Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des Etats-Unis, de la liberté, de l’Etat et des tueries

Des Etats-Unis, de la liberté, de l’Etat et des tueries

« Permettre ces fusillades est un choix politique  » : c’est par ce réumé bien senti que Obama a commenté une nouvelle turie. A défaut d’avoir agi pour proposer à son pays un nouveau choix politique, arrivera-t-il à recadrer le débat pour remettre en cause cet élément mortifère de l’idéntité étasunienne ?

 
Un massacre régulier et accepté ?
 
Vu d’Europe, il est sans doute un peu compliqué de comprendre la relation des Etats-Unis avec les 300 millions d’armes à feu de la population (plus d’une par adulte…). Le fait que ce soit le second amendement qui garantisse le droit d’en avoir en dit long dans la place que cela a pris dans la construction du pays, et à quel point les armes à feu font profondément partie de sa culture. Au point que le sujet n’a jamais vraiment été évoqué dans les campagnes présidentielles, tant il semble y avoir une solide majorité de la population qui soutient ce droit et que s’y opposer semblerait disqualificatoire pour tout candidat à la Maison Blanche. D’où le fait, sans doute, que Barack Obama ne se soit jamais aventuré plus loin sur ce sujet, même si, avec le temps, il se fait plus critique, comme il l’a indiqué dans cette phrase.
 
 
Pourtant, les chiffres parlent d’eux-même. Obama a évoqué la comparaison entre le nombre d’étasuniens tués dans des attaques terroristes et ceux tués avec des armes à feu. Avec plus de 10 000 décés par an, les chiffres font froid dans le dos par rapport aux pays européens (quelques centaines par an en France ou en Allemagne). Le taux d’homicide aux Etats-Unis est quatre fois supérieur à l’Europee. Et la comparaison est encore plus cruelle quand on note qu’il est équivalent à la Palestine, deux fois plus haut qu’en Israël et trois fois plus qu’en Afrique du Nord ! Pour Barack Obama, « nous ne sommes pas le seul pays sur Terre où il y a des gens qui sont malades et qui veulent faire du mal aux autres. Mais nous sommes le seul pays développé sur Terre où l’on voit aussi souvent de tels massacres ».
 
Révélateur de loi de la jungle ?
 
Déjà, après Charleston, il avait dit « ce type de massacre ne se passe pas dans les autres pays avancés  ». Malheureusement, l’opinion ne semble pas évoluer, comme le notait alors The Economist. Les massacres rendent en effet les étasuniens davantage rassurés par le fait d’avoir une arme à la maison (plus de 60% aujourd’hui contre moins de 40% en 2000) ! Pourtant, le cas de l’Australie montre qu’il est possible de faire marche arrière. Après une tuerie de 35 personnes en 1996, le gouvernement a imposé un contrôle précis des armes (enregistrement au nom du propriétaire et justification de l’achat). Plus de 600 000 armes ont été rachetées, environ un cinquième de toutes les armes à feu. De 1995 et 2006, les homicides par armes à feu ont diminué de 59% et les suicides par armes à feu de 65%.

La difficulté du débat à progresser outre-Atlantique s’explique sans doute par des raisons culturelles. On peut y voir une méfiance instinctive vis-à-vis de l’Etat, qui expliquerait que la majorité de la population ne souhaite pas abandonner un possible recours à la force la plus brutale et la laisser seulement à l’autorité étatique. On peut également y voir un rapport absolutiste à la liberté, le refus de toute limite à ce que peut faire ou avoir un individu. En somme, les Etats-Unis semblent avoir un certain goût pour la loi de la jungle jusque dans ses aspects les plus durs et violents. Après tout, dans la jungle, une arme peut sembler plus nécessaire que dans des sociétés plus civilisées de cette vieille Europe. Tout le problème est que cette loi de la jungle tend sans doute à auto-entretenir la barbarie.
 
Cependant, même si on y est opposé, il faut respecter le choix souverain et démocratique des Etats-Unis de persévérer (sans être aveugle sur les pratiques de la NRA). Mais on peut aussi y voir le produit direct d’une idéologie de la loi de la jungle, qui fait des milliers de morts chaque année.
 
 
Merci à Rodho pour les illustrations, que vous pouvez retrouver sur son blog.

Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 5 octobre 2015 10:11

    Obama (avec cette sortie) démontre encore une fois qu’il pédale dans la choucroute... !
    Son prix Nobel c’est surtout pour sa connerie...


    • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2015 13:51

      @Le p’tit Charles

      Quand l’armée américaine envoie ses drones au Pakistan liquider des familles entières parce qu’ils sont sois disant terroriste il ne vient pas couiner l’Obama ....


    • Massada Massada 5 octobre 2015 10:45

      170 tués dans des fusillades de masse aux Etat-Unis entre 2008 et 2015 (Le Monde)
      IL FAUT INTERDIRE LES ARMES A FEU
      .
      170 tués à Marseille par arme à feu entre 2008 et 2015 (La Provence)
      IL FAUT INTERDIRE LES ... OH ! WAIT ....

      Les criminels n’ont aucun mal à se procurer des armes

      L’auteur hoplophobe cite l’Australie avec sa loi de 1996 en exemple, mais la sécurité s’est dégradée de plus en plus après l’application de cette loi, et pas dans des proportions réduites !
      Le nombre de suicides n’a pas diminué, la diminution des suicides par armes à feu a été compensée par une augmentation des cas par pendaison et par des empoisonnements


      En GRANDE BRETAGNE une loi similaire, même encore plus sévère, a été mise en application en 1997 avec les résultats suivants :
      - Augmentation de 35% de la criminalité générale
      -  Les policiers dans les grandes villes sont de plus en plus amenés à intervenir dans des cas de criminalité armée (en moyenne 7 incidents avec utilisation effective d’armes à feu illégales PAR JOUR dans les grandes villes.

      - Le nombre de suicides et de meurtres a également augmenté et le nombre de drames familiaux a augmenté jusqu’à une moyenne de 1 toutes les 6 semaines ! Au début de 2004 une légère diminution a été constatée, ce qui a été diffusé dans le public à grandes pompes.
      Cette légère diminution risque de ne pas être permanente à plus long terme !
      - Le trafic illégal d’armes a augmenté de 300% suivant Scotland Yard !

      last but not least :


      Le professeur John Lott (Université de Chicago) et David Mustard démontrent que le taux de criminalité aux ETATS UNIS est le plus bas dans les états où les lois sur la légitime défense sont les plus permissives.
        20% des meurtres sont commis dans les villes où les lois sur les armes sont les plus strictes et qui n’hébergent que 6% de la population, notamment : New York, Chicago, Detroit et Washington DC.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 5 octobre 2015 11:22

        @Massada...Et en Palestine (pour voler les terres)...vous en avez tuer combien... ?


      • Massada Massada 5 octobre 2015 11:36

        @Le p’tit Charles

        devinez !


      • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 5 octobre 2015 13:29

        @Massada
        On remarquera que si les résultats du désarmement de l’Australie (en matières d’homicides et de suicides par arme à feu) étaient appliqués aux USA, il y aurait environ 16.000 morts de moins par an.


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:11

        @Massada

         

        Idem à Montréal où le gouvernement canadien avait interdit toute détention d’armes à feu aux citoyens.


        Résultat : 100 % de hausses des agressions, attaques à main armée, cambriolages avec arme etc.


        Pourquoi : parce que les truands ont su alors qu’ils ne courraient plus aucun risque en attaquant quelqu’un chez lui.


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:17

        @Massada

        « En GRANDE BRETAGNE ... Les policiers dans les grandes villes sont de plus en plus amenés à intervenir dans des cas de criminalité armée... »


        En plus, la Police n’intervient qu’après q’un meurtre ait été commis, un fois qu’il est trop tard  ; elle vient prendre des photos du ou des corps, prendre des empreintes, faire un constat, interroger les témoins etc.


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:23

        @Massada

        « Le professeur John Lott (Université de Chicago) et David Mustard démontrent que le taux de criminalité aux ETATS UNIS est le plus bas dans les états où les lois sur la légitime défense sont les plus permissives.
 20% des meurtres sont commis dans les villes où les lois sur les armes sont les plus strictes et qui n’hébergent que 6% de la population, notamment : New York, Chicago, Detroit et Washington DC. »


        C’est exactement ça ; on l’observe partout dans le monde : plus les citoyens normaux ont de droits de détention d’armes et de légitime défense, moins il y a de criminalité : las bandits ne sont généralement pas fous, pas courageux et pas suicidaires, ils préférent aller là où il y peu ou pas de risques.


      • Massada Massada 5 octobre 2015 14:33

        @Sarah

        Exactement !

        Les NATIONS UNIES ont du accepter la conclusion d’une étude répertoriée «  United Nations, economic and social council, ref. E/CN.15/1997/4 du 07/03/1997.commission on crime prevention and criminal justice, 6p/s sec Vienne 28/04-09/05/1997 où il est stipulé qu’il n’y a pas de corrélation entre la possession d’armes chez les citoyens honorables et la criminalité. Cette conclusion n’a jamais été publiée dans la grande presse !


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:34

        @Massada

        A chaque fois, c’est la même démagogie de la part des médias (et cet article est démagogique aussi) aux ordres d’un gouvernement (ici, les U.S.) cherchant à désarmer les citoyens.


        Cela permet en outre aux « élus » de faire croire aux gens « qu’ils font quelque chose », « qu’ils prennent des mesures » puis dire « bonnes gens, dormez tranquilles maintenant ».


        Résultat  : la criminalité augmente encore, les « élus » (ni responsables, ni coupables), disent : « Ah, désolés, pourtant on a tout essayé, pris les mesures qu’il fallait, on ne peut rien faire de plus... à part vous demander de revoter quand même pour nous. ».


      • Massada Massada 5 octobre 2015 14:34

        @Sarah

        Une étude récente, faite par le PROF. GARY A. MAUSER, intitulée “THE FAILED EXPERIMENT” et publiée dans le PUBLIC POLICY SOURCES nr 71, de 2003, dans laquelle l’évolution de la criminalité a été comparée entre le CANADA, l’AUSTRALIE, l’ANGLETERRE, WALES et les E.U. au moyen des chiffres officiels de la criminalité a démontrée que non seulement il n’y avait pas de corrélation entre la détention légale d’armes à feu et la criminalité, mais qu’en plus la criminalité a tendance à augmenter quand la détention légale d’armes est plus restreinte.


      • Massada Massada 5 octobre 2015 14:36

        @Sarah

        Exact
        Dans les minutes qui ont suivi la tuerie d’Oregon, Barack Obama, cyniquement démagogue, l’a instrumentalisée pour son combat personnel contre le port d’arme protégé le second amendement de la constitution américaine.

        Il est étrange que le président Obama ait accusé le droit de porter des armes comme responsable de cette tuerie : il est mieux placé que quiconque pour savoir que dans sa propre ville, Chicago, qui a les lois les plus dures des Etats Unis contre le port d’arme, des dizaines de personnes sont tuées.


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:45

        @Massada

        Ce que la plupart des médias français à la botte ont occulté à propos de ce dernier massacre :


        Le tueur de l’Orégon visait exclusivement les chrétiens


        Peut-être n’est-il pas politiquement correct de le révéler ?


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 14:53

        @Massada

        « Chicago, qui a les lois les plus dures des Etats Unis contre le port d’arme, des dizaines de personnes sont tuées. »


        Il faut savoir savoir aussi, que, contrairement à ce que la plupart des Français croient, le port d’armes aux USA n’est autorisé que dans deux états à ma connaissance : au Texas et au Montana (et dans, uniquement dans les campagnes, il me semble). Par contre la détention est libre.


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 16:04

        @Le p’tit Charles

        « Et en Palestine (pour voler les terres)...vous en avez tuer combien... ?  »


        Vous êtes hors-sujet mais voici ce qui se passe réellement en « Palestine » :


        Horreur en Samarie : les parents assassinés devant leurs enfants


        Les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, appartenant au Fatah de Mahmoud Abbas ont revendiqué l’attentat. de son côté, le Hamas (au pouvoir à Gaza) s’est réjoui de la mort de deux Juifs et a appelé à la poursuite des attentats.


        Assassinat du jeune couple Henkin, le Fatah de Mahmoud Abbas jubile en distribuant des bonbons


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 16:06

        @Le p’tit Charles (suite)

        Le Fatah, organisation terroriste que les médias français considèrent comme modérée, dirigée par un homme auquel le pape François a souhaité d’être un « ange le Paix » vient de déclarer à Paris que « les Juifs souillent le Mont du Tempe de leurs pieds sales » sans aucune réaction de politiciens ou médias français.


        Le Hamas est l’organisation terroriste au pouvoir à Gaza,.

        Voici comment les médias français, lorsqu’ils ont du mal à la cacher complément, noient l’information pour qu’elle passe le plus possible inaperçue :


        AFP – Agence France Palestine – Il faut 7 paragraphes à l’AFP avant d’évoquer le massacre des parents israéliens devant leurs 4 enfants !‏


      • Sarah Sarah 5 octobre 2015 16:09

        @Le p’tit Charles (suite et fin)

        Vous avez finalement bien fait de lancer ce hors-sujet car il permet de revenir aux armes et à la légitime défense :


        Sachez que le père était armé, a sorti son pistolet mais n’a pas eu le temps de tirer.


        Cela dit, imaginez la même scène en France, le père sortant une arme qu’il avait dans sa voiture (illégal en France), et tuant ou blessant l’un des attaquants.


        Petit test ; que se serait-il passé ensuite dans les pays suivants :

        - Israël

        - France

        - USA


      • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 5 octobre 2015 18:10

        @Massada
        « ...il n’y avait pas de corrélation entre la détention légale d’armes à feu et la criminalité, mais qu’en plus la criminalité a tendance à augmenter quand la détention légale d’armes est plus restreinte. »


        Ce qui ne veut strictement rien dire. Et la détention illégale d’armes à feu n’est pas prise en compte ici, semblerait-il. Tout dépend encore de ce qui est inclus dans « criminalité ». Si on rajoute par exemple, 20.000 cas de hacking, oui, elle a augmentée, mais aucune arme à feu n’entre en considération.
        Est-ce que le nombre de victimes a augmenté en Australie ? Non, il a considérablement baissé. 
        Tout vos arguments sur les armes sont nuls face aux tableaux du nombre de victimes par armes à feu par habitants d’un pays.

        1 - USA : 29,7 par million
        2 - Suisse : 7,7 par million
        4 - Canada : 5,1 par million
        13 - Australie : 1,4 par million

      • doctorix doctorix 5 octobre 2015 19:32

        @Sarah et Massada

        On ne vous dérange pas, les sionistes et autres fêlés de la gâchette, au moins ?

      • Massada Massada 6 octobre 2015 08:51

        @krapom.deviantart.com

        Vos chiffres ne veulent rien dire, c’est n’importe quoi.
        Les hoplophobes aiment lancer des chiffres alors que toutes les études sont contestés dans leur méthodologie.
        Il existe autant d’étude qu’il y a d’avis sur la question.

        Pour moi, c’est très simple, vous n’aimez pas les armes, alors n’en achetez pas, mais laissez la liberté aux autres.
        Mais ça c’est votre problème, vous avez peur de la liberté, votre idéologique est profondément liberticide !


      • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 6 octobre 2015 12:41

        @Massada
        Si je comprends ton raisonnement, tu ne prends en fait en compte que les chiffres qui t’intéressent.

        Le nombre de morts par armes à feu et par habitant, ça ne veut rien dire ! Quelle perspicacité ! Du génie ! T’es un surdoué en fait, non ? 
        Tiens, hier un gamin de 11 ans a tué sa soeur de 8 ans avec le flingue de ses parents. C’est y pas beau l’amour des armes ?
        On oubliera bien entendu l’histoire de cet enfant de 5 ans qui a tué son petit frère de 2 ans dans des conditions similaires, ça ferait désordre dans les statistiques.

      • César Castique César Castique 5 octobre 2015 11:36

        « ...le produit direct d’une idéologie de la loi de la jungle, qui fait des milliers de morts chaque année. »


        De toute manière, les Etats-Unis restent très loin de la tête du classement des pays par homicides au prorata de la population, avec leur 4,7 morts pour 100’000 habitants, en 2012. 

        Sans accorder plus d’importance qu’ils n’en méritent au Honduras (90.4), au Salvador (69.2) et à la Côte d’Ivoire (56.9), on notera que le Brésil et l’Afrique du Sud, pays dits émergents, en sont respectivement à 21 et 31.8 homicides pour 100’000 habitants, et sont dépassés par la Colombie (33.4) et le Venezuela (45.1).

        Et s’il n’y a plus grand-chose de bon à emprunter aux Etats-Unis, on retiendra encore l’adage selon lequel « La seule chose qui arrête un sale type avec une arme, c’est un type bien avec une arme. »

          • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 5 octobre 2015 13:13

            Donc, il y a ces deux mecs à une station-service qui décident d’un car-jacking. 

            Un type armé voit la scène, sort son arme et tirent sur les méchants. Le problème, c’est qu’il touche à la tête le proprio de la voiture. Les deux voleurs s’enfuient. Le tireur prend le temps de ramasser les douilles et prend la fuite également. La voiture volée sera retrouvée deux kilomètres plus loin, abandonnée. C’était bien la peine !
            C’était vendredi dernier.



            • Phil Defair 5 octobre 2015 13:43

              A l’époque, au XVIII° siècle, le droit de disposer d’une arme avait importance pour le colon américain venus d’Europe. Les pays européens, comme partout ailleurs (la Chine et le Japon en faisaient autant) interdisaient aux peuples de disposer d’armes. Seules, les factions armées aux ordres des dirigeants de ces pays étaient dotées d’armes. Le but principal était de rendre les éventuelles révoltes populaires faciles à mater par les forces de l’ordre établi. Ce droit au port d’arme était important pour le jeune peuple américain, au point de se classer en seconde place des amendements, juste derrière celui concernant la liberté d’expression.


              Posséder une arme devenait alors synonyme et garant de la liberté de l’individu pour le colon américain. Synonyme de protection de la liberté individuelle à l’encontre de la caste dirigeante, pas forcément contre d’éventuels malfrats.

              Alors certes, les temps ont changé. Mais l’attitude des castes dirigeantes à l’égard des peuples a-t-elle changé pour autant ? 

              Au même titre que pour les lois encadrant les libertés individuelles, d’expression, d’information, de gestion financière, qualifiées de lois « anti-terrorisme », que l’on voit s’élaborer depuis le début de l’année, faut-il vraiment tout céder de nos libertés pour gagner une hypothétique amélioration de sécurité ? 

              Benjamin Francklin avait écrit avec justesse « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre, et finit par perdre les deux »...

              Si nous réfléchissions là-dessus ?

              • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2015 13:49

                ceux qui ont échappés aux balles périront par le Coca, le Mac Do , le gaz de schiste, le bœuf aux hormones et le poulet a la javel ......


                  • liberty1st liberty1st 6 octobre 2015 04:28

                    Il faut bien comprendre qu’il est extrêmement difficile de réformer la possibilité pour un Américain d’avoir une arme.
                     
                    Comme l’explique très justement Laurent, cela relève d’un droit fondamental au USA. C’est comme si vous disiez à un Français que le vin rouge n’est plus autorisé car cela fait des morts sur les routes ... Très vrai, mais dur à accepter et il faut évidemment peser le pour et le contre de ces interdictions.
                     
                    De nombreuses personnes, avec qui j’ai discuté de la possession d’armes au USA, voient celles-ci comme un moyen de défense contre de possible dérives gouvernementales.

                    Il est clair que l’armement de nombreux citoyens au USA est très inquiétant (ici, vous ne vous énervez pas contre les gens, on ne sait jamais si ils ont une arme ...) mais il doit être très compliqué pour Obama de réformer cela car c’est culturellement très ancré et les lobbys de l’armement sont extrêmement puissants.


                    • doctorix doctorix 6 octobre 2015 10:58

                      J’ai lu quelque part qu’on a 11 fois plus de chance d’être tué si on possède une arme que si on n’en possède pas.

                      Rien que ce chiffre prouve l’imbécillité du port d’arme.
                      Maintenant, dans un pays où il y a, de fait, 100 millions de chômeurs, et une guerre civile en point de mire, je pourrais peut-être réviser mon point de vue...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès