Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Désinformation sur la Syrie, il est temps de remettre les choses à (...)

Désinformation sur la Syrie, il est temps de remettre les choses à l’endroit !

« 7 morts à Homs dans un bombardement de l’armée régulière, 14 civils tués dans les combats, des mères et des enfants, c’est un véritable massacre », le matraquage médiatique joue à pleins chaque jour. Des informations non vérifiées mais juste relayées par notre presse qui continue de se comporter comme un banc de poissons : quand un poisson change de direction, tout le banc le suit.

Qui est capable aujourd’hui de dire ce qu’il se passe en Syrie ? Dans ce magma de désinformation, le Centre International de Recherche et d’Études sur le Terrorisme & l’Aide aux Victimes du Terrorisme (CIRET-AVT) et le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), viennent de communiquer leur compte-rendu de mission en Syrie. Un éclaircissement nécessaire et salutaire pour mieux comprendre les enjeux dans ce pays.

Les membres du CIRET-AVT et CF2R se sont rendus en Syrie du 3 au 10 décembre 2011, certains me diront que la situation a évolué depuis et c’est vrai que les événements se sont enchainés pourtant c’est en se penchant sur l’origine de cette crise que nous sommes capables de déchiffrer et de comprendre la situation actuelle.

Ce rapport de 55 pages détaille tous les aspects de la crise syrienne et ne se limite pas à désigner qui sont les « gentils » et les « méchants » comme le font volontiers nos médias.

 Avant même d’entrer dans le vif du sujet, le ton est donné, « les influences étrangères jouent un rôle essentiel dans la crise syrienne (…) et l’ingérence des acteurs internationaux s’observe quotidiennement aussi bien dans le soutien à une partie de l’opposition qu’à travers la véritable guerre de l’information qui a été déclenchée contre Damas par les médias arabes et anglo-américains (…). Cette falsification des faits dissimule à l’opinion mondiale le soutien que la majorité de la population syrienne apporte - souvent à contre cœur - au régime (…) »

 Sont abordés ensuite les origines et contexte de la révolte, les événements, l’opposition, le régime, la dimension médiatique de la crise. Il convient de faire un focus sur cette partie et notamment en pointant du doigt le paragraphe « Les techniques de désinformation à l’œuvre » où la chaine Quatarie « Al-Jazeera » est particulièrement visée : « La rédaction d’Al-Jazeera » a fait un travail très précis de sélection d’éléments de langage destiné à cibler le pouvoir syrien et à légitimer les manifestations, y compris les actes de violence et de terrorisme ». On y lie encore « Les reportages sont rarement sourcés. A la manière de Fox-News, le commentaire parle de l’opposition et de résistance (…). Enfin, l’une des principales sources des médias occidentaux au sujet des exactions du régime syrien et du nombre de morts dus à la répression est l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), reconnu par l’Union européenne qui prétend reprendre les chiffres de Comités locaux de coordination recensant les victimes sur le terrain. Mais sa légitimité apparaît plus que discutable »

 

Le chapitre suivant traite de la dimension internationale du conflit avec un paragraphe parlant de la Syrie comme un « Obstacle à la politique américaine au Moyen-Orient ». On notera le passage suivant « Cette politique (américaine) a été baptisée « instabilité constructive ». Elle repose sur trois principes :

- entretenir et gérer les conflits de basse intensité

- favoriser le morcellement politique et territorial

- promouvoir le communautarisme, sinon la purification ethnico-confessionnelle. »

 

 Tout un programme.

 Comme adversaire de la Syrie sont nominés le Qatar, l’Arabie saoudite, la Ligue arabe, la Turquie, sans oublier l’OTAN.

Le rapport se termine par une question « quel avenir pour la Syrie ? ». La réponse semble assez facile : bien noire.

 

En conclusion, ce rapport apporte un éclairage très intéressant et très pertinent sur la situation complexe en Syrie et il est vivement recommandé de le lire en entier de façon à ne plus se laisser abuser par la propagande de la presse internationale.

Cpt Anderson

www.info-libre.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • joelim joelim 13 mars 2012 14:20

    Hier soir RFI assène que le récent massacre de civils est attribuable au pouvoir donc à Assad.

    Bon dieu mais au moins qu’ils fassent une propagande cohérente !

    Qu’aurait Assad à gagner à massacrer des civils qui ne se sont même pas rebellés ? Vu la situation, rien, au contraire. D’autant que les assassins auraient pu être pris en vidéo par les soi-disant « libérateurs ».

    Par contre, ceux qui veulent voir tomber Assad ont tout intérêt à aggraver la situation là-bas. Ni vu ni connu, ils lâchent quelques assassins puis après crient au scandale en mettant cela sur le dos d’Assad, afin de pousser la « communauté internationale » à « intervenir » ou à « mettre en place une zone d’exclusion aérienne » (je mets des guillemets car en langage réel ces mots veulent dire « communauté d’intérêts des Etats-Unis », « envahir » et « bombarder »).

    En effet, il existe des radios de propagande-staffel - comme RFI - pour suggérer l’absurdité que les services d’Assad auraient massacré des femmes et des enfants, en se basant - pour ne pas être responsable - sur des pseudo-ONGs dont tout le monde sait que ce sont des agences politiques participant à la subversion.

    Certes comme on ne connait pas tous les détails, ce qui parait absurde peut arriver. Néanmoins ces massacres semblent servir les opposants à Assad bien plus que ce dernier.

    Il est donc étonnant (euphémisme !) d’entendre M Juppé sur cette affaire déclarer (le point) :

    « Les autorités syriennes »devront répondre de leurs actes devant la justice" internationale, a estimé pour sa part le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé. « 

    En fait cet irresponsable ouvre la voie à toute violence dans le pays, puisque »forcément" ce serait la faute d’Assad. Le procédé est tellement gros que c’en est effrayant : comment peuvent-ils croire que la population française va gober cela ? Ils ont tous les médias certes mais il faut tout de même un minimum de crédibilité dans l’art de la propagande, meeerde.  smiley


    • Traroth Traroth 14 mars 2012 13:31

      Et si le CPI ne les reconnait pas coupable, ils se « suicideront », comme Milosevic...


    • Hieronymus Hieronymus 13 mars 2012 14:45

      oui il est grand temps de remettre certaines pendules a l’heure
      a ce sujet, cette video tres actuelle
      http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/presentation-du-site-infosyrie-a-34264
      et encore
      http://www.infosyrie.fr/


      • morice morice 13 mars 2012 15:48

        l’extrême droitiste Hieronymus vient soutenir son ami Meyssan. A part ça, ce dernier ne le serait pas d’extrême droite..


        Meyssan, celui qui se fait offrir l’hôtel pour dire que dans le pays tout va bien, et quand ça va mal pour lui, qui crie partout que les journalistes sont des barbouzes déguisées.

        Il y a des jours où on se dit que des obus ne tombent pas au bon endroit ; quand c’est Ochlik qui se le prend. A la place de Meyssan, qui a mis par ses paroles immondes toute la profession en danger.

      • emphyrio 13 mars 2012 16:54

        A qui doit-on faire des reproches ? A celui qui dénonce des faits graves ou à celui qui les commet  ?


      • Pierre Pierre 13 mars 2012 17:29

        @ Morice,

        Donc, si on vous suit bien, par nature, un journaliste ne peut pas être un espion, déontologie oblige. Les hommes d’affaire, les diplomates, les scientifiques, les militaires, etc., oui ! Eux, ils ont cela dans les gènes. 
        Vous les faites passer un test au détecteur de mensonges avant qu’ils ne partent sur le terrain ?

        C’est énervant ! On ne peut plus écrire ou parler de Meyssan, d’Assad, d’Amhadinejad et des autres ennemis de l’Occident sans dire au préalable qu’ils sont d’horribles dictateurs. Rien que dire qu’ils sont occupés à défendre leur pays contre des ennemis extérieurs vous fait passer pour un indécrottable facho d’extrême droite. Comme si Sarkozy, Cameron, Obama, Poutine et consort n’avait pas leur côté obscur. Et je ne vous parle pas des dirigeants saoudiens ou qataris dont on cherche vainement le côté clair.

        Sacré Morice !


      • Ouallonsnous ? 13 mars 2012 17:42

        Eh oui, Pierre, sacré Morice qui ne veut pas décrocher et prendre une année sabbatique malgré mes conseils. Il en est au super pétage de câbles, bientot, la camisole !


      • Farniente 13 mars 2012 23:59

        qui crie partout que les journalistes sont des barbouzes déguisées.

        Ce qui s’est avéré être vrai
         lien


      • Pierre Pierre 14 mars 2012 05:35

        Juste un rappel. Lien


      • henry_jacques henry_jacques 14 mars 2012 10:03

        @Momo la Saumure de l’Elysée

        Celui qui insulte tout le monde (CONS, EXTREMISTES, NAZI, etc… ). Tous ceux qui « osent » avoir une opinion différente de la voix de son Maître. Cette pauvre rouillure qui nous abreuve de ses inepties journalières, vomies depuis la « Piscine ».

        Sa « dent » Thierry Meyssan, envers qui il développe une frénétique et jalousie pathologique, lui est sur le terrain pour « rapporter » des faits (rapporter : travail du journaliste)

        http://www.voltairenet.org/Les-journalistes-combattants-de

        Cerise sur le gâteau, rocambolesque western de la « couverture journalistique », dont cette annexe du « Château » n’a pas fait, ne serait-ce qu’une brève sur son héroïne de la DGSE…

        Il ne manque que les ‘’Walkyries’’ et les hélicos pour accompagner  cette pièce d’anthologie…

        http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2012/03/02/10001-20120302ARTFIG00651-comment-edith-bouvier-a-survecu-a-l-enfer-de-homs.php


      • Georges Yang 14 mars 2012 11:49

        Morice qui voit des nazis partout va nous ressortir Aloys Brunner

        Morice est pathétique et ridicule à la fois, il doit nous préparer une série prouvant que Breivik avait des contacts avec les services secrets syriens qui le fournissait en exemplaires de Mein Kampf

        Morice est un pitoyable clown qui fait la roue comme un paon sur Agoravox, mais un paon qui a des hémorroides !


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 14 mars 2012 12:27

        Morice fait partie de la mouvance wahabite ou si vous préférez, nazislamiste : il suffit de relire ses articles qui sont systématiquement anti américains, anti israeliens , anti Khadafi ( contrairement à aux discours alter ) et maintenant anti Bachar Al Assad ( re contrairement aux discours alter ).

        Donc, quelqun qui vomit Israel, les USA , les nationalistes arabes Baath et les Chiites à votre avis qu’est ce que ça peut être d’autre qu’un wahabite ?

        Qui plus est Morice REFUSE de dire que le coran est un ramassis de mensonges alors qu’il se prétend athée ce qui est INCOHERENT.

        Dés lors, la SEULE explication cohérente des discours de Morice c’est que c’est un wahabite.


      • Baba Yaga Baba Yaga 21 août 2012 08:34

        a momo ! Et toi qu’a tu as dire ? Tu défends Israel et son équipe de meurtriers ..On sait que le mouvement la paix maintenant est phagocyté par des pro-sionistes et non des partisans pour laiciser le régime israelien qui permettrai aux Palestiniens d’êtres libres. Tu n’a rien à envier à meyssan et sa bande ! Un masque vous avez momo ..Dommage non ?


      • Robert GIL ROBERT GIL 13 mars 2012 15:16

        La Syrie est le cœur du Moyen-Orient, sur le plan géostratégique et nationaliste. Elle partage des frontières avec l’Irak, le Liban, l’Israël, la Turquie et l’Iran, avec lequel elle maintient une forte alliance. La position géostratégique de la Syrie l’a placée dans la ligne de mire des États-Unis et de ses alliés européens avec deux objectifs : en premier lieu affaiblir la résistance contre Israël et isoler l’Iran, et en second lieu, contrôler le Moyen-Orient et l’approvisionnement pétrolier de la région. Même s’il existe une opposition en Syrie, depuis le début le conflit civil dans le pays a été alimentée par des forces extérieures. Toutes les luttes armées ont d’abord commencé dans des villes proches des frontières, exactement comme cela s’était passé à Benghazi en Libye.............
        http://2ccr.unblog.fr/2012/01/09/de-tunis-a-damas/


        • Ouallonsnous ? 13 mars 2012 18:27

          Robert Gil, quittons ce pauvre Morice qui est bien bas et revenons à nos moutons Syriens.

          Le piége tendu à la Syrie laïque et indépendante est le même que celui qui le fut à la Libye, et pour les mêmes raisons, un pays arabe laïque, indépendant, très développé, capable de mener une politique originale propre et surtout non aligné sur l’Empire anglo-USraélien.

          La Syrie n’a pas besoin et n’est pas dépendante de l’aide américaine comme de nombreux pays du pourtour de la Méditerrannée. Pays dont les gouvernements autoritaires et même, pour certains théocratiques pour ne pas dire plus en pensant à l’apartheid et au colonialisme eugéniste sous couverture et capitaux américains pratiqués par les occupants sionistes de la Palestine.

          Or le peuple syrien est conscient de ses droits et fidèle à son chef d’état qui aborde les uns aprés les autres et entre syriens les évolutions du pays, (dernièrement, évolution et libéralisation de la constitution acceptée par le peuple syrien, au mois de mai consultation électorale nationale) ce n’est pas une dictature comme on nous la décrit.

          Malgré l’activation et l’aide financière apportée de l’extérieure à quelques mécontents, cela est insuffisant pour déstabiliser le pays et le faire basculer dans le chaos comme il est arrivé en Libye après l’ingérence des « apporteurs » de démocratie par agression militaire et bombardements destructeurs du pays.

          D’ou le changement de tactique de l’Empire et de ses valets occidentaux de l’UE, substitution d’attaques terrestres menées à partir des frontières syriennes aux bombardements aériens, harcèlement et attaques de l’armée régulière nationale, massacres gratuits des populations pour semer la terreur en faisant porter le « chapeau » aux militaires syriens.

          Nous remettrons les choses à l’endroit lorsque nous parlerons assez fort (pas de Juppé à l’ONU mais bien plutôt un « Villepin ») devant les instances internationales pour persuader les agresseurs que sont les néo-colonialistes anglo-USraéliens et l’OTAN de retourner dans leurs eaux territoriales et leurs casernes en évacuant leurs bases à l’étranger, pour cela l’appui de la Russie, la Chine et les grands pays non alignés, c’est-à-dire l’ensemble du monde libre, nous sont indispensables !


        • morice morice 13 mars 2012 15:43

          Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), 


          ah ah ha : 



          l’info vue par une barbouze se voudrait de l’info ?

          À quel moment êtes-vous dans l’illégalité ?Quand on a recours aux pratiques de l’espionnage : effractions, écoutes, fausses identités. Cela m’est arrivé à l’étranger pour protéger les intérêts d’une société française victime d’une agression délibérée, avec vol de brevets. Mais le plus souvent, on a des résultats sans recourir à des moyens illégaux. En fait, nous transgressons plus souvent l’éthique que la légalité. Par exemple, en organisant de faux appels d’offres pour comprendre ce que fait la concurrence, en accompagnant une délégation pour savoir qui rencontrer avant la signature d’un contrat…Utilisez-vous des gadgets ?Principalement des matériels d’écoute : un micro dans une montre, une caméra dissimulée dans un téléphone… On peut aussi recourir à l’intrusion informatique : des hackers sont capables de pénétrer le central informatique d’un hôtel pour détourner les appels téléphoniques ou modifier un nom sur une réservation.Faut-il faire preuve de courage physique ?Non. En fait, j’ai d’abord un rôle de scénariste. Ce qui compte, c’est la capacité à monter une opération en utilisant des équipes sur place : trouver une femme pour quelqu’un de sensible aux femmes, un technicien pour discuter avec un autre technicien… On est un peu manipulateur. Et ce n’est pas moi qui vais faire des filatures, car je serais vite repéré !Quels sont les risques du métier ?Le cynisme. Voir le décalage entre les apparences et la réalité du monde économique fait perdre pas mal de naïveté. Pour autant, j’ai le sentiment d’être utile à la société. Quand j’ai été chargé de surveiller la délégation du Comité olympique pour savoir qui de Pékin, Toronto, Londres ou Paris était le mieux placé pour accueillir les Jeux de 2008, j’aidais les intérêts français. Même si le résultat n’a pas été pas atteint…

          ah ah ah !! 

          commentaire ici 

          Par Olga (xxx.xxx.xxx.129) 23 janvier 2009 11:17

           Au moins c’est clair, on sait pour qui roule Denécé...
          Dick Cheney aurait à peu près répondu la même chose que lui... 


          • Georges Yang 14 mars 2012 12:20

            Les bouffées délirantes reprennent de plus bel chez Morice, il lui faudrait un bon psychiatre


          • joletaxi 13 mars 2012 16:15

            A quand une marche « blanche » pour soutenir Assad, le grand démocrate,aimé de tout son peuple, agressé par des divisions de mercenaires à la solde de l’empire ?

            On le lit,avec une belle régularité sur Avox, et on ne peut s’empêcher de s’interroger :

            qui sont ces gens qui défendent l’indéfendable ?


            • joelim joelim 13 mars 2012 17:33

              En quoi Assad est-il responsable des massacres probablement perpétrés par des terroristes afin d’essayer d’attirer les canons de l’OTAN sur la Syrie ? smiley

              Les médias qui soutiennent cela sans preuve sont complices des extrémistes qui organisent ces crimes. Et même en partie responsables des prochains crimes, puisqu’en attribuant systématiquement la responsabilité de ces crimes gratuits à Assad, ils jettent de l’essence sur le feu. Evidemment quand le seul but est de faire tomber Assad parce qu’il est ami de la Russie et de l’Iran, ça se comprend...


            • joletaxi 13 mars 2012 18:56

              ah bon, les chars qui sont en ville sont ceux des armées étrangères ?
              Les bombes qui pilonnent les villes sont tirées par des bataillons d’artillerie de l’empire ?

              mais vous vivez dans quel monde ?
              On tue, on massacre,et toutes vos dénégations n’y changeront rien, et c’est le fait de l’armée syrienne
              maintenant si vous croyez que toutes les images , les témoignages, sont des manipulations, si vous croyez que les rares journalistes qui ont réussi à entrer et surtout sortir du pays sont des agents de l’empire, je vous conseille de consulter, cela se soigne.

              Que les mouvements de contestation, de rébellion tentent de chercher des appuis, c’est la règle
              Et qu’ils tentent de s’armer, c’est je crois à ce stade normal.
              Mais arrêtez de justifier ou de défendre des massacres
              .


            • joelim joelim 13 mars 2012 19:54

              ah bon, les chars qui sont en ville sont ceux des armées étrangères ?
              Les bombes qui pilonnent les villes sont tirées par des bataillons d’artillerie de l’empire ?

              Charlot, ce n’est pas eux qui ont perpétré le dernier massacre.

              mais vous vivez dans quel monde ?

              Dans le monde réel, contrairement à vous. 

              Que les mouvements de contestation, de rébellion tentent de chercher des appuis, c’est la règle
              Et qu’ils tentent de s’armer, c’est je crois à ce stade normal.

              Et qu’ils massacrent des femmes et des enfants pour inciter l’OTAN à ramener leur fraise, et que les propagandistes de l’establishement disent sans preuve que c’est la faute à Assad, c’est normal ?

              Le GI qui a massacré des familles entières en Afghanistan, si on ne l’avait pas identifié, on aurait donc accusé Karzaï et on aurait envahi le pays ? Ah pardon c’est déjà fait, l’Afghanistansmiley 

            • mais QUE FAIT OBAMA ????

              LA CIA N EST PLUS CE QU ELLE ETAIT
              on doit tuer le tyran assassin de son peuple ASSAD

              15000 MORTS ET TORTURES.

              LA CHINE LUI VEND DES ARMES.DONC VETO A L ONU...

              UNE SOLUTION AUTRE.Y ENVOYER DES BRIGADES INTERNATIONALES

              CE REGIME DE BOURREAUX DOIT TOMBER A TOUT PRIX...

               HALTE AUX MASSACRES DU PEUPLE SYRIEN

              qu on y envoye la legion arabe et des brigades internationales.VITE


            • leypanou 13 mars 2012 16:17

              Il y a des personnes qui sont probablement payées pour faire de la désinformation sur le net. La désinformation consiste à contrer toute information qui va à l’encontre de ce qu’on entend ou lit sur les chaînes de médias mainstream.

              Que vous soyez sur i-télé, BFM-TV, FranceTélévision, et probablement sur les autres aussi, on vous relaie des informations soit d’ONG sans plus de précision, plus souvent de l’AFP, ou encore de l’ONU. Sachant que l’ONU ne relaie que les informations venant de l’opposition en Syrie, que les ONG en question ne sont le plus souvent (mais ceci n’est jamais précisé) que l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme qui a peu de crédibilité, le peuple français est gavé de contre-vérités aussi bien sur les chiffres que les auteurs des crimes.

              Des intérêts veulent la chute de B Al Assad à tout prix et le peuple syrien est victime de cette guerre sous couvert de protection des civils.

              Regardons la Libye libérée : cela devrait suffire à convaincre les naïfs, du moins on l’espère.


              • noodles 13 mars 2012 18:10

                bonjour !

                J’ai fait un article sur le sujet déplorant les massacres et le silence international...(« Homs la nouvelle Guernica »)

                Silence en dehors des communiqués officiels. Pas de non gouvernementaux : même pas de Kouchner, ni de BHL, ni de Villepin...Même Gorbachev s’est tu !!!

                En revanche j’ai eu une avalanche de réactions pour me contrer, me reprochant de parler en l’absence d’infos, sans être allé là-bas...(plusieurs n’en sont pas revenus et moi c’est au sens figuré : j’avoue n’y avoir pas mis les pieds)

                Aujourd’hui Robert Badinter a lancé un appel. Enfin une voix pour dénoncer les massacres et ...le génocide  ???

                Miner tous les accès aux frontières afin de finaliser le massacre, qu’il n’en reste plus un ni homme, ni femme, ni enfants , c’est quoi ?

                Content de n’être pas le seul à me désoler.

                Salut.


                • Robert GIL ROBERT GIL 13 mars 2012 18:26

                  monsieur Badinter pourrait aussi lancer un appel pour denoncer les massacres des palestiniens, c’est vrai que ça fait tellement de temps que ça dure que ça n’interresse plus personne....

                  Si on etait intervenu aussi vite pour arreter les bourreaux israeliens que pour aller en Irak, en Alghanistan ou en libye.....


                • doctorix doctorix 13 mars 2012 23:44

                  @noodles

                  ou bien vous êtes mal informé, ou bien vous êtes complice.
                  Les conséquences de votre indigation mal placée et des mensonges que vous propagez font de vous un criminel, il n’y a pas d’autre mot.
                  On n’est pas ici pour discuter autour d’une tasse de thé, mais pour s’informer, pour ouvrir les yeux.
                  Des gens sont allés la-bas, leurs témoignages fourmillent, et disent tous la même chose. Vous en trouverez dans mes massages plus bas. Seul l’OSDH est cru sur parole par nos média, alors que ce sont deux opposants les pieds au chaud dans leurs pantoufles qui propagent de fausses rumeurs depuis Londres.

                • noodles 13 mars 2012 18:13

                  BADINTER : « si on ne fait rien si on ne dit rien, alors, qu’est-ce que nous sommes devenus ? »


                  • HerveM HerveM 14 mars 2012 11:31

                    Des antisémiiiiiite ! Pardi !

                    Sacré Robert va ! Toi on t’aime bien comme ennemi, tout en finesse dans l’encuculage !


                  • cevennevive cevennevive 13 mars 2012 18:45

                    Bonjour

                    Afin d’argumenter plus avant cette réelle désinformation sur la Syrie, voici un lien :

                    Syrie : « Des forces étrangères soutiennent l’insurrection ».

                    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29696

                    Rien n’y est affirmé, personne n’y est montré du doigt, il s’agit simplement d’un témoignage que tout un chacun ne peut que croire, car il ne vient pas d’un partisan ou d’un fantaisiste...

                    Cordialement.


                    • SEPH 13 mars 2012 18:45

                      LES CINQUANTE VICTIMES D’HOMS :

                      L’OPPOSITION TENTE DE REBONDIR SUR DES MORTS

                      "Gouvernement et opposition radicale continuent de s’accuser du massacre d’une cinquantaine de femmes et d’enfants à Homs, dont les corps ont été, en quelque sorte, présentés à la presse via une vidéo d’opposants, lundi. Si l’on s’en tient à l’adage latin « Hic fecit cui prodest » (« A qui profite le crime » en adaptation française), force est de constater que la balance penche du côté de l’opposition : outre que le CNS a sauté sur l’occasion pour demander une « réunion urgente » du Conseil de sécurité, les Comités locaux de coordination, organisateurs de manifestations et fournisseurs de bilans à l’OSDH, ont appelé à une journée de deuil et de mobilisation. Of course, Hillary Clinton a, elle aussi, lancé un appel indirect à la Russie et à la Chine à changer de position sur la Syrie, et à soutenir enfin le « plan de paix » arabe recalé le 4 février au Conseil de sécurité.

                      Et son fidèle Juppé, avec l’arrogance qui lui sert d’identité politique, a lancé que les autorités syriennes devraient « répondre de leurs actes devant la justice internationale« .

                      Mais s’il y avait une justice internationale, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé devraient, eux, répondre de leurs actes en Libye.

                      1 - De l’utilité du mot « humanitaire »

                      Autre « effet-massacre », arrivé lundi à Ankara, Kofi Annan a commenté l’événement de façon implicitement accusatrice du pouvoir syrien : « La mort de civils doit s’arrêter maintenant« .

                      Une déclaration relayée par un autre ponte onusien, Paulo Pinheiro, président d’une « Commission d’enquête internationale sur la Syrie« , qui a dénoncé depuis Genève le fait que le gouvernement n’autorise qu’un accès « limité » aux organisations humanitaires, et estimé que la « situation désespérée » des civils présentait un caractère d’ »urgence absolue« . De façon plus modérée, Valérie Amos, en charge des questions humanitaires aux Nations-Unies, et qui revient d’une visite à Damas et à Homs, a invité le gouvernement syrien à d’avantage de « transparence« .

                      Dans toutes ces déclarations, les responsables de l’ONU font, c’est un trait récurrent chez les contempteurs du régime syrien, l’impasse sur la question des bandes armées, qui interdisaient, à Bab Amr notamment, un cessez-le-feu durable et l’acheminement de secours.

                      Et un gouvernement aussi maltraité depuis des mois par les instances internationales a sûrement tendance à se méfier de toutes les ingérences, mêmes humanitaires.

                      Après tout c’est au nom de considérations humanitaires que l’OTAN a fait sa guerre et son coup d’Etat, et c’est en invoquant des considérations humanitaires que les atlantistes et les pétro-monarchies ont successivement ou simultanément agité, à propos de la Syrie, une zone d’exclusion aérienne, des couloirs humanitaires ou une franche intervention armée. Les secours doivent arriver à Bab Amr, et ils ont commencé du reste à être distribués dans certains secteurs de la ville par le Croissant-Rouge syrien.

                      Mais il y a encore des jusqu’au-boutistes à Homs, qui tirent. Et il y a toujours des cyber-truqueurs prêts à utiliser les déclarations ou impressions d’humanitaires de l’ONU pour charger leur ennemi politique. Ca n’excuse pas toutes les lenteurs administratives du régime à Bab Amr, ça les explique en grande partie.

                      Le gouvernement syrien doit dans les heures qui viennent donner sa réponse aux propositions de Kofi Annan – zones humanitaires, libération de prisonniers, ouverture d’un dialogue politique.

                      2 - Pétition d’indignés mondains

                      Nous parlions de l’utilité des massacrés de Homs pour l’opposition. Avec un timing assez impeccable – peut-être fortuit -, la presse française répercute lundi 12 mars un appel à priver « maintenant » Bachar al-Assad de son « permis de tuer » et signé par le gratin du droit-de-l’hommisme, du sionisme et du néoconservatisme international.

                      Il est significatif, et presque caricatural, que cet appel soit paru dans un premier temps dans le Financial Times, organe central des milieux d’affaires anglo-saxons, et ensuite dans le Figaro, dont on ne présente plus la ligne éditoriale.

                      Bien sûr, pas la moindre mention, dans ce texte d’ »indignés mondains », de la responsabilité partagée des violences en Syrie, ni du rôle ou même de l’existence des bandes armées radicales : le manichéisme bien pensant et pro-occidental tenant, une fois de plus, lieu d’analyse à ces « autorités morales »

                      . On accordera que le cas de Stéphane Hessel est un peu à part, mais dans son empressement à surfer sur les « bonnes causes » bien médiatiques, il se prête objectivement à la même mise en condition des opinions occidentales avant les guerres contre l’Irak et la Yougoslavie.

                      On trouve parmi les signataires trois ex-présidents connus pour leurs positions atlantistes – le Brésilien Cardoso, le Sud-africain de Klerk et l’Allemand von Weizsäcker -, un prix Nobel « politique » – l’Iranienne Shirin Ebadi – un romancier à succès – Umberto Ecco – un indigné à succès – Stéphane Hessel – et une grande conscience de la gauche française, Robert Badinter.

                      Sur ce dernier, on observera simplement qu’interrogé en janvier 2009 sur France Culture par le journaliste Ali Baddou sur la possibilité d’engager contre Israël des poursuites contre Israël pour crimes de guerre, notamment dans la bande de Gaza, Badinter avait botté en touche au motif que le Hamas avait tiré par le passé des roquettes contre l’Etat hébreu.

                      Certes, son positionnement « gauche morale » a en quelque sorte obligé Badinter à prendre position pour la création d’un Etat palestinien, mais, concrètement, il s’était démené pour qu’Arafat ne soit jamais reçu à Paris.

                      Et pour autant qu’on sache il n’a jamais signé un appel appelant à retirer son « permis de tuer » à Ariel Sharon ou, au temps de l’opération « Plomb fondu » contre Gaza, au président et premier ministre israéliens Shimon Peres et Ehud Olmert. Il y a des « permis de pétitionner » qui devraient être retirés, eux aussi…"

                       Louis Denghien, le 13 mars 2012



                      • doctorix doctorix 13 mars 2012 23:30
                        Les méthodes d’égorgement, de mutilations et de décapitation sont typiques des bandes armées qui ont sévi auparavant en Libye.
                        Nullement le fait des militaires, qui tentent de protéger les populations.
                        Penser que c’est nous, les bien-pensants, qui avons payé et armé ces assassins est une idée qui me fait horreur.
                        En juin, déja,  les corps d’une quinzaine d’alaouites ont été retrouvés en morceaux, la tête coupée, les bras coupés, avec un écriteau : « viande à vendre ».
                        C’est ainsi qu’ils procèdent, et les morts d’aujourd’hui n’ont été tués que pour faire des vidéos à l’usage des média occidentaux, pour faire monter la mayonnaise, qui a du mal à prendre.
                        Témoignage d’un ingénieur qui a fui Homs, tout à fait éloquent :
                        http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29746
                        Juppé et sakozy sont sans conteste des criminels de guerre, avec des complices en nombre infini, plus particulièrement au sein des média.
                        Je souhaite qu’ils payent tous un jour pour leurs crimes. Lors du procès de Nuremberg, une cause de condamnation retenue était la propagande visant à faire l’apologie de la guerre : je crois que nous sommes en plein dans ce cas de figure.
                        Mais ne desepérons pas : Cheney et Bush ne peuvent déja plus se déplacer dans certaines parties du monde, où ils seraient arrêtés pour crime contre l’humanité. 
                        Tout arrive, qu’ils en soient persuadés, et leur tour viendra.

                      • cevennevive cevennevive 13 mars 2012 18:58

                        Seth, bonjour,

                        Badinter, bien que « humaniste », intellectuel gauche rose, et à qui je suis reconnaissante d’avoir appuyé la Loi contre la peine de mort, fait partie de cette idéologie pernicieuse adepte du nouvel ordre mondial que l’on appelle « sionistes ».

                        Comment voulez-vous que son discours soit différent ?

                        Cordialement.


                        • yvesduc 13 mars 2012 20:29

                          Merci pour cet article. Étant donné l’excellent travail du CIRET-AVT à l’époque de la guerre en Libye, je vais m’empresser de lire leur nouveau rapport.


                          • doctorix doctorix 13 mars 2012 23:00

                             A ceux qui ont gardé les yeux ouverts sur la désinformation dont nous sommes victimes, je conseille cette lecture : c’est le récit d’un auteur allemand, ancien député CDU au Bundestag, connaissant parfaitement la Syrie et l’aimant profondément, qui vient d’y faire un séjour de quatre semaines, y circulant en toute liberté contrairement à ce qu’on nous raconte, et qui a pu rencontrer Assad à le demande de ce dernier, par un curieux concours de circonstances.
                            Je suis de plus en plus convaincu des efforts que fait Assad pour son peuple, et pour l’instauration d’une démocratie, bien réelle celle-là, malgré les difficultés.
                            Je crois que nous ne lui facilitons pas les choses.
                            Je crois de plus en plus à sa sincérité. D’ailleurs c’est un ancien médecin, comme moi, et on ne fait pas ce métier sans un certain amour des gens.
                            Enfin, il n’a rien à voir avec son père, il faut le savoir.
                            Mais lisez, et vous déciderez ensuite de qui est sincère et de qui ment :

                            Je veux aussi signaler qu’il y a ici deux véritables salopards, que sont Morice et Joletaxi.
                            Leurs vomissures ne trompent personne, et les moinssages de leurs pourritures de messages sont éloquents.
                            Ce matin, c’est badinter sur France Inter qui en a remis une petite couche.
                            Nous payons le fait que 80% des hommes et femmes qui s’expriment sur nos ondes sont sionistes ou néosionistes.
                            Ils n’ont pas infiltré nos média par hasard, mais pour y cracher leur venin de va-t-en guerre.
                            Croyez-le ou non, je ne suis pas antisémite, et j’aime tous les hommes de bonne volonté et de paix. Mais les sionistes sont une espèce à part, qui sont aux juifs ce que sont les FN aux français : une perversion monstrueuse, faite de haine et de trouille intimement mélées.
                            Vous ne vous laissez pas abuser et c’est bien.
                            Pour comprendre ce qui nous arrive, lisez ceci :
                            Tant que ces infiltrés tiendront les média, il n’y aura pas de paix possible. Ne laissons plus les sionistes fous de haine nous voler notre information.

                            • doctorix doctorix 14 mars 2012 00:18

                              Je traduis comme je peux ce que j’ai compris :

                              Le vice président américain Joe Bidden est prêt à lancer une procédure d’empeachement à l’encontre d’Obama s’il persiste à lancer une offensive contre l’Iran
                              Vous regarderez ce faux-cul de panetta, qui pousse à la guerre comme un malade.
                              Il a prétendu qu’il pourrait déclencher cette guerre sans l’aval du congrès si l’ONU donnait son feu vert...
                              T’as raison : Wake Up, América ! Il est grand temps de remettre ces fous-furieux à leur place.

                            • agent orange agent orange 14 mars 2012 04:35

                              Dernier morceau de propagande en date propagé par l’ONG Human Right Watch :
                              « La Syrie mine ses frontières pour empêcher les réfugiés de s’enfuir ».
                              En réalité, il semble évident que la Syrie mine ses frontières pour empêcher l’infiltration de mercenaires étrangers et stopper le flot des livraisons d’armes aux milices anti Assad.

                              Le massacre de la population syrienne par Assad est évidement de la « désinfo ».
                              Assad est arrivé au pouvoir après la mort de son père en 1999. Après douze ans de pouvoir, Assad a décidé un beau matin de massacrer sa population ? Cela n’a pas de sens.


                              • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 14 mars 2012 07:49

                                On se prend à rêver d’une Agence de Presse Française...
                                Une voix apaisée et indépendante de l’empire, qui les choses telles qu’elles sont.
                                Au lieu de ça on a un copié-collé qui ne nous distingue même pas du Canada.


                                • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 14 mars 2012 07:55

                                  ..qui dise les choses telles qu’elles sont.

                                  scusez.


                                • pierrot123 14 mars 2012 09:36

                                  La communication est devenue la principale force aujourd’hui.
                                  Elle est le nouveau pouvoir politique.
                                  Donc, elle est manipulée, en permanence par les puissants...

                                  Elle est même totalement « fabriquée », comme on le devine à propos de la Syrie, comme on l’a bien vu avec l’Irak, puis la Libye.

                                  Je cite un extrait de l’excellent site d’analyse « dedefensa » :

                                  "...on peut dire qu’il s’agit de l’installation définitive du système de la communication comme principal moyen de la puissance et comme principale voie vers l’affrontement."

                                  ---
                                  Pour ceux que l’analyse stratégique intéresse :
                                  http://www.dedefensa.org/article-la_guerre_nouvelle_est_declaree_et_elle_est_totale_14_03_2012.html


                                  • Mahamat Seid Abazène Seid 14 mars 2012 09:39

                                    Concédons à ces beaux messieurs le droit de désinformer ; ils l’ont puisqu’ils le peuvent. Moi, ce qui me surprend c’est cette folie de démocratie qui anime des dictatures comme celles qui soutiennent les insurgés à empêcher la paix dans leur pays...au besoin en massacrant des innocents pour en accuser le régime syrien...ceux là même qui bénissaient le massacre de hama et le gazage de halabche...avec le soutien narquois de l’Onu...et surtout depuis qu’elle est dirigée par un bankimoon.
                                    Mahamat Seid Abazène Seid

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès