Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Des Maliens aux malins...

Des Maliens aux malins...

Les médias en chœur reprennent le discours officiel du gouvernement français : l’intervention française au Mali s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Et si les raisons étaient ailleurs ?

On se souvient qu’en septembre 2010, Aqmi (Al Qaida au Maghreb Islamique) avait enlevé 7 français, lesquels étaient des employés d’Areva, (ou du sous-traitant, Satom, filiale du groupe Vinci) travaillant dans une mine d’uranium au Niger.

En janvier 2011, le gouvernement français de l’époque, sous le couvert de « l’engagement des forces nigériennes  », tentait de reprendre les otages, mais l’opération fut un échec, provoquant la mort de 2 otages français. lien

Aujourd’hui, ils sont encore 4 otages à être détenus par Aqmi (auxquels s’ajoutent 2 géologues capturés au Mali) : Daniel Larribe, experts en technique minière d’Areva, Pierre Legrand, travaillant pour une filiale de Vinci, Marc Ferret, employé de la même entreprise, et Thierry Dole, employé d’un sous-traitant d’Areva. lien

Les tentatives de négociations menées par un discret « ingénieur-Directeur » d’Air France, spécialiste « Afrique » pour cette compagnie, très renseigné sur la situation, et ayant de nombreux relais chez les preneurs d’otages, ont échoué.

Au-delà de cette prise d’otage, on ne peut passer sous silence l’exploitation des mines d’Uranium d’Areva au Niger, responsables non seulement d’importantes pollutions pour les 80 000 habitants d’Arlit et d’Akokan mais aussi pour le partage discutable des revenus générés par cette exploitation.

Des 2010, Greenpeace avait accusé Areva de mettre en danger la santé des riverains de ces mines, déclarant : « les habitants d’Arlit et d’Akokan continuent à vivre entourés d’air empoisonné, de terres contaminées et d’eau polluée  ».

La Criirad, par la voix de Bruno Chareyron constatant des concentrations anormales d’uranium dans le sol et de radon, a déclaré « les études montrent que le manque de radioprotection conduit certains habitants à un dépassement de la dose annuelle admissible ». lien

La totalité du rapport de la Criirad est sur ce lien

Comment s’étonner des lors que les Touaregs habitants cette région aient pris le maquis des 2007, revendiquant un partage plus équitable des richesses de leur territoire, et demandant que les conditions d’exploitation du minerais d’uranium respectent leur mode de vie, leur santé et leur environnement.

Cela fait 47 ans qu’Areva (ex Cogema) exploitent ces mines sans s’embarrasser de ces demandes, et plus d’1/3 de l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires françaises proviennent du Niger. lien

L’exploitation d’Areva pose différents problèmes : d’une part, les ferrailles radioactives, provenant du site atterrissent dans les bourgades environnantes, servant à tout, même à faire des casseroles.

D’autre part, les résidus, boues radioactives, sont stockés sur place, et ce sont 20 millions de tonnes qui, au gré des vents, s’invitent dans les poumons des populations indigènes.

Ce que conteste Yves Dufour, porte parole d’Areva, assurant que ces boues radioactives, lorsqu’elles sèchent, forment une croute qui empêcherait des poussières de menacer la santé des habitants de la région.

Bruno Chareyron ajoute que les cancers ne se déclareront que dans quelques années, mais on sait déjà que les employés d’Areva sont aussi concernés, puisque Serge Venel, mort d’un cancer du poumon en juillet 2009, avait travaillé de 1978 à 1985, et qu’Areva a été condamné le 11 mai 2012 par le tribunal de Melun à verser 200 000 euros de dommages et intérêt à la veuve du défunt. lien

Cette courte vidéo fait un constat accablant de la situation des petites villes voisines de la mine : nappe phréatique polluée, poussières radioactives, gaz toxiques : l’industrie nucléaire ne fait pas le bonheur de tous.

Alors le MNJ (mouvement des nigériens pour la justice) et les rebelles Touaregs qui le composent n’ont pas trouvé d’autres moyens que d’entrer en résistance, multipliant les enlèvements, les attaques de garnison, bloquant parfois les axes routiers névralgiques.

On peut découvrir sur ce lien, un reportage de 47’ en caméra caché, sous le titre « Niger, la bataille de l’uranium  » afin de mieux comprendre la situation.

Dans ce document accablant, il faut écouter Moussa Ghali, l’un des combattants du MNJ, qui raconte les massacres perpétrés par l’armée nigérienne, faisant découvrir aux réalisateurs du film, les cadavres de 9 personnes dissimulés sous un monceau de pierres, et tués d’après lui, par l’armée régulière nigérienne.

Comme le déclare Mohamed Aoutchiki, conseiller du président du MNJ, Aghali Alambo : « nous ne voulons pas d’uranium pour faire une bombe atomique, nous ne sommes contre personne, nous voulons simplement partager cette ressource (…) et nous sommes soucieux de la préservation de notre environnement ».

Alambo ajoute : « depuis les 47 années d’exploitation de cette mine, nous n’avons pas reçu le moindre centime et nous avons demandé en vain à recevoir 50% des bénéfices dégagés  ».

Ces forces résistantes seraient plus de 3000 guerriers, décidés à faire entendre raison au gouvernement nigérian et à l’entreprise nucléaire française.

L’armée nigériane officielle protège les mines d’Areva, et la seule tactique possible de la petite armée Touareg reste le harcèlement.

Alors ils mènent des actions limitées, faisant des prisonniers au sein de l’armée nigériane, s’accaparant armes et véhicules.

Depuis quelques mois, ces rebelles ont trouvé des alliés : ils ont été rejoints depuis le début 2012 par d’anciens mercenaires Touaregs au service de Kadhafi, très bien armés, lesquels avaient quitté la Libye dès la chute du dictateur. lien

Selon une source touareg, ils auraient été  1500 nigériens Touaregs à avoir combattu pour Kadhafi, avec comme promesse 5000 euros, dont ils n’ont jamais vu la couleur, comme en témoigne Silimane Albaka, habitant d’Agadez.

Il avait été recruté par Agaly Alambo, le chef Touareg, lequel vivait à ce moment à Tripoli. lien

On sait moins que les USA s’étaient largement implantés au Mali : le Pentagone y a dépensé  1 demi milliard de dollars pour le plus grand profit de l’armée Malienne.

Cet investissement destiné à améliorer l’efficacité de cette armée s’est retourné contre les USA, puisque c’est ce programme « le programme anti-terroriste le plus ambitieux jamais mené dans la région » dixit le New York Times, (lien) qui a permis au capitaine Sanogo, bien entraîné par les américains, de renverser le 22 mars 2012, le président Touré. lien

Du coté du gouvernement nigérien, il n’y a pas de discussion, ni de débat envisageable, et comme le déclare Mohamed Ben Omar, ministre nigérien de la communication : «  on ne négocie pas, on ne discute pas, l’arme à la tempe : ce sont des bandits, des individus comme vous et moi, qui ont dit non à la loi, qui ont pris des armes contre la république…  »

Mais d’autres ennuis menacent Areva, accusée de corruption par une ONG, « l’Observatoire du nucléaire  », animée par Stéphane Lhomme, lequel a mis en ligne un compte rendu confidentiel montrant « comment Areva dicte (…) sa loi aux dirigeants du Niger ». lien

Sur ce lien, le document en question.

Il y a mieux : les intérêts d’Areva ne se limitent pas au Niger : il y a justement un projet d’exploitation d’uranium au Mali, à 350 km de Bamako, du coté de Faléa, avec la promesse de récolter 5000 tonnes du précieux minerais. lien

Les pourparlers sont bien avancés, puisque Christian Rouyer, l’ambassadeur de la France, est persuadé que « Areva sera le futur exploitant de la mine d’uranium à Faléa ». lien

Il est étonnant que les médias traditionnels mobilisés par la situation actuelle au Mali, ne fassent jamais, ou rarement, le rapprochement entre ces prises d’otages, et Areva, préférant évoquer d’un coté une population menacée et des terroristes de l’autre coté.

Pourtant tout est lié : les 4 otages français détenus au Mali sont bien des employés d’Areva  : Ils ont bien été capturés par les résistants Touaregs au Niger et il parait difficile d’écarter la piste nucléaire et les intérêts français. lien

Rappelons que les 2 otages supplémentaires enlevés en novembre 2011 à Hombori étaient des géologues, prospectant au Mali. lien

C’est d’ailleurs une opinion que quelques uns partagent, avec de convaincantes justifications, affirmant de plus qu’Hollande aurait engagé illégalement la France dans cette guerre. lien

En tout cas, il parait difficile de passer sous silence la piste de l’uranium, et on peut légitimement penser qu’il est pour une bonne partie responsable du conflit actuel.

On peut s’interroger sur ce que serait la situation aujourd’hui si Areva avait un peu mieux écouté les exigences légitimes des populations nigériennes mises en danger par l’exploitation de l’uranium ? Aurait-on pu éviter la prise d’otage…la guerre en cours ? Peut-être.

Comme dit mon vieil ami africain : « les puissants flattent l’éléphant et écrasent les fourmis ».

L’image illustrant l’article provient de « info-afrique.com »

Merci aux internautes pour leur précieuse collaboration

Olivier Cabanel

Articles anciens

Morts pour Areva ?

A découvrir cet article et celui-ci. lien

Un autre ici


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

225 réactions à cet article    


  • Libertad14 Libertad14 16 janvier 2013 10:42

            Un deuxième front armé vient de s’ouvrir en Afrique. Après la Somalie maintenant c’est le Mali. François Hollande et son gouvernement Socialistes a décidé de jouer la carte des conflits armés hors de nos frontières. Tous les ténors de la politique Françaises sont à l’unisson : de la droite de Juppé, de Fillon, de Copé en passant par Marine Le Pen tous sont en accord avec le gouvernement socialiste.

     Si la menace du djihad Islamiste devient opprimante dans le monde, ce n’est pas pour autant qu’il faille se prendre pour la police Européenne. Le libre arbitre des peuples à décider ce qui est bien ou pas bien pour eux dans leur pays doit être respecté. Pour ne pas que cela devienne une ingérence dans la politique d’un pays, contentons nous de nous protéger dans notre pays là ou il y a beaucoup à faire.

     

     A vouloir protéger des intérêts financiers, on finit par payer plus cher que cela rapporte en particulier à l’état. Quant aux otages, c’est malheureux. Bien sur des négociations sont nécessaires afin de protéger nos ressortissants. Mais restons clairs car s’il s’agit de personnes chargées d’espionner, ou de barbouses en quête de gloire ou de richesses, ce n’est pas aux contribuables de payer. S’il s’agit de personnes travaillant pour une entreprise à capitaux privés, alors c’est à l’entreprise de payer ou de faire le nécessaire. Dans tous les cas, quand dans un pays la situation n’est pas sécurisée, alors il serait plus prudent de ne pas aller dans ce dernier ou alors c’est aux risques et périls de ces personnes. Qui va financer le coût de ces interventions ?? Ne serait’ il pas plus judicieux de consacrer ces dépenses à relancer l’emploi, à aider le gens en difficulté dans notre pays ??

      Quand on veut être un modèle ailleurs il faut être irréprochable chez soi . On ne peut pas dire qu’en France tout vat pour le mieux.

     Peut que cette intervention militaire au Mali n’a d’autres buts que de préparer de futures délocalisations en vue de museler les futurs travailleurs et ainsi mieux préparer leur exploitation.

     Quoiqu’il en soit les salariés français n’on rien à y gagner sinon que de payer des charges supplémentaires pour participer a l’effort de ces opérations militaires. Et cela risque d’aggraver la misère  sociale.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 10:54

      libertad

      je pense que la majorité des français est tombée dans le panneau.
      cette guerre soi disante contre le terrorisme, semble bien être juste la manière de s’octroyer les richesses minières du Mali, dont le fameux uranium.
      et je pense que les USA sont derrière tout ça.
      de plus, ça risque de se terminer assez mal pour les militaires français sur le terrain.
      en tout cas, merci de votre commentaire

    • Anakin Anakin 16 janvier 2013 17:50

      Bonjour Monsieur Cabanel

      On n’entend pas assez l’opinion du peuple malien.

      J’ai quand même entendu des témoignages de gens qui disaient qu’au Nord on coupe des mains en public devant les enfants des victimes, on fouette toute femme qui n’aurait pas la tenue correcte selon les jihadistes.

      Est-ce de la propagande ?

      Il est évident qu’ils allaient gagner la guerre et couvrir tout le Mali.

      Les destructions des mausolées patrimoine de l’humanité étaient déjà un avertissement du risque, comme en Afghanistan ...

      Que devait-on faire ? Je ne sais que penser après la lecture de votre article.

      Évidemment il y a aussi des intérêts français à protéger et que la France fait d’une pierre deux coups.

      Vraiment que pense le peuple malien ? les femmes maliennes ?

      C’est pour moi la seule réponse qui justifiera ou pas l’intervention française.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 18:04

      Anakin

      ce n’est pas faux.
      si on en est arrivé là, c’est d’abord à cause de la corruption, laquelle est permise par les exploitations minières diverses, dont le nucléaire.
      ce qui a légitimement faché les occupants Touaregs.
      (avez vous remarqué que dans la presse « officielle » on n’entend pratiquement jamais le mot Touaregs ? : on dit "islamiste, terroristes etc)
      donc, si nous arrêtions de piller ce continent (nous et les autres), ou du moins s’il y avait de justes retombées financières pour ceux qui vivent dans ce pays, on n’en serait pas là.
      du coup, ç’est un terrain fertile pour justement les islamistes d’Aqmi qui se servent de cette colère pour faire ce que l’on sait.
      en tout cas, merci de votre commentaire.

    • bigglop bigglop 16 janvier 2013 18:13

      Merci @Olivier pour ce nouvel article de qualité.
      D’après un sondage express, 75% des français sont favorables à cette intervention, la machine à décerveler marche à fond.

      Au Mali, comme ailleurs, la corruption basée sur les trafics (drogue, armes, etc...) est endémique touchant les acteurs politiques, militaires, économiques.

      Enfin, ont été découverts au Mali, d’importants gisements de gaz d’hydrogène pratiquement pur (2% de méthane seulement), et Total est déjà partie prenante dans un contrat d’exploitation.

      A titre anecdotique, Phillipe Verdon et Serge Lazarevic enlevés au Niger, ne semblent pas être blanc-bleu comme on dit


    • Serpico Serpico 16 janvier 2013 18:18

      Anakin "J’ai quand même entendu des témoignages de gens qui disaient qu’au Nord on coupe des mains en public devant les enfants des victimes, on fouette toute femme qui n’aurait pas la tenue correcte selon les jihadistes."

      ***************

      Personnellement, je n’en sais rien mais si c’est une des raisons de notre intervention au Mali, qu’est-ce qu’on attend nom d’une pipe, pour foncer sur l’Arabie Saoudite ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 18:41

      big

      merci c’est sympa.
      il semble que ces deux géologues étaient plus des barbouzes qu’autre chose,
      plusieurs commentaires l’évoquent.
      en tout cas, je partage ton commentaire.

    • lionel 19 janvier 2013 00:31

      Allez, ce que pense profondément les Maliens, peut être « Toubabous affairistes, arabes non Maliens, barrez vous !!! » 


    • SEPH 16 janvier 2013 10:45

      LE MAITRE ( L’EMPIRE ) FÉLICITE SON LARBIN


      La diplomatie américaine a félicité la France mardi pour son intervention militaire
      contre des groupes « terroristes  » au Mali, précisant que les Etats-Unis fournissaient déjà à leurs alliés français une aide en matière de renseignement.

       « Il est absolument crucial de stopper l’offensive des groupes terroristes vers le Sud du Mali, d’empêcher l’effondrement du gouvernement et d’accélérer l’application des résolutions du Conseil de sécurité  », a déclaré la porte-parole du département d’Etat Victoria Nuland, ajoutant que les Etats-Unis « accueillaient très favorablement  » l’action militaire française.

      Certains analystes affirment que la France, poussée par l’Otan et les Eatts Unis vient de tomber dans un piège en se lançant dans une guerre contre les touaregs et les « terroristes » du nord Mali.


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 10:56

        Seph

        j’en ai apporté la preuve dans l’article : les USA ont tenté de « former » l’armée malienne, avec le résultat que l’on sait, et la France est peut etre bien manipulée, tombant dans le piège tendu, espérant ainsi sauver son exploitation d’uranium, et pas seulement : il y a pas mal de richesses minières au Mali.

      • sirocco sirocco 16 janvier 2013 11:27

        La France tombée dans le piège tendu par les USA ?

        Mais la France est complètement soumise, elle rampe, elle obéit à ses maîtres américains ! Ces derniers n’ont pas besoin de lui tendre de piège.


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 13:27

        sirocco

        c’est bien probable.
         smiley

      • velosolex 17 janvier 2013 09:44

        Sirico

        La france est complètement soumise.....
        Hum....rappelez vous tout de même l’Irak, l’intervention de Villepin.
        Non, la France a su plus d’une fois faire entendre sa différence.

        Il est de bon ton de taper sur la france et de se bidonner, autant que de dire n’importe quoi.
        Les maliens n’ont apparemment pas cet avis.
        Il est vrai, que selon l’endroit où l’on est assis, à manger et à discuter tranquille, on n’ a pas la même intelligence des choses.


      • soi même 16 janvier 2013 11:03

        Que la France est des motifs pour faire une nouvelle guerre, cela n’étonne pas, par contre ce qui n’étonne c’est le soutien de Washington dans cette affaire !

        Serez donc encore une fois les dindons d’une farce ?

        Vidéo dédies à Hollande Ier, et aux biens pensant que l’on n’avait pas un autre choix possible !

        http://kinomusorka.ru/fr/directors-director-michael-radford-films-film-nineteen-eighty-four.html


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 11:07

          soi même

          qu’il y ait les USA derrière ça, c’est possible.
          pour moi, j’ai au moins une conviction, il s’agit de protéger les intérets français, notamment areva.


        • soi même 16 janvier 2013 11:33

          C’est bien ce qui se passe l’Amérique apporte son soutien à la France.
          Donc nous sommes bien dans la situation du technicien de surface, Areva et les Otages sa c’est le motif officieux de notre intervention, officiellement c’est lutter contre le terrorisme, c’est aussi autre chose d’un plan plus vaste, l’ installation définitif de la présence Américaine en Afrique du Nord.

          http://www.voltairenet.org/mot2299.html?lang=fr

          http://www.algerie-focus.com/blog/2010/12/14/revelations-les-americains-entament-les-demarches-pour-installer-une-base-militaire-aerienne-en-afrique-du-nord/

          https://encrypted.google.com/url?sa=t&rct=j&q=base%20am%C3%A9ricaine%20en%20afrique%20du%20nord&source=web&cd=5&cad=rja&ved=0CEUQFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.jeuneafrique.com%2FArticle%2FJA2685p010-012.xml0%2F&ei=1X_2UKTmC8XMhAeiqYGABg&usg=AFQjCNETitEfi2WkvAp7kHf0I2QawMjM9w

          http://www.algerie360.com/algerie/une-base-militaire-israelienne-pres-des-frontieres-algeriennes/

          Quant on fait un article, il est aussi important de pas s’illusionner ce qui ce prépare là bas en arrière plan de l’ événementiel, et me fait pas croire que tu l’ignorais.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 14:15

          soi meme

          si tu as bien lu l’article, j’ai évoqué la présence américaine au Mali.
          ceci explique celà.
           smiley

        • soi même 16 janvier 2013 14:47

          Olivier ce que tu évoques , j’ai juste la face visible de l’iceberg et l’utilisation des paradoxes de la doctrine américaine qui consiste à utilisé des paravents terroriste pour arrivé à leurs fins.

          On peut gobé une fois, en Afghanistan, ils ont armées Al-Qaïda pour lutté contre les soviétiques, on peut gobé tous leurs propagandes, et les fais après analyses démontre le contraire.

          A mon avis il s’agit d’utilisé une force tiers en autre la France qui prépare le terrain à des unités Africaine de faire le ménage et que cette affaire est plus un rébus que la simple analyse des faits.

          Il y a une expression qui dit tiré les marrons du feux.

          Cette opération est une opération gigogne qui va bien au delà de ce qui est dit officiellement.
          .

          En autre en France nous sommes de nouveau en état d’alerte rouge, quel coïncidence avec le débat qui enflamme la France, tu ne trouves pas, qu’il y a des coïncidences troublantes.

          Un écran de fumé pour masqué un feux, où un ultime prétexte pour masqué autre chose ?


        • soi même 16 janvier 2013 15:03

          Tu devrais revoir cadavre exquis.

           https://www.youtube.com/watch?v=L9F2iUHZvcw


        • soi même 16 janvier 2013 20:43

          olivier, je te joins un liens qui est un complément de ton article,

          Le terrorisme islamique est une création des États-Unis

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-terrorisme-islamique-est-une-129043

          Tu vois que cet une affaire gigogne cette bonne petit guerre du Mali, à défaut de changer de manière de faire, on fait la guerre pour la Paix.

          D’ailleurs quel Paix, la Paix des braves où des Maquereaux ?


        • velosolex 17 janvier 2013 09:48

          Il est évident que les politiques font de la politique, et protègent les intérêts de leur pays
          Pas à proprement parler un scoop.

          Autre option, donc, ne rien faire, car je pense que c’est cela qui est suggéré :
          Les salafistes prennent Bamako, prenant toute une ville en otage, enfermant les deux mille français dans un stade.

          La suite à immaginer

          Je vois d’ici, l’allure des articles, dans agoravox


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2013 09:54

          velosolex

          ne rien faire ?
          si vous avez bien lu la fin de l’article, c’est le contraire de ce qui est suggéré.
          un pays qui a des richesses comme le Niger, ou le Mali et tant d’autres...
          quelles raisons légitimes avons nous de nous enrichir à leur dépens ?
          quelle raison légitime avons nous de polluer sans le moindre scrupule ?
          nous pourrions partager plus équitablement les profits tirés de ces exploitations.
          nous pourrions aussi prendre plus de précautions, afin d’éviter au maximum toutes les nuisances, les pollutions, protégeant les populations.
          je pense que si tout celà avait été pris en compte nous n’en serions plus la.
          alors aujourd’hui, c’est naturellement un peu tard pour exprimer des regrets, mais les areva et autres entreprises pourraient enfin se décider à dédommager à hauteur des pollutions subies, pourraient aussi partager les richesses.
          on pourrait éviter d’autres guerres à venir.
          non ?
           smiley

        • soi même 17 janvier 2013 11:21

          @ olivier, la question n’est pas de rien faire, mais bien comment faire pour rétablir une situation saine.

          Car justifier une intervention pour rétablir l’ordre donc on en est la causse indirect c’est nous, et de plus est le véritable motif est d’un autre ordre, me fait pensé furieusement à la mise à sac de Pékin en 1900.

          Franchement , il y a quoi s ’interroger depuis 50 ans , qu’avons nous fait de positif en Afrique pour réparer nos dégâts du Colonialismes ? Et bien rien, on à fait comme les autres du néo-colonialismes, et ce n’est pas finie, maintenant on le fait pour le compte d’une autre Nation !

          Pourtant il y a eu un livre qui en parlait, Roger Dumont l’Afrique se meurt

          Pauvreté ou paupérisation en Afrique. Une étude ... - OPUS4

        • lionel 19 janvier 2013 00:42

          Salut Cabanel et Soi même, 


          Ce que j’ai vu, mes amis etc... C’est aussi une présence de mercenaires étazuniens au Nord Mali, plus des zumanitaires du même pays qui faisaient une opération de séduction en soignant gratuitement les gens (à Gao par exemple, il n’y a pas de dentiste (les Cubains n’ont en pas envoyés) donc on soigne quelques caries et on espère l’amour du peuple). Je tiens à préciser que ces derniers ne sont pas de mauvaises personnes objectivement vouées à la subvertion.

          Il faut aussi comprendre que de nombreux fonctionnaires Français sont sincères et franchement compétents et ne comprennent pas aisément combien il peuvent être manipulés. Le monde de folie où sévicent les services de renseignement étatiques ou privés est essentiellement cloisonné et seul les stratèges psychoapathes, les géopoliticiens, comprennent les enjeux, les autres agissent au mieux, le nez dans le guidon. 

          Ca me rappelle ce gendarme Burkinabé qui travaillait sur le finacement des réseaux islamistes. A la question que je lui posais, y a t’il des angles morts lorsque vous observez les mouvements de capitaux... sa réponse fut... Oui. Il était désolé.

        • Stof Stof 16 janvier 2013 11:42

          Elle est belle l’indépendance énergétique de la France !!! smiley


          Quant à Hollande,il nous fait du Bush dans le texte , mais je préfèrais encore Pasqua et son : « il faut terrôriser les terrôristeuh ! » (avec l’accent de Fernandel).

          • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 13:28

            Stof

            c’est important de marteler que le nucléaire ne nous rend pas indépendants énergétiquement.
            avec l’épisode actuel, nous en avons la preuve.
            merci de votre commentaire.
             smiley

          • BOB13 16 janvier 2013 11:45

            Tous ensemble avec nos soldats qui combattent pour la liberté.

            Barbe rouge (l’abruti islamique) voulait des Français au sol ?

            il les a...bon courage fumier, ici ce sont des soldats ni des femmes ou des enfants ou des paysans sans défense. Va te cacher dans le désert et commettre des attentats contre des civils, va prendre des otages ... tu n’es bon qu’à cela !

            que nos soldats détruisent les barbares comme le souligne notre président avec raison.


            • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 13:33

              bob

              rien n’est fait.
              au milieu de ça, il y a des citoyens français qui, sans le savoir, (?) se battent pour areva.
              le terrorisme est un chiffon rouge agité.
              comment pourriez vous être dupe ?
              qui sont les barbares ?
              ceux qui polluent durablement une région, provoquant cancers et leucémies, pour que nous puissions avoir chaud l’hiver ?
              ou ceux que vous citez.
              n’est il pas logique de réclamer une exploitation d’uranium respectant l’environnement ?
              n’est il pas logique d’espérer des retombées financières pour les habitants de cette région ?
              est-il logique de fermer la porte au dialogue, provoquant ainsi une guerre dont les conséquences risquent d’être bien au delà de ce vous supposez ?


            • sirocco sirocco 16 janvier 2013 11:47

              @ olivier cabanel

              D’accord avec votre analyse. La situation pour le gouvernement français est devenue préoccupante lorsque des rebelles ont enlevé les premiers otages qui travaillaient pour Areva.
              A l’époque, nos médias ont analysé cela comme une opération menée par des bandits cherchant à obtenir une rançon, donc attirés par l’argent. Mais il y avait peut-être derrière cette action une forme de révolte contre le pillage des matières premières et le fait que le peuple nigérien n’en bénéficie quasiment pas.

              Le contrôle du nord Mali par les djihadistes rendait très problématique la poursuite de l’exploitation des gisements de minerai d’uranium du Niger tout proche, et éventuellement celle de nouveaux gisements découverts au Mali même. C’est une raison bien suffisante pour qu’Hollande fasse brusquement entrer la France en guerre (alors qu’il avait juré, 3 mois plus tôt, que la France ne participerait pas aux combats et n’engagerait pas de troupes au sol !).

              De toute façon, les grandes puissances ne mènent plus de guerre sans motivations économiques.


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2013 14:13

                sirocco

                je vois que nous en sommes arrivés aux mêmes conclusions.
                bienvenue au club.
                 smiley

              • aliante 16 janvier 2013 21:20
                • Excusez le il n’a pas du lire votre exposé ,Les touaregs sont rangés dans la sémantique terroristes alors qu’ils ne le sont en rien ils ont pris les armes contre le pouvoir centrale en plus qui n’a rien de légitime c’est un différend qui existe depuis des décennies ; Hollande n’a aucune intention d’améliorer le sort des populations locales, que disent les touaregs à propos d’Aqmi <<Ils sont des musulmans comme nous nous n’avons pas d’autres rapports avec eux que la cordialité des gens qui partagent la même religion Point
                • Les touaregs ce sont leurs mots en ont marre que leur pays soit une poubelle ,de crever de faim et de subir la violence chez eux et de la voir s’exprimer en Afrique
                • tout ça est une logique sociale c’est un groupe révolutionnaire comme il y en eu à la révolution française

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2013 12:56

                aliante

                mettez vous à la place des Touaregs.
                imaginons que dans votre région on découvre une nappe de pétrole.
                que ce sont des américains, ou des russes, qui vont l’exploiter.
                qu’ils vont polluer durablement tout le secteur.
                que vous n’en aurez pas la moindre retombée financière.
                resterez vous les bras croisés ?
                n’oubliez jamais que dans les années 40, ceux que nous appelons aujourd’hui « les résistants » étaient appelés terroristes par Pétain...
                c’est ça la relativité.
                 smiley

              • SEPH 16 janvier 2013 11:52
                Le secrétaire général de l’OCI appelle à l’arrêt des hostilités au MALI

                Le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, a appelé mardi à l’arrêt immédiat des hostilités au Mali et à la reprise des négociations sur un règlement politique dans le pays.

                "M.Ihsanoglu est préoccupé par l’escalade militaire… Il suit de près l’évolution de la situation dans ce pays", lit-on dans le communiqué de l’OCI.

                Selon le secrétaire général de l’OCI, le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté trop hâtivement la résolution sur une opération militaire au Mali.

                "M.Ihsanoglu a exhorté toutes les parties en conflit à la retenue, en souhaitant une solution pacifique à la crise", est-il indiqué dans le document.

                Le secrétaire général de l’OCI a insisté sur la reprise des négociations sur un règlement politique qui ont démarré le 4 janvier dernier à Ouagadougou, capitale burkinabaise.

                HALTE AU COLONIALISME POUR LE COMPTE DE TOTAL, D’AREVA, et des transnationales.


                • BOB13 16 janvier 2013 11:59

                  halte à la colonisation islamiste pour le compte de la charia.

                  les Maliens doivent être respecté. La destruction des mausolées, les amputations, les humiliations ça suffit.

                  DEHORS les barbares barbus venus d’ailleurs pour piller un pays.


                • soi même 16 janvier 2013 12:12

                  @ BOB13, si cela était sans conséquence dramatique, j’appréciais le jeux de ton ironies.


                • SEPH 16 janvier 2013 12:17

                  C’est trop facile le chantage au terrorisme que fait le gouvernement français. Ce terrorisme islamiste dont tout le monde sait qui le finance et qui le soutient.

                  Ainsi la France fait la guerre aux djihadistes au Mali, au même moment en Syrie, elle leur fournit une aide logistique et un soutien diplomatique en partenariat avec les pétro-monarchies du Golfe et des USA.

                  Mais tout ceci a un point commun : le GAZ, car la Syrie comme le Mali ont d’énormes réserves de gaz.



                • lionel 19 janvier 2013 00:47

                  Bob etc...


                  Voyez vous, si j’attrapais un des rats (comprenne qui pourra) qui nous ont chassé de chez nous, je le tuerais. Mais votre prose à des relents de propagande, un je ne sais quoi de « pas sincère »... 

                • SEPH 16 janvier 2013 12:12

                  LES VÉRITABLES RAISONS DE CETTE GUERRE COLONIALE :

                  La prétention que la France s’empresse de défendre la démocratie à l’encontre d’al-Qaïda au mépris total de ses propres « intérêts fondamentaux », est un mensonge absurde.

                   D’abord, le gouvernement français n’a aucune position de principe à l’égard d’al Qaïda. Les forces djihadistes libyennes ont aidé Paris et ses alliés de l’OTAN à renverser Mouammar Kadhafi durant la guerre libyenne, en 2011, et Paris continue de s’appuyer sur le Front Al-Nusra qui est lié à al Qaïda dans la guerre par procuration que mène l’OTAN contre le Président syrien, Bachar al-Assad.

                  L’impérialisme français est en train de mener une guerre au Mali qui est tout à fait conforme à ses intérêts fondamentaux. Le Mali qui a été une colonie française de 1892 à 1960 et se trouve au centre géographique de l’Afrique occidentale, est une région riche en ressources, qui était jadis au cœur de l’empire colonial français.

                  Depuis 1968, le groupe nucléaire français Areva a déjà extrait au Niger voisin 100.000 tonnes d’uranium et projette d’y ouvrir, en 2014, la deuxième plus grande mine d’uranium du monde. Le gouvernement Hollande se sert de la guerre pour établir des liens étroits avec le régime algérien qui dispose d’immenses réserves de gaz naturel. Les forces françaises sont également déployées au Sénégal, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Tous ces pays sont d’anciennes colonies françaises.

                  La France collabore avec les Etats-Unis. La Grande-Bretagne et d’autres alliés de l’OTAN pour planifier une intervention plus vaste au Mali, et pour laquelle divers régimes fantoches d’Afrique occidentale fourniront les troupes au sol. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a confirmé que le Sénégal et le Nigeria ont déjà envoyé de l’« aide » au Mali.


                  Par ailleurs, l’intervention au Mali répond pour Hollande à un important objectif sur le plan intérieur :
                   celui de détourner l’attention des attaques brutales perpétrées contre la classe ouvrière française. Ce n’est pas par hasard que quelques heures après l’attaque lancée contre le Mali, le gouvernement Hollande a annoncé une réforme du marché du travail, la plus profonde à ce jour. Cette réforme comprend l’imposition de conditions de travail plus « flexibles ». Ces mesures, négociées avec les syndicats, ont immédiatement été acclamées par l’association patronale du Medef comme permettant au pays de retrouver sa compétitivité.


                  • morice morice 16 janvier 2013 17:17

                    Depuis 1968, le groupe nucléaire français Areva a déjà extrait au Niger voisin 100.000 tonnes d’uranium et projette d’y ouvrir, en 2014, la deuxième plus grande mine d’uranium du monde


                    et donc il n’y a pas d’uranium au Mali.

                    Y’a de la coke plutôt....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès