Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des Predators étasuniens en Lettonie

Des Predators étasuniens en Lettonie

 À la veille des exercices militaires Trident Juncture 2015, l’OTAN a annoncé le 2 octobre dernier le « tout premier déploiement de drones à haute technologie en Europe. » Pas seulement pour la durée des exercices, mais de façon permanente. La vidéo officielle montre un drone Predator sur la base aérienne de Lielvarde en Lettonie, proche de la frontière russe, une base tout juste « rénovée » pour pouvoir accueillir les drones et autres aéronefs militaires des USA et de l’OTAN.

Le Predator qui est montré est celui de « reconnaissance », c’est-à-dire d’espionnage et de repérage des futurs objectifs qui seront frappés. Mais depuis cette même base en Lettonie peuvent opérer aussi les autres drones de type Predator Reaper (signifie « faucheuse », de vies humaines évidemment), armés chacun de 14 missiles Hellfire (Feu de l’Enfer) et de deux bombes à guidage laser ou satellitaire. Les pilotes à distance, assis devant leur console dans une base militaire US à des milliers de km de là, commandent avec un joystick l’envoi des missiles et des bombes une fois que les cibles ont été identifiées.

Les dégâts collatéraux sont inévitables : pour frapper un terroriste présumé, les drones killers détruisent souvent une maison tout entière, tuant pour le coup femmes et enfants avec leur « Feu de l’Enfer » à tête thermobarique ou à fragmentation. Cela se produit de façon récurrente en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, au Yémen, en Somalie et dans d’autres pays encore.

À la cérémonie qui s’est tenue sur la base de Lievarde pour fêter l’arrivée des Predators US, était présent le président letton, Véjonis, qui a parlé d’exemple important de « Smart Defense ». Les officiels US ont déclaré que le personnel letton allait être formé à l’usage de ces Predators, mais que le contrôle resterait entre les mains étasuniennes.

Sur cette base de Lielvarde, en même temps que le Predator, on a pu voir l’exhibition d’un A-10 Thunderbolt pour l’attaque rapprochée au sol, probablement l’un des 12 appareils à peine transférés des USA à la base d’Amari en Estonie, elle aussi toute proche du territoire russe.

Toujours le 2 octobre, l’OTAN a fait une annonce importante : l’arrivée à la base navale de Rota en Espagne du destroyer lanceur de missiles USS Carney, venu « renforcer la défense à base de missiles en Europe. » En plus des 24 missiles SM-3 du système Aegis installés en Pologne, et les 24 autres basés en Roumanie, le « bouclier » de missiles comprend le déploiement en Méditerranée de navires de guerre dotés de radars Aegis et de missiles SM-3.

L’USS Carney est la 4e unité de ce type à avoir été transférée des USA vers la Méditerranée depuis février dernier, et plus précisément en Mer noire près de la Roumanie, comme l’a précisé l’amiral étasunien Ferguson, commandant du Jfc Naples (dont le quartier général est à Lago Patria, en Italie près de Naples). Il est probable que le nombre de ces navires en Méditerranée augmentera encore, étant donné que l’US Navy en dispose d’une trentaine.

Ce qui est clair désormais, c’est que le « bouclier » en Europe n’est pas dirigé contre « la menace de missiles nucléaires iraniens » (par ailleurs totalement inexistants), mais vise à prendre un avantage stratégique décisif sur la Russie : les USA pourraient ainsi tenir Moscou sous la menace d’une première frappe nucléaire, s’en remettant ensuite à la capacité de ce « bouclier » à neutraliser les effets des représailles. Et puisque ce sont les USA qui contrôlent les missiles du « bouclier » déployé en Europe et en Méditerranée, personne ne sait vraiment s’il s’agit de missiles intercepteurs ou de missiles nucléaires.

La marine espagnole dispose déjà de quatre frégates dotées du système Aegis, qui leur permet d’interopérer avec les navires US. La même chose est en train de se produire avec les frégates Fremm de la marine militaire italienne. Toutes les unités navales Aegis en Méditerranée, affirme l’OTAN, sont « sous le commandement et le contrôle des USA. » Cela signifie que la décision de lancer les missiles intercepteurs, ou présumés tels, est et reste du ressort exclusif du Pentagone.

Manlio Dinucci
Source originale : il manifesto, le 6 octobre 2015

Traduction  : Christophe pour Mondialisation.ca et ilFattoQuotidiano.fr

Sur le même sujet, lire « La Notizia / Usa : Predatori in Lettonia e “Scudo” in Romania » sur Pandora TV


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 octobre 2015 18:13

    Ben oui, c’est ça l’OTAN.

    Le bras séculier garant de l’hégémonie américaine fait son travail depuis 70 ans sans dévier d’un pouce.
    La défection de l’URSS n’aura fait que renforcer la position des pièces sur l’échiquier.
    D’une position de domination offensive, on est passés à un empire tentaculaire qui finira bien par exploser.
    Mais quand ?

    • sirocco sirocco 9 octobre 2015 00:24

      Depuis des années, voire des décennies, les USA guettent l’instant où ils pourraient lancer une attaque nucléaire contre la Russie en étant sûrs de vaincre sans subir des représailles de la même ampleur que les dégâts qu’ils auraient infligés à leur ennemi.

      .

      Pour le moment, ni les USA ni l’OTAN (c’est la même chose) n’ont trouvé une telle opportunité sinon ils l’auraient saisie. Et ce n’est pas avec les progrès de la technologie russe en matière d’armements qu’ils ont une chance de la trouver. Ce à quoi on assiste n’est donc que de la gesticulation.

      .

      Mais on n’est malheureusement pas à l’abri d’actes inconsidérés de la part de fous dangereux. Des fous qui se situeraient sans doute du côté occidental...


      • zygzornifle zygzornifle 9 octobre 2015 09:03

        Une petite frappe chirurgicale sur le siège Fauxcialiste rue Solférino et sur celui des Ripoublicains .....


        • bluerider bluerider 9 octobre 2015 11:27

          EN LETTONIE LA PROPAGANDE NE S’ARRETE PAS AUX DRONES :

          .
          Le 2 mai 2015, RIGA accueillait la « journée mondiale de la liberté de la presse » où, pour bien montrer un message DEBILE aux Russes, le gratin des poutinophobes a défilé aux frais du contribuable européen. Non loin de cette « journée mondiale des pays OTAN », il se trouve que de bons démocrates lettons avaient installés au même moment en place publique, devant les anciens bureau du KGB, une CROIX, sur laquelle ils avaient cloué un épouvantail à l’éffigie de POUTINE, avec une plaque qui invitait chaque passant à venir planter un clou de plus dans la poupée, façon gris gris maléfique.... ces manoeuvres psychologiques de l’OTAN sont à gerber.
          .

          • antyreac 9 octobre 2015 14:37

            Le gouvernement de Lettonie élus démocratiquement par ses citoyens a décidé de rejoindre le monde libre en s’engageant dans l’OTAN.

            Depuis il participe à des différente manifestations de cette organisation qui fait face à des provocations hostiles de l’empire russe.
            Je ne vois franchement pas où est le problème....

            • Chuck Maurice 9 octobre 2015 17:14

              Le gouvernement de Lettonie élus démocratiquement par ses citoyens a décidé de rejoindre le monde libre en s’engageant dans l’OTAN.

              Mouhahaha ! Qu’est-ce qu’il faut pas entendre ! Les joies du deux poids, deux mesures...

              Cela dit, je trouve que c’est bien que nos « amis » américains mettent leur technologie quasiment à la disposition des popovs.

              Au moins, ils vont pouvoir s’entraîner au tir au pigeon, jouer à jour/nuit avec leurs systèmes de brouillage, et enfin quand ils en auront marre, ils pourront brouiller et faire atterrir quelques exemplaires histoire de récupérer plein d’informations éventuellement intéressantes.

              Et les autres pourront rien dire, puisqu’ils auront sciemment fait évoluer leur matos en toute illégalité dans l’espace aérien Russe.


              • antyreac 9 octobre 2015 17:35

                @Chuck Maurice
                Je ne vois pas ce qui est risible dans mes propos par contre vos propos sont incohérent c’est le moins qu’on puisse dire....


              • Sozenz 9 octobre 2015 19:28

                y en a marre de ces mômes qui jouent avec leur « GI joe » et leur monopoly , leur Risk ou leur malette d’ apprenti chimiste et prennent la terre comme terrain de jeu .
                il faudrait qu il grandissent un peu ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès