Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des migrants et du développement de l’Afrique

Des migrants et du développement de l’Afrique

Le drame de la mort de centaines de migrants africains a suscité une grande émotion mais le débat qu’il a suscité est, comme trop souvent, bien superficiel. Alors que l’on ergote sur le traitement des conséquences des problèmes, on oublie largement de réfléchir à leurs causes.

Une exploitation largement inégale
 
Jean-Louis Borloo a bien raison d’insister sur la nécessité d’aider l’Afrique. Dans une très large mesure, je souscris à son idée d’un plan Marshall pour le continent, idée que nous aurions du appliquer à l’Europe de l’Est il y a un quart de siècles au lieu de la plonger dans les eaux froides et dangereuses du néolibéralisme. Cependant, son raisonnement n’est pas sans limite. Comment financer ce plan dans les conditions actuelles entre politiques de réduction des dépenses publiques et des déficits et avec une arme monétaire sortie du cadre politique  ? L’intention est louable, mais aujourd’hui, il est difficile de ne pas voir qu’elle est bien vaine, d’autant plus que les montants en jeu seraient sans doute colossaux.
 
En outre, se pose aussi la question du bilan des politiques menées depuis des décennies. La croissance semble enfin accélérer quelque peu en Afrique, mais on peut y voir davantage l’effet de la hausse du prix des matières premières et du décalage grandissant des coûts salariaux avec l’Asie, qui a poussé H&M a délocalisé une partie de sa production en Afrique. Pire encore, ce regain de croissance profite d’abord à une minorité, puisque l’essentiel de la baisse de la pauvreté des dernières années a eu lieu en Chine, et pas en Afrique. La majeure partie des profits va à des intérêts étrangers ou à une petite minorité de la population et ignore la très grande majorité de la population, poussée à rêver d’ailleurs.
 
Permettre le développement de l’Afrique
 
Il ne faut pas voir ailleurs une des principales raisons des vagues migratoires, d’autant plus que les moyens modernes de communication permettent une plus large connaissance des écarts de développement. Mais ces migrants sont une perte pour les pays qu’ils quittent, perte humaine de personnes souvent éduquées, perte financière avec les sommes monstrueuses qui reviennent à ceux qui organisent leur transport dans des conditions inhumaines. C’est parce que les politiques que nous avons largement imposées à l’Afrique sont un échec qui retire tout espoir à une partie de la population locale que certains sont prêts à quitter famille et racines pour émigrer à des prix effarants.
 
Les potions amères néolibérales, entre pseudo-ouverture des marchés qui ne profitent qu’à des oligarques et des entreprises étrangères bien implantées et la priorité donnée aux créanciers sont un échec. C’est ce qu’a notamment dénoncé Joseph Stiglitz dans le remarquable livre « La grande désillusion  », un bilan sévère mais remarquablement documenté de celui qui a vu les ravages provoqués par les politiques dites « du consensus de Washington ». La voie à suivre pour l’Afrique, outre sans doute une aide des autres pays, c’est davantage de suivre le modèle asiatique, qui assure une protection des agriculteurs et des jeunes pousses industrielles des requins de l’océan néolibéral.
 
Mais le plus effarant, ce sont tous ceux, comme Le Monde, Libération ou Daniel Cohn-Bendit, qui défendent le cadre néolibéral qui étouffe l’Afrique et les Africains, et réclament d’ouvrir grandes nos frontières. Ils ne font que (mal) traiter les conséquences des politiques qu’ils soutiennent.

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 avril 2015 10:01

    Jean-Louis Borloo a bien raison d’insister sur la nécessité d’aider l’Afrique.


    On aide déjà l’Afrique (et les autres continents).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide_publique_au_d%C3%A9veloppement :

    « En 2009, l’aide publique au développement des États membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s’est élevée à 90 milliards d’euros (soit 119,6 milliards de dollars) »
    Les pays développés qui financent l’Aide Publique au Développement (APD) (Économique ?) le font en toute bonne foi mais, hélas, l’investissent ("la gaspillent) avec autant d’incompétence que les dirigeants des pays bénéficiaires.

    Sécurité Alimentaire, Commercialisation des Produits Vivriers dans les PVD : La question qui ne se posa jamais !
    http://www.sincerites.org/2014/03/securite-alimentaire-commercialisation-des-produits-vivriers-dans-les-pvd-la-question-qui-ne-se-posa-jamais.html
    Et cætera...

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 avril 2015 10:08

      Addendum :


      En dépit de leur tragique situation, ces migrants méditerranéens n’en demeurent pas moins des « émigrés clandestins, illégaux » qui trichent aux dépens des « émigrés réguliers, légaux » bien plus nombreux.



    • jmdest62 jmdest62 27 avril 2015 11:40

      @Jean-Pierre Llabrés

      Hélas nos milliards d’euros ou de dollars ne servent pas à « aider » les africains....ils servent juste à maintenir et entretenir la domination des occidentaux sur ce continent pour en piller les richesses.

      Les milliers de réfugiés qui affluent en méditerranée ne sont que le « boomerang » que l’EU est en train de se prendre dans la gueule ...quant aux Zuniens , pendant ce temps là , ils se marrent.

      @+


    • Allexandre 27 avril 2015 16:33

      @Jean-Pierre Llabrés
      Visiblement, vous n’avez rien compris. Nous n’aidons pas les Africains, mais nous continuons de les piller et de faire croire aux naïfs... que nous les aidons. C’est du néo-colonialisme, rien de moins !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 avril 2015 19:28

      @Allexandre

      Heureusement qu’il y a des gens comme vous et jmdest62 qui comprennent tout mieux que tout le monde ! ! !



    • Cadoudal Cadoudal 27 avril 2015 22:37

      @Jean-Pierre Llabrés
      Ouais, ils m’ont l’air puissants ces 2 africanistes béats...
      Vivement la disparition de la race blanche, unique responsable du sous-développement de l’Afrique noire...


    • Le chien qui danse 27 avril 2015 10:12

      Aider ne suffira pas, l’avenir sera collaboration et mutualisation ou ne sera pas.
      Unité du genre humain.


      • Rmanal 27 avril 2015 10:34

        Vous avez raison : plutôt que de lutter contre les conséquences, regardons plutôt les causes. Une est bien entendu le neolibéralisme.
        Mais vous oubliez aussi les autres qui sont de notre fait et de notre politique néocolonial : d’abord on a maintenu en place des paquets de dictateurs qui ont toujours détourné l’argent de l’OCDE a leur profit, voir en retour de commission à nos hommes politiques. Et puis le second point est notre velléité à faire le guerre à tout va, sans impliquer localement les populations concernées pour trouver des solutions pérennes et durables.
        Tant que nous ne mettrons pas en place une nouvelle politique étrangère de la France, nous continuerons à générer des états de crises permanents un peu partout avec les désastres humains que cela génèrent.


        • Roosevelt_vs_Keynes 27 avril 2015 11:02

          @Rmanal

          Exact.

          La France doit donner un signe fort de cette politique en créant un grand ministère de la Coopération, du Co-développement et de l’Immigration, car il ne s’agit pas de segments séparés, mais d’un tout.


        • César Castique César Castique 27 avril 2015 11:34

          «  Jean-Louis Borloo a bien raison d’insister sur la nécessité d’aider l’Afrique. Dans une très large mesure, je souscris à son idée d’un plan Marshall pour le continent… »

          Parler de Plan Marshal est absurde. IL s’agissait alors, non de développer l’Europe, mais de la reconstruire, avec des ressources humaines aptes à la reconstruction, disposant malgré les destructions de moyens techniques prêts à être mis en œuvre, et profitant d’un réseau de communications très dense, intact sur des dizaines de milliers de kilomètres.

          Tout cela qui fait cruellement défaut à l’Afrique dont, en premier lieu, les ressources humaines sont très peu performantes économiquement parlant, par manque de formation, dont les moyens n’existent pas, puisque les débouchés n’existent pas non plus.

          Avec l’enthousiasme juvénile qu’il met au service de l’électrification du continent – dont la production est au niveau de celle de l’Allemagne, et de surcroît concentrée à hauteur de 60 % en Egypte eten Afrique du Sud* -, Borloo fait plus pitié de sourire. Parce que Mugabe – l’inepte Mugabe – l’a embrassé, avant de lui dire :

          - Frère, je vais dire à mes frères africains, qu’il faut qu’on se mette tous d’accord, et que tous soutiennent ce programme... (dans Bourdin direct, BFMtv, 21.04.2015).

          … notre naïf centriste s’imagine qu’il a renversé le cours de l’histoire africaine : « On m’expliquait, il y a quatre mois : - Jamais, les dirigeants africains ne se mettront d’accord, mais vous êtes complètement fou, mon pauvre garçon. Regardez entre eux, c’est les conflits, ils se détestent..., c’est pas vrai... (...) Ce qui paraissait invraisemblable il y a quelques mois, ça va peut-être se passer… » 

          Peut-être qu’un jour réussira-t-on à faire tourner des turbines hydrauliques avec de l’eau de boudin, on n’en est pas encore là...


          • César Castique César Castique 27 avril 2015 11:50

            « Mais le plus effarant, ce sont tous ceux, comme Le Monde, Libération ou Daniel Cohn-Bendit, qui défendent le cadre néolibéral qui étouffe l’Afrique et les Africains, et réclament d’ouvrir grandes nos frontières. »



            Il n’y a là rien d’effarant, puisque cette option se situe dans le droit fil de la politique prônée par l’Empire, dont les représentants les plus qualifiés, misant sur le haut degré de vitellisation des peuples, peuvent décrire la manoeuvre en toute franchise. comme l’a fait, par exemple, Peter Sutherland, un requin du mondialisme, devant une Commission de la Chambre Lords, en juillet 2012 :

            - Il faut détruire l’unité interne des nations européennes pour en finir avec la notion de frontières en Europe. C’est-à-dire ouvrir totalement l’Europe à la mondialisation et peut-être à un nouveau modèle que nos amis américains sont en train de concevoir...


            Il ne reste plus ensuite qu’à taxer de racisme, ou de xénophobie, ceux qui s’opposent à ça. Et ça marche ! smiley


              • César Castique César Castique 27 avril 2015 13:00

                @jaja

                « J’aime beaucoup ce que dit Fatou Diome... »


                Moi aussi. C’est rare qu’on soit d’accord.

                Des deux ou trois trucs qu’on m’a rapporté d’elle, je n’y ai vu que du tout bon (en deux mots) pour le Front national, en même temps qu’une grosse mornifle pour le vivre ensemble smiley

              • jaja jaja 27 avril 2015 13:05

                @César Castique

                Bof le vivre ensemble ça se fait tous les jours dans nos quartiers....La grosse mornifle ce sera pour ceux qui envisageraient de venir nous y faire chier...


              • César Castique César Castique 27 avril 2015 15:00

                @jaja

                « Bof le vivre ensemble ça se fait tous les jours dans nos quartiers... »


                Autour d’un kil de jaja et d’un bâton de berger, on sait smiley

              • Cadoudal Cadoudal 27 avril 2015 22:50

                @jaja
                Une bonne raciste subventionnée sans culture historique, pas étonnant qu"elle plaise aux gauchistes estampillés CIA...


              • jaja jaja 27 avril 2015 23:51

                @Cadoudal

                La Cia propulse au firmament tous les partis qu’elle estampille... Pas étonnant que ce soit Marine qui soit invitée par Time (le magazine pro-impérialiste US) et pas l’un de ces « gauchistes » que vous pourfendez...


              • agauchtoute agauchtoute 30 avril 2015 18:29

                pour chaque tranche DE 1000 MIGRANTS noyés il faur excècuter  1  député européen en 


                 commencant par l’extreme DROITE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès