Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De « l’annexion de la Crimée » et du nouvel ordre mondial

De « l’annexion de la Crimée » et du nouvel ordre mondial

Il faut vraiment lire la tribune hallucinante de The Economist sur la Crimée et le nouvel ordre mondial. Si certains tombent dans une russolâtrie excessive, ici, la bible des néolibérales tombe dans une russophobie radicale et un occidentalisme quasiment xénophobe et sans nuance.

Réécriture de l’histoire ukrainienne
 
Le traitement de l’information concernant l’Ukraine et la Crimée est hallucinant. Le rattachement de la Crimée à la Russie est qualifié d’annexion, terme qui semble bien impropre, étant donné que les habitants de l’ancienne province ukrainienne se sont exprimés de manière très claire en faveur de ce rattachement dans un référendum. Bien sûr, les opposants soulignent que les conditions du référendum n’étaient pas optimales, avec un délai trop court, la présence de milices et pointent des taux de participation extrêmement élevés à Sébastopol, qui démontreraient des fraudes massives.
 
Mais ils oublient de rappeler que pas une organisation sérieuse n’a remis en cause les conditions globales du scrutin, le fait que 96% des votants (avec 83% de participation, qui plus est) se sont prononcés en faveur du rattachement et que tous les témoignages semblent bien indiquer qu’une large majorité de la population souhaitait ce changement. Du coup, comment ne pas trouver malhonnêtes ceux qui qualifient le rattachement de la Crimée d’annexion, certains osant même comparer Poutine à Hitler, ou ceux qui disent que la population a voté avec un pistolet sur la tempe.
 
Bien sûr, Vladimir Poutine n’est pas un enfant de chœur. Il n’est pas pour moi un modèle politique du fait de ses pratiques démocratiques (j’ai même reproché à Marine Le Pen d’avoir dit qu’elle l’admirait). Mais si je ne suis pas un russolâtre, je ne suis pas un russophobe non plus. Et Jacques Sapir a bien remis à leur place ceux qui contestent la légalité du référendum, sur son blog, puis sur France 2. J’ai l’impression que dans cette affaire, trop de commentateurs prennent un parti inconsidéré en faveur des ukrainiens russophobes du seul fait qu’ils penchent vers l’Europe, oubliant même que le nouveau gouvernement comporte des personnalités douteuses, ce que rappelle Olivier Berruyer.
 
Un occidentalisme à courte vue

Mais la tribune de The Economist a l’autre intérêt de révéler un soutien benêt à l’impérialisme étasunien, habillé en un occidentalisme vaguement humaniste. Comment ce journal peut-il écrire : « en brandissant des rapports fabriqués de facistes ukrainiens menaçant la Crimée, il (Poutine) a défié le principe qu’une intervention extérieure doit être un dernier ressort en cas d’une véritable souffrance » sans même dire que sur ce sujet, les Etats-Unis pourraient balayer devant leur porte, entre l’expédition hâtive et vengeuse en Afghanistan puis celle, basée sur des mensonges, en Irak ?

Comment sérieusement vanter l’ordre mondial mis en place par les Etats-Unis à la fin de la guerre froide et dénoncer « le nouvel ordre de Poutine, construit sur la revanche, le mépris téméraire pour la vérité et le fait de tourner la loi pour faire tout ce qui convient pour ceux qui sont au pouvoir  » alors que toutes les critiques faites à la Russie pourraient être faites aux dernières administrations au pouvoir à Washington ? Et The Economist n’a même pas la décence de souligner ces paradoxes pourtant trop évidents. Pire, comment de ne pas voir dans ces papiers une adhésion sans nuance à un impéralisme étasunien pas forcément plus civilisé et moins tourné vers son seul intérêt ?
 
Le traitement de l’information sur l’Ukraine est calamiteux. On constate trop souvent un soutien amnésique et sans nuance à toute personne favorable à un rapprochement avec l’UE et un éloignement de la Russie et une critique systématique des autres. Surprise, la réalité est un peu plus subtile…

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Furax Furax 27 mars 2014 12:27

    Un détail dont ne parlent jamais nos « journalistes » :
    80% des militaires Ukrainiens stationnés en Crimée ont choisi de rester sur place et de prendre la nationalité Russe !


    • appoline appoline 27 mars 2014 19:34

      Il ne faut pas croire que les ukrainiens sont ravitaillés par les corbeaux, l’électricité arrive jusque chez eux donc les médias, internet, ils ont même le téléphone. Arrêtons de les prendre pour des cons. Poutine s’opposera au nouvel ordre mondial et les ukrainiens le savent aussi.


      REGARDEZ la vidéo d’Aaron Russo, qui a été très copain avec Nick Rockefeller. Vous verrez ce que veut le nouvel ordre mondial et ce qu’ils pensent des petites unités insignifiantes que nous sommes, vous aurez une idée du sort que nous réserve cette putain d’élite

    • politzer politzer 28 mars 2014 01:45

      bonjour


      Tout à fait ! tout est dans cet interview !

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 mars 2014 10:34

      NON 40%  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Furax Furax 29 mars 2014 12:01

      "Il y a vingt ans, les mêmes Criméens auraient certainement voté contre la Russie. Mais aujourd’hui, leur liberté est bien mieux assurée par Moscou que par Kiev, où un tiers du gouvernement revient aux nazis et les deux autres tiers aux représentants des oligarques. En outre, leur économie en faillite a immédiatement été relevée par la Banque de Russie, tandis que, malgré le FMI et les prêts des États-Unis et de l’UE, Kiev est condamné à une longue période de pauvreté. Il n’était pas nécessaire de parler russe pour faire ce choix et, malgré la propagande occidentale, les musulmans Tatars l’ont fait comme les russophones. C’est également le choix de 88 % des militaires ukrainiens stationnés en Crimée, qui se sont ralliés à Moscou avec la ferme intention de faire venir leurs familles et de leur obtenir la nationalité russe. C’est aussi le choix de 82 % des marins ukrainiens qui se trouvaient en mer, trop heureux de pouvoir devenir Russes, ils se sont ralliés à Moscou avec leurs bâtiments sans y être contraints d’aucune manière."

      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-basculement-de-la-Crimee-est-il-le-premier-d-une-longue-serie-24261.html


    • Ruut Ruut 27 mars 2014 12:42

      Au moins eux ils ont échappés au fléau Européen.


      • steph bigorneau step by step 28 mars 2014 22:45

        @ ruut
        Bien d’accord avec toi, il n’y aura qu’à voir la différence d’évolution entre la Crimée et l’Ukraine pour se rendre compte de tous les « avantages » que l’on a à être dans cette « Europe de la paix ».

        @ Alinéa
        Merci pour ce lien très drôle et Berruyer est toujours intéressant.


      • alinea Alinea 27 mars 2014 12:45

        Berruyer qui a fait un très bon article ( marrant) sur Causeur aujourd’hui !!

        http://www.causeur.fr/vladimir-poutine-russie-ukraine,26803


        • Ruut Ruut 27 mars 2014 12:53

          En effet excellent lien, merci.


        • vesjem vesjem 27 mars 2014 20:36

          merci alinea
          diffusé à tous mes « amis »


        • Je Me Souviens Je Me Souviens 27 mars 2014 13:00

          En parlant de tribune hallucinante,aujourd’hui il y avait ce billet de Patrick Besson sur le point.fr
          C’est tellement gros que je ne suis pas capable de déterminer s’il s’agit d’humour ou pas !

          Extrait :
          "Il est temps de finir le travail commencé, au début du XIXe siècle, par l’empereur français Napoléon Ier et, au milieu du XXe, par le chancelier allemand Hitler : la conquête et la soumission, par l’Europe, de la Russie."


          • Furax Furax 27 mars 2014 19:31

            C’est de l’humour, tout à fait dans le style Besson !
             smiley


          • epicure 27 mars 2014 20:08

            bizarre de confondre l’europe avec deux dictateurs mégalomanes....
            C’est plutôt la conquête de l’europe sauf la russie qu’ils ont réalisé comme plan.


          • Zobi Zobi 27 mars 2014 21:30

            C’est un article rédigé au second degré, semble-t-il.


          • Je Me Souviens Je Me Souviens 27 mars 2014 22:04

            @Zobi et Furax

            Je ne connais pas Besson,mais quand j’ai lu l’article sur Yahoo news,je l’ai pris au second degré,puis je me suis aperçu en lisant les commentaires que la grande majorité des lecteurs prenaient ça au sérieux !


          • escoe 27 mars 2014 22:05

            C’est tellement gros que je ne suis pas capable de déterminer s’il s’agit d’humour ou pas !

            Non, non, au Point on croit sincèrement qu’il est bien dommage qu’Hitler ait été battu. La seule chose dont ils ne se rendent pas compte c’est qu’aujourd’hui l’armée française ne pourrait pas tenir plus de 20 km de front sur le Dniepr.


          • Dudule 28 mars 2014 01:37

            Le Dniepr... il faut déjà y arriver, au Dniepr : il coupe l’Ukraine en deux du Nord au Sud...


          • Laulau Laulau 28 mars 2014 07:33

            Mais bien sûr qu’il s’agit d’humour ! Besson n’est pas un journaliste dans le vent. A titre d’exemple il a soutenu la Serbie lorsque nous l’avons bombardée. Cet article excellent se moque des media qui seraiient près à dire n’importe quoi pour soutenir la politique de l’OTAN.


          • caramico 28 mars 2014 10:04

            C’est du second degré, mais il est vrai que ce magazine n’ avait pas jusqu’à présent fait preuve de beaucoup d’humour.

            Bien plus intéressant, dans ces médias généralement « bien pensants », est le courrier des lecteurs, oui, Libération, Le Monde, même le Figaro, Le Parisien...., il est surprenant de lire de nombreux commentaires en contradiction avec le bourrage de crâne ambiant.
            Je ne me rends sur ces sites bien souvent non pas pour l’intérêt d’un article commandé, mais pour y lire toutes les réactions : édifiant, et même réconfortant.
            je vous invite à en faire de même, voire d’y laisser votre petite pierre.
            C’est peut-être grâce à toute ces réactions qu’on devine un léger changement de ton.
            Nos journaleux auraient-ils compris qu’on n’est pas si con qu’ils le croyaient ?

          • mortelune mortelune 29 mars 2014 05:43

            Quand Besson dit la vérité les idiots pensent que c’est du second degré. En psychanalyse ceci s’explique très bien.



          • alinea Alinea 29 mars 2014 11:23

            C’est que les commentateurs prennent la météo très au sérieux ! smiley


          • Furax Furax 29 mars 2014 12:02

            @caramico
            "Je ne me rends sur ces sites bien souvent non pas pour l’intérêt d’un article commandé, mais pour y lire toutes les réactions : édifiant, et même réconfortant."
            IDEM smiley


          • SANDY 31 mars 2014 17:06

            la lecture est pourtant évidente : ce n’est pas de l humour mais de l ironie , féroce.


          • millesime 27 mars 2014 13:25

            On a le sentiment que le NWO jette toutes ses forces dans la bataille, car ils sentent bien que c’est perdu, de sorte que l’Ukraine, la Syrie, le Vénézuela sont la proie d’événements ochestrés par ce NWO, pour multiples raisons, géopolitiques, économiques, monétaires, énergétiques etc...
            résistance, résistance à cette approche unilatérale du monde, ce monde « d’avant »
            par rapport à une vision multilatérale du monde « d’après ».. !
            http://millesime57.canalblog.com


            • appoline appoline 27 mars 2014 19:37

              Oui Millesime, ils sentent le vent venir et avec ses salopards il faut être méfiant, ils ont l’argent et le pouvoir mais plus aucune foi, plus aucun respect pour la vie, s’il y a un enfer, ils seront condamnés au feu éternel


            • vesjem vesjem 27 mars 2014 20:41

              voir avec quelle vitesse et discrétion ils se dépêchent de construire le nouveau marché trans ; preuve que nos élus doivent « toucher » puis disparaître avec un pactole ; plus rien à foutre du pays ! même plus honte de la « collaboration »


            • claude-michel claude-michel 27 mars 2014 13:56

              Tout l’ouest panique...ils se rendent compte qu’ils sont en train de perdre la main et l’argent...Tous les Dons qui siègent à l’ONU se font du mouron...Poutine les enfume grave et ils n’ont aucun moyen de répondre (sauf par une guerre nucléaire).. ?


              • alinea Alinea 27 mars 2014 22:29

                Ce qui est con, claude-michel, c’est que nous y sommes, dans l’ouest !


              • claude-michel claude-michel 28 mars 2014 08:13

                Par Alinea...Le FMI vient d’accorder a l’Ukraine des milliards (15/18) sur deux ans a des conditions drastiques pour le peuple...qui comme je l’avais prévu va redescendre dans la rue a Kiev très bientôt pour demander a Poutine de venir les sauver... !


              • Bernard Pinon Bernard Pinon 27 mars 2014 15:03

                La domination d’une seule puissance, fusse t-elle la plus humaniste qui soit, sur le monde serait aussi catastrophique que la domination d’une seule espèce sur un écosystème.

                Aujourd’hui, les Etats-Unis sont en position de devenir cette puissance dominante.
                Seules la Russie et la Chine sont en mesure de freiner son ardeur. Ce ne sont pas des modèles de démocratie, mais face à la capacité d’influence des US sur les démocraties, c’est peut être nécessaire.
                Je ne suis ni particulièrement pro-russe ni pro-chinois, mais je me félicite que ces deux là tiennent bon. Nous avons eu l’illusion ô combien naïve de croire que l’union européenne pourrait jouer ce rôle de contre-poids. Nous nous sommes bien fait avoir.

                • howahkan howahkan Hotah 27 mars 2014 17:56

                  salut, de mon point de vu toute domination d’un seul humain sur un autre mène au désastre humain depuis 5 à 10 000 ans car cela est multiplié par des milliards de salopards qui pour atteindre leurs buts et surtout à l’origine fuir leur vie de merde (sans le savoir)se servent des autres toujours avec violence....malgré nos voitures ,ordinateur etc qui nous font passer pour des gens avec un cerveau je crois bien que globalement nous ne comprenons strictement rien de profond.....
                  les élites sont vraiment moins connes, je suis vraiment obligé de le reconnaitre ,et ceci me navre totalement...


                • appoline appoline 27 mars 2014 19:40

                  Les américains ne sont pas en position de devenir une puissance dominante, bien au contraire. Ils saignent tellement leur peuple que beaucoup sont dégoutés, eux aussi ne sont pas aveugles même si beaucoup restent patriotes. Petit à petit, chacun voit clair notamment après le 11/09, ils y compris que pour les chefs, les vies ne représentaient pas grand chose


                • howahkan howahkan Hotah 27 mars 2014 15:03

                  ca me fait drôle d’entendre parler de démocratie de la part d’européen de L’UE qui sont dirigés depuis Bruxelles par des gens non élus , voir par une élue chancelière d’ Allemagne, voir par des gens en reconnaissance éternelle du lobby qui n’existe pas .......etc etc etc ??
                  poutine a environ 70% d’opinions positives pour lui meme contre 17 % pour le petit démocrate français, alors que si referendum sur l’Europe il y avait il est possible voir probable que L’UE soir rejeté en masse.... ..alors bien sur ça fait des jaloux, après tant d’années de mensonges ,de propagande outrancière, de media contrôles , etc pour finalement un tout petit résultat dans le « cœur » des gens...car réveil il se passe, oh certes pas encore le grand soir mais les lignes commencent à bouger....alors bien sur la peur de certains augmente et fait dire encore plus n’importe quoi que d’’habitude..

                  cela dit le grand dictateur que tout le monde pro us déteste (pas le choix) poutine vient de dire que

                  Society needs protection against extremism in times of colored revolutions - Putin

                  la société a besoin de protection contre les extrémistes à l’époque des révolutions « colorées » 

                  CQFD....


                  • politzer politzer 28 mars 2014 01:48

                    oui ajoutons que la majorité des Américain ont une meilleure opinion de Poutine que d Obama ! LOL derniers sondages US


                  • howahkan howahkan Hotah 28 mars 2014 08:30

                     smiley..........salutations


                  • howahkan howahkan Hotah 27 mars 2014 15:16

                    cela dit,parler de modèle de démocratie est usant..en effet en Grèce démocrate les esclaves travaillaient et ne votaient pas....les femmes au foyer,.........ce mot est aussi usant et abusif que dieu, ou autre..résumer une société guerrière marchande de profit par un mot sensé être la description du bonheur parfait est totalement stupide au mieux ,à mon avis..pour le pire voir par vous même..

                    Baser une vie ensemble uniquement sur le désir sans limite de chacun ce qui est le cas est de toute facon aberrant,car on ignore du coup que c’est un collectif qui fait toujours tout et hop !!! ...mais bien joué de la part des ricains neocon et sionistes financiers qui promeuvent cela...en ne pensant que à moi et a mes intérêts, je vais me battre avec tout le monde, pendant que ceux qui depuis tres longtemps organisent cela ont eu tout prévu pour récupérer un max partout....et ca marche encore tres bien : je veux voter !!!!! pour donner ma vie à celui qui est élu, je n’existe plus quel soulagement !!!

                    la masse est si enfantinement naïve que ca fait vraiment « étrange » à ce point où ça en est en fait.. buvons un coup non de dieu larirette..


                    • howahkan howahkan Hotah 27 mars 2014 15:18

                      quand aux politiques....................merci jean Gabin


                      • Grandloup74 27 mars 2014 15:57

                         Ca fait plus de 70 ans que la France se fait berner par les US, et le peuple nourri aux infos TV en redemande !!! Les veaux veulent toujours têter à cette mamelle pourrie...
                         Poutine n’est peut être pas un philantrope, (et chez nous, qui l’est ???) mais au moins il assume les idées de son peuple et même si ça emmerde le monde occidental, il assume ! Qui chez nous est capable de tenir tête aux va t en guerre de la finance, qui est capable de défendre ses ressortissants face aux lobbys et aux attaques et coups bas étrangers comme en est capable Poutine ???
                         Un président qui défend son peuple, on a oublié ce que c’est, et c’est certainement pas notre gouvernement de pitres actuel soumis aux directives des US sous couvert de l’UE qui lui arriverait à la cheville !!!
                         Ce nouvel « ordre » mondial, on n’en veut pas !!! Mais notre pseudo démocratie si prompte à donner des leçons à ceux qui donnent la parole au peuple, ne nous écoutera jamais.
                         Les Français, devront ils demander protection, aide et assistance à la Russie, à l’instar de la Crimée, de l’Alasdka (si, si, cherchez bien !) de la Transnitrie, de Gaza ? La liberté se trouve maintenant à l’Est !!!
                         Le nombre d’écoutes de la NSA, la désinformation de nos médias, le nombre de radars routiers, la fin des libertés chez nous et j’en passe en sont une infime preuve. Le pire nous attend.


                        • antyreac 27 mars 2014 21:05

                          Bien dit

                          malheureusement ces arguments n’entre dans la tête des mononeurones que sont la plupart des internautes de ce fil

                        • Rensk Rensk 27 mars 2014 22:19

                          Les observateurs des pays Baltes se font une opinion positive du référendum tenu le 16 mars en Crimée et envisagent de présenter leurs conclusions lors d’une conférence de l’OSCE. Dixit le représentant de la fondation Helsinki plus Maksim Reva (Estonie).

                          Frank Creyelman, président de la commission Politique extérieure, Affaires européennes et Coopération internationale au parlement flamand : - Le référendum en Crimée pourrait servir d’exemple à la Flandre.
                          Fabrizio Bertot, député européen d’Italie : - Le référendum s’est déroulé proprement. Il n’y a aucun argument ou prétexte réel pour douter de son honnêteté et de l’objectivité des résultats. "J’ai vu que les gens se rendent dans les bureaux de vote de leur propre gré, sans une quelconque pression, et décident comment voter"
                          Mateusz Piskorski, directeur du Centre européen d’analyse géopolitique (Pologne) : certaines régions commencent à chercher une alternative. Ils le font par le biais d’une voie démocratique directe, ce qui correspond à la pratique européenne.
                          Ewald Stadler, chef du parti autrichien réformiste et conservateur REKOS : - L’Europe ne peut pas ignorer la volonté du peuple criméen de décider lui-même de son sort.
                          Enrique Ravello, député catalan du parlement espagnol : J’ai constaté que la situation était différente de celle qui était présentée par la presse occidentale. Je suis arrivé hier soir et j’ai pu voir que l’aéroport n’était pas contrôlé par des militaires russes. En revanche, j’ai été retenu par la police ukrainienne pendant 3 heures, et mon homologue belge pendant 6 heures.
                          Béla Kovács, député européen hongrois : - Les médias contrôlés par Kiev ont lancé aujourd’hui une campagne de désinformation pour discréditer les observateurs internationaux en Crimée.

                          L’eurodéputé polonais Mateusz Piskorski. "Malgré une brève durée de préparation, le référendum a été mené au niveau requis. Les citoyens ont été opportunément informés sur le lieu et l’heure du vote", a indiqué M.Piskorski qui dirige la délégation des observateurs européens en Crimée.

                          Près de 130 observateurs de 23 pays, notamment des Etats-Unis, Israël, Italie, Espagne ont surveillé le déroulement du référendum sur le statut de la Crimée.

                          Même en Suisse où notre Président est actuellement à la présidence de l’OCDE on sait que les gens choisi par cet organisme (délégués par leurs pays) sont plus des services secret que des observateurs, des fauteurs de troubles en veux-tu en voilà... (Tiens la fondation Carter = gauchiste où fasciste ?)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès