Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Échec du putsch en Turquie : « Un cadeau de Dieu » ou de Washington (...)

Échec du putsch en Turquie : « Un cadeau de Dieu » ou de Washington ?…

Le coup d’État de ce week-end, qui a secoué la Turquie, était un développement géopolitique particulièrement spectaculaire. Les théories abondent quant à savoir qui était derrière ce dernier, et de leurs motivations pour mener à bien, ce qui s’est finalement avéré être une tentative apparemment échouée pour éliminer le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan.

Pourtant, il est trop tôt pour dire, si les faits sont loin d'être imminents. Cependant, il est possible de discerner les possibilités les plus plausibles sur la base des actions ultérieures prises par les différents acteurs potentiels qui pourraient avoir été impliqués dans la tentative de coup d'État.

Les États-unis font face à de graves accusations 

La plus importante de ces actions sont les propres accusations du président Erdogan contre les États-Unis qu’il accuse d’avoir conçu le coup d’État en collaboration avec la figure politique turque auto-exilée, Fethullah Gulen.

Le journal UK Independent dans son article « Coup d’état en Turquie : les tensions entre les États-Unis et l’administration d’Erdogan sont montées d’un cran après l’échec du putsch »

Rendrait compte que :

Les tensions entre la Turquie et les États-Unis ont augmenté suite à la tentative de coup d’État contre l'administration Erdogan, avec le leader du pays demandant l'extradition d'un religieux américain accusé d'avoir orchestré cette violence. Un autre haut responsable a directement accusé les États-Unis.

En effet, le terme de tensions « montantes » pourrait sembler être un euphémisme si la Turquie croyait vraiment que les États-Unis étaient derrière la tentative de coup d'État. En substance, la Turquie accuse les États-Unis de soutenir une tentative d'assassinat du président de la Turquie, le bombardement du bâtiment du Parlement turc, le mitraillage des citoyens turcs par voie aérienne, et le déploiement de chars lourds dans les rues de la Turquie. En substance, la Turquie a accusé les États-Unis d'un acte de guerre manifeste et flagrant.

Les actions de la Turquie sont « courtes » vis-à-vis de l'échelle de ses accusations 

Toutefois, compte tenu de la gravité des accusations turques contre les États-Unis, ces actions ont été jusqu'ici modérées d’une façon totalement disproportionnée. Personne ne suggère que la Turquie voudrait « entrer en guerre » avec les États-Unis, mais même au milieu des lignes diplomatiques de bien moindres importances, des nations ont expulsé des diplomates et leur ont retiré leur droit d’utiliser leur territoire pour des utilisations spécifiques par les nations en question. La Turquie, à ce jour, n’a rien fait de tout cela en ce qui concerne les États-Unis.



Dans la semaine à venir, si la Turquie ne parvient pas à prendre les mesures punitives les plus fondamentales - même par précaution, il apparaîtrait que les accusations de la Turquie sont une distraction - mais une distraction par rapport à quoi ?

La purge 

La BBC dans son article « Les arrestations en Turquie suite au coup d’état ont frappé 6000 personnes alors qu’Erdogan élimine le 'virus' » rapporte que :

Les arrestations en Turquie après le coup d' État manqué de vendredi se sont élevées à environ 6000 personnes, le président Erdogan a promis de purger les organes de l' État du « virus » qui l'a causé. 

Lors des funérailles d'une des victimes, M. Erdogan a, à nouveau, blâmé le religieux turc américain Fethullah Gulen en l’accusant du complot. M. Gulen nie fermement toute implication. 

Des officiers supérieurs militaires et 2700 juges sont parmi les détenus.

Au-delà de l'Allemagne nazie ou de l'Union soviétique de Joseph Staline, il serait difficile de citer une purge politique de cette envergure. Malgré l'ampleur des arrestations massives - les médias occidentaux ont rapporté l’information, sans l'hystérie sensationnelle qui accompagne généralement l'arrestation d'un seul membre de l'opposition soutenu par les Américains dans toute autre nation. L'ampleur des arrestations est telle, que les préparatifs pour ces dernières doivent avoir été faits à l' avance, remettant en question la nature même du coup d'État lui-même.

Le coup d’État a été un « cadeau de Dieu » 

Un rapport de Reuters intitulé « La Turquie élimine les suspects du complot après avoir contrecarré le coup d'État contre Erdogan » énoncerait (soulignement ajouté) :

« Ils vont payer un lourd tribu pour cela », a déclaré M. Erdogan, lançant une purge des forces armées, qui ont utilisé la force pour un coup d'État victorieux, il y a plus de 30 ans. «  Ce soulèvement est un don de Dieu pour nous, parce que ce sera une raison pour nettoyer notre armée. »

Le Président Erdogan est à la tête d'un État membre de l'OTAN qui est un pilier allié des Américains, recevant un « don de Dieu » d'un présumé adversaire politique hébergé aux États-Unis, ce qui soulève de graves soupçons sur la véritable motivation derrière ce coup d'État, qui est apparu comme une tentative convaincante pour évincer le président Erdogan du pouvoir, et qui a finalement échoué, et lui a fourni à la place le cadre idéal pour déraciner l’« état profond militaire » que ses alliés politiques et les décideurs américains ont cherché à éradiquer depuis des décennies.

Malgré le « fossé » apparent entre les États-Unis et le président de la Turquie, il convient de noter que, pour les 5 dernières années en particulier, le président Erdogan et son gouvernement ont joué un rôle clé dans les opérations américaines visant un changement de régime dans la Syrie voisine. Ce sont des factions anti-laïques du président Erdogan, y compris des factions au sein des renseignements turcs et au sein de l'armée elle-même, qui ont formé, armé, équipé, et donné une couverture aux terroristes opérant dans, le long, et par-delà la frontière turco-syrienne.

 
Image : Un torrent de fournires traverse la frontière turque vers la Syrie à destination d’Al-Qaïda et de l'auto-proclamé « État islamique »... Les États-Unis et la Turquie ont fait peu pour exposer cela, sans rien dire de leur inaction pour l'arrêter. Il n'y a que des frappes aériennes russes le long de la frontière qui ont finalement réussi à réduire le torrent de fournitures à un simple filet.* 

Sans le soutien inconditionnel du président Erdogan, les plans américains pour la Syrie auraient été intenables avant même qu'ils aient commencé. Alors que les États-Unis se présentent comme « luttant contre les organisations terroristes en Syrie », il a toujours négligé toute tentative pour sécuriser la frontière turco-syrienne sur laquelle la somme du soutien matériel pour ces organisations terroristes passe. Il faut se rappeler que non seulement les États-Unis et la Turquie coopèrent en ce qui concerne la Syrie, mais les États-Unis ont des troupes stationnées en Turquie elle-même, qui sont engagées dans divers aspects de la violence continue en Syrie. Des agences de renseignements américaines ont opéré le long de la frontière turco-syrienne dès le début des années 2012, selon l'article du New York Times, « Les parachutages d’armes à destination de rebelles syriens s’étendent, avec l’aide de la CIA ».

Un test décisif crucial 

Si l'on prévoit que le monde croit les accusations de la Turquie concernant la participation des États-Unis dans la récente tentative de coup d'état, la Turquie doit concrétiser d'importants changements dans sa politique étrangère. Cela comprend l'expulsion des forces américaines à partir du territoire turc, y compris celles de la base aérienne de Incirlik, ainsi que le long de la frontière de la Turquie avec la Syrie.



L'expulsion des diplomates américains et la fermeture de la grande ambassade des États-Unis, et des complexes diplomatiques et militaires à Ankara seraient également attendus à la suite d'un acte de guerre de cette échelle. De plus, la Turquie serait tenue de réévaluer sa présence au sein de l'OTAN - une alliance qui n'a pas réussi lui venir en aide au milieu d'une attaque militaire par l'un de ses propres membres. On pourrait se demander quelle est l'utilité d'une alliance fondée sur la « défense collective », qui plus est susceptible d'éliminer l'un de ses membres, qu'un ennemi étranger.

Enfin, compte tenu des accusations de la Turquie contre les États-Unis, Ankara serait attendu de se réaligner géopolitiquement. Cela signifierait, entre autres, des liens plus étroits avec l'Europe, la Russie et l'Iran. Pour ce faire, cependant, la Turquie devrait mettre fin à son rôle dans la destruction de la Syrie, qui a eu pour effet de bord qu’un torrent de réfugiés inonde l’Europe, et a provoqué un conflit qui a coûté leurs vies aux Russes et aux Iraniens, alors qu’ils se battaient pour rétablir la paix et la stabilité sur le territoire de leur alliée, la Syrie.

La Turquie sera susceptible de changer sa politique étrangère pour le pire, pas le meilleur 

Selon toute vraisemblance, cependant, aucun de ces changements n’aura lieu - indiquant au monde entier que ce coup d’état a été mis en scène - pas contre la Turquie - mais en partie par celle-ci, avec l'aide non seulement des États-Unis, mais aussi de la faction politique de Gulen. Elle représentera un « incendie du Reichstag » menant à une « purge hitlérienne » du XXIe siècle supprimant les derniers obstacles au Président Erdogan et aux institutions corrosives qu'il a construites, dans leur tentative collective de saisir le pouvoir absolu sur la Turquie. Eh bien, au contraire de ces changements, on peut s’attendre à ce que la Turquie fasse, si vraiment les États-Unis ont fomenté ce coup pour chasser, et non pas aider Erdogan, la Turquie est très susceptible de doubler son hostilité envers la Syrie et ses alliés voisins. 

 

Source(s) : Crashdebug.fr via un article de Tony Cartalucci - LD publié sur Blacklistednews.com

Traduction :  folamour 
Corrections :  chalouette 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 18 juillet 15:34

    Erdogan a raté la mort de quelques minutes
     
    (RT)
     

    « En Europe, les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. » Erdogan
     
     


    • Jo.Di Jo.Di 19 juillet 07:18

      Tentative de coup d’État en Turquie : « les services spéciaux US impliqués »

      (RT)
       
      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Turquie-un-coup-d-Etat-pro-americain-pour-empecher-le-rapprochement-Ankara-Moscou-40468.html
       
      Erdogan n’est pas un flan bobo young leader soumis de la gôôôche de l’herpès ...
       
      Logiquement la Russie a intérêt à couper la Turquie de l’UE, de l’OTAN, Erdogan semble pas mal pour ça ... une purge des young leader turques ? Et puis si le Calife peut envoyer les barbus en UE otanienne au lieu de les envoyer en Ukraine et dans le Caucase .... casser du bobo « où inclusif » ....
       
      En plus il sélectionne les repris de justice, les malades mentaux pour Merkel la négrière de Krupp.... c’est rigolo ....
       

       


    • Lampion936 (---.---.3.245) 18 juillet 16:53

      Un coup d’état soutenu par les Américains reste plausible, des rumeurs faisaient état d’une possible révolution de couleur, ils peuvent estimer que malgré les services passés, Erdogan n’est plus fréquentable et/ou devient trop indépendant.


      Erdogan avait sûrement une liste noire pour laquelle il n’attendait qu’un prétexte pour embastiller, cela ne prouve pas qu’il soit l’organisateur de ce prétexte

      D’autre part les intérêts mutuels - Erdogan n’est quand même pas dans une situation inexpugnable à force de s’être mis la plupart des ses voisins à dos - peut faire que la real politique impose aux deux parties de tirer un trait sur cette navrante affaire et de continuer à collaborer même si cela sera avec beaucoup plus de méfiance.

      En conclusion, on ne connaîtra peut-être jamais le fin mot de l’histoire

      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 18 juillet 17:35

        Cet événement sent le coup tordu à plein nez ....


        Qui a manigancé le coup d’état ?

        Qui a vendu la mèche ?

        Israèl s’est précipité pour faire allégeance à Erdogan .... ! 

        Donc l’affaire reste une énigme pour l’instant. A moins qu’une chaîne youtube en sait plus .. !


        • Alren Alren 18 juillet 18:00

          Les dirigeants états-uniens ont toujours soutenu les plus religieux de l’éventail politique des pays qu’ils souhaitaient contrôler, car ils considèrent avec justesse que ce sont les plus éloignés de ce qu’ils sont prêts à combattre jusqu’à la mort, à savoir ce qu’on appelle maintenant l’éco-socialisme, un projet pour assurer à long terme la survie de l’humanité en ne demandant pas à la planète plus que ce qu’elle peut régénérer en créant pour cela une société de justice où l’on satisfait les besoins des personnes sans en créer d’artificiels.

          L’ordo-capitalisme niant le réchauffement planétaire pour permettre aux sociétés privées de servir une rente à des parasites sociaux oisifs, en est strictement l’opposé. La grande vraie coupure entre les humains, y compris sur ce site, est là.

          Les plus religieux, les plus conservateurs de fait, sont du côté du fossé où se trouvent les USA et Obama les soutient partout contre les plus laïques, comme avant lui les autres présidents que ce soit en fournissant des Stinger en Afghanistan, une arme alors dernier cri, pour abattre les hélicoptères soviétiques qui soutenaient un régime visant à libérer les femmes de l’obscurantisme, jusqu’à permettre à la Turquie d’Erdogan de ravitailler les horribles daesh en faisant semblant d’interdire le trafic.


          Cette affaire pourrait être un coup tordu des services secrets US : ils ont réellement encouragé un putsch des laïques sachant qu’il ne pouvait qu’échouer.

          De toute façon, je trouve bizarre que l’opération ait été lancée en l’absence d’Erdogan : un assaut de palais présidentiel capturant le dictateur élu (comme Hitler avant lui) aurait donné aux insurgés un atout décisif ...



          • Alren Alren 18 juillet 18:11

            @Alren

            À l’appui de l’hypothèse que les services secrets US aient encouragé un putsch voué à l’échec pour permettre une répression préparée longtemps à l’avance et attendant un prétexte pour se déclencher, il y a le précédent Sadam Hussein, encouragé à envahir le Koweit afin d’avoir un accès direct à la mer pour ses exportations de pétrole.

            Le naïf n’avait pas prévu que ses conseilleurs allaient créer une coalition (embarquant Mitterrand, dupe de l’entourloupe) qui devait écraser son armée, le mettre lui-même au ban des nations, justifier un ignoble embargo dont ont gravement souffert les enfants irakiens et amener le chaos durablement dans ce pays, l’objectif recherché.


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 09:51

            @Alren. Mais wi, c’est cela, traite-moi d’ordo-capitaliste...
            Puisque je dénonce cette escroquerie à l’échelle planétaire, encore plus énorme que celle de Trofim Lyssenko, et dirigée par des fortunes pétrolières :
            Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »
            www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331
            La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »
            www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196
            Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat
            www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558
            Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité
            www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653
            Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs
            www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

            Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, et fraude à
            l’évolution climatique :
            deonto-ethics.org/impostures/index.php ?board=30.0


          • Alren Alren 20 juillet 13:12

            @JC_Lavau

            Choisir l’affaire Lyssenko comme exemple d’escroquerie intellectuelle est révélateur de la culture idéologique de l’auteur du commentaire agressif ! Il aurait pu rester en France et parler de l’escroquerie financière celle-là et plus récente qu’a constitué l’affaire des avions renifleurs de pétrole dont Giscard et son entourage ont été dupes. Ellea coûté une somme rondelette aux contribuables français si l’on en croit le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire tenue secrète par le pouvoir de l’époque, honteux.

            Le réchauffement climatique n’était pas mon propos, mais celui du fait que si l’on demande plus à la planète qu’elle ne peut régénérer, on puise dans des réserves qui fatalement un jour n’existeront plus.

            Les USA autour de Las Vegas et maintenant en Californie puisent pour son eau dans ces régions, eau souvent gaspillée malgré sa rareté, dans des réservoirs d’eau « fossile » qui se sont constitués à la fin de la dernière Glaciation : il faut creuser de plus en plus profond pour la puiser, jusqu’au moment où les réservoirs seront vides, totalement vides. Alors là ...

            Il en est de même dans certains états du Moyen-orient où l’on veut faire reverdir le désert, idée totalement absurde.

            Les Israéliens n’ont pas assez d’eau pour une vie à l’occidentale (douches, chasses d’eau, voire piscine) alors ils volent l’eau du Golan syrien et en privent les Palestiniens. Mais cette attitude n’est pas durable, surtout si la population augmente.

            Quand une plante pousse quelque part, elle puise dans le sol des minéraux qui ne sont pas remplacés si cette plante est consommée loin de son lieu de culture.

            Ces minéraux partent ensuite des WC dans les égouts puis vont à la mer par un chemin plus ou moins long. On remarquera en passant qu’avant le système des égouts, les minéraux restaient sur place après un transit dans les corps ...

            À la longue, les sols sont tellement appauvris que les récoltes sont moins abondantes.

            Bien sûr, cet épuisement est compensé par l’épandage d’engrais issus de gisements souterrains. Mais ceux-ci se vident aussi.

            Quand le Maroc sera le seul pays au monde à produire du phosphate utilisable, on peut prévoir des conflits entre peuples affamés ...

            En revanche, la mer s’enrichit de ces minéraux. En fait, elle est assez riche pour nourrir l’humanité durant des millénaires avec des algues aux vertus insoupçonnées (protéines, vitamines, fabrication de médicaments etc.). De plus elles pourraient fournir du compost de grande qualité pour la terre ferme comme le savaient les agriculteurs bretons depuis longtemps.

            Voilà pourquoi il faut « entrer en mer » comme le dit Jean-Luc Mélenchon, bien informé.

            Le CO2 est seul responsable de la température qui règne à la surface de la planète Vénus : 450° quand même ! On ne peut donc nier que c’est un gaz à effet de serre ... avec le méthane qui se dégage activement actuellement de la toundra dégelée.

            Le CO2 se combinant avec l’eau qui lui fournit les ions hydrogène forme l’acide carbonique qui dissolvant le calcaire crée les grottes karstiques, parfois gigantesques où se forment les stalactites et les stalagmites, preuve de son activité chimique.

            On sait que l’océan peut tamponner un excès léger de gaz carbonique, mais quand les « absorbeurs » sont saturés, le CO2 reste dissous dans l’eau et l’acide carbonique qui se forme diminue le PH.

            Pourquoi le corail est-il détruit en si grande quantité dans la Grande Barrière de corail au large de l’Australie ?

            Pourquoi la calotte glaciaire arctique est-elle chaque été de plus en plus réduite ?

            Le lobby des négationnistes du changement climatique est puissamment financé par les propriétaires de mines de charbon au USA qui sont prêts à nier l’évidence pour « quelques dollars de plus ».


          • izarn 20 juillet 14:32

            @Alren
            Il se peut que le réchauffement climatique n’ai rien à voir, sauf en ville, avec le CO2....


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 14:33

            @Alren : Credo.
            Je crois au GIEC tout puissant,
            à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,
            à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,
            à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035.
            je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus,
            je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux,
            je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète,
            je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique,
            je crois à l’acidification des océans puisque les plus grands simulateurs l’ont brillamment simulée,
            Je crois que l’érosion chimique des continents va s’arrêter puisque le GIEC l’a complètement oubliée,
            Je crois que désormais les rivières ne charrieront plus aucun cation, seulement des anions HCO3+. D’ailleurs les lois de la chimie sont des lois que nous n’avons pas votées, et que nous abolirons dès que nous aurons tous les pouvoirs.
            Je crois que le Soleil est une étoile invariable,
            je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP,
            je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC,
            je crois qu’il y aura 50 000 000 de réfugiés climatiques en 2010, oups ! en 2020, enfin en 2050, quoi,
            Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon. D’ailleurs nous en abolirons les lois dès que nous aurons tous les pouvoirs.
            Je crois que la dynamique des sols, c’est tout des menteries inventées par le démon.
            Je crois qu’à Libé Sylvestre Huet est honnête, courageux et indépendant de son patron, lequel est encore plus honnête encore.
            Je crois qu’à Li Monde Stéphane Foucart est honnête, courageux et indépendant de son patron, lequel est encore plus honnête encore.
            Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant.
            Je crois que l’atmosphère de Vénus est dispensée de la loi de la compression adiabatique, parce que les lois de la physique et de la thermodynamique ce sont des lois que nous n’avons pas votées. D’ailleurs les deux gradients adiabatiques dans l’atmosphère terrestre, nous ne les avons pas votés non plus, alors ils sont désormais abolis.
            Amen.


          • fatizo fatizo 18 juillet 18:23

            Obama qui fait tout ce qu’il peut pour ne rien faire en politique Internationale serait à l’origine de ce « coup d’Etat ».

            La réaction d’Erdogan me conforte plutôt dans l’idée que c’est lui qui a monté ça de toutes pièces, ou pour le moins laissé faire, afin de pouvoir s’en servir après coup pour éliminer tous ces ennemis, et par la même occasion de se ranger dans le clan des ennemis de l’occident.
            Attendons la suite.

            • alinea alinea 18 juillet 22:16

              @fatizo
              Ce scénario me séduit et corrobore ce que j’ai lu, sur l’attitude pour le moins étrange des putschistes ! l’arrivée de « Zorro » Erdogan sur petit écran, et mobilisation enthousiaste de ses fans !


            • thomas abarnou 19 juillet 09:40

              @fatizo

              Scénario possible mais que je pense peu probable pour une raison simple : il n’y avait pas besoin de faire autant durer les violences et les problèmes. Si Erdogan avait réellement tout organisé il aurait pu à peine le coup d’état commencé tout arrêter. Or, il a mis une nuit à contenir ce putsch, ce qui est beaucoup, avec beaucoup d’incertitudes. S’il avait stoppé les instigateurs du complot plus tôt, le bénéfice aurait été exactement le même. A laisser durer le coup d’état, cela n’a fait qu’allonger la liste des morts et des dégats mais cela n’a pas augmenté l’aura d’Erdogan. Son aura a fonctionné dès lors que les turcs sont sortis manifester dehors. 

            • Jelena 19 juillet 12:07

              >> la même occasion de se ranger dans le clan des ennemis de l’occident.
               
              Vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous... Quand fatizo s’inspire de la pensée Bush.


            • fatizo fatizo 19 juillet 15:34

              @Jelena

              Et bien on en a dit des conneries sur mon compte, mais bushiste on n’avait pas encore osé .
              Pauvre Jelena, à partir du moment ou on critique ses amis, on est obligatoirement dans le camp opposé.
              La vie est un peu plus compliqué que çà ma petite.
              Le jour ou vous comprendrez que les politiques sont tous des enfoirés, vous n’aurez plus besoin de vous en prendre au peuple pour défendre ceux que vous vénérez.
              J’attends plus que le jour ou l’on me traitera de sarkozyste, ce sera le bouquet.

            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 18 juillet 20:06

              THEATRUM BELLI Retweeted

              V- Si l’on suit Ahmet Sik, Erdogan n’a pas « monté » le coup d’état, mais a laissé les choses se développer pour mieux réprimer. 1 piège tendu


              Amusant....n’est ce pas .. !


              • lsga lsga 18 juillet 20:11

                Erdogan a fait chanter l’UE avec les réfugiés. L’OTAN lui réservait un sort à la Khadafi : Une révolution orange était dans les starting blocks.... mais devait attendre une stabilisation de la situation des réfugiés (probablement encore 2 ou 3 ans)

                Poutine n’aime pas beaucoup Erdogan. Mais il le préfère encore largement à son successeur. Un coup d’État réussi ou raté était donc judicieux pour la Russie....


                • maQiavel maQiavel 18 juillet 22:30

                  Je ne sais pas si c’est du flan ou si c’est sérieux, l’avenir nous le dira,mais s’il s’avère que c’est vrai, c’est de la bombe : http://numidia-liberum.blogspot.be/2016/07/coup-detat-en-turquie-poutine-sauve-la.html?m=1


                  • roman_garev 18 juillet 22:46

                    @maQiavel

                    Ce blog ne pond que des bobards, donc du calme...

                  • maQiavel maQiavel 18 juillet 22:50

                    @roman_garev
                    Ah oui ? Je ne le connais pas. Vous avez des éléments ? 

                    PS : je suis très calme.

                  • roman_garev 19 juillet 08:42

                    @maQiavel

                    Les éléments sont très simples : jamais une seule soi-disant sensation y publiée (pour la plupart c’étaient des soi-disant « rapports top secret circulant dans les couloirs du Kremlin » censés être lus par un nettoyeur de ces couloirs) n’avait trouvé sa confirmation par la suite.

                  • maQiavel maQiavel 19 juillet 09:42

                    @roman_garev
                    Vous avez des exemples ?


                  • roman_garev 19 juillet 14:33

                    @maQiavel

                    « c’est de la bombe », dites-vous d’abord.

                    « PS : je suis très calme, » affirmez-vous ensuite.

                    Rester calme sous les bombes, c’est méritoire...

                  • maQiavel maQiavel 19 juillet 17:27

                    @roman_garev
                    Merci pour les liens je vais voir ça. 

                    Je n’ai pas dit « c’est de la bombe » , j’ai dit « si ça s’avère être vrai, c’est de la bombe ». Donc je répète : je suis très calme. 

                  • JBL1960 JBL1960 19 juillet 21:12

                    @roman_garev C’est bien pour cela que pour étayer le propos de NL qui se tient assez quand même, j’ai pour ma part donné d’autres analyses de The Saker is et sur LSF d’Asia Times de M.K. Bradrakumar dans ce dernier billet = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/19/dans-loeil-du-cyclone/ On a pu lire sur Sputniknews que les listes des hommes à arrêter étaient prêtes avant le putsch, mais on lit tellement de bêtises qui ne sont jamais démentis il est vrai...


                  • maQiavel maQiavel 18 juillet 22:49

                    En effet on vérifiera quelle hypothèse est la bonne en fonction de l’évolution des relations entre Ankara et Washington d’un coté et Ankara et Moscou de l’autre.

                    Si la relation avec Washington se refroidit et qu’Ankara se réaligne géopolitiquement sur Moscou et normalise ses relations avec Damas, alors l’hypothèse d’une implication américaine dans le putsch est à envisager et le mobile serait dans ce cas le récent rééquilibrage diplomatique d’Ankara qui avait déjà entamé le processus de réchauffement diplomatique avec Moscou, ce qui aurait gêné considérablement les plans yankee dans la région.

                    Par contre, si la politique étrangère de la Turquie ne change pas et reste alignée sur celle de Washington, alors l’hypothèse d’un « laissez faire » d’Erdogan pour profiter du putsch afin de prendre le contrôle de la structure militaire est à envisager.

                    Wait and see !

                     


                    • roman_garev 19 juillet 08:46

                      @maQiavel

                      « si la politique étrangère de la Turquie ne change pas et reste alignée sur celle de Washington... »


                      Ah bon ? Cette politique n’était déjà pas assez alignée sur celle de Washington, surtout envers les Kurdes, pours lesquels les deux politiques étaient opposées.

                    • maQiavel maQiavel 19 juillet 09:47

                      @roman_garev
                      Aucune politique n’est totalement alignée sur une autre, il y’a toujours des divergences mais le fait est que les Turques et les USA souhaitaient le renversement du régime syrien. 

                      Quand je dis« aligné », c’est pour simplifier, bien entendu les choses sont plus complexes... 

                    • roman_garev 19 juillet 14:29

                      @maQiavel

                      « Aucune politique n’est totalement alignée sur une autre »

                      Ah bon ? Merci de citer des divergences des politiques extérieures de la France, de l’Allemagne, de la G-B par rapport à celle des ÉU, surtout envers la Russie. Unanimité rare...

                    • leypanou 19 juillet 16:14

                      @maQiavel
                      Qu’est ce que vous pensez de çà : un haut fonctionnaire en charge de la lutte contre Daesh trouvé mort, les mains liées dans le dos et une balle dans le cou ? (false-flag ?)
                      Et la Turquie va normaliser ses relations avec la Syrie.qui est un revirement à 180°.
                      On n’a pas fini d’entendre parler de cette histoire.


                    • maQiavel maQiavel 19 juillet 17:30

                      @roman_garev
                      Parce que vous pensez vraiment que ces pays que vous citez ont exactement la même politique envers la Russie quel que soit le sujet ? C’est absurde... 


                    • Jelena 19 juillet 18:00

                      @roman_garev >> Merci de citer des divergences des politiques extérieures (...)
                       
                      Pour faire dans le récent, France et Allemagne ont signé les accords de Minsk, ce qui « contraria » le duo USA-UK.


                    • Ruut Ruut 19 juillet 06:59

                      Le premier coup d’état d’un président contre lui même afin de prendre le contrôle total de son pays.
                      Trop fort....
                      La vague d’arrestation massive si rapide implique que tout était prêt depuis longtemps.

                      Faire organiser un coup d’état par des opposants afin de faire un vrais coup d’état pour prendre le contrôle absolu du pouvoir c’est machiavélique.

                      Du grand art.

                      Amoral mais terriblement efficace.


                      • Gabriel Gabriel 19 juillet 08:19

                        @Ruut
                        Ca existe depuis longtemps ce genre de coup tordu, il y en a qui organise indirectement des attentats chez eux pour envahir un pays, faire tourner le business de l’armement, faire remonter sa côte de popularité, installer petit à petit une dictature, faire peur au peuple pour mieux régner etc etc... Que des avantages que je vous dis … Le made in América s’importe même en Europe, que du bonheur !


                      • sokom25 (---.---.177.251) 19 juillet 10:17

                        @Gabriel

                        Moi je dirais que c’est les américains qui sont à la baguette, c’est leur technique.
                        Je sais qu’ils avaient piloté les bosniaques entre 92-95, orchestré les massacres de Markale où l’armée bosniaque a tué ses propre civil pour déclencher des frappes aérienne sur les serbes.
                        Puis avec Srebrenica c’était le pompon.
                        En 99 il y a une mis en scène de massacre à Racak au Kosovo pour lancer le bombardement de la Serbie.
                        En 90, des bébés mort après un bombardement irakien sur un hôpital koweïtien.

                        A mon avis, ces exemples sont légions.

                        En Turquie par contre ça sent le souffre. Depuis le début des attentats chez eux, je penses que Erdogan est derrière. Les premier attentats visaient des kurdes et l’opposition, mais Erdogan accusait tout de suite daesh. Puis après il y a cette série d’attentats contre l’armée, où Erdogan accuse les kurdes... et si les opposants dans l’armée pensaient aussi que Erdogan à organisé ces attaques ? alors ils auraient tenté un putsch peut être. Et comme l’autre n’attendait que ça, il va purgé son armée.

                      • thomas abarnou 19 juillet 09:36

                        Accuser toujours les USA de complot c’est faire un peu des plans sur la comète. On a si peu de recul sur les évènements. C’est un peu ridicule de tirer des conclusions si vite. Surtout qu’on ne peut oublier le nationalisme féroce de Erdogan qui accuse certains turcs d’être le parti de l’étranger, notamment son rival Gulen, exilé aux USA depuis plusieurs années. C’est une rhétorique classique traditionnelle.


                        De plus, les conditions de ce coup d’état, visiblement peu préparé, montrent que si c’était un coup monté, il n’y aurait pas eu besoin d’autant de morts et de dégats. Il suffisait de contenir les officiers plus tôt dans la soirée et le bénéfice politique pour Erdogan aurait été le même. 

                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 juillet 11:21

                          Échec du Machin : Pseuuuuuuutch comme le dégonflement d’un Zeppelin qui s’affaisse sur sa molle carcasse ! Quel siècle minable !


                          • Zip_N Zip_N 19 juillet 11:51

                            Il y avait un risque qu’il se passe la même escalade et dégénerescence en Turquie qu’en Syrie avec les opposants par fraction militaire au régime. Pour certain cela a aussi certainement du évoquer des souvenirs et changements que les égyptiens ont vécu.


                            • Jelena 19 juillet 11:52

                              Il suffit de voir le concert des ONG et des politicards americano-bruxellois qui appellent la Turquie a respecté « les droits de l’homme » pour comprendre que c’est un coup des occidentaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès