Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Derrière le pacte de croissance de Hollande, le futur grand marché (...)

Derrière le pacte de croissance de Hollande, le futur grand marché transatlantique

Notre nouveau leader européiste, mondialiste et internationaliste, François Hollande, entend relancer la construction européenne par l’adoption d’un maître-mot : croissance ! Voilà qui doit plaire à tout le monde puisqu’avec la croissance est associée aussi bien les bénéfices supplémentaires pour les entreprises, que de plus grands emprunts favorables aux banques et…rien pour les peuples si ce n’est l’illusion d’un avenir positif. Car croissance a encore dans les esprits submergés par la propagande libérale une connotation positive synonyme de redémarrage économique, d’emplois, de hausse des revenus, alors que de tout cela il n’y aura point. Non le pacte de croissance voulu par l’ensemble des oligarchies occidentales doit servir en fait à finaliser le futur grand marché transatlantique en gestation aux alentours de 2015.

Qu’est ce que le grand marché transatlantique ?

Cela se passe de commentaire.

Le grand marché transatlantique est l’intégration poussée au maximum entre l’Europe et les USA. Intégration économique, politique, militaire, juridique et qui auront bien sûr des conséquences sociales. On peut déjà comprendre que notre modèle social, que dit vouloir défendre Hollande dans sa lettre d’intention au président mexicain hôte du G20, devra donc être aligné sur celui de ses petits camarades. La France dans ce grand marché transatlantique ne pourra pas faire cavalier seul. Si les mondialistes veulent reculer l’âge de départ à la retraite la France devra s’aligner de gré ou de force. C’est cela la réalité. Et la France ne gagnera pas le bras de fer si elle se décide à l’entamer soyons-en certain.

Le grand marché transatlantique poursuit un objectif clair : constituer une zone économique dominante assurant le leadership face à la montée en puissance des BRICS notamment.
Ce pacte inclut des orientations très claires : libéralisation totale des marchés, lutte contre les protectionnismes, jusqu’à une assemblée politique commune à terme : Lire ICI

C’est un alignement sur les vues politiques des USA : Lire ICI et ICI

Voici les étapes de la construction de ce grand marché, du transfert de nos données personnelles jusqu’à la fusion des structures public / privé : Lire ICI

A voir cette vidéo passionnante qui reprend une à une toutes les étapes de la création de ce grand marché et qui explique comment cela sera mis en place :


La croissance comme moteur du futur marché transatlantique.

La world company a un appétit féroce…

Pour permettre la viabilité de ce grand marché transatlantique il faut certes uniformiser les lois juridiques et commerciales, mais il faut aussi le stimuler par la croissance pour qu’il s’impose naturellement comme étant la réponse à la crise. C’est pourquoi il faut insister sur un pacte de croissance comme le fait Hollande agent américain je vous le rappelle…Lire ICI

C’est d’ailleurs ce que nous disent clairement les élites euro-américaines au sortir du sommet de Lisbonne en 2010 : Lire ICI
En voici un extrait pour que ce soit bien clair dans vos esprits :

Nous avons chargé le Conseil économique transatlantique d’élaborer un programme transatlantique visant à stimuler la croissance et à créer des emplois dans des secteurs et domaines technologiques émergents essentiels.

Et aussi :

Nous nous sommes accordés sur le fait que le meilleur moyen d’atteindre ces objectifs consiste à promouvoir l’innovation, à rationaliser la réglementation et à lever les obstacles aux échanges et aux investissements, dans l’intérêt des entreprises, des travailleurs et des consommateurs des deux marchés

En clair c’est le libéralisme le plus total que nous préparent l’oligarchie UMPS au niveau européen. Un libéralisme économique stimulé par une croissance factice alimentée donc par les dettes que nous allons faire aux marchés. Hollande veut un plan de 120 milliards d’euros. Des deux côtés de l’atlantique on pousse à l’adoption de ce plan de croissance qui scellera en définitive l’uniformité de vue sur le développement économique de nos sociétés humaines. Et comme souvent tout sera aligné sur le modèle américain pour notre plus grand malheur.

Il ne faut pas ‘étonner de constater que personne n’en parle, ou presque, dans vos médias puisque cela se fait discrètement et dans une entente cordiale entre des leaders politiques tous cooptés par Bilderberg ! Ainsi c’est plus simple. On finance, on fait la courte échelle à des élites politiques dont on sait qu’elles sont convaincues du projet et qu’elles participeront à son élaboration et sa future mise en place. Il faut de la constance et de la détermination ce dont ne manquent pas ces élites mondialistes élevées au biberon du libéralisme économique et fascinées par le modèle US qui leur promet or et paillettes, mais pour nous la misère et l’esclavage. Vive le changement vous avez dit ?

Retrouvez les infos engagées dans un flux actualisé : ICI


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 juin 2012 11:42

    Ce nouvel article de « Citoyen engagé » est obsolète car il repose sur l’ancien modèle d’avant 2007, celui d’une UE impuissante politiquement, soumise à la domination US par une pseudo élite fascinée par les paillettes américaines.

    Nous sommes en 2012 et le monde n’est plus celui de 2007. Plus rien ne sera jamais plus comme avant..

    Le fait dominant est que les USA sont en faillite. Le modèle ultra libéral anglo saxon, le libre échange et la mondialisation sauvage ne fonctionnent pas.

    Les responsables politiques US le nient ou font tout pour le cacher à leur peuple jusqu’à détourner son attention en exagérant les difficultés de l’Union Européenne. Ils refusent de prendre les mesures nécessaires au redressement de la situation. Pire, ils l’empirent. L’effondrement de l’empire américain sera aussi soudain que celui de l’URSS auquel il ressemble par de multiples aspects et notamment sur la militarisation de la diplomatie et la répression des opposants.

    La situation qui a conduit les pères fondateurs de l’Union Européenne, en réalité des vendus rémunérés par la CIA pour préparer l’annexion de l’Europe par les USA, n’existe plus.

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-hold-up-du-siecle-pour-financer-83574


    • soimême 20 juin 2012 12:36

      Avez vous tous les éléments qui confirme votre conclusion, depuis qu’elle que temps.
      il est de plus en plus évoqué ouvertement que le monde est trop peuplé, et qui doit avoir des mesures drastiques pour atteindre ces objectifs.

      Je pourrais prendre cela pour des rumeurs malveillances, si y a pas te temps en temps la confirmation par des grands ténors du Libéralisme des propos qui sont sans équinoxe sur le sujet !

      Ce qui est pourrait confirmé, qu’il y a un lien plus que tenus entre l’idéologie Ultra libérale et l’idéologie Nazis !

      Il ont le même soucis de se préoccupé de leur intérêt , par élimination de ceux qui juge qui entravent leur but !

      Justement par ce que le système est en apparence en faillite, qu’il on plus de scrupule à annoncé la couleur.
      Cette idéologie contrôle tous les leviers des pouvoirs, même si la masse populaire d’adhérer plus à leur vision du monde, la machine est en marche et à par le chaos, je ne vois pas qui peut les arrêtes.

      Il est intéresant de voir les étrange conclusions qui ont tiré de l’expérience qui c’est dérouler à la Nouvelle Orléans après le passage du cyclone de Katrina.

      Il y a toute une intoxication qui s’ opère là, avec la pseudo prophétie du 21/12/12 par des documentaires qui veulent nous convaincre que cela va réellement se passé.
      La toile est remplie de documentaire sur le sujet, et il y a un sujet qui sort du lot par le coté macabre de sa réalisation le nouveaux aéroport de Denvers.

      http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-denver-airport-45177777.html

      Dans cette affaire les plans initions en ce qui concerne l’Europe sera peut être juste retardé, néanmoins, ils seront réalisés sauf force majeur, l’impondérable qui s’invite pour brouillé les cartes si bien distribues !

       


    • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 14:06

      Nous sommes d’accord pour dire que ce modèle globaliste ne fonctionne pas et qu’il est même en faillite ! C’est le pourquoi du pacte de croissance qui va servir à injecter des liquidités dans des entreprises et des banques pour continuer toujours à faire tourner le système.

      La zone euro vers le Bankrun ?

      Nous sommes dans une période de mutation où l’humanité doit choisir son futur développement. L’oligarchie politique française élevé au biberon de la FAF ( French American Foundation) veut rester dominatrice sur les peuples et rester dans le leadership mondial en fusionnant la puissance US et la puissance européenne, face à la puissance montante chinoise, Russie et BRICS.

      Otan, OCS, la guerre mondiale est commencée

      L’UMPS veut donc créer l’état supra-national européen pour la fusion atlantiste qu’ils appellent de leurs vœux. Ce sont les étapes intermédiaires avant un gouvernement mondial qu’ils entendent dominer.
      La crise de l’euro que nous vivons a pour but de lessiver les banques centrales de leur or, qui est gagé pour faire face aux dettes, pour imposer ensuite une monnaie mondiale alignée sur le standard-or !

      La crise de l’euro est un vaste racket de l’or des nations.

      Le pacte de croissance servira donc à faire encore plus de dettes pour aucun profit social et surtout pour aucun changement de société. On passe du libéralisme social au social libéralisme où est le changement ?

      Le peuple encore battu par l’oligarchie.

      Il serait temps que les peuples se posent la question :
      Voulez-vous vraiment une république fédérale d’Europe ?

      En tout cas ils vont nous l’imposer en notre nom et c’est bien tout le sens de ces élections qui ne sont qu’enfumage et fumisterie :

      Nous venons d’élire l’assemblée la plus anti-démocratique d’Europe !

      Conclusion ? l’oligarchie occidentaliste veut profiter de la crise pour instaurer un gouvernement mondial qui sera une dictature. est-ce vraiment cela que nous voulons ? Alors on se douit de réfléchir pour :

      Faire pencher la balance du bon côté.

      Salutations citoyennes engagées.


    • leypanou 20 juin 2012 15:11

      @Daniel Roux :

      Sur quoi vous vous basez pour affirmer que : "
      La situation qui a conduit les pères fondateurs de l’Union Européenne, en réalité des vendus rémunérés par la CIA pour préparer l’annexion de l’Europe par les USA, n’existe plus" ? Savez-vous combien d’ex-FAF et assimilés sont dans le gouvernement Hollande/Ayrault ?

      La vassalisation de l’Europe vis-à-vis de l’empire ne date pas de maintenant et n’est pas du tout en train de se terminer contrairement à ce que vous pensez. Que l’empire soit en déclin, c’est un fait ; qu’il soit encore moribond, peut-être ; mais de là à dire que plus rien ne sera jamais comme avant est à mon avis y aller un peu vite en besogne.

      A moins que, à moins que vous soutenez tellement le gouvernement Hollande que vous considérez que cela ne sert à rien de se focaliser sur les conséquences du grand marché transatlantique. Là, ce serait autre chose, mais jouez carte sur table !!!


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 juin 2012 17:15

      @ leypanou

      1) http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article338

      Vous ne saviez pas ?

      2) Lisez mes articles.


    • soimême 20 juin 2012 12:57

      Sur le même sujet dernièrement j’avais dit :

      Vous savez pertinemment que s’opposer à UE en France est un sujet tabou et aucun homme politique de renom va oser dénoncer ce fait ! 

      Surtout quand on sait que le prochain accord et l’arrimage de UE aux bloc Nord Américain en 2015 suivant les accords qui ont été signé par UE !

      http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/eu...

      http://www.dedefensa.org/article-le...

      http://www.agoravox.fr/actualites/i...

      Dans ses conditions l’on comprend aisément qu’il y a un malaise à lever un lièvre, et qui vaut mieux continuer à nous faire croire que l’Europe est la meilleur salade pour notre avenir radieux !

      Surtout avec cette attaque boursière, qui pilonne l’espace Européen pour avoir le champ libre, à se présenté à nouveau comme les sauveurs de l’Europe.

      Cela marchera d’autant plus qu’il faut laisser dans l’ignorance les premier concerner, c’est a dire nous tous, ce qui habitation ce continent.


      • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 15:38

        Tout à fait. On nous fait croire même que l’UE est indépendante ! LOL...


      • Robert GIL ROBERT GIL 20 juin 2012 15:06

        de toute façon bientot la France ne decidera meme pas de son propre budget.
        Voir :
        http://2ccr.unblog.fr/2012/06/18/le-budget-de-la-france-controle-par-bruxelles/


        • leypanou 20 juin 2012 15:26

          @Le citoyen engagé :

          Se dire socialiste et utiliser le mot UMPS ? C’est plutôt la marque du FN çà non ?

          Cela étant, tout ce que vous dites est vrai : sur l’allongement de cotisation pour avoir une retraite à taux plein, sur le report de l’âge de départ légal pour pouvoir partir à la retraite, sur la mise en place d’un fichage généralisé des citoyens, sur la privatisation tous azimuts -santé, éducation, sécurité (OTAN, armée et autre sécurité privée), retraite, sur le démantèlement des services publics.

          Mais c’est le monde entier qui devrait au service de l’empire, du moins, c’est ce qu’il veut, et tous les récalcitrants doivent être mis au pas soit via des pseudo-révolutions pacifiques dans un premier temps et quand cela ne marche pas, une guerre civile soutenue directement ou indirectement via d’autres laquais, genre Qatar ou Arabie Saoudite soit carrément via des coups d’état (cf Egypte, une fois que le « laquais » actuel ne fait plus l’affaire : Moubarak a été « laché » car il ne fait plus l’affaire).

          Mais le peuple est aussi « travaillé » pour accepter une certaine vision des choses : avec les Pujadas et autres Calvi,mais pas seulement -la liste serait trop longue- on peut être rassuré.


          • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 15:41

            Socialiste c’est défendre la souveraineté du peuple. Je suis donc souverainiste. C’est-à-dire que je défends pour mon peuple la liberté de décider de son destin avec son bagage culturel plutôt que de s’aligner sur un modèle qui ne nous correspond pas.
            Je défends donc le socialisme, le vrai, l’humanisme car je crois en la collectivité de nos sociétés humaines.

            Et je plussoie votre commentaire auquel j’adhère.


          • cslaoui cslaoui 20 juin 2012 16:12

            Bonjour,

            Votre montage illustrant votre article (drapeau des USA + drapeau UE) me fait penser au premier drapeau américain

            drapeau précurseur de cet empire euro-atlantiste ?

            découvrez les 10 raisons de sortir de l’Union Européenne


            • cslaoui cslaoui 20 juin 2012 19:47

              Bon parce que vous m’avez l’air euro-critique du genre fdg - Généreux (il m’avait interpellé il y a quelque temps), je vous réponds en retranscrivant ,en partie, un texte d’Asselineau :

              " Vous faites partie de ces très nombreux Français, réfléchis et de bonne foi, qui ont maintenant bien compris que la “construction européenne” est en train de détruire la France, son économie, ses acquis sociaux, son mode de vie, sa langue, son identité, sa place dans le monde, etc., mais qui, pour autant, ont encore des réticences à en tirer la seule conséquence qui s’impose, à savoir qu’il faut sortir de cette servitude volontaire en quittant purement et simplement la prétendue “Union européenne”.

              Je ne vous reproche rien, bien entendu, et il est parfaitement normal que vous ayez des réticences, comme nous en avons tous eues.
              Mais je dresse un constat, tiré de ma propre expérience : cette réticence que vous avez à admettre qu’il n’y a pas d’autre solution que de sortir de l’UE vient probablement du fait que, comme une très grande majorité de Français, vous n’entendez toujours que les seuls arguments de la propagande européiste ou “alter-européiste”. Et en particulier cette propagande, incessante et très maligne, qui invite les critiques à faire preuve encore et encore de patience, en leur faisant miroiter l’idée qu’une “autre Europe” serait possible, et en les invitant à cogiter dessus.

              Pourtant, réfléchissez : lors des élections européennes de 1979, le slogan du PS était “Changer d’Europe” ; et lors des élections européennes de 2009, le slogan du PS était “Changeons l’Europe”.
              En 30 ans, non seulement l’Europe n’a pas le moins du monde changé dans le sens promis par le PS à ses troupes en 1979, mais son alignement tous azimuts sur les intérêts américains et ultra-libéraux n’a fait que s’affirmer, jusqu’à ce qu’il crève désormais les yeux de nos concitoyens.

              La bonne question que vous devez donc vous poser n’est pas “quelle serait l’Europe idéale ?” mais : “Pourquoi TOUS les projets d’autre Europe, venus de droite, du centre, de gauche, ou des extrêmes, n’ont-ils jamais vu le moindre début de commencement depuis 30 ans ?”

              Si vous voulez obtenir des explications claires et irréfutables à cet état de fait, je me permets de vous suggérer de visionner mes conférences en ligne. En particulier celle intitulée “Qui gouverne la France ?” .

              La raison essentielle pour laquelle une “autre Europe” est impossible, c’est que la “construction” européenne ligote ensemble un nombre sans cesse croissant d’États aux intérêts nationaux divergents, voire opposés, dans tous les domaines. La seule résultante possible d’une telle structure, c’est une situation de blocage continuel que seul peut piloter à sa guise le “fédérateur extérieur” que Charles de Gaulle avait dénoncé dès sa conférence de presse du 15 mai 1962 : les États-Unis d’Amérique.

              Pourquoi cela ? Parce qu’une très grande majorité des États membres de l’Union européenne sont alignés politiquement, économiquement et mentalement sur les États-Unis d’Amérique.

              Là encore, réfléchissez à ces deux exemples :

              a) Avec 27 États, 23 langues officielles et 506 combinaisons de traduction, l’UE est devenue une Tour de Babel ingérable. Pour qu’elle puisse fonctionner un minimum, il faut qu’elle adopte de facto une langue unique de travail. Et quelle est cette langue ? l’anglo-américain bien sûr. Désormais, plus de 90% des documents de travail de la Commission se font en anglo-américain, alors que le français faisait encore à peu près jeu égal dans les années 80. Ainsi se referme le piège, de façon implacable, car l’utilisation d’une langue est chose capitale : une langue véhicule une vision du monde, des valeurs, une identité. Une langue COLONISE.

              b) Que cela plaise ou pas, c’est une situation indéniable que la grande majorité des États membres de l’UE à 27 est totalement alignée sur les États-Unis. C’est le cas :

              - du Royaume-Uni bien sûr,

              - mais aussi de l’Allemagne qui, contrairement aux sornettes que l’on raconte aux Français, ne souhaite aucunement que l’Europe prenne ses distances d’avec les USA. Le prétendu “moteur franco-allemand” que l’on ressasse aux Français n’est à peu près jamais évoqué outre-Rhin et n’a d’ailleurs jamais existé, depuis que le Bundestag a ratifié, en juin 1963, le fameux traité de l’Élysée de janvier 1963 en le vidant de sa substance “gaullienne” pour en faire un instrument d’alignement total sur la stratégie américaine. L’Allemagne a continuellement fait le choix d’une alliance avec Washington depuis 1945, et elle a réaffirmé ce choix stratégique essentiel en signant – en 2003 – une très officielle “Alliance stratégique germano-américaine pour le XXIe siècle”,

              - du Portugal et de sa base américaine des Açores,

              - de l’Irlande dont l’économie a très largement bénéficié des investissements américains,

              - des pays du Bénélux, traditionnellement pro-américains et ultra-libre échangistes comme la Grande Bretagne,

              - de TOUS les pays de l’est, qui sont d’abord entrés dans l’OTAN avant d’entrer dans l’UE en 2005, et qui ont recherché dans cette double adhésion d’abord et avant tout le parapluie stratégique américain pour les protéger de la Russie.

              Dans ces conditions, avec quels États, quels gouvernants, quels peuples, ceux qui, en France, souhaitent bâtir une « autre Europe » qui correspondrait aux desiderata des Français, vont-ils le faire ? Question sans réponse qu’éludent systématiquement les partis qui proposent une “Autre Europe”.

              C’est parce qu’il n’y a personne en face pour répondre à ce souhait des Français que l’Autre Europe est un mythe.
              Et si ce mythe est diffusé à satiété dans nos médias, pourtant entièrement verrouillés par les intérêts euro-atlantistes, c’est bien que ces intérêts y trouvent leur compte.
              Le mythe de l’Autre Europe sert à endormir nos concitoyens et à tuer dans l’œuf tout début de prise de conscience et tout embryon de remise en cause réelle du processus d’asservissement en cours.

              Nos compatriotes de bonne foi, qui n’osent pas aller jusqu’au bout de la logique et qui imaginent encore, comme leurs parents l’ont fait depuis cinq décennies, pourvoir bâtir une « autre Europe », doivent donc bien mesurer la conséquence très concrète de leur attentisme :

              - chaque jour ouvrable, la France PERD ENVIRON 800 À 1000 EMPLOIS INDUSTRIELS,

              - chaque jour, la France verse à fonds perdus et sans retour 20 millions d’euros à l’Union européenne,

              - chaque jour, des nouvelles remises en cause de nos acquis sociaux et de nouvelles contraintes liberticides nous proviennent de Bruxelles comme autant d’oukases piétinant l’essence même de notre République et de notre démocratie,

              - chaque jour, des soldats français, engagés dans une coalition euro-atlantiste, meurent en Afghanistan ou y participent à des crimes de guerre, que les médias qualifient de “bavures”,

              - chaque jour, la France perd de l’influence et de la sympathie dans le monde,

              - chaque jour, la langue française et le rayonnement intellectuel et moral de la patrie de Voltaire, Jaurès et Charles de Gaulle, s’affaiblit un peu plus.

              Il y a donc une TRÈS, TRÈS GRANDE URGENCE à sortir de cette « prison des peuples » qu’est la construction européenne.

              ATTENDRE ENCORE, C’EST FAIRE LE CHOIX DE SOUTENIR NOTRE AUTO-DESTRUCTION.
              Car comme le dit le proverbe chinois que j’aime à citer dans l’une de mes conférences : « C’est dormir toute sa vie que de croire à ses rêves  ».


            • lionel-pg44 20 juin 2012 18:09

              Une fois de plus, le suisse facho a tout faux...


              Le groupe le pen a voté pour le grand marché transatlantique.
              Et le groupe GUE dont fait parti Mélenhon a voté contre. D’ailleurs, Mélenchon est un des très rares hommes politiques à en parler, que ce soit en meeting, sur son blog ou dans diverses interventions médiatiques.

              Quand on ne sait pas, on est autorisé à la fermer...

            • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 21:37

              Aux gauchistes :

              Non le FN ne soutient pas le marché transatlantique.

              Dont acte halte à la désinformation. Le FN défend une sortie de cette UE et envisage ainsi la possibilité de construire d’autres rapports avec nos voisins basés sur la coopération plutôt que sur la concurrence. Et comme le dit Asselineau c’est la seule solution si nous ne voulons pas finir comme des grecs.


            • Al West 20 juin 2012 18:01

              Autre traité beaucoup moins connu, c’est son équivalent pacifique, sur lequel est entretenu autant de mystères, sinon plus.

              Obama négocierait en secret des pouvoirs toujours plus importants aux multinationales dans le cadre du TPP (Trans-Pacific Partnership, le Partenariat Trans-Pacifique en français), les membres du Congrès n’ayant aucune information à son propos.

              Une section dudit traité a été révélé il y a peu : voir ici.


              • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 21:38

                Merci pour cette info qui fera au moins un heureux : Rocard ! Qui entend supprimer les nations pour les mettre entre les mains des multinationales !


              • Ollisters Ollisters 22 juin 2012 13:32

                voila qui explique sa récente proposition de supprimé notre force de dissuasion nucléaire, en éronant volontairement les chiffres.... Un corrompus de plus...






              • Marc Bruxman 20 juin 2012 19:38

                Vu comme les USA sont dans la merde, je doute que cela arrives.

                Dès lors que l’europe aura réussi son intégration politique (et sous la pression elle va le faire), les marchés vont regarder les USA et y voir un gouffre. Ils vont fuire la dette américaine comme on fuit la peste. Ca ne sera pas drole pour l’europe, cela sera même un drame. Mais ce qui est clair, c’est qu’une forme de gouvernance mondialisée plus structurée va voir le jour à la suite de ces problèmes. Cela est inévitable.


                • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 21:41

                  Les marchés sont les USA ! Les monnaies sont le dollar ! Tout a commencé en 1913 pour le monde et en 1694 (création de la banque centrale d’Angleterre) pour l’Angleterre de Rohtschild. Donc toute la construction financière des marchés a été faite par les capitalistes anglo-saxons et alliés. Les USA ne sont pas en faillite parce qu’ils dominent le monde ! Ils peuvent faire ce qu’ils veulent... pour le moment.


                • BA 20 juin 2012 20:36

                  Mercredi 20 juin 2012 :

                  Chypre va solliciter l’aide de la zone euro pour ses banques « probablement la semaine prochaine » et demander à la Russie de lui prêter entre 3 et 5 milliards d’euros dès cette semaine, a indiqué mercredi une source diplomatique européenne sous couvert d’anonymat.

                  A Bruxelles, on s’attend à ce que Chypre « règle d’abord la question du prêt bilatéral et dépose la demande pour les banques probablement la semaine prochaine » sur le modèle du sauvetage que l’Espagne va obtenir pour son secteur bancaire, a indiqué cette source au fait des discussions.

                  L’aide sollicitée auprès de la zone euro pour les banques pourrait être de la même ampleur que le prêt demandé à la Russie, a confié cette source.

                  Chypre, dont l’économie est très dépendante de la Grèce, est sous pression en particulier son secteur bancaire qui a souffert de l’opération d’effacement de la dette grecque. L’exposition des banques chypriotes à la dette grecque s’élève à 3,5 milliards d’euros pour un budget national d’environ 7 milliards.

                  http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202129498843-chypre-va-demander-l-aide-de-la-zone-euro-et-de-la-russie-335906.php

                  - La Russie va prêter entre 3 et 5 milliards d’euros à Chypre.

                  - La zone euro va prêter entre 3 et 5 milliards d’euros à Chypre.

                  - Portugal, Irlande, Grèce, Espagne, Chypre : les dominos tombent les uns après les autres.

                  - Prochain domino qui va tomber : l’Italie.


                  • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 juin 2012 21:43

                    Moralité : sauver la zone euro est impossible ! Et on comprend bien pourquoi Merkel qui sera la dernière à payer pour tout le monde ne veut pas s’engager ! L’Allemagne a encore une conscience d’elle-même alors que nous nous sommes soumis à l’empire anglo-saxon sioniste.


                  • tf1Goupie 20 juin 2012 21:35

                    Et les Metres du Monde ils vont nous mangé, ouïe, ouïe, ouïe


                    • tf1Goupie 20 juin 2012 21:40

                      Et la France elle va être attaquer en 2012 ?

                      Oh mon Dieu, quelle horreur ; on va tous etre transformé en SDF


                      • bert bert 20 juin 2012 23:24

                        la mariane qui tient le drapeau tricolore est un « agent américain » infiltré dans le but de déstabiliser le pays ........



                        • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 21 juin 2012 01:01

                          J’en suis tout à fait conscient. De même que notre drapeau est le signe de notre allégeance à l’empire anglo-saxon maçonnique que je combats par ailleurs !

                          Mais pour exprimer ce que je ressens avec les symboles de la France d’aujourd’hui, cet avatar me convient bien pour le moment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès