Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ebola, silence l’Afrique se meurt….

Ebola, silence l’Afrique se meurt….

« Le 26 décembre 2013, dans un village reculé de Guinée, Meliandou, un petit garçon de 2 ans est tombé malade, frappé par une étrange maladie dont les symptômes étaient de la fièvre, des selles noires et des vomissements. Il devait mourir deux jours plus tard. (..) Cet enfant fut, quelques temps plus tard, identifié comme le premier cas de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Les circonstances entourant sa maladie étaient de mauvais augure. »

C’est ainsi que l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) lançait sur son site Internet, sa campagne d’alerte et d’information sur le virus Ebola.

Mais qu'est-ce que cette maladie ?

Ebola se caractérise d'abord par une fièvre hémorragique virale pour laquelle il n'existe aucun traitement. Cette maladie à virus Ebola se manifeste donc sous forme d'une soudaine montée de fièvre accompagnée notamment de maux de tête ainsi que de maux de gorge. Débutent ensuite les diarrhées, les vomissements, les éruptions cutanées et l'insuffisance rénale et hépatiques. Puis, des hémorragies internes et externes surviennent, suivies du décès. 

La période d’incubation varie de 2 à 21 jours, le plus souvent de 4 à 9 jours. La progression de la maladie atteint généralement le fonctionnement des organes vitaux, en particulier des reins et du foie.

Génèse….

Le virus Ebola a été nommé ainsi en référence à une rivière passant près de la ville de Yambuku, dans le nord de la République démocratique du Congo alors appelé Zaïre. C'est à l'hôpital de cette localité que le premier cas de fièvre hémorragique Ebola fut identifié, en septembre 1976 par le médecin belge Peter Piot de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers, annonçant une première épidémie qui allait alors toucher 318 personnes et en tuer 280. 

Comment se propage ce virus ?

En réalité, le cycle du virus dans la nature est encore mal connu. On sait qu'il affecte certains grands singes et les chauves-souris. L'hypothèse aujourd’hui ouverte est la suivante :

Les chauves-souris sont porteuses saines ; elles contaminent les singes et les humains chassent en forêt, et se font contaminer, par exemple en « mangeant de la viande de brousse contaminée ou en rencontrant les singes ou encore en mangeant des chauves-souris.

Les chauves-souris contribueraient significativement au réservoir naturel du virus Ebola. On pensait jusqu'à présent qu'elles contaminaient d'abord un autre animal avant que le virus n'atteigne les populations humaines, mais elles pourraient également contaminer les humains directement : selon l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) , dans certaines circonstances, des chauves-souris pourraient en effet transmettre directement le virus Ebola à l'homme. 

Mais ce qu'on sait assurément aujourd'hui, c’est que le contact direct avec les liquides organiques (sang, sperme, excrétions, salive) d’une personne infectée est la principale voie de contamination interhumaine.

La transmission du virus peut aussi s’effectuer par contacts étroits du malade avec ses proches. La transmission peut se produire chez des personnes ayant manipulé des primates infectés par le virus, morts ou vivants : cas des singes, vendus comme viande de brousse sur les marchés en République démocratique du Congo. Lorsque les chauves-souris frugivores sont particulièrement abondantes, comme à Abidjan, et où elles sont un gibier très prisé, cet animal devient une source grave d'infection

Quel avenir ? …

La maladie causée par le virus est fatale dans 20 % à 90 % des cas. Cette différence est due au fait que le virus Ebola est particulièrement dangereux en Afrique, où les soins sont limités et difficiles à fournir aux populations.

Le cap des 3000 morts a été franchi en Afrique de l'Ouest selon le dernier bilan de l'Organisation Mondiale de la Santé publié samedi 27 Septembre. Sur un total de 6574 malades d'Ebola dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest, 3093 personnes sont mortes, précise ce bilan arrêté au 23 Septembre. 

Ebola, l’affrontement…

Il y a donc urgence à agir, à venir en aide à ces pays. C'est une lutte qui s'est engagée non seulement contre le virus mais aussi contre le temps, avant que ce virus ne ravage la terre entière...

« Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt…. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 3 octobre 2014 09:35

    Alors oui, Ebola est une maladie terrible, contre laquelle il faut luter. Est-ce la priorité ? Comme vous le dites dans votre billet, Ebola n’est pas une maladie très contagieuse, bien moins que la malaria ou même le rhume. Et cette maladie n’est responsable que de quelques milliers de morts. Allez, dans quelques mois, au pire quelques dizaines de milliers de morts.


    Le paludisme, on en guérit. Il y a 207 millions de cas chaque année, d’après l’OMS. On sait le prévenir et le soigner. Et il y a toujours plus de 600 000 décès par an.

    Si on n’arrive pas à soigner une maladie dont on possède le médicament, vous croyez vraiment que financer un médoc anti-ebola va servir à quelque chose ? Vous pensez vraiment que parce qu’un médicament miracle existe, il est distribué à ceux qui en ont besoin ?

    Tout l’argent que vous allez dépenser en dons pour luter contre Ebola, pas un centime n’ira en Afrique. Tout ira dans la recherche d’un vaccin pour soigner les 3 pauvres occidentaux de l’OMS qui l’auront choppé.

    L’Afrique se meurt ? Oui, essentiellement à cause de la pollution de l’air (7 millions de morts), du palu (600 000), de la dengue (100 000). Il y a moins de morts par Ebola que de morts par accident de la route (1,3 millions de morts).

    Vous voulez aider l’Afrique ? Militez pour l’ouverture des frontières et l’accès aux médicaments à tous. Militez pour une meilleure éducation en Afrique, pour l’accès à l’eau potable à tous, pour un apprentissage de l’hygiène de base.

    Vous voulez aider l’Afrique et luter contre Ebola ? Ne donnez pas un centime pour Ebola. Ne lutez pas contre le virus. Lutez contre ce qui fait qu’il se propage : l’ignorance des populations. Vous lutterez de manière bien plus efficace, et surtout vous lutterez en même temps contre les vrais fléaux Africains.

    • Mr Moutmout Mr Moutmout 3 octobre 2014 21:07

      « Ebola n’est pas une maladie très contagieuse, bien moins que la malaria ou même le rhume. Et cette maladie n’est responsable que de quelques milliers de morts. Allez, dans quelques mois, au pire quelques dizaines de milliers de morts. »

      Le problème n’est pas tellement le nombre de mort qu’elle a fait aujourd’hui, mais sa progression exponentielle.
      Elle a causé 1500 morts le mois dernier, elle en fera 3000 ce moi-ci et le double le mois prochain.
      Et si ce rythme persiste (je ne vois pas de raisons d’en douter), on doit s’attendre à plusieurs millions voir dizaine de millions de morts en 2015.
      C’est en cela qu’il faut s’en inquiéter top.
      Car après ils sera trop tard.


    • fredvd 3 octobre 2014 09:45

      L’Afrique se meurt mais pas d’ebola, du sida, etc... l’Afrique se meurt de pauvreté, de malnutrition .Ces problèmes résolu, les maladies disparaîtront avec. L’amélioration des conditions de vie en Europe durant les deux siècles passés on eu plus d’effet sur la disparition des épidémies que n’importe quelle campagne de vaccination. 


      • Mr Mimose Mr Mimose 3 octobre 2014 12:08

        Il y a quelque chose que j’ai du mal à comprendre, on nous dit qu’ebola est très peu contagieux cependant des médecins et infirmiers européens ont été infectés en afrique ! Comment ces gens ont ils pu être infectés alors qu’ils sont protégés par une combinaison, un masque, des lunettes et qu’ils prennent d’énormes précautions ??? 

        Si quelqu’un peut me donner une explication, ce serait sympa ! Merci.

        • fredvd 3 octobre 2014 12:18

          Ceux qui ont été contaminé ne portaient probablement pas ces moyens de protection.


        • Mr Mimose Mr Mimose 3 octobre 2014 18:00

          Ah bon ? Je pensais benoitement que les professionnels de santé prenaient des précautions pour approcher les malades comme on le voit dans les reportages (masques, gants, lunettes, etc...). J’ignorais qu’ils allaient au contact des patients sans se protéger, c’est plutôt inquiétant !!


        • Mr Moutmout Mr Moutmout 3 octobre 2014 21:28

          "Il y a quelque chose que j’ai du mal à comprendre, on nous dit qu’ebola est très peu contagieux ..."

          L’épidémie actuelle prouve exactement le contraire.
          Une thèse soutient que le virus serait un OGM développé par un laboratoire du Kenema Goverment Hospital de la Sierra Leone, travaillant sur la fièvre de Lassa.
          Si elle s’avère exacte, il serait bon que les services de santé l’intègre dans leur stratégie de lutte. Sinon ils iront droit dans le mur.


        • cathy30 cathy30 3 octobre 2014 12:46

          Ce virus est présent depuis 1976, je crois. Il y avait jusqu’à présent quelques foyers et depuis quelques mois, cela flambe de partout. Je pense que le virus a muté et est devenu extrêmement contagieux.


          • Surya Surya 3 octobre 2014 13:46

            Bonjour Naima,


            Le problème n’est pas « silence », car on en parle de cette épidémie, il n’y a pas à mon sens de silence sur cette question, le problème est qu’on n’arrive pas à endiguer l’épidémie dans les pays africains, car ces pays ne disposent pas des infrastructures médicales auxquelles nous avons droit en Europe et aux Etats Unis, par exemple, ce qui est une injustice vraiment écoeurante. 

            J’ai lu dans certains articles américains, au sujet de l’arrivée du virus aux USA, que la population américaine n’a pas de quoi paniquer car on sait contenir les épidémies d’ébola, et les infrastructures existent pour isoler très efficacement les malades. Bref, on rassure la population : ne vous inquiétez pas, il ne peut y avoir d’épidémie ici, au plus quelques cas qu’on isolera, et on contiendra ainsi les éventuelles propagations.
            Il y avait quelque chose d’assez indécent dans cet article, rassurant la population américaine, sans un mot pour la population africaine qui, elle, ne dispose pas des infrastructures adéquates. Dormez en paix, braves gens, si le reste du monde s’écroule, ce n’est pas votre problème. C’est cela que je vous rejoins lorsque vous dites : « silence ».

            Il est vrai comme il est dit plus haut que le paludisme fait bien plus de morts chaque année, si on veut parler seulement en termes de statistiques on peut dire ça, mais je crois que ce n’est pas une raison pour considérer que les morts d’ébola ne sont pas importants.

            Ebola révèle, ou plus exactement nous rappelle, parce que c’est pas nouveau, de façon très crue qu’il y a deux médecines sur cette planète : celle auxquelles les riches ont droit, celle dont doivent se contenter les pauvres. 

            C’est rageant de voir qu’on est capable de contenir cette épidémie (à défaut de pouvoir soigner les malades et en l’absence de vaccin), mais qu’on ne peut le faire en Afrique car les infrastructures sont quasi inexistantes. Tous ces gens qui meurent, et qui auraient pu être sauvés !!

            Ebola révèle, comme le montre cet article, que la tragédie est également une tragédie humaine, et non seulement médicale.

            Pour votre info, voici un diaporama montrant l’expédition de Piot en 1976 :

            • Guy Fawkes 3 octobre 2014 14:50
              D’après un document déclassifié de l’armée américaine, le nano-argent peut neutraliser le virus Ebola


              Un médecin militaire déclare en 1995 que le virus Ebola dispose d’un sérum depuis 1977 :


              Pourquoi laisse-t-on des milliers de gens mourir et risque-t-on une pandémie alors que plusieurs traitements existent ? Justement, pourquoi nous fait-on croire qu’il n’existe aucun traitement ?

              • Altair 3 octobre 2014 15:07

                Le virus sévit dans l’ouest de l’Afrique depuis près d’un an. Il concerne surtout 3 pays : Le Liberia, la Guinée et le Sierra Leone soit 22 millions d’habitants. Nous en sommes à ce jour à 3000 morts !......
                 Non mais sérieusement, vous n’avez pas l’impression qu’il y a d’autres priorités pour ces pauvres gens qui vivent dans des conditions moyenâgeuses ????........ A titre de comparaison avec une vraie épidémie catastrophique, l’épidémie de Peste Bubonique dans la région de Marseille en 1720 a tué 120 000 personnes sur 400 000 habitants en l’espace de seulement 4 mois ! Alors franchement !..... Vous bossez pour Big Pharma ? smiley


                • Guy Fawkes 4 octobre 2014 12:12

                  Non justement. Ceux qui bossent pour Big Pharma nous disent qu’Ebola n’a pas de traitement et qu’il faut attendre un vaccin (pour leur plus grand bénéfice). Ces articles montrent qu’Ebola dispose d’un sérum depuis des décennies mais qu’ils ne le donnent pas aux africains...parce qu’ils veulent que ça se propage.


                   D’ailleurs, c’est magouilleurs de la maison blanche nous parlent déjà de pandémie, ils vont un peu vite en besogne :


                  De même, le fait que les autorités américaines refusent d’utiliser l’agent en dit long sur leurs intentions. Alors savoir que l’on peut le traiter, y compris depuis chez soi, ce n’est pas inutile.Si les ricains s’appliquent à censurer tout ça, ce n’est pour rien. 

                  Rappelons au passage qu’ils disposent d’un brevet sur une souche Ebola :

                  http://www.google.com/patents/CA2741523A1?cl=en

                   Ils revendiquent aujourd’hui la paternité de tout ce qui détient au minimum 70% du patrimoine génétique de ce virus car leur "invention révèle la séquence génétique complète du virus".

                  "L’invention fournit des préparations de vaccin, comprenant le virus hEbola y compris des formes recombinantes et chimères du virus, des molécules d’acides nucléiques constituées par le virus, ou sous-unités protéiques du virus. L’invention fournit aussi une formulation de vaccin comprenant une quantité thérapeutiquement ou prophylactiquement efficace du virus de l’invention hEbola décrit ci-dessus, et un support pharmaceutiquement acceptable."


                • sls0 sls0 3 octobre 2014 21:20

                  L’ébola c’est comme la peste, en améliorant les conditions de vie ça disparait.

                  L’ébola avec 50 à 90% de morbidité est pas mal mais son mode de transmission n’est pas optimal et sa période infectieuse est courte, hormis des conditions de vie déplorables, il n’est pas appelé à faire du dégât à l’échelle planétaire.

                  L’Afrique, au siècle dernier c’est 294 années de guerres cumulées qui ont fait 9247000 morts (31452,28 morts par année de guerre). On est pas étranger à ces guerres, on y vend plus d’armes que de vaccins. La faute des africains c’est d’avoir un sous-sol riche et quand c’est le chaos ça coute moins cher.
                  Ca nous donne bonne conscience de parler d’ébola, les africains n’auraient pas des conditions de vie déplorable du fait qu’on les exploite, on ne parlerait pas d’ébola car il n’aurait pas les conditions de se développer.

                  La peste on la trouve sur les hauts plateaux à Madagascar où les conditions de vie ne sont pas les meilleures. Il y a des rats, à Paris il y a 3 rats par habitant mais les conditions de vie sont différentes.

                  Vu le système de santé mondiale, une grippe H1N1 comme la grippe espagnole pourrait faire du dégât.

                  J’ai discuté avec un canadien cette semaine, en ce moment ça parle beaucoup d’ébola voir de vaccination de masse en Amérique du nord, je lui est dit qu’il n’y avait aucun risque d’épidémie (modèle mathématique à l’appui)
                  Je lui demandé s’il y avait pas un coté fric là dessous et dit que pour l’américain moyen c’était son gouvernement le plus gros risque.
                  Je lui aussi dis que les médias US feraient mieux de parler des victimes de bavures policières (plus de 200 par an) ou que depuis que l’armée US amène la démocratie dans les pays du ’’mal’’, il y a plus de morts par suicide qu’au combat, sans tenir compte des 6000 suicides annuels pour ceux qui ne sont plus d’actif. Il y a plein de sujets aux USA dont il vaut mieux ne pas parler alors causons de l’ébola du moment qui l’on puisse consacrer 640 milliards de $ au budget de la défense (de la démocratie).

                  Le virus Ebola est facilement détruit par le savon,
                  l’eau de Javel, la lumière du soleil ou des
                  températures élevées, ou bien encore par
                  séchage. Laver à la machine des vêtements
                  contaminés par des fluides permet
                  de détruire le virus. Le virus
                  Ebola ne survit que très peu de
                  temps sur des surfaces exposées
                  Le virus Ebola est facilement détruit par le savon, l’eau de Javel, la lumière du soleil ou des températures élevées, ou bien encore par séchage. Laver à la machine des vêtements
                  contaminés par des fluides permet de détruire le virus. Le virus Ebola ne survit que très peu de
                  temps sur des surfaces exposées au soleil ou desséchées.
                  Le virus Ebola est facilement détruit par le savon,
                  l’eau de Javel, la lumière du soleil ou des
                  températures élevées, ou bien encore par
                  séchage. Laver à la machine des vêtements
                  contaminés par des fluides permet
                  de détruire le virus. Le virus
                  Ebola ne survit que très peu de
                  temps sur des surfaces exposées
                  Si on évitait de faire des démonstrations du coté de l’Irak des qualités du rafale, un toute petite partie de l’argent non dépensé, s’en ferait des tonnes de savons et d’eau de javel.
                  Vu que la France n’arrive pas à placer ses rafales à l’export, on remplacerait par des machines à laver, du savon de Marseille......qui on l’avantages d’être exportables dans les pays à faibles revenus.

                  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 3 octobre 2014 22:02

                    Tu vas voir que ça va être de notre faute !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

naima semache

naima semache
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès