Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Darfour : quel bilan pour la première conférence ministérielle (...)

Darfour : quel bilan pour la première conférence ministérielle ?

La tenue de la conférence internationale sur le Darfour du 25 juin dernier à Paris, dont l’initiative revient au président Sarkozy (qui l’avait annoncée en marge du sommet du G8), est, à n’en point douter, une belle initiative pour tenter de parvenir au règlement du conflit meurtrier du Darfour.

Cette conférence, qui a enregistré la participation de seize pays dont des grandes puissances et cinq organisations internationales dont l’ONU et l’Union européenne, a été marquée par l’absence totale des Africains, notamment l’Union africaine et bien sûr le Soudan.

Si le Soudan a refusé d’y participer au motif que cette conférence est inopportune, en revanche, l’Union africaine (l’organisation panafricaine qui regroupe tous les pays africains sauf le Maroc), pour n’avoir pas été consultée avant l’annonce de la réunion, n’ a pas souhaité y participer.

Pourquoi Sarkozy a jugé bon de ne pas associer la principale organisation panafricaine à une telle initiative qui concerne en premier chef les Africains. On peut comprendre que l’Union africaine qualifiée à raison de « syndicat de chefs d’Etat dictateurs » ne soit pas en mesure de jouer un rôle positif d’acteur des relations internationales. Mais pour autant, fallait-il la marginaliser à ce point ? Il y a là un déficit de concertation du gouvernement français à moins que, comme l’a affirmé un quotidien ivoirien, Notre voie : « Sarkozy, qui aspire à se positionner très rapidement sur l’échiquier international, applique la vieille méthode gaulliste qui consiste à décider à la place des Africains dans tous les problèmes qui engagent l’Afrique ou une partie du continent. »

Hormis l’affirmation d’une volonté commune d’agir pour régler ledit conflit et l’annonce par la France d’une promesse de contribution à hauteur de dix millions d’euros pour remédier aux difficultés matérielles de la force africaine de paix de 7 000 personnes, déployée sur le terrain (une force sous-équipée et sous-financée), la première conférence internationale n’a pas enregistré une avancée significative.

La Chine, qui est le soutien principal du gouvernement soudanais (importateur de 65 % du pétrole soudanais et fournisseur d’armes au gouvernement), présente à la conférence, n’a pas consenti à faire pression sur le Soudan. Serait-elle prête à voter des sanctions contre le Soudan sans opposer son veto au Conseil de sécurité au cas où ce pays entrave le déploiement de la force hybride ? Son envoyé spécial au Darfour, Liu Guijin, n’a t-il pas affirmé qu’il serait "contre-productif" de "menacer et faire pression sur le gouvernement du Soudan pour un oui ou pour un non".

Quid de la force hybride dont le coût est estimé à un milliard de dollars pour la première année par le secrétaire général dans un addendum à son dernier rapport sur le Soudan (S/2005/57) ?

Quid de sa composition ? Sera -t-elle exclusivement africaine comme l’exige le Soudan avec le risque d’immobilisme et de corruption ?

Vivement la deuxième conférence sur le Darfour qui devra se tenir en septembre prochain en marge de l’Assemblée générale des Nations unies pour répondre à toutes ces questions.

Cependant, il faut continuer la mobilisation à tous les niveaux et partout car l’avenir de Darfour n’est pas si éclairci que ça après cette première conférence

Komi TSAKADI

Palaiseau.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • jay 28 juin 2007 12:36

    Bonjour Komi,

    « Sarkozy qui aspire se positionner très rapidement sur l’échiquier international », ça c’est sur....mais sinon, malheureusement, cette conférence n’a été que du blabla.

    « Vivement la deuxième conférence sur le Darfour qui devra se tenir en septembre prochain en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies » : l’assemblée générale ? mais sans une action du conseil de sécurité qui soutiendrait ses éventuelles prises de position, cela ne servira à rien. Hors le conseil de sécurité n’est pas vraiment crédible. ;.sa denière action (instauration du tribunal pour juger les crimes politiques au liban) l’a encore décridibilisée un peu plus. pauvre Soudan...

    cordialement, jay


    • Bulgroz 28 juin 2007 17:57

      Pourquoi Sarkozy a jugé bon de ne pas associer la principale organisation panafricaine à une telle initiative qui concerne en premier chef les Africains.

      Tsakadi, vous posez la bonne question.

      a) il y avait une Africaine en la personne de Rama Yade, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme, mais c’est pas (plus) une Africaine d’Afrique.

      b) L’Union africaine (UA) n’a pas souhaité participer, des diplomates ont fait valoir que l’organisation africaine n’avait pas apprécié de n’avoir pas été consultée avant l’annonce de cette réunion.

      Voilà, l’Afrique pour des questions de préséance : ils n’ont pas été consultés avant l’annonce de cette réunion.

      La préséance africaine est sans aucun doute plus importante que les massacres du Darfour.

      D’ailleurs, le site de l’UA ne parle pas de cette conférence, donc pourquoi en parler ?

      http://www.africa-union.org/root/ua/index/index.htm


      • Mario M. Mario M. 28 juin 2007 20:13

        Une nouvelle qui va vous faire plaisir Jacques Chirac, Charles Pasqua (fondateur du SAC)avec son copain surnomme Monsieur Afrique le Sieur Foccart, Prince Sixte de Bourbon Parme (fondateur de l’OAS), Gilles Christian MUNIER (inculpe dans l’affaire Petrole contre nourriture, et administrateur du Groupe Bourbon), Louis Michel (Commissaire Affaires Etrangeres a la Commission Europeenne) et Co... sont accuses de CRIMES CONTRE L’HUMANITE, la plainte et requete argumentee a ete deposee le 25 Juin 2007. Vous voyez qu’en France, en Belgique, en Hollande ont a aussi nos reseaux de neo-nazis et de neo-fascistes qui ont infiltre depuis de nombreuses annees nos administrations et gouvernements. Le 21 Janvier, et nous y etions, a Bruxelles a 12h a eu lieu un rassemblement qui ete fait sous le nom de Daniel Cohen Bendit et des assos Juives, en realite les assos contactees par la suite nous ont indique qu’elles n’etaient au courant de rien, elles n’avaient jamais fait appel a manifestation surtout un Dimanche... Mais a 14h30 a la Commission Europeenne il y avait Louis Michel et Jose Manuel Barroso qui allaient rencontrer les representants pour le Darfour. Curieux comme nous le sommes en nos qualites de journalistes enqueteurs, nous sommes accredites et nous sommes presentes a 14h15 a la Commission Europeenne, les gardiens nous ont confirme la tenue de ladite reunion nous ont enregistre, et a ce moment la, O SURPRISE arrivee de cinq types blonds aux yeux bleux, venus de la Gironde et accompagne de deux types du MR (mouvement de droite de Louis Michel) qui avaient dekja etaient identifies dans l’operation RWANDA... Tu parles que des qu’ils nous ont reconnu, ils nous ont INTERDIT de reunionite aigue smiley Mais nous pouvons confirmer qu’il n’y avait comme d’habitude aucun noir present, et encore moins de representants du Darfour ou du Soudan. Comme d’hab des neo-nazis blancs bien coloniaux qui aller avec Louis Michel concocter a nouveau une facon de detourner les fonds destines aux populations pour leurs affaires mafio-politico-financieres smiley Elle est pas belle l’Europe ?


        • jay 28 juin 2007 20:46

          Je n’ai pas vraiment compris tout votre post, surtout le passage sur le rassemblement ou les assoc y étaient puis elles n’y étaient pas. et le rapport entre une manif (qui a eu lieu ou qui n’a pas eu lieu ?) et la plainte pour crime contre l’humanité contre Chirac et les autres. et enfin, cette plainte à été déposée au TPI ? quelques explications svp...


        • jay 28 juin 2007 21:05

          ok mario, je viens d’aller sur le blog, donc pas la peine de préciser pour la plainte...mais quand même, associé au nom de chirac il y a le meurtre d’Hariri, ça sous-entend qu’il aurait trempé dans ce meurtre ? je ne sais pas qui a participé à cet attentat, mais Chirac ? c’est pas très réaliste quand même... smiley


        • TSAKADI Komi TSAKADI 29 juin 2007 14:56

          Calmos, calmez-vous.

          Je ne dédouane pas les Africains de n’avoir pas participer à la conférence de Paris.Au contraire. Sarkozy a fait preuve de manque de concertation dans ce dossier mais l’Union africaine a tort aussi. Sarkozy a ses raisons que j’ignore de ne pas en discuter avec des Africains avant. Relisez mon article pour mieux le comprendre Je ne suis pas un donneur de leçons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès