Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des secours pour Gaza : un heureux épilogue

Des secours pour Gaza : un heureux épilogue

Deux navires légers ont réussi à forcer le blocus de la Bande de Gaza à la barbe des Israéliens.

L’Organisation des Nations unies a qualifié la situation actuelle de la Bande de Gaza, où sont enfermées un million et demi de personnes, de désastre humanitaire. Depuis un an, des centaines de personnes sont mortes par manque de soins médicaux, et beaucoup d’enfants souffrent de malnutrition. Rappelons que l’État d’Israël a soumis la Bande de Gaza à un blocus sévère en juin 2007 lorsque le Hamas en a pris le contrôle en battant les forces de sécurité fidèles au président palestinien, Mahmoud Abbas.

Les fondateurs du mouvement Free Gaza sont deux Américains, Paul Larudee et Greta Berlin. Ils ont rassemblé autour d’eux une soixantaine de personnes de dix-sept nationalités différentes, notamment, à ma connaissance, allemande, britannique, canadienne, danoise, américaine, espagnole, italienne, tunisienne, palestinienne et israélienne. Leur but est de briser le siège de Gaza en éveillant la conscience du monde à ce drame, et de conduire ainsi la communauté internationale à ne plus soutenir l’occupation de la Palestine par Israël.

Plusieurs membres de Free Gaza ont participé à des missions humanitaires en Palestine. Certains sont interdits de séjour par Israël. Ce sont des personnes de tous âges et de toutes conditions. Le plus jeune est un Britannique de 26 ans, musicien dans un groupe de rock. La plus âgée est une religieuse américaine de 81 ans. L’expérience ayant montré qu’ils ne pouvaient entrer dans la Bande de Gaza ni par la route ni par les airs, ils ont décidé d’essayer d’y entrer par la mer. Pour cela, ils ont dû acheter deux bateaux d’occasion, car personne ne voulait leur louer un bateau pour une entreprise aussi risquée.

L’objectif n’était évidemment pas de forcer l’État d’Israël à changer de politique, mais de donner à l’expédition le plus grand retentissement possible afin de rappeler au monde entier la dégradation des conditions de vie dans la Bande de Gaza.

Les membres de Free Gaza ont passé deux ans à collecter des fonds pour faire des conférences dans des églises, des synagogues et des mosquées, acheter des bateaux de pêche, les transformer en navires de croisière et les équiper en matériel. Ils ont trouvé deux bateaux de 18 mètres et 21 mètres respectivement, qu’ils ont baptisés SS Free Gaza et SS Liberty.

Les membres de Free Gaza n’ont pas tous été du voyage ; ce sont 42 personnes seulement qui ont embarqué. Partis de Crète, le Free Gaza et le Liberty ont accosté le mercredi 20 août à Larnaca, au sud de Chypre. Ils ont ensuite mis le cap sur Gaza en partant le vendredi 20 août à 10 heures (heure locale) pour une traversée de trente heures. 370 km séparent Chypre de Gaza.

Parmi les passagers figuraient Lauren Booth, belle-sœur de l’ancien Premier ministre Tony Blair, qui est actuellement représentant du Quartette pour le Proche-Orient. Elle a déclaré en partant que ce serait plutôt à lui « de faire le boulot ».

Huwaida Arraf, passagère de nationalité israélienne, a déclaré : « le siège imposé à Gaza par Israël n’est pas seulement illégal en termes de droit international, il est également immoral. Les gouvernements du monde entier savent ce qui se passe et ils ne font rien pour l’empêcher ».

Une longue attente a commencé pour leurs amis. Il était prévu de diffuser des images de la traversée sur internet, mais toutes les communications étaient brouillées. Depuis une semaine, le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, était régulièrement tenu informé des progrès de l’opération. Le lundi 18 août, il avait ordonné à son chef de l’état-major de « prendre les mesures adéquates pour empêcher ces trublions de nuire ». Dans la foulée, le quartier général de la Force navale israélienne avait annoncé que les vedettes patrouillant le long de la Bande de Gaza réagiraient activement si le Free Gaza et le Liberty ne répondaient pas à leurs sommations. Pour compléter ces déclarations martiales, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Aviv Shiron, avait déclaré vendredi soir que le gouvernement israélien examinait toutes les options possibles pour empêcher les deux navires d’atteindre Gaza.

Samedi à 16 heures, le silence radio était enfin rompu. Angela Godfrey-Goldstein annonçait à ses collègues que le Free Gaza et le Liberty étaient sur le point de pénétrer dans les eaux territoriales palestiniennes. Aucun navire de guerre israélien n’était en vue.

Des centaines de Gazaouis et des dizaines de journalistes s’étaient rassemblés dans le port de Gaza City pour accueillir les passagers du SS Free Gaza et du SS Liberty. La scène est passée à la télévision. L’enthousiasme était indescriptible.

Angela Godfrey-Goldstein a déclaré : « Le gouvernement israélien doit savoir que maintenant, oui, le monde entier se préoccupe du sort de Gaza. »

Yvonne Ridley a déclaré de son côté : « Je n’ai pas pu assister à la chute du Mur de Berlin, mais maintenant je sais ce que les gens ressentaient en voyant tomber les premières briques. Aujourd’hui, c’est une grande victoire du peuple sur le pouvoir. »

Quant à Aviv Shiron, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, il a déclaré simplement à la télévision samedi soir que le gouvernement avait décidé de ne pas gêner l’arrivée des deux navires, puisque sa cargaison avait été contrôlée et que tous ses passagers étaient connus.

Quelques membres de Free Gaza


La doyenne de l’expédition, Anne Montgomery, 81 ans, est une religieuse américaine de l’ordre du Sacré-Cœur. Elle est devenue militante pour la paix à l’âge de 50 ans. Elle a travaillé en Palestine en 1995 avec les Christian Peacemakers Teams (CPT).

Huwaida Arraf a la double nationalité palestinienne et israélienne. Elle a fait ses études aux Etats-Unis. Docteur en droit, elle est professeur à l’université Al Qods de Jérusalem.

Paul Larudee, cofondateur du mouvement Free Gaza, est un Américain né dans le Midwest qui habite dans la région de San Francisco.

Greta Berlin cofondatrice du mouvement Free Gaza, est Américaine. Elle milite depuis 1960 pour les droits du peuple palestinien. Elle est mère de deux enfants dont le père est né et a grandi en Palestine. Elle a fait trois séjours dans la Bande de Gaza, où elle a été blessée par une balle israélienne en 2003.

Yvonne Ridley est journaliste à la télévision britannique.

Lauren Booth, belle-sœur de Tony Blair, est journaliste.

Angela Godfrey-Goldstein, de nationalité israélienne, est responsable de campagne du comité israélien contre les démolitions de maisons palestiniennes.



Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 25 août 2008 14:23

    Pendant que Sarko et l’UE se réunissent pour juger de la démocratie en Géorgie, donnent des leçons de morale aux russes, l’Israël maintient en otage presque deux millions d’habitants dans un ghetto hermétiquement fermé.

    Le blocus de gaza est une honte au XX1°siècle, sauf bien entendu pour Mac Caïn qui le trouve trés chouette.

    Le ghetto de Gaza fonctionne comme le ghetto de Varsovie.


    • Leila Leila 25 août 2008 14:34

      Le gouvernement israélien (qui n’en a plus pour bien longtemps) a manifesté son dépit. Le quotidien Haaretz (édition anglaise en ligne) écrivait dimanche sous le titre "Nous avons laissé les bateaux arriver à Gaza pour coincer la mauvaise presse" :

      Une source politique autorisée à Jérusalem a dit : « Ce sont des provocateurs professionnels, et nous n’avons pas voulu les aider. Plutôt que d’obséder toute la presse internationale avec cela, les bateaux n’ont presque pas eu de couverture médiatique, simplement parce qu’il n’y a pas eu de confrontation. »

      Haaretz a appris que le gouvernement israélien a tenté de dialoguer avec les organisateurs avant leur départ. Après que ceux-ci aient répondu que leur but était d’apporter à Gaza du matériel médical, le ministre des affaires étrangères leur a envoyé une lettre en leur proposant d’aider au transfert de l’aide humanitaire si les bateaux ne partaient pas.

      Des discussions auront lieu dans les jours qui viennent pour savoir s’il faut arrêter les bateaux pour une inspection quand ils quitteront Gaza. Les officiels israéliens sont inquiets de l’aide qu’ils pourraient donner à des Palestiniens recherchés pour s’échapper. « Ils ont la réputation de protéger les terroristes et d’agir comme boucliers humains » a dit cette même source politique.



      • alberto alberto 25 août 2008 14:36

        Leila : le moins que l’on puisse dire, c’est que cette action de Free Gaza n’aura pas eu un retentissement médiatique considérable en France !

        Les médias trop occupés avec les jeux olympiques, la Georgie, l’Afghanistan ?

        Et puis, pas de français dans cette expédition...

        Merci à vous de nous avoir rappelé que l’angoisse et la misère pouvaient aussi se rencontrer sur ces plages de Gaza.


        • Satantango Satantango 25 août 2008 20:42

          Faut pas s’étonner du silence radio de la plupart des mass-médias "mainstreams" franchouillards : ils sont aux mains des laquais sarko-sionistes quand il ne sont pas sionistes eux-mêmes (France 2, Inter, BHL, Finkelkroute, Klarsfeld, etc., etc...)

          Félicitations à tous les participants à cette expédition à haut-risque


        • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 26 août 2008 00:52

          Oui Alberto,

          Je dirais même que c’est un vrai flop médiatique, un non-évènement. Malgré les efforts desespérés de l’auteur (deux articles sur le même sujet) pour monter en épingle la prouesse de ces commandos qui sont arrivés à faire débarquer à Gaza... 200 Sonotones et 5000 ballons de baudruche cela a même fait la risée sur certaines chaÎnes de TV !

          Les acteurs de cette parodie humanitaire n’ont même pas eu l’honeur d’affronter la marine israélienne, celle-ci les ont gentiment laissés passer tant leur action leur semblait puerile.

          Quand à cette nouvelle tentative de l’auteur de nous faire lâcher une larme en nous débitant des contre-vérités sur la situation des palestiniens de Gaza, lisez plutôt cette dépêche de l’AFP montrant les palestiniens de Gaza aller acheter des téléphones portables et des postes de TV alors que ceux-ci nous sont décrits comme affamés, asphyxiés par l’état hébreux, l’auteur de cet article n’est pas crédible.

          La propagande misérabiliste des pro-palestiniens européens a du plomb dans l’aile...

          ...



        • Sébastien Sébastien 25 août 2008 14:38

          Depuis un an, des centaines de personnes sont mortes par manque de soins médicaux, et beaucoup d’enfants souffrent de malnutrition.

          Ah bon ? Quelles sont vos sources ?

          Le ghetto de Gaza fonctionne comme le ghetto de Varsovie.

          Mais oui... evidemment ! D’ailleurs les israeliens ont reussi a faire un genocide qui a vu se multiplier par 10 la population victime...

          @l’auteur : ils ont apporte quoi dans leur petit bateau ? Vous n’en parlez meme pas...


          • Jean-Dominique Reffait Jean-Dominique Reffait 25 août 2008 15:19

            Merci à Leila de ces quelques détails sur cette opération.
            Opération symbolique plus que concrête : deux petits bateaux ne pouvaient évidemment pas transporter une cargaison utile très importante, surtout avec une quarantaine de passagers et le matériel photo et vidéo.
            Il s’agissait de démontrer la possibilité de passer au travers du blocus et de démontrer la mobilisation d’un certain nombre d’acteurs venus de pays différents.
            Il s’agissait aussi de démontrer que Gaza n’appartient pas au seul Hamas et que la population gazaouie, qui vit sous la dictature du Hamas et sous la contrainte du blocus, mérite d’être secourue plus que toute autre.
            Il s’agissait enfin de montrer aux gazaouis qu’il existe des soutiens à leur cause dans le monde qui ne sont pas des soutiens au Hamas.


            • Bobby Bobby 25 août 2008 16:25

              Bravo... aux personnes qui ont eu ce courage et à l’auteur de l’article qui en propage l’idée !


              • Leila Leila 25 août 2008 16:37

                16h 30 - Le SS Free Gaza a repris la mer. Il est à 8 miles nautiques de la côte, entouré de trois vedettes israéliennes. Tous les détails avec photos et vidéos sur http://www.freegaza.org/


                • plume plume 25 août 2008 17:46

                  israel réinvente les camps .... "de non dispersion"


                  • Daniel Roux Daniel R 25 août 2008 18:05

                    L’arrivée de deux navires de guerre dans nos eaux territoriales, armés par la Syrie et l’Iran sous l’égide d’Al-quaida, est une atteinte à la sécurité d’Israël et une insulte aux victimes de la Shoah !

                    Ces centaines de terroristes et les armes de destruction massive cachés dans les cales justifient une attaque préventive sur les territoires du Grand Israël données par Jehova, il y a 3000 ans, et donc occupés illégalement par les palestiniens à Gaza et en Cisjordanie. 

                    Avec le soutien de toute la communauté internationale (merci à nos fidèles amis Bush et Sarkozy) Israël va user de son droit de légitime défense en bombardant également l’Iran, la Syrie, l’Afghanistan, le Pakistan, et tous les pays qui complotent contre notre sécurité et arment les terroristes.

                    Toutes objections, contradictions ou même caricatures seront immédiatement dénoncées par la grande presse indépendante comme antisémites. Les journalistes coupables seront licenciés. Tenez vous le pour dit !



                    • Sahtellil Sahtellil 26 août 2008 01:59

                      Personnellement, je me le tiens pour dit. Les gens insensibles à votre émouvant plaidoyer écoperont devant le tribunal de l’Histoire de la plus infâmante des peines. Quoi ? Contrarier le dessein multimillénaire inscrit dans les textes ? Maudites soient les âmes hermétiques à l’Intangible Parole ! Le jour viendra où Dieu reconnaitra les siens. A bon entendeur... Amen !

                      BMD


                    • plume plume 26 août 2008 13:50

                      étés vous sur que dieu vous reconnaîtra ?


                    • myph 25 août 2008 18:08

                      il faudrait encore plus de bateaux pour débloquer ce blocus inhumain, illégal et indéfendable de la part d’Israël. 


                      • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 26 août 2008 01:00

                        Mon cher Myph,

                        Et si les palestiniens commençaient déjà par faire la paix entre eux (Hamas et Fatah) et venaient à une table de négociation avec Israël vous ne pensez pas qu’ils y auraient quelque chose à gagner plutôt que d’envoyer des roquêtes Qassam sur Israël ?

                        Quant à la situation des palestiniens de Gaza lisez plutôt cette dépêche de l’AFP.

                        ...


                      • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 26 août 2008 01:11

                        Des secours pour Gaza : 200 Sonotonnes et 5000 ballons de baudruche !

                        Si vous revenez une seconde fois apportez-leurs du Ricard et des glaçons pour qu’ils puissent fêter ça dignement ! - En plus cela aura l’air d’un spot publicitaire, avec un peu de chance vous passerez après le 20 heures de TF1... avec la PUB.

                        MDR.

                        ...





                      • zarathoustra zarathoustra 25 août 2008 19:56

                        Ci la conduite de l’état d’Israele est légitime celont elle, les assassinas les bombardements les camps de concentrations et les génicides alors je ne vois pas ce qu’il reproche a hitlere et sa bande de tarés nazi puisqu’il utilise les memes méthodes apres les avoir subis ; en les perfectionants .IL est triste de voir un peuple craché ainsi a la mémoire de ces matyres,comment les victimes de la shoa peuvent’ellestrouvées le repos quand elles voient les crimes que commet sa déscendance ! 


                        • Leila Leila 25 août 2008 21:07

                          L’événement a été rapporté par l’AFP et toute la presse nationale. Le journal Le Monde écrit que les organisateurs ont l’intention de repartir avec dix étudiants palestiniens qui ont été admis dans des universités étrangères, mais auxquels Israël interdit de sortir de Gaza. Encore un problème pour le gouvernement israélien !


                          • Sébastien Sébastien 26 août 2008 06:54

                            @ l’auteur : que pensez-vous du blocus impose aux gazaouis par l’Egypte ? Pourquoi cela ne vous revolte pas ?


                            • Leila Leila 26 août 2008 07:30

                              @Sébastien

                              Le président égyptien Hosni Moubarak bloque la frontière avec Gaza parce qu’il est totalement soumis à la politique de George Bush.

                              Information générale :

                              Youtube diffuse ce matin une vidéo de 13 minutes en anglais. On y voit un débat entre Huwaida Arraf, membre de l’expédition, et un ancien conseiller d’Ariel Sharon sur la question de l’aide humanitaire.


                              • Sébastien Sébastien 26 août 2008 16:39

                                Le président égyptien Hosni Moubarak bloque la frontière avec Gaza parce qu’il est totalement soumis à la politique de George Bush.

                                N’importe quoi... On voit bien que vous n’y connaissez rien.

                                Si l’Egypte bloque elle aussi Gaza c’est que Moubarak craint le Hamas et s’en mefie comme de la peste. Vous devez le savoir, ou pas d’aileurs, le Hamas est une emanation des freres musulmans ou plutot son bras arme. Or les freres ne sont pas tres aimes du pouvoir egyptien.

                                Alors au lieu de raconter des salades, indignez vous du blocus honteux qu’impose l’Egypte a ses freres palestiniens. Ils sont tres forts en paroles mais en acte, c’est zero.


                                • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 26 août 2008 17:37

                                  Mon cher Sebastien,

                                  L’auteur pourrait peut-être aussi nous dire un petit mot du Hezbollah qui tient en otage le gouvernement libanais par les armes et a exigé de celui-ci l’autorisation d’attaquer Israël quand bon lui semblera au risque de déclencher une nouvelle guerre entre Israël et le Liban qui, celle-ci, fera beaucoup de morts des deux coté. L’auteur doit également savoir que la Syrie et l’Iran ont ré-armés le Hezbollah sous le nez et la barbe de la FINUL. Merci au passage à l’ONU d’avoir regardé ailleurs pendant la livraison des armes via la frontière syrienne.

                                  Au fait les gens du Hezbollah sont aussi de pauvres palestiniens asphyxiés par Israël ?

                                  ...



                                • Leila Leila 28 août 2008 08:37

                                  Les articles sur Free Gaza sont de plus en plus nombreux.

                                  Youtube diffuse un reportage en français. Les deux bateaux repartiront jeudi. D’autres traversées sont prévues.


                                  • Leila Leila 28 août 2008 16:38

                                    Le Free Gaza et le Liberty ont quitté Gaza jeudi après midi à 15h 20 (heure de Paris). Plusieurs Palestiniens ont pris place à bord, dont les membres de la famille Darwich et un garçon de 10 ans, Saed Mosleh, qui a perdu une jambe dans l’explosion d’un obus tiré par un char israélien. Accompagné de son père, il va se faire soigner dans un hôpital européen.


                                    • Leila Leila 29 août 2008 21:51

                                      Le Free Gaza et le Liberty sont arrivés au port de Larnaca vendredi soir à 20h 30. C’est la fin d’un voyage historique qui a permis pour la première fois à des Palestiniens de revenir librement dans leur pays et de le quitter librement.

                                      Richard Falk, rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme, a adressé un message de soutien aux 46 membres de l’expédition dans lequel il déclare que « la question est de vérifier si le courage et la détermination peuvent éveiller la conscience de l’humanité à une tragédie actuelle. »

                                      Jeff Halper, un membre de l’expédition qui a la double nationalité américaine et israélienne, et qui dirige le comité contre les démolitions de maisons palestiniennes, n’a pas fait le voyage de retour. Il a été arrêté mardi par la police israélienne alors qu’il quittait Gaza par la route pour rejoindre sa famille. Il resté en prison 24 heures. Il s’attend à être mis en jugement, car la loi interdit aux citoyens israéliens d’avoir des contacts avec des membres du Hamas.

                                      Le Washington Post a publié ce matin un article intitulé Boats Depart Gaza After Aid Delivery, qui donne tous les détails de l’expédition.

                                      Je remercie tous ceux qui ont continué à regarder cet article et à le plusser après son passage en bas de page. Je proposerai à Agoravox un autre article sur Free Gaza la semaine prochaine. Il y aura certainement du nouveau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès