Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Descente de police dans les favelas de Rio

Descente de police dans les favelas de Rio

Le Brésil se prépare activement à recevoir le Mondial de football qui aura lieu dans 2 mois et demi. Dans le cadre d’une « pacification » des favelas de la Maré, reconnues être un centre nerveux du trafic de drogue, la police de Rio et l’armée ont effectué une descente inopinée le dimanche 30 mars dernier à l’aube. 

Une zone stratégique

Ces favelas sont considérées comme l’un des lieux les plus dangereux de Rio de Janeiro. Elles se trouvent pourtant dans une zone stratégique de la ville où des dizaines de milliers d’amoureux de la balle ronde pourraient transiter durant le Mondial 2014, du 12 juin au 13 juillet 2014. Sept matches se dérouleront dans la capitale, dont la finale qui se tiendra au stade Maracana. Par ailleurs, Rio accueillera également les Jeux olympiques d’été en 2016.

Les principales voies d’accès reliant les banlieues périphériques et le centre de l’agglomération passent à proximité de cet immense bidonville. La police a dû effectuer cette descente pour mieux sécuriser les étrangers de passage au Brésil au cours du Mondial. La population de ce complexe étant estimée à plus de 130.000 âmes, le département chargé de la sécurité de l’État de Rio a dû mobiliser 1.180 policiers militaires issus de diverses unités et 132 policiers civils. 15 blindés et 4 hélicoptères ont également été utilisés.

Pour instaurer la « Garantie de la loi et de l’ordre »

Ce déploiement militaire a été décidé en hauts lieux. Au cours de ces dernières semaines, les actes de violence se sont multipliés, les UPP ayant fait l’objet d’une série d’attaques perpétrées par le crime organisé. Depuis le début de cette année, 8 policiers ont été tués. 4 d’entre eux étaient membres des UPP. Face à ce contexte, la présidente de la République a décidé d’instaurer dans les favelas de la Maré la « Garantie de la loi et de l’ordre ». Ainsi, les militaires peuvent intervenir dans le domaine de la sécurité publique et agir dans les rues, à l’instar des policiers.

Une occupation jusqu’à fin juillet

Selon les informations transmises par GloboNews, au cours de cette descente de grande envergure, les policiers ont pu mettre la main sur une quantité considérable d’armes et de drogues cachées non loin d’une école publique et du Village olympique. Les militaires sont prévus rester dans ces favelas de la Maré jusqu’à la fin du mois de juillet 2014, ce délai pouvant être prorogé si nécessaire. Par la suite, la police de Rio y installera sa 39e UPP qui sera composée de 1.500 policiers de proximité.

Une opération de « pacification » lancée en 2008

L’ampleur de cette occupation rappelle celle qui a été effectuée en fin 2010 dans le complexe d’Alemao. 2.600 policiers et militaires ont alors été mobilisés. Elle s’inscrit dans le cadre de l’opération de « pacification » qui a été lancée en 2008. Depuis, 38 UPP ont été implantés dans 174 favelas, l’objectif étant de chasser des lieux les narcotrafiquants qui ont en fait leur fief.

Selon les services de renseignement brésiliens, les trafiquants de drogue se sont empressés de quitter la Maré dès qu’ils ont été informés sur une occupation imminente de la zone par les forces de l’ordre. Comme des armes et de la drogue sont encore dissimulées dans des caches, ils reviendront sans doute dans les favelas après l’opération afin de les récupérer.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 8 avril 2014 09:28

    Quand je vois la violence que génère ce sport..j’ai des doutes sur la santé psychique de ceux qui nous l’impose a coup de milliards (dans le monde).. ?


    • San-antonio San-antonio 8 avril 2014 13:08

      C’est clair que des millions de smicards payant pour voir des milliardaires en short faire poupousse baballe, j’ai moi aussi des doutes sur la santé psychique, non pas des tireurs de ficelles, mais des tondus, qui, en sus, en redemandent. Du pain et des jeux comme disait l’autre...


      • Stof Stof 8 avril 2014 20:56

        Avec tous ces supporters qui vont vouloir se défoncer, y’a du boulot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès