• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la Tchétchénie au Donbass, en passant par le massacre d’Odessa (2 (...)

De la Tchétchénie au Donbass, en passant par le massacre d’Odessa (2 mai 2014) - Quand la justice est à géométrie variable

Aujourd'hui marque la date anniversaire d'un massacre sanglant qui a frappé la ville d'Odessa le 2 mai 2014. Il y a trois ans, jour pour jour, les milices néo-nazies ukrainiennes ont massacré en tout impunité au moins 48 personnes (les chiffres varient selon les sources) : six dans les rues et 42 au moins dans l'incendie du bâtiment de la maison des syndicats. Sans compter les plus de 250 blessés.

Et trois ans après, malgré la multitude de vidéos sur Youtube montrant le visage des assassins, ces derniers courent toujours. Aucun n'a été ne serait-ce que mis en examen. Les seuls que la junte de Kiev a mis en examen, et arrêtés, ce sont les survivants du massacre. Oui vous avez bien lu, les seuls qui croupissent en prison depuis trois ans sans procès, ce sont les victimes de ce pogrom anti-russe.

Alors que des manifestations ont eu lieu déjà hier à Londres et à La Hague pour commémorer les victimes de ce massacre, exiger une véritable enquête et briser le blocus médiatique qui entoure ce pogrom, en Ukraine, les gens n'ont même pas pu se recueillir correctement.

À Odessa, les gens n'ont pas pu rendre hommage aux victimes, les policiers ayant dispersé les manifestants sous prétexte d'alerte à la bombe, ou les empêchant d'approcher de la maison des syndicats. Après avoir tué ces personnes physiquement, les autorités ukrainiennes, dans leur souci constant de réécriture de l'histoire du pays, essayent d'effacer jusqu'au souvenir de leur assassinat.

Et tout a été fait pour saboter l'enquête qui a traîné en longueur au point de n'être toujours pas terminée trois ans après : violations de procédure, pression politiques directes et indirectes, disparition de preuves, auditions au tribunal reportées sine die, restructuration complète de l'équipe d'enquête en 2015. Même le chef de la police en charge de ce dossier à Odessa, Dmitri Golovine a reconnu que la plupart des pièces à convictions ont purement et simplement disparu.

Et malgré les appels de l'ONU en juillet 2016 à mener une enquête complète et en urgence, rien n'a bougé. Les survivants qui sont en prisons depuis trois ans, voient leur détention provisoire prolongée indéfiniment sans que rien ne vienne étayer cette prolongation. La dernière prolongation date du 13 février 2017. Et ils ne sont là que pour les affrontements qui ont eu lieu entre les manifestants anti-fascistes et les manifestants néo-nazis. Aucun de ceux suspectés d'avoir tué ceux qui se trouvaient dans la maison des syndicats n'est en prison. Ils sont tous libres comme l'air.

Massacre d'Odessa

L’ex député du conseil régional d’Odessa, Alexey Albou, qui a vu sur place ce qui s’est passé le 2 mai 2014 à Odessa a parfaitement résumé la situation concernant l'action de la justice vis à vis de ce massacre.

« Le fait est que le tribunal ne fera jamais aucun progrès tant qu’en Ukraine les gens qui ont organisé ces massacres de masse demeureront au pouvoir. Tant que nous ne changerons pas de gouvernement, ou qu’ils s’exterminent entre eux, cela ne changera pas. Il devient évident que les armées de la RPL et de la RPD, ne peuvent pas atteindre Odessa, même si on peut espérer qu’un jour cela sera le cas. Pour qu’il y ait un espoir pour que ce massacre soit jugé il faudrait qu’il y ai un changement de gouvernement. »

De son côté, Donetsk a commémoré aujourd'hui les victimes du massacre d'Odessa, et Denis Pouchiline, le président du parlement de la République Populaire de Donetsk, a insisté lors de son discours sur l'importance d'enseigner l'histoire aux enfants, de ne surtout pas l'effacer, la réécrire ou l'oublier, pour que de tels massacres ne puissent pas se reproduire à l'avenir.

Pendant ce temps-là, la justice russe avance, doucement mais sûrement. En plus de la commission d'enquête sur les crimes de guerre dans le Donbass, qui a déjà lancé des poursuites contre plusieurs officiels et commandants d'unités de l'armée ukrainienne pour leurs crimes commis contre la population du Donbass, une autre guerre un peu oubliée après toutes ces années, vient de refaire surface dans l'espace médiatique.

Celle de Tchétchénie. Depuis des mois le comité d'enquête russe chargé d'enquêter sur les crimes commis contre des soldats russes pendant la première guerre de Tchétchénie accusait Arseni Iatseniouk d'avoir commis des crimes de guerre là-bas au sein d'un groupe de nationalistes ukrainiens qui combattait aux côtés des islamistes tchétchènes de 1994 à 1995.

« Selon les enquêteurs, Arseni Iatseniouk a participé à au moins deux affrontements armés qui ont eu lieu le 31 décembre 1994 sur la place Minoutka à Grozny et en février 1995 près de l'hôpital numéro 9 », a assuré le président du Comité d'enquête russe, Alexandre Bastrykine, lors d'un entretien accordé à Rossiïskaïa Gazeta .

D'après le comité d'enquête, Iatseniouk combattait en Tchétchénie au sein des bataillons Argo et Viking, qui était dirigés par Olexandre Mouzitchko, un responsable régional du mouvement néo-nazi ukrainien Secteur Droit (Pravyi Sektor). Il aurait torturé et exécuté des soldats de l'armée russe à Grozny le 7 janvier 1995, avant de quitter la Tchétchénie début 1995 pour retourner en Ukraine via la Géorgie.

Suite au lancement d'un mandat d'arrêt international à son encontre le 21 février 2017, une cour russe l'a arrêté par contumace fin mars 2017, prélude à la demande par la Russie à Interpol de le mettre sur la liste des personnes recherchées.

Le ministère des Affaires étrangères ukrainien a d'ailleurs marqué comme confidentielle la lettre de ce jugement qui a été transmis aux autorités ukrainiennes pour demander l'extradition d'Arseni Iatseniouk. Extradition à laquelle ces mêmes autorités se sont bien sûr opposées.

La confidentialité imposée à ce dossier empêche quiconque d'obtenir les documents qui, d'après les autorités ukrainiennes, pourraient potentiellement porter préjudice aux intérêts nationaux et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. C'est sûr qu'avoir eu un criminel de guerre, adepte de la torture et des exécutions sommaires comme soi-disant premier ministre, ça risque de ne pas faire du bien à la réputation déjà bien salie de l'Ukraine post-Maïdan.

Maintenant, le bureau du procureur général de Russie met la pression sur Interpol afin que l'institution ajoute Arseni Iatseniouk à la liste des personnes internationalement recherchées. Pour l'instant il semble qu'Interpol traîne des pieds pour satisfaire cette demande. Il faut dire que le soi-disant ex-premier ministre ukrainien était le chouchou des États-Unis lors du Maîdan. Ceci expliquant sans doute cela…

Dans ce contexte, l'arrestation récente à la frontière polono-ukrainienne d'un Autrichien qui aurait combattu du côté des forces armées ukrainiennes dans le Donbass, pour crimes de guerre (il aurait tué des civils et/ou des soldats qui s'étaient rendus), a de quoi surprendre.

Il faut rappeler que la justice estonienne, espagnole, puis britannique, entre autres, ont arrêté plusieurs de leurs ressortissants qui avaient été volontaires dans la milice populaire défendant le Donbass. Certains, comme en Espagne, ont été relâchés par la suite faute de pouvoir les accuser de quoi que ce soit de répréhensible, d'autres comme Ben Stimson, sont en prison.

Pendant ce temps-là, les volontaires qui ont combattu côté ukrainien (souvent dans les bataillons néo-nazis), et qui se vantent d'avoir commis des crimes de guerre, comme Chris Garrett au Royaume-Uni, ou certains volontaires français comme Thibault Dupire, courent toujours dans la nature et ne sont pas inquiétés par la justice de leur pays.

La justice autrichienne serait-elle plus impartiale que la justice internationale en matière de crimes de guerre, alors que jusqu'ici la justice européenne reste bien silencieuse et se rend complice des mercenaires étrangers qui ont commis des crimes de guerre dans le Donbass aux côtés de l'armée ukrainienne ?

Il y a plusieurs siècles, Jean de la Fontaine écrivait une phrase célèbre sur la partialité de la justice. Aujourd'hui sa phrase pourrait être adaptée de la façon suivante : « Selon que vous servez ou non les intérêts géostratégiques des États-Unis, - Les jugements des cours internationales vous rendront blanc ou noir.  »

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Hairon Hairon 3 mai 09:39

    Excellent article ! Merci Christelle pour ton travail de terrain et ton dévouement désintéressé pour le peuple du Donbass. Bonne continuation et bon courage.


    • Jeekes Jeekes 3 mai 10:14

      Merci de continuer à nous tenir au courant de la situation là-bas.

      Une réflexion cependant.
      Le problème, il me semble n’est pas : « quand la justice est à géométrie variable »

      Mais que la justice soit toujours à géométrie variable. Et ceci de partout dans le monde !


      • Christelle Néant Christelle Néant 3 mai 12:04

        @Jeekes
        En effet malheureusement jusqu’ici c’est toujours ainsi qu’est la justice. mais je ne désespère pas qu’un jour elle devienne un peu plus impartiale....


      • JC_Lavau JC_Lavau 3 mai 12:04

        @Jeekes. Excusez l’incidente sur la justice française.

        J’avais répertorié cinq délinquances collectives dominantes dans l’appareil judiciaire : 
        Les deux tiers des français ne peuvent jamais faire valoir leurs droits en justice : bien trop chère, et corruption imbattable si vous n’êtes riche, notamment pour que l’Honorable Monopole d’avocats ne soit pas trop tenté de se mettre discrètement au service de votre adversaire, plus riche.

        Les deux premiers actes législatifs du gouvernement Raffarin furent pour étendre encore les pouvoirs de l’Honorable Monopole d’avocats, et pour multiplier par vingt le coût d’accès au Tribunal Administratif.
        Clientélisme oblige !

      • kabox 3 mai 20:12

        @Christelle Néant

        Bonsoir Christelle et encore merci pour votre travail.Eh bien j’en apprend plus avec vous sur le Dombass qu’avec notre presstituée .Il est vrais que le tragédie d’ Odessa a était complètement occulté ,comme celle du Yémen ,de Gaza et tant d’autre .Dite donc le Mobby Ukrainien Arseni Iatseniouk c’est une vraie pourriture comme tout les cinglés de la rada d’ailleurs ,qui passent leurs temps à ouvrir la boite à gifle des qu’un député dénonce l’arbitraire du pouvoir .Sinon Christelle ,que devient la député Victoria Shilova ?
        Merci encore Christelle Néant et je me répète faite gaffe ! 

      • Christelle Néant Christelle Néant 3 mai 21:45

        @kabox
        J’avoue ne pas avoir suivi ce que devient Mme Shilova. Et promis je fais gaffe.


      • Lugsama 3 mai 16:59

        L’auteur qui porte bien son nom, combien d’article pro-Poutine par semaine ? Et l’ingérence des forces russe en Ukraine et l’annexion illégitime de la Crimée on la dénonce quand ?


        Dommage que Trump ne soit pas plus motivé pour défendre l’Ukraine, ça remettrai l’armée russe à sa place..

        • Christelle Néant Christelle Néant 3 mai 18:29

          @Lugsama
          Est-ce que je parle de Poutine dans la plupart de mes articles ? Non.
          L’armée russe est-elle dans le Donbass ? Non.
          Le peuple de Crimée s’est-il exprimé via un référendum, faisant valoir le point de la charte de l’ONU sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ? Oui.
          La Russie a-t-elle donc suivi al volonté populaire du peuple de Crimée ? Oui.
          Votre commentaire est-il donc complètement à côté de la plaque ? Oui à 300 %.
          Merci d’avoir essayé, mais ici vous n’êtes pas chez les décérébrés de BFM WC. Vous pouvez retourner commenter sur vos sites habituels.


        • Dom66 Dom66 3 mai 18:33

          @Lugsama

          l y a des coups de pieds au cul qui se perdent, vraiment pour sortir une chose semblable !!

          Ou avez vous vu une ingérence Russe en Ukraine ? La Crimée est Russe point, a voulu redevenir Russe par un referendum, et de plus si vous aviez été sur place vous auriez compris que les Ukrainiens ne voulais pas perdre leur culture..à l’origine la Crimée est Russe. Bon ensuite le Kosovo ne vous dit rien, pris de force illégalement à la Serbie par des frappes de l’OTAN...quand pensez vous ??

          Maintenant il vaut mieux que Trump n‘éssait pas de faire ce que vous préconisez, l’armée Russe n’est pas l’armée vietnamienne et ont connaît la branlée qui ont eu une fois.



        • Remosra 3 mai 18:39

          @Christelle Néant

          Bonjour, et il n’y a pas des soldats des pays Européens qui ont été stationnés à la frontière Russe aussi ? Histoire de provoquer un peu plus.

          Je reviens aussi vers vous pour ma demande sur une vidéo ou article qui pourrait retracer la totalité de vos articles. Enfin quand je dis totalité, dans la mesure du possible bien sur smiley


        • Christelle Néant Christelle Néant 3 mai 18:42

          @Remosra
          Oui dans les pays Baltes, les provocations contre les Russes se multiplient avec la présence de troupes américaines et de l’OTAN.
          Je ne vous ai pas oublié c’est en cours, ce sera une série de plusieurs articles car tout faire tenir en un seul est compliqué. Je vais voir pour ensuite les transformer en format vidéo smiley Mais tout cela prend du temps et j’ai plein de missions humanitaires à préparer.


        • Remosra 3 mai 18:48

          @Christelle Néant

          Ah oui d’accord, j’étais à coté de la plaque, je croyais qu’ils étaient en Ukraine.
          D’accord, merci à vous et bonne chance !


        • Christelle Néant Christelle Néant 3 mai 21:46

          @Remosra
          Y en a aussi en Ukraine. Mais ceux qui ont provoqué au plus près et depuis longtemps c’est dans les pays Baltes. Les chars US avaient défilé à genre 300 m de la frontière russe.


        • Remosra 3 mai 21:51

          @Christelle Néant

          D’accord, merci pour la précision.


        • goc goc 3 mai 17:06

          Bonjour Christelle

          Le pire c’est que aujourd’hui, journée anniversaire du massacre d’Odessa, nos vaillants ministres, toute honte bue, ont « exprimer leur profonde inquiétude concernant le sort des homosexuels en Tchétchénie ».

          Si la justice est à géométrie variable, cela commence d’abord par nos dirigeants européens, pour qui il semble être plus grave d’être un homosexuel mal aimé, qu’être un syndicaliste assassiné.

          Et encore les russes doivent se réjouir que nos super-ministres ne se décident pas à examiner la vie des caniches nains, parce que sinon, le pauvre Lavrov va finir sa vie au CPI


          • Mychris Mychris 4 mai 02:08

            @goc

            Hum j’ai un peu peur de comprendre votre démonstration Monsieur goc.

            Votre mise en parallèle est, pour le mieux douteuse, pour le pire carrément homophobe.
            En quoi la vie d’un homosexuel vaut-elle moins que celle d’un « syndicaliste » ( ce qu’ils n’étaient pas mais de simples citoyens russophones réfugiés dans « la maison des syndicats » d’Odessa) ?
            Je pense que la vie d’un être humain quelque soit son origine, ses convictions ou ses orientations sexuelles, mérite d’être protégé.
            Les bourreaux Tchétchènes et les criminels ukrainiens méritent avec force et vigueur la même condamnation.

            Quand à votre comparaison finale avec les caniches nains, elle est simplement honteuse.


          • goc goc 4 mai 04:24

             @Mychris
            En quoi la vie d’un homosexuel vaut-elle moins que celle d’un « syndicaliste »

            Il me semble que vous avez légèrement « zappé » un petit détail, à savoir qu’en Tchétchénie, les homosexuels ne sont pas cramés vivants, ni descendu comme des pigeons à la sortie du bâtiment en flamme, quand ils veulent s’échapper du brasier allumé par des neo-nazis (qui sont aussi racistes que homophobe), alors que les syndicalistes si !.
            Il y a eu 48 morts et 250 blessés. Rappelez-moi le nombre de mort homos à cause de leur homosexualité en Tchétchénie ces 3 dernières années.

            Quand à ma comparaison avec les caniches nains, j’avoue avoir dépassé un peu les bornes, aussi je fais toutes mes excuses aux caniches nains.

            Plus sérieusement : je n’ai aucun jugement à avoir quand à la vie privé de chaque individus et encore moins quand aux pratiques sexuels entre adultes consentant.
            Par contre je pense avoir le droit de ne pas apprécier les dérives fascisantes d’un communautarisme surmediatisé qui prône le droit à la différence tout en voulant imposer une égalité totale dès lors qu’il s’agisse de protection et d’avantages dans la vie de tous le jours. Bref une communauté qui veux avoir le beurre, l’argent du beurre et la serveuse, très peu pour moi.

            Enfin je pense que dans l’ordre des priorités, je trouve un peu irresponsable de la part de nos dirigeants, de dépenser autant d’énergie pour défendre une communauté largement minoritaire (et qui n’est même pas dans l’UE), alors que notre pays souffre du chômage et de la violence, et alors que nous (français) allons bombarder un pays étranger indépendant de droit,et sans aucune autorisation de l’ONU, sans oublier notre soutient inconditionnel à des prétendus rebelles islamisés qui tuent à tout va, les civils par milliers (voir les charniers après la libération d’Alep). Donc les leçons de morale, nos dirigeants ne sont pas réellement bien placé pour les donner.

            Enfin si vous n’avez pas compris que, pour en revenir plus spécifiquement à mes propos précédents je trouve criminel de la part de nos dirigeants, en pleine hystérie russophobe, de vouloir une fois de plus, pratiquer une politique de deux poids / deux mesures, en mettant en avant une communauté dans une province russe, tout en gardant le silence face aux exactions ukrainiennes contre une autre communauté bien plus nombreuse, dans certaines de leurs provinces, sans parler du soutient financier de l’UE à un régime assassinant son propre peuple.

            Bref dénoncer les atteintes à la liberté de certains c’est bien, mais alors il ne faut pas en même temps ailleurs, protéger des criminels et leurs dirigeants au noms d’intérêts qui ne sont même pas les nôtres (voir notre crise paysanne suite aux sanctions) mais ceux d’un pays étranger (les USA) qui pourrait par ses actions, nous mener à une guerre nucléaire où nous serions les premières victimes.
            Maintenant si vous n’avez pas assez de neurone pour comprendre que si nos dirigeants prennent la défense des homosexuels tchétchènes, ce n’est pas par compassion pour ces gens-là, dont ils n’ont rien à faire, mais uniquement pour essayer de déplacer les problèmes d’exaction envers des civils, de l’Ukraine vers la Russie, alors on en peut rien pour vous. Retournez devant votre télé, y a les pubs qui arrivent !


          • Mychris Mychris 4 mai 10:11

            @goc

            Votre démonstration était acceptable jusqu’au « manque de neurones » où pour étayer votre caractère bas du front (frontiste ?) vous utilisez la vieille méthode fasciste qui consiste à minimisé un problème en n’en exacerbant un autre. Je crains que les 2 poids, 2 mesures se situent de votre coté.

            Votre homophobie transpire par tous les pores de votre peaux avec vos histoires de caniches. Il vrais qu’en bon nationaliste poutinien, on ne peux pas être favorable ou limite supporter l’homosexualité et que puisque le chef de gang Kadirov nous est favorable donc il ne se passe rien en Tchétchénie. Bin voyons !...
            Les russes eux-même le qualifie de bandit sanguinaire...

            Je vous invite à voir ou revoir le doc de Moreira sur le massacre d’Odessa (pro russe), vous verrez qu’il convient de connaitre les circonstances et de regarder les images pour comprendre l’horreur de la guerre civile et en particulier de l’extrémisme nationaliste.


          • goc goc 4 mai 11:10

            @Mychris

            Votre démonstration était acceptable jusqu’au « manque de neurones » où pour étayer votre caractère bas du front
            ...
            Votre homophobie transpire par tous les pores de votre peaux avec vos histoires de caniches.

            Merci, par votre réponse ridicule, de confirmer mes propos sur l’état de vos neurones. CQFD

            Ensuite, puisque vous parlez de « vieille méthode », vous venez de démontrer votre capacité à user également de vieilles méthodes digne des pays totalitaires, consistant à amalgamer les choses. Après les accusations d’antisémitisme contre de gens qui osent simplement dénoncer la barbarie sioniste, voila l’homophobie « dénoncée » face à des gens qui pensent simplement ne pas être d’accord avec des individus comme vous.

            Je vous aurais bien expliqué pourquoi je pense qu’une société qui intégrerait une parentalité artificielle en lieu et place d’un société basée sur la transmission socio-culturelle via l’héritage par les liens du sang, est vouée à l’échec, mais visiblement, par votre réponse hystérique et imbécile (vos accusations sur mes prétendus choix politiques), vous n’avez pas les capacités à comprendre ce genre de chose donc ceci terminera le débat avec vous.


          • Mychris Mychris 4 mai 15:21

            @goc

            C’est sure qu’il vaut mieux arrêter le débat avec une personne qui met les caniches nains sur un pied d’égalité avec les homosexuels en quelques sortes...


          • Christelle Néant Christelle Néant 4 mai 15:31

            @Mychris
            Décidément votre façon de lire et de comprendre les commentaires des autres est fascinante. Ca me rassure (ou pas) je ne suis pas la seule dont vous maltraitez les réponses de la sorte. Sans compter vos attaques ad hominem et autres reductio ad hitlerum...


          • Mychris Mychris 4 mai 16:59

            Je m’en fouts de ce que vous pensez Christelle surtout venant d’une homo-sovieticus, a ascendance Stalino-Psittacidés)))


          • Christelle Néant Christelle Néant 4 mai 18:56

            @Mychris
            C’est bien, plus ça va et plus vous montrez votre véritable visage, bien loin de l’image de pseudo modération dont vous prétendez faire preuve...


          • goc goc 5 mai 03:01

            @Christelle Néant
            Bonjour Christelle

            Ne cherchez pas à discuter avec lui (ou elle ?), ce type est pire qu’un simple troll, c’est carrément un mytho
            j’ai trouvé ça dans ses archive de post

            Premièrement ma présence sur la place Maidan était à titre d’observation, je ne possède pas la nationalité Ukrainienne,
            ...
            Je l’ai déjà écrit une bonne dizaine des fois :Je suis ukrainienne


          • Christelle Néant Christelle Néant 5 mai 07:20

            @goc
            Il citait Anna dans le deuxième commentaire smiley Mais cela ne retire rien au fait qu’effectivement discuter avec lui ne mène à rien de constructif


          • Mychris Mychris 5 mai 11:16

            @Christelle Néant @goc

            Et bien c’est difficile de discuter avec des gens bornés, idéologiques et de mauvaise foi.
            Je ne crois pas aux forces du bien contre celles du mal, je crois à des intérêts supérieurs, qu’ils soient russes, européens ou américains qui agissent tour à tour dans le mépris des populations locales.
            Les questions de fond sont :
            - L’Ukraine a t’elle légitimité à exister ?
            - Un état peut-il être indépendant ?
            - L’ingérence d’une puissance étrangère dans un pays peut-elle être légitime ?

            Quant à ma mythomanie, j’ai l’impression que nous sommes deux à devoir apprendre à lire mon cher goc))


          • Christelle Néant Christelle Néant 5 mai 15:27

            @Mychris
            Prenez ce dont vous nous accusez et retournez vous le compliment. Parce que niveau mauvaise foi and co vous êtes sacrément gâté.
            Vous ne croyez pas aux forces du bien contre celles du mal ? Dites moi c’est quoi alors une armée qui tire sur des civils dont le seul tord est d’avoir refusé de vivre selon les règles d’un gouvernement issu d’un coup d’état, et d’une élection qui a violé la constitution du pays, le tout issu de l’ingérence des USA ? Ce n’est pas quelque chose de mal ? Et qu’est ce qu’une population qui s’arme comme elle peut pour se défendre contre cette même armée ? N’est ce pas de la légitime défense et donc quelque chose de bien ?
            Qu’est-ce qu’un pays qui s’érige en gendarme du monde et prétend dicter aux autres leur ligne de conduite ? N’est-ce pas un pays qui a des visées hégémoniques et qui donc impose aux autres pays ses règles ? N’est-ce pas quelque chose de mal, qui va à l’encontre des droits fondamentaux des peuples des pays auxquels on « ’impose » la démocratie à coup de tapis de bombe, et qui en réalité débouche sur le chaos ?
            Qu’est-ce qu’un pays qui scinde des pays selon son bon vouloir, mais refuse à un autre le droit à l’auto détermination à l’issue d’un référendum dont le résultat est plus que clair ? Est-ce quelque chose de bien ?
            Contrairement à ce que vous pensez, Poutine n’agit pas dans le mépris des populations locales. On a pu le voir avec la Crimée et le Donbass. Si les deux régions ont eu un destin si différent, c’est justement parce que dans un cas, Poutine savait ce que le peuple de Crimée voulait clairement, et qu’il a suivi cette volonté populaire, alors que dans le Donbass, la volonté populaire était beaucoup plus partagée (à l’heure actuelle la donne a changé à cause des trois ans de guerre qu’il y a eu dans le Donbass). Donc arrêtez de renvoyer dos à dos les USA et la Russie comme s’ils agissaient de la même façon.
            Ils ne le font pas. Les USA disent ouvertement (via l’ex président Obama par exemple) que si un pays ne fait pas ce qu’ils veulent ils lui tordent le bras pour qu’il fasse comme les USA veulent. C’est à dire qu’ils veulent un monde unipolaire. Ça pour moi c’est le mal. La Russie, sous l’impulsion de son président, M. Poutine, applique une politique basée sur le droit international, et qui essaye de respecter les intérêts de chacun. C’est-à-dire de bâtir un monde multipolaire. Ca pour moi c’est bien.
            Donc vos questions sont à côté de la plaque (pour pas changer), et la vraie question de fond c’est quel type de monde nous voulons bâtir ? Un monde où un pays domine tous les autres et dicte sa loi (modèle made in USA), ou un monde multipolaire où chacun à son mot à dire (modèle made in Russia) ?


          • Mychris Mychris 5 mai 20:31

            @Christelle Néant

            Dans votre démonstration vous oubliez la Chine, car dans votre vision il s’agit d’un monde bipolaire.

            C’est pour cette raison que je suis pour une Europe forte, les dimensions de la France étant ce qu’elles sont.
            Pardonnez-moi Christelle si je suis globalement en accord avec vous concernant les américains, je suis beaucoup plus circonspect sur votre explication sur Poutine.
            Je pense que son soutien plus ou moins avéré aux partis européens nationalistes (qui comme par hasard lui sont favorables) implique à mon sens une volonté d’affaiblir l’Europe comme puissance économique.

            Et cela me parait dangereux.


          • Christelle Néant Christelle Néant 5 mai 22:11

            @Mychris
            Je n’ai parlé que des deux acteurs concernés ici dans le Donbass. La Chine est un acteur important du monde multipolaire. L’Europe aussi. Et à ce sujet Poutine a dit à plusieurs reprise que lui préfère avoir une Europe forte (et non pas l’UE attention, qui détruit justement l’économie des pays européens et donc affaiblit l’Europe) avec qui la Russie peut commercer. Donc votre démonstration ne tient pas la route. Et faut arrêter de propager ces conneries de soutien à tel ou tel parti. La Russie ne se mêle pas de nos affaires politiques internes (la réciproque n’est pas vraie). Que certains partis de chez nous soient pro-russes ben tant mieux pour eux. Ce n’est pas une question de hasard favorable, ni de soutien de la Russie. Mais simplement que ces partis se retrouvent niveaux valeurs dans celles que défend Poutine (il défend des valeurs traditionnelles, c’est donc logique que la droite et le FN se sentent plus proche de ça que des valeurs dites progressistes défendues par la gauche voire l’extrême gauche, y a rien de surnaturel là dedans). Avez-vous vu M. Poutine appeler à voter Marine Le Pen ? Non. Bon ben voilà.


          • Dom66 Dom66 3 mai 18:23

            Merci Christelle Néant pour toutes les infos que vous nous donnez, et pour le travail que vous faite.

            Massacre d’Odessa complètement zappé par nos journalopes et politiciens pourris genre BHL.

            Bonne continuation.


            • Lugsama 3 mai 23:38

              Dire qu’il n’y a pas de soldats russes en Ukraine, c’est risible, tout le monde le sait. Mais « ils etaient en vacance »..

              Et les soldats européens a la frontière, quoi qu’on en pense, le sont sur demande des pays hote, c’est une grosse différence.


              • Christelle Néant Christelle Néant 4 mai 10:14

                @Lugsama
                « Tout le monde le sait » l’argument bidon qui permet de se passer de preuves. À une époque tout le monde « savait » que la terre était plate... On a vu en vrai ce qu’il en est quand la science a prouvé factuellement le contraire...
                Il y a ici des volontaires français, finlandais, espagnols, serbes, italiens, anglais, allemands, etc. Donc les armées de tous ces pays ont envahi le Donbass si on suit votre logique ? Oui il y a des volontaires russes, comme il y a des volontaires de pleins de pays dont ceux sus-mentionnés. Des volontaires. Si vous n’êtes pas capable de faire la différence entre un soldat professionnel qui fait partie de l’armée russe et un volontaire qui quitte sa vie pour venir combattre pour une cause qu’il défend, ben là je peux plus rien pour vous.
                Quant aux soldats européens à la frontière de la Russie ils le sont en violation de l’accord qui avait été donné à la Russie que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Est après la chute de l’URSS. Mais bon l’OTAN et respecter la parole donnée ca fait 15... Quelqu’un qui soutient ce genre de méthode comme vous le faites ca en dit long sur votre morale....


              • bonalors 4 mai 06:49


                Bonjour

                Maintenant, le bureau du procureur général de Russie met la pression sur Interpol afin que l’institution ajoute Arseni Iatseniouk à la liste des personnes internationalement recherchées. Pour l’instant il semble qu’Interpol traîne des pieds pour satisfaire cette demande.

                Ben oui l OTAN, Merkel et maintenant Macron finance les groupes neo nazi en Ukraine pour massacrer surtout les populations civiles, sous la benediction du Pape, alors tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes
                Il est fort possible que tout cela se termine par une déflagration majeure qui va conditionner la fin de cette humanité ; ma foi il y a tres peu a sauver ; c est un mal pour un bien ; l important est de ne pas souffrir ; la foi Chrétienne n ’est pas celle en Dieu ; mais d’imaginer pouvoir changer d ’un iota un humain ; voir ce monde ....

                Bien a vous et bon courage ; j admire votre action et engagement


                • Christelle Néant Christelle Néant 4 mai 10:09

                  @bonalors
                  Je sais que des fois c’est désespérant de voir à quel point l’humanité semble figée dans ses erreurs. Mais il faut continuer à tenter de faire bouger les choses. C’est mon credo.
                  Merci en tout cas pour vos encouragements.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès