Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Dommages Collatéraux : la face cachée d’un terrorisme (...)

Dommages Collatéraux : la face cachée d’un terrorisme d’État

Lors des guerres menées par les États-Unis depuis la chute du mur de Berlin au nom d’une certaine idée de leur puissance, est apparue une notion, celle de « dommages collatéraux  », qui a été utilisée par les organes des relations publiques du Pentagone pour justifier et faire accepter aux opinions occidentales des actes de guerre provocant des victimes civiles. Ces dommages collatéraux ne seraient pas souhaités par la puissance militaire qui déplore ces tragiques erreurs, fruits de renseignements erronés ou d’une technologie défaillante.

JPEG - 113 ko
USAF - F-15E

Or, a y regarder de plus près, on s’aperçoit que la plupart de ces actes de guerre ayant détruit la vie de milliers de civils en Afghanistan, en Irak, en Libye ces dernières années [1], ne sont pas des erreurs, des dommages collatéraux d’une entreprise militaire qui ne prendrait pour cible que des soldats en uniforme appartenant à la partie adverse, mais bien des actes délibérés visant à tuer des femmes, des enfants et des hommes sans défense.

On pourrait se demander dans quels buts de telles horreurs seraient entreprises. La doctrine militaire répond : pour imposer la terreur source de toute obéissance.

La doctrine militaire dément ici brutalement la propagande politique : faire souffrir les populations civiles est un des moyens de gagner la guerre ; torturer leur corps est un des moyens de courber leur échine ; atteindre leur conscience est un des moyens de gagner leur âme (les bombardements des Alliés à la fin de la seconde guerre mondiale l’attestent amplement – la question de savoir si la fin justifie les moyens est un autre débat).

Vous doutez encore et pensez que de tels moyens ne feraient qu’inciter des non-combattants à prendre les armes et à renforcer l’armée des ombres [2]. Les soldats du monde entier le savent bien et répondent impunément : les victimes de la terreur humaine ne se vengent pas ; elles souffrent en silence et ne rêvent que de paix pour pouvoir enterrer leurs morts et faire leur deuil. Cela va même plus loin : les innocentes victimes finissent souvent par réclamer protection à leurs bourreaux. À bout, démoralisées par tant de souffrance et de violence, elles saisissent la main que leur tend leur ennemi à l’autre bout du fusil.

C’est au cours de la guerre d’Algérie que les militaires français (principalement les Colonels Trinquier et Lacheroy) ont élaboré une doctrine mettant au centre des conflits armés les populations civiles [3] (les Anglais avaient déjà appliqué cette démarche au Kenya au début des années 50, massacrant volontairement des villages entiers de non-combattants, mais ils n’avaient pas eu l’idée d’en faire une doctrine digne d’être enseignée dans les écoles militaires).

Non plus cibles involontaires d’une guerre inhumaine, les populations civiles deviennent l’objectif militaire à conquérir et à détruire au nom d’objectifs humains, trop humains. La torture, les exécutions sommaires, les bombardements de civils ne sont plus seulement des crimes de guerre, mais des moyens militaires au service d’une cause politique. Les Colonels Trinquier et Lacheroy exporteront cette doctrine dans les écoles militaires américaines qui sauront en faire bon usage dans les pays d’Amérique Latine, et tout particulièrement en Amérique Centrale, dans les cinquante années suivant la guerre d’Algérie [4].

Les légions atlantistes parties, sous l’égide de l’Otan, à l’assaut de l’ex-Yougoslavie, de l’Afghanistan et de la Libye ont également appliqué cette doctrine pour tenter d’imposer l’American Way of Life et le libéralisme triomphant aux populations réfractaires. La doctrine militaire du shock and awe (choc et effroi) appliquée par les États-Unis lors de l’invasion de l’Irak en 2003 n’est que la réactivation de cette doctrine par des théoriciens soucieux de rafraîchir le corpus doctrinaire militaire américain. Les auteurs de cette resucée, Harlan Ullman et James Wade [5], prennent pour exemple les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki par les États-Unis en août 1945 et décrivent sans ambiguïté l’effet recherché : il s’agit d’infliger des destructions massives, de nature humaine ou matérielle, afin d’influencer une société donnée dans le sens recherché par celui qui met en œuvre le choc et l’effroi, plutôt que s’attaquer directement à des objectifs purement militaires [6].

On le voit, cette notion de « dommages collatéraux  » cache en réalité un terrorisme d’État [7], un terrorisme de masse, un terrorisme occidental dont les médias occidentaux s’accommodent aisément puisqu’il est l’œuvre de leurs maîtres atlantistes. Ils font plus que s’en accommoder à vrai dire : ils commettent un crime médiatique lorsqu’ils utilisent le terme de « dommages collatéraux  » pour masquer les actions terroristes de leurs dirigeants aux mains sales.

Il est intéressant de constater que ce terrorisme d’État occidental est, pris globalement, plus meurtrier que le terrorisme islamique (qui n’a pas plus de justification à nos yeux), terrorisme islamique qui peut être, par ailleurs, comme en Libye et en Syrie, le précieux relais des objectifs géostratégiques des Occidentaux et de leurs élites.

Ainsi, le terrorisme semble être au cœur de la doctrine et des stratégies militaires des démocraties occidentales. Pour lutter efficacement contre le terrorisme, ce que nos dirigeants prétendent s’acharner à faire, il faudrait oser engager toute notre ardeur combattante contre nous-mêmes. À défaut de quoi, la mort de la démocratie sera (si ce n’est pas déjà le cas) le dommage collatéral de notre cynisme et de notre tartuferie.

Guillaume de Rouville, auteur de La Démocratie ambiguë, Éditions Cheap, juillet 2012.



[1] Tout comme au Vietnam, au Cambodge, en Amérique Centrale et en ex-Yougoslavie, pour ne prendre que quelques exemples supplémentaires.

[2]L’Armée des Ombres’, titre d’un roman de Joseph Kessel sur la Résistance, est une expression que nous utilisons pour désigner les différentes formes de résistance civile face à l’oppression.

[3] Pour une étude générale sur le sujet des escadrons de la mort, lire le livre de Marie-Monique Robin, « Les escadrons de la mort. L’école française », 2004, La Découverte.

[4] Voir, pour une analyse de cette doctrine militaire : « De la guerre coloniale au terrorisme d’État  », de Maurice Lemoine, Le Monde Diplomatique, novembre 2004.

[5] Harlan K. Ullman, James P. Wade, « Shock And Awe : Achieving Rapid Dominance » (National Defense University, 1996).

[6] « The second example is “Hiroshima and Nagasaki” noted earlier. The intent here is to impose a regime of Shock and Awe through delivery of instant, nearly incomprehensible levels of massive destruction directed at influencing society writ large, meaning its leadership and public, rather than targeting directly against military or strategic objectives even with relatively few numbers or systems. The employment of this capability against society and its values, called “counter-value” in the nuclear deterrent jargon, is massively destructive, strikes directly at the public will of the adversary to resist, and ideally or theoretically, would instantly or quickly incapacitate that will over the space of a few hours or days ». Op-Cit, chapitre 2, page 23.

[7] Le terrorisme étant l’usage de moyens violents visant à terroriser une population à des fins politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 5 septembre 2012 11:13

    Bonjour,

    @l’idiot du village,

    Vous auriez du citer le clan Assad pour étayer votre article. C’est d’actualité. Dommage.

    Bombardement par tanks et aviation des populations civiles puis finition du travail sur le terrain via les milices chiites Libanaises (hezbollah) et Iraniennes (pasdaran)


    • Leviathan Leviathan 5 septembre 2012 12:24

      Article publié sur « Reopen911 », le 17/06/2012.

       « Syrie : Le Frankfurter Allgemeine Zeitung confirme. Les rebelles sont responsables du massacre de Houla »

      http://www.reopen911.info/News/2012/06/17/syrie-le-frankfurter-allgemeine-zeitung-confirme-les-rebelles-sont-responsables-du-massacre-de-houla/


    • millesime 5 septembre 2012 16:08

      Hervé Ladsous (chef des opérations sz paix à l’ONU) après sa visite sur le terrain syrien, a écrit un rapport faisant état que des groupes terroristes opèrent en Syrie et pratiquent des crimes contre l’humanité. Hervé Ladsous les qualifie de « tiers parti ayant un agenda spécial ».

      Cette source onusienne affirme que ce « tiers parti » a été armé et soutenu par les alliés saoudiens des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne pour semer la chaos dans le pays et justifier une intervention militaire de l’ Otan.. !

      http://millesime.over-blog.com


    • Marc JUTIER Marc JUTIER 7 septembre 2012 00:36

      Les militaires des USA et de l’OTAN en général n’ont qu’un seul but imposer « la démocratie occidentale » qui n’est rien d’autre que la dictature des banksters ! le temps n’est plus au constat mais à la mobilisation.

      Le 6 septembre à 11h, nous étions 264 signataires pour le texte appel/pétition :

      Pour que l’argent serve au lieu d’asservir : http://chn.ge/MMb6En

      Il est primordiale d’informer nos concitoyens sur l’escroquerie à la base du système capitaliste. Merci de signer ce texte dense et explicite sur une des plus grande escroquerie de l’humanité et de faire connaître ce texte + 23 liens vers les meilleurs documentaires du moment ! Il est important que le plus grand nombre de nos concitoyens soit au courant de cette escroquerie.

      Quelques documentaires pour y voir plus clair sur l’escroquerie du système monétaire actuel à faire circuler

      Les secrets de la réserve fédérale :

      http://www.youtube.com/watch?v=aQgu5Xwpclo

      http://www.youtube.com/watch?v=xUa2GRosGzk

      Les Principes du pouvoir : la Propagande - Le Film

      http://www.youtube.com/watch?v=E5e7dPgdp2A

      Les Principes du pouvoir : l’Empire - Le Film

      http://www.youtube.com/watch?v=t159G1kNIJc

      Les Principes du pouvoir : l’Apocalypse - Le Film

      http://www.youtube.com/watch?v=cCB3iP7tEcc

      Psywar : Guerre Psychologique - Le film

      http://www.youtube.com/watch?v=2xuoa7tF-x8

      John Perkins on Globalization

      http://www.youtube.com/watch?v=TFC18pFvo1g

      L’argent Dette (2010) Paul Grignon

      http://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4

      L’Argent Dette 2 - la mafia Rothschild

      http://www.youtube.com/watch?v=c9jfU6q2GpM

      Révolution monétaire. Redonner le contrôle de l’émission monétaire à l’Etat.

      http://revolution-monetaire.blogspot.fr

      The Money Masters (sous-titres en français)

      http://www.youtube.com/watch?v=pYvQoXFfJ_k

      The Secret of Oz - VF

      http://www.youtube.com/watch?v=Jsk-FdJwL60

      Loi de 73 Rotschild-Pompidou-Giscard d’ou la dette de la France.

      http://www.youtube.com/watch?v=QTp44QfsrPc&

      Le signe secret - Le groupe Bilderberg

      http://www.dailymotion.com/video/xp9wuu_le-signe-secret-le-groupe-bilderberg_news

      John Perkins « mémoires d’un assassin financier » 

      http://www.dailymotion.com/video/xa636d_john-perkins-confessions-d-un-corru_news

      Une mise au point indispensable par un des grands penseurs contemporains sur le socialisme, la démocratie et sur notre véritable pouvoir en tant qu’individu : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Lbd7a4e02RI

      La crise du crédit pour les nuls

      http://www.youtube.com/watch?v=PFqHYLsJZ5Y

      La Consommation par La Terreur 1/3

      http://www.dailymotion.com/video/xe5gqu_la-consommation-par-la-terreur-1-3_news

      Maladies à vendre (les inventeurs de maladies)

      http://www.youtube.com/watch?v=HXJlB7WESmw

      Autres documentaires : http://jaiundoute.com/


    • Yves Dornet 5 septembre 2012 11:56

      quelque 235.000 Syriens ont fui la Syrie et 1,2 million ont été déplacés dans le pays.

      plus de 26.000 personnes ont péri depuis le début de la révolte déclenchée en mars 2011 par une contestation populaire qui s’est militarisée au fil des mois face à la répression menée par le régime.

      les destructions atteignent des proportions catastrophiques et la souffrance de la population est immense

      dommages collatéraux d’actualité.


      • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 5 septembre 2012 15:32

        Un nouveau membre vient de rentrer dans le sayanim super crew, larbin inféodé à la cause de l’empire


      • Constant danslayreur 5 septembre 2012 15:57

        « Nouveau », Thierry Jacob ?! Le qualificatif est loin d’être idoine...


      • Lemaïsjekiff Nestor 5 septembre 2012 16:11

        Mr Dornet ...

        J’ai fait le tour sur votre profil et j’ai remarqué que tous vos commentaires ramènent à chaque fois à la même chose ...

        ΣΨΩ


      • OMAR 5 septembre 2012 19:47

        Omar 33

        Pertinente et juste remarque, Nestor...

        Yves, pendant que vous Dormet, Israël bombardait au phosphore, des écoles à Gaza...

        http://www.dailymotion.com/video/x82o7o_bombardement-au-phosphore-d-une-eco_news

        Et là, ce ne sont pas des dommages collatéraux d’actualité, mais de crimes de guerre impunis....


      • Lemaïsjekiff Nestor 5 septembre 2012 22:18

        Salut Omar ...

        Ben si tu veux j’avais déjà fait la remarque en fait ici, (et ) puis en revenant sur le profil de m’onsieur Dormet (les petits ) ça me l’a il me semble confirmé ...

        Tu vois, c’était le 24 aout puis depuis les commentaires d’Yves vont toujours dans le même sens avec un certain-voir pour être plus précis un gros parti pris ... Bon comme un peu nous tous en général ici sur ce site sur certains sujet, mais lui ne s’intéresse pratiquement qu’à ça ... C’est là où je me dis que malgré son magnifique sourire Yves il cache ça se trouve un truc tu vois ? Peut-être qu’en lisant ce que j’ai écrit il lui semblera bon de nous donner des explications [s’il en envie bien sûr], mais tu vois j’aimerais bien qu’il nous dise qu’il a d’autres centres d’intérêts, limite oufffff ça rassurait . (clin d’œil) ...  

        ΣΨΩ


      • mortelune mortelune 5 septembre 2012 14:06

        @ Yves Dornet

        Et en Libye aussi c’était Assad qui tuait les civils ? Sans rire il faut ouvrir grand vos yeux et prendre une bonne douche froide pour vous réveiller. Dans tous les cas le massacre des ’civils’ est une stratégie guerrière qui ne date pas d’hier et que nombre de militaires connaissent par coeur. Faut arrêter avec la Syrie ça devient immangeable à force. En Algérie, au Vietnam, en Nouvelle Calédonie et j’en oublie beaucoup, l’armée française à toujours su comment faire pour ’manipuler’ les populations par la terreur. Dans tous les livres d’histoire les guerres sont jalonnées de massacres civiles et il est bien connu que dans un conflit il vaut mieux être militaire pour avoir une chance d’en réchapper. 

        • frugeky 5 septembre 2012 15:41

          Au Kamerun ! Et ce à la même époque que l’Algérie mais beaucoup plus discrètement (donc plus efficacement). A lire, Kamerun, une guerre cachée aux origines de la Françafrique, 1948-1971, éd. La découverte, Paris 2011, où on retrouve Lacheroy et Lamberton...


        • Slift Slift 5 septembre 2012 14:30

          La doctrine militaire dément ici brutalement la propagande politique : faire souffrir les populations civiles est un des moyens de gagner la guerre ; torturer leur corps est un des moyens de courber leur échine ; atteindre leur conscience est un des moyens de gagner leur âme (les bombardements des Alliés à la fin de la seconde guerre mondiale l’attestent amplement

          Ca me fait penser a ça :

          Koweit-Bassora : “l’autoroute de la mort”

          « En violation avec l’article 3 de la convention de Genève qui interdit de tuer des soldats battant en retraite « la plus sanglante boucherie a commencé quand l’armée irakienne s’est retirée du Koweït » après la fin officielle du conflit. En trois jours, près d’un million d’obus à l’UA ont été tirés sur la route de Bassora. Le correspondant de Newsweek rapportait le 11 mars 1991 : “C’était un paysage d’apocalypse : nous avons rencontré des milliers de chars détruits, nous avons traversé des marais de sang. Nous avons vu des corps découpés en morceaux, des troncs à cent mètres des jambes. On avait l’impression d’être sur une autoroute à circulation bloquée. C’est la chose la plus horrible que j’ai vue »
          Une ex-infirmière de l’armée US, reconnue invalide à 70 %, a rapporté avoir vu “des corps (très noirs) qui avaient littéralement fondu, brûlé dans les chars tout au long de la route… les hommes étaient comme incinérés, presque comme des scories.” (citée par Benjamin, p.121)

          “L’armée américaine a creusé des tranchées de 70 miles pour entasser les milliers de cadavres. Elle utilisa des bulldozers pour cette opération. C’était la technique employée par les nazis dans les camps d’extermination. Ces images n’ont jamais été montrées. Il fallait préserver l’opinion de ces visions abjectes.” (Cury, p. 101)

          Lou Mac Garett écrivait dans The Guardian du 13/9/91 : “Une unité a enterré vivants 650 soldats dans les tranchées. Bras et jambes dépassaient après l’ensevelissement.”


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 6 septembre 2012 09:18

            Bonjour,

            J’ai connu personnellement, à Munich, un ancien soldat américain qui a déserté. Il lui est désormais interdit de rentrer aux Etats-Unis pour voir sa famille. Il m’a confirmé le carnage de Bassorah et l’utilisation de bulldozers pour déblayer les cadavres irakiens.

            J’ai appris beaucoup de choses sur la première guerre d’Irak et le peuple irakien en discutant avec lui.

             


          • docdory docdory 5 septembre 2012 14:43

            Donc, je résume : 

            - une victime civile causée par un acte de terrorisme d’état, c’est un dommage collatéral
            - une victime civile causée par un acte de terrorisme mahométan, c’est un dommage collatérhalal !!!

            • OMAR 5 septembre 2012 19:38

              Omar 33

              Doctory

              Votre prétendu athéisme n’est en fait, que de l’islamophobie primaire et maladive...

              En intervenant de cette ridicule façon, vous venez de rater une occasion en or, de vous faire oublier....


            • docdory docdory 5 septembre 2012 21:07

              @ Omar 33

              Ouh là là ! On perd son sens de l’humour ??? Peut-être qu’il n’y a que la vérité qui blesse ?
              PS : ce n’est pas doctory, mais docdory ( cf la photo de mon logo ) .

            • Traroth Traroth 5 septembre 2012 22:08

              docdory, celui qui se rit des massacres...

              Je suis fier de dire que je n’ai pas le même humour que vous, en tout cas !


            • colza 5 septembre 2012 15:12

              On peut faire un parallèle avec la guerre économique que la Troïka a déclarée aux peuples européens, afin de leur faire courber le dos et accepter la dictature des marchés et autres financiers, banksters et consorts....
              Ca a l’air de marcher, d’ailleurs...


              • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 5 septembre 2012 15:36

                Le massacre délibéré de civils dans les guerres modernes n’a pas commencé en 1990, mais plutôt en 1940 avec le 1er bombardement anglais sur Berlin mesure de rétorsion pour quelques bombes tombées par erreur sur un faubourg de Londres pendant la bataille d’Angleterre, s’en est suivi une réplique allemande puis un enchainement jusqu’au terrible bombardement Anglo-US de Dresde (crime de guerre) sans le moindre objectif militaire, 100 mille morts en 24h que des civils. Sans parler des bombardement de terreur de Tokyo au napalm en 1945 100 mille morts et le grand show summum de l’horreur d’ Hiroshima et Nagasaki (100 000 morts).

                La guerre de 39-45 a fait plus de 42 millions de morts civils, dont 13 600 000 soviétiques, 16 200 000 chinois et incroyablement 5 500 000 polonais (dont la moitié étaient juifs) c’est le pays d’Europe qui a le plus souffert de la guerre.


                • Constant danslayreur 5 septembre 2012 15:55

                  Le massacre de civils est effectivement aussi vieux que la guerre, mais comme dans l’exemple d’Avaricum, c’étaient généralement des massacres post-victoires, vengeurs, la sauvagerie « passagère » du soldat... quand il ne se contentait pas de piller et de réduire les civils vaincus à l’esclavage.

                  Mais là, il est plutôt question de s’en prendre aux civils « avant », de sorte à briser l’ennemi armé qui en est issu et en effet, c’est plus « moderne ».

                  Et ce haut fait d’armes consistant à se prémunir des dangers d’une femme qui saurait se défendre, en s’en prenant directement à ses gosses devant elle fait, tient lieu de courage et d’honneur aux armées comme aux groupes armés de cette époque de m...de


                • Constant danslayreur 5 septembre 2012 15:43

                  Excellente piqure de rappel merci.


                  • Ruut Ruut 5 septembre 2012 16:51

                    Les valeurs morales n’existent plus a notre époque...


                    • Louisiane 5 septembre 2012 17:23

                      Le salaud, c’est toujours l’ennemi désigné.

                      Que nous dit-on aujourd’hui ? Que certains pays sont dirigés par des tyrans sanguinaires qui n’hésitent pas à massacrer leur propre population.

                      C’est sans doute vrai dans certains cas, bien qu’on soit capable de voir l’horreur dans un pays et pas dans le pays voisin immédiat. C’est une affaire de point de vue et d’intérêt géopolitique et/ou économique.

                      On s’est donc auto désigné axe du bien, les autres étant évidemment l’axe du mal : « si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes contre nous ». Pas d’alternative apparemment.

                      Sauf... sauf que l’axe du bien est responsable de très nombreux morts par faits de guerre ou de blocus.

                      On ne peut que faire des estimations sur le nombre de cadavres qui jalonne la mise en place de la « démocratie » dans de nombreux pays qui ont le malheur d’être assis sur du gaz ou du pétrôle.

                      Les destructions physiques sont, elles, parfaitement visibles et donnent une idée du nombre de morts que cela a du provoquer.

                      Notre axe du bien n’a aucune morale, aucune éthique humaine. Le prix à payer est toujours cent fois trop élevé par rapport au résultat obtenu. Surtout quand c’est le sang des autres.

                      Et surtout, l’intérêt des populations passe en dernier, donc l’humain ne compte pas.

                      C’est le résultat visible de ces actions qui pousse aujourd’hui non pas à soutenir Al Assad, mais à s’opposer aux futures guerres qui se préparent parce que le final sera une fois de plus catastrophique et le chaos s’installera durablement dans ces pays comme en Irak, en Afghanistan ou plus récemment en Lybie.

                      Si on n’en entend plus parler, ce n’est pas parce que tout se passe bien mais parce que les populations sont décimées, exangues, se battent entre elles et le pays est quasiment rasé.

                      Les dégats collatéraux sont aussi ça.

                      Mais une fois que les entreprises occidentales ont obtenu ce qu’elles étaient venues chercher, plus rien ne compte.

                      L’occident n’est pas moral et génère plus de haine qu’il ne prétend en supprimer.


                      • Faedriva 5 septembre 2012 18:15

                        « L’occident n’est pas moral et génère plus de haine qu’il ne prétend en supprimer. »
                        Minute gros père.

                        Au Moyen-Orient et à l’Extrême-Orient, quand c’est en guerre ce n’est pas plus moral.
                        Il n’y a même pas besoin qu’une entreprise de guerre occidentale y pose un pied pour que ça se massacre.
                        D’ailleurs souvent leurs gouvernants sont d’accord pour massacrer à l’envie sans prévention d’actes à l’Onu.

                        Revenons sur quelques catastrophes civiles ou militaires et on édifie des collatérales n’importe où en Asie mineure, en Asie majeure, en Amérique du Sud, et en Afrique dès qu’on a besoin.


                        • Faedriva 5 septembre 2012 18:17

                          Oh et de quelle morale on parle ?
                          Il fût moral de massacrer du noir de l’indien, du juif, du chinois, du japonais, de l’allemand, de l’anglais du serbes, du croate du hutu, du toutsi, du sunnite, du chiite, du soufi...
                          Quelle morale ? 


                          • Faedriva 5 septembre 2012 18:18

                            De quel camp moral tu es ?


                            • Louisiane 5 septembre 2012 21:26

                              @Faedriva

                              Ca serait bien de lire complètement les commentaires et d’essayer de les comprendre avant d’y répondre frénétiquement et de manière désordonnée !

                              Je n’ai jamais prétendu qu’on ne sait pas se tuer correctement dans d’autres contrées, ni qu’on y est plus moral qu’ailleurs.

                              Je dis tout simplement qu’on se prétend dans le camp des gentils mais qu’on sème la misère partout où l’on fait de l’ingérence « humanitaire ».

                              Ce que font les autres, c’est à dire tous les pays que tu as cités dans tes messages, ce n’est pas meilleurs que ce qu’on fait, c’est certain.

                              Mais au moins, ils ne nous assènent pas des leçons de démocratie, avec des larmes pleins les yeux sur les misères du monde. Ou en tous cas, elles ne sont pas relayées avec autant de zèle que sur nos écrans et nos radios.

                              Alors, je ne suis pas d’un camp moral ou d’un autre. Je dis simplement que lorsque l’on fait un truc dégueulasse pour des intérêts qui n’ont rien à voir avec les intérêts des populations prétenduement à défendre (et c’est d’ailleurs le sujet de l’article : les dommages collatéraux ne sont pas le fait du hasard ou de la malchance !), il ne faut pas s’étonner que cela génère du ressentiment et nous mette dans une position qui va nécessiter de plus en plus d’actions violentes de notre part et donc de moins en moins d’empathie pour l’humain au sens large du terme.

                              Prends le temps de lire avant de t’exciter sur ton clavier.

                              Cordialement


                            • OMAR 5 septembre 2012 19:26

                              Omar 33

                              L’Auteur : « des actes délibérés visant à tuer des femmes, des enfants et des hommes sans défense... ».

                              Tout en soulignant l’intérêt , le sérieux et la crédibilité de cet article, je me permets d’ajouter à vos écrits que les dommages collatéraux visent aussi à satisfaire cette partie de l’opinion publique occidentale, extrémiste ou revencharde.

                              Une façon de leur dire :« Constatez : leurs civils morflent aussi... ».


                              • Yves Dornet 5 septembre 2012 21:02

                                @OMAR,

                                « Constatez : leurs civils morflent aussi... ».

                                c’est ce que dit l’alaouite assad au régime des mollahs concernant le génocide du peuple Syrien ?

                                comment assad peut t’il à ce point frapper, humilier, terroriser, massacrer son peuple ?

                                - tout simplement parce que le peuple Syrien n’est pas le sien. Assad est un serviteur L’héritier d’un appareil d’état qui a fait ses preuves. 

                                 


                              • OMAR 5 septembre 2012 23:14

                                Omar 33

                                Yves
                                 Le Golan est territoire syrien, ce qui reconnu internationalement...

                                Mais voila, Israël l’occupe, y applique une politique d’apartheid vis-à-vis de la population syrienne qu’il massacre à chaque occasion où celle-ci proteste...
                                http://www.silviacattori.net/article1664.html

                                Et ces massacres se font contre des civils désarmés, en toute impunité , sans aucun remords et de la façon la plus cruelle, la plus froide, la plus barbare !!!!

                                Dormet bien soldats sionistes, car le hasbara Yves sème l’intox.......


                              • elmi 6 septembre 2012 00:05

                                @ Yves

                                M. Assad il a le cul sur une chaise et il sourit à la caméra, c’est tout

                                l’avez-vous vu de vos yeux maltraiter un être humain ?


                              • Hervé Hum Hervé Hum 5 septembre 2012 22:30

                                Franchement, la seule tartuferie c est ce fameux traite de Geneve. J ai toujours ete sidere par ce truc intersideral.


                                La chevalerie (a laquelle fait penser ce traite) au temps de la monarchie, c etait reserve a la noblesse, pas aux gueux. La noblesse ayant ete remplace par la bourgeoisie, la seule chose qui lui soit chevaleresque est de savoir combien cela peut lui rapporter... ici la credulite des gueux accompagne d une grosse rigolade !

                                • Michel Maugis Michel Maugis 5 septembre 2012 23:02

                                  Je vous en prie !


                                  A quoi ça sert de répondre à la crapule souriante ?

                                  Les auteurs d’ articles devraient plier systématiquement, sans même les lire, les « commentaires » de cette puanteur.

                                  Il perturbe les débats. 

                                  • jjwaDal jjwaDal 6 septembre 2012 09:07

                                    Bon article mais un brin intrigué par cette focalisation sur les dommages collatéraux en cas de guerre. L’essentiel du terrorisme est en effet du terrorisme d’Etat d’abord économique (on se donne accès par tous les moyens aux ressources du monde entier en se les procurant à vil prix pour son développement condamnant les émergeants à raquer plus tard, une fois leurs ressources pillées pour notre bien-être), ensuite militaire (on envahit un pays nullement menaçant parce qu’on soupçonne ici un dirigeant ayant financé des cours d’avion-école et hébergeant des armes de destruction massive). Quand on envahit un pays dans ses frontières et que le comptage des cadavres montre un rapport de pertes dans les deux camps dépassant le 1000/1 en faveur de l’assaillant c’est du tir au pigeon ou du terrorisme, sûrement pas une guerre. Aucun palestinien se faisant sauter dans un bâtiment en israel n’a jamais atteint un tel score, preuve évidente que les amateurs font moins de victimes. Je me souviens de la première guerre du golfe ou avait filtré qu’un bunker détruit à côté d’une école n’hébergeait pour l’essentiel que des civils (ah mince ! on pensait que les civils étaient en première ligne et les militaires à l’abri, faut nous excuser...).Le premier terrorisme c’est la guerre tout court et par le volume et nombre de leurs interventions les USA sont de loin en tête de liste, raison pour laquelle ils sont les premiers à hurler au loup intempestivement, histoire de ne pas laisser leur arsenal et leur personnel perdre la main...
                                      Pas de naiveté quand on prétend jouer ou avoir joué les gendarmes en Irak, en Afghanistan ou en Algérie et ailleurs : c’est nous les voleurs. L’erreur est humaine. Jamais on ne remet en cause l’idéologie de pillage et de prédation dont les occidentaux sont à l’origine qui est la mère de toutes les causes de terrorisme d’Etat ou non. In fine tous ces gens sont morts pour préserver/assurer notre « bamboula » je pense.


                                    • eric 6 septembre 2012 12:12

                                      Article épuisant de bêtise : il va a l’encontre d’à peu prêt tous ce que l’on sait de l’histoire, des intérêts occidentaux, des réalités économiques, des technologies militaires etc...A ce degré de fantasme, on tombe dans la pathologie. Il y a un public pour cela. Pas trop regardant sur le réel. Ainsi voir le nombre de commentaires positifs sur un truc parlant de « tranchées de 70 miles », donc de plusieurs tranchées de 120 km de long....Et évidemment, comparaison avec les Nazis....
                                      Eh ben non, les Nazis étaient quand même beaucoup plus efficaces, avec des fosses communes de quelques centaines de mètres carrés pour des centaines de milliers de cadavres... Conclusion possible ? Evidente devrais-je dire. Au moins pour les commentateurs. Non seulement les américians sont des terroristes, mais en plus ils sont nuls. Incapable d’enterrer convenablement et efficacement.
                                      Quand on pense que ce sont a peu prêt les mêmes qui font mine de croire que la « finance anglosaxonne » a trouvé un moyen de préssurer à mort les peuples", y compris les vraiment riches, qui pensent aussi qu’elle aurait besoin de gaspiller des milliards et des milliers de vie pour présurrer des pays pauvres qui de toute façon sont toujours prêts a vendre leur pétrole au prix du marché, ne serais ce qu pour pouvoir manger (http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-argent-dette-instrument-de-121555?debut_forums=0#forum3455905).

                                      La conclusion s’impose, notre école n’assurre plus l’acquisition de savoirs élémentaires comme la règle de trois, la logique de base, sans parler de la langue française.


                                      • jjwaDal jjwaDal 6 septembre 2012 22:24

                                        La suffisance et le mépris n’ont jamais remplacé une argumentation pédagogique bien construite pour éclairer ceux dont on pense qu’ils se trompent. Les traiter implicitement de crétins et d’imbécile ne mène jamais bien loin. J’ai bien aimé le « ce qu’on sait de l’histoire » j’imagine que c’est celle écrite par les vainqueurs et la version officielle bien sûr. L’ignorance est une béatitude comme toujours.


                                      • Yves Dornet 6 septembre 2012 22:20

                                        En Syrie, le génocide continue. Assad et sa bande massacrent avec la complicité de la Russie de poutine. 

                                        La ligue Arabe doit prendre ses responsabilités en sortant la Russie de tous les contrats en cours et à venir.

                                        Aidons le peuple Syrien. Livrons des armes aux résistants. 


                                        • elmi 6 septembre 2012 23:14

                                          les massacres sont perpétrés par des hommes abrutis
                                          assad n’a tué personne de sa main que je sache

                                          « aidons », « livrons » , mais de qui tu parles ? bouge toi le cul, vas-y puisque t’y crois
                                          toi tu vas livrer quoi ? des couteaux de cuisine ?

                                          c’est comme ça que t’élève tes gosses ?
                                          si ton gamin se fait emmerder à la cour de récré tu vas lui dire quoi ? « demande à tes copains de t’aider pour te venger » ?

                                          c’est évident que tu fais de la provocation, pour orienter les idées des indécis, et faire gaspiller l’énergie des gens qui réfléchissent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès