Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Diplomatie Russe en Syrie : une réponse à l’ingérence (...)

Diplomatie Russe en Syrie : une réponse à l’ingérence ?

Après avoir saboté toute possibilité de médiation entre l'opposition libyenne et le régime de Mouammar Kadhafi, les pays membres de l'OTAN se posent en tant que médiateurs dans la crise Syrienne. Le groupe des "amis de la Syrie" est il capable de trouver une issue à une crise dont ils soutiennent manifestement déjà une partie sur le terrain ?

Le récent accord trouvé grâce à la médiation proposée par la diplomatie russe à la Ligue Arabe ouvre une voie pacifique de résolution du conflit. Ce plan, en 5 points propose de mettre fin à la violence, de créer un mécanisme d'observation, d'assurer une aide humanitaire à toute la population, d'appuyer la mission de l'émissaire de l'Onu Kofi Annan et surtout, point très important, d'exclure toute ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie. Ce dernier point est le point crucial que Serguei Lavrov, et plus largement la Russie, apporte pour réponse aux précédents dont elle a été témoin notamment en ex-yougoslavie et en Libye. La réponse est donc portée en nette contradiction avec le discours répétitif des pays membres de l'OTAN.

A grands renforts d'arguments droits-de-l'hommistes, les pays membres de l'OTAN n'ont proposé pour solution à la crise en Syrie qu'une seule et unique voie : une intervention "humanitaire" dont la forme nous a succesivement été présentée de manière différente mais dont le fond ne fait aucun doute pour tout individu alerté par le précédent libyen.

Rappelons nous que l'Union Africaine avait proposé une médiation dans la crise Libyenne. Rappelons nous également l'appel de Moussa Ibrahim, porte parole du gouvernement Libyen lorsque Tripoli fut attaqué et que, sous les bombes à l'hôtel Rixos, il appelait pour une énième fois les parties adverses à accepter le plan de paix de l'Union Africaine qui comportait un cessez-le-feu. A vrai dire, je suis incapable de dire que si cet appel a été diffusé, et cela malgré le nombre de chaînes de télévisions qui y ont assisté (Fox News, CNN, BBC, etc.).

Ce fait révélateur pose la question des conséquences de l'ingérence. Des conséquences qui s'étendent sur un plus vaste champ que celui du fait strictement militaire que la Responsabilité de Protéger a déjà largement contribué à légaliser.

L'ingérence est en effet également une doctrine qui au délà d'inviter à intervenir dans les affaires des dirigeants d'un Etat envers son peuple, va également inévitablement conduire à s'emparer des relations que ce Pays entretien avec d'autres Pays, voir - comme dans le cas précis- avec des organisations intergouvernementales.

Au lieu de se poser en tant que médiateurs, les pays membres de l'OTAN ont donc volontairement saboté toute médiation. Prétextant à la protection des civils, L'OTAN a littéralement renversé le régime libyen, assasiné son leader et causé la mort de dizaines de milliers de personnes. A l'inverse, la Russie apporte une vision radicalement opposée en refusant à la fois toute forme d'ingérence et en proposant une médiation qui restera, sans doute, une référence pour les décénnies à venir dans la résolution des conflits internationaux.

Julien Teil


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • morice morice 12 mars 2012 15:14

    çà va continuer longtemps la tribune ouverte ici à Julien Teil, l’ancien grand pote de Meyssan, celui qui, tous frais payés par Kadhafi, nous annonçait qu’il ne se passait rien à Tripoli.. en DESINFORMANT...


    la photo des journalistes « libéré » de l’Hôtel où Meyssan était le seul à tirer la gueule est révélatrice, car Meyssan, en affirmant que des journalistes étaient des espions s’est fait des amis.

    Cet imbécile a fait que désormais on hésite plus à les tuer ni à les bombarder : j’aimerai que les journalistes lui rendent la monnaie de sa pièce : en l’accusant d’être à la solde d’un pouvoir, ce qu’il est, comme l’est l’auteur de ce billet à la gloire d’Assad.


    Mediapart révèle aujourd’hui que Kadhafi n’a pas payé que Meyssan : il a aussi réglé 50 patates lors de la campagne de 2007 de Sarrkozy.

    A partir de là, Meyssan pourra toujours tenter de dire qu’on l’a persécuté, alors qu’en Libye on lui a facilité la tâche : Meyssan aidé par le pouvoir sarkozien pour vendre un Kadhafi propre, ça devient très intéressant....

    Teil TRAHI aujourd’hui PAR SON VOCABULAIRE d’extrême droite :

    « A grands renforts d’arguments droits-de-l’hommistes, »
    s’il y a bien une expression chère à Jean-Marie, aux fachos et à fifille, c’est bien celle-là !!

    depuis quand Agoravox déroule-t-il un tapis rouge à ses sbires ????


    "Rappelons nous également l’appel de Moussa Ibrahim, porte parole du gouvernement Libyen lorsque Tripoli fut attaqué et que, sous les bombes à l’hôtel Rixos, il appelait pour une énième fois les parties adverses à accepter le plan de paix de l’Union Africaine qui comportait un cessez-le-feu.

    parlons-en de l’Hôtel Rixox payé par Kadhafi : vous avez-vous même DANS CET HOTEL DIT QUE MEYSSAN TROMPAIT LES GENS en en sortant : l’aviez vous oublié ???

    à l’extrême droite, ils l’ont assez dit pourtant :

    « Un groupe de 35 journalistes se sont trouvés pris en otage dans l’hôtel Rixos de Tripoli. Parmi ce groupe se trouvaient Thierry Meyssan et Mahdi Nazemroaya. Ces derniers ont prétendu tout au long de la prise d’otages que les journalistes des grands médias internationaux étaient des espions ayant la volonté de les tuer. Ils ont même donné une interview sur Russia Today à ce propos. Je démens toutes ces accusations à l’égard des journalistes présents sur place dans cet hôtel. Aucun d’entre eux n’avait de mauvaises intentions, ils ont au contraire amplement contribué à notre libération.

    Julien Teil, journaliste, Libye, le 25 août 2011, 14h00 (heure de Paris). »



    pas dans la merde, le Teil, depuis que des journalistes se font tuer sous accusation d’espionnage, qu’il continue pourtant à entretenir en Syrie.... 

    alors comme ça, Ochlik était déguisé en militaire ? C’est ce qu’a pourtant dit Meyssan... pour essayer de le faire passer pour espion, ce qu’il n’a jamais été...

    pendant des semaines vous avez suivi l’opinion de Meyssan affirmant que les journalistes étaient tous des espions : vous l’avez aussi oublié, Teil ???

    • michel 12 mars 2012 18:06

      morice tu te fais de plus en plus vieux et donc tu deviens gaga,


      pour parler de la réalité il faudrait d’abords avoir été sur le terrain et avoir une vraie vision de la politique actuelle de l’occident qui s’est décrété « communauté internationale » avec ses quelques représentants imperiaux qui veulent remanier le monde a leur bénéfice et selon leurs interets et surtout protéger l’etat sioniste d’Israel.

    • viva 12 mars 2012 21:01

      J’aimerai savoir pourquoi un des contributeur se pose en censeur et se livre à de la propagande anti Meyssan ?

       La position de Meyssan sur la Libye s’avère être globalement exact au fur et a mesure que les informations nous arrivent. Ce qu’il avait annoncé sur les conséquences de cette guerre en Libye et l’après Kadhafi se réalise, il n’y a plus grand monde pour dire le contraire. Au rythme ou l’avis de l’opinion public évolue sa position fera l’unanimité très bientot. Pourquoi ne pas vouloir l’admettre et chipoter sur des points mineurs ? Dans les grandes lignes, les faits lui donnent raison c’est ainsi l’histoire est en train de s’écrire et il n’est pas le moins visionnaire loin s’en faut.

      • Farniente 12 mars 2012 22:52

        Ce qui défrise Maurice,c’est qu’habituellement les pronostics de Meyssan se réalisent alors que ceux de Morice passent à la trappe.


      • Maurice Maurice 13 mars 2012 10:37

        @ l’auteur,
        merci pour cet article. Il est difficile de proposer un autre point de vue sur ce qui se passe hors de nos frontières, tant les censeurs, morice en tête, s’evertue à tuer dans l’oeuf toute tentative de débat raisonné. Malgré ce que certains peuvent dire, la Russie est le pays qui actuellement avance avec raison dans la géopolitique mondiale. La réelection de Poutine, et ses engagements au niveau international sont une excellente nouvelle pour la multipolarité dans le monde, et donc une excellente nouvelle pour la France (qui reste pour l’instant une succursalle de l’OTAN). 
        Bonne journée 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès