Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Demain, la guerre ?

Demain, la guerre ?

On croyait avec la chute du communisme en arriver à une paix mondiale : on en est loin. Aujourd’hui, après les déclarations de Bernard Kouchner, tous les regards se portent vers l’Iran, même si l’Iran n’est pas la seule zone de tensions du monde. Devons-nous donc nous préparer au pire, la guerre ? Et surtout, quelle guerre ?

Déjà, le XXe siècle devait être celui de la paix dans le monde. Après les bilans de 1918 et 1945, on a constaté que c’était plutôt mal parti.

L’emploi de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki, apothéose de l’horreur du dernier conflit mondial, a démontré où en étaient les recherches en armement de la puissance américaine. Dans les années qui ont suivi, le fait que l’URSS se dote à son tour de cette arme a fait réfléchir sur les conséquences d’un nouveau conflit mondial, tant pour l’un que pour l’autre des blocs en présence. Miraculeusement, et même si on est parfois passé très près, la "Guerre froide" s’est achevée sans conflit mondial.

En 1991, lorsque l’Union soviétique se disloque, on en arrive à un monde dirigé par les Etats-Unis, et par eux seuls. Cela va-t-il conduire à la paix ? Loin s’en faut.

Le 11 septembre 2001 est sans doute le premier jour du XXIe siècle historiquement parlant. La puissance des Etats-Unis est contestée, et elle l’est par un ennemi qui ne frappe pas comme les précédents.

Après l’effondrement du bloc soviétique, la zone principale de tensions internationales est bel et bien le Moyen-Orient, que l’on peut sans doute qualifier de la même appellation que les Balkans en 1914 : une poudrière. N’oublions pas qu’en 1914 c’est une étincelle qui a mis le feu aux poudres.

Quels sont les enjeux du Moyen-Orient pour nous ? Il y en a au moins un, et un énorme : l’or noir. Mais à coté de ces puits, il y a des régimes qui ne plaisent pas forcément à Washington. Tout oppose en effet le Moyen-Orient à notre civilisation : la religion, souvent aussi le régime... et par conséquent une défiance réciproque.

Et puis, au milieu... Israël, l’Etat juif au milieu des Etats voisins. Ces Etats n’ont pas vraiment apprécié l’implantation d’Israël en Palestine, et ont tout fait pour les repousser. Aujourd’hui, ceux que l’on nomme négationnistes vont jusqu’à dire que le génocide juif n’est qu’une invention occidentale pour une invasion israélienne du Moyen-Orient. Et qui renie une guerre ou un génocide va au-devant d’en vivre un nouveau, c’est dire si l’attitude négationniste est alarmante, alors qu’avec le temps les voix des témoins de la dernière guerre vont progressivement s’effacer.

Il faut dire qu’Israël rend bien à ses voisins leur hostilité : politique expansionniste et interventions militaires, puis non-acceptation de l’existence d’un Etat arabe en Israël, peuvent autant lui être reprochées.

En 2006, la crise libanaise a bien failli déstabiliser durablement tout le Moyen-Orient. La Syrie et l’Iran étaient très près d’intervenir.

L’Iran, justement : son régime islamiste et ses propos anti-israéliens sont inquiétants... Surtout si ce pays, l’une des principales puissances locales, se dote de l’arme atomique. La recherche-t-il pour une simple politique de dissuasion ou pour faire son "ménage" dans la région ? La réponse est impossible à prévoir pour l’heure.

Les Etats-Unis profitent de leur puissance militaire pour tenter de faire leur ordre à eux à l’autre bout du monde. Il est compréhensible qu’ils aient envahi l’Afghanistan en 2001 après les attentats du 11 septembre. Mais leur intervention en Irak était sans doute moins légitime : soit, un dictateur que Bush père n’avait pas réussi à attraper, mais pas la moindre arme de destruction massive, motif du voyage des soldats américains. Seulement... du pétrole !

Quand Bagdad et Kaboul étaient à genoux devant George Bush, celui-ci se félicitait de ses interventions et envisageait déjà de nouvelles conquêtes. Mais on ne peut faire taire un peuple, et à présent Irak et Afghanistan sont des champs de bataille. Les attentats continueront à se multiplier si les Américains restent, ou ces pays basculeront dans un chaos que seules des révolutions islamistes pourront surmonter. Ce qui n’était pas l’objectif. Alors faut-il pour les Américains rester ou partir ? Et puis, à quoi bon créer le chaos ailleurs ?

Va-t-on vers d’autres interventions, et risquons-nous une guerre atomique ? On ne peut ainsi deviner ce qui attend le Moyen-Orient pour les années à venir, mais il y a des raisons de s’inquiéter. D’autant plus que les tensions ne sont pas que de ce côté.

Il y a des inquiétudes à avoir aussi avec tant d’autres pays ! La Russie, par exemple, qui se démocratisait il y a quelques années, d’où son entrée au G8, prend aujourd’hui ses distances vis-à-vis de l’Ouest, et des conflits comme en ce qui concerne l’énergie pourraient refroidir encore plus ses relations avec les Etats-Unis, peut-être jusqu’à une nouvelle guerre froide.

Il n’est pas certain aussi que le développement de la Chine, toujours communiste malgré une économie de marché extrêmement puissante, ne passe comme une lettre à la poste sous le nez des Occidentaux. Les libertés y sont négligées là aussi, et la population vit toujours pauvrement. Mais un pays de plus d’un milliard d’habitants pourrait bien être appellé à jouer un rôle dans le monde de demain, rôle que les Etats-Unis voudraient bien garder.

La Corée du Nord a recemment décidé de stopper ses recherches d’obtention de l’arme atomique sous la pression internationale. Cela est encourageant, mais sera-ce durable ?

Enfin, signalons que les guerres sont monnaie courante de par le monde sans que l’on en parle. Guerres civiles, ethniques... Au Darfour, les crimes succèdent aux crimes pour le contrôle de la région. La Somalie vit aussi dans la guerre. La liste de tous les pays en guerre serait longue.

Le résultat des élections américaines de 2008, où le Parti républicain de George Bush aura du mal à s’imposer malgré son mauvais bilan international, sera déterminant pour l’ensemble du monde. La politique européenne sera elle aussi un facteur essentiel : division comme avant la guerre en Irak, en 2003, ou union ? Et sur les talons des Américains, comme semble le souhaiter le président Sarkozy, ou contre eux, tel que le fit Jacques Chirac en marquant son opposition au conflit irakien de 2003. Dans tous les cas, nos choix marqueront aussi l’ordre mondial.

On ne peut que souhaiter d’éviter la guerre, dotés comme nous le sommes d’armes meurtrières. Mais il est difficile de prévoir à quoi pourrait ressembler le monde demain. Notre petit monde dépend de nos décisions aussi. A chacun de prendre parti : veut-on aller sur de nouveaux conflits internationaux et les morts et destructions qui en découlent... ou encourager la diplomatie et tout faire pour éviter "le pire" ?

Là est la question.


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • El Fredo El Fredo 21 septembre 2007 17:58

    Votre article est bien écrit, mais il se limite un peu à un état des lieu sans vraiment apporter d’information supplémentaire à la compréhension du problème. En tout cas, continuez !


    • forum123 22 septembre 2007 09:05

      L’impact de la com USA/Israel nous annoncant l’apocalypse nucléaire a parfaitement fonctionné sur vous !

      Vous écrivez « En 2006, la crise libanaise a bien failli déstabiliser durablement tout le Moyen-Orient. La Syrie et l’Iran étaient très près d’intervenir. » : faux, c’est le Liban qui a servit de « terrain de jeu » aux protagonistes !

      Les USA/Israel ont d’ores est déjà consciement déstabilisés le moyen orient pour longtemps par la disloquation de l’Irak, ils voudraient finir le travail avec l’Iran. Ce mois ci les US ont livrés des armes à l’Arabie Saoudite/Egypte dont les dirigeants sont les vassaults des USA !

      LE GRAND TABOU : Au vu du volte-face de la politique étrangère de Sarko/Kouchner, on peut légitimement se demander si leur confessions n’y est pas pour qhlchs !

      M kouchner, M Elie Weisel(liban 2 aussi), M Enrico Macias ont utilisé leurs images d’hommes de paix pour prêché en faveur de la guerre Irak2 dans les médias Francais. Pourquoi faut il toujours que les sionistes légitiment toujours les guerres contre les pays musulmans ?


      • vinvin 22 septembre 2007 12:32

        Bonjour.

        (A L’ AUTEUR)

        Excellent article, mais je voudrais faire un toute petite réctification :

        Vous dites, a un moment que si les Américains ne quitte pas l’ Irak, les attentats vont se mutiplier, et ses pays basculeront dans le chaos que seules les révolutions islamiste pourront surmonter.

        Je pense, personnellement que pour ce qui concerne L’ Irak, c’ est déja le chaos, et il est bien trop tard pour faire quoi que ce soit.

        Bon, cela dit la Corée du Nord a bien céder face aux pression internationale concernant son programme nucléaire, mais la Corée du Nord, tout en étant un pays communiste, reste quand-meme pragmatique,( si c’ est bien l’ expression qui convient,) et a eu le bon sens de réaliser que toutes les sanctions économique de la part de la communauté internationale ne l’ arrangeait pas vraiment.

        Avec l’ Iran le probleme est différent : L’ Iran n’ est certe pas communiste, mais un pays « théocratique », ( si c’ est bien le mot qui convient,) dirigé par un type qui est quand-meme plus ou moins un dictateur, avec en plus la religion.

        Et il faut savoir que rien ni personne ne fait reculer, ou renoncer, les religieux. Donc, sans vouloir etre trop défaitiste, je pense qu’ aucune sanctions de L’ ONU, des USA, voir de la communauté Européenne ne réussira a faire renoncer l’ Iran a son programme nucléaire, et qu’ une intervention militaire est de toutes façons inéluctable a plus ou moins long terme.

        reste a savoir si les pays qui ont des interrets économique avec l’ Iran vont rester les mains dans les poches, ou intervenir en faveur de l’ Iran ?

        Si les pays comme l’ Inde, la Chine, ou la Russie interviennent en faveur de l’ Iran, alors le conflit sera généralisé en 3eme guerre mondiale, et risque bien de devenir un conflit nucléaire qui sonnera le « glas » de notre civilisation. ( pour autant que l’ on puisse appeller ça une civilisation ! ......)

        Je pense, que la fin de l’ année 2007, et l’ année 2008 sera décisive concernant le problème Iranien, ainsi que pour toute la région du moyen-orient.

        mais la moindre étincelle peut mettre le feu au poudres dans cette région très sensible et instable.

        (Comme dit Johnny, il suffira d’une étincelle pour allumer le feu.......)

        Mais personnellement je ne pense pas que l’ Iran cédera au pressions internationale, donc je n’ ai pas beaucoup d’ espoir d’ un réglement diplomatique.

        Bien cordialement.

        VINVIN.


        • guillaume 22 septembre 2007 13:16

          Je m’en branle des sionistes et d’Israel. L’Iran est dangereux pour nous Français ! Ce pays est bien un régime totalitaire moyen-ageux islamiste, prosélyte et visant à instaurer le Coran par la force partout dans le monde. Ses dirigeants sont désormais produits par le système théocratique et ils se servent de la population encadrée (75 millions d’individus plutôt plus capables que tout ce qui existe dans le voisinage). Si on veut comparer l’Iran avec quelque chose, il faudrait ajouter le fascisme au communisme et à l’Inquisition, le tout dans un esprit de régime théocratique antique. Les Etats-Unis sont grillés politiquement, donc ils peuvent rien entreprendre contre l’Iran. Le Royaume-Unis idem. La Russie, on va croire qu’ils veulent refaire l’Union Soviétique, les Chinois font peur (d’autant plus qu’ils se servent de l’Iran pour foutre la merde chez nous en leur fournissant de la technologie). On est les seuls à pouvoir nous occuper de l’Iran et on en a les moyens (nucléaires s’il le faut). Laisser l’Iran exister en l’état, c’est se préparer à les servir, une bombe nucléaire placée dans chaque capitale (par des terroristes). Il faut anéantir ce régime au plus vite. Une dizaine de bombe nucleaires à action réduite (on sait même faire des bombes à neutrons pour information) ne feront quasiment pas de victimes (nettement moins que les guerres d’Irak) et renverront l’Iran à l’age de pierre technologique, une nécessité.


          • libremax libremax 22 septembre 2007 17:07

            Bof ! Attendons nous au pire, de cette façon nous ne serons jamais déçus smiley


            • vinvin 23 septembre 2007 01:27

              Bonjour.

              Justement ce samedi 22 Septembre, dans le cadre du défilé militaire en comémoration de la guerre Iran-Irak, les Iraniens viennent de présenter un nouveau modèle de Missiles d’ une porté de 1800 kilomètre,( capable de toucher istraél, ainsi que n’ importe quelle base militaire Américaine de la région,) ainsi qu’ un nouveau modèle d’ avion « chasseur » très sophistiqué.

              Personnellement, contrairement a ce que certaines personnes peuvent penser de moi, je suis contre les guerres, mais cela dit, si nous n’ « écrasons » pas ce pays, c’ est lui qui nous écrasera, donc je pense qu’ il faut intervenir avant qu’ il ne soit trop tard.

              Par le passé il y a eu HIROSHIMA, puis NAGASAKI......

              Il est grand temps de rajouter TEHERAN au tableau.

              Bien cordialement.

              VINVIN.


              • el bourrico 24 septembre 2007 16:33

                « Il est grand temps... » d’arrêter de déblaterer pareilles ânneries, on se croirait au bistrot.


              • minijack minijack 26 septembre 2007 03:18

                Vous avez dû faire une faute d’orthographe en signant... Une telle réflexion ne peut émaner que d’un zinzin... ou alors c’est que vous avez trop abusé du vinvin...


              • fafou0 23 septembre 2007 15:29

                Voici succinctement, l’interprétation du Gal Abizaid (USA) des propos de Kouchner :

                - comment pourrait-on empêcher l’Iran d’avoir la bombe...(sans point d’interrogation) !

                « Le pire c’est la guerre » :

                - On peut vivre avec la bombe Iranienne...


                • minijack minijack 26 septembre 2007 03:20

                  Exact. On vit bien sans s’en douter avec la bombe israelienne...


                • Thierry LEITZ 25 septembre 2007 01:32

                  Voici un article sensé de Marc Lanval à lire sur le blog « Club des vigilants.com » :

                  "En prenant la tête de ce qu’il voulait être une croisade, en proclamant que « ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous », Bush a fait peur au lieu de rassurer. L’image des Etats-Unis dans le monde s’est fortement dégradée. Une majorité des Coréens du Sud en est même arrivée à croire que, pour la sécurité de leur pays, Bush était plus dangereux que l’horrible et grotesque dictateur de la Corée du Nord. Un comble !

                  La tournure - hélas prévisible ! - prise par la guerre d’Irak a renforcé la position de l’Iran. Elle a aussi créé un réservoir d’eau trouble dans lequel Al-Qaïda peut pêcher à sa guise. Ses cerveaux (des extrémistes sunnites qui, encore aujourd’hui, détestent les Mollahs) sont si satisfaits du résultat qu’ils aimeraient que Bush réédite son exploit en bombardant l’Iran. Dans cet esprit, l’organisation terroriste préparerait une série d’attentats aux Etats-Unis. Selon un spécialiste israélien, ces attentats seraient perpétrés au cours du quatrième trimestre de cette année. Ils seraient moins sophistiqués que ceux du 11 septembre. Les endroits visés seraient des lieux où le public afflue ; les attaques seraient rustiques mais simultanées. Bush qui, de toute façon a l’Iran dans le collimateur, pourrait être heureux de tomber dans le piège."

                  A lire sur ce même blog, l’article « devenirs iraniens » notamment l’étude sociologique mené qui offre un regard plus instruit sur l’Iran, vu depuis le peuple de Téhéran (la capitale et ses 12 millions d’âmes)

                  Après tout, un pays 3 fois plus grand que la France et peuplé de 72 millions d’habitants ne peut se résumer aux déclarations d’un politicien en mal de popularité... Mais les raccourcis racistes à l’emporte pièce sont le ferment préalable du soutien à la guerre.

                  Ceux qui réfléchissent savent que ce serait une erreur. Mais la paranoïa ne peut se combattre par la raison : elle est donc la meilleure alliée des propagandistes d’hier comme de demain !

                  Je ne dirai pas merci à leur déplorable public. Les guerres ont deux responsables : les agressifs et ceux qui les soutiennent. Le sang, les mutilations, les cercueils, les larmes, rien, non rien de cela ne les atteint...


                  • vinvin 26 septembre 2007 21:28

                    Bonjour.

                    (@ minijack)

                    Je ne bois plus de vin ; figure d’ ampoule !


                    • CHRIS07 6 octobre 2007 15:12

                      L’Amérique pour le moment ne va pas risquer une nouvelle guerre ,la France n’a pas les moyens et le peuple ne suivrait pas car nous ne sommes pas prêts à supporter la perte de nos enfants pour quelques gouttes d ’essence. Maintenant,vue l’embourbement des Américains avec une guerre conventionnelle ; je pense que l’Iran pour le moment est tranquille mais quand même ne devrait pas aquérir la bombe atomique car à ce moment là des pays comme la France au moindre faut pas des Iraniens serait capable de déclencher le feu nucléaire en prétexant X causes invérifiables.C’est peu être pour celà que Kouchner jette de l’huile sur le feu comme celà ça pourra servir à dire « nous avons fait tout ce que nous pouvions mais ils ne nous ont pas écouté maintenant nous sommes en danger donc nous attaquons » De toutes façons à quoi servirait toutes ces bombes si elles ne devaient pas servir un jour et quoi de mieux pour relancer l’économie qu’une petite guerre ( slogan d’anciens). Au final c’est toujours les mêmes qui trinquent les pauvres peuples du monde qui demandent qu’une chose de vivre tranquille.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès