Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Délégation française en Libye : Voyage de pieds nickelés ou diplomatie bis (...)

Délégation française en Libye : Voyage de pieds nickelés ou diplomatie bis ?

On se borne, au Ministère des affaires étrangères à qualifier le voyage en Lybie à l’invitation de la fille de Khadafi de 4 élus ou anciens élus, de : « déplacements privés  ». Du moins pour l'instant ?

Au de là de l'intervention humanitaire de départ, la guerre en Lybie est devenue, quoi que puisse en dire le Président et le gouvernement un bourbier coûteux. Et même si BHL notre philosophe belliciste affirme régulièrement qu'il s'agit d'une question de jours, force est de constater comme l'écrit El Watan que : «  Des milieux politiques commencent, du moins, à s’interroger sérieusement sur son efficacité, sa légitimité et ses objectifs (...) »

El Watan qui évoque les : « Quatre anciens députés européens - trois Français et un Britannique - se sont rendus du 4 au 7 août à Tripoli, où ils ont eu des contacts avec des responsables du régime de Mouammar Kadhafi (...) » La délégation française était constituée de : l’ex-député européen radical de gauche Michel Scarbonchi, l’ancien maire de Montélimar (Drôme) et président du Parti radical valoisien, Thierry Cornillet et Margie Sudre, UMP, qui préside aujourd’hui un établissement officiel lié aux marchés publics sur l’île de la Réunion.

Députés qui affirment : « Comment ne pas s’interroger sur une intervention militaire initialement légitime, sous l’égide de l’ONU, pour neutraliser le ciel libyen et protéger les populations civiles de Benghazi et constater qu’elle a perdu ensuite de sa neutralité et de sa raison originelle ? » et « (...) préconisent la tenue à Paris d’une : « commission préparatoire au dialogue inter-libyen réunissant, sous l’égide de l’ONU et de l’Union africaine, les représentants de l’OTAN, de l’Union européenne, des autorités de Tripoli et du CNT »

Quelle est la réaction du gouvernement à cette initiative ?

On peut en lire une, émanant du Ministère des Affaires étrangères, datée du 10 août 2001, publiée sur le site de l'organisation de la presse Africaine

« Question – Quelle est votre réaction au voyage en Lybie de 4 élus ou anciens élus dont Margie Sudre, ancienne député européen, à l’invitation de la fille de M. Khadafi, Aïcha ? Considérez-vous que cela va à l’encontre de la politique actuelle de la France en Lybie ? Etiez-vous au courant de cette visite ?

Réponse – Je n’ai pas de commentaire à faire sur les déplacements privés d’élus locaux ou de citoyens français. Vous connaissez la position très claire des autorités françaises vis-à-vis du régime de Tripoli, telle qu’exprimée par le président de la République et le ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes »

A première vue, on pourrait rapprocher cette initiative de celle du député UMP Didier Julia : chantre du régime de Saddam Hussein, qui s'était, au côté de Phillippe Brett, autoproclamé négociateur en 2004 dans l'affaire de l'enlèvement en Irak des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot.

Car la manipulation semble évidente comme l'expliquait Clicanoo : « (...) l’ONG libyenne qui a contacté les élus serait discrètement sponsorisée par Aïcha Kadhafi, fille unique du colonel, avocate et présidente de l’ONG Wa Atassimou (...) »

Mais ne donnerait-elle pas des idées au gouvernement français qui, préoccupé par sa note AAA, se doit de trouver des pistes d'économies budgétaires rapides ?

N'apprendrons nous pas dans quelques temps que, le gouvernement propose comme le préconisent les élus voyageurs, la tenue d'une : « commission préparatoire au dialogue inter-libyen réunissant, sous l’égide de l’ONU et de l’Union africaine, les représentants de l’OTAN, de l’Union européenne, des autorités de Tripoli et du CNT » ?

Car, pour être clair, en juin, ministère de la Défense reconnaissait que la guerre en Lybie avait coûté 87 millions d'euros. Les Echos indiquaient à ce sujet que : « (...) A ce rythme, la facture de l'opération Harmattan pourrait atteindre 200 millions, si la guerre devait durer six mois, ou 400 millions si elle n'était pas finie en mars 2012 (...) »

Alors, voyage de pieds nickelés ou diplomatie bis ? Ce sont probablement les réactions des agences de notation et les marchés financiers à l'annonce de la teneur du budget de rigueur 2012 de la France qui nous le diront.

Crédit photo
Jet Art


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • BONNE REPONSE...LES PIEDS NICKELES VENDEURS D’ ARMES..PAR

    TAKIEDINE..COPE..OLIER...


    • kalon 12 août 2011 13:14

      Vous avez raison, ne traiter ces criminels de guerre que de « pieds nikellés » me semble faible également !


      • Emmanuel Aguéra LeManu 12 août 2011 14:50

        Bravo à ces apporteurs de paix. Même si ça ne sert à rien, on verra bien, ils l’auront fait et il le fallait.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 12 août 2011 14:50

          Et fuck le reste.


        • kalon 12 août 2011 20:16

          Il existe tellement d« élus » corrompus que l’ensemble de la « profession » mérite d’étre suspectée !
          Ainsi, si les « corrompus » ont crée leur propre réalité car incapable de gérer la notre, l’humanité a conserver sa réalité.


        • OMAR 12 août 2011 20:45

          Omar 33

          Tous les moyens sont devenus bons, pourvu que Kadafou s’en aille.

          Et si la diplomatie paralllele réussit, bof... Sarko trouvera toujours quelque chose pour affirmer sa victoire personnelle dans le départ du Colonel lybien.

          Pathétique....


          • bigglop bigglop 12 août 2011 21:52

            Bonjour,
            Patrick OLLIER devait être dans leurs bagages comme président du groupe de l’amitié franco-libyenne de l’Assemblée Nationale, avec ou sans MAM ?


              • chapoutier 13 août 2011 08:08

                bonjour
                je copie-colle un texte trouvé sur le net
                s’il est vrai... ?

                Un ex-agent de la CIA raconte…
                comment les terroristes de l’OTAN ont organisé la propagande contre la Libye avant de passer aux opérations terroristes de bombardements des civils.

                Mercredi 10 août 2011

                L’OTAN a créé une propagande concernant la Libye pour justifier sa « guerre humanitaire » contre le gouvernement de Mouammar Kadhafi. Jusqu’à présent, l’OTAN a réussi en grande partie parce que les citoyens ordinaires à travers le monde n’ont pas accès aux informations directes sur lesquelles fonder leurs propres opinions.

                En tant qu’ancien agent de la CIA ayant couvert la Libye auprès des Nations Unies de 1995 à 2003 durant les négociations pour le procès de Lockerbie, je suis obligée de passer outre la propagande afin d’examiner les preuves factuelles.

                Répondant à de nombreuses demandes, je partage des preuves de première main que je reçois tous les jours de sources provenant de l’intérieur de Tripoli. Les vidéos viennent de réfugiés libyens, et sont recueillies par une commission d’enquête appelée « Les civils du monde pour la paix en Libye. »

                L’équipe d’enquête comprend des Européens, Africains, Américains et des avocats pour les droits de l’homme internationaux , qui préparent les allégations de crimes de guerre contre l’OTAN. À en juger par ces vidéos, les dommages financiers que l’OTAN sera tenu de payer à la Libye devraient être prodigieux, en effet.

                Surtout, il est clair que l’OTAN a grossièrement déformé ses arguments aux Nations Unies, afin de justifier une action militaire. La Grande-Bretagne et la France se sont basées sur de mauvais renseignements provenant de sources peu fiables, afin d’obtenir plus de pouvoir grâce au conflit.

                Une enquête plus attentive montre que ce sont les rebelles soutenus par OTAN qui sont coupables d’atrocités, et absolument pas les soldats de Kadhafi.

                Il faut lancer des sanctions, et que l’OTAN place ses forces militaires aux côtés de Kadhafi dans la défense du peuple libyen.

                « Never play truth or dare with a spy »

                Les vidéos dépeignent des atrocités épouvantables. Il y a deux raisons importantes pour lesquelles les rebelles de l’OTAN ont pu commettre ces actes. Premièrement, en commettant des crimes de guerre, les rebelles de l’OTAN ont déployé une stratégie de panique et provoquent la confusion dans la rue, où ils doivent contrôler les gens.

                Ils ont terrifié les opposants pour mieux les soumettre. Les Libyens ordinaires peuvent voir de leurs propres yeux que les rebelles libyens sont tout puissants, et comme ils ont le soutien de l’OTAN, les pro-Kadhafi loyalistes feraient mieux de se taire ou ils devront faire face a de terribles conséquences.

                En même temps, les rebelles libyens ont découvert un moyen de faire réagir l’OTAN, et de démarrer la « guerre humanitaire ». Apparemment, le monde est censé croire que le gouvernement de Kadhafi, qui n’a pas d’antécédents d’avoir attaqué son propre peuple en 41 ans de règne, est soudainement coupable des infractions les plus hideuses.

                Ceux d’entre nous qui ont étudié de près la Libye ont d’autres avis. Historiquement, Kadhafi a par le passé été si tenace et protecteur envers son peuple qu’il a refusé de livrer deux hommes libyens pour le procès de Lockerbie, malgré des années de sanctions de l’ONU.

                Kadhafi savait que ces hommes étaient innocents, et qu’ils n auraient pas obtenu un traitement équitable devant la Cour. Bref, Lockerbie a été une opération false flag pour couvrir un voyou de la CIA impliqué dans un trafic d’héroïne de la vallée de la Bekaa au Liban, lors de la prise d’otage de Terry Anderson.

                Une équipe conjointe de la CIA, du FBI et des enquêteurs de la Defense Intelligence étaient sur le vol Pan Am 103 ce jour-là, en direction de Washington pour y dénoncer la corruption, lorsque l’avion a explosé au dessus de Lockerbie, en Écosse. La Libye a été étiquetée comme bouc émissaire, mais comme pour le 9/11, la vérité a refusé de mourir. Et Kadhafi a refusé de faire marche arrière. Il se tenait aux côtés de son peuple, malgré les pressions internationales pour le punir.

                D’ailleurs, Kadhafi avait vu juste. Dans un des épisodes les plus honteux de corruption jamais connus dans les tribunaux internationaux, les États-Unis ont soudoyé deux témoins au procès de Lockerbie avec 4 millions de dollars qui leur ont été versés.

                Après que les deux témoins se furent rétractés et eurent avoué les paiements, le seul libyien reconnu coupable de l’attentat contre le vol de la Pan Am 103, Abdelbasset Megrahi, a eu droit une « libération compassionnelle » de la prison écossaise en août 2009, apparemment pour qu’il puisse rentrer à la maison et y mourir du cancer.

                Les actions de Kadhafi révèlent beaucoup de choses sur son caractère. En tant que leader, a-t-il jeter son peuple à des loups ? Ou l’a t-il abandonné pour des raisons pratiques ? Notoirement pas. Il revendique le peuple libyen comme le sien. Il le protège, peu importe ce que ça lui coûte.

                Ces vidéos nous ramènent à la réalité. Ironiquement, en affirmant que ce sont les forces de Kadhafi qui sont responsables des crimes de viols spécifiquement, l’OTAN a fait une admission flagrante que des crimes de guerre existent ont bien cours à l’intérieur de la Libye.

                Les Unes des médias selon lesquelles Kadhafi aurait donné du Viagra a ses soldats pour les assister dans leur frénésie de viols de femmes ont très bien joué sur CNN. Cependant, l’ancien congressiste Cynthia McKinney a déterminé que le seul acheteur majeur de Viagra à destination de la Libye était le gouvernement américain lui-même, qui a remis les petites pilules bleues à des soldats rebelles âgés pour les stimuler pour la bataille.

                À en juger par les témoignages de viols qui parviennent de Libye, la stratégie américaine a réussi de la façon la plus tragique.

                Les mauvais garçons

                Ces vidéos ressemblent étrangement à Al-Qaïda, pour moi. Mais ne me prenez pas au mot. Regardez les preuves et décidez par vous-même.

                *Avertissement : ces vidéos sont crues et horribles. Elles sont visibles sur : obamaslibya.com et FederalJack.com, parce que son site est très bien sécurisé, et que cela demande beaucoup de courage pour dire la vérité au pouvoir.

                FederalJack ne reculera pas, et mettra à jour les vidéos sur obamaslibya.com dès qu’il recevra d’autres vidéos.

                -La première vidéo montre un rebelle libyen décapitant un soldat libyen. Si elle ressemble à l’Irak, eh bien c’est que le plus grand taux de combattants étrangers en Irak (ainsi qu’en Tchétchénie et en Afghanistan) venaient de l’Est de la Libye. Malheureusement pour l’OTAN, il n’y a pas moyen de nier que ces vidéos aient été tournées en Libye : les hommes parlent un dialecte arabe libyen reconnaissable à son accent particulier.

                -La deuxième vidéo montre des images horribles d’un rebelle libyen en train de dépecer la chair décomposée d’un soldat mort et la mettre de force dans les mains de prisonniers de guerre libyens alignés, qui sont obliges de la manger.

                -Une autre vidéo montre un groupe de rebelles en train de sodomiser un civil avec un pistolet.

                -Une autre montre une foule de rebelles pendant (pendaison) et décapitant un soldat libyen.

                -Une autre vidéo montre des agents de la CIA travaillant aux côtés des forces rebelles, en train de circuler dans des camions – preuve que les forces américaines sont déjà sur le terrain et participent activement aux atrocités.

                -Une autre vidéo montre plusieurs soldats libyens morts la gorge tranchée, couchés à l’arrière d’un camion. Les meurtres violent les Conventions de Genève, qui protègent les soldats ennemis après leur capture. Dans l’excitation, les rebelles de l’OTAN encouragent un témoin terrifié à filmer la boucherie et à proclamer que les forces de Kadhafi étaient les responsables. Par la suite, l’homme qui a filmé la vidéo a fui avec sa famille le bastion rebelle. Voilà comment la vidéo a atteint le groupe d’établissement des faits à Tripoli.

                Toutes les vidéos peuvent être consultées ici

                Note de Intel Hub Note : Ces vidéos, en particulier la décapitation, sont très dures à regarder et laissent une impression persistante. Je conseillerais de ne PAS regarder la vidéo de la décapitation.
                C’est tellement barbare que cela défie tout entendement. Comment l’OTAN a pu ne serait-ce qu’imaginer que ces rebelles puissent avoir un potentiel de leadership ?

                Le viol comme arme de guerre

                Pire que vous n’aviez pensé, n’est ce pas ? Notoirement, jusqu’à ce point, il est devenu évident que les rebelles utilisent le viol de guerre pour punir les familles pro-Kadhafi ou « neutres » qui n’embrassent pas automatiquement la cause rebelle.

                Dans la culture islamique, c’est toute la famille qui souffre de stigmates après un viol, c’est pourquoi elle est utilisée comme une sorte de punition collective.

                Actuellement, une équipe de femmes avocates des droits humains rencontrent les femmes qui ont été violées. Deux témoignages de viols et autres rapports de témoins oculaires sont fournis ici.

                Cependant ce ne sont pas les histoires les plus crues. Le problème est répandu sur des centaines de kms, à travers les checkpoints et les bombes. Pour vous expliquer, a partir du 22 Juin, des chercheurs non gouvernementaux ont parcouru 300 kms pour réaliser une vidéo d’un garçon qui a été castré et a eu les deux yeux arrachés par les rebelles de l’OTAN, comme punition pour avoir refusé de rejoindre leur unité paramilitaire.

                Une autre vidéo recueillie provient d’un père qui décrit l’enlèvement de sa fille vierge issue d’une famille pro-Kadhafi. Après l’avoir traînée hors de la maison sous la menace des armes et emmenée à une «  fête de viol » pour un viol collectif nocturne brutal, les rebelles de l’OTAN ont coupé ses seins avec un couteau, et elle a saigné à mort.

                Les enquêteurs des droits de l’homme sont en attente d’interviewer une femme libyenne de Zawia qui a survécu à un viol collectif brutal après avoir eu les seins. Horrifiés, les badauds l’ont sauvée, l’empêchant ainsi de saigner à mort, après que les rebelles excités se sont enfuis en tirant des coups de feu en l’air.

                Elle a été hospitalisée, mais elle est encore en trop mauvais état physique et moral pour supporter un entretien. Les avocat internationaux des droits de l’homme patientent.

                Nous cherchons d’urgence de l’aide américaine pour que cette femme libyenne puisse subir une chirurgie reconstructive aux États-Unis ou en Europe.

                Le 19 Juin, des soldats de Kadhafi se battant pour la ville de Misurata ont secouru une autre survivante d’un viol.
                La jeune femme avait été enlevée et retenue en otage pendant 20 jours. Les Rebelles l’ont violée chaque jour, à tour de rôle, sans arrêt, jusqu’au jour ou les forces de Kadhafi sont passées à travers leurs lignes et lui ont sauvé la vie.
                Voilà pour la mission humanitaire de l’OTAN. Il est clair que l’OTAN a été grossièrement trompé, et devrait cesser immédiatement de protéger ces rebelles. Les impôts des États-Unis servent a la formation de nouveaux talibans afin d’intimider le peuple libyen et de le soumettre, pendant que l’Occident pille les richesses de la Libye.

                Mais l’OTAN a omis de prendre en compte l’esprit du peuple libyen. La Libye a un passé puissant et une tradition d’endurance dans la défense de sa souveraineté contre les envahisseurs étrangers. Les familles libyennes et les chefs tribaux sont déterminés à obtenir des dommages financiers de la part de tous les pays de l’OTAN et arabes qui soutiennent les rebelles.

                Tant que l’OTAN assurera la formation, les uniformes, les fusils d’assaut militaires, les jeeps et transports, les conseillers au sol et la puissance aérienne, l’OTAN sera forcée de prendre la responsabilité pour ces crimes. Les dommages financiers seront prélevés sur les fonds destinés aux citoyens de l’OTAN – pour l’éducation, les soins de santé, les pensions publiques, les universités, les routes, les ponts et tout le reste.

                Patrick Haseldine, un expert britannique en matière de conflit de la Libye avec l’OTAN, a estimé les dommages britanniques financiers actuels à 2,8 milliards de dollars.

                Tout cela soulève la question de savoir pourquoi les gouvernements de l’OTAN voudraient soutenir ces rebelles, en premier lieu ? En effet, nous devrions tous poser quelques questions importantes.

                Est-ce que le président Obama devrait dépenser l’argent fiscal américain durement gagné par la classe moyenne pour financer cette guerre ? Est-ce que l’Amérique doit entrainer les forces d’Al Qaïda ? Pendant que notre grande nation saigne ? Alors que les Américains peinent à trouver des emplois et luttent contre les saisies immobilières  ? Sachant que nos soldats sont épuisés par deux autres guerres et luttent contre d’autres forces rebelles d’Al-Qaïda en Irak et en Afghanistan ?

                Et pourquoi au juste l’Amérique devrait soutenir l’OTAN, tout cela pour que les Britanniques et les Français puissent revivre leurs jours de gloire de l’Empire ? Est-ce que cela vaut la peine de risquer notre Empire et notre prospérité ? Vraiment ?

                Ces vidéos montrent une vérité toute différente. La CIA ne va certainement pas apprécier que je les divulgue. Mais les bons services de renseignement sont censés délivrer une honnêteté brutale. Nous ne sommes pas censés cacher les sales vérités. Nous sommes censés obtenir des informations dont les dirigeants – et les communautés – ont de toute urgence besoin pour faire des choix plus informés en termes de politiques. Il se trouve que ces informations et renseignements sont très, très moches. Mais j’aurais tort de vous les épargner.

                En ma qualité d’ancien agent américain, je pense que les États-Unis doivent rompre les liens avec les rebelles libyens et stopper leur financement immédiatement.

                Vous pouvez décider par vous-même.

                Susan Lindauer a travaillé dans la lutte contre le terrorisme en Libye, et a couvert l’Irak, l’Égypte, le Yémen, la Syrie et la Malaisie à l’ONU. Son équipe a sonné l’alerte avant les attentats du 9 /11. Elle est l’auteur d’Extreme Prejudice : The Terrifying Story of the Patriot Act and the Cover Ups of 9/11 and Iraq : The Ultimate Conspiracy to Silence Truth [Extrême Préjudice : L’histoire terrifiante du Patriot Act et le Cover Ups de 9/11 et en Irak : l’ultime conspiration pour étouffer la vérité

                afrohistorama.over-blog.com


                • JL JL 13 août 2011 09:08

                  Merci Chapoutier pour ce copié-collé.

                  Je crois que les preuves abondent que le régime de Kadhafi n’est que présumé coupable devant ses accusateurs ; Kadhafi est présumé innocent aux yeux de l’opinion publique et le doute devant profiter à l’accusé, et ceux qui ont entrepris de le punir unilatéralement sont les véritables agresseurs, et à ce titre, sont coupables ; et le premier d’entre eux qui nous concerne, c’est Nicolas Sarkozy et son gouvernement.


                • latortue latortue 13 août 2011 19:37

                  désolé jl le premier coupable dans cette affaire avant Sarkozy qui n’a été qu’un mouton de panurge ,c’est BHL qui en plus se permet de se faire protéger par la police Française et nos impôts tellement il a la trouille de sa position sur la libye .Ce type est infecte et sans lui il n’y aurait pas eu de guerre en Libye.


                • JL JL 13 août 2011 19:40

                  latortue,

                  je vous laisse la responsabilité de dire que ce n’est pas Sarkozy mais BHL qui décide des objectifs de guerre de la France !

                   smiley


                • chapoutier 14 août 2011 10:48

                  info
                  Dans un entretien accordé à la fin du mois dernier au journal France Soir, M. Bonnet n’avait pas hésité à qualifier la politique de Sarkzoy en Libye, de « grand n’importe quoi » qui mène au désastre et casse un « verrou contre Al-Qaïda et l’immigration clandestine ». L’ancien patron de la DST française, Yves Bonnet, avait mis aussi en garde contre la « tour de Babel » du CNT libyen. Derrière des personnes avenantes se cachent d’anciens hommes du régime et, pire selon lui, des islamistes. Cette thèse est notamment soutenue par une mission d’experts, organisée par le Centre international de recherche et d’études sur le terrorisme et d’aide aux victimes du terrorisme (CIRET-AVT) et le Centre français de recherche sur le Renseignement (CF2R), qui s’est rendue au mois de juin en Libye.


                  • vinvin 18 août 2011 02:13

                    (@L’ AUTEUR).


                    Magnifique photo.

                    Seulement vous savez qu’ il y a beaucoup de soucis en france, ( gens SDF, gens vivant en Dessous du seul de pauvreté, gens hyper endétés, etc, etc..

                    Les prix exorbitant dans les commerces, les salaires et pensions qui diminuent au leu d’ augmentés, etc, etc....

                    Et cet espèce d’ enculé de SARKO nous fait une guerre avec la LIBYE ?

                    Savez-vous combien coûte les heures de vol de ses avions coté carburant, prix du pilote, etc... ?

                    Savez-vous combien de missiles placés sous les ailles de ses appareils coûtes chacune ?

                    Plus de 50.000 euros par missiles ! Alors lorsque l’ on sait que le pris d’ un missiles coûte trois fois plus cher que la « Bicoque » qu’ il va détruite est lancé, c’ est hallucinant de conneries !

                    Alors qu’ ici en france il y a des gens au chômage, des mal mal logés, (ou pas logés du tout,) qu’ il y a des gens qui on des difficulté pour se soignés, etc, cela me donne envie de dégueuler.

                    On m’ a refuser la prise en charge a cent pour cent pour mon handicap de naissance, et a coté de cela on accorde le CMU aux étrangés.

                    Alors je ne sais pas pour qui vous allez voter en 2012, mais je pense que vous devinerez sans peine pour qui MOI je vais voter.

                    Après, la Libye, je m’ en fout, c’ est une connerie politique avec interrets pétroliers, ou autres....

                    Mais de toute façon en ce qui concerne la dictature, Kadafy n’ est pas pire que Sarko. Et puis Sarko a bien reçu Kadafy a une certaine époque en France ou l’ autre con avait planté sa Tante ?

                    Donc, c’ est a cette époque nos deux enculés s’ entendaient bien, n’ est-ce pas ?



                    A Méditer !...................................................................... ................................





                    VINVIN.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès