• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Echec et Obamat en Syrie

Echec et Obamat en Syrie

Depuis la fin de l'URSS, les Américains ont fini par croire à leur propre propagande, et à la fin de l'histoire, cette situation nouvelle les plaçant en position de superpuissance invincible, capable de dicter ses quatre volontés au reste du monde. La crise syrienne marquerait-elle la fin de la toute-puissance américaine ?

Avec l'agenda révélé par le général Wesley Clark après le 11 septembre 2001 et la volonté affirmée de régner sur tout le moyen-orient, on savait déjà que les entités qui dirigent l'état profond américain pensaient tranquillement attaquer les pays les uns après les autres, puis, après avoir coupé les Russes et les Chinois de leur approvisionnement en pétrole, gaz et autres commodités, finiraient par les affaiblir et pourraient ensuite devenir maîtres du monde !

Bien sûr, dans cet agenda idyllique, les Russes, les Chinois, les Iraniens, et autres arriérés islamo-communistes, attendraient leur tour sans se douter de rien.

Mais, pour la première fois les Américains ont reculé en Syrie. Ils avaient annoncé des frappes jeudi dernier et il n'y a pas eu de frappes. Les frappes sont reportées... Obama déclare maintenant avoir besoin de l'avis du congrès pour prendre sa décision, avis dont il se moquait éperdument quelques jours plus tôt. Alors que s'est-il passé ? Obama attend-il réellement un feu vert du congrès pour faire pleuvoir un déluge de feu sur la Syrie ?

Pour comprendre ce qui se passe en ce moment il faut revenir sur les guerres passées des US, et notamment l'Irak, qui en est un parfait exemple. La stratégie des Américains était simple : on brouille les radars et les systèmes de défense, ensuite on liquide les défenses anti-aériennes et les avions, et ensuite on peut tranquillement déposer un tapis de bombes pour faire retomber ces bloody bastards à l'âge de pierre dont ils n'auraient jamais dû sortir.

Et de fait, si on regarde aujourd'hui la flotte américaine présente en Méditerranée et en mer rouge que voit-on ? Des porte-avions, des destroyers, des navires de débarquement. La stratégie de la canonnière en version modernisée : on envoie les missiles et ensuite on bombarde jusqu'à ce qu'ils soient tous morts.

Les Américains ne s'attaquent de fait qu'à des proies bien faibles compte-tenu de leur pléthorique armada guerrière. Mais depuis la guerre du Kosovo, puis l'Irak, puis la Lybie, les Russes, pour ne parler que d'eux, ont eu le temps d'observer la stratégie de l'armée américaine et de se préparer à l'affronter un jour. Pendant ce temps les néo-cons américains et leurs stratèges de jeux vidéo pensaient que la Russie était tombée dans le néant. Il n'était plus nécessaire de s'en occuper, il fallait continuer la bataille jusqu'à la domination mondiale !

Bien sûr, après la débâcle de l'URSS, il n'était pas possible pour les Russes de reconstituer une armée susceptible d'égaler l'armada US. Ainsi, si l'on regarde superficiellement les forces en présence au large de la Syrie, on peut se dire que les forces américaines sont largement supérieures en nombre et en capacité destructrice.

Mais paradoxalement, cela aura été pour les Russes une chance, car cette situation les a obligés à reconsidérer l'ensemble de leur armée, à l'aune des progrès technologiques et de la guerre électronique, et d'en tirer toutes les conséquences (en tout cas on peut le supposer).

Si l'on regarde dans le détail, les armées américaines projetées sur les conflits extérieurs sont conçues pour raser un pays grâce à l'aviation après avoir écrasé ses défenses par un tir nourri de missiles. Suivent ensuite les troupes au sol pour passer le balai.

Nulle part on ne trouve dans cette armada des vaisseaux destinés à se défendre ou à contre-attaquer face à une armée susceptible de causer des dégâts, ou de seulement répondre à une attaque ! Le requin ne songe pas à se défendre, car il n'a pas de prédateur.

Mais les Russes auront aussi sans doute tiré profit de l'épisode de la guerre des Malouines, durant laquelle les Argentins, dont l'armée était faible comparée à celle des Anglais, (guerre qu'ils ont d'ailleurs perdue contre les Anglais), avaient néanmoins envoyé par le fond un croiseur de sa gracieuse majesté à l'aide d'un simple missile Exocet français.

Si on regarde ce qui se passe en Syrie, on peut observer que la marine russe présente, et le matériel militaire fourni par les Russes aux Syriens, a été conçu spécifiquement, et ce depuis longtemps, pour contrer spécifiquement les armes américaines, et couler les orgueilleux porte-avions et autres destroyers de l'US Navy,. L'armée américaine est une armée impériale d'agression et de destruction d'un pays, l'armée russe est une armée défensive destinée à détruire la puissance américaine. C'est beaucoup moins onéreux, tout en étant potentiellement très dangereux pour celui qui voudrait s'aventurer à ne pas la prendre en considération.

Les Américains, ivres de victoires faciles (qui se transforment en défaites sur le long terme mais c'est une autre histoire), se sont endormis sur leurs lauriers, convaincus de leur invincibilité. Les dieux aveuglent ceux qu'ils veulent perdre disaient les Grecs.

Mais depuis que les Américains veulent écraser la Syrie, ils ont un problème : ils n'arrivent pas à localiser les radars syriens, dont la destruction est le préalable à l'attaque. Une fois l'ennemi rendu aveugle, comme en Irak, la messe est dite. Mais cette fois il y a un os. Et il est fort probable qu'ayant eu tout le temps d'anticiper la répétition d'un scénario bien huilé, l'armée syrienne ait confié le soin aux Iraniens et aux Russes d'être ses yeux et ses oreilles. On en a eu la confirmation avec l'affaire des deux missiles tirés en Méditerranée par les Américains, qui avaient précisément comme objectif de tester les radars dont pouvait disposer la Syrie. Ce sont les Russes qui ont signalé l'incident. Tout est dit.

Ainsi, difficile de commencer par bombarder une base militaire russe, ou même iranienne, avant d'attaquer la Syrie. Dès lors, même face à un adversaire plus faible, l'impossibilité d'aveugler l'ennemi rend une attaque beaucoup plus dangereuse...

Mais tout cela ne serait rien si les Syriens n'étaient équipés du système de défense aérienne russe S300, puis sans doute bientôt du S500, système de défense aérienne réputé le plus avancé dans le monde, constitué de missiles hypersoniques capables de prendre en charge 72 objectifs en mouvement simultanément, qu'il s'agisse d'avions ou de missiles.

Les Syriens sont également équipés des missiles Iskander, conçus pour détruire des batteries de missiles anti-missiles comme celles qui défendent Israël.

Ils sont également équipés des missiles Yakhont, également considérés comme le top de la technologie mondiale dans ce domaine, missiles hypersoniques capables d'envoyer un navire de guerre par le fond, avec une portée de 170km.

Ils sont également équipés des torpilles hyper-véloces, etc. Rien dans l'armada américaine n'est prévu pour arrêter ce type de missiles.

Mais comme la portée de ces missiles pouvait paraître insuffisante dans le contexte, les Russes ont dépêché en Méditerranée le Mskva, un vaisseau lance-missile (surnommé « tueur de porte-avions », ce qui en dit long sur sa raison d'être), équipé de 16 tubes et de missiles anti-navires d'une portée de 700km. Ainsi, aucun navire américain ne peut s'approcher de la Syrie suffisamment pour pouvoir l'attaquer sans risquer d'être coulé en l'espace de quelques minutes.

Pour ces missiles hypersoniques qui croisent à plus de 4000km/h, sans parade connue, l'orgueilleuse flotte américaine sur la Méditerranée n'est qu'un tas de grosses citrouilles sur un stand de tir.

Et on peut imaginer l'hilarité générale que susciterait un scénario dans lequel la flotte américaine (ou même une partie de celle-ci) serait envoyée par le fond avec ses avions, missiles et équipages, avant d'avoir pu tirer un obus. Nul doute que tous ceux qui ont des bonnes raisons de détester la politique impériale américaine depuis des dizaines d'années (ça fait du monde) tresseraient des couronnes à Assad, Poutine et même à l'Iran et au Hezbollah.

Quoi qu'il puisse arriver maintenant, la Méditerranée est devenue un piège mortel pour la flotte américaine, qui ne vaut sans doute guère plus maintenant, à l'aune de la nouvelle donne des missiles russes, que son poids en kilos de ferraille.

Même Israël, voisin de la Syrie et détenteur d'ogives nucléaires, ne peut plus guère plastronner, car pour être crédible dans la menace, il faut encore être capable de lancer ses missiles ou d'envoyer ses avions jusqu'à la cible, or, rien ne dit que ce soit encore le cas.

On peut donc comprendre l'embarras d'Obama... Avant même que le premier missile soit tiré, la situation est donc déjà bien compromise pour les USA, et les Anglais, toujours pressés d'en découdre habituellement, sont déjà sortis du jeu. Ainsi, la reculade d'Obama, et la manœuvre dilatoire qui consiste à faire voter le congrès, masque de façon de plus en plus évidente une défaite en rase-campagne, une fin de partie comme aux échecs, la spécialité des Russes (j'ai écrit cet article il y a déjà quelques jours, les Russes ont de plus l'amabilité de donner à Obama une occasion de sauver la face avec l'histoire de la récupération des armes chimiques syriennes)

Quoi qu'il en soit les Américains ont déjà perdu. S'ils renoncent à leur guerre le monde entier comprendra qu'ils sont déchus de leur statut de super-puissance unique. Les Américains n'ont pas d'amis, ils n'ont que des vassaux. S'ils reculent devant l'écrasement de la Syrie, ceux qui auparavant les craignaient n'auront plus que du mépris pour eux. Si la Russie redevient une alternative à la domination américaine (quelles que soient par ailleurs les préoccupations stratégiques ou les intentions de la Russie dans ce domaine), il ne va plus être possible pour les Américains de régner par la menace et la destruction sur le monde.

Forts de ce constat, si les Américains y vont malgré tout, ils risquent une défaite humiliante et même l'écrasement de leur flotte en Méditerranée, sans même parler des attaques dont leurs bases militaires pourraient faire l'objet dans l'ensemble de la région. C'est également prendre le risque de l'annihilation pure et simple de l'état d'Israël, qui serait en cas d'attaque la première cible de la Syrie, mais aussi du Hezbollah et de l'Iran. Iran qu'on nous caricature à l'envi comme un pays arriéré, mais qui a récemment détourné et capturé (pas abattu, capturé, ce qui veut dire qu'ils en ont pris le contrôle) un des drones « furtifs » les plus perfectionnés, orgueil de l'armée américaine, ce qui montre que les Perses, habitués depuis longtemps à ne compter que sur leurs propres technologies, peuvent également receler des capacités militaires surprenantes, de nature peut-être à transformer une victoire présumée facile en désastre.

Y aller c'est enfin le risque d'une 3ème guerre mondiale, dont personne ne peut présager du résultat.

Le plus probable étant que cette guerre n'aura pas lieu, et que cette reculade d'Obama deviendra le symbole de la chute finale des Etats-Unis. Le moment où ils mirent un genou à terre.

Pour rester aux commandes de l'empire, Obama et ceux qui lui donnent des ordres étaient condamnés à semer le chaos sur la terre pour alimenter la gigantesque pyramide de Ponzi que représente leur économie en permanence au bord de l'implosion, et de trouver des monceaux d'argent frais, que celui-ci provienne de la bourse, de la vente d'armes, du pétrole ou de la drogue. Tout faisait ventre pour ce Moloch monstrueux qui avait pour ambition de dévorer la terre.

Mais on découvre avec Obama que les hommes politiques, à force de trahir tout le monde, peuvent aussi trahir finalement ceux qui les ont financé, en prenant pour une fois (par hasard ?) des décisions qui vont dans le sens du bien public, même si ces décisions, ou ces non-décisions qui font tout de même acte de décision, entraînent la destruction du système dont ils sont aux commandes, comme jadis le fit Gorbatchev, déclenchant l'implosion de l'URSS devant le monde incrédule.

Il n'est qu'à voir l'effarement de BHL et consorts devant la tournure des évènements pour comprendre que l'histoire est probablement en train de prendre un virage que personne n'avait prévu, et qui nous éloigne pour bien longtemps de la menace d'une 3e guerre mondiale apocalyptique.

Quand la poussière sera retombée sur cette histoire, on s'apercevra qu'Israël est un petit état entouré d'ennemis qui ne craignent plus la bombe atomique israélienne, et que les Américains n'ont plus les moyens de les sauver.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (134 votes)




Réagissez à l'article

218 réactions à cet article    


  • frugeky 11 septembre 2013 09:25

    C’est très...optimiste mais ça fait du bien à lire.


    • Reflexions 14 septembre 2013 02:57

      LA CREATION DE LA FRACTURE NORD/ SUD AU XIII EME SIECLE

       Notre Histoire Euro Orientale a quittée son lit lorsque, en Europe, et en France, en 1314, ont été exterminés les Templiers, moines soldats du Christ, qui étaient porteurs d’une véritable politique de rapprochement entre l’Europe et l’Orient, entre le Christianisme et l’Islamisme ......

      Cette politique de rupture avait été annoncée par la condamnation en 1277 par l’Evèque Tempier, de Saint Thomas d’Aquin, Grand Théologien du Christianisme au XIII ème siècle,et de nombreux autres philosophes de la Sorbonne à Paris, qui commentaient la pensée d’Avicenne ( Ibn Sina ) d’Averroès( Ibn Rush ), les interprétations de la pensée d’Aristote, celles de grands penseurs Musulmans comme Al Farabi, Al Ghazali, Al Kindi. Saint Thomas d’Aquin, dans sa réflexion théologique, était en train de construire une passerelle conceptuelle entre la Bible et le Coran, passerelle dont on mesure aujourd’hui combien elle était nécessaire pour dépasser la logique conflictuelle de deux Mondes faits pour vivre ensemble, de deux Mondes prêts à fusionner ....de deux Mondes qui commençaient à se connaître, à s’estimer.....

      Cependant, certains politiques et religieux avaient appris, au début du XIII eme, qu’un Nouveau Monde se trouvait à l’Ouest. Cette connaissance leur venait des Templiers qui avaient pris connaissance des cartes de géographes arabes, synthèses de cartographies grecques et romaines, cartes que les Templiers avaient ramenées d’Orient et traduit de l’Arabe. Dans ces cartographies était fait mention d’un « Monde » à l’Ouest, gorgé d’or et de richesses. Certains, pour se réserver la « Découverte » puis ensuite la Conquête de cet Eldorado, ont alors décidé de briser les ponts que les Templiers, moines soldats du Christ construisaient entre l’Europe et l’Orient. La décision est prise, par les Latins, d’exterminer les Templiers avec l’accusation « d’hérétiques » ; ce qui était une injure faite à ces moines soldats à l’éthique parfaite, dont les valeurs morales et chevaleresques avaient suscitées un grand respect des Musulmans de Palestine.

      C’est la naissance des « Temps Modernes ».

      La naissance des Temps Modernes commence, donc, le jour de l’extermination des Templiers en 1314 et de la confiscation de leur Trésor dont la connaissance du Nouveau Monde etait la pièce maitresse, le Graal. La préparation pendant 150 ans de la « Découverte » du Nouveau Monde est, d’ailleurs la première grande manipulation de l’Histoire des Temps Modernes.
      Ce jour là, nous sommes entrés dans une période ou l’Histoire est, depuis, en arrêt sur image. La fracture Euro Orientale est, depuis, la pierre angulaire de toute notre réalité ; le lieu des conflits, la Palestine, toujours le même ..... la Pensée, la Philosophie, la problématique qui rythment notre actualité ont pris naissance ce jour là. La cassure Occident/Orient..... la notion même d’« Occident » est née ce jour là, en 1314.......

      L’Atlantisme, en politique, est l’expression actuelle de ces Vieux Concepts Fossiles, dépassés, obsolètes qui remontent à ce choix sinistre fait au XIII eme siècle, d’abord par les Latins, puis repris ensuite et amplifiés par les Anglo Saxons. ....
      Les États-Unis, actuellement, sont les plus ardents défenseurs de ces Vieux Concepts. Les États-Unis ont été, hier, le fruit de la rupture « Euro Orientale » au XIII eme siècle, et sont, aujourd’hui les plus fervents défenseurs de son maintien . Cela se comprend, car leur leadership est directement lié à ce Vieux Concept de la Fracture Nord Sud. Toute leur stratégie, depuis plus d’un siècle, et notamment depuis la raréfaction de l’or américain au XIX em siècle, vise à maintenir et à alimenter cette Fracture Nord/Sud dont ils sont issus. Le « Choc des Civilisations » est d’ailleurs la dernière expression puérile de ce concept....
      Les États-Unis sont le fruit d’une Histoire biaisée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental. Cela nous a donné ces 5 siècles (de 1500 à 2000) ou l’Histoire parallèle, biaisée, s’est heurtée avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde multipolaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Extrême Orient, Afrique pourront se conjuguer, fusionner.... Dans l’attente de cette résurgence inévitable, les tenants des Vieux Concepts Atlantistes (de la fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements « Vieille Europe, Jeune Europe », à l’Orient en leur jouant le scénario catastrophe du « Choc des Civilisations .. » et leurs guerres injustes et illégales en Irak et en Afghanistan,en Syrie aujourd’hui, aux Amériques avec le soutien de putschistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extrêmes Orientaux en prétendant leur donner des leçons d’humanisme ( ex Corée du Nord ).....

       Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........

      L’Europe, quoiqu’on en dise, regarde de nouveau vers l’Orient ; l’Amérique Latine se libère de la tutelle des États-Unis, les Américains ( et Étasuniens ) ouvrent les yeux et rejètent ces stratégies unilatérales
       ; les Amérindiens ( cf le Venezuela ) reviennent au cœur de l’Histoire.....

       Du X eme et XIII eme siècle, la France a été à la pointe de ce dialogue Nord Sud par les possessions Franques en Palestine ; et sa culture en porte encore les traces.... le Gaullisme, quelque part, en est l’héritier... le Gaullisme est, quelque part, l’expression de cette mentalité Templière de la France, de cette mentalité ouverte vers l’Orient, vers cette Palestine mythique, vers ces Orientaux raffinés ... C’est aujourd’hui, de façon étonnante, la Russie qui semble faire le choix déterminé de cette Renaissance Euro Orientale et qui recueille les fruits de sa politique novatrice. Le discours de Poutine du 13 Févier 2007 est édifiant à ce sujet. Discours que Poutine concluait de cette phrase exemplaire : « Nous pourrions travailler à l’édification d’un monde plus démocratique et plus équitable, tout en y garantissant la sécurité et la prospérité non seulement des élites, mais de tous« .
       La Russie a, actuellement, une politique plus Euro Orientale que la France.
       C’est tout à son honneur.....

      Huit siècles après, l’Histoire, têtue, veut reprendre son lit .........Et on ne sortira de cette impasse, de cette fracture Nord-Sud qu’en créant les conditions d’une Renaissance Euro Orientale, d’une Renaissance Philosophique, Économique, Morale........

      Pendants 5 siècles, l’or des Amériques, la cupidité, les richesses, les territoires nouveaux immenses ont exercé une force d’attraction sur les veines de l’Histoire ; mais aujourd’hui, l’Histoire frappe de nouveau à la porte Euro Orientale ...elle veut reprendre son lit ; aujourd’hui, l’Histoire s’offre, de nouveau, belle et attirante, en plein cœur de l’Europe et de l’Orient ...........

      Le massacre des Templiers marquait l’avènement des »Temps Modernes« .....

      Il faut aujourd’hui militer pour la reprise de l’Histoire commune Euro Orientale .......Cette reprise suspendrait cet arrêt sur image dans laquelle nous vivons depuis 8 siècles et permettrait un départ nouveau de l’Histoire dont l’épicentre Euro Oriental serait une nouvelle source de progrès pour le Monde.

      Ce serait l’avènement des » Temps Nouveaux ".......... ! ! !

      Reflexions 1 ( 2 MAI 2007 )

      Les Révolutions Arabes et les contre-Révolutions viennent d’ouvrir cette nouvelle page de l’Histoire des Temps Nouveaux ! ! ! !

      Reflexions 1 ( 25 Janvier 2010 )


    • gaijin gaijin 14 septembre 2013 07:30

      votre analyse est intéressante mais ça :
      " Discours que Poutine concluait de cette phrase exemplaire : « Nous pourrions travailler à l’édification d’un monde plus démocratique et plus équitable, tout en y garantissant la sécurité et la prospérité non seulement des élites, mais de tous« "
       smiley smiley
      poutine en chantre de la démocratie !!!
      réveillez vous, il n’y a pas d’un coté les bons et les méchants il y a seulement différentes sorte de méchants........


    • Aldous Aldous 16 septembre 2013 07:40

      les Templiers, moines soldats du Christ, qui étaient porteurs d’une véritable politique de rapprochement entre l’Europe et l’Orient, entre le Christianisme et l’Islamisme«  ???


      Ah ah ah.

      Le rapprochement à coup d’hallebardes dans la gueule !

      Il y avait en effet une entité porteuse d’une veritablo politique de rapprochement entre orient et occident, c’est Byzance, que la 4eme croisade à envahie et pillée, bien que chrétienne.

      Et en disant entre »l’Europe et l’Orient," vous l’effacez de nouveau. Cette europe orientale dérange les occidentaux, comme l’a montré la guerre de yougoslavie et l’hostilité absurde envers la Russie. Mas en depit de cette obstination, l’europe orientale que vous oubliez existe et c’est elle le pont avec l’islam.

      C’est pourquoi la Russie est aujourd’hui aux coté des Syriens et contre les nouvelles hordres barbares que d’occident deverse sur le proche orient.



    • jumbo11 16 mai 2015 15:06

      @frugeky
      peut etre optimiste , mais je pense tres pres de la réalité , les etats -unis c’est si vous me permettrez une métaphore , c’est un peu comme le gros dur , le mechant , dans la cour d’une ecole qui ne va s’en prendre qu’a des plus faibles que lui ,si un jour , quelqu’un lui montre les dents , il va trouver une autre victime .des laches , en fin de compte


    • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 09:38

      Trop aimable  smiley De mon point de vue Obama avait une fenêtre pour faire ce qu’il voulait pendant que le congrès était en vacances, s’il n’y est pas allé à ce moment-là il ne pourra plus le faire maintenant, car chaque minute qui passe ruine davantage le bobard qui pouvait lui servir de prétexte à lancer son attaque. 

      En fait il cherche depuis le début une solution pour ne pas y aller, tout en faisant semblant de vouloir y aller... Comme l’ont très bien réussi les Anglais. 

      • frugeky 11 septembre 2013 09:57

        Votre argument qui tient bien la route, à mon sens, ce sont les capacités défensives prêtées à la Syrie par l’Iran et la Russie.

        J’imagine mal les USA attaquer les bases radar ou même les bateaux russes pour pouvoir lancer leur attaque.
        On a donc plus affaire à une mise en garde formelle de la Russie.
        Vacances ou pas du congrès n’auraient rien changées.
                                         
        Dans l’épisode de la crise de Cuba l’histoire officielle n’a retenue que la détermination de Kennedy à ne pas céder sur la présence de missiles soviétiques. Il y avait cependant une contrepartie (les missiles américains en Turquie).

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 septembre 2013 23:45

        Un autre élément crucial, - mais soigneusement tu car personne n’a interêt à en parler.- l’iIntervention de l’église catholique a fait basculer dans le camp du « non aux frappe » tous les congressmen des districts ou les catholiques ont le balance du pouvoir. Bienvenu a un monde dans laquelle une Eglise "jésuite’ n’a plus rien de jocrisse. Sans ces appuis DEMOCRATES, Obama n’a aucune chance de faire approuver son intervention. En fait le tenter serait d’une extraordinaire bêtise dont on ne peut même pas le soupçonner. 



      • Martha 11 septembre 2013 09:55

        Avez-vous remarqué que nous sommes le « 9/11 » ?
         L’explication n’est-elle pas donnée par P. Jovanovic ? Cf vidéo d’aujourd’hui, colonne de gauche.


        • alinea Alinea 11 septembre 2013 11:29

          Chez moi c’est le 11/9 !


        • Martha 11 septembre 2013 16:42

          Ce n’est plus un jour comme les autres. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 c’est un rendez-vous avec l’histoire.
           Le « 9/11 » émerge chaque 9/11 maintenant.
          Chaque année on y attend la vérité, et qu’ elle soit reconnue de tous.
          La façon de l’aborder par les « grands » Médias est chaque année un rendez-vous subtil. La question posée est : comment vont-ils faire cette année pour passer le cap du 11/9 et désinformer au mieux ?
           Le Monde, cette année, a choisi de ne pas en parler et de nous faire focaliser sur le Chili, le 11 septembre 73... Un silence qui parle.

           Obama, du fait de son éducation ne sait pas mentir, il est très mal à l’aise dans le rôle que ses metteurs en scène lui font jouer. Cela a été particulièrement visible au moment de l’histoire bidon de l’attaque et de la mort de Ben Laden. L’histoire du gaz sarin en Syrie, ça ne passe plus, pas possible.

           Il lui reste trois ans pour redresser la barre et être enfin lui même, pour tourner son Pays vers un vrai développement, en le sortant des griffes des cinglès cupides qui ont mis le Monde en danger.
           En passant la balle au congrès peut-être va-t-il réussir ce coup génial que tout le monde attend.
           
           

           

           


        • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 16:46

          C’est vrai que la « mort » de Ben Laden avait été un grand moment de rigolade ! D’autant plus que tous les gaziers qui sont intervenus ce jour-là sont morts quelques temps plus tard dans un accident d’hélicoptère... C’est la faute à pas de chance.


        • Martha 11 septembre 2013 17:14

          PS
           Lire : Le « 9/11 » émerge chaque 11/9 maintenant.


        • appoline appoline 11 septembre 2013 18:01

          Martha, 


          Ce n’est plus un jour comme les autres, écrivez vous. Je dirai plutôt, le jour du grand MENSONGE ou le jour du déshonneur pour les américains

        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 septembre 2013 23:55

          Merci ce rappel de la propension des Américains a exterminer leurs propres troupes et allés pour effacer leurs traces. Il faut être bien bête pour se fier aux USA. Les naïfs qui ont dénoncé pour toucher des récompenses sont tombés sans meme toucher les 30 deniers, punis de leur déloyauté et de leur cupidité. 


           PJCA

        • Doume65 30 août 2015 18:19

          @Pierre JC Allard
          « Les naïfs qui ont dénoncé pour toucher des récompenses sont tombés sans même toucher les 30 deniers, punis de leur déloyauté et de leur cupidité. »

          Sauf que souvent, ceux qui travaillent pour l’Oncle Sam ne le savent pas.... Donc cupidité, oui, mais loyauté, pas sûr.


        • COLLIN 11 septembre 2013 09:56

          Merci,Christophe Certain,pour cette analyse rationnelle de la situation,qui rejoint celle du site
          DE-DEFENSA (http://www.dedefensa.org/article-une_am_rique_antiguerre_une_am_rique_en_r_volte__10_09_2013.html)

          On peut,désormais,et sans se tromper de beaucoup,observer trois époques,dans l’histoire des « états-unis »post-chute du mur :

          1)L’ascension,avec la tentative de ruiner la Russie post-soviétique,en plaçant à sa tête le très éthylique traitre à sa nation,j’ai nommé Boris Yeltsin,qui a vendu son pays à la découpe.

          2)La jouissance d’un état d’ « hyper-puissance »,avec le 11 septembre,false flag parmi les false flags...et la destruction de pays entiers ramenés à la préhistoire (Afghanistan,Irak,Libye,etc...)

          3) Puis le « Stalingrad » états-unien,en Syrie.

          Cette défaite est prémonitoire du naufrage à venir du « système » états-unien (au sens large,le « système » étant également ,géographiquement parlant,présent en France et en Europe) comme l’a été la défaite des armées nazie à Stalingrad.

          Désormais,rien ne pourra arrêter la chute vers les abimes de ce « système » criminel.

          La prochaine séquence à venir,est une longue période isolationniste des USA sur le plan international.

          Mais comme l’histoire ne se termine jamais,et que nous vivons une période « extra-ordinaire » de changements « inédits »,rien ne pourrait exclure l’hypothèse d’une fragmentation politique de ce que nous avons encore l’habitude de nommer les « états-unis »,qui pourraient très facilement être tentés par la « désunion » ,d’où les craintes de l’administration US,avec les achats massifs de millions de munitions « hollow »,(destinées à tuer au premier impact),et la création des camps de la FEMA,et à ce propos,je ne manquerai pas de demander à notre Mr Pelletier,dès son retour,s’il les a visité pendant ses vacances aux États-(encore pour un temps) Unis..... "

          Quoi qu’il en soit,tout ceci est une excellente nouvelle !


          • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 10:26

            Tout à fait, je lis d’ailleurs régulièrement le site Dedefensa. Vous avez tout à fait raison à mon sens concernant la suite des évènements qui va de fait être une période isolationniste par la force des choses, car les Américains, puissance navale, ne sont plus rien s’ils ne maîtrisent plus la mer ! 


          • nicolas_d nicolas_d 11 septembre 2013 21:51

            La « désunion » n’a-t-elle pas commencé ?
            Avec cette histoire du Colorado qui offrirait une prime à qui descendrait un drone ?
            info ou intox après je sais pas, mais ça m’a plu smiley

            https://www.google.fr/search?client=ubuntu&channel=fs&q=prime+descendre+drone+us+&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=hcgwUoD8EoePrgG_oYDwAg#channel=fs&q=colorado+prime+drone


          • Jelena XCII 11 septembre 2013 09:59

            Il y a aussi une autre raison qui fait que... Si la Syrie tombe, les US feront un pipeline pour alimenter l’europe en gaz, mais les européens ne sont pas dupes, le gaz US ne sera pas meilleur marché que le gaz russe.

            Les américains en ont également conscience et c’est pour cela que l’on murmure qu’il s’agirait d’une « guerre inutile » (tout comme le Kosovo).


            • soi même 11 septembre 2013 10:09

              En attendant, la France n’a toujours pas apprécier de se faire doubler par les Russes.

              http://www.laprovence.com/article/actualites/2524137/syrie-la-france-va-deposer-un-projet-de-resolution-a-lonu.html

              Il y a que l’idiot utile qui n’a toujours rien compris :

              Besancenot demande que la France « donne gracieusement des armes aux révolutionnaires syriens » (AFP le 10/09/2013)

              http://www.npa2009.org/node/38631


              • Jelena XCII 11 septembre 2013 10:18

                NPA >> « La dictature d’Assad est financée par l’impérialisme russe. »

                Quand Besancenot endosse l’uniforme US pour défendre les intérêts de Washington. Pitoyable ce parti de « gauche ».


              • soi même 11 septembre 2013 10:40

                C’est l’autre partie de cette réal politique, en aucuns cas Obama annonce qui stoppait les opérations qui consiste à soutenir les rebelles par des pays tiers.


              • escoe 11 septembre 2013 11:19

                « Besancenot demande que la France « donne gracieusement des armes aux révolutionnaires syriens » »


                Besancenot est un crétin qui tient sa russophobie de son maître juif Krivine.

              • jaja jaja 11 septembre 2013 11:49

                Pitoyables ceux qui pour contrer l’impérialisme US s’appuient sur un impérialisme rival.... et non sur les peuples en lutte...
                L’oligarchie capitaliste russe n’étant pas meilleure ni plus progressiste que les impérialistes US... Seuls les fascistes et les campistes peuvent soutenir les restes de la Nomenklatura soviétique devenue capitaliste....
                Soutien aux révolutions et mort aux dictateurs c’est ce que répètent de longue date celles et ceux préoccupés par la liberté des peuples... et non par le maintien au pouvoir d’élites corrompues et tyranniques..

                Liberté y compris pour le peuple palestinien écrasé en son temps au Liban par la dynastie des Assad... Qui s’accommode fort bien de l’occupation du Golan par les sionistes puisqu’elle n’y a pas tiré un seul coup de feu depuis 1973 !


              • Jelena XCII 11 septembre 2013 11:55

                >>  Pitoyables ceux qui pour contrer l’impérialisme US s’appuient sur un impérialisme rival.

                La différence entre Russie et USA, c’est que la Russie fait du commerce, alors que les USA bombardent un pays pour lui voler ses richesses.


              • frugeky 11 septembre 2013 12:02

                @Jaja

                Dans ce cas pourquoi demander à l’Etat de fournir gratuitement des armes à la rebellion syrienne et pas au Hezbolla, etc...

              • jaja jaja 11 septembre 2013 12:14

                Le commerce « différent » de la Russie selon Jelena .... Avec des Nations anti-impérialistes de cette nature ceux qui espèrent en la Russie sont bien barrés !!

                http://www.terredisrael.com/infos/signatures-de-contrats-entre-la-russie-et-israel-sur-les-avions-sans-pilote/

                Quand au Hezbollah il a perdu dans le monde arabe l’immense crédit qu’il avait jadis en s’acoquinant avec le boucher de Damas et en ouvrant le feu sur le peuple syrien !!


              • jaja jaja 11 septembre 2013 12:20

                Quand à la position du NPA elle est résumée ici :

                Non aux interventions militaires !
                … et manœuvres impérialistes ! Bachar El Assad dégage ! Solidarité avec le peuple Syrien !

                Les va-t-en guerre Obama et Hollande semblent se résoudre à reculer devant le rejet par la majorité des populations de toute intervention militaire en Syrie. Tant mieux, une telle intervention n’aurait fait qu’accentuer les souffrances du peuple syrien et accentuer les tensions et conflits au Moyen Orient.

                Mais cela ne met nullement fin aux manœuvres des grandes et moyennes puissances que sont les USA, la France, la Grande-Bretagne, l’Arabie Saoudite ou la Russie, la Chine et l’Iran, contre le peuple syrien. Il ne s’agit que d’une négociation dans leurs rivalités et luttes d’influence autour de la survie de la dictature contre le peuple. Ces rivalités et luttes ont déjà détruit l’Irak, plongé l’Afghanistan dans la guerre, et entretiennent des tensions armées et menaces de guerre dans le monde.

                Dehors le dictateur sanglant Le 21 août dernier, la dictature syrienne a franchi un nouveau degré d’atrocité en déclenchant un bombar-dement chimique dans la région de la Ghouta près de Damas. La folie acharnée et aveugle d’Assad et de son clan pour garder le pouvoir aboutit à un bain de sang, plus de 120 000 morts, 2 millions de personnes contraintes à l’exil. Les gouvernements des USA, de la France, de la Grande-Bretagne, qui veulent continuer de s’imposer comme les « gendarmes du monde », ont cru pouvoir invoquer cette barbarie pour justifier une opération de police internationale, des frappes aériennes contre le régime de Bachar Al-Assad. Mais une intervention n’aurait qu’aggravé la situation ! Elle n’a pas d’autre but que de permettre aux grandes puissances occidentales de garder la main. Mais ces dernières ne font rien pour aider les populations sur le plan humanitaire ou armer les forces démocratiques dressées contre la dictature.

                Pendant des années, ces mêmes grandes puissances ont accordé leur soutien au régime d’Assad. Elles cherchent une solution qui les arrange au mépris de la population qui, seule, peut le renverser et conquérir les droits démocratiques, contre aussi les forces intégristes.

                Pour le droit des peuples En Syrie, comme en Afrique, en Algérie ou au Vietnam la France porte une lourde responsabilité dans l’oppression des peuples, elle qui pendant des décennies a imposé par les armes son pouvoir colonial qu’elle essaie de perpétuer, aujourd’hui, à l’ombre des USA.

                Les travailleurs et les classes populaires d’ici sont du côté des peuples opprimés contre leur propre bourgeoisie et son État. Ils doivent être solidaires du peuple syrien contre le dictateur et son clan ainsi que des peuples d’Égypte, de Tunisie et de l’ensemble du monde arabe.

                L’avenir de la démocratie, de la justice sociale, de la dignité n’est pas entre les mains des armées des grandes puissances qui veulent maintenir l’ordre mondial des oligarchies financières. Il est du côté de la révolte des peuples, de leur lutte pour prendre leur destin en main.


              • Jelena XCII 11 septembre 2013 12:27

                Assad a son peuple derrière lui, et en soutenant la politique US, votre ami Besancenot est plus proche de Pinochet que de Che Guevara. Point à la ligne.


              • alinea Alinea 11 septembre 2013 12:31

                C’est très clivant cette histoire de Syrie !
                Qui c’est le peuple Syrien ?
                Et pourquoi êtes-vous si sûr que ce soit Assad le coupable alors qu’il n’y a que la propagande atlantiste qui le dit ?


              • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 13:20

                C’est amusant Jaja, vous n’oubliez qu’un seul pays dans votre liste des « ennemis » supposés du peuple syrien c’est Israël ! Mais c’est sans doute un oubli n’est-ce pas ? Car il est vrai que l’armée israélienne est en pointe dans la défense du peuple syrien.

                Avec les trolls crypto-sionistes dans votre genre les Syriens n’ont pas besoin d’ennemis ! 
                Les Français non plus du reste. Les pseudo-gauchistes dans votre genre sont les pires ennemis de la gauche ! Mais sérieusement qui peut croire à votre baratin qu’on dirait décongelé d’un discours de la gauche prolétarienne d’il y a 40 ans ? 


              • escoe 11 septembre 2013 15:19

                Les Français non plus du reste. Les pseudo-gauchistes dans votre genre sont les pires ennemis de la gauche ! Mais sérieusement qui peut croire à votre baratin qu’on dirait décongelé d’un discours de la gauche prolétarienne d’il y a 40 ans ? 


                Il a un poste de rédacteur intérimaire à Libération smiley

              • jaja jaja 11 septembre 2013 15:38

                A 64 ans il y a longtemps que je n’ai plus besoin de poste nulle part ! Me traiter de sioniste ici est comique et doit beaucoup amuser ceux qui connaissent mon parcours dans la vraie vie mais c’est une autre histoire... Sans arguments et politiquement ignares on préfère attaquer le bonhomme et le traiter de troll....

                A propos le NPA est partie intégrante de la campagne BDS de boycott de l’État sioniste contrairement aux organisations d’extrême droite comme le FN que Marine définissait comme ayant toujours été pro-sioniste.... Ses militants sont même poursuivis en justice dans ce cadre....

                Quand à Alinéa qui affirme que seule la propagande Atlantiste dit que Assad soit coupable elle ferait mieux de se renseigner directement auprès des révolutionnaires Syriens et des Palestiniens eux-mêmes, qui, à part les traitres inféodés au régime ont pris partie pour la Révolution syrienne !

                http://syriafreedomforever.wordpress.com/2013/08/31/we-stand-behind-the-syrian-peoples-revolution-no-to-foreign-intervention/


              • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 15:55

                @Jaja Si vous n’étiez pas un troll vous répondriez à ma question ! 

                Je prendrai vos histoires au sérieux quand vous commencerez par signer vos articles et commentaires avec votre nom. Ah mais pardon j’oubliais, la CIA risquerait de vous emmener dans une de ses prisons secrètes à cause de votre engagement pour la cause du peuple ! 

              • jaja jaja 11 septembre 2013 16:15

                Répondre à quoi ? A vos supputations sur mes positions par rapport à l’État sioniste que j’ai toujours dénoncé ici et à qui je ne reconnais pas le droit de maintenir son emprise coloniale nulle part sur l’ensemble de la Palestine conquise par la force... Que je suis pour un État palestinien unique où juifs comme arabes vivraient en paix et avec les mêmes droits... Ce qui implique la désionisation totale de la Palestine....

                PS : Pour ce qui est de mon identité je ne me fais aucune illusion sur les capacités des services de police et de renseignements à localiser qui que ce soit sur le net.
                Je suis un militant politique toujours en activité et l’anonymat sur la toile nous protège non pas de ces derniers mais tout simplement des abrutis...
                A une époque ou internet n’existait même pas c’est sans difficultés que la DST a pu me convoquer directement sur mon téléphone ce qui m’a permis de visiter ses caves bétonnées...
                Mais si vous tenez vraiment savoir qui je suis envoyez moi un mail et je vous réponds....


              • jaja jaja 11 septembre 2013 16:19

                jacques.berard@laposte.net


              • alinea Alinea 11 septembre 2013 16:35

                Jaja : je n’ai pas de contact avec ces gens-là ! et je lis assez mal l’anglais pour être sûre de n’avoir pas fait des contre sens ! Néanmoins, du fond de ma désinformation, j’ai idée tout de même qu’ils ne sont qu’une poignée dans ce bazar et persévérer à faire une révolution armée dans un pays qui est susceptible d’être le prétexte d’une guerre mondiale, cela me parait, un peu fou !
                J’ai cru comprendre qu’ils le disent eux-mêmes, qu’ils sont « introduits » par des islamistes !
                Je vais une fois de plus retourner à mes choux en espérant que la raison reviendra aux américains et français ! et aux Syriens, même révolutionnaires ; maintenant que leur pays est détruit !!


              • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 16:43

                @Jaja La question que je vous ai posée et à laquelle vous ne répondez toujours pas (on se demande bien pourquoi), c’est pourquoi vous avez cité à peu près tous les pays occidentaux comme ennemis de la Syrie alors que son principal ennemi est Israël, lequel leur a même piqué un morceau du Golan, et qui comptait bien engranger les dividendes de cette affaire en laissant les Américains tirer les marrons du feu.

                Je n’irai pas plus loin, votre absence de réponse me suffit. 


              • jaja jaja 11 septembre 2013 17:12

                Pour répondre à cette question vous confondez la Syrie, pays arabe et son régime...L’ennemi principal du régime syrien n’est sûrement pas Israël contre qui il n’a pas tiré un seul coup de feu depuis 1973... alors que l’entité sioniste occupe le Golan... Je l’ai déja dit !
                Le slogan Palestinien disait d’ailleurs «  Assad (père) lion au Liban (quand il écrasait les combattants palestiniens) lapin au Golan ! »

                L’ennemi principal du régime c’est bien son propre peuple, celui contre lequel il ose tirer.... Quand à la Résistance elle s’est engagée à tout mettre en oeuvre pour libérer le Golan occupé par l’ennemi de la Syrie comme de tous les arabes et qu’il ne faut pas amalgamer avec son régime collabo....

                Collaboration et cohabitation avec Israël sont certainement plus appropriés pour définir le clan Assad au pouvoir.... Faire de ces lâches père et fils, tyrans de leur propre peuple des combattants anti-impérialistes et anti-sionistes est une escroquerie.... rien de moins

                http://www.youtube.com/watch?v=UiPnnHyDcG8&feature=youtu.be


              • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 17:38

                @Jaja vous avez une façon de tordre la réalité qui en est presque amusante, comment appelle-t-on des gens qui font des raids aériens chez vous pour bombarder comme l’armée israélienne l’a fait il y a encore quelques semaines en Syrie ? Des copains ? 

                Si les Syriens n’ont pas attaqué Israël c’est qu’ils n’étaient pas pressé de voir leur pays réduit en tas de cendres, comme l’Irak, et bien leur en a pris car maintenant la roue tourne.
                Vos commentaires ne sont qu’un rideau de fumée pour essayer de faire perdre de vue la réalité des choses. 
                Dire « Bachar el Assad » dégage ! et « Solidarité avec le peuple syrien » dans la même ligne (je vous cite) c’est faire preuve d’une étonnante inconséquence puisque les Syriens semblent soutenir au contraire leur président, contrairement à la propagande atlantiste dont vous vous faites encore le relais.
                Chacun jugera sur pièce, les internautes ne sont pas sots, j’arrêterai donc la discussion ici. 


              • zozoter 11 septembre 2013 18:09

                Ah, JAJA est de sortie, le volksstürm est réquisitionné. Bien, c’est que l’avenir est bien sombre pour les laquais de l’Empire quels qu’ils soient.

                Les Trotskystes, avec leur service d’ordres copain copain avec le Betar sioniste (Organisation criminelle interdite en Israel, c’est dout dire, et aux USA !!, en France, non, Valls offre des locaux pour leurs entrainements)

                Les Gauchistes, Cohn bandit sur Europe 1 (remarquez, il a pas le choix, il fait ce que l’on lui dit de faire sinon, la prison est ouverte dans l’heure qui suit, remember DSK, Polanski)

                Bientôt JLM, qui va entonner le couplet de l’intervention en Syrie, finira par être ministre celui là.

                Et Fergus, il en pense quoi ? Sinon, je peux faire un petit geste, figurez vous que j’ai un couteau à pain qui ne me sert pas, il parait que les « rebelles* » scient les têtes des Chrétiens au couteau à pain, un nouveau genre dans la barbarie.

                Bon, j’ai envie de gerber parce que en fait je me rends compte que moi aussi, j’ai fait un mauvais calcul, j’ai acheté un stock de savon d’Alep, (fabriqué par les Chrétiens) avec l’assassinat de ces gens là par les amis de Besancenot, Cohn Bandit et tout les auteurs du coup d’état en France de mai 68, mon stock de savon ne vaudra que le prix du savon. Et oui, le bec dans l’eau, comme vos amis marchands de canons.

                Au final avec la défaite des Américains, on va peut-être pouvoir respirer un peu, fini les lieux de torture un peu partout en Europe, et la banqueroute pour ce pays inventeur de la fausse monnaie, c’est pour bientôt.
                 


              • jaja jaja 11 septembre 2013 18:37

                Spécial Jelena qui score un max avec deux lignes de conneries....

                http://www.npa2009.org/node/38634


              • Jelena XCII 11 septembre 2013 18:44

                @jaja Votre ami Besancenot dénonce avec beaucoup d’ardeur « la dictature de Assad » en Syrie , qu’en est-il de la dictature chez les Saoudiens ou chez les Colombiens ? Rien, il ferme les yeux, ce n’est qu’un pion comme tous les autres, il mange à la même table que Pujadas. 


              • jaja jaja 11 septembre 2013 19:02

                Pour Jéléna encore ! Je n’ai pas recherché tous les liens sur le site du NPA... A consulter sans modération plutôt que de dire des âneries.... Plus le temps maintenant de discuter dans le vide... A plus tard...

                Bahreïn, Koweït, Oman, Arabie Saoudite, Yémen. La contestation secoue la Péninsule arabique

                Samedi 4 février 2012

                Dans la Péninsule arabique, plusieurs configurations politiques peuvent être observées, un an après le début du «  Printemps arabe  » qui, là aussi, se traduit par un bouillonnement politique et social sans précédent. Les plus marquantes sont celles de Bahreïn, pays qui a été l’épicentre des mouvements de contestation dans le Golfe en février/mars 2011  ; celle du Yémen, où les affrontements ont été particulièrement longs et sanglants, et qui traverse actuellement une transition politique contrôlée «  par en haut  »  ; et celle de l’Arabie saoudite, principale puissance et centre de la réaction dans la région. Un royaume qui donne le tempo régional d’un mélange entre une répression dure et l’utilisation, par les régimes, de moyens financiers considérables pour «  acheter  » la paix sociale et tenter d’endiguer la contestation.

                Barheïn  : mobilisation malgré la répression

                Bahreïn est un archipel dont les ressources pétrolières sont déjà en cours d’épuisement et où beaucoup de salaires sont faibles. 70 % des 1, 2 million d’habitants sont chiites et se plaignent de discriminations confessionnelle par la monarchie d’obédience sunnite (en place depuis le xviiiesiècle). La contestation sociale était extrêmement forte en février et mars 2011  : grèves, manifestations, occupations de places publiques… La place du monument de la Perle dans la capitale Manama en est devenue le symbole. Après avoir décrété l’état d’urgence, à la mi-mars 2011, et fait entrer les troupes des monarchies du Golfe (surtout saoudiennes) pour mater la rébellion, le régime monarchique a fait d’ailleurs détruire ce monument. Plusieurs centaines de personnes ont été condamnées depuis l’été 2011 à de lourdes peines  : manifestants, blogueurs, mais aussi médecins et infirmières qui avaient soigné des manifestantEs blesséEs. Rien ne devait rappeler la contestation.

                Cependant, celle-ci s’est réveillée. Ainsi, après la mort d’un jeune manifestant (probablement asphyxié par des gaz utilisés par la police), le 13 décembre 2011, des émeutes ont secoué la capitale Manama pendant plusieurs jours. D’autres affrontements avec la police avaient déjà eu lieu les 7 et 9 décembre, par exemple, et le 23novembre aussi bien à Manama que dans d’autres villes. Alors qu’une commission d’enquête officielle avait admis, ce même 23 novembre, «  un usage excessif de la force  » contre l’opposition au printemps 2011, le régime avait promis des améliorations. Cependant, le 14 décembre, Amnesty International constatait que «  la situation des droits de l’homme à Bahreïn reste toujours ternie  ». Le régime s’est doté d’un ministère des Droits de l’homme, mais celui-ci tente surtout de prendre le contrôle des associations indépendantes, et de contribuer ainsi à museler (de fait) la société.

                Arabie saoudite  : la monarchie tente d’acheter la paix sociale

                En Arabie saoudite même, la contestation s’est fortement exprimée en avril, puis en octobre et en novembre 2011 dans des régions à majorité chiite, situées dans l’est du pays. Les motifs du mécontentement ne résident pas dans des questions d’ordre confessionnel ou théologique, mais sont surtout liés à la discrimination que vit la minorité chiite dans ce royaume ultra-réactionnaire. Sa doctrine d’État, se revendiquant de l’islam wahhabite, est particulièrement rétrograde et intolérante. Le 20 novembre, la mort d’un jeune âgé de 19 ans, tué par la police, a déclenché un nouveau mouvement de protestation. La répression des jours suivants s’est soldée par la mort de quatre personnes et de nombreux blessés (dont des policiers).

                En même temps que la monarchie a renforcé la répression tout au long de l’année 2011, elle a aussi distribué des dizaines de milliards de dollars pour «  acheter la paix sociale  ». Des sommes importantes venant de la rente pétrolière ont été investies dans la construction de nouveaux logements. D’autres mesures consistaient, par exemple à amnistier (en mars 2011) toutes les personnes accusées d’avoir fait des chèques en blanc… Sur un autre terrain, la monarchie saoudienne a été obligée de lâcher – au moins un petit peu – de lest sur la question du statut – ultra-rétrograde – des femmes. Celles-ci auront pour la première fois le droit de vote aux élections municipales de 2015, mais ne sont toujours pas autorisées à conduire une voiture (puisque, selon la doctrine officielle, cela conduirait à répandre «  le vice, l’adultère et l’homosexualité  »). L’inquisition étatique en Arabie saoudite reste en même temps l’une des plus extrêmes du monde et a conduit, par exemple en décembre 2011 à la décapitation en place publique d’une Saoudienne accusée de «  sorcellerie  ».

                Koweït, dissolution de l’Assemblée nationale

                Au Koweït, où de premières manifestations massives contre le gaspillage de l’argent par la monarchie régnante et la corruption ont eu lieu dès le mois de mars puis en juin 2011, un nouveau pic de tension a été enregistré fin novembre. Le 16, une foule compacte de manifestants a envahi le Parlement. Après avoir refusé de dissoudre ce dernier – dont l’image est fortement ternie par d’immenses affaires de corruption – le monarque (l’émir es-Sabah) a fini par dissoudre l’Assemblée. Après la dissolution, actée le 6 décembre, une nouvelle élection devra avoir lieu.

                Yémen  : Saleh sur le départ

                Au Yémen, le président yéménite Ali Abdallah Saleh, au pouvoir sans interruption depuis 1978, semble être réellement sur le départ. Depuis le 16 janvier (surlendemain de la chute du président tunisien Ben Ali), des manifestations rapidement très importantes à la suite de l’arrestation de la journaliste Tawakoul Karmal se sont succédé pendant des mois, payant par de nombreux morts leur détermination. Dans les centres urbains, une opposition politique de masse s’est structurée. Dans les campagnes, c’étaient plutôt des structures tribales qui sont entrées en rébellion, en prenant les armes. Oppositions urbaine d’un côté, rurale et «  tribale  » de l’autre se sont souvent regardées avec méfiance. Le pouvoir a tenté de jouer la carte de la «  menace Al-Qaida  » – abandonnant délibérément le contrôle d’une ville, Zinjibar, à une milice d’extrêmistes islamistes en juin 2011 – pour obtenir un soutien des puissances occidentales. La manœuvre a, cependant, été trop visible. L’opposition de la rue ne s’est pas laissé affaiblir par les innombrables tromperies du pouvoir, y compris les annonces successives du président Saleh selon lesquelles il allait «  bientôt abandonner le pouvoir  »… Cependant, des dirigeants de l’opposition ont fini par accepter un compromis.

                Ayant signé un accord de transition du pouvoir le 23 novembre 2011, Saleh devrait abandonner le pouvoir en février 2012. Il n’en garderait que le titre de «  président d’honneur  ». Le 21 février prochain, se déroulera une élection présidentielle. En attendant, un représentant de l’opposition officielle, Mohamed Basindawa, a été chargé de former un gouvernement «  d’union nationale  ». Basindawa avait été le ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Saleh, avant de rompre avec lui. Son gouvernement sera composé pour moitié de membres de l’opposition parlementaire et pour moitié de membres du parti de Saleh, le Congrès général du peuple. Ce gouvernement reste cependant contesté  : le 8 décembre des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans les grandes villes du pays contre la «  transition  » contrôlée par en haut.

                Oman  : un mouvement irréversible

                Au sud-est de la péninsule Arabique, le Sultanat d’Oman s’étend sur 310 000 km2 et compte 2, 7 millions d’habitants. Au terme d’une année de mobilisations sans précédent, le régime est incapable de répondre aux revendications de la jeunesse, en termes d’emploi et de libertés démocratiques. Le mouvement exigeant des réformes a été initié en février 2011 par une vague de grèves et de sit-in pour les salaires dans diverses branches de la fonction publique et des sociétés nationales, y compris dans le secteur du pétrole. Les demandeurs d’emploi ont occupé la rue et manifesté des semaines durant pour exiger des emplois, la fin de la corruption, une autre répartition des richesses (gaz, pétrole) ou la fin de l’endettement des ménages. Ils ont été rejoints par tous ceux et celles qui aspiraient à la liberté d’expression et de la presse.

                Le pouvoir a répondu par des augmentations de salaires, portant un coup d’arrêt aux mobilisations des travailleurs. Les chômeurs et la jeunesse ont poursuivi leurs manifestations concentrées sur quelques villes du pays et organisé une semaine de sit-in en solidarité avec le peuple de Bahreïn. Certaines de ces manifestations ont été réprimées, entraînant arrestations, emprisonnements et plusieurs morts, générant de nouvelles mobilisations pour l’élargissement des détenus. Le pouvoir a augmenté les allocations des étudiants et des retraités et créé une allocation chômage. Il s’est fendu de promesses, annonçant la création de 50 000 emplois et des réformes constitutionnelles, et il a procédé à des remaniements ministériels pour évincer quelques figures corrompues ou discréditées.

                Lors des élections à l’Assemblée consultative en octobre, quelques manifestants ont été élus et une femme a fait son entrée au Mejless. Un comité ministériel spécial a été créé, qui a décidé de subventionner certains produits alimentaires de première nécessité et le fourrage pour les agriculteurs. Une banque islamique devrait voir le jour également. Mais cette panoplie de mesures est loin d’avoir éteint la braise qui couve depuis un an. C’est dans un huis-clos assourdissant qu’ont été très brutalement réprimées des manifestations d’enseignants en septembre et de chômeurs en décembre, tandis que le jugement lors du procès en appel du journal Ezzaman – dont l’un des journalistes avait dénoncé la corruption du ministre de la Justice et avait écopé de cinq mois d’emprisonnement en première instance – devrait être rendu à la fin de l’année. Par ailleurs, ces mesures «  préventives  » dissimulent mal les indices de la crise à venir  : baisse de la rente pétrolière, arrivée sur le marché du travail d’une nouvelle génération (40 % de la population a moins de 15 ans), sans parler de la perspective de la question de la succession, puisque le Sultan Qabous règne en monarque absolu depuis 40 ans et n’a pas d’héritier. Si la légitimité du Sultan, le plus ancien dirigeant arabe depuis la chute de Kadhafi, a été épargnée durant cette année de contestation, c’est précisément sur la question de l’élargissement des prérogatives de l’Assemblée que les engagements princiers n’ont pas eu de traduction sensible. Si elle peut désormais proposer des lois et élire son président, elle n’en demeure pas moins consultative.o Entre la mer Rouge, l’océan Indien et le Golfe, la péninsule Arabique s’étend au sud du Moyen-Orient sur plus de 3 millions de km² de zones essentiellement désertiques ou montagneuses. 60 millions d’habitants y vivent, dont environ 25 millions en Arabie saoudite (sur les deux tiers de ce territoire), presqu’autant au Yémen. Les dix millions restants se répartissent entre Oman, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Koweït et Bahreïn.

                À part le Yémen, tous ces États sont des monarchies basées sur un islam rigoriste, qui ont profité d’énormes rentes pétrolières accaparées par une infime minorité de la population, et ont attiré d’importantes populations immigrées.

                Bertold du Ryon et Luiza Toscane


              • Jelena XCII 11 septembre 2013 19:17

                Ok admettons, le NPA dénonce la dictature chez les Saoudiens et autres, mais tu as regardé la video dans mon commentaire précédent ? Pour un « dictateur » il est drolement populaire non ? Ca me rappelle Kadhafi pas toi ?

                Tu voyais peut être clair en « mai 68 », mais à présent nous sommes en « septembre 2013 » et ton NPA est du coté de ceux qui ont mis des banksters à la tête de l’UE.

                Et c’est Jelena sans accent sur les « e ».


              • jaja jaja 11 septembre 2013 21:39

                Bof... Pour les banksters le NPA est l’un des très rares partis exigeant la nationalisation de toutes les banques sous le contrôle de la population et des travailleurs...

                Ainsi exit les « banksters » expropriés sans indemnités ni rachat... Jelena évites de dire n’importe quoi !


              • nicolas_d nicolas_d 11 septembre 2013 22:15

                Jaja : « ...et non sur les peuples en lutte »
                Vous êtes vraiment « persuadés » que les « rebelles » sont le « peuple Syrien » ?
                Je vous aimais bien en tant que « anti-capitaliste », mais vos propos sur ce sujet donne vraiment l’impression que l’anti-capitalisme n’est qu’une carotte.
                Merci à Jelena, Christophe et les autres, et Jaja... je crois que j’ai appris un truc ce soir...


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 septembre 2013 23:29

                @ Jaja


                 Vous avez raté une coche. Plus personne - et surtout pas les congressmen américains - ne croit plus que ce soit Bachar qui ait été assez bête pour utiliser des gaz toxiques. Vous devriez faire amende honorable ... ou sinon changer de pseudo.

                PJCA

              • jaja jaja 11 septembre 2013 23:42

                Occupez vous Allard des coches que vous ratez vous mêmes en soutenant un tyran... et changez ensuite de pseudo si ça vous chante..
                Quand à moi je garde le mien et je continuerai à soutenir les révolutions dans le monde arabe....
                Que ça vous plaise ou non d’ailleurs !


              • soi même 12 septembre 2013 02:25

                @ Jaja on dirait du mono en plus musclé ...


              • volpa volpa 13 septembre 2013 21:05

                Ce jaja avec son poing levé me fatigue.

                Qu’il aille faire boire les poissons rouges. !!!

                Encore un travailleur qui n’a jamais bossé.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 septembre 2013 02:01

                @ JAJA


                Moi, c’est surtout pour vous rendre service... Généralement vous êtes plutôt du bon côté. Mais comptez les votes : aujourd’hui vous avez vraiment raté une coche, car ce n’est pas la droite qui vous moinsse . Aujourd’hui, votre avatar me rappelle un phrase d’il y a bien longtemps : « un poing braqué vers vous n’est parfois qu’une main tendue qui a peur ».

                PJCA

              • troletbuse troletbuse 11 septembre 2013 11:09

                Merci à l’auteur pour cet article « optimiste ». Aujourd’hui, 12 ans que 3000 citoyens américains ont été assassinés par leurs gouvernants ainsi que des dizaines de milliers d’afghans, d’irakiens et d’autres encore.


                • alinea Alinea 11 septembre 2013 11:37

                  J’ai aimé cette vision, cette version et je pressens aussi la fin d’un monde puisque ce qui, il y a dix ans à peine, était ignoré, est devenu très vite le savoir de tous : l’imposture US !
                  Je me suis surprise à me réjouir de cette énumération d’armes chez ceux qui, en toute logique bien pensante, devraient être mes ennemis !! Mais c’est vrai , qu’à force, on rêve qu« ils » en prennent une bonne !
                  Le monde ne tient pas par la force, sur des mensonges, éternellement !!


                  • R Nesto’r 11 septembre 2013 11:42

                    Salut ...

                    Ça bouge ...

                    "La Russie va proposer à l’Iran de lui fournir de nouveaux systèmes de missiles perfectionnés S-300 modifiés et de construire un deuxième réacteur pour la centrale nucléaire de Bouchehr, a rapporté mercredi le quotidien Kommersant, citant une source proche du Kremlin."

                    Ici ...


                    • hopeless 13 septembre 2013 20:47

                      Dommage pour le nucléaire, la Syrie (comme l’Iran d’ailleurs) pourrait facilement se passer de ce genre de saloperie !


                    • COLLIN 11 septembre 2013 12:02

                      "You can fool all the people some of the time, and some of the people all the time, but you cannot fool all the people all the time."

                      Abraham Lincoln

                      Président des États-Unis
                      Né le 12 février 1809

                      Mort le 15 avril 1865

                      Le POTUS B.H.Obama devrait méditer cette citation de son prédécesseur,surtout du Président Abraham Lincoln,dont il prétendait suivre le modèle en 2008,lors de son discours d’investiture......


                      • Lou Lou 11 septembre 2013 12:21

                        Très bon article qui résume bien la situation d’ Oblabla la marionnette de Wall Street et du complexe militaro-industriel US ...
                        Quant à savoir si c’ est le début de la fin de l’ impérialisme US, espérons le, mais la bête est comme l’ Hydre de Lerne il faut couper toutes les têtes en même temps ....


                        • viva 11 septembre 2013 12:55

                          Obama était sous pression de lobbies pour y aller, il a trouvé un moyen pour se défausser tout en donnant l’impression qu’il voulait faire tomber Assad.


                          Nous sommes en train d’assister à un virage de la politique étrangère US, cela fait un moment que les usa ne veulent plus soutenir Israel inconditionnellement, mais c’est compliqué les pressions sont énormes, la diplomatie française a fait plus une politique de lobbying qu’une politique équilibrée.
                          Au final Obama et Poutine ont gagné, la France est à la ramasse .... Cameron devait sortir du jeu pour que cela soi possible, fidèle aux intérêts us il c’est exécuté.
                          Les objectifs réels n’ont jamais été avoué, le seul moyen de savoir ce qui était voulu ou non, consiste à constater les résultats et les manoeuvres qui ont eut lieu.
                          A ce niveau, il n’y a pas de place pour le hasard et l’improvisation n’est qu’apparente. 
                          Si les USA avait voulu réellement y aller cela aurait eu lieu, 

                          • kergen 11 septembre 2013 13:37

                            L’auteur se trompe sur un point.

                            Ce n’est pas la première fois que les Russes font reculer les USA. Passé l’époque horrible de l’ignoble Elstine, le pire traitre que la Russie ai connu dans son histoire, Putine solidement installé aux commandes à commencer à faire échouer l’acharnement des USA à détruire totalement la Russie comme force stratégique possible.
                            La première reculade eu lieu en Ukraine, avec la stupide, grotesque et lamentable pseudo révolution orange, fomentée par l’ouest dans le but de la séparer totalement de la Russie. Heureusement, ça a échoué, on aurai du supporter ce pays dans l’UE. Poutine est resté ferme, la « révolution » a foiré, la salope qui l’a initiée a été faire un tour en taule pour lui apprendre le sens du mot félonie.
                            La deuxième reculade. La plus importante, fut en Géorgie. Là, les Russes ont montré qu’ils étaient prêts à la guerre contre l’Oncle Sam s’il voulait aller plus loin dans sa tentative de destruction.
                            Concomitamment, Poutine a réduit à presque rien l’influence US dans la plupart des anciennes républiques Tatares.
                            Il y a clairement un axe Russo-Chinois qui donne des suées à Sam et ses clebards. D’autant plus qu’il est rejoint par tous les anciens non-alignés.


                            • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 15:07

                              @kergen,

                              vous avez raison d’une certaine façon, on pourrait parler également de la Tchétchénie, mais jusque là cela faisait partie des pays qui appartenaient à l’ex URSS, et tout le monde considérait que la Russie se contentait de faire la loi sur son ancien pré carré.
                              Mais la situation est bien différente ici puisque les Russes contrecarrent en Syrie les projets hégémoniques américains, et ne se contentent plus de se défendre sur les marches de leur propre territoire. Ce qui se passe en Syrie aujourd’hui pourrait très bien se reproduire en Iran puis au Vénézuela demain.


                            • antyreac 11 septembre 2013 15:14

                              Pas d’inquiétudes les E-U ne sont pas belliqueux à ces point là 

                              Vos suppositions sont des préjugés dignent de l’anti américanisme primaire

                            • escoe 11 septembre 2013 15:14

                              tout le monde considérait que la Russie se contentait de faire la loi sur son ancien pré carré


                              Dès le 18e siècle les russes combattaient les bandits tchétchènes qui descendaient de leurs montagnes pour piller le piémont du Caucase.

                            • antyreac 11 septembre 2013 15:19

                              Si c’état vrai Cuba avec sa politique anti -US serait depuis longtemps réduit en bouillie...


                            • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 15:20

                              @antyreac des « suppositions » ? Mais qui donc à parlé de frappes sur la Syrie si ce n’est Obama ! Les Américains sont un peuple pacifiste c’est bien connu ! Cf. les plus de 35 pays qu’ils ont bombardé depuis la seconde guerre mondiale, sans remonter plus loin.


                            • kergen 11 septembre 2013 16:49

                              @Certain

                              c’est pas faux(je veux dire, votre réponse à mon post, pas celle de ce connard réac et débile qui se fait appeler antyréac et où je vois la patte de notre taré du site : Spartacus.)


                            • antyreac 11 septembre 2013 17:37

                              Le gaucho à court d’arguments passe aux insultes 

                              un grand classique

                            • kergen 11 septembre 2013 17:57

                              @Antyréac, je suis pas gaucho, je suis gaulliste, ce qui est pire pour un esclave dans ton genre.


                            • kergen 11 septembre 2013 18:01

                              @CERTAIN

                              A la réflexion, tu as raison. On assiste donc à une reprise en main des Russes, et effectivement, ce que je n’avais pas perçu, c’est que pour la première fois, il agissent hors de leur près carré.
                              Intéressant.
                              Il serait intéressant de savoir quel pourrait être le prochain coup pour foutre les US dans la merde stratégiquement.

                              Visiblement, la Russie vient de dire haut et fort, pas touche à la Syrie et à l’Iran. Peut-être vont-ils encourager et « protéger » une fédération des chiites....


                            • marco1960 11 septembre 2013 18:02

                              C’est véritablement terrible !!! même quand il n’est pas là notre Spartacus cassius s’en prend malgré tout plein la gueule.


                              Démonstration de ce qui est détestable sur ce site qui ressemble finalement plus à un ring plutôt qu’ à un support d’échange. C’est pathétique et décevant.

                            • kergen 11 septembre 2013 18:04

                              J’imagine la panique si nait une confédération Iran-Syrie-Irak-Liban Hezbollah. Je rappelle que ces derniers ont mis une branlée honteuse aux soit disant surhommes de l’armée Israélienne qui a montré là ses limites.
                              J’imagine, si, même chiite, cette confédération est rejoint par le Pakistan.
                              Mama mia.


                            • antyreac 11 septembre 2013 19:01

                              Si c’était vraiment le cas un pays d’Israël n’existerait pas car ils n’hésiteraient pas à envahir Israël 

                              or ce n’était pas le cas donc c’était le contraire qui se passa

                            • Christophe Certain Christophe Certain 11 septembre 2013 19:29

                              @kergen Je ne suis pas Madame Soleil, mais je pense que les Russes vont continuer leur politique de partenariat avec les BRICS, le Vénézuela, l’Iran peut-être le Pakistan, etc. de manière à contrebalancer l’influence américaine, en prenant bien soin toutefois de leur laisser des portes de sortie et de ne pas leur faire perdre la face, ce qui pourrait engager une réaction imprévisible, la politique américaine devenant totalement incohérente et incompréhensible à mesure que le système s’effondre, comme le chronique très bien dedefensa. L’Amérique est devenue l’homme malade de l’occident, aussi dangereux dans sa folie pour lui-même que pour les autres ! 


                            • kergen 11 septembre 2013 19:49

                              Et le pire, c’est que cette incohérence se voit déjà alors que les « gentils » sont au pouvoir. Qu’est ce que ça va être quand les méchants vont revenir à la maison blanche.....


                            • kergen 11 septembre 2013 19:51

                              @MARCO 1960

                              Personne n’a demandé à spartacus-antyreac de venir faire chier le monde et provoquer gratuitement les posteurs.
                              Il ne vient pas là pour échanger des idées ou point de vue mais pour provoquer. Une tête à claque.


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 septembre 2013 02:14
                              @ Kergen

                               Je crois que le véritable traitre a été Gorbatchev. Yeltsin a été un dummy déposé sur place quand l’URSS a été démembrée et qui n’a sans doute jamais vraiment compris ce qui se passait. P.S j’aimerais toujours avoir de vos nouvelles,




                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 septembre 2013 02:43

                              Evidement les USA peuvent vitrifier Cuba... mais l’imact serait terrible - fatal- en Amerique latine ; or les USA n’ont pas les moyens d’avoir tout un continent hostile de 400 000 000 de personnes dans leur cour arrière. Quant à occuper Cuba, ils auraient besoins de 100 000 personnes en permanence juste pour occuper La Havane, avec des dizaines de milliers de résistants armés, motivés, entrainés au combat de rue depuis 50 and et encadrés par les CDR. 


                               P.s Ne partez pas ! Je pense que vous êtes le dernier pro-atlantiste sur Avox





                            • antyreac 11 septembre 2013 13:38

                              C’est un plus pour le peuple Syrien de ne pas subir des attaques chimiques ordonnées par le criminel assad 

                              Un petit rappel le régime de Syrie n’a jamais avoué qu’il possédait des armes chimiques 
                              dans cette histoire le dictateur est obligé d’enlever sa culotte pour recevoir un coup de pied au cul de la part des occidentaux

                              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 11 septembre 2013 15:47

                                Israël n’a jamais avoué qu’il possédait l’arme nucléaire


                              • antyreac 11 septembre 2013 16:10

                                C’est vrai mais Israël ne menace personne


                                ( il a aussi des armes chimiques )

                              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 11 septembre 2013 17:59

                                je crois que votre haine du régime Assad (légitime de notre point de vue d’« occidental démocrate ») vous aveugle, et combinée avec les images volontairement horribles d’enfants gazés vous empêchent de raisonner sainement.

                                Cette propagande de guerre Franco-Anglo-Etatsunienne(israelo) est tout simplement une honte.
                                Les trois larons, s’ils s’aventuraient à frapper la Syrie, sont passibles de la cour pénale internationale.

                                L’analyse de quelqu’un sur place, T. Meyssan. La propagande démolie en 8 points.
                                Ca vaut ce que ça vaut, mais c’est déjà plus rationnel que les couleuvres vendues aux journaux par le tryptique colonial.


                              • mario mario 11 septembre 2013 13:53

                                tres bon article ; bravo.

                                cela me donne l’occasion de cracher volontiers sur le speudo-de gauche Besancenot qui est en érection permanente quand les bombes sifflents, lybie,mali , syrie !

                                ce connard devrais savoir que des communistes pendant la guerre du viet-nam se sont allongés sur les voies ferrées pres de Marseille pour empecher les trains chargés de bombes d’atteindre la gare maritime ! ca c’est etre de gauche !


                                • antyreac 11 septembre 2013 14:10

                                  La gauche a aussi collaboré avec l’urss quand celle ci a signé le pacte Ribbentrop-Molotov

                                  ce qui permis à l’urss d’attaquer la Pologne dans le dos 

                                  Ce plutôt çà la vraie gauche celle qui trahit tout le monde...

                                • Robert GIL ROBERT GIL 11 septembre 2013 15:15

                                  voila a propos du fameux pacte : PACTE GERMANO–SOVIETIQUE

                                  et en complement ; POLOGNE ET URSS, JE T’AIMES MOI NON PLUS …


                                • antyreac 11 septembre 2013 15:35

                                  Régulièrement les services secrets de la russie << dévoilent>> des pseudo dossiers pour accuser des voisins encombrants comme par exemple la Pologne

                                  Venant d’un gouvernement corrompu jusqu’à la moelle le pense que ces genres des nouvelles faut prendre avec beaucoup de circonspections.

                                • antyreac 11 septembre 2013 15:36

                                  je pense....


                                • escoe 11 septembre 2013 17:26

                                  Régulièrement les services secrets de la russie << dévoilent>> des pseudo dossiers pour accuser des voisins encombrants comme par exemple la Pologne


                                  La Russie n’en a plus rien à faire de la Pologne qui est une colonie allemande et regarde maintenant vers son extrrème orient.

                                • agent orange agent orange 11 septembre 2013 15:30

                                  11/9/2001 : Fin de la démocratie et instauration de la tyrannie globale...
                                  11/9/2013 : Début de la fin de l’Empire...


                                  • antyreac 11 septembre 2013 15:38

                                    Voilà des affirmations gratuites mais non fondées...


                                  • Abraracoutrix 11 septembre 2013 15:59

                                    Et durant ce temps, notre François National et « Lolo » n’arrêtent pas de se contorsionner, style « danse du ventre » moderne, avec leurs sabres de bois... On peut penser ce que l’on veut de Poutine, mais une chose est sûre, il est en train de refaire de la Russie un nouveau « Grand » sur lequel pourront s’appuyer tous les peuples qui veulent en finir avec la domination des prédateurs yankees.


                                    • antyreac 11 septembre 2013 16:15

                                      Il vaut mieux être l’ami des E-U que de la Russie 

                                      en cas de doute demande la raison aux habitants des ex-républiques populaires de l’Est européens

                                    • frugeky 11 septembre 2013 16:38

                                      Il vaut mieux être ami de la Russie que d’Israël, demandez aux habitants de Gaza et de la Cijordanie.


                                    • antyreac 11 septembre 2013 16:48

                                      Non définitivement non


                                      Les Israéliens savent être des amis solides beaucoup plus que les arabes
                                      demandez l’avis des otages des islamistes (les 2 derniers ont subit des tortures )


                                    • bluebeer bluebeer 11 septembre 2013 18:49

                                      C’est bien que vous mentionniez ces deux otages, antyreac. Profitez en pour rappeler qu’ils ont affirmé avoir surpris une conversation de leur ravisseurs attribuant aux rebelles la paternité de l’attaque au gaz, de manière à faire plonger Assad (ce que manifestement la maison blanche s’est empressée de tenter) : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130910_00358361.

                                      Et tant qu’on y est, pour remettre les pendules à l’heure, voici un petit inventaire des interventions extérieures de la nation américaine, pas si méchante que ça (eu égard à un de vos commentaires plus haut) : http://franceusa.blogspot.fr/2008/01/liste-des-pays-qui-ont-t-bombards-par.html . On frémit à l’idée de ce qu’ils auraient pu faire s’ils avaient été de vrais badass.

                                      Sans offense, j’ai le sentiment que votre vision de la politique de la maison blanche et de Tel Aviv a été forgée au travers d’une exposition répétée à la propagande hollywoodienne plutôt qu’à partir d’une étude objective des faits.


                                    • paul 11 septembre 2013 16:02

                                      A la suite de ce très bon article, on peut dire que les russes sont de bons joueurs d’échecs, et que si leur diplomatie évite la guerre, elle nous sauve aussi du ridicule .


                                      • antyreac 11 septembre 2013 16:19

                                        Oui mais sa politique demande aux syriens de préparer leurs postérieurs aux coup de pieds des occidentaux

                                        Les syriens vont apprécier.

                                      • bo bo 11 septembre 2013 16:55

                                        Bravo pour votre article...qui résume parfaitement la situation militaire.
                                        Quand aux « dégâts collatéraux »...ils sont immenses pour une certaine classe politique Française.
                                        A commencer par Mr « Responsable mais pas coupable »....qui lui devrait être depuis l’affaire du sang contaminé rayé de la vie politique française....et de notre Président dont la conception de l’exercice du pouvoir est celle d’un dictateur.
                                        « MOI JE... » devrait remparder la séquence du film de Charly Chaplin « Le Dictateur »....où l’acteur montre un Hitler jouant avec une mappemonde....voilà l’image qu’il donne de lui pour la majorité de la presse mondiale non "alignée et contrôlée par les soutiens de la politique US.........
                                        Le système de la cinquième république complétement arrangés par nos Elus depuis 50 ans est à complétement à revoir pour revenir à un vrai régime démocratique empêchant quelques hommes à entrainer la France dans des guerres apocalyptiques...et que dire de ce pouvoir d’appuyer en décidant seul sur un bouton  ?...(on n’est jamais à l’abri d’un coup tout simple de folie d’un MOI JE)....
                                        a+


                                        • antyreac 11 septembre 2013 17:06

                                          Oui mais depuis 50 ans la France grâce à ce système simple mais efficace n’a pas eu à entrer dans une confrontation catastrophique


                                        • antyreac 11 septembre 2013 17:29

                                          En ce qui concerne le gaz 

                                          il le dire que la Russie l’avait utilisé dans un passé récent comme arme contre ses voisins en particulier l’Ukraine ,la Pologne et les pays Baltes
                                          Donc il vaut mieux s’approvisionner en gaz ailleurs qu’en Russie 
                                          çà reste encore un pays dangereux aux réactions imprévisibles

                                          Le peuple syriens choisit le moindre mal que représente pour instant assad face aux islamistes
                                          ce n’est pas du tout l’amour fou


                                        • antyreac 11 septembre 2013 17:32

                                          il faut le dire.....


                                        • antyreac 11 septembre 2013 18:13

                                          En ce temps des très nombreux pays ont commercé avec les nazis y compris la très glorieuse urss principal fournisseur en matières premières de l’allemagne nazi jusqu’à 22 juillet 1941

                                          date de l’attaque des nazis sur urss




                                          C’est grâce à l’aide précieuse et essentiel des alliés à l’urss
                                           à
                                           un moment crucial au tournant de Stalingrad
                                          que l’urss a pu se redresser et a connu ses premières victoires notamment à Koursk

                                        • Jelena XCII 11 septembre 2013 18:48

                                          @Aladeen Vous allez me faire rougir. smiley


                                        • escoe 11 septembre 2013 19:33

                                          çà reste encore un pays dangereux aux réactions imprévisibles


                                          Ce n’est pas ce que pensent Madame Merkel et les grandes sociétés allemandes consommatrices de gaz ; Rheinmetall, Bayer, BASF etc

                                        • kergen 11 septembre 2013 19:52

                                          @SPARTACUS-ANTYREAC
                                          Merci d’arrêter ton révisionnisme de merde SVP.


                                        • Massada Massada 11 septembre 2013 19:57

                                          La vérité fait peur surtout pour les esprits sectaires.

                                          Amusant de vous voir paniquer


                                        • kergen 11 septembre 2013 20:41

                                          @Spârtacus-antyreax
                                          Si le matériel suffisait pour gagner les batailles en 1942 ça se saurait.

                                          Les alliés ont envoyé à peu près 1 millions de tonne de matériel et carburant en 1942 par les convois e l’Arctique. Si ça semble colossal, ça représente le matériel nécessaire à 4 divisions blindées pour un an sur le front : 42 000 hommes. Au rapport des dizaines de millions d’homme sous les drapeaux, on voit bien le rapport.
                                          Cette aide fut précieuse mais elle fut très loin d’être marginale.
                                          Dans ton ignorance de connard militant , tu situe les première victoires Russes à l’été 43 à Kourks alors que Stalingrad a eu lieu six mois plus tôt et fut LA PLUS GRANDE VICTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE.
                                          Mais encore, la première victoire date d’octobre 41 quand les Allemands s’arrêtent épuisés sans prendre Moscou. Sans compter la contre-attaque Soviétique d’hiver 42. L’hiver 41-42 couta 1 million de soldats à l’axe.

                                          Tu peux dire des conneries, mais fais très attention quand tu pisses sur la mémoire de 10 0000 000 de soldats Russes qui se sont sacrifiés pour casser l’ordre noir que tu chérie.
                                          Fais très attention à ne pas aller trop loin mon con.


                                        • antyreac 11 septembre 2013 21:49

                                          Merci plutôt pour leur réalisme 

                                          ce qui fait chier la populace bas de front d’AV

                                        • antyreac 11 septembre 2013 21:50

                                          a kergen.....


                                        • gaijin gaijin 12 septembre 2013 08:00

                                          aladeen
                                          un autre point de vue :
                                          nous avons été libérés par les usa pour être des pions dans leur guerre contre les russes .......


                                        • escoe 13 septembre 2013 18:17

                                          Le projet remonte à bien plus longtemps que cela, je vous invite à vous informer sur les premiers mouvements politiques sionistes, la franc maçonnerie, les témoins de Jéhovah et pas mal d’autres entités qui ont émergé entre 1835 et 1850. (n’oubliez pas les déclarations des pères des USA qui pensaient créer une nouvelle sion)


                                          Il faut lire absolument la Contre-histoire du libéralisme de Domenico Losurdo qui fait apparaître la filiation entre les esclavagistes américains et le sionisme.

                                        • Massada Massada 11 septembre 2013 17:58

                                          Les conséquences de la doctrine Obama, qui consiste essentiellement à démolir l’ordre du monde mis en place après la Deuxième Guerre Mondiale et à affaiblir les Etats-Unis, se font terriblement sentir.


                                          L’Union Européenne est elle-même en proie à une lente dislocation qui va se poursuivre elle aussi dans les années à venir, entraînant des réactions de crispation nationalistes.

                                          La Russie est le principal bénéficiaire des effets de la doctrine Obama : les convulsions du monde musulman et l’auto-élimination des Etats Unis, désormais quasiment absents de la scène proche-orientale, permettent un retour de la Russie en tant qu’acteur stratégique régional.

                                          Mais il faut bien comprendre que la Russie n’est ni une démocratie ni un état de droit, mais un pays passé du totalitarisme au chaos, puis à une reprise en main autoritaire. Rien de bon ne peut en sortir pour l’occident.

                                          Nous entrons dans une phase de désordres planétaires graves et profonds qui ne font que commencer. Israël devrait être épargné par la guerre, car la déliquescence autour d’ Israël fait que les pays qui pourraient faire la guerre à Israël seront trop occupés par autre chose.

                                          Mais restons vigilent et préparons-nous au pire !


                                          • frugeky 11 septembre 2013 18:10

                                            Si la Russie venait à prendre le leadership, ce qui ne semble pas être son souhait, on verrait vite Israël venir proposer ses services. D’ailleurs à l’heure actuelle Israël ne serait pas grand chose sans la Russie.


                                          • antyreac 11 septembre 2013 18:27

                                            Je pense que les choses ne sont pas si dramatiques

                                            Obama n’est pas éternel (encore trois ans) et enfin de compte l’occident laissera les arabes s’entre-déchirer joyeusement

                                          • soi même 11 septembre 2013 19:14

                                            @ Massada, l’hôpital qui se fou de la charité, car si les USA se sont fait rogné les ailles, que peut ton dire d’Israël où les rapport de force vont inévitablement changer.
                                            Il est fort à parie que vous allez vous faire plumet le croupion, si ce n’est pas maintemant, c’est pour bientôt.

                                            Car d’un côté, vous le chercher bien les emmerdes, avec votre arrogance légendaire.
                                            Vous allez bien finir par renoncer à l’apartheid non pas par votre colonisation en tache de léopard mais bien par le fait que les rapports de force on changer.

                                            Je suis bien informer sur votre pays, actuellement, ils sont en pleine panique, car pour la Syrie, l’Iran, l’Égypte, et le Liban c’est une question de temps, vous êtes fait des ennemis coriaces qui à près le camouflet américains ne vous donnes pas d’autre choix que de négocier et de restituer les territoires pris en 67.

                                            Bombe où pas bombe, vous êtes à ternes au pied du mur ! Si ne vouler pas subir le triste sort du royaume Chrétien latin d’Orient . Le temps des Faucons est finie, il est temps que vous retrouver une politique de Colombe.


                                          • Massada Massada 11 septembre 2013 19:21

                                            C’est fou comme on panique ici smiley


                                            Dans quel monde vivez-vous ? pas en Israël, pour avoir si mauvaise évaluation de la situation.
                                            Ne prenez pas vos désires pour des réalités, nous sommes bien plus confiant en l’avenir d’ Israël qu’en celui de la France.


                                          • soi même 11 septembre 2013 19:57

                                            Et bien ri, qui n’est pas forcement un bon signe de santé mental !


                                          • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 11 septembre 2013 20:37

                                            @Massada

                                            Ce n’est pas Obama qui a achevé l’empire mais son prédécesseur, Obama tente de changer de cap (sans se prendre une balle, pas chose facile).

                                            Je comprends votre rancœur de sioniste, les US ne vous obéissent plus au doigt et à l’œil et la France (votre dernier outil, merci à Fabius, BHL et à l’ensemble de la presse) n’est pas suffisamment puissante pour agir seule...

                                            Vous, Israéliens auriez dû être un peu plus reconnaissant avec vos alliés qui font tout le salle boulot, en ce qui nous concerne nous, français, vous nous cassez encore les c. avec la collaboration, le Vel d’hiv et votre cinema de propagande...du coup, vous vous retrouvez seuls avec vos légions de barbus coupeurs de têtes et bouffeurs d’entrailles pour finir le boulot !!!

                                            Un frisson me parcourt le dos en pensant qu’un jour ces barbus viendront dans vos villages car on connait l’amour qu’ils vous portent...ça va saigner bordel. Faut pas fréquenter des assassins, même s’ils font le sale boulot ! Un jour ils se retournent contre leurs maitres, c’est bien connu... bref vous savez tout ça.

                                            Je pense qu’en Eretz Israël on va être tenté de jouer une dernière carte en Syrie car la situation géostratégique est devenue désastreuse voire brulante. Qui sont vos alliés désormais ? Ils sont tous en difficulté (US) ou affaiblis (UE) on dirait ?

                                            SOS ...


                                          • Massada Massada 12 septembre 2013 07:38

                                            Vous avez tout faux !


                                            En Syrie, on a rien a y faire, ils se massacrent tous seul et nous on regarde le spectacle smiley



                                          • soi même 12 septembre 2013 12:10

                                            Tu n’as l’air d’être très mal informer, justement le jeux Israël est de verser de l’huile sur le feux.
                                            Il y a plusieurs article qui montre que les Israélien sont très actif sur le terrain en Syrie, en autre il y a eu du matériel de transition qui a été saisis sans parler du reste car se sont tous des opérations d’infiltrations.

                                             


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 septembre 2013 18:12

                                            La supercherie occidentale est au bout du rouleau ! Soit le monde se réforme et accepte de fonctionner selon les mêmes lois respectées par tous, soit l’occident met en œuvre sa minable dissuasion barbare et massacre l’humanité !

                                            Finie l’imposture de la carcasse de l’ONU qui valide souvent tardivement les génocide perpétrés par l’occident ! Fini le complot au nom de la démocratitude franco-occidentale qui détruit les pays crédules culpabilisés par plus malin qu’eux ! Fini l’hypocrisie de l’humanisme hypocrite de la désinformation et de l’envoûtement qui veut créer une « Europe forte » entourée par les indigènes du monde qui voudraient éternellement et désespérément s’intégrer au « paradis occidental » ! Fini le rêve occidental de la Domination du Monde : Cette idéologie nazie développée par le naBoléon et par le petit Fureur ! L’échec , même si la Syrie est bombardée, est avant tout français avant qu’il ne soit américain ... pas besoin d’expliquer d’avantage !


                                            • antyreac 11 septembre 2013 18:22

                                              Votre haine du monde occidental vous fait dire des choses qui ressemble plus à un boulgi boulga

                                              Rassurez vous n’êtes pas le seul un certain muslim ou un omar vous font sérieusement concurrence.

                                            • antyreac 11 septembre 2013 18:34

                                              Rassurez vous, vous n’êtes...


                                            • ykpaiha ykpaiha 11 septembre 2013 18:34

                                              @antireac
                                              Plus je vous lis moins vous etes lisible.

                                              Comme tous les infeodés on suit a peine votre soif délirante que rien ne change rien ne bouge puisque les plus forts c’est l’autre, ..Amen...typique des antiquelquechose de rien du tout puisque finalement votre lecture des evenements a 30ans de retard.

                                              Aujourd’hui si il y a panique dans le landerneau Americain, chez nous c’est la liquefaction, avec sa contrepartie de faire monter aux crenaux toutes les jigues antibreloque pour colmater les breches, c’est presque aussi connu qu’un bombardement US tellement c’est usé.

                                              Du besancecouillete, et autres idiots utiles prendront la place de BHL, c’a ne changera pas sur le fond mais c’a fera bien dans le tableau, tout c’a pour preserver la place.

                                              Reste que la France ne veut plus de ce ripolinage, et si la Russie y arrive nous devions nous en inspirer.
                                              La béatitude servile dans l’empire peut ne pas etre compensée par un aveuglement idiot dans l’autre camps.
                                              Mais je fais confiance a votre sagacité manicheenne pour nous persuader du contraire. enfin essayez....


                                              • antyreac 11 septembre 2013 18:41

                                                Que dire sinon que quelque fois il vaut mieux en sourire....




                                              • antyreac 11 septembre 2013 18:53

                                                Comme je le déjà dit à plusieurs occasion

                                                la Syrie va vers une partition de son état

                                                évidement çà ne va pas forcément vers la stabilité de la région surtout avec des islamistes

                                              • Massada Massada 11 septembre 2013 19:51

                                                Mais c’est qu’il y croit le bougre ! 



                                              • Ricquet Ricquet 11 septembre 2013 20:04

                                                C’est une bien jolie histoire qui s’appuie sur des faits et se termine comme un conte moral.

                                                ça fait du bien à lire quelque soit l’avenir.
                                                Merci.

                                                • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 11 septembre 2013 20:08

                                                  Le troll antyreac semble très bien connaitre Israël !!?

                                                  Les Israéliens savent être des amis solides ...

                                                  Israël ne menace personne ...

                                                  C’est de l’humour noir tout ça ?


                                                  • Massada Massada 11 septembre 2013 20:13

                                                    C’est la France qui se montre menaçante en voulant à tout prix intervenir en Syrie.

                                                    Vous connaissez la parabole de la paille et de la poutre prononcée par un certain Jesus, le Rabbi de Nazareth !


                                                  • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 11 septembre 2013 20:50

                                                    Les sionistes Fabius et BHL se montrent menaçant, pas le peuple français qui est contre une intervention...


                                                  • Claudius Claudius 11 septembre 2013 20:20

                                                    Excellent article, excellents commentaires, sauf Kergen-la-joie en massimo delirium


                                                    • antyreac 11 septembre 2013 20:25

                                                      Pour en revenir sur le sujet principal la soit disant inversion des forces militaires en faveur de dictateur criminel assad 

                                                      Si c’était vraiment le cas cela fait depuis un moment qu’il profiterait de cet avantage pour attaquer Israël et ainsi détourner son l’opinion public vers un autre objectif 
                                                      la destruction d’Israël 

                                                      • zozoter 11 septembre 2013 20:44

                                                        @ Jelena XCII (---.---.---.124) 11 septembre 18:48
                                                        @ Aladeen (---.---.---.41) 11 septembre 19:08

                                                        Sans dec, vous deux, si mariage il y a, un carton d’invitation ferait de moi, le plus heureux des hommes.

                                                        Merci encore à Yvan pour nous avoir tirés de la mélasse. Je parle au nom des peuples pas de leurs « représentants » politicard.

                                                        Ce soir je suis heureux. je ne supporte pas les massacres et il a fallu 1400 femmes et enfants de gazés par les clebs de l’Empire. C’est mecs me dégouttent hein JAJA, tu me débecques terrible


                                                        • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 11 septembre 2013 20:45

                                                          Votre force de frappe nucléaire et votre technologie ne pourront rien face aux barbus salafistes quand ils décideront d’en découdre avec votre peuple, maison après maison, village après village...comme en Syrie en ce moment.

                                                          Etes-vous prêts à affronter cela massada ?

                                                           

                                                           


                                                          • antyreac 11 septembre 2013 20:58

                                                            Si ,

                                                            ce qui les perdra ce leur incommensurable bêtise
                                                            on a déjà vu au Mali 

                                                          • dirty bird 11 septembre 2013 21:01

                                                            Bonjour Christophe,

                                                            Une (longue) question.

                                                            Dans l’article et les nombreux commentaires, dont vos réponse, ce qui ressort en majorité, est un dédouanement d’Assad (@Lionel : j’ai compris, c’est un système, son père, pas lui...).

                                                            Certes les intentions et motivations des occidentaux sont plus que discutables et leurs actions passées sont des révélateurs suffisants, certes les monarchies arabes sont pourries jusqu’à la moelle, certes Israel pratique une politique impérialiste locale (ou sioniste si vous préférer), mais cela dédouane-t-il Assad (@Lionel : et le reste du système) de leurs responsabilités face au peuple syrien ?

                                                            Est-ce qu’Amnesty International ou HumanRights Watch sont inféodés aux puissances occidentales ? (navré ça fait une 2ème question). Nous pouvons y nombreuses références sur des cas de tortures, emprisonnement arbitraire, etc, d’avant la guerre civile. Depuis les crimes de guerre ont été perpétré par le régime aussi et pas uniquement les rebelles.

                                                            La légitimité d’une intervention militaire des EU est nulle. Mais celle d’Assad à gouverner son peuple l’est tout autant. Et ne prenez pas l’argument du vote du peuple ou de son soutien. Femer sa gueule et avoir une chance de vivre en paix est bien meilleur que de recevoir des bombes sur la tronche ou de finir en prison

                                                            • antyreac 11 septembre 2013 21:11

                                                              bravo 

                                                              enfin un peu d’air frais au milieu de toutes ces imendices 


                                                              ce genre de réflexion manque cruellement aux plébéiens d’AV qui imbus de leur présupposé supériorité intellectuelle n’arrêtent pas d’égrainer des inepties tout au long de ce fil

                                                            • frugeky 11 septembre 2013 22:39

                                                              @dirty bird

                                                              bien sûr que non qu’Assad n’est pas le perdreau de l’année. Il a d’ailleurs collaboré avec les Etats-Unis dans les prisons de la CIA. Ce n’est certainement pas un soutien direct à Assad pas plus qu’en s’opposant à la guerre d’Irak on soutenait Hussein. Mais il y en a marre de vouloir faire la guerre à des pays sous de faux prétextes et d’appeler à toujours plus de violence et de guerre pour le bénéfice de quelques-uns qui ne seront jamais menacés. smiley
                                                                    

                                                            • Christophe Certain Christophe Certain 12 septembre 2013 07:54

                                                              @dirty bird

                                                               « Et ne prenez pas l’argument du vote du peuple ou de son soutien.  »
                                                              C’est bien vous faites les questions et les réponses ! Faut-il vraiment que je perde du temps à vous répondre ?

                                                              Pour commencer il y a un truc qui s’appelle l’ONU, et qui stipule que tout état est souverain et par conséquent qu’on n’a pas le droit d’y aller, de déposer l’équipe qui gouverne et de la remplacer par des copains. Ca s’appelle le droit international.

                                                              Ensuite les Syriens soutiennent très majoritairement leur président élu (je vous rappelle qu’il y a des élections en Syrie, si ces derniers sont fatigués d’Assad ils pourront le virer en 2014) on parle de 70%, ce qui est un peu l’inverse de nos pays où 70% des gens sont contre la politique de leur gouvernement mais n’ont malheureusement aucun moyen de la changer car les principaux partis politiques de notre pays sont corrompus. Alors qui est en dictature ?

                                                              Mais vous savez certainement mieux que les Syriens ce qui est bon pour eux ? 

                                                              « Est-ce qu’Amnesty International ou HumanRights Watch sont inféodés aux puissances occidentales ? »

                                                              Evidemment quelle question ! Les ONG sont pour la plupart financées et instrumentalisées par les Etats-Unis (et d’autres) pour espionner, faire de la propagande et déclencher des guerres sous des prétextes humanitaires. Comme par hasard on ne leur demande leur avis que lorsqu’il s’agit d’un pays qu’on veut attaquer ! Est-ce que Human rights watch nous parle souvent de l’Arabie Saoudite où on coupe les mains des voleurs ?
                                                              On nous a vendu la guerre en Afghanistan en France comme une guerre juste destinée à libérer les femmes du joug des Talibans ! Quelle rigolade, mais maintenant que le trafic d’héroïne est reparti nous allons pouvoir nous en aller et préparer le retour des Talibans. Vous croyez que quoi que ce soit concernant la condition de la femme a changé entre temps ? Toutes ces histoires de droits de l’homme que l’on met en avant ne sont que des mensonges et des prétextes pour les simples d’esprit. Je pourrais développer, mais je pense que tout le monde comprendra. 
                                                              Mais c’est probablement encore pire que ça. Rappelez-vous que le bon docteur Kouchner commence à avoir des soucis pour le trafic d’organes sur des prisonniers serbes qui a eu lieu au Kosovo alors qu’il en était l’administrateur... Sûrement une coïncidence. 

                                                              Enfin pas la peine de vous fatiguer en sortant des cadavres du placard ou en parlant de tortures ou de je ne sais quoi, story telling inventés à mesure qu’on en a besoin, il y a même des vidéos tournées avec des figurants qu’on voit dans 5 ou 6 films différents, parfois ils manifestent, la fois d’après ils sont morts et dégoulinent de sang, la fois suivante ils sont des guerriers en armes ! 
                                                              S’il y a un pays qui torture, qui tue, et agit contre les intérêts de son peuple ce sont les USA ! Assad est la paille et Bush/Obama la poutre dans l’oeil de la démocratie. Mais bizarrement vous et vos amis n’en parlez jamais !

                                                            • dirty bird 13 septembre 2013 00:52

                                                              @Christophe

                                                              OK pour l’ONU, je n’ai jamais dit le contraire. Admettons pour la légitimité d’Assad, je n’ai en effet pas la prétention de savoir mieux que les Syriens ce qui est bien pour eux. En effet pas de rapport sur l’Arabie Saoudite chez Human Rights Watch, juste quelques dépêches. J’ai vérifié et ça m’a surpris.

                                                              Quant aux amis que vous me prêtez, je ne vois pas. J’ai juste la candeur de vouloir comprendre avec certainement quelques à priori.

                                                              Pourriez-vous m’indiquez quelques sources indépendantes que vous jugez fiables qui donneraient une image plus correcte de ce qu’est la Syrie et le régime d’Assad ? Atteindre un tel score aux élections me paraît simplement suspect et ne correspond pas à l’idée que je me faits d’une démocratie qui est basée entre autres sur le respect de la différence et la libre expression des diverses opinions. 

                                                               


                                                            • Christophe Certain Christophe Certain 13 septembre 2013 08:20

                                                              @dirty bird, désolé si je vous ai mis d’entrée dans le clan des trolls faussement candides ! Je m’en excuse. 

                                                              Concernant Assad, c’est une estimation du pourcentage de la population qui le soutient, pas le résultat d’un vote.
                                                              Mais notre conception actuelle de la démocratie avec des partis qui passent leur temps à s’affronter (pour un résultat nul) est bien différente de celle des musulmans, qui sur le modèle du prophète Mahommet, cherchent à obtenir un consensus de toutes les parties en présence avant de prendre une décision. Même si au bout du compte on ne voit qu’une seule tête qui domine, il y a réellement (dans le meilleur des cas) un accord de l’ensemble des parties, et c’est pour cela qu’Assad a autant de soutien de sa population, malgré les possibles excès ou erreurs qu’il a pu commettre.
                                                              Je n’ai pas grand chose à vous proposer sur la Syrie, peut-être le docu que propose Tall un peu plus haut mais je ne l’ai pas vu. En tout cas il faut en finir avec cet incroyable complexe de supériorité qui nous permet de juger de la qualité du gouvernement d’un pays (à grand renfort de propagande évidemment, mais comme personne n’y va on s’en tient la plupart du temps à ça) et d’envisager de renverser le régime si cela ne nous plaît pas !
                                                              L’occident est comme l’ours Martin, il faut mieux ne pas l’avoir comme ami, et la dévastation de votre pays est assurée si jamais les « amis » occidentaux de votre pays ont décidé de vous venir en aide !
                                                              Parce que le but réel n’est pas de venir en aide à des pays en danger mais de détruire et de piller les richesses de ces pays, tout en faisant un exemple pour ceux qui voudraient refuser le racket qu’on leur impose pour piller leurs matières premières et disposer de leur pays à leur gré. 


                                                              • antyreac 11 septembre 2013 21:45

                                                                J’ai déjà entendu cette histoire à la télé

                                                                ces gens soutiennent assad parce qu’il représente un mal moindre que les islamistes
                                                                En somme ils ont le choix entre la peste et choléra
                                                                La population de Syrie va encore souffrir longtemps car probablement personne ne viendra à leur secours et la guerre risque encore de durer pas mal de temps.

                                                              • millesime 11 septembre 2013 21:47

                                                                j’apprécie votre analyse, 88 % d’avis favorable bravo ! toutefois ce que l’on appelle
                                                                 « l’état profond us » ne va pas en rester là...ceux qui ont crée le « chaos dynamique » comme ils disent vont bien tenter encore quelques coups de poker, (par comparaison avec le jeu d’échec de leur « ennemis » ? ou concurrents russes).
                                                                Dans l’immédiat la tension va baisser d’un cran, mais la partie n’est pas terminée...a suivre
                                                                http://millesime.over-blog.com


                                                                • antyreac 11 septembre 2013 22:00

                                                                  La suite au prochain épisode 

                                                                  C’est intéressant de suivre cette histoire confortablement assis dans son fauteuil devant son écran.
                                                                  hein !

                                                                • millesime 11 septembre 2013 23:19

                                                                  où êtes-vous ? en Syrie sous le feu des « rebelles » ?


                                                                • millesime 11 septembre 2013 22:20

                                                                  Les Vétérans du renseignement US ont écrit au président
                                                                  Memorandum for : sept 2013
                                                                  subject : Is Syria a Trap ? (la Syrie est-elle un piège ?)
                                                                  à lire sur le site :
                                                                  http://www.les-crises.fr/


                                                                  • lloreen 11 septembre 2013 23:13

                                                                    2 mars 2007 :Le jour où le général Wesley Clark parlait de la guerre en Syrie.....et ailleurs.

                                                                    https://www.youtube.com/watch?v=SlHOF24VbJ8

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès