Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des armes aux rebelles syriens : un pari risqué

Des armes aux rebelles syriens : un pari risqué

La guerre en Syrie dure maintenant trop longtemps et on se demande bien comment y mettre un terme. Faut-il, comme l’envisage la France avec insistance, fournir des armes aux rebelles pour accélérer la fin du conflit ? Londres et Washington seraient sur la même longueur d’onde, mais les choses ne sont pas aussi simples. 

C’est un conflit déclenché dans la foulée du Printemps arabe. L’« espoir » de renverser Bachar-Al-Assad, comme avant lui Moubarak et Ben Ali, s’inscrivait dans le scénario d’une « guerre éclair » à défaut d’obtenir le changement par la rue. Deux ans après, c’est l’enlisement. Plus de 70 mille morts selon la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay. Et on ne perçoit aucun signe d’espoir à l’horizon. On s’achemine en revanche vers le scénario cauchemardesque de la guerre d’usure, sorte de guerre sans fin où le quotidien se résume en fracas des armes et à d’indicibles souffrances dont témoignent les morts par milliers. Jour après jour…

La rébellion n’a pas les moyens de venir à bout du régime lequel, de son côté, semble en capacité limitée pour reconquérir l’ensemble des territoires perdus.

Les initiatives çà et là pour tenter d’abréger la souffrance des populations n’aboutissent plus à grand-chose et l’ONU semble avoir perdu la main. En tout cas, elle ne pèse plus lourd, comme en témoigne la prise d’otage dont ses observateurs ont été l’objet début mars.

C’est dans ce contexte que la France et le Royaume-Uni envisagent de peser sur l’équilibre des forces. Selon le quotidien Britannique The Guardian, Paris et Londres envisagent de fournir des armes aux rebelles syriens, quitte à violer la Charte de l’ONU qui proscrit le recours à la force entre Etats (article 2.4) en dehors du cadre de l’ONU (chapitre 7). Une livraison d’armes qui violerait par ailleurs la décision du Conseil de l’Union Européenne du 09 mai 2011 proscrivant la vente d’armes à destination de la Syrie[1].

Les Etats-Unis seraient sur la même longueur d’onde, depuis des mois, et rien ne permet de ne pas considérer que ces fournitures d’armes ne sont pas déjà en cours et que les Occidentaux veulent juste rendre plus visible le soutien militaire aux rebelles syriens.

Seulement, en face, le régime syrien, qui a promis de résister jusqu’au dernier soldat ne montre aucun signe de panique. Sûrement grâce à l’appui ferme de Moscou dont le soutien militaire, sur le plan du droit et des relations d’Etat à Etat, est beaucoup plus acceptable que l’appui aux rebelles envisagé par Paris, Londres et Washington.

Ainsi, pour influer de façon décisive sur le cours des évènements, les puissances occidentales devraient fournir aux rebelles syriens d’importantes quantités d’armes et de munitions, et s’assurer que Moscou concède, in fine, à lâcher prise. Mais le risque est que ces armes se retournent un jour contre « nous ». Des souvenirs douloureux ne manquent pas.

Sans qu’il ne soit nécessaire de remonter à la guerre Tchado-libyenne au cours de laquelle l’armée française a dû faire face aux armes vendues par Paris à la Libye, qui était pourtant un Etat, la guerre du Mali rappelle combien cela est irresponsable de disséminer des armes, en quantité, dans les mains des groupes échappant à tout contrôle. L’Armée Syrienne Libre (ALS/principal groupe rebelle) ne semble plus maîtriser la situation sur le terrain, débordée par des groupes extrémistes, très motivés, mais avec des agendas qui ne font pas mystère.

Il faut surtout rappeler là où ça se passe : au Proche-Orient, une région hautement explosive.

Alors, toujours prêts à livrer des armes aux rebelles syriens ?

Boniface MUSAVULI



PDF - 209.1 ko
Décision Conseil UE du 9 mai 2011 sur les armes en syrie

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 16 mars 2013 12:14

    @l’auteur

    Vous faites une synthèse de la doxa rebattue par les médias mensonges, avec la remarque que larguer et fournir des armes est un risque parce que l’on sait pas dans quelles mains elles vont tomber.
    Mais vous passer à côté du plus important, est-il moral, juste, légitime de dévaster un pays par cupidité.
    Par votre interrogation vous abondez dans le négationnisme qui consiste à dire que pendant 2 ans il n’y a eu jamais de livraison d’armes ni exportation de terroristes.
    Vous insinuez comme les médias mainstream que la destruction et les morts sont de seul fait du gouvernement syrien.
    Un gouvernement subitement pris de folie, bombarde et tue. Ainsi, se trouve-t-on avec plus de 70000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. 
    Vous insinuez que le fait d’armer la rébellion écourtera le conflit (ce qui est moins sûr) en même temps vous induisez les gens dans l’erreur : que la rébellion n’est pas armée ou possède un armement moins lourd et moins important comparé à l’armée arabe syrienne.
    Votre article ne nous change finalement pas de la pensée unique et de la propagande habituelle, bien que vous sembliez prudent sur les conséquences de la décision d’armer les terroristes qui sont déjà armés.


    • MUSAVULI MUSAVULI 16 mars 2013 14:05

      "Par votre interrogation vous abondez dans le négationnisme qui consiste à dire que pendant 2 ans il n’y a eu jamais de livraison d’armes ni exportation de terroristes."

      Frida,
      Je dis dans mon article que la décision de fournir les armes est peut-être une façon de lever officiellement le doute sur une pratique déjà en cours. Comme ça, si des armes américaines sont retrouvées en quantité dans un arsenal des rebelles, ce sera un non-évènement.


    • vachefolle vachefolle 16 mars 2013 15:23

      Vous parlez de Pensée unique, alors que cette opinion va a l’encontre du Président en exercice, du parti majoritaire et de la plupart des journalistes !! Non, la pensée unique serait plutôt du coté des interventionnistes de tout poil, qui comme vous, ont oublié ce que donne le soutien à des islamistes. Cela donne Ben Laden, soutenu des années par les US contre la Russie.

      Dans cette guerre bien compliquée, nous n’avons aucun intérêt a intervenir, et d’un point de vue strictement humanitaire, rien ne dit que le résultat serait bénéfique.

      Et Quand on voit le résultat en Libye, ou dans la même situation nous avons aidé la population a renverser son dictateur, le résultat final n’est pas si probant, et le contexte etait moins difficile.

      Remember Ben Laden et la Libye.


    • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 16 mars 2013 13:02

      Il semble pourtant évident que le but des dirigeants maffieux occidentaux est de détruire la Syrie par avidité et la naïveté de l’auteur est touchante. Pense-t-il que les dirigeants occidentaux en ont quelque chose à faire de la justice, des droits humains, de la démocratie ? Ces concepts ne sont bons que pour faire croire aux peuples boboisés qu’ils sont maîtres de leur destin. Ils ne servent qu’à endormir les peuples pour mieux les asservir. Il est évident que les dirigeants occidentaux et leurs alliés tous sauf démocratiques ont autre chose en tête et veulent démembrer la Syrie et la piller. Une telle action a de nombreux avantages pour eux. Quoi de mieux que d’armer des mercenaires arabo-musulmans qui iront affaiblir l’armée syrienne et crever par la même occasion. C’est une pierre deux coups. Avec ce genre de guerres qui ne tuent que des arabo-musulmans, l’occident détruira et affaiblira ces pays qui n’auront plus la force de leur résister après. Ils pourront piller les ressources allègrement, ces pays n’auront plus ni la force intellectuelle ni militaire encore moins économique de leur résister. Ainsi ils pourront imposer ce Nouvel Ordre Mondial que Bush père appelait de ses voeux quand il était président. Si l’auteur n’a pas compris et préfère faire la politique de l’autruche en croyant aux fadaises et histoires simplistes des dirigeants occidentaux et leurs potes des médias c’est son affaire. Mais Dieu que j’aimerais être là et voir sa tronche quand il comprendra ce qui se passe réellement. Est-il si naïf qu’il ne comprend pas que ce sont des maffias qui dirigent les pays démocrasseux ? J’en ai bien l’impression !


      • MUSAVULI MUSAVULI 16 mars 2013 14:16

        Don Michael,
        Pas besoin d’être devin pour comprendre ce qui se passe avec cette guerre. Je sais autant que vous qu’il s’agit de mettre la Syrie à genou comme le sont maintenant l’Irak, l’Afghanistan et la Libye. Après, ce sera au tour de l’Iran. Comme vous semblez suivre l’actualité, le sprint a commencé déjà. Cette semaine, Obama affirme que l’Iran aura l’arme nucléaire dans un an. Ça doit vous rappeler la genèse de la guerre contre l’Irak et la rhétorique de l’impayable Bush.


      • doctorix doctorix 17 mars 2013 12:19

        Mais puisque vous avez toutes les clés, pourquoi diable faites vous un article de propagande ?


      • Bertrand Loubard 16 mars 2013 14:28

        Bas nos pattes européennes en Syrie ! Non à nos participations aux  »false flag opérations" ! Assez de sang versé dans nos interventions  : Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Cuba, Guatémala, Nicaragua, Salvador, Timor, Irak, Afghanistan, Soudan, Rwanda, Egypte, Libye, Gabon, Mali ! N’a-t-on pas encore assez assassiné de Lumumba à Allende, du Che à Khadafi, de Ben Laden à Ndadaye  ? Non à la démocratie de marché, aux marchands de canons et aux fabricants de cimetières ! Assez des mensonges d’Etat, assez "des droits de l’homme blanc, riche, en bonne santé, défenseur de la simili-culture judéo-chrétienne". Cessons de défendre le principe de l’intervention humanitaire, du droit à la défense préventive et à l’agression prophylactique. Combien de temps avons-nous soutenu les Mobutu, Ben Laden, Kadhafi, les Khmers Rouges et autres Moudjahiddins ? Combien, de temps continuerons nous à collaborer avec les diverses maffia de la drogue sud-américaine et des diamants russes, avec les Viktor Bout, George Soros, Bernard Madff, DSK, BHL ? C’est toute l’histoire d’une défaite annoncée que nous écrivons crime après crime. Desmond Tutu a récemment estimé que Bush et Blair devraient être traînés devant la CPI. On pourrait encore ajouter à ces deux-là une longue liste d’autres noms. Mais ils sont tous couverts par une immunité qui, si elle devait être levée, révèlerait l’effroyable vérité de ce qui se programme aujourd’hui et depuis près de 15 ans dans le monde occidental. François Hollande et David Cameron, "s’il faut verser du sang allez versez le vôtre, vous êtes bons apôtres "(B. Vian 1953) ! "Les Saint-Jean bouche d’or qui prêchent le martyre, le plus souvent, d’ailleurs, s’attardent ici-bas. Mourir pour des idées, c’est le cas de le dire, c’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas….."(G. Brassens 1972)


        • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 16 mars 2013 19:32

          1 ) C’est un conflit déclenché dans la foulée

          => declenché par qui ? pourquoi ? comment ?
          2 ) Plus de 70 mille morts selon la haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Navi Pillay
          => dans les 70 milles morts combien sont mort victimes des hordes de barbares sanguinaire ? combien parmi eux les militaires , policiers , sympatisants du regime legitime & legale en place ?
          3) La rébellion n’a pas les moyens de venir à bout du régime
          => qui est cette rebellion ? de quoi etait elle composé ? qui la finance l’encadre et la promeut ?
          4)Les initiatives çà et là pour tenter d’abréger la souffrance des populations 
          => quelles sont ces initiatives ? quelle pays les as lancé ?
          5 ) C’est dans ce contexte que la France et le Royaume-Uni envisagent de peser sur l’équilibre des forces. 
          => doit on comprendre que ces pays etaient jusque la neutre ? ne sont ils pas depuis le debut et meme avant derriere la pseudo-rebellion ?
          6) rien ne permet de ne pas considérer que ces fournitures d’armes ne sont pas déjà en cours
          => ah bon ? parce que la rebellion etait avant fournit en armes par des anges ? l’auteur nous prend t’ils pour des imbeciles ?
          7) l’appui ferme de Moscou ... , est beaucoup plus acceptable que l’appui aux rebelles envisagé par Paris, Londres et Washington.
          => « envisagé » ????? l’auteur voudrait il nous faire croire que l’appuie etait jusque la inexsitant de la part des puissances occidental ?
          => plus « acceptable » ? l’auteur ne comprend il pas que moscou se place dans la legalité contrairement aux criminelles occidentaux ?
          8 ) Mais le risque est que ces armes se retournent un jour contre « nous »
          => ah bon ? on peut plonger un peuple dans la guerre civil le massacre et la cruauté mais l’auteur ne soucie que de « nous » ? apres nous le deluge ?
          9 ) cela est irresponsable de disséminer des armes, en quantité
          => seulement « irresponsable » ? et rien d’autre ? le crime supreme n’est rien d’autre que de l’iiresponsabilité aux yeux de l’auteur ? eh ben dit donc !
          10 ) Proche-Orient, une région hautement explosive
          => et pourquoi cette region est elle depuis un siecle « explosive » ?

          • FRIDA FRIDA 16 mars 2013 20:08

            @Alliance Rebelle
            Merci d’avoir fait une analyse point par point.
            C’est ce que j’ai dit dans mon commentaire, l’article reprend le même style journalistique, induisant la confusion et insinuant pas mal de choses inexactes et camouflant pas mal de choses horrible, le tout avec des adjectifs, des adverbes, des périphrases etc.
            On dirait que c’est Ulysse Gosset qu’il l’a écrit, très banal comme analyse
            https://www.youtube.com/watch?v=hU9YWO_9O84


          • MUSAVULI MUSAVULI 16 mars 2013 23:29

            Alliance Rebelle,
            Vous ne me contestez pas sur le fond. Vous me reprochez, pour l’essentiel, de ne pas avoir « appuyé le stylo » assez fort et surtout de ne pas avoir assez insisté sur le rôle déstabilisateur des puissances occidentales.


          • Rensk Rensk 17 mars 2013 01:31

            ton lien... le président dit clairement dans la minute 1:46 - 1:49... A leurs faire (faire ?) ; a leurs « consentir »... sans leurs consentement ; un viol...


            • Armer les rebelles ? Mais de quelle nationalité sont-il ? Uniquement des syriens ou bien un conglomérat d’aventuriers, de gueux - comme au temps lointain des croisades - ou de jeunes chômeurs comme les centaines de tunisiens se trouvant sur place.
            • Armer les rebelles ? Mais c’est pour la France assassiner une nouvelle fois une partie du peuple syrien, la première ayant eu lieu voilà plus d’un demi siècle sous le le règne du Grand De Gaulle.
            • Armer les rebelles ? Mais c’est détruire l’une de pages les plus riches de la civilisation. Jeter aux orties le nid dans lequel l’homo sapiens a tout donné à l’homme, le langage, la sédentarisation, l’habitat, l’élevage, l’agriculture et la vie en communauté. 
            • Merde alors. Les français ont-ils vraiment ce qu’ils méritent pour avoir en l’espace de quelques années deux benêts, de surcroit sanguinaires, comme chefs ?

            • soi même 16 mars 2013 19:52

              C’est conforme au plan de l’Empire, diviser pour régner n’est ’il pas le but d’une mentalité d’impérieux, tant qu’il se tape dessus les affaires roules.


              • OMAR 16 mars 2013 23:11

                Omar 33

                @Musavuli :« Alors, toujours prêts à livrer des armes aux rebelles syriens ? »..

                Tout ce qui vous tracasse, c’est cette hantise que ces armes ne soient disséminées...

                Qu’elles vont encore faire augmenter le nombres de victimes syriennes, et détruire un peu plus la Syrie, bah.. Aprés tout, elles sont destinées à cela..

                Et puis, ça fera des toujours des bougnoules en moins, n’est-ce-pas ?


                • MUSAVULI MUSAVULI 16 mars 2013 23:37

                  Des armes dans cette région du monde, il n’y a pas que les « bougnoules » qui risquent d’en morfler... suivez mon regard...


                • Rensk Rensk 17 mars 2013 01:17

                  Contrôlez plus loin que ça les lois internationaux, l’ONU parle d’autre chose que le simple fait de :

                  - quitte à violer la Charte de l’ONU qui proscrit le recours à la force entre Etats (article 2.4) en dehors du cadre de l’ONU (chapitre 7). Une livraison d’armes qui violerait par ailleurs la décision du Conseil de l’Union Européenne du 09 mai 2011 proscrivant la vente d’armes à destination de la Syrie

                  Il y a des articles qui interdisent l’ingérence... ce que l’Onu a elle-même peine a respecter (si eux n’arrivent pas a respecter leurs propre lois... les condamnations du TPI sont-ils légaux ?)


                  • Rensk Rensk 17 mars 2013 01:46

                    Comme il n’y a pas « recours à la force entre États » (une guerre déclarée) il faut jamais oublier le pourquoi l’ONU a été crée...


                  • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 17 mars 2013 02:06

                    Rensk  « Il y a des articles qui interdisent l’ingérence... »


                    l’auteur dois surement croire que cela ne concerne pas les races inferieur qui peuple le sud de la meditterannée ( amerique du sud afrique asie )
                    que les puissances occidental ont le droit de s’ingerer dans les affaires interieur des pays du sud , renverser des chefs d’etats ( cote d’ivoir , libye ) envahir des etats et les occuper ( afghanistant , irak ) et menacer d’autre etats souverains ( syrie , iran etc... )

                  • Pingouin094 Pingouin094 18 mars 2013 22:45

                    Je me permet de rappeler que l’ONU avait autorisé le soutien militaire au SWAPO (mouvement de guérilla de la Namibie) contre l’Afrique du Sud en 1981.

                    Pour respecter la Charte de l’ONU, il faudrait une résolution de l’Assemblée Générale de l’ONU autorisant le soutien militaire au CNS et à l’ASL, qui pourrait passer outre le double véto Russe et Chinois ( voir sur mon blog « Crise syrienne : l’indispensable réforme de l’ONU »)


                  • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 17 mars 2013 02:00

                    MUSAVULI « Vous ne me contestez pas sur le fond »


                    votre article est totalement a coté de la réalité & des enjeux en cours
                    votre article est digne de la propagande des medias mainstreams imperialo-sioniste
                    il ne fait que reprendre et legitimer la propagande en cours
                    vu votre dernier article sur la cpi ( http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/election-d-uhuru-kenyatta-entre-132216 ) je ne vois que la continuité de votre pensée néo-colonial

                    • MUSAVULI MUSAVULI 17 mars 2013 03:14

                      Je ne peux pas être néocolonialiste. Pour le reste, je vous suggère de voyager dans les pays de non-droit, et il y en a partout sur la carte du monde. Vous pourriez avoir rapidement à faire à certains de ces « monstres » qui, armés de juste quelques kalachnikovs, terrorisent des populations, violent les femmes et pillent tout sur leur passage sans risquer la moindre poursuite. Des pays comme ceux-là, en tout cas leurs populations ont besoin d’une lueur d’espoir pour obtenir justice, quelque part, puisqu’en interne, les autorités se « foutent » complètement des droits élémentaires, comme le droit à la dignité (viols), à la propriété (extorsions, pillages), à la vie (massacres),... La création de la Cour Pénale Internationale s’inspirait des situations comme celles-là. Il est dommage que les grandes puissances occidentales se soient mises à dévoyer cette juridiction et à lui enlever la crédibilité dont elle avait tellement besoin.


                    • doctorix doctorix 17 mars 2013 12:10

                      Il n’y a qu’un état de droit, et la Syrie en est un, qui peut lutter contre ces malfrats qui ne sont pas des terroristes idéologiques mais des bandits de grand chemin.

                      Ce n’est pas en déstabilisant ce pouvoir que nous allons lutter contre eux.
                      Vous agitez des épouvantails, et vous faites, naïvement ou pas, le jeu des néo-colonialistes.
                      Ce qui est irresponsable.
                      De plus, cette livraison d’armes à titre officiel, alors qu’elle est efective sous le manteau, entrainera le monde dans un conflit mondial, quand la Russie et la Chine vont finir par s’énerver tout à fait.

                    • Constant danslayreur 17 mars 2013 07:06

                      Balèzes Flavius et Fransoitditenpassant
                      Armer les rebelles en Libye pour mieux les combattre dès qu’ils seront arrivés au Mali, puis armer les rebelles en Syrie histoire d’aller leur dire deux mots en Égypte - dans le meilleur des mondes - ou en Jordanie faute de mieux.

                      Tant qu’à faire jouer avec mes nerfs et avec le sang des autres, je leur suggère d’aller armer l’ETA thon basquaise histoire de leur tendre une souricière dans le maquis corse

                      Laissez les syriens se débrouiller entre eux et occupez-vous de vos f...nièces 


                      • le moine du côté obscur 17 mars 2013 09:45

                        Un pari risqué ? Tu dis cher ami ? Un pari suicidaire plutôt, mais n’est-ce pas le but ? Mettre le monde à feu et à sang parce que les dirigeants occidentaux et pas qu’eux d’ailleurs croient qu’ils sont les dieux des temps modernes ! Des dieux qui croient pouvoir tout contrôler et tout gérer. Que savent-ils des rebelles ? Que savent-ils aussi de l’armée syrienne ? Et que savent-ils enfin de la population syrienne ? A les entendre et à entendre les médias, la Syrie est divisée en confessions et ethnies parfaitement étanches, ce qui est de la théorie pure et simple. Il est clair qu’il y a eu de nombreux mélanges et que des gens ont des intérêts propres. Ne pas comprendre cela c’est jouer au sorcier et provoquer des catastrophes. La Syrie est déjà dans un sale état et aura du mal à s’en remettre même si des pays comme la Chine et la Russie voire ceux du BRICS lui viendront en aide. Il faut arrêter le massacre et sortir de ces raisonnements et phrases simplistes du genre : « Bashar doit partir », « Bashar massacre son peuple » etc... A problème d’adulte raisonnement d’adulte, mais les hommes politiques qui ne défendent même pas les intérêts de leurs peuples en sont-ils capables ? La question est posée. Vouloir coûte et coûte le départ de Bashar c’est vouloir la destruction de la Syrie et je crois que c’est le but recherché. 


                        • doctorix doctorix 17 mars 2013 12:00

                          Je crois que c’est encore un caca nerveux d’Obama : pas moyen d’attaquer l’Iran si la Syrie est debout.

                          Or l’attaque de l’Iran est le caprice obsessionnel de l’oncle Sam (cet état iranien qui n’ ajamais attaqué personne).
                          Alors on pousse le stupide larbin Hollande à la faute.
                          Et il marche, ce couillon : l’attaque au Mali lui a rapporté 5 points de sondage, alors il rêve, comme la grenouille qui veut de faire aussi grosse que le boeuf, quand il n’est que la mouche du coche.
                          Quand nos élus se décideront-ils à faire ce qu’on leur demande, et donc surtout pas la guerre ?
                          Quand les marchands de canon et les banquiers cesseront-ils de fixer les règles dans ce pays ?

                          • njama njama 17 mars 2013 17:01

                            plus de 70.000 morts ?

                            Sur le bidonnage des chiffres par l’ONU, relayé par les Agences de Propagande, j’ai laissé un commentaire dans un autre article.

                            http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=132410&id_forum=3661337

                            En résumé la fameuse officine OSDH de Rami Abdel Rahmanequi était LA REFERENCE ABSOLUE dans toute la Presse « occidentaliste » depuis le début du conflit chiffrait 44 / 45.000 victimes fin décembre 2012, avant que l’ONU ne lui coupe l’herbe sous le pied et annonce (sans références de leurs décomptes) 59648 victimes, chiffre arrondi à 60.000 début janvier 2013 par tous les perroquets de la Presse.

                            Depuis ça augmente pas 10.000 d’où ce 70.000 !

                            Une surenchère à « plus de 100.000 » vient d’être lâchée par un sous-marin du Gouvernement
                            « Selon un haut responsable français s’exprimant sous anonymat, »on est plus près de 100 000 morts que de 70 000« . ICI ... dans la foulée de l’imprécation guerrière de Fabius »Il faut armer les rebelles« ...

                            comme si »armer les rebelles" n’était pas déjà fait depuis longtemps par le Qatar et consorts via la Turquie principalement.


                            • njama njama 18 mars 2013 00:09

                              D’après ce site syrien http://syrianshuhada.com/ qui tient un décompte (semble-t-il) très précis du nombre de victimes dans ce conflit, nous n’en sommes pas à « près de 100.000 morts », ni à 70.000, ni encore à 60.000

                              Le chiffre au 13.03.2013 est de 57904
                              Un carte dans la page permet de voir un décompte par gouvernorats
                              http://syrianshuhada.com/

                              Sur cette page, on peut lire que la proportion de victimes civiles est de 87 % soit 50209, et de 13 % de militaires soit 7695.
                              http://syrianshuhada.com/?lang=en&a=st&st=7

                              Sur cette autre page 52350 hommes5554 femmes
                              http://syrianshuhada.com/default.asp?lang=en&a=st&st=1

                              parmi eux 5341 enfants au 13/3/2013
                              3698 garçons et 1643 filles
                              http://syrianshuhada.com/default.asp?lang=en&a=st&st=13

                              Cette autre page détaille les circonstances de la mort. Ce qui permet de voir assez nettement que ce sont bien les armes à feu et l’artillerie / tirs de d’obus de mortiers - dont disposent assez abondamment les rebelles - qui arrivent en première cause de morts, et non les bombardements aériens. La supériorité aérienne de l’AAS est souvent avancée dans la Presse comme argument pour justifier d’armer davantage les rebelles. Mais dans un contexte de guérilla urbaine, les moyens aériens sont peu opérationnels, ce qui se vérifie ici.
                               
                              Martyr Counts by Death Method
                              19261 Gunshot wound
                              15662 Artillery shelling
                              10831 Undocumented
                              3559 Bombardment by air
                              2871 Gunshot from sniper
                              1776 Under torture
                              1103 For refusing to fire at civilians and kill protestors
                              742 Due to severe wounds
                              660 Slit throat
                              587 Tfjyr (?)
                              186 Bomb explosion
                              ...
                              http://syrianshuhada.com/default.asp?lang=en&a=st&st=9


                            • Pingouin094 Pingouin094 18 mars 2013 20:55

                              Comme tous ceux qui s’opposent à un soutien militaire aux rebelles syriens, vous esquivez soigneusement la question : « et à la place, vous proposez quoi ? »

                              Le dialogue diplomatique, Kofi Annan y a renoncé. Il me parait illusoire de considérer que quelqu’un puisse réussir à trouver une solution politique à un conflit où il n’a même pas été en mesure de mettre en oeuvre un simple cessez-le-feu.
                              Alors, faut-il juste compter les morts et regarder les jihadistes gagner en puissance et en influence, pour que la « révolution syrienne » ne soit plus qu’un choix entre une dictature laïque et un régime fondamentaliste religieux ? Je n’arrive pas à m’y résoudre.

                              C’est pourquoi il faut armer les rebelles syriens de l’ASL, non seulement pour qu’il puisse l’emporter face à Bachar Al Assad ou du moins lui faire prendre conscience qu’il ne peut espérer de solution militaire ; mais également pour que l’ASL regagne en influence face à ses alliés-rivaux jihadistes et qu’en cas de victoire de la rébellion, ce ne soit pas eux qui en profitent pour le plus grand malheur du peuple syrien. J’y reviens en détail sur mon blog : « Il faut soutenir militairement l’opposition syrienne ».

                              Mais vous avez raison de soulever le droit international. Un tel armement des rebelles syriens ne peut se faire que s’il s’accompagne d’une véritable reconnaissance du CNS comme représentant légitime du peuple syrien et d’une résolution de l’ONU autorisant son armement.
                              Et cela peut se faire malgré le double véto russe et chinois par une résolution de l’ONU à l’instar de ce qui s’est fait pour la Namibie face au triple véto US, Anglais et Français. J’y reviens également sur mon blog : « Crise syrienne, l’indispensable réforme de l’ONU ».

                              • MUSAVULI MUSAVULI 18 mars 2013 21:24

                                Merci pour la remarque. Je n’avais pas connaissance de la résolution 36/121 de 1981.


                              • le moine du côté obscur 22 mars 2013 06:56

                                Vous êtes allé demander au peuple syrien s’il considère le CNS comme légitime ? Pour qui ou quoi est-ce que vous vous prenez ? Des dieux ? Arrogants occidentaux arrêtez de jouer aux apprentis sorciers, vous avez assez détruit le monde comme cela. Quand vous aurez réglé le problème chypriote, grec et tous vos autres problèmes qui requiert toute votre énergie vous préoccuperez d’apporter ’la paix et le bonheur" dans le monde, pas avant. Charité bien ordonnée commence par soi-même. La vérité est que vous ne connaissez rien aux autres peuples et vous voulez leur imposer la démocratie qui ne fonctionne même pas chez vous. Pathétiques, misérables et arrogantes créatures, mais vous aurez ce que vous méritez, le temps vous est compté ! Et ne vous plaignez quand vos amis rebelles tueront les vôtres ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès