Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Discussion à cœur ouvert entre Alexander Zakharchenko et les étudiants (...)

Discussion à cœur ouvert entre Alexander Zakharchenko et les étudiants de la République Populaire de Donetsk

Le 30 novembre, Alexander Zakharchenko a rencontré les étudiants et maîtres de conférence de toutes les institutions d'enseignement supérieur d'état à Donetsk. Les étudiants ont pu poser toutes sortes de questions et discuter des problèmes qu'ils rencontrent, comme les recherches pour trouver un emploi, l'avenir de l'état et le rôle du patriotisme. La réunion a eu lieu dans l'un des bâtiments de l'Université Nationale Technique de Donetsk (DonNTU).

Les étudiants ont déclaré que la vie d'un simple étudiant de la République n'est pas facile : ils voudraient avoir de plus grandes bourses d'études, des logements pour les jeunes familles, et une stabilité professionnelle. Ils voudraient aussi avoir des bâtiments réparés, des infrastructures communales et scolaires, un meilleur salaire pour les étudiants qui travaillent et bien sûr, selon les lois du maximalisme propre à la jeunesse, ici et maintenant.

« Croyez-moi, je vous comprends parfaitement, vous voulez vivre tant que vous êtes jeunes. Si je devais poser des questions au chef de l'état, les questions seraient plus sévères  : l'étudiant Zakharchenko mettrait le chef de l'état Zakharchenko au coin  ! Mais si vous pensez que je ne veux pas faire réparer le dortoir N°3 de Gorlovka, ou que je ne veux pas augmenter vos bourses d'études, ou réparer ce qui n'a pas été réparé durant les 25 dernières annéesla majorité de cela je le veux  ! Mais nous avons une guerre ici et nous avons pour tâche d'assurer la sécurité alimentaire et de relancer l'industrie. Ces tâches sont prioritaires. Et un jour après la fin de la guerre nous dresserons une table de l'aéroport jusqu'au parc Sherbakova et célébrerons notre victoire et nous améliorerons alors notre République », a déclaré Alexander Zakharchenko.

Les questions les plus fréquentes concernaient les besoins en personnel des professions dans lesquelles les étudiants se spécialisaient. Les futurs maîtres de conférence, ingénieurs, travailleurs des transports, et historiens ont reçu une réponse positive du chef de l'état.

« Vous vivez dans une période de grandes opportunités - notre état grandit en même temps que votre professionnalisme. Aujourd'hui, nous manquons de personnel hautement qualifié dans presque tous les domaines  : des managers aux ingénieurs radio. Nous n'avons pas besoins de fainéants et d'ignorants et un vrai professionnel trouvera toujours un travail », a déclaré le chef de l'état.

Alexander Aleksander Zakharchenko et les étudiants ont aussi partagé leurs impressions sur l'avenir de l'état, l'idéologie et le rôle du patriotisme.

« Je vais vous raconter une histoire. Récemment j'ai eu une discussion avec une personne, un citoyen de la République Populaire de Donetsk (RPD), nous discutions de problèmes d'organisation, nous n'arrivions pas à trouver un terrain d'entente et je n'arrivais pas à comprendre pourquoi. Je lui ai alors posé une simple question : Quelle est ton attitude générale envers la République  ? Et la réponse fut : çà m'est égalJe n'ai rien dit, grinçant des dents. Ce « çà m'est égal » est la chose la plus horrible qui soit. Je souhaite que vous ne traitiez jamais la vie, le pays, les gens qui vous entoure comme si c'était égal. Vous savez, avant la guerre je riais de la notion de patriotisme. Je pensais que je ne devais rien à personne et je continuais ma vie. Mais en 2014 ce mot a cessé d'être vide pour moi. Lors que votre ville, vos rues préférées, les personnes que vous aimez sont en danger, vous réalisez que cela ne peut pas vous être égal  », a exprimé Alexander Zakharchenko.

« C'est pour cela que je veux vous poser une questions très importante - quel est l'avenir de la République du point de vue de votre génération, pour laquelle nous nous battons et construisons notre propre état  ? Je suis très intéressé par votre point de vue sur cette question », a demandé le chef de l'état à l'audience.

« Seulement comme faisant partie de la fédération de Russie  », ont répondu presque tous les étudiants à l'unisson.

La réunion avec le chef de l'état a été bénéfique pour beaucoup d'étudiants. Sur base de leurs requêtes, Alexander Zakharchenko a donné un certain nombre d'ordres aux administrations correspondantes. Ainsi, ceux ayant fait preuve du plus d'initiative ont obtenu des possibilités de stages et un étudiant en sciences politiques a obtenu l'opportunité de présenter un projet de loi élaboré au Conseil Populaire, et l'Université Nationale de Donetsk a reçu comme cadeau en avant pour l'université la reconstruction d'une piscine. Alexander Zakharchenko a aussi informé les étudiants que bientôt des bourses d'études seraient introduites pour les étudiants ayant fait leurs preuves dans leurs études, en sport ou dans la vie publique, et en 2017 il est prévu d'augmenter les bourses d'études pour tous les étudiants.

Le chef de l'état s'est aussi remémoré ses années d'études.

« Je n'étais pas un bon étudiant, même si je n'avait qu'une seule mauvaise note, en langue ukrainienne. Mais je savais déjà que le prestige de l'institution est et a toujours défendu son honneur. Comme tout jeune je n'écoutais pas les maîtres de conférence qui me disaient  : étudie, étudie, étudie. Maintenant je le regrette vraiment. Et après tant d'années je vous donne le même conseil  : étudiez. La connaissance que vous acquérez à l'université est le bien le plus précieux dans la vie  », a déclaré Alexander Zakharchenko.

La discussion a duré environ deux heures. À la fin tous se sont mis d'accord sur le fait que cette tradition ne devait pas se perdre et qu'ils devaient continuer à organiser de telles discussions à cœur ouvert.

Source : Site officiel d'Alexander Zakharchenko

Agence DONi News / Traduction officielle depuis l'anglais par Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • roman_garev 2 décembre 08:39

    Merci Christelle pour cet article.

    Que les Français se rendent compte de la vie réelle quotidienne des soi-disant « terroristes du Donbass ».
    Parfois il serait utile, par contraste, d’informer sur la vie réelle quotidienne de la « jeune démocratie ukrainienne » dans le pays de la « révolution de dignité » accomplie.
    P. ex., comment vont les étudiants là-bas ? Est-ce que Porochenko leur parle jamais ?

    Petite note : je crois plus opportun d’utiliser l’orthographe française plutôt que l’anglaise pour des noms et prénoms russes, tel Alexandre Zakhartchenko.

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 09:08

      @roman_garev
      Quand Porki parle aux étudiants ca donne ca : http://stalkerzone.org/student-asks-poroshenko-awkward-question-expelled-university/

      Pour l’orthographe en fait je n’utilise pas exactement l’orthographe anglo-saxonne (Aleksander par exemple) mais je tiens à respecter le prénom et à ne pas trop le franciser, d’où cette orthographe intermédiaire qui respecte phonétiquement son nom. smiley


    • roman_garev 2 décembre 09:38

      @Christelle Néant
      Pardon, mais... Pour le prénom, inutile d’inventer d’« intermédiaire » (inventer la bicyclette, comme on dit en russe), vu que la tradition française depuis des siècles pour ce prénom russe était et reste Alexandre comme Pouchkine, contrairement à la transcription anglaise Alexander (Pushkin) que vous avez exactement employée.

      Pour la phonétique du nom, le son russe « Ч » est transcrit en français toujours par « TCH » comme Tchékhov, et pas par « CH » anglais comme Chekhov, celle aussi que vous avez admise.

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 10:01

      @roman_garev
      Personnellement je n’aime pas transformer le prénom en Alexandre, parce que sinon à ce rythme faudrait appeler Porki Pierre, Iatseniouk Arsène, etc... Et ce même si cela fait des siècles qu’on fait comme ca. Pour le tch oui c’est exact, j’ai trop pris l’habitude de lire son nom en anglais. Faudra que je corrige pour les prochains articles.


    • roman_garev 2 décembre 10:22

      @Christelle Néant
      Pour Porki c’est à discuter, car il était durant toute sa vie Piotr (russe) et n’est devenu Pétro (ukrainien) que ces dernières années.

      Mais pour Alexandre je suis étonné : où avez-vous trouvé un « E » russe prétendument prononcé devant « P » russe dans le prénom « Александр » ?? Si vous l’avez entendu prononcer quelque part comme « Александер », ce n’est qu’une prononciation dialectale (vulgaire) qu’il est inutile de traîner dans le texte écrit. Lui-même il se déclare Russe.

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 11:56

      @roman_garev
      Je l’ai toujours entendu prononcé ici comme Alexander en anglais et non comme Alexandre...


    • roman_garev 2 décembre 13:25

      @Christelle Néant
      Là-bas, peut-être, mais ce n’est guère la norme russe. Vu qu la langue donbassienne n’existe (encore) pas...

      En France, l’ortographe d’un même prénom par écrit varie-t-elle selon la prononciation éventuellement différente de ce prénom dans les provinces différentes ?

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 13:40

      @roman_garev
      En France il y a déjà un paquet d’orthographes pour un même prénom à prononciation équivalente. Le mien peut s’écrire ainsi avec ou sans h, avec un K au lieu du C, avec un Y au lieu du I, un seul L et pas de E à la fin, ou LLE comme dans mon cas... Vous voyez déjà le bordel ... C’est le problème de la translitération d’un prénom d’une langue à une autre. Mon nom de famille une fois mis en russe selon qui le transforme ca a déjà donné trois variantes, dont deux sont quasi équivalentes du point de vue de la prononciation.
      Moi partout ici j’entends prononcé Alexander (je le marque façon anglophone donc le e avant le r est presque un eu mais ouvert) et pas Alexandre, donc pour moi c’était la bonne prononciation (d’ailleurs ici le tch est très adouci aussi et se prononce presque comme un ch dans son nom, au final ca me perturbe de devoir jongler entre trois langue et une avec deux prononciations différentes selon que c’est un Russe ou quelqu’un du Donbass).
      Et pour info ca me choque tout autant qu’on transforme Елизавета en Elisabeth en français....


    • roman_garev 2 décembre 17:24

      @Christelle Néant
      Je suis d’ac pour tous les points, sauf la prononciation EN RUSSE Александер qui est sans aucun doute incorrecte.

      Pour la phonétique russe c’est la moscovite qui est le standard. Pas de Donbass, pas de Tambov, etc. Et dans cette norme il n’y a aucun E devant P, même caduc.
      Pour en finir avec ce prénom, il suffit d’obéir à la Wiki française justement pour Zakhartchenko.

      Quant aux noms des rois, on a la tradition que ni vous ni moi ne pouvons rompre.
      Savez-vous, p.ex., que les rois français du nom de Louis ne sont jamais Луи comme pour tous les autres Louis tels que Луи Арагон, mais toujours et obligatoirement Людовик ? Si entre les Russes (surtout qui ne parlent pas français) vous dites Луи Четырнадцатый, personne ne vous comprendra. Et c’est réciproque. Donc pour Елизавета, si on parle de la reine, on a en français obligatoirement Élisabeth, ne vous en déplaise.

      Alors merci de ne pas inventer la bicyclette pour Александр, qui, lui, en français était toujours, pour les rois comme pour tous les autres, Alexandre.

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 17:33

      @roman_garev
      Людовик pour Louis quand c’est un roi ? Ah ben j’ai appris un truc ce soir. Merci smiley

      Pour Zakhartchenko Ca change rien au fait que ca me choque et me perturbe mais bon. Je me calquerai sur le wikipédia, même si ca me dérange... Et que je pige pas la logique de faire ca pour ce prénom là et pas pour d’autres comme Arseni, Piotr/Petro etc... Est-ce qu’il y a une règle qui explique pourquoi certains prénoms sont francisés et pas d’autres ou c’est chacun sa règle ?


    • roman_garev 2 décembre 18:44

      @Christelle Néant
      Cela vous dérange pour une seule raison que vous apprenez pas le russe là-bas, mais sa version de Donbass, patois méridional (car il y en a plein d’autres en Russie, comme septentrional, de Volga, de Sibérie, etc.) et en surplus ukrainisé. C’est un peu comme le français en Belgique, ou au Canada, ou en Provence. Alors, au lieu de vous sentir dérangée par le fait qu’un patois diffère parfois (surtout en prononciation) de la langue dans sa version principale, il vaudrait mieux percevoir cela comme fait établi et vous résigner smiley.

      Avec les autres prénoms et noms, c’est vous qui décidez quelle version, russe ou ukrainienne, présentez-vous en français pour le personnage concret. Comme le reste de l’Ukraine tient à sa langue, Porki serait Pétro, Iatséniouk - Arsény ou Arséniy (car il n’y a pas de différence pour Арсений entre le russe et l’ukrainien je crois), mais Avakov serait Arsène, car c’est lui-même qui se veut distinguer par ce prénom Арсен (qui sonne français comme Arsène Lupin) du prénom courant Арсений.
      À propos, en ukrainien Zakhartchenko serait Olexandre. Mais comme il se positionne russe et ne veut surtout pas ukrainiser son prénom, une telle présentation serait incongrue, n’est-ce pas ? Pourtant officiellement, dans les yeux de Kiev et d’Occidentaux, il reste citoyen de l’Ukraine, donc devrait être Olexandre. De sorte que la question qui semblait purement linguistique devient tout à coup politique.
      Pas de règle, rien que la tradition et les souhaits des personnages eux-même.
      P. ex., Наталья et Наталия (car il existe ces deux versions), les deux, peuvent être en français Nathalie comme Natalya. Et je suis sûr que de nos jours il est possible de trouver une Russe dont le prénom officiel serait Натали (sans parler de ce que plusieurs Натальи и Наталии aiment se faire appeler comme ça par ses proches pour se « franciser »).
      Moi, quand j’hésite devant une traduction en français d’un tel nom ou prénom russe, je cherche des personnages largement connus du même nom ou prénom qui se trouvent en Wiki française, pour ne pas inventer la bicyclette et surtout ne pas rendre perplexe mon lecteur qui aurait déjà eu rencontré dans d’autres textes français ces noms écrits autrement smiley
      Quand j’ai vu votre « Alexander », ma seule idée était que vous donnez la version anglaise du prénom (surtout comme elle était accompagnée par Zakharchenko aussi en anglais). Jamais de la vie je n’aurais pensé que vous translitérez le patois donbassien que le ne connais guère smiley

      Quant à la translitération, comme les Russes (au moins ceux qui voyagent aux pays qui demandent la visa), hormis leurs passeports russes (intérieurs), ont aussi des passeports internationaux aves leurs noms en alphabet latin (suivis de ceux en russe), il faut savoir qu’il y a des règles russes officielles pour la translitération latine des noms et prénoms cyrilliques. Là-bas Александр devient Aleksandr, et Кристель devient Kristel (vous pouvez y obtenir la translitération de n’importe quel nom ou prénom russe). Mais ce n’est une traduction ni en français, ni en anglais, ni en allemand, ni en quelle que soit autre langue d’alphabet latin, c’est justement la translitération. 

    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 19:04

      @roman_garev
      Merci pour toutes ces infos qui m’aident à y voir plus clair. C’est vrai qu’entre la méthode de Russe que je suis pour apprendre et celui qui est parlé ici je m’y perds souvent, surtout niveau prononciation. Mais je vais y arriver smiley


    • anna anna 3 décembre 07:44

      @roman_garev
      Vous avez raison pour la forme stricte. Dire Alexandre est plus « conventionnel ». Mais conventionnel ne veut pas dire plus correcte. Christelle a raison et sur le fond et sur la pratique des pré-noms russes. Car le russe, n’est pas le français, je vous le signale smiley 

      Le russe n’est pas figé ! Chaque prénom russe, on le « conjugue » a volonté, et on utilise plusieurs variations du même prénom.
      Pour Alexandre, on dit ce qu’on veut - 
      Александр, Александер, Искандер, Саня, Саша, Сашка, Санёк, Саныч etc
      Moi, mon prénom est Anna, en russe vous avez le droit de m’appeler Ania, Aniechka, Aniouta, Nioura, Nioucha, Niouta, mais ainsi Anne, Annette, Annetta, Anja etc, ce qui est impensable a emmagasiner pour un français  smiley
      Donc Christelle peut utiliser les prénoms russes comme ça lui chante
       smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 3 décembre 13:23

      @anna
      Merci Anna. Je viens de découvrir plein de variantes d’Alexandre en Russe. Celui qui me fait tiquer le plus est Искандер (nom d’un missile russe) smiley


    • anna anna 2 décembre 09:40

      Le vaisseau-cargo « Progress МС-04 », non habité, qui était censé ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), s’est écrasé peu après son décollage du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan... le jour même ou L’Ukraine effectue des essais de missiles dans la mer Noir ! 

      Ils ont tapé fort ces ukrainiens avec leurs nouveaux missiles ! 
       smiley
      OK, je sors...
      *rouge de honte, la tête baissée, le regard dans le vide, je sors du forum...

      • anna anna 2 décembre 09:48

        Les journalistes allemands se réveillent (c’est l’effet Trump) :

        Frankfurter Allgemeine Zeitung
        sort un article sur la corruption de la chaine-télé ukrainienne, celle, dont le propriétaire est P.Porochenko
        source en allemand :

        • V_Parlier V_Parlier 2 décembre 20:13

          @anna
          Et pourtant, tout est aux standards européens, a dit Donald (pas Trump, l’autre) : http://www.youtube.com/watch?v=1vNMq35M19I .


        • anna anna 3 décembre 15:45

          @V_Parlier
          Absolument ! Surtout a partir de 1’40 de votre vidéo, durant une « charmante » émission-télé ukrainienne, le gars dit :

          трэба буде, спалым всiх (en ukrainien)
          нужно будет сожжём всех (traduction en russe)
          si on aura besoin, nous les brulerons tous (traduction française)


        • anna anna 2 décembre 11:32

          Le militant et membre de « Pravii Sector » Nikolai Doulski, raconte dans une vidéo, que les assassinats sur Maidan 2013, faites par les snipers, ont été planifiés, organisés et financés par Arsen Avakov ( actuel ministre de l’intérieur) et Suerguei Pachinski (actuel député de la Rada) :



          *mais quel panier de crabe, cette nouvelle « Ukraine démocratique et pro-européenne »  smiley

          • roman_garev 2 décembre 13:31

            @anna
            Et on oublie encore Parouby, ce « commandant d’armes du Maïdan »...

            D’ailleurs tout cela est connu dès le début, ce n’est que l’Occident qui faisait semblant de ne pas s’en apercevoir en cherchant toujours des « agents de Poutine ».

          • Dom66 Dom66 2 décembre 16:51

            @anna
            Merci de l’info....avec l’aide des USA
            Mais Ukraine démocratique....démocratique est de trop...désolé.
            Pour panier de crabe, c’est exact
             


          • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 14:26
            Discussion à cœur ouvert..... on dirait un épisode d’urgence ou du Dr House ....

            • Doume65 2 décembre 16:23

              « Le 30 novembre, Alexander Zakharchenko a rencontré les étudiants et maîtres de conférence de toutes les institutions d’enseignement supérieur d’état à Donetsk »

              Vous savez, Christelle, L’Ukraine n’est pas le pays le mieux connu des français. Préciser qui est Zakharchenko nous évierait de devoir poser la question à nos « amis » robots. Surtout que si on ne fait pas attention, on pourrait le confondre avec Dimitry.


              • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 17:18

                @Doume65
                Pourtant le fait qu’il est le chef de l’état est mentionné dans l’article, mais je me note de le mettre de façon plus visible la prochaine fois


              • roman_garev 2 décembre 19:38

                @Doume65
                Que vous avez raison avec ce quiproquo !

                Lorsqu’en septembre 2016, on a vu les titres d’actus tels que « On a trouvé chez Zakhartchenko 9 milliards de roubles », 95 % des Russes étaient choqués non par le fait de cette corruption, mais par le fait que quelqu’un (de l’Ukraine ? de la Russie ? du Donbass ?) oserait aller perquisitionner le chef de la RPD smiley Car jusque-là il n’y avait qu’un seul Zakhartchenko dans l’espace médiatique russe.
                C’est seulement après que l’on a compris qu’il s’agissait de Dmitry Zakhartchenko, colonel de police à Moscou. Dont la fonction était justement la lutte contre la corruption ! smiley smiley
                À noter qu’un troisième Zakhartchenko vient de devenir assez largement connu en Russie, vu qu’il est souvent invité aux TV-shows, surtout à celui, extrêmement populaire (devenu quotidien) de Vladimir Soloviov à la chaîne « Russie 1 ». Il s’agit de Vitaly Zakhartchenko, l’ex-ministre ukrainien de l’Intérieur de 2011 au février 2014 (donc y compris juste lors du Maïdan).

              • Dom66 Dom66 2 décembre 16:48

                Merci Christelle pour cet article.

                J’essai de suivre les événements du Donbass, et j’avoue qu’avec les merdias Français je n’ai aucun espoir, d’apprendre quelque chose. En ce moment pour les Français le plus important  c’est l’annonce que Flamby a jeté l’éponge de peur de l’humiliation ultime.

                 

                "Les autorités ukrainiennes qui sont arrivées au pouvoir suite au coup d’Etat de Maïdan obligent l’armée à effectuer des pilonnages de provocation des territoires de la DNR et de la LNR, pour empêcher l’arrêt des hostilités dans le Donbass."

                 

                http://novorossia.today/la-junte-de-kiev-oblige-les-fau-a-pilonner-les-republiques-de-donetsk-et-de-lougansk-lex-agent-du-ministere-de-la-defense-de-lukraine/


                • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 17:19

                  @Dom66
                  Ca c’est clair qu’il faut pas compter sur les merdias français pour savoir ce qui se passe ici smiley


                • Aristide 2 décembre 18:24

                  Christelle Neant ? Ah, oui, c’est celle qui fait visiter le Donbass à ces gentils français d’extrême-droite.


                  En tête de liste ce cher Antoine le belge qui se décrit : « Chercheur acharné depuis sa jeunesse à Namur, et pire cauchemar des jésuites, Antoine est secrétaire des Brigandes.
                  Il est le concepteur de Radio-Brigandes qu’il anime avec Marianne et Maxime. C’est le grand reporter du groupe pour les missions spéciales.
                  Fiancé avec Roxane, qui l’accompagne sous les bombes au Donbass. » Vous le reconnaitrez facilement sur les phtos du reportage de notre chère « journaliste ».

                  Il suffit de visiter le site pour se faire une idée précise de l’idéologie de ces Brigands et Brigandes comme ils se nomment.

                  Un petit air bien en exemple : « Foutez le camp ». 


                  • V_Parlier V_Parlier 2 décembre 20:20

                    @Aristide
                    Ca c’est pour la maternelle, comparé aux « patriotes » de Kiev (et même par rapport à certains billets néo-païens qu’on peut trouver ici). Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez, mais ça vous donne une chance de postuler pour remplacer Marie Mendras en tant qu’experte de la question.


                  • anna anna 3 décembre 07:53

                    @Aristide
                    Mais vous avez le droit de lever votre popotin de votre fauteuil et de venir au Donbass pour voir avec vos propres yeux ce qui se passe. Christelle sera ravie de vous faire le guide, car elle est ouverte a toute personne curieuse de comprendre la réalité


                  • Aristide 3 décembre 12:05

                    @anna


                    Oui, mais la cohabitation avec des fachos me gène. Visiblement Christelle adore elle, elle accompagner le facho en goguette avec sa compagne chanteuse. Vous devriez leur proposer de chanter « Foutez le camp », cela en rajouterait à l’éclat de la visite.

                    En accueillant ces énergumènes fachos, racistes, ... vous devriez vous pincer le nez, allez consulter leur site, vous constaterez par vous même.

                    Je n’ose penser que vous partagiez les mêmes idées, quoique ...

                  • valere-michoux 3 décembre 13:33

                    @Aristide
                    C’est visiblement une secte composée d’abrutis qui sont persuadés que les jésuites forment une sorte de gouvernement mondial. Comme beaucoup de lieux de conflits, le Donbass attire toute sorte d’illuminés (voir ce qui se passe en Syrie). Quant à leur production musicale, c’est plus bête que méchant. Les textes sont quand même affligeants de nullité.
                    J’espère quand même que les services de renseignement surveillent ces cocos. Avec ce genre de dingues, on ne sait jamais à quoi s’attendre.


                  • anna anna 3 décembre 15:12

                    @Aristide
                    Mais c’est du pipi de chat leur site !
                    Arrêtez de coller une étiquette « les fachos » a tout et n’importe quoi, cela nous désensibilise envers les VRAIS fachos ! Les VRAIS fachos sont en Ukraine au pouvoir !


                    1. Les VRAIS fachos sont les militaires et paramilitaires ukrainiens, qui veulent adhérer a l’OTAN, et qui ont déjà adopté le drapeau de l’OTAN :
                    2. Les VRAIS fachos sont au ministère de l’intérieure ukrainien (le logo est sur le mur)
                    3. Les VRAIS fachos sont au parlement ukrainien, avec Dimitri Yaroch, (fondateur de « Pravii Sector ») comme député, et avec ses colistiers fachos :

                    A force de hurler -« les fachos, les fachos », personne ne vois les VRAIS fachos en Ukraine...

                  • Christelle Néant Christelle Néant 3 décembre 16:19

                    @anna
                    C’est volontaire ces amalgames foireux en France, cela permet de décrédibiliser les gens qui pensent autrement que ce que veut le système. Tu es contre l’UE - Tu es un facho. Tu es pour la sortie de l’OTAN - Tu es un facho. Tu es pour le Donbass - Tu es un facho. La réduction ad hitlerum ca s’appelle. Technique bien pratique pour éviter de devoir contrer la vérité avec des arguments que les pro système n’ont pas (ben oui vu qu’un raisonnement est bancal lorsqu’il est basé sur de la merde). Çà et l’accusation d’être antisémite ca marche à tous les coups, et çà évite justement de devoir regarder la poutre que l’occident a dans l’œil à savoir les vrais nazis qu’il y a à Kiev. Ceux qui considèrent les gens du Donbass comme des sous hommes « sans aucune génétique » dixit le ministre de la culture ukrainien. Les grands « démocrates » comme Paroubyi qui fait revoter la Rada des dizaines de fois jusqu’à ce que le vote lui convienne, un monsieur qui est quand même le fondateur du parti National Socialiste d’Ukraine. Etc etc etc...


                  • Pierre Pierre 2 décembre 18:28

                    Bonjour Christelle,

                    Vos articles réguliers sur la situation dans le Donbass me sont d’une grande utilité et ils m’évitent de devoir faire de fastidieuses recherches pour savoir ce qu’il se passe dans la région. 
                    Merci pour votre travail.
                    J’ai appris qu’une journaliste française a reçu la nationalité de la République populaire de Donetsk avec un autre Français. Si vous la connaissez, transmettez-lui mes félicitations. smiley

                    • Christelle Néant Christelle Néant 2 décembre 19:01

                      @Pierre
                      C’est moi smiley donc merci


                    • Aristide 2 décembre 20:00

                      @Christelle Néant


                      Vous avez appris la chanson ?

                    • JC_Lavau JC_Lavau 2 décembre 19:39

                      Nous ne sommes que très peu à faire l’effort de suivre l’actualité du Donbass et de l’Ukraïne. Mais l’indifférence est encore largement pire à l’égard du Yémen et des Yéménites, totalement oubliés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès