Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Dominique Ouattara, Simone Gbagbo : l’autre alternance (...)

Dominique Ouattara, Simone Gbagbo : l’autre alternance ivoirienne

Si la crise post-électorale a vu la victoire d’Alassane Ouattara sur son rival et ex-président Laurent Gbagbo, l’alternance des premières dames ivoiriennes a montré un contraste encore plus tranchant. Entre Simone Gbagbo l’Ivoirienne ultra-politique et Dominique Ouattara la femme d’affaires française, le match est lancé.

Parce qu’elle est Française d’origine, parce qu’elle s’est longtemps positionnée comme un chef d’entreprise influent à Abidjan, Dominique Ouattara ne jouera jamais le rôle politique assumé par Simone Gbagbo tout au long de la carrière politique de son mari.

L’ancienne Première Dame ivoirienne était en effet beaucoup plus que l’épouse du Président. A la fois première conseillère de Laurent Gbagbo et inspiratrice de la ligne dure du régime (les « faucons d’Abidjan »), Simone Gbagbo a joué un rôle de premier plan dans la vie politique ivoirienne. Les médias internationaux ont d’ailleurs régulièrement évoqué son rôle auprès des militants du FPI, ses harangues populaires extrêmement véhémentes et son rôle déterminant dans le jusqu’auboutisme des derniers jours…

Mythe ou réalité, Laurent Gbagbo a souvent semblé incapable de résister à l’influence de son épouse et de ses croyances religieuses. Une influence qui explique d’ailleurs les débordements subis par Simone Gbagbo après la prise de la présidence.

De la femme politique au chef d’entreprise, il y a un monde que le couple Ouattara ne semble pas vouloir franchir. Dominique Ouattara, Française et blanche, ne peut de toute façon pas revendiquer un rôle politique majeur dans un pays encore secoué par des mouvements anti-français et très attaché à son indépendance nationale face à l’ancienne colonie – des plaies régulièrement avivées par le couple Gbagbo qui jouait régulièrement de la ficelle du nationalisme ombrageux.

Mais avant même les émeutes anti-françaises de 2002, Dominique Ouattara s’est toujours positionnée en retrait par rapport à la carrière politique de son mari. Loin d’être un mentor ou une conseillère, la nouvelle Première Dame ne s’est jamais investie dans la vie publique ivoirienne que dans des actions caritatives, notamment au profit des enfants.

Un engagement humanitaire plus en adéquation avec le rôle traditionnel des Premières Dames… qui se consacrent à des missions caritatives tout en évitant soigneusement de se mêler aux polémiques politiciennes.

Un rôle aseptisé et effacé qui tranche avec l’activisme d’une Simone Gbagbo qui, plus encore que son mari, divisait le pays entre admiration et haine.


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Zobe clotaire 17 août 2011 13:48

    Y a pas photo les faits parlent d’eux même , Simone Gbagbo est la seule femme au monde qui a justifié des violes commis sur des femmes en côte d’ivoire : http://www.youtube.com/watch?v=6CRwZ4TPzVU.&nbsp ;Elle a Organisée une milice privée Escadron de la mort en exécutant des personnes proches de Mr Alassane Ouattara dans l’espoir de rester éternel au pouvoir.

    -(

    • Laetitia 17 août 2011 14:20

      Il y a aucune comparaison à faire entre Simone Gbagbo et Dominique Ouattara. Le faire s’est insulter Mme Dominique Ouattara. Nous savons tous que Simone Gbagbo est la reine de l’escadron de la mort. Avez-vous déjà entendu le nom de la Première Dame dans une quelconque histoire de sang ? Non. Merci de ne plus les comparer.


      • tomatoketchup 17 août 2011 16:15

        cet article est une commande élyséenne
        consternant


        • Serpico Serpico 17 août 2011 19:01

          Tomato

          Plus qu’une commande Elyséenne, c’est de la propagande sioniste.

          Quand on sait qui est la femme de Ouattara, on se demande pourquoi tant d’énergie à disculper à l’avance un tel requin.

          Raconter qu’elle ne fait pas de politique (mon dieu préservez-nous des enfumeurs !) ALORS qu’elle ne fait que ça depuis qu’elle est en Côte d’Ivoire, il faut vraiment prendre les gens pour des imbéciles finis.

          Pourquoi cet article ?


        • Emmanuel Aguéra LeManu 18 août 2011 08:24

          Service de presse, au mieux, ministère de l’information au pire.


        • sparte sparte 17 août 2011 20:00

          Dominique Ouattara s’est toujours positionnée en retrait par rapport à la carrière politique de son mari.
          *******************************
          Ce n’est pas nécessaire puisque son mari est l’homme du F M I ( qui l’emploie depuis des décennies ... )

          EST CE QU’UN EMPLOYE DU FMI DEVRAIT AVOIR LE DROIT DE SE FAIRE ELIRE ?


          • Emmanuel Aguéra LeManu 18 août 2011 08:25

            Encore faut-il qu’il gagne les élections avec un nombre de vois au moins égal ou inférieur au nombre des inscrits.


            • Zobe clotaire 18 août 2011 13:59

              Encore faut-il qu’il gagne les élections avec un nombre de vois au moins égal ou inférieur au nombre des inscrits.
               Lis ce doc : http://www.ceici.org/elections/docs/EPR2010_2T_RESULTATS_VALEURS_02122010.p df


            • Rosye 18 août 2011 20:16

              Mrs dans votre analyse comparative de ces deux dames.

              Il ressort clairement :

              1. que vous avez pris partie pour l’une (Dominique Ouattara).La candide Dominique et le monstre Simone. Sur le lien concernant Simone qui est un article de Le Parisien.fr dont je rappelle le lien http://www.leparisien.fr/crise-cote-d-ivoire/simone-gbagbo-la-dame-de-fer-du-regime-11-04-2011-1403434.php ,

               il est fait mention de tout son parcours syndical et politique (Responsable national de la Jeunesse Estudiantine Catholique, Cofondateur du Front populaire ivoirien avec son époux,et premier SG de ce parti,SG du SYNARES le plus puissant syndicat d’enseignants du Supérieur de l’Afrique de l’ouest ,Présidente du groupe parlementaire FPI à l’Assemblée Nationale et tout cela avant même l’accession de son mari au pouvoir en 2000. Ce qui explique qu’elle continue son action politique pendant toute la durée du mandat de son Epoux Gbagbo Laurent.

              Dominique a toujours été affairiste. C’est deux parcours diamétralement opposés.

               

              2. Vous faites preuve d’un machisme intolérable. Vous réduisez le rôle d’une première dame à l’inauguration des chrysanthèmes par selon vous c’est le rôle traditionnel d’une première dame. C’est rabaisser la femme .C’est à peine si vous ne dites pas qu’une femme ne doit pas faire de la politique. Quelle est votre conception de l’égalité homme-femme ?

               

              En suite vous dites que le medias internationaux ont évoqué « ses harangues populaires extrêmement véhémentes et son rôle déterminant dans le jusqu’auboutisme des derniers jours » tout comme les mêmes médias ont dit que Kadhafi massacrait son peuple pour justifier une destruction en règle de la Libye .Ils ont même qualifié cela d’ « ingérence humanitaire »

               

              Vous dites que la candide Dominique est loin d’être un mentor de son Mari Ouattara, OK. Mais ne pas en plus être une conseillère, alors Mrs, dites moi ce qu’elle fait auprès de lui .Une femme qui ne peut même pas être une conseillère de son propre époux… ?

               

              La candide Dominique qui est seulement dans des « actions caritatives, notamment au profit des enfants ».Et le monstre Simone qui fait de la politique « qui jouait régulièrement de la ficelle du nationalisme ombrageux » Avouez que c’est un peu gros tout de même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Peyiba

Peyiba
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès