• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Davos

« Au cours d'une table ronde du Forum économique mondial de Davos*, consacrée à l’avenir de la guerre, des experts ont pointé les évolutions technologiques liées aux robots porteuses de risques et de dangers. » (L’express)

On parle d’art, comme si la guerre était aussi colorée qu’un Rembrandt ou Picasso, et offrant le plaisir aux yeux. Dans cette phrase en entête, il y a les mots « économique, avenir, guerre », des mots bien suffisants pour exprimer les raisons de développer autant de nouvelles technologies. En effet, l’art de la guerre, est surtout économique, bien plus que promesse de paix.

Le plus lamentable de ce forum de Davos, est de faire des prévisions d’avenir pour les guerres. Pour que cette économie soit rentable, on comprend bien dans ces propos, qu’il faut faire des guerres, tout un art à lire les grands généraux. Pour engendrer des guerres, commençons donc par une belle crise économique, pour déstabiliser un pays, de préférence pauvre, la mort est ainsi moins chère, et ce terrain servira les intérêts des techniciens, peaufinant ainsi leurs savoirs à tuer, et au pays guerrier et envahisseur prêt à vendre l’après-guerre, comme une sorte de service après-vente sur catalogue, mais c’est juste une opération économique de temps de paix, après sang et larmes. On peut également au nom de la bienséance, mettre en exergue la dictature de l’un ou l’autre dirigeant, il suffit de trouver les bons prétextes, et les tacticiens militaires ou du renseignement des grandes nations de notre monde savent opérés, dans la discrétion et l’ombre, tout à leur compétences et joyeuses fièvres de soldat loyal prêt à combattre, éradiquer l’envahisseur inventer, et saisir sur le champs encore fumant toutes les richesses convoités, mettant en avant la grande bonté du conquérant à rebâtir le pays rasé.

Des experts en guerre assurément, qui pointent les évolutions technologiques liées aux robots porteuses de risques et de dangers, nous sommes en plein irréel. Pour commencer avoir comme spécialités l’expertise d’engin à tuer, me glace le sang, et ces robots passibles d’être un facteur risque et porteur de danger, me laisse abasourdi. Tout ceci à mettre en regard des prouesses technologiques du monde médical prête à intervenir sur les scènes de guerre, on croit rêver, mais non, c’est bien l’homme le protagoniste de ces faits.

L’avenir de la guerre, une idée à contre-sens de la logique, le principe d’une guerre est la destruction des civils et biens, ayant pour motifs monter de toute pièce annihiler les biens et les ressources, comment voir ici un avenir quelconque, hormis le désert des terres, le malheur des citoyens et dans une moindre mesure des militaires bien qu’ayant avec fusils, canons et touchant une solde comme salaire de protecteur de la paix, bel antagonisme, à coup sûr c’est une fin de vie, pas d’avenir.

Mais Davos qui accueille le forum économique mondial, des dirigeants de la planète et des élites économiques, n’a qu’un seul but partager le faramineux marché des armes entre autre ressource économique, sans doute lucratif et vénale plus surement, pour ces dirigeants sans scrupules ni loi, tout du moins une loi unique, le profit pour dividendes et dollars. Leur rôle applaudi par grand nombre qui voit ici les grands gourous et manitous du savoir, reste la gestion des êtres étiquetés et numérotés comme des cochons dans leur pré. Trop ici, moins là-bas, petite guéguerre économique lancée en prévision de la grosse artillerie, ils déplacent ces monarques au-dessus de tout et sans soupçon, leurs pions sur le grand échiquier de la planète, tentant à chaque coup amassé toujours plus, sans connaitre l’échec et mat.

Un partage de la planète, de ses ressources et biens, ne tenant compte en rien, des cœurs battants sur les territoires misés et vendus au nom doucereux de paix et de l’équité dans le monde. C’est bien là, la preuve de la bêtise de l’homme, soi-disant intelligent et doté d’une âme, le diable doit sans aucun souci être partie prenante et bien réel, à signer tous ces pactes guerriers. Alors ne me dites pas « avenir de la guerre, art de la guerre », mais tenter de dire « et si on changeait ça ! ».

Construire un avenir, celui des générations à venir sur un tas de cendres fumantes et pourvu-pas radioactive, ne devrait pas enchanter, un sursaut de bon sens des hommes serait bienvenue, et vite. Sinon c’est désolation comme avenir.

* Davos, cette ville très étendue, située dans la vallée de Landwasser, est réputée comme étant un lieu de congrès et la plus grande station de sports d’hiver à l’atmosphère cosmopolite. Elle offre d’innombrables possibilités. Le centre de congrès moderne est la figure de proue de Davos ; il accueille tous les ans le WEF, le Forum économique mondial. (myswitzerland.com)


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 janvier 10:51

    L’individu, le citoyen, a t-il le pouvoir de changer le cours de l’histoire ?

    Il y a plusieurs manières d’agir.

    En s’associant pour former des groupes de pressions, comme les partis politiques, les syndicats, les ONG et même les gouvernements. Leurs influences sur l’histoire humaine telle que la montre l’auteur est insignifiante. L’Internationale socialiste n’a pas pu empêcher la boucherie de 1914/1918, pas plus que le pacifisme des Français de 1939 n’a empêcher la guerre de 1939/1945, au contraire, ce serait plutôt une des causes de cette guerre.

    Au niveau individuel, nos modes de vie et de consommation, nos choix électoraux, nos décisions présentes, influencent notre futur personnel.

    Nous pouvons toujours espéré que tel l’effet « papillon », une décision individuelle prise à Paris provoquera des évènements à Washington. Dommage qu’il soit impossible de contrôler cet effet et ses conséquences.

    Seules les décisions extrêmes, sacrificielles, d’un groupe ou d’un individu, peuvent éventuellement avoir une influence plus ou moins impactante, sur l’histoire humaine.

    Les assassinats de César, Lincoln, Kennedy (s), Luther King, Palme, Rabin.. et de personnalités moins connues voire d’anonymes importants, ont-ils influé sur l’histoire humaine ? A court terme, oui, sans aucun doute mais à long terme ?

    Prenons l’un des plus importants, à mon sens, pour l’histoire, celui de César. Certes le monde romain a été affecté mais le monde serait-il différent aujourd’hui si César avait mené ses projets jusqu’au bout ? Ou même, s’il était mort chez les pirates à 20 ans.

    Perso, je ne le pense pas. Je pense que l’histoire humaine est forgée par la nature humaine, hors cataclysme naturel définitif pour l’espèce, bien sûr. La nature de l’homme étant ce qu’elle est, je ne pense pas qu’un groupe d’hommes ou qu’un individu, puisse y changer quoi que ce soit.

    Imaginez un avion piloté par un chimpanzé. C’est à peu de choses près l’image que je me fais de l’histoire humaine. Comme le disait l’homme qui tombait du 30ème étage, en passant au 15ème étage.. Jusque là tout va bien.


    • devphil devphil 20 janvier 11:50

      Des guerres dans des pays pauvres mais dont le sous sol est riche ....


      Des guerres orchestrées par les occidentaux pour spolier les pays dont le sous sol est riche en produit pétrolier , gaz , minier , uranium etc ...

      C’était plus simple avant avec la colonisation ...maintenant il faut monter des plans compliquer pour déclencher des guerres de libération de dictateur mis précédemment en place par ces mêmes occidentaux.

      Philippe


      • baldis30 22 janvier 08:50

        @devphil
        bonjour,

        « Des guerres dans des pays pauvres mais dont le sous sol est riche .... »

        Il est malheureux qu’on ne puisse mettre six étoiles d’un coup à cette phrase ...  !

        Ne jamais oublier que le principal acteur de l’organisme qui a manipulé les élections du monde entier (ce n’est ni le KGB, ni Poutine ... ) avait un diplôme de géologie acquis à Stanford.....


      • Taverne Taverne 20 janvier 19:39

        Vous écrivez « On parle d’art, comme si la guerre était aussi colorée qu’un Rembrandt ou Picasso ». Or, Rembrandt faisait des peintures plus sombres que colorées et le tableau de Picasso auquel vous pensez sans doute, Guernica, est en noir et blanc ! Donc, je dirai que les exemples sont très mal choisis.


        • Jade4230 20 janvier 19:42

          @Taverne

          Le 15/03/2017 à 15h30 tu te présentera(i)s à la place de Fergus à Guernica, province de Guipuscoa, Espagne, Terre, Galaxie du Centaure !?


        • mollard lionel mollard lionel 20 janvier 20:04

          @Taverne
          Ah c’est vous, bonjour...


        • Taverne Taverne 20 janvier 20:45

          @mollard lionel

          Vous avez de l’humour. Bon, en fait, si je rectifie la forme, c’est que j’apprécie le fond. Je trouve juste dommage de gâter le fond en traitant la forme avec désinvolture. Mais j’ai constaté que vous avez des efforts sur le langage. Bon, en fait, une chose m’intrigue : pourquoi Rembrandt ? Il doit y avoir une raison.


        • mollard lionel mollard lionel 21 janvier 10:18

          @Taverne
          Merci de votre appréciation, pourquoi Rembrandt, sans doute des restes d’écolier il y a plus de 45 ans ou nous pouvions étudié certains grands peintres...

          Mais vous, êtes-vous professeur ou maître ? Car je dois bien l’avouer vos remarques sont parfois légèrement agaçante, sans vous froisser !
          Cordialement.

        • Taverne Taverne 21 janvier 10:39

           Ah Dieu ! que la guerre est jolie
           Avec ses chants ses longs loisirs
           Cette bague je l’ai polie
           Le vent se mêle à vos soupirs

           Adieu ! voici le boute-selle
           Il disparut dans un tournant
           Et mourut là-bas tandis qu’elle
           Riait au destin surprenant

          Guillaume Apollinaire(1880 - 1918) « L’adieu du cavalier »

          Apollinaire restera à jamais le blessé à la tête bandée immortalisé par Picasso.
          « Ah Dieu ! que la guerre est jolie » : le vers le plus célèbre de Guillaume Apollinaire (1880-1918) est aussi le plus incompris.

          voir ici la suite


          • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 09:27

            Dav os dans les charniers de BacharDaesh ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès