Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la SNCF à l’agent Orange, entre responsabilité et impunité

De la SNCF à l’agent Orange, entre responsabilité et impunité

Depuis plusieurs années, des victimes américaines de l'Holocauste et leurs descendants souhaitent assigner la SNCF devant les tribunaux afin que la société soit reconnue coupable d'avoir envoyé des milliers de personnes à la mort lors de la Seconde Guerre mondiale. Cette démarche est relayée par des élus du Congrès à travers le projet de loi Holocaust Rail Justice Act présenté devant le Sénat américain. Presque simultanément, le 10 août prochain, sera célébrée au Vietnam la traditionnelle Journée pour les victimes de l’agent orange.

Une dioxine utilisée massivement par les américains lors de la guerre du Vietnam avec des dégâts sanitaires qui se perpétuent mais pour lesquels la justice américaine a écarté toute responsabilité des 37 firmes qui l'ont produit.

Aux Etats-Unis, quelques 650 victimes voudraient voir la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) poursuivie et condamnée pour crimes de guerre pour son rôle dans le transport des Juifs pendant la seconde guerre mondiale vers les "camps de la mort". Le texte déposé au Sénat par le sénateur Chuck Schumer vise à autoriser des poursuites contre la SNCF qui bénéficie actuellement, en raison d'une loi américaine, d'une immunité en tant que société contrôlée par un Etat étranger.

Une initiative similaire, deux ans plus tôt, n'avait pas abouti mais avait conduit le président de la SNCF Guillaume Pepy, intéressé par des perspectives de marchés pour des trains à grande vitesse aux Etats-Unis, à reconnaître les responsabilités de l'entreprise, qui fut "un rouage de la machine nazie d'extermination". Factuellement, la SNCF, réquisitionnée par Vichy, a certes transporté 76 000 Juifs de France vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944 mais les 2 000 cheminots exécutés par l'occupant nazi attestent que cette période complexe ne se prête pas au manichéisme.

Au lieu de vouloir poursuivre la SNCF comme rouage de la Shoah, les américains seraient mieux inspirés d'assumer leur responsabilité pour l'utilisation d'armes chimiques au Vietnam. Car il ne s'agit pas dans ce cas d'un Etat fantoche qui impose à une société nationale des prestations qui constituent un maillon dans la chaîne de l'extermination mais, d'un Etat démocratique qui a utilisé, sans contrainte, une arme chimique sur des populations civiles.

De 1961 à 1971, l'armée américaine a déversé 80 millions de litres de produits chimiques toxiques au Vietnam dans des zones abritant près de 30.000 petits villages, dont près de 44 millions de litres d'agent orange contenant 370 kg de dioxine. On évalue à 3 millions le nombre de victimes à des degrés divers.

Les régions arrosées sont toujours mortifères. Comme le rappelle un article du Monde d'avril 2013, "Au Vietnam, l'agent orange répandu par les Américains continue de tuer" tant les sols sont contaminés. Une quatrième génération est frappée par les effets (cancers, de leucémies et de malformations génétiques) de cet herbicide défoliant qui contenait de la dioxine. En effet, l’empoisonnement par la dioxine provoque deux sortes de conséquences dramatiques : des maladies graves et des anomalies de la reproduction, dont des malformations à la naissance.

En 2005, la justice américaine a estimé que l'usage des défoliants au Vietnam ne pouvait être qualifié de crime de guerre, poussant le vice à affirmer que les plaignants n'avaient pas pu établir un rapport de cause à effet convaincant entre l'exposition à l'agent orange et leur état de santé.

Pourtant, les militaires américains qui ont été en contact avec l'agent orange ont eux-mêmes été contaminés. En 1978, des vétérans atteints de cancers intentent une Class action pour obtenir des compensations des firmes productrices des défoliants. C'était sans compter sur la puissance de Monsanto qui a contesté le caractère cancérigène de la dioxine en faisant publier grâce à sa puissance financière trois rapports en ce sens, dans des revues scientifiques qui font autorité.

En 1984, plaignants et avocats de peur de tout perdre acceptent un arrangement amiable. 180 millions de dollars sont versés à un fond d’indemnisation contre le retrait de la plainte et l’engagement de ne pas en porter d’autre. Le rôle du juge se borne à fixer la participation des différentes entreprises au fonds de compensation dont 45 % pour Monsanto.

Des vétérans américains non inclus dans l’arrangement de 1984 ont bien essayé de percevoir une indemnisation en portant plainte comme les victimes vietnamiennes au début des années 2000. En vain. Il sont déboutés au même titre que le vietnamiens.

Reste la question posée par Marie-Hélène Lavallard à l'issue de son remarquable et passionnant dossier ("Une guerre chimique sans fin : l’agent orange au Vietnam"). Qui connaissait les effets sanitaires de ces produits chimiques ? La réponse est oui, sans ambigüité pour les entreprises. Pour les autorités politiques et militaires c'est plus alambiqué.

Selon Marie-Hélène Lavallard, "lorsque Kennedy a autorisé les épandages de défoliants, en 1961, il a spécifié qu’ils devaient être sans danger pour la santé. En 1965, le secret des firmes a, semble-t-il, été bien gardé. En tout cas, les soldats américains ni leurs chefs n’en savaient rien. L’amiral Zumwalt, qui commandait la flotte américaine au Vietnam, a demandé des épandages pour protéger des embuscades l’escouade de son fils qui patrouillait dans le delta. En 1969, le doute n’est plus permis, mais pourtant les épandages continuent encore deux ans. Le fils de l’amiral Zumwalt est mort d’un cancer après avoir engendré un petit garçon handicapé. L’amiral prend alors la tête de la protestation contre les épandages et le secret qui en a entouré la nature. En 1990, il rédige un volumineux rapport, très documenté, et l’adresse aux autorités. Ce rapport est classé « secret » et ne sera dévoilé que récemment".


L'Agent Orange de monsanto au Vietnam par... par Darwin_Kayser


Agent orange, la guerre sans fin 1/4 par Lunethique


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • frugeky 2 août 2013 12:24

    Et les palestiniens pourront aussi porter plainte contre l’Etat d’Israël aux Etats-Unis ?


    • Gavroche Gavroche 2 août 2013 13:55

      « Au lieu de vouloir poursuivre la SNCF comme rouage de la Shoah, les américains seraient mieux inspirés d’assumer leur responsabilité pour l’utilisation d’armes chimiques au Vietnam. Car il ne s’agit pas dans ce cas d’un Etat fantoche qui impose à une société nationale des prestations qui constituent un maillon dans la chaîne de l’extermination mais, d’un Etat démocratique qui a utilisé, sans contrainte, une arme chimique sur des populations civiles. »

      Très juste !


      • Fergus Fergus 2 août 2013 14:01

        Bonjour, Henry.

        En octobre 2010, j’écrivais un article intitulé « Etats-Unis : la SNCF victime de lobbies juifs ? ». Derrière les poursuites engagées contre la SNCF continuent de se cacher en effet des considérations ayant très peu à voir avec le rôle réel joué par la SNCF lors des déportations de la 2e guerre mondiale.  Ce qui n’empêche pas certains héritiers de déportés de vouloir tirer un juteux bénéfice du drame qui a marqué la vie de leurs parents.

        Certes, la SNCF a été un acteur de ces déportations, mais cela s’est fait dans le cadre de réquisitions qui nuancent fortement la responsabilité de l’entreprise. Mais surtout attaquer la SNCF, c’est insulter les milliers de cheminots résistants dont beaucoup sont eux-mêmes morts dans le cadre de leur action contre l’occupant nazi ou en déportation.

        Comme vous le soulignez, les Etats-Unis, impliqués dans un usage criminel d’armes chimiques au Vietnam seraient bien avisés de faire profil bas en matière de leçons données aux autres.


        • Gavroche Gavroche 2 août 2013 14:12

          Cet article : www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sncf-et-repentance-la-colere-d-un-87878 établit la vérité historique sur la SNCF et les cheminots pendant cette sombre période me semble-t-il.


        • Fergus Fergus 2 août 2013 17:06

          Bonjour, Gavroche.

          Merci pour le rappel de cet excellent article de Guilain Chevrier.


        • escoe 2 août 2013 18:20

          Mais surtout attaquer la SNCF, c’est insulter les milliers de cheminots résistants dont beaucoup sont eux-mêmes morts dans le cadre de leur action contre l’occupant nazi ou en déportation.


          Ces cheminots étaient bien souvent syndiqués à la CGT ce qui autorise aujourd’hui à les insulter en toute impunité.

        • goc goc 3 août 2013 13:25

          d’après mes souvenirs, il me semble bien que les USA n’ont jamais attaqué ITT qui avait financé et soutenu (volontairement) les massacres au Chili le 11 septembre par les « partisans » de PInochet
          Et que dire des sociétés américaines installées, en Amérique du Sud durant les dictatures
          et plus que coopératives avec les généraux locaux
          sans oublier les massacres à Panama (20 000 mort civils environ) au nom du contrôle du fameux canal
          enfin n’oublions pas que les USA qui demandent à leurs entreprises de respecter l’embargo inhumain et totalement injustifié sur Cuba, ce que les dites entreprises appliquent avec un zèle largement plus abjecte que le rôle de la SNCF

          au lie de se poser en donneur de leçons et de s’ingérer dans les affaires des autres, les ricains feraient mieux de montrer l’exemple et d’envoyer en prisons tous ces assassins


        • Dzan 2 août 2013 17:41

          Saviez vous que IBM avait fourni des machines à calculer mécanographiques aux nazis, qui ont servi à trier les Juifs ?


        • alain_àààé 2 août 2013 15:27

          e suis content de voir qu il y a encore des gens dévoué qui ne se laisse pas berné par le profit que les gens de religion juives de France vont pouvoir touché sur le dos du peuple je l ai denoné il y a pulsieurs mois avec l affaire de labordes qui a écri un livre sur la S N C F.mais je suis outré par ce qu il se passe en France ou des gens qui soit disants importants ne dnonce pas ce scandale j ai eu des membres de ma famille qui sont morts a auxwitch dont il ne me reste plus qu une tante a l agonie et un oncle qui a fait la guerre d Espagne de BLUM a trahi.c est oncle conduisait des trains et decorés de la medaille militaire de plus etant sans enfants il a acheté un terrain dans la ville a amiens 80pour y faire construire une maison de retraite 


          • le naif le naif 2 août 2013 15:47

            Dans les grandes gares parisiennes et j’imagine qu’il en est de même en province, il y a des plaques commémoratives pour tous les cheminots morts pour la France.... Il ne faudrait peut-être pas l’oublier !!!

            Si le débarquement de juin 1944 a réussi, c’est aussi grâce à tous les sabotages de lignes de chemin de fer qui ont empêché l’envoi de renforts allemands, on peut réécrire l’histoire, mais il y a tout de même des limites.

            Mais surtout moi qui suis né 20 ans après la guerre, je ne me sens aucunes responsabilités et je ne vois pas au nom de quoi je devrais indemniser qui que ce soit. Pas plus qu’il n’était question que mon gamin soit le parrain d’un petit enfant juif mort 60 ans avant sa naissance, comme l’avait imaginé un moment Sarkosy....

            Le passé est le passé occupont nous plutôt de l’avenir


            • vesjem vesjem 2 août 2013 16:36

              combien de morts dont la responsabilité est établie : en Irak , Afghanistan Vietnam , amérique du sud , indiens , japon ?........?


              • ZenZoe ZenZoe 2 août 2013 17:02

                Le groupe SNCF USA (SNCF + Alstom) créé en 2009, a pour objectif de remporter le gros lot pour équiper le territoire américain de TGV. C’est depuis cette époque que les Etats-Unis cherchent des noises à notre fleuron national. Troublante coïncidence, ont remarqué certains.
                Allez savoir...
                En tout cas, la cupidité sans limite, la mauvaise foi et le côté procédurier des Américains devraient nous servir de sérieux avertissement pour le futur accord transatlantique, qui inquiète tout le monde sauf nos représentants apparemment.


                • Dzan 2 août 2013 17:38

                  Comment se fait-il que les US et l’Angleterre, sachant parfaitement, photos aériennes à l’appui, depuis 1942l’existence des camps de concentration., que leur aviation n’ait jamais attaqué les voies ferrées y menant. ?
                  Pourquoi, lors des attaques des raffineries en Rouamnies, les équipages devaient éviter l’Astra Romana à capitaux américains ( Lire Opération Tidal Wave)

                  Pourquoi la France ne demande t’elle pas le remboursement des dégats causés par le bombardement de Royan, cette ville n’étant pas un objectif militaire ?


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 2 août 2013 20:28

                    La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort. »


                    F Miterrand 

                    • Mugiwara 2 août 2013 22:43

                      je me doutais déjà de ces actions pas très jolies jolies de la part des Ricains lors de la guerre de Viet Nam. l’utilisation des produits dans le but de décimer sciemment les peuples reste interdite et tout Etat l’utilisant à l’avenir peut être dissous, même si ce sont les USA ou l’Irak de Saddam Hussein. 

                      pour la SNCF, malheureusement, j’ai regardé ça de près, on doit distinguer la chose de 2 manières : les entreprises crées pour faire subir à un peuple des sévices ou pire, et les autres sociétés déjà crées qui n’avaient pas ce but là dans un premier temps et c’est ce dernier cas qui sauve la SNCF. bien sur, pour faire amende honorable, elle peut changer de nom, mais de là à payer les conneries des nazis, faut pas exagérer non plus. 
                      évidemment, j’avais pensé à ce que la SNCF disparaisse justement mais il ne faut pas. 

                      une autre société crée par Hitler est très connue mondialement c’est Volkswagen mais là encore, est ce que ces véhicules ont été crées pour déporter les opposants d’Hitler et juifs ? 

                      qu’en est il des routes crées par Hitler ? et des avions ? etc ...
                      il faut solder ce passé au plus vite. 

                      ravi que les élus Américains connaissent un peu plus nos produits de terroir, (après le foie gras, nos fromages, nos bouteilles de vins et champagnes) même si c’est pour en mal parler. nous Français, on connaît aussi les traversées d’Amérique en chariot pour aller scalper les indiens, est ce pour autant qu’on va interdire ces mêmes chariots ? peut être que oui... si cette société de chariot existe encore, peut être que les Amish ou Mormons devraient être poursuivis pour apologie au crime anti indien ? 

                      et ces bateaux construits pour transporter des esclaves ? pareil du temps des Égyptiens qui utilisaient des fouets, quelle société a été crée dans ce but et est ce qu’elle existe encore ? 

                      et nous Français, quelle compagnies navales existent encore dans le but de couler de nombreux navires britanniques ? (cela, j’aurais été très content d’être imposé financièrement pour ça mais maintenant, et c’est vrai qu’ils pouvaient être très chiants à l’époque, mais maintenant moins, j’aime bien Cameron, il se débrouille bien)... 

                      (sauf pour la campagne d’affichage, mais ils restent des gentlemen jusqu’au bout, vu qu’ils n’ont même pas oublié de payer cher pour faire des belles affiches, l’art au service de l’anti immigration, on aura tout vu ... encore faut il éduquer les clandestins et leur faire comprendre l’art Anglais, je peux concevoir que ces mêmes clandestins puissent avoir du mal à comprendre). 



                      • Onecinikiou 3 août 2013 13:08
                        S’il n’y avait que l’agent orange...

                        Toujours très savoureux de s’entendre donner des leçons de morale des représentants américains sous la coupe intégrale du Lobby, avec en arrière plan, ne nous y trompons pas, la perspective de rétributions en monnaie sonnantes et trébuchantes (y-a-moyen d’un p’tit billet), soit in fine une instrumentalisation sordide du devoir (obligatoire) de mémoire dans une optique purement financière, ce que Norman Finkelstein nomme de « Shoah Business ».


                        En ce qui concerne nos américains, q
                        ue pourrait-on répondre à ces empafés pour leur soutirer quelques biffes, et leur faire subir surtout - et mettre le nez dans leur merde par la même occasion ! - ce qu’ils n’hésitent pas, toute honte bue, à faire subir à autrui…
                         
                        Voyons, voyons : l’esclavage et la ségrégation des noirs pendants deux siècles (jusqu’à la fin des années 60) ? Le génocide des indiens d’Amérique (près de 14 millions victimes) ? Les deux guerres d’Irak et l’embargo intercalé, qui n’a provoqué directement ou indirectement la mort QUE de cinq cent mille d’enfant irakiens ? La guerre du Viêt Nam et ses 3 millions de morts au bas mot (oui vous avez bien lu) ? Les renversements de gouvernements et de chefs d’Etat démocratiquement élus ?


                        • mortelune mortelune 3 août 2013 13:21

                          Je me rappelle plus... Les US ont-ils dédommagé les victimes japonaises de leur saleté de bombes atomiques ?

                          Au fait, qui a financé A. Hitler pour son armement post déclaration de guerre ?
                          Les victimes des nazis pourraient tout aussi bien se retourner contre quelques banquiers et entreprises US qui ont participé de près ou de loin à son apogée politique et militaire qui a couté la vie à quasi 30 millions d’hommes. 
                          Charles De Gaule n’aimait pas les Yankees, il avait sans doute ses raisons...


                          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 août 2013 13:25

                            Les villes bombardées inutilement pendant la guerre pourront demander des dédommagements en faisait état de documents US prévoyant des dizaines de milliers de victimes collatérales (c’est à dire toutes les villes bombardées, puisque on savait détruire un bâtiment, comme la prison d’Amiens, sans dommage collatéral).
                            Les civils atteints par des tirs ou bombardements alliés pourront se joindre à la plainte (j’en connais).
                            Allez, on commence par un million de dollar par victime et on ajoute quelques frais. Avec cent mille victimes, on est déjà à 100 000 milliards.
                            Il serait même temps qu’on se mobilise sur ce point !

                            (La SNCF pourra en profiter pour porter plaine contre l’USAFF pour les destructions causées par les bombardiers à ses propres installations).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès