Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Désastre syrien, triomphe néocon

Désastre syrien, triomphe néocon

Le désastre de la diplomatie occidentale dans l'affaire Syrienne ne serait-elle pas un triomphe des néocons ?

L'affaire Syrienne a descendu en flèche Cameron et elle est entrain d'anéantir Hollande et surtout Obama.

D'aucuns y voient la victoire de la démocratie à l'Anglaise qui permet à une Assemblée d'élus de gifler un Premier Ministre Britannique comme jamais depuis 1782...

D'autres se réjouissent d'une victoire incontestée des acteurs du Net en agitateurs face aux plâtrées indigestes de communication sans scrupule de la presse officielle.

D'autres encore, annoncent une prise de conscience des peuples après les inacceptables répétitions de mensonges d'état du Kosovo à l'affaire lybienne en passant par l'Irak et le Mali. Hourra, ça ne passe plus.

On est en droit de se réjouir de tous ces points. On est surtout en droit de se réjouir de voir reculer le spectre d'une escalade dont nul ne pouvait connaître l'issue. Cependant.

Cependant, reste une constatation et une question.

La constatation : l'attitude de la frange néocon des élus des trois pays est assez étonnante. On oublie un peu vite qu'elle fut extrêmement va-t-en guerre, poussant même Obama ou Hollande dans les reins vers une action guerrière. Même en France les faux-culs à la Coppé furent parmi les plus ardents et inconditionnels avant de se renier honteusement. Si tant est qu'un Coppé puisse éprouver la moindre vergogne. Aux USA, ce fut pareil, la droite bushiste accusait Obama de timidité, de pusillanimité. Ceci alla crescendo. Jusqu'au vote Anglais. Où ce sont des membres de la droite rude qui votèrent contre leur propre chef qu'ils avaient eux même exhorté à foncer dans le tas. Depuis ce vote, le retournement des néocons Français et US est confondant. A voir la mécanique, le simple opportunisme politique n'explique pas, à lui seul, une telle manoeuvre.

La question : A qui profite cette débandade ? A qui profite-t-elle, en Occident. Il ne s'agit pas de savoir si Hassad ou Poutine en sortent grandis mais bien de savoir, qui sort renforcé, chez nous, de ces désastres personnels infligés à nos trois chefs d'état ? La réponse est très claire : cette pantalonnade, qui fleure bon l'exécution profite aux droites dures US et Françaises. Désormais, elle pourront clamer partout que les démocrates et socialistes sont des couilles molles et qu'eux seuls, les néocons de tout pays, sont qualifié pour organiser et réussir une grandiose opération guerrière. Abattre Obama et les démocrates d'un coté et les derniers vestiges de "l'arrogance" Française de l'autre. Ceci valait largement le sacrifice de Cameron.

Cette Bérésina politique est porteuse de très lourds nuages sur nos politiques intérieurs dans les années qui viennent. Et encore une fois, les droites de gouvernement ont prouvé qu'elles étaient prêtes à torpiller leur propre diplomatie, leur propre pays, pour servir leur acharnement à reprendre les reines de nos destins. C'est très inquiétant.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • jack mandon jack mandon 5 septembre 2013 11:51

    Kergen,

    Hollande et sa clique dehors.

    Je désapprouve toute intervention militaire qui ne s’inscrit pas
    dans un mandat humanitaire sous l’autorité de l’ONU

    Si chaque citoyen fait parvenir au député de sa circonscription
    une lettre de désapprobation synthétique claire.

    Il faut arrêter les conneries maintenant

    Chaque peuple du monde gèrent leurs problèmes intérieurs


    • kergen 5 septembre 2013 12:02

      Bonjour,

      ce n’est pas l’objet de mon texte. J’écris clairement qu’il faut se réjouir de ce qui vient de se passer.

      Mais je m’inquiète du jeu trouble des droites néocons. C’est ça l’objet de l’article.

      Si ces droites là, dés le début, avait été contre cette aventure débile, alors effectivement, ma satisfaction serait totale. Ce n’est pas le cas.

      La frange néocon des droites concernées ont violemment poussé à l’intervention, confortant et forçant même la main aux trois dirigeants. Puis le vote Anglais où, étonnement, les néocons du parti conservateur ont voté contre Cameron....
      A partir de là, revirement total des néocons et hostilité marquée à l’intervention.
      C’est plus que suspect.


    • Onecinikiou 5 septembre 2013 18:10

      M. Kergen,


      Ne savez-vous donc pas que les « néocons » comme vous les appelez appartiennent tous à la gauche originellement ? Et qu’ils viennent tous du courant trotskiste en particulier ? Oui, même aux Etats-Unis !

      Par conséquent votre verbiage qui consiste à associer la « droite » - qui est déjà en soi un concept dépassé qui marque la faillite intellectuelle de ceux qui ose encore les employer dans un contexte de mondialisme avancé des élites oligarchiques occidentales - au néoconservatisme, est un mieux une incompréhension dramatique de ce qu’il revêt en dernière instance. 

      En géopolitique le courant réaliste est généralement identifiée comme étant situé à droite de l’échiquier politique (si tant est, encore une fois, que ces notions aient un sens en 2013). Le néoconservatisme, qui est une doctrine interventionnisme sous prétexte des meilleures (ou des pires) intentions pseudo-humanitaires, est en réalité une représentation idéologique du monde, qui cadre historiquement avec la vision illuminée de nos gauchistes patentés.

      Votre papier qui prétend décrypter l’actualité est du confusionnisme. Pire, il est une régression. Cessez de vouloir jouer au joueur de billard à trois bandes à l’avenir et cantonnez-vous au sujets que vous maitrisez quelque peu. Cela vaudra mieux pour tout le monde. Et déjà pour tous ceux qui cherchent à comprendre en levant le rideau du théâtre officiel.

    • kergen 5 septembre 2013 18:49

      C’est dommage, votre dernier paragraphe décrédibilise votre propos.
      Vous avez raison, les « gauches » sociales démocrates ont leur néocon. Mais sont-elles de gauche pour autant ?
      C’est plutôt de la droite complexée comme les appelle Lordon.

      Beaucoup de néocons médiatiques (pas tous, je vous rassure, pas tous, loin de là...)viennent du gauchisme trotskiste ou mao. Et c’est bien la preuve qu’ils n’en sont plus. Tout au plus, comme disait Koestler, « une pute change de trottoir, pas de métier.

      Par contre, vous ne trouverez pas de néocons chez les gens de la vraie gauche : gauche du PS, pc , pg, npa et autre. Et si une bonne part de la droite n’est pas néocon(ce que je précise dans mon article et que seule votre arrogance crasse vous a interdit de voir en me prétant une généralisation que je n’ai pas faite) C’est malgré tout à droite qu’on retrouve ses représentants, même si ils se prennent faux-nez et cache-sex d’une prétendue gauche.

      Donc, à part la crétinerie prétentieuse de votre dernier paragraphe, votre point de vue était interessant quoiqu’un peu simpliste. Vous me reprocher de faire des confusion(je ne connaissait pas le terme »confusionnisme" mais il faut avouer que l’outrecuidance limite assez rapidement votre entendement.


    • kergen 5 septembre 2013 18:57

      A onecinikiou(suite)

      Vous pouvez tortillez du cul, il n’en reste pas moins qu’en France, seule certains élus de l’Ump ont fait un volte face à 180° le lendemain du vote Anglais. Au PS et chez les Verts, ils sont resté « pour », et à part l’UMP, chez tous les autres ils ont toujours été contre.
      Désolé de vous décevoir mon vieux.
      De la même manière en GB, les travaillistes ont toujours été contre et seuls une frange des tory s’est renièé au moment du vote car deux jours avant, ils devaient tous voter pour.
      Aux USA, seuls les néocons du PR ont fait volte face.
       


    • Onecinikiou 5 septembre 2013 19:12

      « Par contre, vous ne trouverez pas de néocons chez les gens de la vraie gauche »


      Toujours votre verbiage désuet. 

      Selon vous les écolos d’EELV que drague Mélenchon (un Mélenchon qui rappelons-nous a cautionné l’intervention qui était de fait celle de l’Otan en Libye, par aveuglement onusien), dans l’optique de constituer un pole de rassemblement pour les prochaines échéances électorales, seraient-ils de la vrai gôche ? 

      Pourtant tous ses représentants les plus emblématiques sans exceptions notables son POUR l’ingérence armée en Syrie des forces que VOUS qualifiez de néoconservatrice !

      Voyez comme il est aisé de balayer vos fausses catégories politiques, qui ne sont absolument plus opérantes, comme il a déjà été dit, en l’état actuel du rapport de force mondialiste fondamentalement transcourant.

      C’est précisément la raison pour laquelle l’opposition résolue au Système oligarchique mondial se doit de l’être aussi nécessairement. 

      Et c’est exactement pour cette raison que les fausses oppositions, qui ne sont en fait que des émanations sécrétées par le Système, type Lordon ou Mélenchon ou modestement vous-même, en en ayant conscience ou non, par dogmatisme, sectarisme, ou plus surement par bêtise, qui entretiennent le mythe du faux clivage droite-gauche, qui empêchent de fait la convergence des luttes, doivent être combattus sans relâche et démasqués pour ce qu’ils sont : de parfaits imposteurs qui servent en dernière instance les intérêts du Système et le statu quo.

      Mélenchon et consorts ne sont pas des révolutionnaires, ce sont des laquais soumis intégralement au politiquement correct et à la dictature de la pensée unique. 

    • Onecinikiou 5 septembre 2013 19:28

      « Vous pouvez tortillez du cul, il n’en reste pas moins qu’en France, seule certains élus de l’Ump ont fait un volte face à 180° le lendemain du vote Anglais. Au PS et chez les Verts, ils sont resté « pour », et à part l’UMP, chez tous les autres ils ont toujours été contre. »


      Que cherchez-vous à démontrer ? Que les plus néoconservateurs en France appartiennent donc au camp de la gauche au sens où Mélenchon le circonscrit lui-même - puisque lui et personne d’autre appela le soir du premier tour des présidentielles à faire battre Sarközy au nom de ce seul et unique prétexte !

      Une démonstration par l’absurde très certainement, qui vous ne glorifie pas.

      Rappelons également que c’est le gouvernement Chirac-Villepin - de droite donc selon vos propres critères - qui s’opposa aux bushistes lors de la seconde guerre d’Irak et fit la fierté du peuple français unanime.

      Petit rappel qui à le mérite de balayer durablement vos analyses sans consistances.



    • kergen 5 septembre 2013 20:09

      Bon, vous avez visiblement dépassé votre quota d’intelligence. La connerie la plus crasse prend le dessus.
      Dommage.
      Mais je ne perdrais pas mon temps à polémiquer avec quelqu’un que l’esprit partisan rend complètement con.


    • Onecinikiou 6 septembre 2013 18:36

      Dernier sondage en date : alors que 64% des français sondés se prononcent contre toute intervention internationale en Syrie (bond de 20 points par rapport au courant de l’été), 44% des sympathisants Front de gauche se prononcent pour, tout en ayant la plus forte proportion de ceux qui y sont tout à fait favorable (19%), devant même les partisans socialistes ou écologistes.


      Voilà de quoi ruiner durablement la vulgate de notre hôte. En plus de démontrer l’incurie intellectuelle totale de nos front-de-gauchistes, totalement soumis à la pensée unique dominante pseudo droit-de-l’hommisme, et qui sert incroyablement les intérêts des atlanto-sionistes.

    • kergen 5 septembre 2013 12:04

      Sarkozy avait fait le même coup à Villepin sur le CPE. Arque bouté sur la droite la plus droitière de l’UMP il avait exhorté Villepin, à hauts cris et pendant des mois, à lancer le CNE et le CPE.
      Puis, dés que Villepin a rencontré les premières oppositions, Sarkozy et sa bande l’ont lâché puis ouvertement critiqué. J’avais trouvé cette manœuvre répugnante.

      C’est au même genre de manoeuvre qui pue son Karl Rove à deux kilomètres qu’on vient d’assister.


      • jack mandon jack mandon 5 septembre 2013 12:21

        Kergen ce qui m’intéresse c’est la qualité de l’humanisme qui peut habiter un parti. Il se trouve que de concert, tous les partis sans distinction en ont une image caricaturale.
        J’ai des amis dans toutes les sensibilités politiques et religieuses.

        J’en appelle à Diogène, ce cynique qui m’est sympathique,

        On se rappelle sans doute de cette courte anecdote concernant Diogène

        de Sinope, le cynique, rapportée ici par Diogène Laërce :

        « Ayant allumé une lanterne en plein jour, il dit :  »Je cherche un homme"

        L’homme moderne est toujours le descendant d’un monstrueux primate, à l’occasion d’un événement important, son action nous le rappelle.


        • kergen 5 septembre 2013 14:06

          Certes, mais excusez moi, je ne vois pas le moindre rapport avec le propos.


        • alinea Alinea 5 septembre 2013 13:12

          J’ai bien peur Kergen que les dés soient jetés : l’intervention en Syrie aura lieu, à moins qu’au cours du G20, quelque chose se passe avec la Russie !
          Les américains se donnent 60 jours, 90 maximum, pas d’hommes à terre, pour « assainir » la situation syrienne !!! Ils iront, malgré l’opinion publique ; Hollande sera tout content de les suivre !
          S’être réjouis était peut-être le moment d’engranger des forces !
          Oui, l’inquiétude sera notre habit d’automne ; pour l’hiver il nous faudra attendre, la vie se fait au jour le jour !


          • kergen 5 septembre 2013 14:07

            Inch Allah !


          • COLLIN 6 septembre 2013 07:45

            « pour l’hiver il nous faudra attendre, la vie se fait au jour le jour ! ».....

            Surtout pour vous,« pauvres » Européens ( sans ironie,plutôt avec de la compassion),sans le gaz de Vladimir,car n’oublions pas qui a la main sur le robinet de cette précieuse matière qui chauffe les foyers de France et de Navarre dès les premiers frimas.....

            Car les premières conséquences,de cette agression coloniale,seront payées à prix fort et au comptant,avec un litre de gaz-oil qui va chatouiller les 20 ou 30 euros (suite au blocage de détroit d’Ormuz,soit par les Iraniens,soit par « false flag » des maussades) et le gaz (devenu extrêmement rare et cher) rationné pour alimenter l’industrie Allemande...

            Pour ma part,habitant un pays de « sauvages » tropical, vivant de peu,et bénéficiant du pétrole Indonésien,je crois en ressentir moins de conséquences...

            Il serait peut être temps en Europe de faire provisions de bois et de marchandises essentielles.....


          • Richard Schneider Richard Schneider 5 septembre 2013 18:03

            @Kergen,

            Votre article est le seul paru jusqu’à maintenant à poser clairement quelques questions qui dérangent nos grands stratèges géo-politico-stratégiques.
            En effet, que signifient ces attitudes extraordinaires des « néocons » US, British ou Franchouillards ? Plus « pacifistes » qu’eux, tu meures ! Ils sont même prêts à s’allier avec Poutine pour faire perdre la face à leurs ennemis politiques.
            Comme vous l’écrivez - mais ça, cela dépasse nos grands stratèges d’Avo - il ne s’agit pas d’entonner les cris de guerre contre le sinistre Bachar, car toute guerre est sale. Et si les frappes soit-disant « chirurgicales » n’avaient pas lieu - rien n’est encore joué -, tant mieux ! En revanche, il me semble judicieux de poser certaines questions, comme vous l’avez fait.


            • kergen 5 septembre 2013 18:53

              Merci.
              Je n’ai effectivement pas d’affirmation. Seulement des questions, des doutes et des inquiétudes.
              Cette débacle a été trop « facile » pour ne pas puer à plein nez la manip.

              Encore une fois, ce qui m’inquiète c’est de voir qu’une partie des droite sont prêtes à jouer contre leur propre pays pour avoir le pouvoir.
              C’est grave. C’est gravissime pour la suite de notre Histoire.
              Copé, est un exemple emblématique de se revirement


            • Jonas 5 septembre 2013 19:14

              @ Kergen.


              L’Affaire syrienne a montré la nullité des pays arabes et musulmans. C’est beaucoup plus facile pour vous d’attaquer les pays occidentaux mais comme on vous l’a inculqué vous passez sous silence les divisions des pays arabo-musulmans.

              Sur quel échiquier politique vous classez l’ensemble des pays arabes et musulmans ? Eux qui ont été dirigés soit par des monarchies absolues soit par des dictatures civiles ou militaires. Avec des votes pour ces derniers de ; Bachar al-Assad= 97, 62%- Boutéflika : 90, 24%- Moubarak : 88, 60% et Ben Ali : 94, 62%. Le record fut battu par le héros du monde Arabe Saddam Hussein : 99, 96%.

              Voyez la division de la Ligue Arabe et celle de l’Organisation de la Coopération islamique. 

              Demandez-vous a quoi a servi les allers et retours de l’Algérien Lakhdar Brahimi , envoyé spécial de l’ONU pour concilier , les arabo-musulmans qui se massacrent en Syrie. Comme en Irak chaque jour avec son lot de mort, en Algérie et des attentats que le pouvoir FLN cachent .

              Vous oubliez que l’intervention en Libye a été faite avec l’accord de la Ligue Arabe dont le secrétaire général de l’époque était Amr Moussa. La résolution 1973, a été présentée par le Liban , pays arabe et musulman.





              • kergen 5 septembre 2013 20:07

                Je ne vois pas le rapport avec mon article. Excusez moi.


              • chelovek 6 septembre 2013 00:52

                @Kergen,
                Votre analyse est positive... à moitié. Je développe ma pensée :

                Oui, les néocons, les conservateurs, ont totalement réussi un premier objectif :
                La Yougoslavie, l’Irak, la Libye, la Syrie ont subi une destruction partielle ou totale de leur industrie et de leurs infrastructures. Cela représente des capitaux énormes et au moins dix ans de reconstruction. On constatera qu’à part la Tunisie et l’Égypte (où le changement de représentant local de l’impérialisme s’imposait sous peine de déboucher sur un mouvement révolutionnaire de gauche), tous les pays-cibles sont des pays progressistes qui mettaient en échec la politique US dans leur région.

                Oui, la gauche dans les pays développés va se faire renvoyer à l’opposition et elle sera irrémédiablement remplacée par la droite à la te^te des pays qu’elle contrôle (il n’y en a pas beaucoup au sein de l’UE).

                Mais à qui la faute ?

                On remarquera que les élites qui dirigeaient les pays dits « progressistes » étaient souvent corrompues, oligarchiques : ASSAD est le fils de son père, n’est-ce pas ? Kim Jong Il aussi... n’est-ce pas bizarre ? Et les fils de Khaddafi ?

                Tournons-nous vers la gauche française ou d’autres pays européens : depuis longtemps, on a constaté qu’à gauche comme à droite, la politique n’est plus une conviction et un engagement, mais un « métier » qui peut s’exercer par les mêmes personnes, aussi bien à gauche qu’à droite ! On a vu des retournements de vestes, des ministres des finances compromis dans des affaires crapuleuses. La politique intérieure, menée par les responsables de gauche n’a pas été une politique de classe, orientée vers une hégémonie culturelle et politique sur les classes moyennes. La ségrégation économique, d’origine ethnique, culturelle, religieuse n’a pas été combattue avec suffisamment de vigueur. La politique extérieure est restée une politique néocoloniale : on soutient les régimes les plus pourris du Tiers-Monde escomptant acheter leurs produits à vil prix en échange des dictateurs et roitelets que nous protégeons.
                Des Français meurent ou sont pris en otage, en France même, nous devons subir au quotidien des mesures de sécurité antiterroristes, fatigantes en raison des ennuis que nous allons chercher à l’étranger.
                Le niveau de vie de la Suisse est très bon, supérieur au nôtre et pourtant, toutes proportions gardées, ce pays ne supporte pas des dépenses militaires aussi lourdes que nous. Notre armement nucléaire de dissuasion suffit largement à poser notre statut international. mettons l’argent dans une formation très supérieure en niveau et en nombre de nos enfants, dans la santé des Français : la richesses du futur est là et nulle part ailleurs. E tut cas pas dans les aventures et expéditions militaires.

                Ma conclusion est que les difficultés que rencontrent des pouvoirs (français et étrangers) a priori progressistes viennent de ce qu’ils ne sont justement pas assez progressistes : ils laissent subsister le trouble et le doute ; on arrive en France au constat populaire, logique : blanc bonnet, bonnet blanc
                A l’étranger, on est parfois gêné de devoir soutenir ou prendre la défense de dirigeants qu’on aurait voulu voir plus radicaux dans leur engagement populaire.


                • almodis 6 septembre 2013 17:20

                  peut être avez vous raison ; je pense pour ma part que ce pauvre Flamby a été mis à cette place , très précisément pour accomplir CETTE tâche : il eût été difficile à Sarko Ier de réitérer le coup de Khadaffi ; aussi , StraussK ayant disparu , il fallait un « sozi » de service pour mettre en musique la plan néocons ; en échange on l’a juste un peu aidé à se faire élire. 


                  en tout été de cause , tous mes contradicteurs auront du mal à justifier l’élection de F.H. , que ce soit par la logique , la politique , la démocratie ou , encore moins la méritocratie ! 

                  RIEN NE PEUT EXPLIQUER UNE TELLE INCOMPETENCE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

kergen


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès