Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la responsabilité et du courage pour sauver le Liban

De la responsabilité et du courage pour sauver le Liban

Le Liban ou la paix rebelle. Rebelle parce que depuis des millénaires, la paix au Pays du cèdre ne se laisse pas faire. Jusqu’aux Accords de Tayef. Mais, au fil des années, ces accords, issus de difficiles tractations, ont porté en leur sein le germe de futures rébellions. Autrement dit, ils sont plus proches d’une trêve que d’un accord de paix et de bonne entente.

Aujourd’hui, toutes les forces politiques libanaises ont franchi le Rubicon et le pays se retrouve encore une fois au bord d’une guerre civile, dont les retombées seront plus désastreuses que les secousses qui avaient, dans le passé, éclaboussé ce beau petit pays, car intervenant au moment d’une gestation d’un nouveau Moyen-Orient.

Pendant quelques jours, les protagonistes - tout comme les observateurs - avaient tablé sur la réussite du dialogue national. Mais ses assises s’apparentaient plus à une réunion de « parrains » qu’à un débat entre hommes responsables de toute une nation. La pause dont nous ont informés tous les journaux du monde, il y a quelques semaines, m’a rappelé la dernière table ronde entre les cinq familles mafieuses de la légendaire fiction de Francis Ford Coppola, Le Parrain. Les Corleone, Tessio, Tattaglia et cie avaient, tous, les mains ensanglantées. Parmi eux, des pions. D’autres tiraient les ficelles du jeu dangereux. Mais autour de cette table siégeait un homme de principe, susceptible de mettre un terme à l’hémorragie.

Sur l’échiquier libanais, on cherche, justement, cet homme à même de mettre comme du baume au cœur à tout Libanais avide de paix et de sérénité.

Sauf que dans cette agitation, on voit mal, on juge mal, comme l’écrivit Alain.

La démission des cinq ministres chiites du gouvernement et le discours de la haine « professée » ici et là laisse augurer un difficile avenir. Entre monologues et farces, c’est tout le Liban qui se sent hypothéqué. Au gré d’intentions et de fins politiques hargneuses. Ce qui choque plus d’un, c’est que la rue libanaise dans son ensemble s’attendait à ce que l’invasion israélienne du pays devienne un argument de taille pour que la présidence de la République, le gouvernement et la majorité parlementaire, main dans la main, reprennent un vrai et solide débat, fondé sur la responsabilité politique et sur le courage, avec en ligne de mire la reconstruction du pays et la fin de l’impunité, ne serait-ce que par un passage public aux aveux.

Paradoxalement, la toute récente guerre n’a fait qu’attiser les tensions. Le tocsin a été sonné, pourtant. Mais les choses vont de mal en pis. Et les acteurs principaux font preuve de malhonnêteté intellectuelle et politique.

Le contexte régional de l’actuelle crise au Liban ne facilite pas la tâche des forces vives libanaises, qui tentent désespérément d’apporter quelque bien dans ce tohu-bohu.

Mais ce qui échappe, malheureusement, à une grande partie de l’opinion mondiale, c’est que tout l’échiquier mondial fait preuve, là, de faillite, sur la case Liban.

Car on y voit toutes les mains.

Et l’assassinat de Pierre Gemayel ne vient qu’ajouter de la morosité à ce tableau déjà funeste.


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • elissar (---.---.135.157) 22 novembre 2006 13:12

    et oui les grandes puissances continuent de menacer la stabilté des pays plus faible a travers la CIA LE MOSSAD et autres en assassinant des personnalités politiques .... pauvre liban ...


    • elissar (---.---.135.157) 22 novembre 2006 13:13

      et oui les grandes puissances continuent de menacer la stabilté des pays plus faible a travers la CIA LE MOSSAD et autres en assassinant des personnalités politiques .... pauvre liban ...


      • Adama Adama 22 novembre 2006 15:58

        je n’ai toujours pas compris après avoir lu votre article, pourquoi il faudrait sauver le Liban ? ce pays implose et je garde mes larmes pour des choses plus sérieuses.


        • SAM (---.---.93.61) 23 novembre 2006 10:58

          Pour adama,

          Ton message est à l’image du porc qui apparaît avec ce dernier, aussi mesquin que vilain, mais étant donné que je vis en afrique, il est tout à fait normal que tu ne comprennes rien à l’article, je connais parfaitement la mentalité, garde tes larmes pour quand tu iras faire l’aumôme dans les rues, car vous êtes champions pour cela, si tu penses que je m’attendais à de la compréhension ou d’un jugement raisonnable de la part d’un adama ou d’un mbaye, eh bien je te dis que le rêve est gratuit, j’espère que tu parviendras à déchiffrer mon message quand même. Je ne te salue pas....


        • Fillou (---.---.224.200) 25 novembre 2006 19:38

          En tant que personne de nationalité française, j’ai de l’empathie pour la population libanaise dont le territoire est mis à mal par des terrorristes (économiques) de manière bien plus vicieuse qu’un attentat suicide, de manière bien moins franche et nominale aussi. Le renouveau libanais effraie dans cette région, autant du point de vue de son ex-nouvelle santé économique que du point de vue de son ex-équilibre face à la pluralité de sa population. J’ai de l’empathie pour ce petit pays qui se fait harcelé par ses voisins comme un animal encore affaibli, convalescent mais déchiqueté par des chiens galleux. En effet, je n’aime pas la façon de se comporter de ses voisins syriens et israéliens (qui nargue les farces de l’ONU) et si la France n’a pas de droit d’ingérence vis à vis du Liban, il s’agit tout de même d’un pays frère.


          • (---.---.71.248) 4 décembre 2006 13:56

            Il ne faut oublier que le dernier assassinat du ministre libanais Gemayel est aussi l’œuvre de ces sionistes en collaboration avec Geagea (chrétien lui-même, l’assassin des chrétiens dans les églises au Liban pour provoquer une guerre plus acharnée entre les communautés libanaises) et Joumblatt (le voyou traître, collabo des sionistes) . Gemayel père (Amin) est convaincu que son fils Pierre a été tué par le mossad.

            Hariri d’un côté (assassiné par le mossad), Gemayel (assassiné par le mossad) d’un autre et la guerre recommencera au grand plaisir des sionistes et devant l’impuissance, l’imbécillité des arabes. Quand on entend que maintenant ce pauvre imbécile de président égyptien dire qu’il est prêt à envoyer ses armées au Liban et il n’a même pas bougé un doigt pour sauver le Liban de l’agression sauvage sioniste l’été dernier !


            • (---.---.24.2) 5 décembre 2006 15:45

              comment peut on aussi mal analyser la situation... les choses ne sont pas aussi simples. il n’y a pas les bons d’un cote (opposition : Hezbollah et partisans de Aoun) et les mechants de l’autre (rassemblement du 14 mars). votre commentaire plus que simpliste n’apporte rien au debat. ouvrez les yeux et ne restez pas borne a suivre aveuglement les propos de certains leaders. comment pouvez vous affirmer, je vous cite : « Il ne faut oublier que le dernier assassinat du ministre libanais Gemayel est aussi l’œuvre de ces sionistes en collaboration avec Geagea (chrétien lui-même, l’assassin des chrétiens dans les églises au Liban pour provoquer une guerre plus acharnée entre les communautés libanaises) et Joumblatt... ». quelles sont vos sources ?

              Je suis francaise et vis au Liban ; a l’heure actuelle je n’adhere a aucun parti politique libanais mais observe (avec realisme et pessimisme) et subi la situation qui est de plus en plus tendue. comme bcp de libanais je suis dans l’attente, mais de quoi ? je redoute les semaines a venir mais continue a croiser les doigts pour un liban souverain ou l’on peut vivre en toute securite sans devoir etre continuellement fouille (fouille des voitures systematique dans certains supermarches, ecoles, parkings,...). les propos que vous tenez me font malheureusement penser que nous en sommes encore loin. un accord entre les deux partis est-il encore possible ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès