Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Du sens de la bavure des Etats-Unis en Afghanistan

Du sens de la bavure des Etats-Unis en Afghanistan

Il y a huit jours, un raid des forces étasuniennes sur un hôpital de Médecins sans frontières à Kunduz, en Afghanistan, a fait pas moins de 22 victimes. Qu’aurait-on dit si c’étaient les forces Russes qui avaient fait cela en Syrie ? Mais ce triste raid est révélateur à bien d’autres titres.

 
Une triste bavure reconnue par Obama
 
Dans un monde où le moindre mot de travers, souvent plus ou moins sorti de son contexte, peut déclencher de gigantesques polémiques, il peut sembler paradoxale que la bavure des Etats-Unis en Afghanistan n’ait pas déclenché davantage de réactions, en France en tout cas. En revanche, un quotidien Ecossais, The Herald, s’est demandé en une s’il s’agissait d’un « crime de guerre ». Alors que dans un premier temps, le chef de mission de l’OTAN a affirmé que la frappe avait été réalisée « à la demande des forces afghanes », Médecins Sans Frontières, a dénoncé les contradictions des déclarations étasuniennes. L’ONU a jugé le raid « inexcusable » et même « potentiellement criminel », les bombardements ayant continué 45 ministres après que l’ONG ait averti les armées engagées qu’elle était touchée.
 
Du coup, le président des Etats-Unis a été contraint de contacter la présidente internationale de Médecins sans Frontières pour « s’excuser et présenter ses condoléances  ». Mais subsiste un point de désaccord qui n’est pas neutre : la question de l’enquête sur cette bavure, MSF ayant demandé une enquête internationale indépendante, ne faisant pas confiance aux enquêtes du Pentagone, de l’OTAN et de l’armée afghane, dont on peut craindre qu’elles ne soient pas complètement objectives, étant parties prenantes. La présidente de MSF souligne qu’il s’agit d’une « attaque contre les conventions de Genève  », ce qui pourrait permettre de demander une investigation de la Commission d’enquête internationale humanitaire puisqu’il suffirait qu’un des 76 Etats ayant reconnu ces conventions en demande une.
 
Ce que cela dit de notre époque
 
Cette bavure est révélatrice à plusieurs titres. D’abord, près de quatorze ans après l’intervention punitive des Etats-Unis en Afghanistan, il est frappant de constater que le pays est toujours aux prises avec les talibans. Cela démontre que l’opération de Washington, outre son caractère parfaitement arbitraire et meurtrier, n’a rien résolu, ni permis d’éradiquer le terrorisme islamiste. Il est tellement présent plus d’une décennie après que les Etats-Unis en viennent à bombarder un hôpital de Médecins sans Frontières, ce qui en dit long sur le délabrement des pays où des pays occidentaux interviennent, comme on le voit aussi en Irak ou en Libye. La situation de tous ces pays devrait calmer les néocons qui plaident pour une intervention en Syrie. Même avec les meilleures intentions du monde, le bilan est calamiteux.
 
En outre, cette triste histoire révèle également le double langage des puissants qui promeuvent les différents traités internationaux. Si l’immense majorité des signataires n’ont pas intérêt à ne pas les suivre à la lettre (nous venons d’en voir un exemple avec la Grèce), en revanche, les plus puissants s’affranchissent des règles qu’ils imposent à moins forts qu’eux, comme on le voit avec Schengen et l’Allemagne aujourd’hui. Tous ces traités ne sont qu’un habillage pseudo légal de rapports de force pas moins brutaux ou arbitraires. Enfin, il n’est pas inintéressant de se demander quelles auraient été les réactions médiatiques si jamais c’était la Russie qui avait commis une telle bavure ? N’y-a-t-il pas encore un deux poids deux mesures qui révèle une fois de plus le caractère arbitraire de notre époque ?
 
Bref, ce triste raid des armées de Washington qui a fait 22 victimes innocentes va largement au-delà d’un accident de guerre. Il est le révélateur de l’impasse complète des interventions des pays occidentaux dans des pays aux prises avec un terrorisme qu’elles ne font que renforcer.

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 12 octobre 2015 10:27

    Les « Bavures » des USA dans ses guerres sont légion...une sorte de routine..le compteur des morts étant cassé depuis longtemps...Seul compte le DOLLAR..zont rien à foutre des dégâts collatéraux...


    • colere48 colere48 12 octobre 2015 12:10

      Les soit disant « bavures » de l’aviation US sont une sinistre « tradition » de cette armée...

      REMEMBER

      Les bombardements de 1944

      « Ils sont massifs, touchent l’essentiel des grandes villes et n’ont aucun objectif stratégique, ni politique, mais social : ni les usines, ni les nœuds ferroviaires, ni les casernes, ni les centres politiques les quartiers populaires de villes. De nombreuses villes, surtout s’il s’agit de ports, sont littéralement détruites comme Caen, Saint-Lô, Vire, Saint-Malo, Brest, Le Havre, Lorient, Saint-Nazaire tandis que d’autres, comme Nantes, Rennes ou Rouen, sont sévèrement touchées.

      Au départ les Alliés considèrent que la France est une puissance vaincue puisque la bourgeoisie française, son chef Pétain et son État ont choisi le camp de l’Allemagne. Du coup, ce qui était programmé au départ dans les négociations entre dirigeants anglais et américains était une occupation militaire. Le pays a été bombardé comme les autres pays vaincus et ce sont les travailleurs qui en sont les premières victimes. Ce n’est pas à cause d’erreur de tir, comme la population le disait souvent. Il s’agit d’écraser les travailleurs qui risquent de se révolter.

      « Calais, Boulogne, Dieppe, Rouen, Le Havre, Cherbourg, Caen, Lisieux, Nantes, Marseille, Toulon, écrasés par les bombardements britanniques et américains » De Gaulle dans « Mémoire de guerre »

      Les bombardements anglo-saxons, qui ont fait entre 80.000 et 100.000 victimes, ont été particulièrement meurtriers dans le printemps de 1944. Ils frappent les ports (Nantes, Saint Nazaire, Brest, Le Havre, etc… ), mais aussi des cités du Nord de la France ( Rouen, Orléans, Paris .. ), puis du Sud ( Lyon notamment ). Ils visent les quartiers et particulièrement les cités ouvrières. »

      Churchill et De Gaulle tenterons de convaincre Roosevelt de limiter le carnage, en vain !


      • howahkan howahkan Hotah 12 octobre 2015 16:57

        @colere48

        rappel important...
        que je fis ici de temps en temps...en général dans l’indifférence générale..

        mes parents étaient dessous....alors enfant j’avais entendu mon père dire : avec de tels alliés pas besoin d’ennemis....ils étaient de Lorient..

        la vérité de cela résonna longtemps après seulement..


      • amiaplacidus amiaplacidus 12 octobre 2015 18:40

        @colere48

        Tout à fait d’accord, j’aimerais rappeler le mot du général US Curtis Le May (enfin, plus boucher que général) à propos des bombes atomiques larguées sur le Japon :

        « Il vaut mieux la mort de centaines de milliers de ces singes jaunes plutôt que celle d’un seul de nos boys ».

        À ce propos, lors de ces bombardements, le Japon était à terre, prêt à capituler. La plupart des historiens, y compris les historiens US, estiment que ces bombes atomiques n’ont eu pratiquement aucune influence sur la capitulation du Japon.
        Au surplus, le bombardement de Nagasaki, 3 jours après celui d’Hiroshima, était encore plus inutile, il s’agissait simplement de montrer aux militaires qu’une bombe au plutonium (moins coûteuse) était aussi « efficace » que la bombe à uranium d’Hiroshima.
        .
        Pour rester sur le continent asiatique, parmi les bombardements massifs du Vietnam, ne pas oublier les bombardements systématiques des digues visant à inonder le pays et à l’affamer (choses totalement proscrite par les Conventions de Genève). Ne pas oublier non plus l’usage des défoliants et de l’agent orange, le bombardement de l’hôpital Bac Mai à Hanoï (pourtant clairement identifié par de grandes croix-rouges peintes sur les toits), etc.
        .
        À ce jour, les USA sont les seuls à avoir effectivement utilisés des armes de destruction massives, bombes atomiques au Japon et guerre chimique au Vietnam.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 octobre 2015 19:24

        @colere48


        Le cas emblématique est celui de Dresden qui avait été désignée comme ville-refuge pour les blessés, en contrepartie du même statut pour Oxford, si je ne m’abuse. des qu’on a jugé que l’Allemagne ne pouvait plus riposter, on a rasé Dresden qui n’avait mème pas de défense anti-aérienne, tuant environ 200 000 blessés et civils..... Plus qu’a Hiroshima.

        J’ai honte pour l’Occident. J’ai honte, mais j’ai aussi très peur. Car nous avons fait bien du mal...



        PJCA
         

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 13 octobre 2015 01:13

        @colere48

        De par la configuration des lieux, de l’enchevêtrement des infrastructures, il est impossible pour l’époque de viser une usine et de ne pas toucher les habitations des alentours.

        La guerre, Gross Malheur, comme disait l’autre.

        Mais bon, ne faisons pas non plus des victimes allemandes des innocents complets. Le Reich n’a pas été non plus avare en bombardements massifs en Pologne puis en URSS. Et qui a porté au pouvoir le moustachu ?

        Le peuple allemand, qui lui a accordé assez de suffrages pour en faire un Chancelier crédible avec un parti Nazi puissant au Reichtag aux yeux des conservateurs.

        Pour cette tragédie afghane, laissons les commissions d’enquête effectuer leurs travaux avant de verser dans l’anti-américanisme primaire.

        Oui, L’ US Army a merdé gravement. Personne ne peut le nier.

        Mais était-ce vraiment intentionnel ? J’en doute.

      • Trelawney Trelawney 13 octobre 2015 07:40

        @Pierre JC Allard
        Dresde était un noeud ferroviaire comme Vierzon ou Villeneuve Saint George chez nous. C’était donc le passage obligé du restants des 14 divisions allemandes pourchassées par l’armée Russes. Staline a demande un coup de main à Roosevelt pendant Yalta et février 45 ils ont mis 5 jours à raser la ville, bloquant l’armée allemande dans la région, ce qui fut plus pratique pour l’avancé des russes.

        Le problème dans les bombardements de l’époque est qu’il n’y avait pas de personnel au sol pour guider les tirs, alors la méthode américaine fut adopté, à savoir : on peint le bout des ailes des avions en damier, on laisse un espace maximum de 3 mètres entre chaque bout d’aile et on ratisse le sol d’un tapis de bombe au départ classique mais un fois les bâtiments démolis on passe au phosphore et à l’incendiaire. C’est terriblement efficace et terriblement meurtrier.

        Les réfugiés n’étaient pas encore arrivés, c’est plutôt 20000 que 200000 victimes mais après il y a eut une opération de communication des Russes qui a duré jusque dans les années 60. les américains n’ont rien dit car cela a fait oublier l’opération Gomorrhe à Hambourg qui pour le coup était vraiment un crime de guerre. Hambourg c’est 100000 victimes civils et une ville entièrement rasée


      • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2015 13:05

        on le voit bien avec les frappes de drones au Pakistan ou des familles entières ont été massacrées car on a vu un paysan barbu en djellaba rentrer dans sa tente .....

        Les familles des victimes seront dédommagées en Coca, hamburger du Mac Do et avec une entrée a Disney-land pour les rescapés .....


        • bourrico 7 12 octobre 2015 15:31

          Qu’aurait-on dit si c’étaient les forces Russes qui avaient fait cela en Syrie ?


          Environ 300 articles sur le sujet sur AV.
          Et naturellement, la cohorte de commentaires d’ivrognes qui vont avec.
          A la fin, la Russie auraient été rendue coupable même de l’extinction des dinosaures, tandis que les Ricains n’auraient fait ni plus ni moins que de créer le monde, voir l’Univers.
          D’autres questions ? smiley

          • Mmarvinbear Mmarvinbear 13 octobre 2015 01:16

            @bourrico 7

            En même temps, je crois me souvenir que les popovs étaient dans le coin pendant une dizaine d’années aussi.

            Et à mon humble avis, ils ne devaient pas faire des concours de danses cosaques pour y passer le temps.

            La différence était que cela se passait à l’ époque ou le Net n’existait pas et ou une bonne partie de l’intelligentsia de gauche croyait ce qui se disait dans la Pravda.

          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 octobre 2015 18:52

            S’il suffit à un assassin de s’excuser pour ne pas être pendu je ne comprends pas qu’on ait perdu tant de temps a lutter contre la peine de mort... Je résiste ce matin à la pulsion de cracher sur ce qui qui porte la marque USA. 


            Pourquoi pas plus de réactions en France ?  C’est une question un peu sotte ; parce que les médias sont tous inféodés à des intérêts contrôlés par les USA, bien sûr . Un homme de coeur ne devrait jamais aller dormir sans avoir porté un coup,aussi minime soit-il, à  l’hégémonie américaine, ELLE EST LE MAL et qui ne le fait pas en est complice.


            PJCA


            • lloreen 13 octobre 2015 15:29

              @Pierre JC Allard

              « Pourquoi pas plus de réactions en France ? »

              Il y a des réactions en France, notamment le rassemblement des citoyens suite à l’ appel du 14 juillet et la création du conseil national de transition français.
              Les escrocs qui ont infesté les institutions de la nation sont si terrorisés par la fait que les citoyens commencent à s’ éveiller qu’ ils ont saboté les vidéos évoquant ces informations et envoyé 11.000 (!) policiers pour contenir cette foule pacifique de citoyens qui se sont rassemblés à Paris et les empêcher de converger vers le lieu annoncé du rendez-vous, apportant par la même occasion la preuve à ceux qui en doutaient encore à quel point le ministère de l’ intérieur musèle et surveille toute tentative d’ alternance sérieuse aux mafieux au pouvoir.

              Création du conseil national de transition français le 18 juin 2015.
              http://www.conseilnational.fr/

              Déclaration du conseil national de transition à l’ ONU.
              http://printempsfrancais.blogspot.fr/2015/10/declaration-du-cnt-lonu.html

              Opération printemps français.
              https://www.youtube.com/watch?v=YXTgWA4F5D4

              Et comme vous le reconnaissez-vous même, ce ne sont pas les médias « officiels », -aux ordres du grand capital- qui risquent d’ en parler...


            • alinea alinea 12 octobre 2015 20:54

              ! je ne sais pas comment vous préparez vos articles, mais « quarante cinq ministres » au lieu de « 45 minutes » est assez rigolo.
              Oui, je m’attache à ça, parce que pour le reste, je sais !!! je suis un peu comme JC.Allard !! Vomir, comme on me le préconisait n’est pas assez, fuir ? Où ? Dormir, éternellement, peut-être !!


              • COVADONGA722 COVADONGA722 13 octobre 2015 07:07

                c’est une bavure ? 

                l’hôpital n’a pas été bombardé , l’hôpital a été canonné par un AC130 gunship qui d’après les sites spécialisé a fait au minimum 8 passage .
                Il ne s’agit pas d’un pilote paumé larguant ses bombesau hasard.
                Dans cet avion il y a 12 a 13 hommes dont 5 officiers 2 pilotes 1 navigateur un officier de guerre électronique et un officier de conduite de tir cet avion est équipé du dernier cri en électronique cartographie gps camera thermique et de vision nocturne son artillerie dispose de tout un arsenal pour éclairer et illuminer sa cible .S’agissant d’une zone urbaine les règles d’engagement US
                sont claires il faut qu’une unité US  soit prise a partie .Autre règle la présence d’un officier contrôle air au sol ou à distance « par drone » Kunduz n’est pas en zone open fire .Dans la chaîne de commandement air us ça n’est jamais un officier étranger 
                qui donne le feu vert « encore moins un afghans » Bref il n’y a pas eu de bavure , un message a été envoyé , je ne suis pas compétent pour dire a qui , talibans ? armée afghane ? ong ?mais soit il règne un bordel sans nom dans l’air force soit cette attaque a été délibérée..

                • lloreen 13 octobre 2015 12:54

                  Les langues commencent à se délier, sentant que le vent tourne.
                  Des milliers de mercenaires ont déjà rangé armes et uniformes pour s’ infiltrer dans le flux de « réfugiés » qui arrivent par trains entiers sur le territoire de l’ Allemagne.
                  Un cadre d’ Al CIA-da fait des révélations sur l’ EIIL.

                  https://www.youtube.com/watch?v=9rOm9Apa05w

                  https://www.youtube.com/watch?v=lXpFfrtuvgo


                  • christophe nicolas christophe nicolas 13 octobre 2015 21:09

                    @lloreen

                    Rien ne vaut les renseignements à la source et cet homme a t-il raconté les circonstances du décès de Ben Laden ? Il est bien plus redoutable avec une plume qu’avec un fusil.

                    A t-il conscience du « best seller » qu’il peut faire... « confession d’un djihadiste économique » pour répondre à John Perkins....

                  • troletbuse troletbuse 13 octobre 2015 18:00

                    Impossible aujourd’hui de se tromper de cible


                    • jacques 16 octobre 2015 17:51

                      Ce jour, les ruines de l’hopital ont été investies de force par une patrouille américaine...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès