Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des Tibétains tués à la frontière du Népal et du Tibet - le camp de base (...)

Des Tibétains tués à la frontière du Népal et du Tibet - le camp de base envahi par l’armée chinoise

Selon un article de www.MountEverest.net , du 2 octobre 2006, une source fiable proche d’ExplorersWeb qui souhaite conserver l’anonymat jusqu’à ce qu’il sorte de Chine rapporte des nouvelles alarmantes ce matin au sommet de Cho Oyu.

La communauté internationale devrait se saisir de cet événement inacceptable pour exiger des autorités chinoises qu’elles s’engagent dans des négociations significatives avec le gouvernement tibétain en exil.

 

Des Tibétains ont été exécutés sur leur chemin au passage de Nangpa-La, à la frontière du Népal ; des grimpeurs ont décidé d’évacuer le camp de base quand il a été envahi par l’armée chinoise après les coups de feu. « Il y a une histoire qui s’est produite ici sur le 30 septembre et le 1 octobre », écrit le grimpeur. « C’est terrible, et cela a été confirmé par des Tibétains. »

Coups de feu à Nangpa-La

« Le matin du 30 septembre, j’ai marché en dehors de la tente pour regarder le passage de Nangpa-La. J’ai vu une rangée des Tibétains se dirigeant vers le début du passage - une vision fréquente, car les itinéraires commerciaux sont ouverts à cette période de l’année. »

« Puis, sans avertissement, des tirs ont retenti à de nombreuses reprises. Alors la rangée des personnes a commencé à courir vers le sommet - ils étaient à 5700 mètres d’altitude. Apparemment l’armée chinoise était gêné par leur tentative d’évasion et a sorti les fusils. »

« Deux personnes étaient à terre, et elles ne se relevaient pas. »

« En observant la rangée serpenter dans la neige, alors que les tirs retentissaient, nous avons vu deux formes tomber. Les jumelles l’ont confirmée : deux personnes étaient à terre, et elles ne se relevaient pas. Alors l’armée chinoise a envahi le camp de base. »

Selon le grimpeur, plus tard sur la montagne, des Tibétains ont dit qu’au moins sept personnes avaient été tuées, leurs corps poussés dans une crevasse près de Cho Oyu.

Commerçants, trekkeurs et itinéraire de refuge

Le passage de Nangpa-La, situé entre le Tibet et le Népal, est un itinéraire de commerçants fréquenté depuis des siècles. De nombreux sherpas ont rejoint le Népal il y a 400 ans à travers ce passage. Depuis l’invasion chinoise du Tibet, un grand nombre de réfugiés se sont joints aux caravanes de yaks. Tandis que de nombreux Tibétains traversent le passage afin de vendre leur artisanat traditionnel et des marchandises chinoises sur le marché de Namché Bazar avant de revenir au Tibet, certains cherchent refuge au Népal ou en Inde. Le col de Nangpa-La est également ouvert aux trekkeurs étrangers. En fait, des caravanes traversant le Nangpa-La sont souvent rencontrées par des grimpeurs au camp de Base de Cho Oyu, situé à proximité. Des commerçants tibétains franchissent le passage non seulement en hiver (quand personne n’observe), mais également pendant la saison de trekk.

Il y a eu des antécédents.

Ces voyageurs non inscrits ont rarement soulevé l’attention des troupes chinoises de Cho Oyu, pas plus que celle des officiers de liaison toujours présents au camp de base. Certaines équipes de trekk ont cependant rendu compte au cours des années de tirs qu’ils ont entendu. Mais c’est la première fois que des rapports de première main émanent d’un occidental témoignant avoir assisté à des tirs sur le chemin de la frontière du Népal.

Néanmoins, l’ONG « International Campaign for Tibet » (ICT) avait rapporté un incident semblable le 4 décembre 2003 : « Il y a eu des rapports indépendants de témoignages visuels de grimpeurs occidentaux selon lesquels la police chinoise de la frontière avait fait feu sur des réfugiés tibétains et avait poursuivi des réfugiés à travers Nangpa-La en territoire népalais. En octobre 2003, un groupe de 34 réfugiés tibétains a été pris pour cible par la police chinoise de la frontière alors qu’il essayait d’atteindre le Népal en traversant le Nangpa-La. Seuls 17 d’entre eux ont pu franchir la frontière népalaise, tandis que les autres ont été arrêtés ou tués. »

Nous avons couru dans toutes les directions.

Selon le rapport de 2003, un des réfugiés qui a finalement rejoint le Népal a indiqué à ICT au à Katmandou : « Quand les tirs de mitrailleuse ont commencé à frapper autour de nous, nous avons couru dans toutes les directions, » a déclaré un survivant âgé de vingt-cinq ans. « Nous avons couru en arrière, essayant d’éviter l’armée. Après nous être mis à l’abri des tirs pendant des heures, nous sommes montés vers le Nangpa-La au milieu de la nuit et avons marché un jour entier du côté du Népal car nous étions si effrayés. »

Environ 2500 Tibétains fuient chaque année le Tibet pour l’Inde, selon les ONG. Approximativement un tiers de ces réfugiés sont des enfants de moins de dix-huit ans qui viennent chercher une éducation en langue tibétaine qu’ils ne peuvent obtenir au Tibet sous administration chinoise. Approximativement un quart des réfugiés qui échappent avec succès le Tibet sont des moines et des nonnes qui fuient en raison de la répression chinoise.

Plus que jamais, et alors que les Jeux olympiques de 2008 se rapprochent, il est urgent que le problème tibétain trouve une solution juste. La communauté internationale doit se saisir de cet événement inacceptable pour exiger des autorités chinoises qu’elles s’engagent dans des négociations significatives avec le gouvernement tibétain en exil. Dans le but d’atteindre cet objectif, les institutions européennes devraient mettre en place les résolutions du Parlement européen du 15 janvier et du 11 avril 2002 demandant au Conseil et à la Commission de nommer un représentant spécial de l’Union européenne pour le Tibet.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (216 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • caramico (---.---.227.230) 4 octobre 2006 10:43

    Malheureusement peu de réactions à cet article, merci à ceux qui nous rappellent quotidiennement les saloperies perpétrées par les « grandes puissances », à savoir une liste non exhaustive commençant par la Chine au Tibet, la Russie en Tchétchénie, les USA en Irak, sans classement aucun, et si j’en oublie, n’hésitez pas à en rajouter...


    • caramico (---.---.227.230) 4 octobre 2006 10:44

      j’allais oublier, Israel en Palestine...


    • Vandenabeele Annika (---.---.228.249) 19 octobre 2006 14:40

      Je suis membre actif d’1comité de soutien au Tibet (Les Amis du Tibet de Belgique-groupe du sud -Luxembourg)et j’ai évidemment été choquée par ce que j’ai vu à la télé et par ce que j’ai lu (notre groupe va ,à cette occasion, manifester devant l’ambassade de Chine à Bruxelles ce samedi 21/10).Espérons maintenant que la communauté internationale va agir et « s’occuper » des autorités chinoises !Merci pour ce témoignage ! Annika


    • faxtronic (---.---.127.45) 4 octobre 2006 10:51

      C’est clair que la Chine est une tyrannie qui se contrefout des droits de l’homme. Mais il parait qu’elle paye bien et que si tu investit 1 dollar, tu es sur d’en gagner 2. Donc.


      • José w (---.---.25.142) 4 octobre 2006 11:39

        Excellent article.

        Le silence de la communauté internationale sur le Tibet est assourdissant.

        N’y aurait-il pas de pétrole à piller là-haut pour que Bush et consorts se désintéressent à ce point de ce dossier ?


        • Ti’ bétain ! (---.---.64.135) 4 octobre 2006 11:51

          Il y a de l’uranium,l’inde,la russie,les usa,la démographie tout justifie que la chine fasse du nord-est son MatoGrosso !


        • Marsupilami (---.---.47.198) 4 octobre 2006 12:02

          Très bon article. Les Han sont un des peuples les plus racistes de la planète et la Chine est une dictature barbare. Quant aux Tibétains, c’est le peuple le plus attachant que j’ai rencontré. Il est très facile de se faire des amis tibétains.

          Mais en discutant avec certains d’entre eux (les plus vieux), on s’aperçoit qu’il y en a pas mal qui avouent avoir été soulagés d’avoir été libérés de la moyenâgeuse et théocratique dictature lamaïste qui faisait suer le burnous des paysans, même si aucun ne supporte l’invasion des Han et l’occupation de leur pays..


          • Weas 19 mars 2008 11:00

            J’ai trouvé les han trés acceuillant quand je suis allé labas et pas du tout raciste, c’etais pas au texas que tu es allé par hasard ?


          • Alpha du Centaure (---.---.1.1) 4 octobre 2006 12:57

            J’ai toujours eu une immense compassion pour ce peuple Tibétain dont l’annexion n’a jamais fait l’objet d’aucune critique. Malheureusement, sans être un spécialiste de ces questions, j’imagine mal la Chine donner une quelconque autonomie à ces régions comme a pu le faire l’URSS à la fin du communisme.


            • a (---.---.1.250) 23 octobre 2006 23:58

              Demat

              La tyrannie des médias ? On commence par éteindre télé et radio,et on reprend un peu plus de presse écrite internationale et locale.

              Et on trie ses sources sur le web.

              On choisit son camp.

              Pour ma part, je lis et réagis aux infos et actions d’Amnesty, des associations locales là où j’habite, dans le Trégor. En espèrant que les tibétains arrêtés auront un peu de retour grâce à l’action urgente menée par Amnesty entre autres.

              Kenavo A

              Kenavo


            • (---.---.185.253) 4 octobre 2006 13:18

              Inquietant, je pars dans la region la semaine prochaine. C’est une region pauvre qui n’interesse pas grand monde et on se demande aussi ce que cherchent les chinois.


              • ohlala (---.---.124.230) 4 octobre 2006 13:52

                Merci de cet article qui fait honneur à AgVx.

                Déjà à la frontière nord du Sikkim, on peut rencontrer une multitude de gens qui ont en commun d’avoir fui le régime chinois et de le détester. Comme la plupart ne sont que des petits marchands, des montagnards, ou des moines, -très pacifiques et en rien révolutionnaires, souvent peu aux faits de la géopolitique- on ne comprend pas bien ce qui en eux pouvait gêner les chinois, au point d’ en arriver à systématiquement gommer le Tibet de la carte (Il paraît que l’armée d’occupation chinoise ne place là que des militaires venus d’autres régions).

                Le Dalaî Lama peut aller à l’ONU et silloner la planète. Le monde occidental a donné les JO à la Chine. Les Tibétains peuvent croupir en silence.


                • jamesdu75 (---.---.6.5) 4 octobre 2006 14:05

                  Le Tibet n’a rien a offir en terme minerai, poids economique ou scientifique. Faut se rendre à l’evidence les hommes sont des animaux et agressent les faibles. Donc cherché même pas à avoir une aide quelquonc pour eux.

                  A part Richard Gere et le Daili Lama qu’est ce que le monde connait réelement du Tibet.

                  Donc inutile de se demander qu’est que la communauté international fou tel un anarchiste à deux sous. C’est simple rien, le probleme existe de 1947. Contraiement a Isrëal-Paléstine, l’occident n’a aucun intêret à resoudre le probleme, ca ne fera que brouiller les relations avec Chine avec l’Europe-USA. smiley


                  • Con de base (---.---.64.135) 4 octobre 2006 14:36

                    Ouais mais bon l’everest c’est la bite la plus grosse et les chinois veulent l’avoir ! smiley


                  • Philippe VIGNEAU (---.---.82.128) 4 octobre 2006 16:08

                    gerbant l’attitude de la chine, gerbant le silence radio et televisuel...

                    beurk... smiley smiley


                    • Christelle (---.---.67.83) 4 octobre 2006 17:52

                      Quelle honte, quelle horreur et quelle tristesse de n’entendre que silence autour du sort du Tibet... Je suis toujours choquée de constater que l’on en entend tellement peu parler (idem en ce qui concerne la vie de la population chinoise). Et dire que l’image marketing de la Chine semble de plus en plus brillante...

                      Très bon article ! Merci !


                      • Loindelà (---.---.59.160) 4 octobre 2006 19:00

                        Oui, c’est bien triste pour le peuple Tibétain. Malheureusement, il faut se rendre à l’évidence : les chances de retrouver l’indépendance du Tibet sont proches de zéro. Les Chinois ont savamment orchestré l’invasion du Tibet par la population Han et donc même si par miracle le pouvoir Chinois devait s’écrouler (comme l’ex-URSS), il serait difficile de les refouler, surtout si la situation actuelle s’éternise.


                        • L'Hérétique Anaxagore 5 octobre 2006 00:28

                          Excellent article : hélas, ceux qui sont intervenus ont sans doute raison : je ne vois pas comment amener la Chine à laisser enfin le Tibet libre... A moins que l’Occident n’en fasse un casus belli...


                          • lt2ab (---.---.93.17) 5 octobre 2006 00:32

                            Pour une approche romanesque et attachante de l’occupation du Tibet par les Chinois, les polars de Eliot Pattison chez 10|18, collection Grands Détectives ; par un Américain converti au boudhisme et avec tous les bémols que peuvent susciter à l’analyse sa vision du sujet.

                            @ Marsupilami, affirmer qu’un peuple est très raciste est très réducteur voire pire, et les Portugais sont gais et les Espagnols sont gnols...

                            lt2ab


                            • Marc Bruxman 5 octobre 2006 01:12

                              Malheureusement ce n’est pas prêt de cesser !

                              Même si le Tibet n’a aucune importance stratégique, il faut connaitre un peu l’histoire Chinoise pour comprendre pourquoi le PCC ne l’abandonnera jamais.

                              La Chine a pendant sa longue histoire constitué des empires. Ces empires ont conquis des territoires et connus des apogées qui ont marqués de grands moments de civilisation (il suffit de voir le peu que la révolution culturelle a épargné pour être en admiration devant ces civilisations). Puis à chaque fois qu’un empire a commencé à perdre des territoires, cela a marqué le début de son déclin et des périodes difficiles pour les chinois. C’est leur histoire et ils la connaissent.

                              Il faut voir le « Parti Communiste » comme l’empire Rouge. Car finalement, le mode de fonctionnement du PCC reste assez impérial. Il est né à un moment de grand déclin pour la Chine. Aujourd’hui, la Chine s’est redréssée et elle commence à rayonner sur le monde. Les chinois rêvent de redevenir la civilisation qu’ils ont été. Mais si l’empire Rouge perdait le Tibet, cela serait interprété par les chinois comme le début de sa chute. Le PCC perdrait alors la face et il serait trés compliqué de gouverner dans ces conditions. Pour les chinois, cela signifierait aussi la fin d’un rêve : Celui de redevenir un grand empire.

                              Il ne faut malheureusement pas y chercher d’autre logique. La Chine n’est pas l’amérique ;)

                              Après lorsque l’on a accepté qu’un retour en arriére n’était pas envisageable quelles qu’en soient les conséquences (c’est le cas du PCC même si nous ne sommes pas de son avis), le parti prend les mesures qu’il juge s’imposer pour faire reigner l’ordre au tibet. C’est juste une question de considération. On considére que la chine pourrait et devrait se séparer du tibet alors qu’ils considérent que c’est impossible et que cela doit être évité PAR TOUT MOYEN.

                              On remarquera que contrairement à la période de la révolution culturelle ou ils détruisaient les cultures (ce crétin de Mao a détruit la culture de son propre pays et de son propre groupe ethnique. Il a mis le feu à de nombreux monuments, détruits de fabuleux jardins traditionnels, ... ), les chinois sont actuellement plus occupés à trivialiser la culture tibétaine : Ils transforment le tibet en Disney Land pour les touristes Chinois et Etrangers de passage. Le résultat sera malheureusement le même. Si les temples tibétains resteront, la culture tibétaine risque de perdre beaucoup de sa substance en quelques années. Mais cette façon de faire provoque moins de résistance et il est possible que certains jeunes tibétains brillants préférent fermer les yeux et bénéficier des largesses de Beijing plutot que de rester dans la misére. Ces exemples de réussites sociales vont devenir des exemples pour le reste de la population qui suivra immanquablement.

                              Pour ce qui est du racisme, je ne serai pas si catégorique. Certes, il y a une certaine culture de supériorité des Han sur les autres groupes ethniques, mais ceux que l’on considére aujourd’hui comme des Han sont en réalité le résultat de l’assimilation de groupes ethniques qui avaient une culture totalement différente. La région située autour de Shanghai est aujourd’hui considérée comme « Han » alors qu’elle est à la base de culture « Wu » (dont elle a conservé le dialecte). La culture Wu, une des plus exceptionnelles de Chine (il faut visiter Suzhou pour comprendre) était à l’époque considérée comme barbarre. Elle est aujourd’hui présentée avec grande fiéretée. Enfin le rapport à l’étranger pour les Chinois est totalement différent du notre (il faudrait un article pour l’expliquer), il vaut donc mieux éviter de comparer, le racisme européen et le racisme chinois sont deux choses complétement différentes.


                              • lama (---.---.64.135) 5 octobre 2006 09:11

                                Précision :le tibet n’a-t-il pas contrôlé la chine ,il y a 1500 ans ?


                              • marc (---.---.160.66) 5 octobre 2006 08:46

                                Ca me fait penser aux indiens d’ameriques (Sioux , iroquois... )ils sont tous americains maintenant


                                • betty (---.---.5.104) 5 octobre 2006 09:10

                                  terrible ,je serai dans la région du manaslu dés lundi 9 octobre .ce peuple comme les autres opprimés font naître en moi de la révolte et j’ai envie de dire aussi de la haine pour les hommes sans âmes .. mais Bouddha que fais-tu sur cette terre sans pitié ?


                                  • Rdlm (---.---.114.107) 6 octobre 2006 19:37

                                    Le Potala sur la place tien an men pour la fête nationale chinoise !

                                    Bref, le potala, c’est presque la tour eiffel des chinois et comme dit Marc Bruxman m’étonnerai qu’ils le rendent...

                                    Et perso, je suis pour que la France conserve la corse ! Dans 150 ans on parlera pas plus du Tibet que les chinois ne parlent de la Corse...


                                    • Azimut (---.---.127.131) 7 octobre 2006 02:04

                                      Tout comme la majorité de ceux et celles qui sont intervenus dans le débat, je déplore les excès commis par le régime chinois à l’endroit du peuple tibétain. Ce régime me fait vomir. Je me console en croyant que l’âme et la culture tibétaines survivront. Un indice peut-être : les commerçants tibétains dans la grande région de Lhassa et du Tibet central qui profitent du développement de la soi disante Région autonome du Tibet, qui n’a d’autonome que son nom, investiraient une large part de leur nouvelle richesse dans la réfection de monastères, de chortens et autres objets de culte pour faire vivre leur culture.

                                      Le Tibet a tout d’une nation au sens sociologique du terme : un territoire bien délimité, même si amputé ; une culture propre ; une langue distincte ; une religion identitaire ; un leader charismatique qui fait l’unanimité parmi les siens et qui prône la modération, la tolérance, la compassion, l’authenticité de l’être, le respect de la différence. Des valeurs appelées avec le temps à remplacer les vieux schémas totalitaires déphasés, imposés et tenus à bout de bras par des gérontes dont le temps est désormais compté.

                                      Ainsi va la grande marche de l’histoire. La « longue marche » chinoise, amorcée par Mao, tire à sa fin en raison même des forces autodestructrices inhérentes aux idéologies communistes totalitaires qui, au nom d’un soit disant bien commun, subjuguent néanmoins les peuples à une Nomenklatura toute puissante qui définit le bien et le mal, ce qu’il faut dire et ne pas dire, même ce qu’il faut penser et ne pas penser... les fameuses campagnes de rééducation. Quelle méconnaissance de la nature humaine ! Voilà pourquoi ces régimes sont condamnés à plus ou moins long terme. La Chine n’y échappera pas.

                                      Au nom de la grande Patrie, mais davantage pour l’amour du pouvoir, les gérontes chinois ne sont-ils pas en train de couper la branche sur laquelle reposent leurs culs bienheureux ? La modernisation et le développement économique de la Chine constitue le creuset même où prendront racine les valeurs et les revendications démocratiques. Le régime ne survivra pas à un prochain Tien Anmen.

                                      Le Tibet ne sera sans doute pas libre mais il sera vraisemblablement autonome dans une large mesure lorsque les Chinois, débarassés des intégristes rapetisseurs de tête du Parti unique, reconnaîtront et oseront dire tout haut la richesse de la culture tibétaine et les injustices commises à l’endroit du peuple tibétain. Mais il faudra être patient.

                                      On ne cesse de dire que la Chine est en danger de sinisation ! Pourquoi la Chine ne serait-elle pas plutôt en danger de tibétisation ? Je veux croire que sous la pression d’une jeunesse qui s’ouvrira de plus en plus au monde, qui a soif de liberté et de vérité, qui a hâte de s’exprimer, la chine se laissera « contaminer », diront les fossiles du Parti, par les valeurs de respect, de compassion et de tolérance intimement liées à la culture tibétaine.


                                      • Jean Naivudautre (---.---.248.179) 7 octobre 2006 13:34

                                        « Des Tibétains tués à la frontière du Népal et du Tibet » : la belle affaire... Cela fait des décennies que la Chine communiste a entrepris de génocider le Tibet. Et qu’a fait le reste du monde pour l’empêcher ? Rien !

                                        Aucune raison pour que ça s’arrête, il n’y a pas de pétrole au Tibet !


                                        • Haina (---.---.21.131) 7 octobre 2006 15:10

                                          A boire et à manger. Article très intéressant. Dommage, il n’amènera selon moi aucune négociation comme le montre la plupart des commentaires -téléguidés.

                                          Une bonne pensée bien-pensante anachronique qui va tout droit dans le sens occidental : Eux font le génocide ! Mao a brulé de magnifiques jardins (en fait la référence correspond plutot aux saccages et pillages de l’armée française dans la Chine non-encore communiste).

                                          Attention le cauchemare a surement existé en Chine. La période de la révolution culturelle restera à jamais associée aux souvenirs des pires souffrances. Maintenant les choses ont changé...Ou tout du moins le pensais-je.

                                          Ces faits rapportés ici feront mal aux français de Chine qui comme moi aimeraient voir les regards de leurs compatriotes évoluer à la même vitesse que cette nation qui se relève et n’en a pas fini ; de devoir affronter la propagande des anciens colonisateurs.

                                          J’espère que cet article aura une suite, que l’organisation qui le poste reussira finalement à provoquer une négociation, et qu’elle nous préviendra quand www.mounteverest.net sortira enfin de Chine, lèvera l’anonymat et montrera les preuves nécéssaires quand on denonce un crime aussi odieux.

                                          Une derniere pensee aux amis qui se battent dans les Pyrenees et dont les chinois parlent peu !


                                          • Etudiants pour un Tibet Libre (---.---.145.242) 11 octobre 2006 19:41

                                            Signez la pétition internationale en ligne pour dénoncer ces crimes : http://www.sft-france.org/Commentaires.php?type=Actions&sujet=3&id=5

                                            d’autres infos et actions sur www.tibetlibre.org

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès