• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Deux journalistes néerlandais arrêtés, et leur matériel confisqué après (...)

Deux journalistes néerlandais arrêtés, et leur matériel confisqué après être revenus du Donbass où ils enquêtaient sur le crash du MH17

Deux journalistes néerlandais, Michel Spekkers et Stefan Beck, ont été arrêtés par la police néerlandaise à leur retour à Amsterdam après un voyage professionnel dans les Républiques Populaires du Donbass. Les journalistes, qui avaient reçu des accréditations officielles, ont rassemblé pendant une semaine des informations sur le crash du MH17 qui a eu lieu en 2014, et ont fait d'autres enregistrements documentaires sur la vie dans les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk.

L'agence officielle d'information dans le Donbass DONi News confirme l'information selon laquelle Spekkers et Beck avaient des documents valides et un soutien officiel pour mener leur travail de journalisme d'investigation dans les Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk. Ils ont aussi fait une interview du directeur de DONi News, Janus Putkonen, alors qu'ils visitaient Donetsk pendant les congés du Nouvel An.

Tout l'équipement, le matériel personnel et professionnel, les cartes mémoires des PC portables, téléphones et caméras ont été confisqué aux journalistes par les officiers de sécurité néerlandais immédiatement après leur arrivée. Ils ont été informés que « un tel matériel documentaire sur le dossier du MH17 est illégal  ».

« Le NJV (Syndicat des journalistes néerlandais) a réussir à faire sceller les données. Cela signifie que sans une décision judiciaire il est impossible à la police d'accéder au matériel. Néanmoins, ce que la cour décidera n'est pas encore clair, » a déclaré Stefan Beck à l'agence DONi News lundi.

Tout le matériel collecté par Michel Spekkers et Stefan Beck à propos du crash du MH17 dans le Donbass, et d'autres enregistrements, comme des micro-trottoirs, ont été confisqués par la police à leur arrivée aux Pays-Bas a déclaré Beck.

« J'espère que la discussion se tournera vers ce qui doit être discuté  : que l'enquête néerlandaise sur le MH17 a négligé de récupérer du matériel, même quand il est facilement accessible. Et que le Ministère Public a donné de faux arguments concernant la raison pour laquelle l'enquête ne peut pas se poursuivre sur place  : la zone où le MH17 s'est écrasé n'est pas dangereuse contrairement à ce que le MP veux faire croire aux étrangers,  » a souligné Beck à l'agence DONi News.

Le Ministère Public (OM) prétend qu'il ne pouvait pas récupérer ce matériel parce que la région où l'avion s'est écrasé est trop dangereuse. « Néanmoins, lors de notre séjour sur place nous avons pu constater que ce n'est pas le cas,  » a déclaré Beck. « Un autre argument de l'OM est de dire qu'il est impossible de rassembler tout les morceaux du fuselage car ceux-ci sont éparpillés sur une trop grande surface. Et qu'il serait donc impossible de tous les trouver. C'est un argument valide, néanmoins l'OM a aussi négligé de récupérer le matériel qui est rassemblé dans les entrepôts, » a-t-il poursuivi.

« Le raisonnement incorrect de l'OM et la confiscation du matériel (y compris le matériel photo), suscite le doute quand à la vérifiabilité et la fiabilité de l'enquête, » a déclaré Beck.

Le matériel documentaire sur le MH17 « illégal » ?

Les services de police des Pays-Bas n'ont pas réussi à expliquer la raison de la confiscation du matériel journalistique sur la tragédie du Boeing malaisien MH17, a déclaré à Rossiiskaya Gazeta l'un des reporters détenus par la police à l'aéroport d'Amsterdam, Michel Spekkers,qui venait tout juste de revenir du Donbass.

« La police a déclaré aux médias que mes actions - j'ai rassemblé et ramené avec moi des objets venant du site du crash du MH17 - étaient illégales. Mais ils n'ont pas expliqué pourquoi c'était illégal, » a déclaré Michel Spekkers à RG. « On m'a seulement dit : c'est illégal, c'est interdit. Mais lorsque je leur ai demandé de me préciser l'article de loi dans lequel c'est indiqué, ils n'ont pas répondu. Et rien n'a été dit à ce sujet jusqu'ici, » a-t-il déclaré.

Le journaliste néerlandais a déclaré qu'il allait protéger ses droits et insister sur le retour du matériel collecté dans le Donbass. « Nous avons l'intention de protéger nos droits,  » a souligné Spekkers.

«  La nuit dernière, nous avons réussi à obtenir avec l'aide du syndicat des journalistes néerlandais un blocage de l'accès à l'information que nous avons rassemblé. Cela signifie que la police n'a pas le droit ni de toucher le matériel, ni de l'examiner sans une permission spéciale. Mais, avant cela, ils ont pu accéder librement au matériel collecté pendant plusieurs heures. Aussi, nous ne pouvons que deviner ce qui s'est passé pendant ces heures, » a déclaré Spekkers à RG.

Commentaire du directeur de DONi NEWS à Rossiiskaya Gazeta (RG)

Le directeur de l'agence d'information internationale du Donbass DONi, Janus Putkonen, qui a accompagné les journalistes néerlandais pendant leur séjour dans le Donbass, a décrit au journaliste de RG à quel point le matériel récolté près de Donetsk sur les circonstances du crash de l'avion de passagers malaisien était unique :

«  Les journalistes Stefan Beck et Michel Spekkers ont passé environ une semaine dans le Donbass. Ils avaient obtenu à l'avance toutes les accréditations nécessaire pour travailler comme journalistes sur le territoire des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk, en conformité avec la procédure établie,  » a déclaré Putkonen à Rossiiskaya Gazeta lundi.

« Beck et Spekkers sont des reporters célèbres en Europe. Ils ont fait un nombre impressionnant de reportages et de programmes d'analyse. Je tiens à souligner que les deux Néerlandais parlent russe. Dans le Donbass ils n'ont pratiquement pas eu besoin d'aide et ont travaillé de manière indépendante  : ils sont entrés en contact avec les personnes qu'il leur fallait, se sont déplacés librement dans la région et ont pu communiquer avec leurs interlocuteurs dans traducteur, » a déclaré Putkonen.

Lors de leur séjour en RPD et RPL, les Néerlandais étaient accompagnés du journaliste britannique Graham Phillips qu'ils connaissaient bien et considéraient comme une personne digne de confiance.

« Personne n'a contrôlé Beck et Spekkers dans le Donbass, et aucun reportage précis n'était exigé. Je sais que depuis le tout début du séjour ils avaient prévu de visiter le site du crash de l'avion de la Malaysian Airlines, de parler aux témoins oculaires de l'accident et à ceux qui ont travaillé sur les lieux de la tragédie. Leur intérêt est assez clair  : le crash qui a eu lieu le 17 juillet 2014 près de Donetsk, dont la majorité des passagers à bord étaient des résidents des Pays-Bas, continue de perturber la société néerlandaise. L'enquête sur les causes de la tragédie n'est toujours pas terminée et les gens en savent peu à ce sujet, » a déclaré le directeur de l'agence DONi.

« Beck et Spekkers voulaient donner de nouveaux détails au public et se sont rendu dans le Donbass particulièrement dans ce but. Ils ont rencontré toutes les personnes avec lesquelles ils voulaient parler. Ils ont principalement parlé non à des officiels, mais aux témoins oculaires et secouristes qui ont travaillé sur le site du crash, c.à.d. ceux qui ont touché les fragments de l'avion de leurs propres mains et vu les corps des passagers décédés de leurs propres yeux  », a déclaré Putkonen.

« J'ai aussi été interviewé par les Néerlandais au sujet du crash de l'avion. Je leur ai parlé de la guerre de l'information menée par l'Occident, ainsi que la couverture sans scrupules et déshonorante que les médias européens avaient fait des circonstances de la tragédie qui est arrivée à l'avion malaisien près de Donetsk. Les journalistes soulevaient des questions sensibles. Ils s'intéressaient à l'opinion des résidents du Donbass concernant l'enquête sur les cause du crash. Ils ont rassemblé une quantité impressionnante d'enregistrements photo et vidéo, ainsi que des données analytiques et des interviews. Je ne sais pas de manière sûre ce que contiennent ces enregistrements. Nous ne contrôlons pas le travail des journalistes. Nous les aidons seulement et les assistons afin qu'ils puissent faire leur travail,  » a souligné Putkonen.

« Avant de rentrer chez eux, les Néerlandais semblaient assez satisfaits du travail accompli lors de leur séjour et ont quitté le Donbass en toute sécurité avec leurs bagages, » a-t-il poursuivi. « Tous étaient choqués à Donetsk par la nouvelle que les autorités néerlandais avaient arrêté Beck et Spekkers et confisqué toutes leurs vidéos et autres matériels journalistiques. »

Source  : Rossiiskaya Gazeta

Janus Putkonen

Agence DONi News / Traduction depuis l'anglais par Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • roman_garev 9 janvier 19:22
    Leçon de démocratie et de liberté d’expression à la unioneuropéenne. Mes félicitations du côté de la dictature.

    L’Occident fait tout son possible afin que le vrai coupable ne soit jamais révélé.

    • Christelle Néant Christelle Néant 9 janvier 19:50

      @roman_garev
      Oui l’hystérie occidentale sur le sujet du MH17 en dit long sur l’étendue de ce qu’ils cachent


    • baldis30 9 janvier 21:11

      @roman_garev

      Mêmes félicitations pour les mêmes motifs ....


    • Alren Alren 10 janvier 13:10

      @roman_garev

      Le gouvernement néerlandais s’est bien abaissé dans cette affaire et sa suffisance envers les Européens du sud, « le Club med » comme dit Schauble, l’autre méprisant, devrait baisser d’un ton !


    • roman_garev 10 janvier 15:21

      @Alren
      « les Européens du sud »


      Un terme nouveau pour moi. Qui est-ce ? smiley

    • Laurent 47 10 janvier 19:59

      @Christelle Néant
      Bonsoir Christelle, et mes amitiés.
      L’arrestation de ces deux journalistes néerlandais par la police de leur propre pays en dit long sur la bienveillance complice des Pays-Bas envers le nazisme qui sévit en Ukraine, avec la bénédiction des pays européens !
      Quand on pense que la majorité des passagers étaient hollandais, ça en dit long sur la mentalité du gouvernement hollandais, obligatoirement complice de ces arrestations !
      Je suis d’ailleurs très étonné de constater le manque de réaction de la population des Pays-Bas, qui est certainement au courant de cette ignominie !
      Mais je pense que tout ça se paiera un jour ou l’autre !
      La vérité a un gros défaut : elle est têtue !


    • troletbuse troletbuse 9 janvier 19:49

      Ah, si ils avaient dit que le coupable, c’était Poutine, ils auraient eu droit à tous les merdias.


      • baldis30 9 janvier 21:12

        @troletbuse

        Comment ce n’était pas lui ? ..... ;On m’aurait menti alors

         smiley


      • Clocel Clocel 9 janvier 20:36

        Allons, allons ! On se calme.

        Faite confiance à nos chapons de l’information, ils vont sans doute nous donner très vite des nouvelles rassurantes sur les canaux habituels, il ne peut s’agir que d’un malentendu...

        C’est moi..., ou... ça pue vraiment ?

        Ça sent la panique à bord, on néglige les formes, ça va finir par se voir que tout ce merdier est dans les mains de quelques salopards...


        • Christelle Néant Christelle Néant 9 janvier 20:41

          @Clocel
          Oui ca sent clairement la panique et l’hystérie. Le dossier du MH17 est foireux depuis le départ et le problème pour l’Occident c’est que ca se voit de plus en plus...


        • velosolex velosolex 15 janvier 14:11

          @Christelle Néant
          C’est néant l’humour dans le dombass.

           Un pauvre billet ironique et le v’la expulsé.

           Ce qui n’est pas de très bonne augure pour le reste, question liberté des ex soviets. 
          Les ukrainiens ont des soucis à se faire, face aux ex camarades
          Ah, poutine de toi ! 
          J’adore soumettre ce genre de propagande au test de la provocation, rien que pour voir ce qui suit, question tolérance et crash test démocratique.

           Me v’là renseigné

          Bon, voyons combien de temps ce post ci va tenir.

          « Pravda d’hier, pravda d’aujourdh’ui, au fond rien de changé ! » comme dit le proverbe

        • JMBerniolles 9 janvier 20:37
          Nous en sommes maintenant à la mise en place de commissaires politiques, pour l’instant dans une structure informelle, mais qui va certainement faire l’objet, dans l’Europe des traités, d’un organisme chargé de diffuser la « vérité ». Pour compléter la structure littéralement orwellienne de l’UE.

          Le stade suivant sera sans doute un retour à l’inquisition.

          • roman_garev 9 janvier 20:56

            @JMBerniolles
            Oui, la Russie devrait proposer à l’UE des vestes de cuir et des mausers en étui de bois sur bandoulière de ses stocks des années 1920 smiley

            Que c’est marrant d’observer la transformation impétueuse de l’UE en URSS smiley
            En tout cas, on est en présence du nihilisme en droit propre à la dictature. 

          • baldis30 9 janvier 21:20

            @JMBerniolles
            « Le stade suivant sera sans doute un retour à l’inquisition »

             Ah non pas ça ..... ! Rétablir les bûchers ?

            Mais vous voudriez contribuer au réchauffement climatique et accroître les particules fines ainsi que le taux de CO2. 

             smiley 


          • ENZOLIGARK 10 janvier 05:21

            @baldis30 ... , Bonghjornu ... , ... la guillotine ne doit plus rester au musee et les froncais doivent creer un model new generation .... et commencer les tests rapidement avec les tetes ripoublicrates versaillistes extremistes qui coulent votre pays depuis trop longtemps ... . ... AFF ИСС pe a Corsica * .... . 


          • baldis30 10 janvier 08:04

            @ENZOLIGARK
            bonjour,

            Ah non pas question ... ça fout du sang partout !..... Le peloton d’exécution : il faut récupérer les étuis, c’est encore du boulot ....Non ...  ! la corde Oui, cela peut resservir c’est donc bien écolo ....


          • franc 10 janvier 08:19
            @ENZOLIGARK
             Mr le corse je ne comprend pas ce que vous dites mais je vois le mot apparaître le mot guillotine dans votre texte ,je suis d’accord .

            Vive Robespierre

            et Viva Corsica

          • ENZOLIGARK 10 janvier 08:42

            @ franc ( 08:19 )... , ... n ’ etant pas ne sur l ’ Ile de Beaute ( voir mon profil ... ) , je pense que j ’ aurai deja ete abattu ( ou accident malheureux ... ) par un colon a la solde de la versaillerie collabo voir yankee si j ’ etais reste en Corse * . ... Bona Ghjurnata eccu ... . AFF ИСС .  


          • ENZOLIGARK 10 janvier 08:59

            @ENZOLIGARK ( 08:19 ) ... , ... meme l ’ aviation turque a abattu dans le dos un pilote russe qui partait nettoyer un nid de l ’ EI ... . Voyez ou on en est ! . ... RockinpeaceAurelie * . ... АФФ ИСС ...


          • Alren Alren 10 janvier 13:07

            @franc

            Vive Robespierre

            Je rappelle et rappellerai encore et encore que Maximilien Robespierre voulait abolir la peine de mort après le triomphe de la Révolution et de la République, que c’est le tribunal révolutionnaire qui prononçait les condamnations et les acquittements (ce que les royalistes ne prendront pas la peine de faire en 1815 en massacrant tous les républicains sur simple dénonciation : 30 000 morts dans la région de Lyon en une semaine : c’était la terreur blanche que les contre-révolutionnaires ont mis sous le boisseau et qui ne figure pas dans les livres scolaires d’histoire).

            Robespierre n’avait aucun pouvoir de modifier ces jugements. Ajoutons que durant la période que l’on a appelée de « la Grande Terreur », il était resté justement chez son logeur, épuisé par des nuits de travail et sans doute malade de la tuberculose.

            Je rappelle que ce sont ces ennemis, les corrompus qui complotaient contre lui parce qu’il les gênait pour s’en mettre plein les poches, qui ont provoqué ces exécutions en masse en les attribuant à l’Incorruptible afin de retourner l’opinion contre lui avant leur putsch à la Convention, qui a eu lieu dès son retour.

            Ces « thermidoriens » ont déshonoré ensuite la Révolution et ardemment combattu les tentatives de république sociale, jusqu’à tendre la main au petit bandit corse (qui ne s’est jamais senti français) Napoleone Buonaparte, qui après avoir fait tuer un million de jeunes Français, vaincu et ventripotent, a permis aux Anglais, aux Prussiens et même aux Russes d’occuper le nord de la France et de malmener les citoyennes et les citoyens.


          • Doume65 10 janvier 20:41

            @baldis30
            « la corde Oui, cela peut resservir »
            Surtout si elle est en chanvre. smiley


          • périscope 11 janvier 17:46

            @Alren

            « Vive Robespierre »

            Vous divaguez, cher ami, en évoquant des tués de 1815.

            Parlez, plutôt du GENOCIDE Vendéen, avec au moins 180.000 morts, des 100.000 exécutés de Lyon, et de bien d’autres, sous Robespierre.

            Qui donc a suggéré, en janvier 1794, quand Robespierre sévissait encore, au Comité de salut public de Nantes, de faire mettre au point les méthodes tristement célèbres de la SHOAH ? Eh oui, à sa demande, le pharmacien J.A Hectot et le docteur Darbefeuille, ont procédé à des essais de gaz toxique (le chlore) sur des Vendéens réchappés de l’équipée de Galerne.

            Totalitarisme, génocide, gazage etc. Cette « glorieuse » révolution, a simplement inspiré, à une échelle plus grande, les horreurs du communisme et du nazisme.

            Elle a mis au point, Eux n’ ont fait que développer.


          • jjwaDal jjwaDal 9 janvier 21:34

            Je pense aussi que ça commence à bien se voir... Une minorité a compris depuis un moment que la principale occupation des gouvernements et leur presse inféodée est de mentir au plus grand nombre, mensonges économiques, politiques, environnementaux, sociaux, mais de là à l’exhiber de plus en plus ouvertement, ça dénote une confiance dans la passivité collective, un peu troublante.
            On semble aller de plus en plus vers un système où le seul désaccord exprimé avec une thèse officielle équivaudra à appartenir à « la mouvance terroriste » ou en semant le doute sur l’omniscience, omnipotence, infaillibilité, perfection de nos élites et de notre mode d’organisation collective, on formate les esprits des futurs terroristes.
            Ils sont venus chercher les communistes. Je n’ai rien dis je n’étais pas communiste... On connaît la suite...


            • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 21:40

              @jjwaDal. Ils sont aussi venu chercher les réchauffo-sceptiques.


            • jjwaDal jjwaDal 9 janvier 21:52

              @JC_Lavau

              Et les ont pas trouvés.L’immense majorité de ceux qui récusent l’origine majoritairement anthropique du réchauffement croient au réchauffement. Votre serviteur... smiley


            • JMBerniolles 9 janvier 22:54
              @jjwaDal

              C’est à dire qu’un réchauffement ce n’est pas une question de croyance .... mais de mesures.

              Et les mesures disent que depuis 1998 la température moyenne à la surface du Globe terrestre n’a pas augmentée. Alors que la concentration en CO2 équivalent croit régulièrement.

              Bien entendu ceci une information de plus censurée par nos médias

            • baldis30 10 janvier 08:07

              @JMBerniolles

              bonjour,
              et cela sombrera comme le scoubidou, le compteur bleu, les armes de destruction massive, ... mais il faut du temps pour trouver un autre gadget ...


            • roman_garev 10 janvier 10:59

              @JC_Lavau
              « Ils sont aussi venu chercher les réchauffo-sceptiques. »


              Ah bon ?? Il y a déjà même un terme politique spécial pour ça ??
              Pour info, en Russie le thème du réchauffement (quel que soit son origine) est ABSENT dans le discours social. Zéro. Sans doute vu qu’il y a plein d’autres chats à fouetter...

            • V_Parlier V_Parlier 10 janvier 11:24

              @roman_garev
              En revanche il y a des documentaires pour une sensibilisation tout à fait justifiée au risque de ne plus trouver d’eau potable (c.à.d. non empoisonnée) d’ici 2030. L’aspect écologique et ce que ça risque d’engendrer dans la géopolitique aussi. Et ça c’est un problème effectivement bien plus sérieux et à court terme que le dit réchauffement.


            • roman_garev 10 janvier 11:50

              @V_Parlier
              Exact. Et quand on se rend compte que le seul lac Baïkal russe contient 20 % de l’eau douce de la planète, sans parler d’autres lacs et fleuves russes multiples, on commence à voir l’agression préparée contre la Russie sous un autre angle...


            • jjwaDal jjwaDal 10 janvier 21:24

              @JMBerniolles

              La plupart des scientifiques récusant l’origine majoritairement anthropique du réchauffement climatique, pensent (mesures à l’appui) qu’il y a un réchauffement. Son origine est débattu, son ampleur aussi, son évolution, mais en pourcentage peu semblent douter. Mesurer correctement la température de l’hydrosphère, ainsi que les flux entrants et sortants, me semble au-delà de nos capacités techniques. Le doute subsiste donc. Celui qui ne subsiste plus est notre incapacité à simuler l’évolution du climat sur quelques décennies.
              Mais bon... On est hors sujet.


            • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 18:06

              @jjwaDal. Rien n’est plus banal que les fluctuations climatiques, à toutes les échelles, des grosses et des petites. Ce qui est nouveau cette fois-ci est qu’un Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes a été chargé par ses marionnettistes de faire une très très grosse exploitation politique d’une fort petite fluctuation climatique.

              Il n’y a aucun doute sur les identités de ces marionnettistes commanditaires. Il n’y a aucun doute sur les falsifications qui sont apportées chaque années aux documents qui devraient pouvoir servir de références sur le passé - s’ils n’étaient constamment truandés, sur ordres.

            • Courtois Laurent Courtois Laurent 9 janvier 22:00

              @ Christelle Néant

              Je vous fait la même remarque que j’ai fait à mes collègues de Novorossia.today qui ont écrit le même type d’article que vous.

              Ce qui a conduit les deux journalistes hollandais à avoir un comité d’accueil, ce n’est pas d’être venu au Donbass, ni même d’y avoir travaillé. Mais d’avoir tweeté qu’ils avaenit trouvé des restes humains sur le site du crash du MH17 et qu’ils les ramèneraient en Hollande.

              Ils avaient aussi dans leurs valises des fragments du MH17, dont certains avaienit servi sur des photos tweeter à décorer la table d’un restaurant. Je pense que l’on fait plus professionnel et plus respectueux pour les familles des victimes du MH17.

              Je sais qu’en juillet 2014, vous vous intéressiez assez peu au Donbass, mais nous avions déjà beaucoup bataillé contre la propagande Occidentale qui avait mis un point d’orgueil à montrer que les rebelles de la DNR, ne respectaient ni les dépouilles ni les affaires personnelles des victimes du MH17.

              Donc pour ma part, je dis oui, leurs biens ont été saisis, mais surement pas pour un déli d’opinion.

              e sais que pour beaucoup ’il est de mise de couvrir tout ce qui se passe dans le Donbass au nom de la cause, mais malheureusement ce n’est pas mon cas.

              Un pourri qu’il soit à Donetsk ou à un Kiev reste un pourri...


              • jjwaDal jjwaDal 10 janvier 05:49

                @Courtois Laurent
                Merci de ce complément, mais plusieurs choses : « restes humains » est un terme vague et on imagine mal un bras ou une jambe trainant en pleine nature 2 ans et demi après le crash, plus probablement des effets personnels. Des fragments de dépouille sortis du congélateur seraient intransportables jusqu’en hollande par ces journalistes sans enfreindre de multiples lois y compris du transport aérien. A moins d’une très grande maladresse et ignorance de ces deux journalistes (et de leur responsables) on voit mal comment ils auraient envisagés « la chose ». A noter qu’un compte « Twitter » doit se hacker ou se pirater assez facilement par des services spécialisés et donc en l’absence de preuve tangible de délit commis par ces deux personnes, retenons notre jugement. Mais l’auteur de l’article ne semble pas avoir pu ignorer ce que vous dites et c’est un minimum troublant...


              • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 08:08

                @Courtois Laurent
                Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Dans son tweet Spekkers parle de restes il n’y a aucune mention indiquant que ce sont des restes humains, il parle de restes du MH17 càd de fragments. En plus deux ans après des « restes humains » on est sérieux ?
                Ce sont des fragments du MH17 qu’ils ont ramené avec eux. Quant à les prendre en photo sur une table en quoi est-ce plus irrespectueux que de les laisser moisir dans un champ en refusant de venir les récupérer comme le fait l’OM néerlandais ? C’est pas des morceaux de cadavre qu’ils ont pris en photo. C’est des morceaux de tôle et de plastique.
                Contrairement à ce que vous pensez en juillet 2014 je suivais déjà activement ce qui se passe ici et j’ai suivi le dossier du MH17 depuis le début. J’ai même lu les conneries de Bellingcat pour avoir les deux sons de cloche.
                Et il suffit de voir que la raison invoquée change sans arrêt pour bien comprendre que oui ces journalistes ont été arrêtés parce que leur enquête dérange :
                "À leur tour, les autorités néerlandaises ont déclaré que les documents des journalistes avaient été confisqués, car les forces de l’ordre « avaient l’impression que les journalistes ne remettraient pas volontairement tous les objets qui se rapportent à l’enquête »."
                https://fr.sputniknews.com/international/201701091029501111-pays-bas-donbass-journalistes/
                Après les restes humains qui n’existent pas, l’irrespect qui n’existe pas, l’illégalité de ramener tout ca qui n’existe pas non plus voilà l’excuse fumeuse trouvée par les autorités néerlandaises.
                Cette enquête est gardée secrète depuis le début pour une bonne raison : les autorités ne veulent pas dire la vérité. Mais le fait que vous ne défendiez même pas ces journalistes qui ont fait correctement leur travail, et que vous preniez de fait le parti des autorités néerlandaises en dépit de l’évidence sur le côté fumeux de leurs arguments, en dit long sur votre prétendu soutien au Donbass.


              • jjwaDal jjwaDal 10 janvier 08:09

                @Courtois Laurent
                L’article de RT corrobore l’article et vos précisions. Dont acte.


              • Courtois Laurent Courtois Laurent 10 janvier 11:00



                @Christelle Néant

                « En plus deux ans après des « restes humains » on est sérieux ? »

                Christelle vous n’avez jamais vu un os ?


                 Si vous voulez, il doit me rester quelques os préhistoriques, je peux vous en envoyer un. Il parait que certaines peuplades les portent dans le nez.....

                « Ce sont des fragments du MH17 qu’ils ont ramené avec eux. »

                A bon alors, comme RT, je suis un affabulateur ? 

                « Beck said in an earlier statement that Spekkers had taken some fragments with him, including “possible human remains.” He stressed that, while he did not necessarily approve of this, he respected what his fellow journalist had done, since the possible remains would otherwise “weather away.” »

                https://www.rt.com/news/373111-mh17-site-dutch-journalists/

                Continuons : « Après les restes humains qui n’existent pas, l’irrespect qui n’existe pas »

                Pour les restes humains, nous avons précédemment montré de quel côté se situait la vérité.

                Maintenant parlons de l’irrespect, 

                Autant la photo in situ du numéro de siège pouvait passer pour du journalisme :

                http://www.nporadio1.nl/radio-eenvandaag/onderwerpen/389896-michel-spekkers-over-vondsten-mh17

                Autant la photo en intérieur couplée avec le nom des passagers peut passer pour du voyeurisme : 

                https://twitter.com/spekkers/status/816958073055100928?lang=fr&nbsp ;

                Je suis certain que la famille de Jane M Adi Soetjipto, a dû être heureuse de voir cette exposition morbide....

                « Mais le fait que vous ne défendiez même pas ces journalistes qui ont fait correctement leur travail, et que vous preniez de fait le parti des autorités néerlandaises en dépit de l’évidence sur le côté fumeux de leurs arguments, en dit long sur votre prétendu soutien au Donbass. »

                Mademoiselle Néant, je prends note de vos allégations.

                De plus je ne critique pas les journalistes hollandais, je critique d’avantage ceux qui commentent l’article avec un parti pris certain...
                Je sais très bien que la déontologie, l’ honnêteté journalistique ne sont pas forcément des valeurs que vous partagez.

                Mais pour ma part, je pars du principe que pour prétendre défendre une cause, il faut être crêdible, honnête et objectif.... 

                Sinon son travail devient inutile puisque outrageusement partisan.

                 D’ailleurs on en est où de l’offensive US sur Kalingrad ?
                 https://www.youtube.com/watch?v=VJ7AI0jpeJg


                Et pour finir, je ferai appel à votre bon sens :

                combien de journalistes sont allés dans le Donbass ? Combien on couvert le crash du MH17 ?

                combien se sont fait saisir leur matériel ?

                réponse = zéro, avant nos deux hollandais collectionneurs de « souvenirs »...

                Je vous laisse donc réflechir....


              • Courtois Laurent Courtois Laurent 10 janvier 11:02

                @jjwaDal

                J’espère que vous avez pris note que certaines personnes avaient attribuer la note « inintéressant » à la vérité que vous veniez de partager...

                Cela en dit long sur certaine mentalité....


              • Courtois Laurent Courtois Laurent 10 janvier 11:04

                @jjwaDal

                Il s’agit de fragment d’os....


              • roman_garev 10 janvier 11:14

                @Courtois Laurent
                « Mais d’avoir tweeté qu’ils avaenit trouvé des restes humains... »

                Encore une fois : ce mot « humains » est-il votre fantaisie, votre délire ou votre mensonge ?
                En tout cas, comme la suite se base surtout sur ce mot, votre commentaire ne peut pas être pris au sérieux.
                « Je sais qu’en juillet 2014, vous vous intéressiez assez peu au Donbass, mais nous avions déjà beaucoup bataillé... »
                « Je sais... » Avez-vous mené une enquête spéciale pour établir le degré de l’intérêt d’une journaliste à un thème ou à un autre ? Ça en dit long sur vous...
                « mais nous... » Ah bon, tout s’explique par simple rivalité et jalousie...
                Assez odieux au total, Monsieur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès