Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De Seattle à Davos en passant par Kiev

De Seattle à Davos en passant par Kiev

Relents de Guerre Froide ?

Depuis de longs mois déjà l’UE s’efforce d’établir des accords commerciaux avec des anciennes républiques soviétiques situées sur sa frange orientale.

Les intérêts géopolitiques ou stratégiques ne sont pas tous affichés mais ils visent globalement à essayer d’affaiblir ou contourner les positions de l’encombrant voisin Russe redevenu un acteur de poids sur la scène internationale.

Il est vrai que depuis quelques années on respire à nouveau, ci et là, quelques relents de guerre froide. Le projet de l’OTAN (dès 2007) d’installer des boucliers anti-missiles en Pologne, république Tchèque et Roumanie -pour écarter prétendument le danger d’attaque Iranienne- ne trompe vraiment que les naïfs qui veulent bien y croire et constitue une menace (in)directe contre la Russie et son territoire.

Ce projet s’inscrit d’ailleurs dans le programme plus vaste d’attirer dans le giron de l’UE et de l’OTAN les anciennes républiques périphériques de l’ex-URSS.

La dislocation du bloc de l’est en 1990-91, puis les années Eltsine avaient laissé le champ libre à « l’hyperpuissance » américaine. Entre 1990 et 1998, année de l’effondrement monétaire du rouble, le PIB de la république de Russie a été divisé par 2 et les privatisations et libéralisations à marche forcée conseillées par l’économiste Jeffrey Sachs sous l’égide du FMI et de la Banque Mondiale ont précipité le pays dans une grave crise sociale et sanitaire. L’espérance de vie pour les hommes a baissé de 8 ans environ entre 1987 et 1994, celle des femmes de 4 ans.

Une étude américaine relève un accroissement de 18% du taux de mortalité et une chute de la population de plusieurs millions d’habitants. L’économie et les richesses russes sont alors en grande partie confisquées par les sept oligarques, appelés Semibankirchtchina.

L’arrivée au pouvoir de Poutine en 1999-2000 va mettre fin partiellement au pillage de l’économie russe et permettre un redressement économique et social ainsi qu’une réaffirmation de la souveraineté Russe face à l’hyperpuissance américaine.

Au même moment, débutent Les manifestations de Seattle en 1999, premières manifestations altermondialistes fortement médiatisées. Elles sont suivies par un premier Forum social mondial, alternatif au Forum économique mondial de Davos, et par le rassemblement de Gênes en 2001 (avec la mort d'un manifestant par balle lors d'affrontements avec la police italienne) contre le sommet du G8. Cette arrivée du mouvement altermondialiste sur la scène médiatique internationale marque l’amorce d’un mouvement de rejet diffus contre l’hégémonisme occidental et l’accélération de la mondialisation libérale dans le cadre de l’OMC et l’ouverture du cycle de Doha. On retrouve étrangement des ressemblances avec les grands mouvements anti guerre du vietnam qui avaient animé le milieu des années 60.

L’endiguement de ce retour en puissance de la Russie devient alors l’un des éléments clefs de la géopolitique occidentale et explique ce parfum de guerre froide que l’on peut parfois ressentir.

Dans les marges de l’ancien empire soviétique, la méthode consiste à exploiter les tensions économiques et sociales en finançant de manière plus ou moins indirecte des mouvements de jeunes, tels Otpor qui avait réussi à faire chuter l'ex-président serbe Slobodan Milosevic en juillet 2000 et s'était déjà impliqué dans la Révolution des Roses géorgienne de décembre 2002, ainsi que dans les tentatives de renversement du régime biélorusse de 2001 et 2004. Ces mouvements seraient alimentés par des organisations occidentales, telles le Konrad Adenauer Institute, proche de la CDU, l'Open Society Institute de George Soros, le National Democratic Institute, proche du parti démocrate américain, la Freedom House, proche du gouvernement américain ou la National_Endowment_for_Democracy.

La Révolution Orange de 2004 a été le point d’orgue de cette première offensive sur fond de contestation des résultats de l’élection présidentielle Ukrainienne ; la logistique de l’opération s’est largement appuyée sur des organisations de jeunes étudiants urbains comme Pora et Znayu, qui ont des liens avérés avec le mouvement Otpor . Ils ont bénéficié de soutiens financiers étatsuniens (14 millions de dollars suivant Le Guardian) mais aussi de certains oligarques comme le milliardaire israélo-russe Boris Abramovitch Berezovsky. La Révolution Orange a profité pleinement d’un fort soutien politique et médiatique dans le camp occidental et l’élection du président Ianoukovitch a été finalement invalidée. Viktor Iouchtchenko, dont l’épouse américaine était employée par le Département d’Etat Américain, devient ensuite Président.

La crise des subprimes en 2007-2008, puis l’élection d’Obama marquent un changement dans la stratégie géopolitique américaine ; Obama veut impliquer ses alliés dans la défense des intérêts occidentaux et ne plus apparaitre comme l’unique Gendarme du monde occidental ; il prône la « smart diplomacy » et le « smart power » .

La traduction militaire de cette nouvelle orientation pourrait s’intituler « stratégie furtive  » et se caractérise par :

  • les drones et en particulier les drones armés de missiles air-sol très précis
  • les forces spéciales : L’effectif total du SOCOM dépasse les 60.000 hommes avec un taux de croissance annuel prévisionnel de 3 à 5%. 
  • les capacités défensives et offensives de cyberdéfense avec la constitution d'un état-major ad hoc, le Cybercommand, colocalisé avec l'Agence nationale de cryptologie et renseignement électronique, la NSA, dont le directeur est en même temps le patron du Cybercommmand.

Le programme PRISM révélé par Snowden nous a montré qu’il ne s’agissait pas que de mots ou de velléités

JPEG - 19.1 ko
NSA ... PRISM

La deuxième Guerre d'Ossétie du Sud éclate en août 2008, juste avant la fin du mandat de Georges Bush, quand la Géorgie de Mikheil Saakachvili envahit la province séparatiste d'Ossétie du Sud soutenue par la Russie. Le conflit s'est étendu à une autre province géorgienne séparatiste, l'Abkhazie. La réaction militaire immédiate de la Russie de Medvedev-Poutine entraine de fortes tensions diplomatiques et militaires avec les USA et l’OTAN et montre à quel point l’accès à la mer Noire est un enjeu stratégique majeur pour la Russie.

L’Ukraine de Viktor Iouchtchenko prend alors parti contre la Russie et menace de bloquer le port de Sebastopol à la flotte russe ; la médiation de Sarkozy-Medvedev permet de mettre fin à la phase militaire de ce conflit. Cet affrontement a montré toute l’importance de l’enjeu géopolitique pour l’OTAN et la Russie du contrôle des républiques perdues de l’ex URSS.

La révolution « twitter » » des Moldaves en 2009 marque l’apparition du smartphone et des réseaux sociaux dans la contestation des résultats d’une élection et l’amorce d’une révolte urbaine qui aboutira à l’affaiblissement du parti communiste au pouvoir depuis 2001.

Ce mouvement a préfiguré le mouvement iranien de juin 2009 contestant la réélection d’Ahmadinejad ; cette « révolution verte » utilise les cassures sociétales entre les jeunes urbains occidentalisés et les populations rurales ou suburbaines plus modestes et traditionalistes.

Le creusement de la crise économique en 2010 va servir de déclencheur aux mouvements du Printemps arabe. La Tunisie et l’Egypte finissent par dégager leurs dictateurs respectifs grâce au soutien de leurs armées, largement formées et financées par les USA. Kadhafi est éliminé en Libye grâce à une puissante intervention France-Angleterre sous le contrôle et l’assistance américaine et en outrepassant le mandat de l’ONU. Le pays est plongé depuis lors dans le chaos d’une guerre civile larvée.

La Russie de Poutine voit aussi un vaste mouvement protestataire s’organiser dans les grandes villes en perspective des présidentielles de 2012 ; il se développe suivant le modèle des « révolutions de couleur » et touche surtout les classes bourgeoises urbaines. Le Huffingtonpost en donne une assez bonne description.

La révolte sociale syrienne s’est progressivement transformée en affrontement religieux et en conflit géopolitique (OTAN-Pays du Golfe)-(Russie-Chine-Iran), champ d’action de milices djihadistes et de forces spéciales de tous bords. Chine et Russie ont cette fois mis leur véto à toute intervention militaire sous couvert de l’ONU pour éviter que la Syrie ne suive le destin de la Libye. En aout 2013, le refus du Parlement Britanique, puis d’Obama ont mis fin au projet d’intervention France-Angleterre-USA hors mandat de l’ONU ; l’opposition résolue de la Russie a certainement pesé dans ces décisions.

Ces dernières semaines ont vu également apparaitre une certaine détente sur le « front iranien » avec l’élection aux présidentielles du modéré Hassan Rohani et la levée partielle des sanctions économiques et financières occidentales.

Allait-on s’orienter vers une pause dans cette nouvelle guerre froide ?

Depuis 2009 l’UE négocie des partenariats avec la Biélorussie, l’Ukraine, la Moldavie, la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan qui constituent la ceinture occidentale de la Russie, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous ; la zone du Caucase reste alors le seul accès russe à la Mer Noire. Ce Partenariat Oriental devait être ratifié à Vilnius fin novembre 2013. Finalement, suite à des marchandages ou pressions de Moscou, seuls deux pays ont signé ces accords : la Moldavie et la Géorgie.

JPEG - 61 ko
Ceinture occidentale de la Russie

L’Ukraine a choisi au tout dernier moment de signer des accords avec la Russie en échange de tarifs privilégiés pour le gaz russe et d’un prêt de 15 milliards $. La classe moyenne urbaine occidentalisée est alors descendue dans la rue et on assiste depuis à un remake de la Révolution orange de 2004. 

Mais il n’y a pas cette fois un enjeu électoral ou une contestation de résultats. L’enjeu posé est clairement l’adhésion de l’Ukraine au Pacte oriental de l’UE, puis à l’UE et à l’OTAN. On se trouve donc au cœur des tensions Occident-Russie et même au-delà du problème Ukrainien.

En effet, pour les Ukrainiens, eux-mêmes, le choix n’est pas aussi simple car il y a de sérieux risques d’éclatement de l’Ukraine entre la partie ouest catholique et la partie est russophone orthodoxe ; par ailleurs le Partenariat oriental et les accords d’ouvertures commerciales à l’UE nécessiteraient de lourdes restructurations dans l’économie ukrainienne avec des coûts sociaux élevés.

Ceci explique que les manifestations en Ukraine après une première période très dynamique et non violente aient connu un certain ralentissement puis à nouveau une radicalisation suite à des agressions sur une journaliste, puis un opposant dont les visages tuméfiés ont fait la une des médias (tout comme en 2004, le visage altéré de V.Iouchtchenko après un hypothétique empoisonnement à la dioxine).

Les manifestations s’apparentent alors plus à des scènes d’émeutes où les partis nationalistes et néo fascistes ukrainiens tels Svoboda ou Praviy Sektor assurent le gros des bataillons.

JPEG - 86.1 ko
JPEG - 108.9 ko
manifestant à kiev ; miliciens de Svoboda, à la cosaque !

Les scènes d’incendie, d’attaque de bâtiments publics et même de casernement policier ne semblent pas inquiéter outre mesure nos médias dominants pourtant si prompts à dénoncer le moindre affrontement entre « jeunes des quartiers » et forces de l’ordre.

Ces mêmes médias s’indignent également des lois liberticides prises par le gouvernement ukrainien alors que certaines figurent dans notre propre législation comme l’interdiction du port de masque ou cagoules ou la complicité de délit en bande organisée. De toute façon ils ne les détaillent pas ; tout comme ils ne s’intéressent guère aux lois anti manifestation prises peu avant en Espagne. On peut constater encore que la radio télévision belge nous donne encore une fois une leçon de journalisme.

Il est paradoxal qu’en Grèce ou en Espagne, les pouvoirs en place durcissent la répression contre des manifestants anti UE alors qu’en Ukraine ils aient à contenir des manifestants pro UE !

Le soutien ostensible et sans réserve de dirigeants européens ou américains venus parmi les manifestants de la place Maïdan dénote une conception très agressive et unilatérale de la retenue diplomatique. Que dirions-nous si Medvedev venait soutenir des séparatistes Corses ou des échauffourées de banlieue genre 2005. Il semblerait d’ailleurs que les USA et l’UE n’aient pas tout à fait la même analyse comme le laisse entendre le « fuck UE » de l’ambassadrice américaine.

Et pendant ce temps là, les Grands Acteurs de ce monde, dans leur forteresse bien gardée de Davos s’attelaient à « Remodeler le Monde », y compris un « scenario for the South Caucasus and Central Asia ». Démocratie bien contrôlée…

La boucle est bouclée…


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 10 février 2014 12:19

    On est dans la tentative, mais pourquoi donc d’ailleurs ? de contrôle mondial sionisto américains par la force, la violence, la guerre ,le terrorisme d’état, la fausse monnaie qui déjà n’existe pas en soi etc etc ...c’est tout..la source est là....quand à la VRAIE racine du mal originel....elle est dans chaque cerveau humain aujourd’hui en phase de dégénérescence depuis au moins 5 voir 10 000 ans ..un chemin non emprunté par nous tous, car nous préférons croire tous les autres coupables sauf moi....

    la nature est actuellement en train de nous forcer à aller dans ce chemin, et si on reste ainsi le pire ne peut nous lâcher, il ne peut qu’être résolu en en comprenant en profondeurs tous les tenants et les aboutissement avec l’impératif remise en cause de soi même au plus profond de notre psyché..... je sais ca parait terriblement ennuyeux au mieux,  !!
    pas grave, vous n’aurez pas le choix si vous vivez assez longtemps pour ça.....car de choix nous n’en avons aucun sauf de mettre « moi je » multiplié par 7 milliards comme divinité suprême« ce qui est notre mode de vie depuis 5 a 10 000 ans de régression mentale , mais pas pour tous et loin de là, mode de vie qui est un suicide lent ..le suicide etant la fuite des problèmes de souffrance personnelle que l’on ne sait pas résoudre car on ne cherche pas a savoir ce que c’est , sauf par l’élimination du corps donc du cerveau..la guerre prends aussi sa source dans ces mêmes conditions de souffrance d’une vie vide de sens à cause de soi même et de tentative de fuite de cela mais là pour la guerre ce sont les autres qui payent pour ma propre souffrance de vivre.....tiens prends ca car j’ai mal...si si...

    nous vivons une époque formidable car enfin ouverte...pour qui sait regarder en soi même....se connaitre c’est être en paix avec soi donc avec les autres...c’est très simple...

    c’est notre vie de souffrance psychologique qui nous rends fous et déments ....enfin c’est la tentative de fuir ce problème plus exactement, or comment fuir ce que je ne connais pas= problème jamais résolu, alors que d’après moi par experiences et l’ excellant bouddha et d’autres, il s’agit d’une clé sur l’ouverture du cerveau en entier, sur l’univers dont nous sommes une partie .....ceux qui empruntent ce chemin savent de quoi il est question..notre monde dément est un symptôme d’erreur mais aussi un catalyseur à utiliser ???????????? quoi, comment ?? ca va pas la tête ?? euh !! si si ! ,

    le pire est tout sauf un hasard ou parce que l’espèce serait comme çà..pas du tout,,c’est généré par notre attitude mauvaise face au fait de vivre, pour nous vivre est devenue uniquement la durée, alors que vivre est le contenu dans le présent....alors forcement le contact  »extra- ordinaire" avec l’univers ne se fait plus...darwin a bien sur tout faux comme Malthus et autres déments ..dont le seul vrai credo est : hé connard de sous être bosse pour moi et ferme là.. le tout habillé de théories aussi fausses que compliqué....pour cacher ce but simpliste en soi...qui est le même que celui de l’empire bien sur....et de pas mal de gens, mais mais qui sont minoritaires..pour bientôt l’éveil ??? au mouton de comprendre qu’il n’a pas besoin de berger, mais que c’est le berger qui a besoin de lui , en absolu il n’y a aucun besoin de berger...et que le sommet de pyramide est ce qui arrive en dernier et non en premier comme mentent les néoconsionistes et amis.. on n’en a pas besoin de pyramide sociétale ni en réel d’ailleurs..relativement joli pour qui aime mais on peut totalement s’en passer,

    salutations..


    • wesson wesson 10 février 2014 12:40

      bonjour l’auteur,


      « Il semblerait d’ailleurs que les USA et l’UE n’aient pas tout à fait la même analyse comme le laisse entendre le « fuck UE » de l’ambassadrice américaine. »

      là il faut être clair : c’est probablement un message que les Russes ont voulu adresser aux Américains, pour leur dire « on sait très bien ce que vous faites en Ukraine en soutenant l’opposition de Maidan ». 

      Celui qui a posté sur YouTube cet enregistrement de la diplomate Américaine - et aussi un autre qui va dans le même sens anti-européen des Américains - n’est autre que un conseiller de Dmitri Rogozine, le vice premier-ministre Russe. Ainsi les Russes ont pris les Américains à leur propre jeu des écoutes, à la petite différence qu’il ne s’agit pas là de toute la population qui est espionnée, mais des cibles pertinentes.

      Et le fait est qu’il s’agit incontestablement d’un joli coup diplomatique des Russes : Déjà bien frustrés d’avoir appris par Snowden que Les Américains espionnaient directement Merkel, les Allemands sont carrément furieux sur ce coup là, et bien décidé à ne pas laisser faire. D’ou les excuses de la diplomate Américaine, et surtout la prise de conscience qu’il sera très difficile aux Américains d’y imposer un gouvernement.

      Et de l’autre coté, les Russes jouent encore assez finement : d’un coté ils poussent objectivement le pouvoir Ukrainien à la retenue, et d’un autre, ils suspendent l’aide promise de 15 milliards ainsi que la baisse du prix du Gaz tant qu’il y a de l’agitation dans le pays. C’est là encore un avertissement très clair : si l’opposition arrive à s’imposer, ils devront instantanément se coller la faillite du pays, avec à la clé un contrôle des changes et une jolie dévaluation. Ceux qui manifestent - principalement la droite et l’extrême droite qui constituent une classe moyenne supérieure - vont voir leurs actifs se déprécier quasi instantanément. Largement de quoi à leur faire amèrement regretter d’avoir tourné le dos à la Russie.


      Objectivement, l’intérêt de l’Ukraine est vraiment de ne pas se fâcher avec la Russie, dont les perspectives de croissance sont autrement plus intéressantes que celles de l’Union Européenne. Et l’intérêt de l’UE est de laisser faire et surtout accompagner cet accord, et c’est justement ce qui fait réfléchir les Européens, au grand dam des Américains qui cherchent juste à nuire aux Russes. 

      • millesime 10 février 2014 19:16

        wesson, je n’aurais pas mieux dit, qui plus est nous avons des leaders politiques plutôt serviles à l’égard des Etats-Unis, aucun n’ayant le courage d’une protestation, voire d’une vulgarité à l’égard de cette Victoria Nuland (cela fait du bien de temps en temps.. !).
        http://millesime.over-blog.com


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2014 13:26

        à l’auteur,
        Si vous mettez en cause la géopolitique de l’ OTAN, vous allez être taxé de complotiste.... L’ OTAN intervient pour propager la démocratie, les bombes sont démocratiques, c’est écrit dessus comme le Port Salut, les drones itou, qu’on se le dise.

        C’est BHL qui s’en porte garant, c’est tout dire ! Il vient de faire un appel vibrant à l’ UE pour qu’elle intervienne en Ukraine.

        Comme sur tous les sujets, les Européens sont divisés, leurs approvisionnement en gaz et en pétrole russes, nécessitent de ne pas trop contrarier celui qui tient le robinet.

        J’aime beaucoup le dessin : la panade, c’est pas moi, c’est l’autre. Et qui est l’autre ? Je sais pas.

        Les USA, les Rosbifs et Fabius ont reculé en Syrie, pas seulement à cause du refus de la Russie à l’ ONU, mais à cause de l’impossibilité pour l’ US Navy de repérer les radars syriens : « Echec et Obamat en Syrie »
        En cause, le matériel russe de défense.
        Ils n’ont pas pu tirer une seul missile, échec et mat.

        Le « Poutine bashing » pouvait commencer.
        « Il n’y a de corruption qu’en Russie et dans ses pays satellites. »
        Aucune élection américaine ne donne lieu à de la corruption, promis juré !
        En France, non plus, aucune corruption, s’est sûr.

        Snowden leur est resté sur l’estomac, et provoque aux USA une crise majeure.
        Les occidentaux, qui écoutent les communications du monde entier, prennent Poutine pour un demeuré.

        Ancien du KGB, Poutine fait comme eux.
        Il leur a balancé un missile, la veille de l’ouverture des jeux olympiques, avec l’enregistrement sur Youtube, des conversations sur l’interventionnisme des USA en Ukraine.

        Fallait voir la tête des journalistes mainstream ce jour là sur nos étranges lucarnes, pour annoncer la chose ! Que du bonheur !
        Heureusement pour eux, les intempéries noient rapidement le poisson.

        Dans cet analyse sur le Barhein, dont les médias parlent peu, Asselineau explique aussi le financement d’ OTPOR, taille un portrait à la Baronne « Diplomate en Chef de L’UE », et à la soumission de Hollande aux USA. 


        • paul 10 février 2014 17:47

          Excellent article qui montre la mise en œuvre du concept « Smart power » ou stratégie fugitive, évolution de la guerre froide qui utilisait le « Stay behind » en Europe vers 1948, coordonné par l’Otan . Rien de changé .
          Avec nos benêts au gouvernement, les US ont de bons alliés, ou plutôt des complices .
          Malgré la propagande alimentée par les médias sur les bienfaits de l’Europe et de son futur traité transatlantique, les peuples s’intéressent aux BRICS en tant que contre- pouvoirs . Et donc vers la Russie qui défend sa sphère d’influence .


          • Dany romantique 11 février 2014 06:17

            Parlons de la propagande occidentale et française. Il fait -être aveugle pour ne pas voir qu’il y un lien historique ancestral entre :

            N.Y.-Berlin-Paris-Londres et ...Davos

            L’obsession de l’axe « du mal » mis en avant de façon réitérée, doctrine parano comme dénoncé dans l’article de façon ciselée sur 50 ans de guerre froide devenue guerre chaude. 
            Curieux que les ennemis de l’Amérique et d’Israël soient automatiquement les ennemis désignés de l’alliance atlantique/Otan, à savoir :
            -La Russie
            -La Chine
            -L’Iran
            -La Corée (du nord ?...)
            - Cuba
            -Venezuela
            -Salvador
            bref tous ceux qui contrarient l’empire américano-sioniste des banques et des puissantes majores économiques qui exploitent le travail des enfants et des femmes en Asie ainsi que des sans papiers sous payés car (irréguliers) en europe et dans les pays du golf persique pour l’échange$ contre ressources, au bénéfice du patronat mondialisé nomadiste apatride. 
            Au passage combien y a t-il de pays sous embargo dans la liste pré-cité ??
            hum à part la Chine (y a bon les achats en bon du trésor américain) à part la Russie ( on oserait pas « quand même ! » comme dirait Vals..) sachant que militairement la Russie à de quoi répondre. On verra d’ailleurs les limites du soulèvement en Ukraine si Poutine sort les griffes avec un petit coup de Vodka dans le nez...
            En attendant je suis sidéré qu’une chaîne comme ARTE, présentée comme « culurelle » soit passée (dans son message de 28 mn du soir à 20h) aussi complètement sous la domination des lobby libéral /libertaire ceci sans vergogne, critiquant tantôt l’ampleur des J.O. de Stochi, nid des oligarques et de l’ex KGB, etc...tantôt le « dictateur » Poutine qui ne veut pas du mariage homo -hum c’est pas bien ça d’être comme ça...non. Et puis vous vous rendez compte Hollande ne va pas à la cérémonie donc bravo, il a des c...notre président non ?! 

            Toujours la parano américaine de type Mac Carthy 1953 « non révisée » de la plus pure tradition anti-communiste primaire et secondaire, voir tertiaire à présent. 
            Il ne manque plus que voir et revoir « Homeland »sur Canal pour voir -de façon subliminale- quels sont nos ennemis si desfois on avait un doute...


            • Lecrabe 12 février 2014 22:23

              Juste pour réagir sur ARTE.
              Cette chaîne nous produit régulièrement le pire comme le meilleur et personnellement, je n’ai toujours pas compris le sens de cette ligne éditoriale confuse. Peut-être un moyen de paraître crédible aux yeux des contestataires (en produisant des documentaires plutôt subversifs) pour mieux poser les gardes-fous du système (adhésion et soutient inconditionnel à l’ue) ?

              En définitive, je dois tout de même reconnaître que ce savant mélange des genres lui réussi plutôt bien.
              Mais il vous suffira de regarder qui « tient » ARTE pour, à tout le moins, rester vigilant quand vous regardez cette chaîne.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 2014 08:06

              Dany,
              Pour que vos théories tiennent la route, il faudrait que vous ayez les preuves que les milliers d’entreprises US, qui profitent des interventions du Pentagone et de la CIA, dans le monde, sont toutes dirigées par des Juifs.

              Ce dont on se fout royalement et qui ne débouche sur aucune stratégie politique.

              Le problème n’est pas de connaître la religion de ceux qui tirent les ficelles, mais de couper les ficelles, même si elles sont tenues par des bouddhistes, des athées, ou des catholiques...

              John Perkins explique comment la finance et les entreprises US font pour ruiner les pays. « Confessions d’un assassin financier » , il ne parle jamais de religion, mais de stratégie.

              La question politique est : comment couper les ficelles ?

              La réponse de l’ UPR est la souveraineté, en sortant de l’ UE.
              Rendre la parole et la démocratie aux Français, interdire les lobbies, interdire tout transfert de souveraineté, et contrôler le financement des Think Thank.

              Si vous avez mieux à proposer, n’hésitez pas.


               


              • howahkan howahkan Hotah 11 février 2014 08:49

                Dans l’immédiat, les apparences jouent , pour moi, en la faveur de Asselineau...avant de proposer des solutions il va essayer de cerner les problèmes plus à fond , les racines quand à l’économie etc etc...que ce soit a titre personnel ou a titre global collectif ceci est intelligent, c’est d’ailleurs la seule option, on comprend en profondeur , les solutions apparaissent alors quasiment toutes seules...mais ne vous y méprenez pas, les solutions à ce problème qui ne date pas d’hier mais qui a environ 5000 ans, ne seront pas le fait d’un homme miraculeux, la croyance qu’un homme miraculeux va tout faire confine à la betise religeuse organisée et manipulée par les financiers( le sujet dit spirituel reste un vrai sujet donc, mais devient le fait de chacun par lui même)

                la société telle qu’elle est, ou elle devient totalitaire pour survivre, là elle n’a plus le choix maintenant, ou elle explose ce qui remets en cause notre train de vie journalier basé sur le colonialisme prédateur violent.......

                d’une manière ou d’une autre la vie occidentale actuelle est finie, moi d’abord doit céder la place a l’intelligence qui est nous tous ensemble....

                si Asselineau va dans ce sens, alors bien que n’ayant aucune confiance dans un politique, je pourrais alors le considérer comme une transition tres valable sur ces sujets et le soutenir....en dehors de lui il n’y a de toutes façons que des partis oligarchiques,......

                bien sur le problème concerne aussi et avant toute chose chacun...mais les occidentaux et tout ceux qui ont adopté cette vie de MOI D"ABORD ET MOI SEULEMENT SI JE PEUX en général sont totalement largués sur le sujet de base qui est moi vis a vis de moi....

                cette société est avant une construction mentale humaine....X par 7 milliards nous dit on, mais a ce jours je ne crois plus aucune info officielle , tout est faux....sauf ce qu’il faut chercher ...


              • Dany romantique 11 février 2014 09:59

                Fifi,

                Le mieux serait que vous vous contentiez de réagir sur l’article de l’auteur et non pas sur les diverses opinions du forum. C’est nul de prétendre régenter les avis et opinions données ne vous en chagrine. Mon commentaire je persiste et je signe. Le votre je m’en tape. 
                Laissez respirez la démocratie ça vous laissera l’esprit libre pour votre propre critique ; y a déjà du boulot car on n’est jamais sûr qu’elle intéresse beaucoup de monde. 
                Bien reçu ?  

              • howahkan howahkan Hotah 11 février 2014 10:24

                fifi donc Asselineau ne veut pas aller , pour moi, sur le terrain du sionisme mondialisé.....qui semble dominer le monde, car derriere il n’est pas impossible qu’il y ait autre chose de non perçu du tout pour le moment, comme une mafia mondiale en fait qui va au delà du sionisme, sionisme qui pourrait alors être le fusible qui va péter, cela dit le pouvoir sioniste reste incontestable comme il l’a été aussi en Russie,hélas pour eux, avec les bolcheviques de lev bronstein dit Trotski ....le pouvoir mondial n’est peut être pas que Israël et le sionisme,mais ratisserait beaucoup plus large ......je laisse juste la porte ouverte..après tout fifi et dany comme moi et donc nous tous la majorité paisible , devrions peut être nous entendre sur l’essentiel qui est une vie juste et paisible sans aucune guerre de profit.. smiley ni violence lié a la compétition de mettre « moi » en avant qui elimine et tue..alors que ca nous est vendu comme la seule facon de vivre ensemble..ce qui fait bien sur la joie sans cesse renouvelée de la mafia financiere mondiale..


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 février 2014 19:56


                Heureusement que l’ histoire a enseigné à Asselineau, que les Français ont toujours su s’unir dans l’adversité, et qu’il est plus optimiste que vous sur leur intelligence...

                A vous lire, il vaut mieux se suicider tout de suite !

                Pour ça, on a déjà tous les Mamamouchis européens, qui nous prennent eux , pour des buses, et organisent consciencieusement le suicide de nos économies, de nos finances, et de nos Sociétés...

                Considérer que le peuple est intelligent n’est visiblement pas partagé par Viviane Reding (jamais élue par personne), Vice Présidente de la Commission européenne.

                Elle vient d’expliquer aux Anglais, qui veulent sortir de l’ UE, qu’il faut soigneusement éviter de demander l’avis des citoyens :
                « Ils sont trop ignorants des choses de l’ UE »

                La dictature européenne est en marche : l’UE pour les peuples, mais sans les peuples !

                Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu : « Circus politicus », enquête sur l’ UE et la perte du contrôle des citoyens sur les décisions.


              • thepouet 12 février 2014 06:28

                Fifi :

                ’’ La question politique est : comment couper les ficelles ?

                La réponse de l’ UPR est la souveraineté, en sortant de l’ UE.
                Rendre la parole et la démocratie aux Français, interdire les lobbies, interdire tout transfert de souveraineté, et contrôler le financement des Think Thank.

                Si vous avez mieux à proposer, n’hésitez pas.’’

                Naturlich, of corse etc. Parfait !

                Bon, et la suite de l’histoire ?

                Les nations retrouvent leur souveraineté.

                Le peuple décide, yes, enfin !

                Eh ben il fait quoi ? Quelle finalité est-elle formulée à l’UPR ?

                Le peuple, s’il réfléchit, il fait Glass Steagall, M’ssieur ( séparation bancaire stricte et mise en faillite ordonnée de la pyramide de Ponzi dont ne parle pas trop Asselineau et qui EST le système ), ceci afin de rétablir un système de crédit ( Hamilton )

                fifi, si tu as mieux à proposer, n’hésite pas. !

                Ce qui est important n’est pas exactement que le peuple ou le roi commande.

                Ce qui est important d’abord, c’est que les décisions et surtout les règles du jeu soient justes.et inspirées.


              • Lecrabe 12 février 2014 23:02

                Tiens, un royaliste. On n’en croise plus tant que ça.
                Aujourd’hui les gens de basse extraction s’accordent quand même à dire que l’important, c’est le droit des peuples à disposer d’eux-même, plutôt qu’être à la disposition de tyrans et autres ploutocrates, aussi justes et inspirés soient-ils.


              • sirocco sirocco 11 février 2014 14:04

                "Ces mêmes médias s’indignent également des lois liberticides prises par le gouvernement ukrainien alors que certaines figurent dans notre propre législation comme l’interdiction du port de masque ou cagoules ou la complicité de délit en bande organisée.« 

                Oui. Nos »journalistes", qui traînent dans le caniveau la déontologie de la profession, affichent jour après jour leur totale absence d’objectivité et leur refus de se livrer à la moindre analyse, pour se consacrer exclusivement à la propagande sur tous les sujets concernant la Russie et les pays honnis de l’Empire.

                Voici un autre exemple de leur servitude. Il y a 3 ou 4 semaines, nos merdias se sont offusquée en choeur (et en images) des quelques morts et blessés relevés dans les émeutes en Ukraine. Mais à la même époque, la répression des manifestations pro-Morsi en Egypte s’était soldée par une quarantaine de morts en une seule journée. Les chaînes françaises n’ont pas parlé de cette hécatombe. Seule ARTEl-Aviv l’a évoquée rapidement dans un journal du soir, avec un ton d’allégresse dans la voix de la présentatrice.

                Pourquoi la répression sanglante des protestataires égyptiens (ou bahreïnis, c’est la même chose...) laisse-t-elle nos merdias de marbre ? Parce que la junte militaire en place au Caire - elle rappelle les sombres périodes des Colonels en Grèce ou au Brésil - a pris le pouvoir grâce aux USA qui, en cela, ont cherché à satisfaire leur allié Israël, lequel voulait être tranquillisé sur sa frontière sud-ouest. Et parce que nos merdias n’aboient que pour ce qui ne plaît pas à l’Empire : tout le reste leur convient parfaitement.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 février 2014 07:17

                  Bonjour Redrock,

                  ’’ Il semblerait d’ailleurs que les USA et l’UE n’aient pas tout à fait la même analyse comme le laisse entendre le « fuck UE » de l’ambassadrice américaine. ’’
                  — fin de citation —

                  Quel est la suite du ’’ fuck UE ’’ de Victoria Nuland ?

                  Curieusement, les médias (occidentaux) oublient de citer la suite de ce même enregistrement Youtube où une diplomate allemande de haut rang se confie à l’ambassadeur UE en Ukraine. Cet enregistrement confirme la manipulation de l’opposition ukrainienne qui porte à bout de bras le drapeau étoilé. Ces conversations indiscrètes laissent imaginer la vaste manipulation d’intérêts non européens sur nos pays soumis au diktat bruxellois, sur comment l’Union européenne a été ficelée. source

                  Les drapeaux européens agités à Kiev étaient trop décalés par rapport aux habitants de l’UE qui, eux, veulent retrouver leur état souverain en agitant leurs drapeaux nationaux après avoir mis le drapeau européen au placard.
                  source
                  Merci à Victoria Nuland qui nous invite à dire Basta à l’Union européenne, aux États-Unis d’Europe et aux États-Unis ! source

                  On parle moins de la suite .... d’une diplomate allemande de haut niveau, Helga Schmid, qui parle à Jan Tombinski, l’ambassadeur EU en Ukraine.

                  Oui, fuck EU ! disait t-elle !

                  http://french.ruvr.ru/2014_02_12/Ukraine-le-grossier-aveu-de-Victoria-Nuland-4998/

                  «  je voulais te révéler quelque chose de confidentiel. Les Américains se plaignent que nous soyons trop mous et exigent que nous réagissions plus durement par des sanctions. J’ai parlé à Cathy (Catherine Ashton).Elle est sur la même ligne que moi et toi. On doit le faire mais le préparer de manière très intelligente. Actuellement nous agissons durement au sujet de Bulatov (l’Ukrainien retrouvé torturé où certains pensent à une mise en scène).Nous allons dans cette direction mais sans l’ébruiter. Je souhaite protéger Cathy.De la part des Américains, c’est injuste de dire ça de nous ». Puis l’ambassadeur termine par « je viens juste de recevoir une autre offre de l’opposition ».

                  Helga Schmid est Secrétaire générale adjointe du Service Européen d’Action extérieure (SEAE*) dont la chef, Catherine Ashton, est la Haute représentante est également vice-présidente de la Commission européenne et présidente du Conseil « Affaires étrangères ». Le SEAE est loin, comme il le prétend sur son site, d’être un organe autonome.

                  La perte de pouvoir des parlements nationaux pour la gestion des crises internationales et nationales est plus que jamais évidente avec la collusion des États-Unis et de Bruxelles dans la crise ukrainienne. Oui, nous devons dire « fuck EU » à sa construction qui n’est pas basée sur le libre choix des peuples européens mais sur une réalisation d’intérêts américains.

                  --------

                  L’UPR se présente aux élections européennes le dimanche 25 mai 2014

                  Programme de Libération Nationale - UPR

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès