Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Deux mille douze avant et après

Deux mille douze avant et après

LE SÉISME AMÉRICAIN

Requiem pour les États-Unis d’Amérique tels que vous les avez connus depuis la guerre. Après moins de soixante-dix ans de règne sans partage – si ce n’est quelques velléités du social impérialisme soviétique (1955-1989) – l’empereur d’Occident poursuivra sa descente aux enfers encore cette année.

L’agonie de l’empire amorcée en 2008 – crise des subprimes – prolongée en 2011 – crise de la dette souveraine – se poursuivra en 2012 et s’étiolera sur quelques années. Au cours de cette période les États-Unis seront simultanément insolvables et ingouvernables, transformant en « bateau-ivre » ce qui fut le « navire-amiral » de la flotte impérialiste occidentale (1). 

Le dollar devrait perdre plus du quart de sa valeur par rapport à l’Euro – la future devise de réserve dirigée par la baguette d’Angela qui n’entend pas à rire pour ces choses là –. Cette dévaluation du dollar signifie que le peuple américain perdra plus du quart de son pouvoir d’achat déjà mal en point étant donné que ce pays importe la plus grande partie des produits qu’il consomme (inflation galopante, dévaluation du dollar, faillites bancaires, 20 % de chômage, un américain sur six reçoit des bons alimentaires, un enfant sur cinq connaît des épisodes de vie sans abri, le taux de mortinatalité est au niveau des pays sous-développés, les municipalités abolissent les services, les États font défaut de paiement, etc.) – feu la superpuissance américaine. 

Un économiste de renom n’avait-il pas distribué les rôles entre les puissances économiques mondiales – la Chine était l’atelier de fabrication et les États-Unis le marché de consommation, comme si dans votre logement votre voisin de palier était celui qui travaille plus pour gagner plus comme le proposait Sarkozy (interdit de rigoler) et vous, celui qui dépense sans compter sans jamais rien gagner, croyez-vous que votre copropriété pourrait prospérer ? Dans l’histoire, l’empire espagnol puis l’empire britannique ont déjà tenu ce rôle de pôle de consommation et l’on sait ce qu’il advint de ces empires moribonds !

Le déclin de l’empire américain est bien certain. Les émissions de dollars (Quantitative Easing) de 2009 et 2010 n’auront servi qu’à plomber le navire à la dérive. Les agences de notation anglo-saxonnes et les banquiers de Wall Street le savent pertinemment, en 2012 ne soyez pas étonné d’apprendre qu’ils convertissent une partie de leurs avoirs – dollars – en euros, en yuan, en franc suisse, en or…Les rats ont commencé l’an dernier à abandonner le navire-ivre. Le nationalisme de pacotille est réservé aux soldats qui meurs dans les champs de mines anti-personnelles d’Afghanistan et aux bozos paniqués des résidences pour retraités (2).

L’EMPIRE CHINOIS

En 2012, l’approfondissement de la dépression et l’effondrement du marché américain dévoré par l’inflation et la dépréciation du dollar – premier client de l’empire industriel chinois – entraineront ralentissement économique et fermetures d’usines en Chine (3).

La reconversion industrielle et commerciale de la Chine en direction de son marché domestique en expansion et en direction de l’Euroland, de l’Asie et de l’Afrique (investissement de 1 000 milliards de yuans d’ici dix ans nous dit-on) n’étant pas complétés, la défaillance du client américain ne pourra être amortie. L’espoir de Pékin était vraiment que l’effondrement américain tarderait de deux ans au moins et le « Céleste empire » a tout fait pour retarder l’échéance fatale en achetant en pure perte les obligations américaines au rendement décevant (4).

Il est trop tôt pour que la reconversion chinoise soit complétée. Aussi cette année les secousses sismiques économiques de l’Amérique ébranleront l’empire du milieu - industriel.

Dans le monde occidental, l’impérialisme états-unien aux abois – l’ennemi irréductible de l’impérialisme chinois – essaiera de soulever une vague de protectionnisme et de nationalisme fanatique et les États-Unis tenteront d’impulser une désastreuse "Guerre Froide" contre la Chine. Au cours de 2011 Obama a fourni le cadre et la justification d’une confrontation à grande échelle et de longue durée avec la Chine. Ce sera un effort désespéré pour maintenir l’influence étatsunienne et conserver ses positions stratégiques en Asie et partout dans le monde. « Le "quadrilatère de pouvoir" de l’armée étasunienne — les États-Unis, le Japon, l’Australie et la Corée — avec le soutien des satellites philippins, essaieront de détruire les liens commerciaux de la Chine au moyen de la puissance militaire de Washington. » (5). Nous doutons cependant que le Pentagone y parvienne. Il n’est pas certain que ce que Petras appelle les satellites militaires états-unien se laissent entraîner dans la déroute en compagnie du canard boiteux américain.

EUROLAND

Suite à la session de briefing et de réorientation stratégique de décembre dernier à Bruxelles où le couple Merkozy a tenu tête aux hydres anglo-saxons de la City – les pays de l’Euroland sont en ordre de marche sous le joug du major d’homme Merkel – le seul homme politique bourgeois d’envergure en Europe – . La ‘Diva’ de l’économie européenne bat la marche – fait rentrer les récalcitrants dans le rang – fixe la cadence de la reconversion des finances européennes en prévision du séisme états-unien qui tel un deus ex machina constata en décembre dernier le peu d’influence que les USA ont conservé chez son allié outre Atlantique (6).

L’Euroland a changé de direction à Bruxelles l’an dernier et 2012 devrait confirmer la reprise en main par les nouveaux maîtres de la BCE (Banque centrale européenne) avant l’émission des Eurobonds, fin 2012. « Quand on est l’Euroland et qu’on est le premier bloc commercial mondial, le détenteur de la plus grosse épargne mondiale on se moque des agences de notation. On les ignore ou on leur casse les reins, deux choses qui seront au programme de 2012 » (7).

Révoltes populaires et grèves ouvrières devraient marquer l’année européenne, mais faute d’une direction révolutionnaire influente et unifiée, tous ces sacrifices seront gaspillés.

L’AFRIQUE MONÉTAIRE

Quelques mots sur un morceau d’Afrique à propos des quatorze pays soumis au diktat néo-colonialiste français via l’entente d’adhésion au Franc CFA. Un protocole d’union monétaire qui cède à la France le contrôle du développement financier de ces quatorze pays dominés, néo-colonisés. Comment imaginer qu’en 2012 des pays où les présidents et chefs d’État d’opérettes s’entretuent à chaque élection bidon frauduleuse pour s’emparer d’un pouvoir qu’il ne contrôleront jamais de toute façon puisqu’un levier essentiel – le pouvoir financier – est accaparé quelque part à Paris aux bureaux du Trésor public français ou chacun des pays soumis doit déposer en garantie une partie de ses avoirs (ce qui en soit n’est pas une mauvaise pratique financière – ce qui est mauvais c’est que le dépôt et la gestion se fasse au Trésor de France et que cette devise soit totalement dépendante et à parité avec l’Euro)… Hallucinant n’est-ce pas ?

J’ai le sentiment qu’à la faveur de la dépression monétaire mondiale, 2012 sera une année de grande friction autour de la question de créer une monnaie africaine commune à partir d’un regroupement de quelques états courageux – projets que caressait à la fois Kadhafi et Laurent Gbagbo… allez comprendre après cela pourquoi ils ont été détrônés, puis déporté ou assassiné (8) ?

LA DIPLOMATIE DE LA CANONNIÈRE

Il est étrange que très peu d’observateurs de la scène internationale aient remarqué un changement important survenu sur le théâtre militaire mondial depuis 2010 environ. Jusque-là, toute agression militaire impérialiste occidentale était initiée puis dirigée par le chef de meute américain avec ou sans la complicité de l’OTAN – Bush le cowboy texan étant l’archétype de ces capots Yankee –. Or, en 2010-2011 trois des principales interventions de la « diplomatie de la canonnière » ont été initiés par la France sarkosiste avec le soutien de Londres, de Berlin et d’autres capitales de l’Euroland et parfois l’intervention tardive de Washington (Côte d’Ivoire, Libye, Syrie). Il en sera de même en 2012.

L’AGRESSION CONTRE LA SYRIE

Dites-moi ce que Sarkozy cherche en Syrie ? Ce pays n’a pas de pétrole, peu de minerais, son marché est exsangue, sa population est pauvre. La Syrie est encombrée de réfugiés palestiniens, irakiens, kurdes, son peuple est irascible, nationaliste et il s’empressera de chasser tout envahisseur étranger. De plus, on retrouve à sa frontière Nord la Turquie amère et rancunière (d’avoir été refusée dans l’UE) ; à sa frontière Sud la Jordanie insipide ; à l’Ouest le Liban intrépide et le Hezbollah invincible ; aux limites Est on retrouve l’Irak – deuxième réserve pétrolière du monde – Voilà la réponse que nous cherchions.

Sarkozy, plus malin que certains ne le subodorent, pendant qu’Obama manigance de lui couper l’or noir par bateau (Détroit iranien d’Ormuz) tout en se retirant d’Irak – laissée à la garde des mollahs Chiites qui couperont le pétrole irakien à la première bombe jetée sur l’Iran – l’Europe tente donc de se rapprocher des puits irakiens afin de les envahir le moment venu et faire passer le précieux carburant par le pipeline syrien jusqu’à la Méditerranée.

Une question se pose cependant. Pourquoi ne pas avoir comploté avec Bachar al Assad pour accéder au pipeline syrien ? Parce que Bachar est l’allié de l’Iran et que l’attaque américano-israélienne contre l’Iran coupera les ponts de la collaboration avec la Syrie. L’Europe devrait alors se dissocier de son allié américain et de l’agression contre l’Iran – ça viendra – mais l’Euroland nouvelle – post états-unienne – n’en n’est pas encore là.

Dernier problème qui se posera en 2012 relativement à l’attaque contre la Syrie. Comment contourner la puissance Russe qui possède une base navale en Syrie (Tartous) ? Qui plus est, la Russie ‘poutinienne’ fournit du gaz naturel de l’Europe (9). Attaquer la base militaire du Kremlin au Levant c’est se couper de l’approvisionnement en gaz russe. Sarkozy et Merkel y ont-ils pensés et quelle est l’alternative ?

Le soutien européen aux milliardaires voleurs d’élections de l’opposition russe contre les voleurs d’élections du parti Russie Unie n’ira pas très loin. La Russie n’est pas une « République de bananes » ni une « législature du café » et l’armée Rouge est bien en laisse sous la poigne de Vladimir… J’en conclue que l’Euroland devra réviser sa stratégie syro-iranienne en 2012.

Comme l’année en cours sera année d’élections présidentielles on ne verra pas les États-Unis s’engager dans cette guerre ouverte qu’elle prépare fébrilement contre l’Iran d’autant que la Syrie n’est pas encore tombée dans l’escarcelle européenne ni américaine et c’est bien là l’enjeu de cette guerre qui ne dit pas son nom. Dans cette affaire Sarkozy n’est pas le « Proxy » des États-Unis il mène la politique de l’impérialisme français et européen et pour cette raison il devrait sauvegarder son perchoir présidentiel en 2012.

Le conflit entre alliés de l’OTAN porte bien sur cette alternative, si la Syrie devient protectorat européen – le pétrole Irakien sera à portée de main – si la Syrie devient protectorat américain, l’Irak de al- Maliki gardera le verrou Ouest du dispositif d’étranglement pétrolier européen pendant que l’Iran à son corps défendant gardera le verrou Sud par le détroit d’Ormuz, le Pakistan et l’Afghanistan les verrous Nord et Est.

L’OTAN AU LEVANT

Cette année électorale américaine les États-Unis et leur organisation militaire assujettie – l’OTAN – poursuivront leur pression contre le Liban via leur satellite israélien, leur occupation passive de l’Afghanistan (préparant leur retrait pour 2014 quand toutes les manœuvres qu’ils anticipent contre l’approvisionnement en pétrole chinois auront été menées à bien). Par ses drones l’OTAN poursuivra son harcèlement du Nord Pakistan de façon à contrer tout rapprochement du Pakistan avec les talibans afghans.

Retenez cependant qu’un fauve blessé comme le drapeau étoilé demeure un danger et l’État-major américain s’il ne lance pas immédiatement l’attaque contre l’Iran la préparera toute l’année en sous-main et la déclenchera probablement l’an prochain, après l’élection quel que soit le vainqueur de la course à la présidence. La déconfiture économique et sociale de l’Amérique commande cette action « audacieuse et périlleuse » pensent un certain nombre de stratèges du Pentagone et de Wall Street. La déstabilisation des approvisionnements en hydrocarbure de la Chine, du Japon et de l’Euroland permettra aux États-Unis (qui ne s’approvisionnent pas au Proche-Orient) de se refaire une autorité sur les marchés boursiers – folle équipée de financiers désespérés.

PRINTEMPS ARABES

En Égypte les ‘Facebookeurs’ des réseaux sociaux pseudos révolutionnaires sont retournés chez papa après la mise à la retraite de Moubarak enveloppé dans son parachute doré (10). En 2011 les vrais révoltés sont retournés sur le pavé et ils sont tombés sous les balles d’aciers de l’armée dans la plus grande impunité et sous les hourras des médias étrangers – qui ont même suggérés qu’ils étaient des « contre-révolutionnaires »… d’une révolution avortée.

Ces véritables révolutionnaires méprisés par la bourgeoisie internationale n’ont pas voté – qu’ils en soient félicités – ils ont renvoyés leurs « leaders » patentés – des fils à papa ‘indignés’ – bon vent les Twitters formés aux « révolutions colorées », qui sait si 2012 ne verra pas les révoltes arabes devenirs de vraies révolutions populaires pour la conquête du pouvoir d’État !? 

En Tunisie identique à l’Égypte avec cette différence que cette ancienne colonie française a héritée des habitudes de verbiage balaise et outrecuidant de l’ex-mère patrie. L’intelligentsia maghrébine aime à mimer les débats oiseux des cafés parisiens et les tiers partis égo-centripète sont pléthores sur la scène tunisienne où ils bouchent la vue des jeunes révoltés et ces groupuscules d’opérettes pourraient bien faire avorter la seconde édition de la vraie révolution. De toute façon l’élection bidon fut un échec et dans de nombreuses cités ; les révoltés n’ont pas désarmé, en 2012 ils vont se radicaliser (11).

Pour la Libye cessez de pavoiser petits démagogues planqués à Paris ou à Londres. En 2012 BHL et ses petits amis pluriels pourraient déchanter – Kadhafi est mort mais pas l’esprit de révolte et d’indépendance des tribus de Tripolitaine, du Fezzan et de Cyrénaïque. Le CNT est hors-jeu et si la production pétrolière a repris ; le peuple est contrit et réalise petit à petit qu’il a été dupé par de faux amis. Rien n’est écrit, rien n’est fini en Libye, ceux qui ne l’ont pas compris en seront bientôt conchies (12).

__________________________________________

(1) Crise systémique globale – USA 2012/2016. GEAB no. 60. In l’Étoile du Nord vol. 9, no. 6 novembre-décembre 2011, pages 6-11.

(2) La guerre des monnaies (Dollar contre Yuan). Robert Bibeau. 24.11.2011. http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-guerre-des-monnaies-dollar-104886

(3) Vincent Gouysse. 2010-2011 : Le réveil du dragon s’accélère ! Septembre 2011. http://www.communisme-bolchevisme.net/download/Le_reveil_du_dragon_s_accelere.pdf

(4) La Chine impérialiste. Robert Bibeau. 29.06.2011. http://www.centpapiers.com/la-chine-imperialiste/74924

(5) C’est le seul point sur lequel nous nous entendons avec Petras, le reste de son écrit présente une vision conspirationniste surfaite à notre avis. http://www.centpapiers.com/2012-une-vision-d%e2%80%99apocalypse/91055

(6) La crise de l’Union Européenne : le Dollar contre l’Euro. Robert Bibeau. 15.12.2011. http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28229

(7) USA Crise systémique globale 2012/2016. GEAB no. 60. In l’Étoile du Nord vol. 9, no. 6 novembre-décembre 2011, pages 6-11.

(8) La Libye sous les bombes ‘humanitaires’ de l’ONU. Robert Bibeau. 23.03.2011. http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23889 et L’extradition illégale de Gbagbo de son pays natal ! Robert Bibeau. 7.12.2011. http://www.alterinfo.net/L-EXTRADITION-ILLEGALE-DE-GBAGBO-DE-SON-PAYS-NATAL-_a67600.html et http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_CFA

(9) La Russie lâcherait-elle la Syrie ? Robert Bibeau. 29.12.2011. http://www.legrandsoir.info/la-russie-lacherait-elle-la-syrie-comment-naviguer-entre-deux-mers.html

(10) Révoltes arabes et répression néocoloniale. Robert Bibeau. 16.05.2011. http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5127

(11) Il n’y a pas de projet de démembrement du monde arabe. Il n’y a que des projets à courte vues d’une puissance impérialiste puis d’une autre pour s’emparer d’un marché arabe ou d’un autre, des ressources arabes, pétrolières surtout et pour annihiler tout mouvement de révolte. De nombreux pays arabes agressés depuis nombre d’années n’ont pas été démembrés. http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=8501

(12) « la deuxième et la troisième puissance économique du monde la Chine et le Japon vont désormais utiliser la monnaie chinoise pour leurs échanges… » Libye, Côte d'Ivoire, ouvriront la voie à un nouvel Ordre mondial Jean-Paul Pougala. 31.12.2011. http://www.youtube.com/watch?v=owY2weXp7Dc&context=C351979eADOEgsToPDskI_AXylaGXOv0Y9DV96I9vL


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 6 janvier 2012 10:23

    Que l’europe se dissocie d’une intervention américaine en iran ( pure folie ) n’est pas acquise.


    Que les américains avce obama sous pretexte d’élection n’interviennent pas en 2012 n’est pas certain car comment bush a été réélu si ce n’est le fait de son intervention en irak et sarkozy peut penser la même chose pour 2012 

    la syrie peut être aussi une base d’entrée en iran mais comme vous le faites remarquer il y a des bases russes.

    Ces manœuvres militaro diplomatique me semblent très dangereuses car la russie et la chine ne sont pas loin et l’animal américain blessé dans sa perte de suprématie est le plus dangereux du monde et peut par son intervention déclencher une réaction non maitrisable

    il faudrait vraiment qu’ils se calment les militaires us aux hormones sur gonflées car ça va finir par nous péter à la figure ces délires de cows boys

    Philippe 


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 janvier 2012 15:40

      Vous avez raison sur un point...

      Il est aussi possible que l’agression contre l’Iran débute pendant les primaires américaines en préparation de l’élection présidentielle - afin de faire paraitre Obama comme un grand chef de guerre. MAIS j’en doute, car OBAMA ni les USA ne controlent le jeu et ce qui devrait être une attaque sous controle peut s’avérer une catastrophe.

      1) NON il n’attaqueront pas pendant les rimaires.

      2) PERSONNE NI SARKO - NI OBAMA JE DIS BIEN PERSONNE NE SONGE à OCCUPER L’IRAN - oubliez cela. L’occupant serait massacré. Ils ne veulent que détruire l’IRAN du haut des airs par bombardement sans débarquer un seul soldat sur place.

      3) Sarko ne visent pas L’IRAN (il dit ces choses mais ce sont des fadaises) Sarko vise le pétrole irakien juste a côté de la Syrie. Occupé l’irak pour lui voler son pétrole ca se fait les USA l’ont fait a grand frais = occuper l’IRAN laissé moi rire - Les soldats yakee et francais sortiraient dans des sacs en plastiques par avio et par bateau.

       

      4) Ces bandits veulent seulement détruire l’Iran - la bombardé - l’extropié - et faire bruler son pétrole pour l’affamé. et ainsi détruire les approvisionnements en pétrole de la CHINE.


    • ykpaiha ykpaiha 6 janvier 2012 13:43

      Il est dommage que vous repreniez peu ou prou les propos du club des européistes féféralistes du GEAB.
      Il serait temps de reconnaitre que l’Europe n’est et ne sera jamais une entité homogene, malgré les contraintes et obligations que l’on fait peser sur ses populations.
      Rien n’obligera un grec ou un roumain de se comporter tel un irlandais ou un polonais, pas plus qu’un francais d’etre allemand.
      Regretable peut etre mais c’est ainsi.
      L’Euro inventé comme un carcant pour y remedier se délite dans l’indiférence et le mépris des populations auquelles on a voulu l"assujettir.
      Le Geab se démene a promouvir un ordre mondial dont un éléphant aux pieds d’argile deviendrait le centre compte tenu de l’effondrement du reste.
      Et votre propos sous-tend un peu la meme chose, cad la continuité de cet ordre établi une fois pour toute mais qui changerait de polarité, par commodité ou opportunisme.

      Mais voila a force de forcer le message devient brouillon, on reprend les meme et on recommence, ne tiens pas compte de plusieurs facteurs.

      Rien n’indique que les evenements se produiront dans un ordre établi, rien de prédispose la Russie a rester l’agent infectieux que le bloc Impérial lui donne, aucun facteur ne prend en compte les effets pervers de décisions prises a la va-vite.

      Nous vivons un moment de l’histoire ou nos hommes politiques seraient bien avisés d’etre circonspects et de préparer leur populations a des maelstroms gigantesques, ou seule la solidarité pourra faire face.

      Bercer d’illusions d’un avenir prédefini et savament controlé reste une utopie que plus que quelques gogos ou reveurs veulent faire entrer dans nos cranes.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 janvier 2012 15:00

         

        Je constate que vous ne savez pas lire monsieur et surtout-surtout que vous lisez les tetxets avec des lunettes et un esprit obtu. Je vous explique.

         

        1) Je suis pour le renversement et de l’impérialisme de l’Euroland et des USA et de l’impérialisme chinois. Voila une chose de précisée.

        2) Je suis un scientifique qui analyse les faits avec une grille d’analyse marxiste. Au cas o vous ne l’auriez pas remarqué.

        3) En tant que scientifique je n’ai pas à privilégier les mensonges pro-dollars ou pro-américains au détriment des mensonges pro-Eurolans = Union européenne ou en faveur des mensonges pro-impérialiste chinois.

        4) Je donne l’interprétation que les FAITS me suggèrent. Exemple, les USA s’effondre et le dollar est en débandade - les analystes bourgeois le suggère à peine = je m’en fiche c’est cela la réalité observable ici en amérique. Je l’écris su GEAB dit la même chose que moi alors nous sommes en accord sur ce point

        5) Je constate que l’Euro est en demande sur les marchés mondiaux et que l’Euro a une valeur bien supérieur au dollar américain. Pour l’observer aller échanger des euros contre des dollars vous verrez quelle monnaie vaut plus que l’autre. CONCLUSION l’euro n’est pas en débandade c’est le dollars qui flanche. GEAB a fait le même constat que moi alors bravo c’est la vérité.

        6) Je ne suis pas en faveur de l’UE ou l’Euroland je ne fais que constater que cet ensemble hétéroclite obéit à l’économie la plus performante du bloc = Allemagne et se discipline pour devenir la première puissance impérialiste agressive du monde = Je suis contre cette évolution mais je ne puis que la constater sans pouvoir la STOPPER

         

        Le travail d’un analyste est de dire les vrais choses telles que la réalité les affiches puis dans un deuxième temps de suggérer une facon de changer cette réalité que nous nous devons de connaitre parfaitement dans ses moindres méandres même ceux que l’on nous cache.

        La SOLUTION C’EST LA RÉVOLUTION = LE RENVERSEMENT DE TOUTES CES COTERIES QUI NOUS OPPRIME VOUS COMME MOI QUI JOUE AVEC NOS VIES ET CELLES DE MES ENFANTS POUR S’EN METTRE PLEIN LES POCHES OU DU MOINS EN PERDRE LE MOINS POSSIBLES DE LEURS CAPITAUX. 

         

        Vous comprenez maintenant ?

         


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 6 janvier 2012 18:04

        Relisez attentivement mon texte

         

        La tentation est la et l’intérêt de l’UE est dans ce sens mais je l’écris - l’UE n’est pas prête à cela - il lui reste a tomber une autre fois sur le chemin de la passion.

        Vous avez tort toutefois pour ce qui est de la puissance militaire l’UE peut et devra s’armer et ne plus dépendre de l’armée américaine pour faire la politique de l’Euroland - ce qui est une impossibilité... l’armée américaine fait la poitique de l’Amérique.

         

        La Russie est déjà engagée dans l’alliance de Shanghai et joue ce rôle auprès de la Chine - l’Euroland ne se présente pas comme un groupe intéressant pour la Russie tant qu’elle relaiera l’agressivité américaine

         

        Raison de plus pour voir monter les dépenses européennes en armement au cours des prochains mois ... ( smiley)

         

         


      • aliante 7 janvier 2012 03:35

        Mais pour en finir avec l’impérialisme ,il faudrait déjà avoir des peuples occidentaux plus au courant quand on voit ou finissent les enfants devant tout un tas de conneries comme la télé realité
        que les pouvoirs publiques suppriment les pans d’histoires révolutionnaires des manuels scolaires
        pour peu iils se voient ’informés par la propagande diffusée par les medias qui appartiennent à la Bourgeoise impérialiste ,Moi je souhaite une crise très très profonde ;,et insupportable pour que la boucle de ceinture qui se serrera de plusieurs crans aille chercher les énergies pour en finir avec ce systeme
        sinon tant qu’ils ramasseront des miettes ils feront comme les Goelands ils continueront à suivre le raffiot sans se poser de question ,la revolution française ce sont les femmes qu’ils l’ont initié par la révolte du pain ,la faim fait sortir les loups des bois ,les Bourgeois qui menent les exactions sur le sol libyen ,syrien irakien afghan ,sont les mêmes ce sont des gens qui veulent ramasser tout ,controler tout ,Chavez a pour lui le peuple et contre lui la Bourgeoisie
        pourtant ils sont tous Venezueliens devinez pourquoi


        • doctorix doctorix 7 janvier 2012 15:42

          Il n’y a plus un rond aux USA, mais on en trouve pour les militaires :

          Cette fois, je crois que ces malades vont s’en servir, sans faire dans la dentelle.
          La bête est blessée à mort, elle n’en est que plus dangereuse.
          Ca se passera en Iran, et ce sera nucléaire :
          Et comme il y aura une forte contestation intérieure, tout est prévu :
          Je rappelle qu’il y a aux USA 600 camps de concentration à la FEMA, des camps entourés de miradors, desservis par des voies ferrées, parfois par un aéroport, actuellement vides mais gardés 24h/24 par du personnel militaire, et 107.200 wagons cellulaires, chacun avec 143 places menottées, prêts aux déportations massives de tout ce qui contestera : et Dieu sait que ça va contester dur.
          Voilà pourquoi on parle tant de 2012 : c’est l’année charnière, avec au bout, soit la dictature mondiale, soit la liberté des peuples : soit ça passe, soit ça casse.
          Bonne année quand même !

          • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 janvier 2012 18:06

             

            Avant 1917 vous devez vous rappeler qu’il y a eu 1905 et la révolution trahie.

            Il est évidnt qu’avant qu’un ou DES peuples ne se résignent à lancer l’assaut au prix de leur vie contre l’État major de la classe au pouvoir - la classe dominante - avec ses armées, services secrest - polices - services de sécurité - réservistes - etc... il faudra que c peuple ait toucher au fond de la cuve - RAPPELEZ-VOUS la première guerre mondiale - ca c’était le fond de la cuve

            En 1905 - les opportunistes -les sociaux-démocrates - la petite-bourgeoisie que j’excècre a pris le contrôle et liquider - trahi la révolution.

            Après ce premier échec le peuple russe était mur pour suivre les vrais révolutionnaires bolchéviques.

             

            Ce sera probablement pareil encore cette fois-ci

             

             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès