Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la dignité de l’Arménie, de la grandeur de Russie, de la petitesse (...)

De la dignité de l’Arménie, de la grandeur de Russie, de la petitesse des Etats-Unis

Bravo au Peuple Arménien. Dans sa dignité, il ne s'est pas indûment approprié toute la douleur monde. C'est avec grandeur qu'il a commémoré, ce 24 avril 2015, le 100ème anniversaire du terrible génocide dont il fut la victime.

Le Génocide Arménien, événement exceptionnel, s'il en est, comme tous les événements exceptionnels aura fait apparaître, la vraie nature des gens.

Le plus marquant dans la commémoration de ce génocide, aura sûrement été la générosité des Arméniens. Au lieu de chercher à capter pour eux et à leur bénéfice propre, la compassion du monde, ils ouvrent leurs mains et offrent, dans un geste très chrétien, cette compassion à toutes les victimes de tous les génocides.

Et ce jour, autour du peuple arménien étaient, ou non, plusieurs chef d'état. Leur présence ou leur absence, dans ces circonstances, aura marqué leur véritable dimension historique.

JPEG

Lorsqu'en 2006, à Lyon, un monument est érigé à la mémoire du génocide arménien, le premier geste de la Communauté Arménienne fut... d'offrir de monument à toutes les victimes de tous les génocides quels qu'ils soient.

Ce jour, un des porte-paroles les plus célèbres de la Communauté Arménienne, Charles Aznavour, l'a redit : "le plus important est que l'on parle, pas seulement du génocide arménien, mais de tous les génocides".

Cette démarche n'est pas seulement touchante, elle est salutaire parce que, si personne ne fera revenir les victimes du génocide de 1915, peut-être que si son souvenir peut éviter d'autres horreurs, alors leur calvaire aura au moins servi à quelque chose. Mais pour ce faire encore faut-il, et c'est le cas, que les Arméniens ne se considèrent pas comme une exception, mais comme un peuple parmi les autres qui sait aussi partager sa douleur dans la générosité. J'ai la faiblesse de croire que le Christianisme est à la base de cette générosité arménienne.

 

Ce jour, l'Arménie n'était pas seule.

Un chef d'état courageux était à ses côtés, avec son peuple, qui assume pleinement sa dimension de protecteurs de Chrétiens d'Orient. Comme d'habitude, il a dépassé les clivages politiciens, les petits calculs du moment et a su porter la dimension historique qui est désormais la sienne. Trois siècles après Pierre le Grand et Catherine II, au nom de la Sainte Russie, il était aux côtés de l'Arménie. Vladimir Poutine était là, au premier rang.

François Hollande, une fois n'est pas coutume, n'a pas démérité. C'est une bonne surprise, il ne s'est pas trompé, il n'a pas été à côté de la plaque, il était au premier rang aussi auprès du peuple arménien dont tant d'enfants sont désormais des citoyens français, des vrais.

 

Les media ont tu les noms de deux autres chef d'état également présent. C'est dommage, parce que c'est instructif.

Etaient présents également Níkos Anastasiádis, le chef d'état de Chypre, cette petite république, située comme l'Arménie, aux confins de l'Europe et, comme l'Arménie, martyrisée, jusqu'à aujourd'hui par les Turcs qui occupent en toute impunité la moitié de son territoire. Las, l'Union Européenne, n'a pas trouvé à redire à cette occupation. Il n'y a point de sanctions décidées contre la Turquie comme c'est le cas avec la Russie à propos de l'Ukraine, alors que Chypre est membre de l'Union Européenne ! Un scandal permanent.

Et le quatrième s'appelle Tomislav Nikolić, il est... Serbe ! Vous savez ce pays jadis occupé, oh juste 400 ans, par la Turquie ! et ensuite détruit et mutilé par l'OTAN, OTAN dont fait partie... la Turquie ! Quel symbole que cette présence serbe auprès du Peuple Arménien ! Les faits sont têtus !

 

Et puis, il y avait les absents.

Absent des cérémonies, absent de l'Histoire, il n'est pas tout ce que Poutine sait être. Il n'est pas entré dans l'Histoire, arcquebouté sur des petits calculs mesquins à courts termes, Barack Obama de peur d'effrayer la Turquie, en violation de ses promesses, refuse encore et toujours de parler de génocide arménien. Comme l'aurait dit un ancien premier ministre de chez nous, tout celà est minable puisqu'en même temps la même Turquie de toute façon lui échappe chaque jour davantage !

Et la Turquie évidemment, toujours absente, crispée elle auissi sur un mensonge historique qu'elle est désormais le seul pays à défendre ! La Turquie de 2015, c'est un peu la Corée du Nord menée par Faurisson ! Un spectacle affligeant, douloureux bien sûrs pour les Arméniens et tous ceux épris de vérité et aussi, quelque part, pitoyable pour le peuple turc lui même !

Un pouvoir turc décidément totalement isolé, à l'exception peut-être de Daesh qui, je crois le rejoint, dans ce négationnisme obstiné.


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 25 avril 2015 08:45

    Aznavour à raison , que l’on parle de tous les génocides
    Et le génocide des Amérindiens par les colons Européens ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide_am%C3%A9rindien
    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/11/28/indiens-damerique-un-genocide-tranquille-et-presquacheve/

    C’était pas les Américains , c’était pas les cows boys bien entendu mais ils ne s’étendent pas sur le sujets les champions de la morale religieuse et militaire.

    On se croirait revenu à l’époque des croisades , version moderne avec porte avions et drones.
     
    Philippe


    • fred.foyn Le p’tit Charles 25 avril 2015 09:20

      belle commémoration....POLITIQUE de ce génocide dans un monde à feu et à sang...montrant hélas que l’humanité n’a toujours rien compris... !


      • devphil30 devphil30 25 avril 2015 11:24

        @Le p’tit Charles

        Génocide Turc , il y a 100 ans mais c’est aussi une façon de stigmatiser la Turquie qui réoriente sa politique étrangère vers la Russie.

        Les saints Américains n’ont rien à se reprocher en terme de génocide , de déclaration de guerre intempestive , de manipulation des masses et de la vérité , de falsification.

        Un rêve sans espoir ....
        Ce monde est si beau mais l’homme le rend plus laid de jour en jour pour du pouvoir , de l’argent , des richesses.
        Partageons ces richesses et attribuons les budgets de destruction de la race humaine à son bien être
         
        Philippe


      • roman_garev 25 avril 2015 10:52

        Merci l’auteur.


        La présence de Hollande s’était vraiment avérée une grande surprise.
        L’absence de tous les autres dirigeants des pays de l’OTAN était, au contraire, prévisible et significatif. Ils s’en foutent des génocides et des pays ne leur promettant aucuns bénéfices, ces obama-merkel-camerons...

        Je tiens à noter que Poutine n’a pas hésité de risquer de perdre une bienveillance s’étant à peine ébauchée de la part de la Turquie (tant nécessaire dans la situation actuelle de la Russie)... Et Ankara n’a pas tardé à le lui reprocher (lien en russe).

        • Dom66 Dom66 25 avril 2015 12:02

          @roman_garev
          Merci l’auteur, merci "roman garev, j’approuve et signe votre commentaire, je n’ai rien à ajouter
           smiley


        • Jelena 25 avril 2015 11:13

          >> Vous savez ce pays jadis occupé, oh juste 400 ans, par la Turquie !
           
          Disons plutôt que ce fut 4 siècles (350 ans) de résistance, d’alliance ou de contre-alliance avec les pays voisins ainsi que de multiples batailles, mais non véritablement « 4 siècles d’occupation ». Quelque soit la période, il y a toujours eu des régions indépendantes de l’empire ottoman (voivodine, slavonie, montenegro...).


          • Alex Alex 25 avril 2015 11:14

            Le journal britannique The Guardian a publié quelques articles incomplets mais intéressants sur le sujet, en particulier un qui donne quelques raisons de la position de certains pays sur le sujet.


            • Aristoto Aristoto 25 avril 2015 13:53

              ça dégouline de bons sentiment !! Nous n’avons plus besoin d’empire a cheval entre l’Asie et l’Europe pour unir les peuples !!! nous avons mieux, la mondialisation et ses produits chinois bons marchés !!!


              • Agafia Agafia 25 avril 2015 17:52

                Merci à l’auteur.


                La France « n’oubliera jamais » a dit notre Président Hollande. Bien... Il est vrai qu’une intervention militaire française a permis l’évacuation de 4 000 arméniens :

                En juillet 1915 les habitants des villages de la région choisissent de désobéir et de résister à l’armée ottomane ; malgré un sous-effectif et un moral entamé, les Arméniens défendent le siège de la montagne durant cinquante-trois jours56. Le 12 septembre 1915, à cours de vivres et de munitions, ils sont évacués par la marine française mouillant au large des côtes syriennes ; plus de quatre mille personnes sont acheminés par Le Guichen à Port-Saïd en Égypte

                 Mais a-t-il rappelé également que :

                Après le génocide, les survivants Arméniens exilés survivent dans différents camps de réfugiés. 200 000 d’entre-eux sont installés en Cilicie protégés par les troupes françaises mandataires de la Syrie. Mais en février 1920, celles-ci furent attaquées par les Turcs de Mustapha Kemal. Les Français évacuent dans la nuit du 10 au11 février 1920 la ville de Marach sans en prévenir les habitants chrétiens qui seront massacrés par les Turcs le matin du 11 février 192087. Au total, 30 000 Arméniens furent massacrés par les Turcs lors de l’abandon de la Cilicie par l’armée française, dont 12 000 à Marach, 13 000 Arméniens et Grecs à Hadjine et dans les villages environnants, 3 000 à Zeïtoun. 

                Quant à la Russie, elle n’a pas démérité, elle ; et Vladimir Poutine peut garder la tête haute. Quand le 20 avril 1915, les troupes ottomanes prennent d’assaut les quartiers arméniens de la ville de Van, l’ordre est donné aux armées impériales russes de se lancer au secours des arméniens. Pendant 5 semaines, les combats font rage et sous les ordres du général Nikolaï Ioudenitch, les troupes russes parviennent enfin à mettre en fuites les turcs. Malgré ce soutien russe et malgré leur résistance acharnée, 60 000 arméniens seront massacrés par les ottomans.

                Comment nier le génocide arménien quand il est clairement ordonné noir dur blanc sur un télégramme daté du 15 septembre 1915 envoyé par Talaat Pacha à destination du parti Jeunes-Turcs d’Alep :

                 « Le gouvernement a décidé de détruire tous les Arméniens résidant en Turquie. Il faut mettre fin à leur existence, aussi criminelles que soient les mesures à prendre. Il ne faut tenir compte ni de l’âge ni du sexe. Les scrupules de conscience n’ont pas leur place ici » 

                Puis il persiste et signe dans un second télégramme :

                « Il a été précédemment communiqué que le gouvernement a décidé d’exterminer entièrement les Arméniens habitant en Turquie. Ceux qui s’opposeront à cet ordre ne pourront plus faire partie de l’administration. Sans égard pour les femmes, les enfants et les infirmes, si tragiques que puissent être les moyens d’extermination, sans écouter les sentiments de la conscience, il faut mettre fin à leur existence

                A revoir le film magnifique Mayrig, d’Henri Verneuil
                A lire les mémoires de l’ambassadeur américain Henry Morgenthau Senior

                • OMAR 25 avril 2015 18:58

                  Omar147

                  Le Kergoat :« Et la Turquie évidemment, toujours absente... ».

                  Bien que favorable au contenu de votre article, je crois qu’il fallait plutôt insister sur l’absence de la Turquie, mais de manière constructive et non pas insultante et calomnieuse en référence à la Corée du Nord et à Chypre, car en Turquie même, s’élèvent des voix pour reconnaitre ce génocide, sinon en parler.

                  Par contre, pas un mot sur Israël qui culpabilise l’humanité pour la Shoah, mais n’affiche aucune solidarité pour le génocide arménien.
                  http://www.france24.com/fr/20150423-pourquoi-israel-reconnait-pas-genocide-armenien-reconnaissance-turquie/


                  • Allexandre 25 avril 2015 21:21

                    @OMAR
                    Absolument d’accord avec vous. Combien de temps la France a mis pour assumer Vichy ? Pourquoi vouloir culpabiliser le peuple turc, alors que ce génocide, horrible évidemment, fut la décision de gouvernants ? Pourquoi les chancelleries occidentales n’ont-elles pas bronché, ou si peu, alors qu’elles savaient ce qui se produisait, par le biais d’ambassadeurs et de consuls qui ont alerté leurs autorités respectives ? La République turque n’est plus l’empire ottoman, responsable de cet horrible génocide. Arrêtons de montrer du doigt le peuple turc car nous ne provoquerons que l’inverse. Les donneurs de leçons feraient bien de condamner ce qui se passe aujourd’hui sous nos yeux. 

                    Enfin, pas un mot sur Israël, qui depuis 70 ans occupe l’espace génocidaire, sans jamais se soucier des autres peuples victimes d’une même réalité, même pas de ceux qui ont été exterminés par les nazis en même temps que les juifs, et dans les mêmes conditions. Seule la Shoah est digne du culte de la mémoire. Tous les autres sont secondaires.
                    En France, le « deux poids, deux mesures » est la norme, toujours dans le même sens. Notre exécutif donne la « la » dans ce domaine.

                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 25 avril 2015 21:37

                    @OMAR

                    Il n’y a aucune injure, le négationnisme d’état de la Turquie et son occupation illégale de Chypre, ça n’est pas moi qui l’invente, c’est la vérité c’est tout !


                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 25 avril 2015 21:48

                    @Allexandre

                    Pourquoi vouloir culpabiliser le peuple turc, alors que ce génocide, horrible évidemment, fut la décision de gouvernants ?

                    Le génocide a bien été commis par le peuple turc, aidé il est vrai du peuple kurde. Oui, ce fut la décision des dirigeants ! Mais pour exécuter ce crime il se sont appuyé sur des complices, des peuples turc et kurde en l’occurrence. Mais les dirigeants kurdes ont reconnu le génocide arménien/

                     Pourquoi les chancelleries occidentales n’ont-elles pas bronché.

                    Visiblement vous ne connaissez pas l’histoire que vous commentez. Les chancelleries occidentales ont protesté à l’époque.

                    La République turque n’est plus l’empire ottoman, responsable de cet horrible génocide.

                    Alors pourquoi nie-t-elle la réalité historique ? La république turc est l’héritière de l’empire ottoman ! Elle assume cet héritage, sauf sur son volet criminel. Lisez les déclarations d’Erdogan, il revendique haut et fort cet héritage ! Vous savez, c’est normal qu’il revendique cet héritage ! Les Turcs ne sont pas arrivé en 1920 de la planète Mars. Comme tous les peuples du monde ils ont une histoire !

                    Arrêtons de montrer du doigt le peuple turc car nous ne provoquerons que l’inverse.

                    Alors il faut se taire ? Il faut cacher la vérité historique ? Pour ne pas faire de peine à la Turquie ? C’est juste ridicule ! Car si l’on suivait cette logique absurde il faudrait aussi taire les chambres à gaz pour ne pas faire de peine aux Allemands !


                  • Allexandre 25 avril 2015 22:17

                    @Le Kergoat
                    Vous ne comprenez pas vraiment ce que je dis. D’ailleurs, vous ne commentez que ce qui vous intéresse. Se taire, non, mais alors pour tous les génocides, et pas seulement pour celui-ci. Erdogan n’est pas la Turquie, donc votre argument est fallacieux. Quant au peuple turc, dans sa grande majorité, il n’a pas voulu ce génocide et vous le savez parfaitement. Donc si vous voulez évoquer ce sujet, utilisez les termes avec plus de rigueur et en prenant garde à leur acception. Votre parti pris est tout aussi subjectif et intolérant que celui que prennent les juifs pour parler de la Shoah. Et si vous aviez bien lu mon texte vous n’auriez pas dit certaines contre-vérités sur les chancelleries.

                    Si vous voulez mettre au grand jour la « vérité » historique, faites le avec justesse et justice pour otus. C’est là la moindre des choses !

                  • Samson Samson 25 avril 2015 23:02

                    @Allexandre
                    « La République turque n’est plus l’empire ottoman, responsable de cet horrible génocide. »
                    Si la République Turque n’est proclamée qu’en 1923 par Ataturk, ce sont bien les Jeunes Turcs, futurs fondateurs de cette république, qui après avoir renversé en 1913 le Sultan et son gouvernement ont planifié et exécuté le génocide arménien.
                    Il y a donc une continuité certaine entre l’Empire Ottoman et la République turque dans la responsabilité de ce génocide. Par ailleurs et au moins jusque dans les années 1980, l’armée turque continuait d’effacer systématiquement toute trace de la présence historique du peuple arménien par la destruction des monuments qui pouvaient l’évoquer.

                    « Arrêtons de montrer du doigt le peuple turc car nous ne provoquerons que l’inverse. »
                    Il ne s’agit pas de montrer du doigt le peuple turc ! La tache laissée par ce génocide est indélébile. Faute de pouvoir la laver, seule sa reconnaissance et la capacité d’assumer tant les pans les plus glorieux que les plus sombres épisodes de son histoire permettra au peuple turc de recouvrer son honneur et d’enfin tourner la page.


                  • SysATI 25 avril 2015 23:06

                    @Le Kergoat

                    Monsieur, 

                    Tant qu’il y aura des imbéciles comme vous d’un coté et des menteurs comme le président actuel de la Turquie de l’autre, ce conflit n’aura malheureusement pas de solution :(

                    Si vous n’appréciez pas mon franc parler vous pouvez intervertir les adjectifs, cela ne changera rien à l’histoire....

                    Par contre, si vous espérez rallier quelques nouveaux partisants à votre cause, vous devriez essayer de rester dans le flou artistique d’évenements datant d’il y a un siècle et ne pas parler de choses qui sont encore fraiches dans l’esprit de nombre d’entre nous en réécrivant allègrement l’histoire.

                    Quand Mgr Makarios a fait son coup d’état à Chypre, la grèce et la Turquie étaient (en plus de la GB) deux pays légalement RESPONSABLES de la République de Chypre. L’intervention Turque à l’époque ne vous convenait peut être pas, mais elle était parfaitement légale selon le droit international. Quand quelques années plus tard un référendum a eu lieu dans l’ile pour permettre la réunification des deux parties et le retour à la situation antérieure au coup d’état grec (précision pour ceux qui sont trop bêtes pour comprendre que Makarios = grec) et l’occupation turque, le coté turc à voté pour et les chypriotes grecs on été contre. 

                    Donc ceux qui souhaitent que cette « occupation illégale » continue sont les chypriotes grecs eux-mêmes. Occupation illégale souhaitée par les occupés et à laquelle les occupants voudraient mettre fin.... Marrant comme la réalité ne colle pas du tout à votre réécriture tendancieuse de l’histoire.... Et pourtant vous affirmez n’injurier personne, ne rien inventer et vous osez même dire « c’est la vérité c’est tout ». Eh bien sachez cher monsieur que VOTRE vérité ne colle malheureusement pas à la réalité des faits... Vous devriez vous limiter aux sujets que vous connaissez ou relire les journaux d’époque... Autant c’est difficile pour des faits datant d’il y a 100 ans, autant le papier se conserve fort bien pendant 30 ou 40 ans...

                    Par ailleurs votre remarque débile : « les dirigeants ont décidé, mais c’est le peuple turc qui a procédé au génocide » est d’une telle stupidité que je pense que même les extrémistes arméniens eux mêmes n’osent pas proférer de telle inepties.... 

                    C’est effectivement possible, mais assez peu probable... Un général Ottoman, donne l’ordre d’exterminer la population arménienne du pays et ce n’est pas l’armée ou la police de l’état qui s’en charge mais « la population » ???

                    Même si un jour il est prouvé qu’un tel ordre a été donné, je doute très fort que « le peuple » en ait été le destinataire. Sauf dans votre version biaisée de la réalisté historique et accessoirement votre haine des turcs. On se demande d’ailleurs ce qui a bien pu la provoquer ?
                    Vous et votre drapeau n’ont pas l’air de faire partie de régions conquises par ces barbares sanginaires que sont les Ottomans d’hier ou les turcs d’aujourd’hui...

                    Selon votre logique, je suis également certain que tous les allemands sur AV seront ravis de devoir, dès à présent, se considérer comme nazis et criminels de guerre par ce que c’est bien évidement le PEUPLE allemand qui a été responsable de la Shoa et non pas les SS... D’ailleurs vous étiez certainement présent et vous pouvez en attester n’est ce pas ?

                    D’ailleurs pendant qu’on y est vous devriez également rappeler que l’armée ottomane de l’époque était trufée de « conseillers militaires » allemands qui n’ont certainement pas pris part au génocide puisque fort heureusement c’est le peuple turc qui s’en est chargé...
                    Il n’y a pas non plus besoin de préciser que ce ne sont bien entendu pas des capitaux français qui ont été distribués aux populations locales pour se soulever contre l’occupant turc ? Non, personne n’est allé foutre sa m... de colonisateur la bas. Tout se pasait parfaitement dans le meilleur des monde est u beau matin la population turque à décidé de sauter à la gorges de ses voisins... avec laquelle elle vivait cote à cote depuis quelques siècles....

                    Vous ne méritez même pas que l’on s’énerve contre vous tellement vous êtes insignifiant dans votre rage bafouée. Le souci c’est qu’il a eu de vrais gens qui ont souffert dans leur chair à l’époque, leur descendants qui continuent de souffrir aujourd’hui, tout un peuple qui ne sait trop que penser tellement des idiots comme vous racontent n’importe quoi de part et d’autre et soufflent sur toutes les braises qu’ils peuvent trouver... ou même en inventer pour l’occasion.

                    Sachez cher monsieur que « les turcs » sont génétiquement fort proches de vous et ne sont pas spcécialement prédisposés au génocide. Et leur niveau d’inculture historique n’est pas surprenant vu les conneries qu’on leur raconte depuis qu’ils sont tout petits. Rendre ces pauvres types responsables de faits s’étant passés quatres générations plus tôt n’a de sens que pour des esprits derrangés comme le vôtre... On se demande vraiement ce que vous cherchez à faire tellement cela n’a pas de sens....

                  • OMAR 25 avril 2015 23:15

                    Omar147

                    @Le Kergoat

                    Tiens, vous ne parlez que de Chypre, maintenant.

                    Oubliée, la Corée du Nord ; c’est vrai que cela faisait trop gros.

                    Et Chypre  ?

                    Rappelez-vous des conditions qui ont mené au débarquement de l’armée turque sur l’ile.

                    C’était cela ou l’occupation totale de l’ile par la Grèce.
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Partition_de_Chypre

                    Bien que dans la forme, la présence de l’armée turque est inacceptable et même condamnable, dans le fond, elle se justifie totalement et est territorialement, délimitée.

                    Autrement, au nom de lEnosis c’était les chypriotes turques à la mer ou six pieds sous terre.
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nosis

                    Et ça, vous le savez parfaitement.


                  • Iren-Nao 26 avril 2015 06:14

                    @SysATI

                    Ce que vous dites est juste, surtout en ce qui concerne l’étonnant referendum des chypriotes grecs.

                    Pour le reste, je ne suis pas specialiste.

                    Cordialement

                    Iren-Nao


                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 26 avril 2015 09:58

                    @OMAR

                    Non, elle ne se justifie pas et elle a fait objet d’une condamnation par plusieurs résolutions de l’ONU.


                  • Jelena 26 avril 2015 10:42

                    >> La République turque n’est plus l’empire ottoman
                     
                    La Turquie fut le premier pays monde a reconnaitre « l’indépendance » du Kosovo et quand on sait que les albanais sont ses « enfants », quelque part on peut dire que c’est un retour de l’empire ottoman. C’est d’ailleurs ce qui explique en partie la présence du président Serbe à cette commémoration.


                  • SysATI 27 avril 2015 01:12

                    @Le Kergoat

                    Merci de bien vouloir m’indiquer LES références DES résolutions de l’ONU CONDAMNANT l’état Turc...


                    Pour ma part je n’en connais qu’une seule : N°353 du 20/07/1974 qui ne condamne personne et demande aux pays garants de la sécurité de la République de Chypre (Grèce, Turquie, GB) d’engager des pourparlers afin d’arriver à une solution permettant de rétablir la paix dans le pays.

                    En voici le texte intégral :

                    A moins que votre version de l’ONU ne soit également différente de la notre ?

                    Sinon, c’est bien que ce ne sont que des inventions de votre part. 

                    Ce qui malheureusement pour toute la communauté arménienne affaiblit énormément la portée de votre discours haineux sur le génocide de 1915 sans aider en aucun cas leur cause qui ne mérite vraiment pas d’être défendue par des hurluberlus dans votre genre...

                  • SysATI 28 avril 2015 23:03

                    @Le Corbeau Magnifique


                    Euhhh... Oui, mais encore ?

                    J’ai donné le lien vers le contenu intégral de la résolution N°353 de l’ONU. 
                    Qu’y a-t-il de plus dans l’article de Wikipedia si ce n’est un résumé du texte ?

                    Je suis toujours à la recherche DES résolutions de l’ONU qui CONDAMNENT la Turquie et l’auteur semble avoir autant de mal que vous à trouver des références corroborant ses propos...

                    Donc excusez moi encore mais j’ai énormément de mal à donner un quelconque crédit à un article/auteur incapable de décrire correctement dès faits datant d’il y a seulement 30-40 ans... Alors ses opinions concernant des faits qui eux remontent à un siècle, n’en parlons même pas !


                  • Lucide bdpif@laposte.net 25 avril 2015 19:57

                    Les gentils russes, les mechants américains ... 


                    A noter que les etats unis ont été parmis les premier sà reconnaitre le genocide arménien aprés lurruguay et Chypre en 1984
                    • 1984 :
                      • la Chambre des représentants des États-Unis, le 12 septembre (résolution 247 décrétant le 24 avril 1985 « Journée nationale du souvenir de l’inhumanité de l’homme pour l’homme » en mémoire de toutes les victimes d’un génocide et en particulier du « million et demi de personnes d’ascendance arménienne victimes du génocide commis en Turquie entre 1915 et 1923 »4 ;
                    • La Russie elle en reocnnaitra le genocide qu’en 1995. 
                    • 1996 la Chambre des représentants des États-Unis limite l’aide à la Turquie à moins que celle-ci 1° reconnaisse, « comme les États-Unis, les atrocités commises contre les Arméniens de l’empire ottoman de 1915 à 1923 » ; 2° « prenne toutes les mesures nécessaires pour honorer la mémoire des victimes du génocide arménien » (résolution 3540, 11 juin)6 ;

                    VOilà pour les mechants américains qui ont parmis les premiers à reconnaitre le genocide arménien et et qui eux ont fait pressions sur la Turquie pour qu’elle reconnaisse son rôle.


                    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 25 avril 2015 21:35

                      @bdpif@laposte.net

                      Vous savez, comme dirait l’autre, si les Russkofs n’étaient pas là, il n’y aurait pas, aujourd’hui de République d’Arménie. La République d’Arménie d’aujourd’hui est l’héritière de la partie de l’Arménie qui a eu la chance d’être, un jour, rattachée à la Russie et pas à la Turquie !

                      Après on peut discuter de savoir si c’est en 91,95 ou 97 que la Russie a reconnu le génocide arménien, on s’en fou un peu.

                      Quand aux Etats-Unis, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Leur président, qui est le président de la 1er puissance militaire, économique, commerciale, tout ce que vous voulez, du monde, n’a pas le courage de dire la vérité, qu’il y a eu un génocide en Arménie, parce qu’il craint de fâcher un pays sous-développé ! Qu’est-ce que vous voulez qu’on vous dise ? Minable ! ça résume bien la situation !


                    • Samson Samson 25 avril 2015 23:17

                      @Le Kergoat
                      « ... parce qu’il craint de fâcher un pays sous-développé »
                      Par bêtise ou électoralisme, Sarkozy situe peut-être la Turquie au rang des pays sous-développés, mais je me permets pour ma part d’en douter !
                      Quoiqu’il en soit, tant Obama que Poutine la comptent avec raison au rang des acteurs incontournables sur l’échiquier géo-politique !


                    • roman_garev 28 avril 2015 20:35

                      @bdpif@laposte.net

                      • La Russie elle en reocnnaitra le genocide qu’en 1995. 

                      La Russie n’a paru que fin 1991, donc c’est normal, elle avait bien d’autres chats à fouetter ces trois premières années de son existence.

                      Inutile de confondre toujours l’URSS et la Russie pour mettre toutes les vilénies soviétiques à son dos.

                    • Samson Samson 25 avril 2015 20:02

                      « Il n’est pas entré dans l’Histoire, arcquebouté sur des petits calculs mesquins à courts termes, Barack Obama de peur d’effrayer la Turquie, en violation de ses promesses, refuse encore et toujours de parler de génocide arménien. »

                      Il serait en outre fort embarrassant que certains en profitent pour rappeler le peu enviable sort réservé par les U$A à leurs populations indiennes ! Hors casus belli - les U$A n’en sont guère avares -, la meilleure manière d’éviter sa qualification en génocide reste encore de ne pas égratigner la conscience historique des autres !

                      En Belgique, nos politiciens ont sans étonnement affiché un courage du même tonneau.

                      Histoire de ne pas vexer un électorat turc qui lui a quand même offert un « bourgemestre » (réputé pour avoir fait, sous prétexte d’insalubrité, expulser en plein hiver plus de 300 sans-papiers notamment Roms, de l’ancien couvent où ils avaient trouvé refuge), nos $ociali$tes ont soigneusement veillé à ce que le terme génocide ne soit pas officiellement prononcé. Les autres n’étaient pas en reste et, fort embarrassés d’un tel « devoir de mémoire » qui pourrait leur coûter quelques misérables voix, c’est donc l’ambassadeur belge à Moscou qu’ils ont délégué à Erevan pour les commémorations du génocide.

                      Honte à eux !

                      En 1920, un grand socialiste (un vrai, celui-là !) belge, Emile Vandervelde disait :"Quel peuple a, autant que les Arméniens, le droit de dire : debout les morts”.

                      Hommage à la mémoire des disparus !


                      • MAIBORODA MAIBORODA 26 avril 2015 08:47

                        Pour analyser les relations actuelles entre la Turquie et la Russie, il faut tenir compte des guerres séculaires qui les ont opposées, l’une historiquement désireuse d’avancer « vers le Nord » et l’autre désireuse d’étendre son « imperium » vers le Sud.

                        Mais il faut également prendre en compte les nécessités de leur rapprochement stratégique (notamment : impératifs économiques nés de la mondialisation, contingences d’ordre international comme la rivalité Est-Ouest, contraintes géopolitiques imposées par leurs frontières et celles de leurs pays riverains, problématiques complexes du Proche Orient).

                        La compréhension de leur rapprochement actuel est à ce prix

                        http://www.kalinka-machja.com/


                        • alinea alinea 26 avril 2015 11:15

                          Permettez-moi de profiter de votre article pour partager celui-ci ( son auteur ne plaira à tout le monde mais l’article est intéressant)

                          http://www.voltairenet.org/article187368.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès