Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De l’intervention de la France au Mali au renouvellement de (...)

De l’intervention de la France au Mali au renouvellement de l’art de la guerre

La France entre en guerre de façon encore ambiguë bien que précipitée après avoir été prise de cours par l'offensive des forces du Nord contre celle du sud au Mali. Alors que L'Onu s’apprêtait à envoyer un soutien logistique et instructionnel courant Février puis militaire durant Septembre, il semblerait alors que l'armée affilié à Al Quaïda ait préféré forcer l'inéluctable plutôt que de le subir bénéficiant ainsi de la conjoncture actuelle à savoir : la dissidence politique forte que subit le pays par l'intermédiaire de manifestations contre le pouvoir en place à Bamako ainsi que des difficultés de mise en place logistiques et interventives que connaît l'Otan.

http://media.melty.fr/article-1085726-ajust_614/carte-du-mali.jpg

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4WMhxnW6pc

Mais ne nous leurrons pas il s'agira clairement d'une guerre asymétrique, toutefois là où la situation diffère de ce qu'il en a été dernièrement en Lybie c'est qu'en face nous avons une armée irrégulière en pleine campagne ayant une connaissance supérieur du terrain, puisque rompu par la guerre civile il serait alors bien probable d'assister à un nouveau Viet-Nam. 

Ces insurgés bénéficient de nombreux avantages notamment la possession de plusieurs otages Français affilié à Areva qui pourrait servir de monnaie d'échange dans certaines situation ou bien à accomplir une vengeance aux effets mitigés sur nos soldats et nos populations entre : une haine durable et une terrorisation stratégique. L'enlisement de la France au Mali est-il recherché par ces Djihadistes ? 
 
Là où il est véritablement possible d'assister à une guerre d'un nouveau type c'est assurément dans la fragilité que pourrait connaître notre pays face à des attaques terroristes sur notre propre sol sans doute dans un premier temps dirigé sur les militaires, puis potentiellement sur les civiles que ce soit par des prises d'otages ou par des attentats meurtriers dans l'objectif clair de répondre aux exactions qui seraient commises sur les populations sympathisantes aux forces Nord-Malienne , exactions qui ne serait tarder au vu de notre légendaire précision chirurgicale lors des bombardements à la fois : massifs et stratégiques. Il serait même possible que ces attentats soit commis de façon 'préventives' au vu de notre réputation et de nos intérêts divergents, voir même dans le but de donner force à des propositions diplomatiques qui n'aurait sans ça jamais été écoutées.
 
L'importation de la guerre civile sur notre sol n'est donc pas à exclure d'autant plus qu'elle est d'un intérêt vital pour ces gens signalisé : AQMI ; à la fois dans la manipulation des consciences internationales, mais aussi dans la volonté de soutenir leurs efforts de guerre par tous les moyens dans le but de sortir par le haut de cette guerre à la fois fratricide et idéologique qui s'étend déjà au delà des frontières du Mali.
 
Qui vivra verra.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Yvance77 12 janvier 2013 09:10

    Salut,

    Je crois que vous ne connaissez pas le sujet. Ce type de mise en scène existe depuis des lustres et la France maitrise bien ces opérations. C’est fait en connaissance de cause, et à un air de déjà vu.


    • Mr-J 12 janvier 2013 13:19

      Je ne suis pas d’accord sur notre éventuel maîtrise de ce genre de conflit, ce dernier pourrait sembler très simple de prime abord, mais ce serait alors omettre l’importante diaspora que nous abritons sur notre sol ce qui n’était pas le cas lors de nos interventions en Lybie, en Afghanistan voir même si l’on remonte jusqu’aux guerres contre subversives inhérentes aux processus de décolonisation.


      Quelques questions subsistes : nos compatriotes soutiennent-ils notre intervention où la rejette t-ils ? Notre pays sera-t-il alors la cible d’un soulèvement de l’intérieur via divers cellules jusqu’ici dormantes ? De mon point de vue le Mali pourrait bien être une poudrière dont l’explosion aurait des conséquences difficilement calculables, ce sont ces difficultés de calculs qui sont pour moi un paramètre nouveau.

    • njama njama 12 janvier 2013 11:03

      La France décide de combattre les djihadistes au Mali, et soutient en Syrie la sédition contre le régime légitime syrien dont la plupart des combattants sont des djihadistes étrangers financés par les Saoudiens ?
      La France n’a-t-elle pas nommé - non-sens diplomatique - un faux-vrai ambassadeur de la « Syrie libre » pas encore libérée ! mais vouée à devenir par les Accords de Doha (novembre 2012) une république islamique si le régime syrien tombait !

      François Hollande combat les terroristes d´Ansar Dine au Mali et couche avec ceux d´Al- Nosra.

      Al-Nosra n’est autre qu’une émanation d’Al-Qaeda comme l’AQMI est sa version africaine / algérienne
      Allez chercher à comprendre !

      Le PS suit tout à fait la méthode UMP, utilisent les mêmes procédés, les mêmes méthodes. Il est vrai que Sarkozy a coupé les couilles du Parlement le 21 juillet 2008 :
      Réforme de la constitution : la guerre comme prolongement de la politique du gouvernement

      Ce que ne manquent pas de faire remarquer JL Mélenchon et Noël Mamère :

      « Seules voix discordantes, celles de Jean-Luc Mélenchon et Noël Mamère. Le coprésident du Parti de gauche a jugé vendredi »discutable« l’engagement de l’armée française au Mali et »condamnable« le fait que la décision ait été prise »sans en saisir préalablement ni le gouvernement ni le Parlement« . »L’intérêt d’une intervention militaire extérieure pour régler le problème posé au nord du Mali est discutable. En décider alors que les intérêts fondamentaux de la France ne sont pas en cause, selon le chef de l’Etat lui-même, et alors que les troupes africaines sont engagées, est discutable« , écrit M. Mélenchon dans un communiqué.

      De son côté, le député écologiste Noël Mamère a dit »s’étonner que le président de la République reproduise les mêmes méthodes que son prédécesseur en ne saisissant le Parlement qu’une fois les opérations lancées« .

      Dans le même article, Marine Le Pen, pleine de bon sens, ne manque pas de noter le paradoxe. On ne peut que saluer ce courage politique de l’exprimer clairement .

       »Cette intervention légitime révèle cependant un cruel paradoxe quand on sait que les gouvernements français ont contribué à faire le lit des islamistes en Libye et en Syrie en apportant aide, assistance et armes aux fondamentalistes de ces pays, utilisés aujourd’hui pour attaquer un allié historique de la France"

      http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/11/intervention-francaise-au-mali-union-sacree-autour-de-la-decision-du-president-hollande_1816017_3212.html

      Les français n’ayant pas été consultés, ne sont pas tenus de se sentir solidaires de la politique du Gouvernement en la matière, il porte seul la responsabilité de ses actes, tout comme Sarkozy et son Gouvernement doivent être considérés que seuls responsables de la guerre, des morts et du chaos créé en Libye.
       


      • Mr-J 12 janvier 2013 13:47
        Eh oui là est la triste vérité comment peut-on concilier : le fait d’être un valet des états-unis, l’intérêt supérieur des capitalistes, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et la création de nos propres fossoyeurs ?

        Si la Rome Antique à surpassé la Gréce militairement elle à été vaincue culturellement, assistons nous là à un renouvellement de l’histoire ?

        A l’inverse de la chef de file du FN je ne trouve pas que cette intervention soit si légitime que cela, mais là est le point de vu d’un pacifiste ; toutefois, j’admets que diplomatiquement oui cela est légitime mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? D’autant plus que nous mettons la vie de plusieurs otages en danger ; reconnaître la légitimité du Nord Mali en échange de ces personnes aurait alors été une conduite prudente et mesuré tout en garantissant l’intégrité du Sud Mali cela vas de soi... La guerre vient à peine de commencer et pourtant notre position n’a déjà rien d’enviable.

         Les jours qui suivrons infirmerons ou non mes craintes.

      • jaja jaja 12 janvier 2013 11:21

        L’UMP, le PS mais aussi le FN et Dupont gnan-gnan (les « anti-système » de pacotille) tous d’accord pour soutenir cette intervention militaire impérialiste....

        Mélenchon trouve l’opération « discutable » et semble vouloir s’opposer à tous ces partis partisans de l’impérialisme....(à suivre)

        Bien seul à dénoncer clairement les forces coloniales de la « Françafrique » le NPA dont le communiqué de presse a échappé à tous les médias à la botte....

        "NON à l’intervention militaire française au Mali

        vendredi 11 janvier 2013

        Qui a dit que la Françafrique c’était fini ? Hollande n’avait pas de mots assez durs lors de sa campagne pour dénoncer la politique de domination de l’Afrique par la France. Au mois d’octobre lors de son déplacement à Dakar il déclarait même " Il y a la France et il y a l’Afrique ! "Tu parles Charles !

        3 mois après il annonce le déclenchement de l’intervention militaire au Mali ! Il est passé du « nous n’interviendrons pas » au « nous protégerons nos ressortissants » pour finir à l’intervention directe.

        L’ancienne puissance coloniale n’entretient pas des troupes sur ce continent pour rien. Elle poursuit, dans la tradition de tous les gouvernements qui se sont succédés, son rôle de gendarme, pour protéger ses intérêts, pour soutenir les gouvernements qui sont à sa botte. La menace islamiste constitue le paravent de cette opération militaire.

        Le NPA dénonce cette intervention militaire impérialiste décidée par Hollande, une fois de plus sur le dos des peuples ! Ce n’est pas de cette façon que les maliens se libéreront de tous les fondamentalismes.

        Montreuil, le 11 janvier 2013"

        http://www.npa2009.org/content/non-...


        • docdory docdory 12 janvier 2013 14:41

          @ Massada

          Oui, ne les oublions pas. Mais n’oublions pas non plus les pauvres habitants de Tombouctou et du Nord-Mali qui sont déjà depuis des mois sous le joug de fanatiques religieux ignobles dont la bestialité n’a pas d’égale dans le monde.
          L’intervention française au Mali est la première mesure intelligente depuis que la gauche est au pouvoir.
          Nous ne pouvons pas laisser ces monstrueux barbares adeptes d’une idéologie islamo-nazie imposer leur répugnante charia au peuple malien qui n’en veut pas, et ensuite, par un processus de dominos, au reste de l’Afrique.
          Si ces terroristes s’en prennent à la vie des otages, il faut les éradiquer impitoyablement de la surface du globe.
          N’oublions pas non plus que tout laisse à penser que ces sauvages inhumains sont financés et soutenus sur le plan logistique par nos « amis » du Qatar, et que lorsque ce royaume théocratique distribue « généreusement » des millions d’euros dans les banlieues, c’est dans l’espoir de faire de certains de leurs habitants une AQMI bis. Le gouvernement français devrait mieux choisir ses « amis », car il en est certains dont t il faut se méfier comme la peste !



        • docdory docdory 12 janvier 2013 14:59

          @Massada

          On ne peut regretter qu’une chose : c’est l’incohérence de la France, qui a facilité l’installation d’un gouvernement islamiste proche d’Al Qaïda en Libye, et qui soutient activement les « rebelles » syriens qui partagent au fond la même idéologie que les « rebelles » qui asservissent le Nord-Mali à l’heure actuelle ....
          Il faudra bien que la France choisisse un beau jour quel est son camp !

        • Mondex Mondex 12 janvier 2013 14:40

          C’est dingue la tendance « d’Alqaeda » et autres « terroristes islamistes » de se pointer partout ou le sol regorge de ressources naturelles ! Uranium et or pour le Mali...


          • Mr-J 12 janvier 2013 15:00

            J’ai remarqué qu’il y avait eu un problème avec le lien de la première vidéo ci-jointe, second essai donc : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4WMhxnW6pc4


            • Irina leroyer Irina leroyer 13 janvier 2013 23:18

              il est grand temps de mater ces islamistes et de récupérer l’uranium et le gaz dont nous avons besoin. Ca s’appelle faire d’une pierre deux coups. 


              ceux qui sont contre l’intervention, sont donc pour une augmentation du prix de l’électricité et du gaz.

              irina

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mr-J


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès