulignes, cette extermination programmée pourrait être assimilé à une guerre entre « islamistes farfelus » et chrétiens (voire animistes). Les noirs qui sont visés sont en majorité de confession chrétienne, certains sont des animistes. Je ne peux écarter l’idée que certains soient musulmans, dans ce cas, ce serait inquiétant, nous parlerions d’autres choses.  smiley


                            • (---.---.152.139) 17 octobre 2006 10:32

                              Hum ! Je vois...


                            • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 17 octobre 2006 16:01

                              Les milices Janjawid ont poussé à l’exil plus d’un million d’habitants de la province du Darfour, avec le soutien du gouvernement de Khartoum, en y kidnappant, violant et tuant en toute impunité

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès