Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Dubaï a cédé

Dubaï a cédé

La bulle immobilière a éclaté dans l’émirat du Golfe. Conséquences en cascades.

Le rêve a pris forme sur les bords du golfe Persique, dans l’émirat de Dubaï. Les conditions naturelles n’ont cependant pas facilité la tâche des aménageurs. Sur cette bordure méridionale du Golfe, le climat est désertique, à peine ponctué par quelques pluies hivernales. Au sud du tropique du Cancer, les températures moyennes restent élevées toute l’année. En janvier, le mois le plus frais, les moyennes varient entre 14 et 24 °C [source]. Entre décembre et mars, l’anticyclone centré sur l’Asie continentale disparaît par moments. Car au sud de l’océan Indien, de l’autre côté de l’Equateur passent de puissants cyclones saisonniers. En 2007 - 2008, douze se sont formés, depuis Ariel à la mi - novembre jusqu’à Lola quelques jours avant l’arrivée du printemps [Météo France]. La péninsule arabique capte alors ponctuellement l’humidité portée par des vents marins sortant du système cyclonique circulaire sous l’effet d’une force centrifuge. De décembre à mars, Dubaï reçoit entre 60 à 80 millimètres de précipitations, puis plus rien le reste de l’année.

Dubaï s’étend sur un territoire équivalent au département du Rhône (3.250 km² et 1.680.000 habitants), l’implantation persique en plus : 3.885 km² pour 1.650.000 habitants. Les vignobles verdoyants et le couloir rhodanien n’ont néanmoins pas d’équivalents à Dubaï. Aux Emirats comme en France ou dans n’importe quel autre pays développé, l’espérance de vie est grande (77 ans), le nombre d’enfants par femme proche du seuil de renouvellement des générations (2), et la proportion de population vivant en ville élevée (83 %). Les moyennes précédentes sont celles de l’ensemble des Emirats Arabes Unis [Population Reference Bureau]. La prospérité règne à Dubaï en dépit de l’absence de ressources pétrolières dans son sous-sol, contrairement à Abu Dhabi richement doté.

Dans les trente dernières années, l’émir de Dubaï a choisi de faire fi des handicaps de son pays, en tirant profit du contexte économique mondial. Puisque les échanges internationaux s’intensifient et que le nombre de vols commerciaux entre Europe et Asie augmentent, il a investi dans une compagnie aérienne (Emirates) devenue en l’espace d’une génération l’une des plus puissantes d’Asie. Emirates se targue aujourd’hui d’utiliser l’A-380, le dernier-né d’Airbus, avant la plupart de ses concurrentes. L’aéroport de Dubaï accueille en outre chaque année des millions de voyageurs transcontinentaux en escale, mais aussi des touristes venus spécialement dans les Emirats. Vingt-deux millions de voyageurs sont passés en 2007 dans les deux terminaux de l’aéroport, c’est-à-dire deux fois plus qu’au début des années 1990 (source). Dans ce pays neuf, l’ouverture d’une immense zone commerciale sans taxes (duty free) a fort opportunément comblé un déficit de vieilles pierres et rendu l’aéroport plus attirant. Au milieu de ce bazar des temps modernes, chacun vient faire ses emplettes détaxées : alcool, tabac, montres et bijoux, parfums et vêtements griffés ou encore matériels électroniques.

Au cours de la dernière décennie, Dubaï a connu une accélération de son développement. Au milieu de ce nulle part ont surgi les gratte-ciels, dont le plus élevé du monde - le Burj Dubai - les avenues verdoyantes, et les îles artificielles. Un quart des grues du monde se retrouvent dans cette fourmilière (source). On peut même dire que l’immobilier a remplacé le pétrole. Seulement voilà, le rêve a fait place au cauchemar. «  Dubaï, l’un des sept Etats de la Fédération des Emirats arabes unis, est en grande difficulté financière. L’annonce, mercredi 25 novembre, de son incapacité à rembourser dans les délais prévus les dettes de sa principale entreprise publique, Dubai World, l’équivalent de la Caisse des dépôts, a désagréablement surpris les marchés financiers. Sur les 80 milliards de dollars de dettes de l’émirat, Dubai World en porte 59. Cette société est apparemment incapable de rembourser les 3,5 milliards de dollars qui venaient à échéance à la mi-décembre. [...]

Le choc de l’annonce, mercredi 25 novembre, du rééchelonnement de la dette de deux de ses groupes phares - le conglomérat Dubaï World et sa filiale immobilière Nakheel - jusqu’au 30 mai 2010 au moins, a été amplifié par le fait que personne ne s’attendait à un tel cataclysme. Les marchés pensaient que l’oeil du cyclone s’était éloigné. La dette de Dubaï World, estimée à 59 milliards de dollars, représente l’essentiel de celle de l’émirat, évaluée entre 80 milliards et 90 milliards de dollars (39 milliards d’euros). Sa filiale Nakheel, promotrice de la construction des célèbres îles artificielles en forme de palmiers, est incapable de rembourser, d’ici au 14 décembre, une obligation islamique d’un montant de 3,5 milliards de dollars. » [Le Monde

Le journaliste du Monde tombe malheureusement dans le piège de l’explication immédiate et prend la posture du juge sévère. Or que s’est-il passé à Dubaï ? Marc Roche rend un verdict implacable. « L’expansion effrénée de ce holding attrape-tout (transports, ports, immobilier, loisirs...), à Dubaï comme à l’étranger, avait été financée par un endettement colossal auprès des investisseurs, en particulier auprès du grand frère, l’émirat voisin d’Abou Dhabi, et des banques internationales. [...] Bras armé du modèle dubaïrote, symbole de l’argent facile et d’une croissance à deux chiffres enregistrée depuis le début des années 2000, l’immobilier résidentiel ne s’est jamais remis de la débâcle de septembre 2008. Faute de liquidités, d’ambitieux projets urbanistiques pilotés par Nakheel, en particulier la tour la plus haute au monde, ont été arrêtés. Les entreprises de BTP n’ont pas été payées depuis des mois. [...] La crise de l’immobilier a entraîné dans son sillage le système bancaire local, fortement exposé ’à la pierre’. Par ailleurs, le formidable portefeuille d’actifs industriels et immobiliers à l’étranger, en particulier aux Etats-Unis, a souffert des effets des incertitudes économiques occidentales. En se diversifiant dans le secteur tertiaire faute d’excédents pétroliers, Dubaï paie le prix le plus fort.  »

Si l’on reprend le fil du raisonnement, le cycle émirati a commencé par des investissements tous azimuts dans les infrastructures. L’émir de Dubaï n’a pas hésité à faire appel à des capitaux étrangers. La croissance économique de l’émirat et le croît régulier des prix de l’immobilier n’ont pas manqué de séduire les fonds d’investissement et les banques occidentales. Le cycle s’achève à l’automne 2009, dont acte. J’ai sciemment délaissé les adjectifs culpabilisants utilisés par Marc Roche (effréné, facile, formidable, etc.). Le pauvre émir n’a pas vraiment démérité, même si Dubaï a cédé aux modes du moment. Existait-il une alternative ? Chacune des décisions, une fois transposée dans le contexte français, prennent de surcroît une autre coloration. Les dépenses publiques consacrées aux infrastructures deviennent des investissements pour améliorer la compétitivité de notre pays. La quête de capitaux étrangers signifie un gain d’attractivité. La croissance économique à deux chiffres est bonne en elle-même. Bien plus encore, la pierre représente le socle de la prospérité collective.

Dans le même numéro du Monde, Isabelle Rey-Lefebvre reprend une mélodie déjà entendue [Pensée reprisée]. Ce qui vaut en Islande [Histoire drôles islandaises], en Lettonie [Surtout letton], en Californie [Le Pacifique, frontière indépassable], et maintenant à Dubaï ne tient pas en France. Pascal le savait, « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà ». Le recul de près d’un tiers des transactions et le tassement des prix (8 à 10 % en moyenne) offraient la possibilité de reconsidérer l’idée reçue sur le rôle positif de l’immobilier dans les économies occidentales. Ils ne font pourtant pas dévier la journaliste du Monde qui s’empresse d’interroger les professionnels, c’est-à-dire ceux qui sont les moins à même de porter un regard critique sur la question. Peu importent au fond leurs pronostics. Tous espèrent une remontée des prix, qui s’en étonnera ? Mais de bulle il n’est pas question. Celui qui souhaiterait jauger les effets des politiques publiques pour soutenir le secteur de l’immobilier en est pour ses frais. Isabelle Rey-Lefebvre cède juste à l’esprit du temps en parlant des villes de province, dans lesquelles les appartements des années 1960 - 1970 se vendraient mal parce qu’énergivores. Voilà une prise de conscience du péril climatique bien précoce. De toutes façons, soupirons d’aise. L’expansion effrénée, l’argent facile et la débâcle, ce n’est pas en France que cela arrive...

PS./ Geographedumonde sur bulle immobilière en France : Pensée repriséeLe creux entouré du videPar l’opération de Pont-Saint-Esprit, Pour rêver éveiller, pensez à la Fnaim, Banquiers, dormez inquiets, La pierre, elle ne ment pas et Steack haché cerise. En Espagne, on pourra lire : Ne pas confondre casser une banque et construire une maison.

Incrustation  : la tour la plus haute du monde... Burj Dubai


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • jako jako 27 novembre 2009 10:06

    Comme quoi il n’y a pas que de mauvaises nouvelles ! Tient je vais reprendre du cassoulet....


    • Shaytan666 Shaytan666 27 novembre 2009 16:35

      Je n’ai ^pas encore lu tous les commentaires, alors quelqu’un le dit-il peut-être plus loin mais l’Émirat de Dubaï n’a pas une goutte de pétrole, c’est son voisin Abu Dhabi qui en a plus qu’il n’en faut. L’économie de Dubaï repose uniquement sur les investissements étrangers, le commerce, l’or en particulier et bien sûr le tourisme de luxe.


    • bek 27 novembre 2009 21:28

      « voyez vous mon cher ce qu’il y a de bien avec les societes qui refechissent et les votres c’est que nous autres occidentaux pouvont nous passer du petrole et trouver d’autres sources d’energie. »

      Des tarés qui réflechissent à ta manière : http://www.cyberpresse.ca/international/amerique-latine/200911/20/01-923490-trafic-de-graisse-humaine-au-perou-la-realite-rejoint-le-mythe.php


      Tu dois bien te connaitre dans cette société réflechissante !!.


    • Iren-Nao 28 novembre 2009 07:23

      @ Ben Khabou

      Bonjour, une precision de taille, Dubai n’a presque pas de petrole.

      Quant aux previsions du FMI, ca n’est pas ce que j’appellerais une source fiable....

      Ces gens la essayent de faire croire a une eventuelle reprise, les gens serieux annoncent un renforcement de la crise.

      Iren-Nao


    • wesson wesson 27 novembre 2009 14:53

      cher Kronfi / philbrasof,

      n’oubliez pas d’inclure dans le giron des pays qui devront retourner la ou ils étaient votre chère Roumanie qui, en temps que joyeux pratiquant du moins-disant social est voué à terme à la même déconfiture que le pauvre Dubaï.


    • Nobody knows me Nobody knows me 27 novembre 2009 16:40

      je ne vous souhaite qu’une chose, que des types comme vous prennent le meme chemin que les sables de dubai, pour l\’arogance que vous montrez a donner des lecons au monde.

      Ca vous va bien de dire ça, tè... Dans le genre Teissier, la grosse tête qui avait tout prévu y a 10 ans et s’en vante dans chacun de ses messages.
      Moi aussi, je me souviens, étant dans les couilles de mon père, j’avais prévu le choc pétrolier de 1973. Qui peut le prouver ? Qui s’en soucie ? Hum personne.
      Cdlmt


    • Michel Maugis Michel Maugis 28 novembre 2009 15:58

      @kronfi.

      Vous traitez ceux qui savent d´ignorants, alors que vous ne savez même pas que en Roumanie le mode économique était le SOCIALISME.

      Oui, monsieur. Si vous parlez de capitalisme, alors en Roumanie c´était le Socialisme.
      Socialisme construit par un Parti Comuniste, cela ne fait pas le communisme.

      Continuez avec votre propagande pour ignards. Pour faire peur, dès qu´il y a une remise en cause du capitalisme, un progrès alors on parle de Commmmuniiisssmmme.

      Ignards et incohérents. Car bien sûr, pour vous la Chine n´est plus communiste, quoique toujours dirigé par un PARTI COMMUNISTE- la Chine reste soc ialiste depuis 1949.

      Wesson a raison, la Roumanie , Israel, et d´autres pays prendront le mème chemin.
      C´est l´économie véritable qui dirige un pays, NON LA POLITIQUE.

      Vous allez mourir idiot, je crois.

      Au fait, juste pour donner une jaunisse : Les 2/3 de la population Roumaine, regrète le temps du socialisme, selon un sondage US.

      Michel Maugis


    • Michel Maugis Michel Maugis 30 novembre 2009 02:53

      @kronfi.

      Ne m´appelez pas « mon cher » SVP. Je ne suis pas de vos copains criminels nazis, genre Obama, hitler, Clinton, et autres sionistes etc... qui mènent vos guerres pour défendre vos libertés de petits egoistes ignards.

      Ignard, vous l´être, pour continuer de « raisonner » autour de vos fantasmes et m´inviter avec vos arguments d´autorités qui dénotent une incapacité notoire de penser en dehors de son petit nombril.

      Je vous reprenais sur votre ignorance et vous persistez avec celle ci.
      Le capitalisme, comme le feodalisme et l´esclavagise sont des modes de production, comme le communisme et le socialisme.

      En Roumanie, comme dans tous les pays socialises et ex socialistes le mode de production est le socialisme, qui se construit contre l´hostilité du vieux monde pourrissant et terroristes qui mènent les guerres de conquêtes dont vous êtes très fiers.

      Le communisme n´a existé jusqu´ici que sous la forme primitive, il y a des milliers d´années, quoiqu´il en existe encore chez les peuplades dites non civilisées.

      Le communisme est une société sans classe sociale antagoniste et dont les moyens de production ne sont pas privés.
      Dire que cela est impossible, est une belle fumisterie puisque c´est de loin le mode de production de plus longue durée sur terre , des dizaines de milliers d´années.
      Le socialisme est le mode de production intermédiaire de passage au communisme.

      Vous parlez d « égalitarisme ». Je ne connais pas ce mode de production. C´est une invention des bourgeois pour faire peur aux imbéciles et ignards.

      Votre réponse est pleine de contradictions.

      Il faudrait que j´aille dans « votre beau pays » pour voir les vertus du « communisme » ?
      Je croyais que celui ci avait disparu ? Et que maintenant il n´y avait que les vertus du capitalisme ?

      « ceux qui regrettent sont les gens de la campagne » Tiens donc‼ ! Et combien sont ils les gens de la campagne ? Et les prostitués roumaines qui se disputent le marché avec la Bulgarie dans la belle Europe « Unie » ??? Que pensent-elles de leurs « libertés ».

      La France a obtenu son capital primitif avec VOS MASSACRES en Afrique, en Asie et aussi en Amérique. ET vous croyez naïvement que la Roumanie va s´en sortir en interdisant le « communisme ».

      Transcendez votre égoïsme, et vous serez capable de devenir intelligent et de comprendre.

      Michel Maugis


    • Big Mac 27 novembre 2009 10:21

      La saine finance islamique prouve encore son aptitude à corriger les dérives du capitalisme.

      Que va nous invoquer Christine Lagarde, notre ministre de l’Economie, pour nous expliquer ça : Une conspiration sioniste ?


      • non666 non666 27 novembre 2009 11:03

        Pauvre Big mac.
        Lagarde est dans le meme camps que les « amis d’israel ».
        C’est une employée de Bildenberg et de la Trilatérale renvoyée en France pour vérifier que le pion qu’ils ont mis au sommet de l’Etat français feraient ce qu’ils attendaient de lui.
        La finance internationale et le lobby sioniste, aux etats unis comme en France, sont alliés.
        Ne faites pas de vos alliés de pretendus adversaires, vous ne trompez personne


      • Jerome 27 novembre 2009 11:04

        Au fil des discutions, je m’aperçois qu’il n’y a pas une seule de vos remarques ou contributions, ne comportant pas le mot « sioniste ».

        C’est quoi votre problème ?

        Jal

      • Viv 27 novembre 2009 12:24

        +1 Jerome, c’est franchement hyper relou qu’à chaque sujet, on rapporte ça au « sionisme » et à Israel... on s’en fout des israëliens là, laissez les tranquille, on parle de Dubaï.


      • Nobody knows me Nobody knows me 27 novembre 2009 16:47

        c’est franchement hyper relou qu’à chaque sujet, on rapporte ça au « sionisme » et à Israel

        Qu’on relie chaque soucis économique dans le monde à Israël et aux juifs est absurde. Les chrétiens, athées, juifs, musulmans... Les hommes quoi ! se débrouillent tous très bien chacun dans leur coin pour pourrir notre planète, s’en mettre plein les poches sur le dos de leurs semblables ou de leurs non semblables, commettre les pires atrocités, ....

        Cela dit, cracher sur les arabes et les musulmans à chaque sujet, ça ne dérange apparemment pas les gens, ce n’est pas hyper relou, ... On arrive toujours à trouver une bonne excuse.

        Cdlmt


      • Viv 27 novembre 2009 16:58

        En l’occurrence, sur Avox, ce ne sont pas les arabes qui en prennent plein la tête à chaque sujet. Il y a très peu de hors sujet concernant les arabes, même si par exemple certains commentaires sur ce sujet en particulier (Dubaï) sont choquants et n’ont rien à faire là, je suis totalement d’accord avec toi.

        Mais quand on parle pas d’Israël... pq parler d’Israël et de sionisme et blablabla... ? Tu peux me dire le rapport ?

        ++


      • beuhrète 2 27 novembre 2009 10:23

        Des horribles projets mégalomanes, tout ça avec les bénéfices du pétrole (responsable du déclin de la planète dans le conscient collectif) avec une main-d’œuvre sous-payée et maltraitée, esclave de sa propre misère … La révolte inattendue des travailleurs immigrés du sous-continent indien à…

        http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-34807335.html


        Malheureusement il y aura également des répercussions économiques en France aussi cela m’inquiète plus pour les emplois qui vont êtres perdus que pour les deniers des nababs perdus qu’ils soient arabes , américains ou Européens ,j’ajoute que les excès de toutes natures se paient tôt ou tard mais je doute que celà ne fasse méditer les faiseurs de fric a tous prix sans jeu de mots.


        • morice morice 27 novembre 2009 10:30

          SALE TOUR....


          • bo bo 27 novembre 2009 10:34

            IL n’y a qu’en France que l’on soutient tout azimut la bulle immobilière...et où c’est toujours que l’on a tort de l’autre coté des Pyrénées


            • LE CHAT LE CHAT 27 novembre 2009 10:34

              C’est bien fait pour ces bouffons mégalos en djellabah moyenageux à rollex ! ils vont un peu moins se la péter !


              • Jerome 27 novembre 2009 11:06

                Je crois que vous vous trompez d’état Arabe ! L’emir de Dubaï avait un vrai projet d’avenir pour ses concitoyens. Pas facile d’être un Emirat sans pétrole et d’exister.



              • appoline appoline 27 novembre 2009 14:07

                @ Jérome,

                «  L’emir de Dubaï avait un vrai projet d’avenir »

                Nous avons tous des projets d’avenir mais il faut avoir assez de jugeotte pour savoir q’ils sont réalisables.
                L’enturbané gros-gras-mouillé a eu les yeux plus grands que le ventre. Bah, il va perdre quelques petits millions et hop. C’est ça quand les mains commandent le cerveau et pas l’inverse.


              • Shaytan666 Shaytan666 27 novembre 2009 16:39

                Actias,
                On voit de suite que vous avez passé de longs mois dans les Émirats.  smiley


              • Nobody knows me Nobody knows me 27 novembre 2009 16:51

                L’islam n’est pas un projet d’avenir, mais de retour en arrière pour nous qui avons su évoluer.

                Oh oui ! Nous avons évolué à tel point qu’une bande de caves enfermés dans un appartement peut attirer facilement plusieurs millions de nos con-citoyen(ne)s pendant des mois, les yeux écarquillés, la bave aux lèvres.

                Cdlmt


              • Shaytan666 Shaytan666 27 novembre 2009 18:13

                @ Le Chat
                Un émirati ne porte pas une djellaba mais une « thobe »  smiley et sa ou ses femme(s) porte(nt) un abaya, joliment agrémenté d’un niqab en cuir.
                Encore bien que je suis là pour tout vous apprendre  smiley


              • Shaytan666 Shaytan666 27 novembre 2009 18:16

                @ Actias
                Sorry mais j’avais cru comprendre que tu parlais de là-bas.
                En effet quand ils sont à l’étranger c’est ainsi que cela se passe mais pas chez eux.
                SLT.


              • bek 27 novembre 2009 21:38

                « L’islam n’est pas un projet d’avenir, mais de retour en arrière pour nous qui avons su évoluer.

                Et de stagnation morbide pour ceux qui s’y sont laissés enfermer. »

                correction : Sous-évoluer.



              • morice morice 27 novembre 2009 10:34

                « La saine finance islamique prouve encore son aptitude à corriger les dérives du capitalisme ».

                « 
                ah, parce que ça a été construit par la »finance islamique" ? Très bien : alors pourquoi gros bêta ça ferait chuter les places financières qui ne le sont pas ? Vous êtes d’une bêtise et d’une mauvaise foi insondable !


                Achat immobilier : A Dubai, la législation a sécurisé l’achat pour les étrangers, qui peuvent acquérir des biens en pleine propriété (freehold). Résidence principale pour les expatriés, ou résidence secondaire, l’immobilier à Dubai constitue aussi un placement financier :
                - hausse du prix de l’immobilier, le rendement se situant à environ 15% en 2007
                - forte demande du marché locatif permettant d’obtenir des rendements locatifs annuels de 10 à 12% pour le résidentiel.
                . non imposition des revenus locatifs pour les résidents.
                Des promoteurs peuvent garantir à leurs acheteurs, pour certains de leurs programmes, l’obtention du statut de résident pour 3 ans, renouvelable.

                Financer son achat immobilier : Les promoteurs proposent en général des offres de financement pour les acheteurs étrangers souhaitant investir à Dubai. Les banques locales peuvent financer jusqu’à 70% ou 75% du montant de l’investissement dans le cas d’un résident étranger.

                Dans le cas des achats en VEFA (vente sur plan) proposés, le règlement se fait sur la base d’un échéancier fonction du stade d’avancement de la construction.

                Les banques françaises peuvent aussi être sollicitées. En règle générale, elles ne financeront qu’à condition de pouvoir prendre une hypothèque sur un bien immobilier possédé par l’acquéreur en France.


                • sunlight 27 novembre 2009 10:36

                  Cette verrue bling bling a poussé par l’esclavagisme .

                  Voir les photos sur le site internet du journal The Guardian

                  Inside Dubai’s labour camps

                  A hidden army of exploited immigrant workers are building Dubai’s skyscrapers. Ghaith Abdul-Ahad visited the labour camps they inhabit to capture their lives

                  http://www.guardian.co.uk/global/gallery/2008/oct/08/1


                  • sunlight 27 novembre 2009 11:32

                    Oui, la religion de la charia, de l’oppression des femmes, du djiad, de l’impossibilité d’apostasie ... est une religion de paix et de tolérance  smiley


                  • sunlight 27 novembre 2009 11:36

                    et la traite des noirs par les arabes n’aurait pas existé, ce sont seulement les très méchants occidentaux qui seraient responsables de la traite des noirs ...
                    et tous les pays arabo-musulmans ou musulmans s’illustrent par la tolérance : des hordes de SDF occidentaux envahissent ces pays, alors ces pays donnent une aide sociale aux SDF avec l’argent du pétrole, et financent la construction d’églises afin que les ex SDF puissent pratiquer leur culte  smiley


                  • sunlight 27 novembre 2009 11:41

                    Essayez de faire faillite à Dubai, mieux vaut déguerpir avant d’être jeté dans une geôle, d’où le nombre de voitures abandonnées à l’aéroport de Dubai

                    Un article d’anthologie

                    http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/johann-hari/the-dark-side-of-dubai-1664368.html

                    Pourquoi les aéroports occidentaux sont si sales ?
                    Parce que tout le personnel de nettoyage a émigré vers Dubai pour des postes de ’manager’ !

                    Dans cet excellent article, est décrite l’exploitation sexuelle dont sont responsables ces pays du golfe

                    Ou comment atteindre des paroxysmes d’hypocrisie, ignoble, pseudo-morale religieuse et abjecte exploitation sexuelle 


                  • xbrossard 27 novembre 2009 12:16

                    @frere voiture
                    @sunlight

                    le jour où vous aurez déclarer votre guerre à l’islam et aux infidèles musulmans, j’espère vous voir aux premières places le couteau entre les dents...

                    des cinglés racistes et meurtriers qui s’entretuent, s’ils pouvaient tous s’exterminer mutuellement...


                  • sunlight 27 novembre 2009 12:23

                    Il faut une offensive laïque et athée .
                    L’écologie implique la fin de la croissance quantitative pronée dans la Bible .
                    Ce sera de gré, ou de force, du fait de la finitude des ressources terrestres .
                    La bravitude sera une qualité essentielle  smiley


                  • morice morice 27 novembre 2009 10:37

                    L’échec de Dubaï, on va appeler ça un juste retour d’ascenseur si vous le voulez bien.


                    • LE CHAT LE CHAT 27 novembre 2009 10:57

                      @loup

                      excellent ! ça c’est de la rapsodie !  smiley Freddy doit être content de voir que son oeuvre est passée à la postérité !


                    • morice morice 27 novembre 2009 11:02

                      Tiens, les loups marquent aussi à la culotte ? C’est surprenant une meute. De Castors.


                    • Shaytan666 Shaytan666 27 novembre 2009 16:45

                      J’ai regardé les photos, j’ai vu que maintenant il y avait des bus pour les « esclaves », cela a évolué, de mon temps ils les transportaient dans des camions grillagés.  smiley


                    • robin 27 novembre 2009 10:53

                      Une tour qui ressemble comme 2 gouttes d’eau à la tour de Babel dans un site qui doit ne pas en être très éloigné et construite dans un monde dégénéré à tous niveaux qui commence à se casser la gueule .....quoi de plus logique ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès