Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Egypte : la révolte du peuple de Pharaon !

Egypte : la révolte du peuple de Pharaon !

Pour un ami professionnel, égyptien travaillant à Londres, Moubarak n’est pas un dictateur, pas plus qu’un monarque ou qu’un tyran, ni même bien sûr un démocrate. Rien de tout cela, sauf simplement un… Pharaon !

Un Pharaon, tel que la grande Egypte en a produit durant 3 000 ans avant l'ère commune, depuis le premier des Hyksos, au dernier Ptoléméen, en fait une dernière puisqu'il s'agissait de la reine Cléopâtre. Ainsi selon cet ami scientifique de haut niveau, depuis 1952 l'Egypte est redevenue pharaonique. D'abord Nasser, puis Sadat et maintenant Moubarak.

De fait, comme tout Pharaon de droit divin, Moubarak ne gouvernerait pas vraiment. Le régime politique serait plutôt du type oligarchie militaro-policière, gouverné par un petit nombre individus acquis à la cause du fils de Rê, le dieu-soleil lui-même. Donc, Moubarak ne serait nullement la cause de la révolte du peuple… D'où viendrait-elle alors ? Peut-être de l'extérieur, venue d'Occident disent certains, dont notre ami qui se pose encore naïvement la question.

N'ayant pas d'élément pour juger de cela, voyons si quelques chiffres de l'Egypte d'aujourd'hui peuvent nous éclairer davantage sur les causes réelles de la révolte.

Grande comme 2 fois la France, le pays compte 80 millions d'habitants dont l'espérance de vie est de 69,9 ans (ici). De fait la quasi-totalité du peuple égyptien n'a connu que des pharaons, depuis Nasser. Donc, pas vraiment facile de se faire une idée sur ce que serait une vie normale, sans Pharaon.

Avec un PIB de 189 milliards de dollars, soit quelque 27 fois moins que celui de la France exprimés en dollars, 27,8 % des égyptiens vivent, selon l'ONU, avec moins de 1 dollar par jour (ici) soit 365 dollars par an. De fait, ce pays met bien en évidence l'existence de deux seules classes, celle des pauvres et celles des riches. L'absence de la classe moyenne et entrepreneuriale depuis certainement des lustres, peut-être déjà 5 000 ans, montre pourquoi ce pays ne s'est pas développé, ni industrialisé. Si on rajoute à cela que, selon le journal britannique The Guardian, la famille du Pharaon aurait volé 70 milliards de dollars au PIB du pays, soit 40 % de sa richesse nationale, on comprend mieux pourquoi le peuple du Pharaon-Moubarak se révolte aujourd'hui et veut en découdre… définitivement.

Cependant la tâche des révoltés s'annonce extrêmement dure. En effet, avec près de 30 % d'Egyptiens qui ne savent ni lire ni écrire (ici) et 20 autres pourcents qui savent à peine… on suppute avec quelle facilité le régime politique en place va pouvoir se délecter durant les prochains jours, semaines et mois, en faisant des promesses orales qui seront largement bafouées une fois écrites en lois organiques pour modifier la Constitution et en nouvelles lois pour une nouvelle politique économique et sociale. Dans les peuples développés comme chez nous, ce n'est déjà pas simple de faire correspondre promesses du politique (ici) et textes de loi, alors, dans l'Egypte pharaonique cela promet.

Bref, rien ne semble être acquis d'avance et la révolte risque de perdurer, car le peuple qui s'estime spolié, semble bien vouloir aller enfin jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'au départ de son dernier Pharaon.

Notre ami, égypto-britannique, très lointain descendant d'Ahmosis et autre Ramsès, se demande quand même comment son pays en est arrivé à être aujourd'hui parmi les pays les moins développés du monde − au 123ème rang (ici), avec un IDH de 0,703 − alors que sa civilisation a émerveillé le monde durant plus de 3 millénaires ? Et qu'elle enfanta l'une des plus grandes croyances du monde, le monothéisme, croyance en un Dieu unique Aton, imposée par le célébre pharaon Akhenaton, vers 1350 ans avant l'ère commune. Dieu unique dont le concept sera repris quelque 300 ou 350 ans plus tard, via la révélation faite par l'Eternel à Moïse. Formant le corpus divin de la Bible hébraïque … repris des siècles plus tard par les Chrétiens qui le complétèrent avec le Nouveau testament, puis les Mahométans avec le Coran.

Bien que les choses paraissent des fois injustes, la réalité des faits est irréfragable. L'Egypte d'aujourd'hui n'a quasiment pas évolué depuis le Pharaon Nasser. Et ses successeurs Sadat et Moubarak se sont largement endormis, au propre comme au figuré, sur l'or des royalties issues du canal, du tourisme et de la manne occidentale, notamment américaine. 

A l'évidence la "route sera longue et la pente ardue" ! Rappelons-nous combien de temps le peuple de France a mis pour sortir des régimes théocratiques d'avant 1789. Ce n'est qu'après 116 ans, en 1905, que la démocratie française laissa apparaître ses premiers embryons.

Espérons que l'Egypte, ainsi que tous les pays aujourd'hui gouvernés par des pouvoirs politiques à la fois dictatoriaux, corrompus et prédateurs de la richesse de leur peuple, mettent beaucoup moins de temps pour en finir avec leur régime.

Alors que le centre du monde se déplace rapidement et inexorablement de l'Ouest vers l'Asie, souhaitons que l'Egypte, chère au cœur de millions d'entre nous, ne se contente pas encore une fois de regarder le train de l'Histoire passer, puis s'éloigner.


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • jluc 10 février 2011 10:36

    <- c’est ce que je pensais aussi


    • katalizeur 10 février 2011 12:32

      bonjour a tous

      «  »" Cependant la tâche des révoltés s’annonce extrêmement dure. En effet, avec près de 30 % d’Egyptiens qui ne savent ni lire ni écrire (ici) et 20 autres pourcents qui savent à peine… on suppute avec quelle facilité le régime politique en place va pouvoir se délecter durant les prochains jours, semaines et mois, en faisant des promesses orales qui seront largement bafouées une fois écrites en lois organiques pour modifier la Constitution et en nouvelles lois pour une nouvelle politique économique et sociale. Dans les peuples développés comme chez nous,«  »"

       ??????????????????? ça pue un peu....un peu rasciste sur les bords et plein de sentiment de superieuritéau milieu...n’est il pa smonsieur le peuple deveolppe ?

      je vous rappelle que sous les turbans il y a des cerveaux.....mais cela a du vous echapper sans doute.....


      • Farniente 11 février 2011 01:28

        avec près de 30 % d’Egyptiens qui ne savent ni lire ni écrire (ici) et 20 autres pourcents qui savent à peine

        J’ai grandi en pays musulman et je sais que la première obligation de tout musulman est de savoir lire,ceci étant le premier ordre donné à Mahomet par l’archange Gabriel.
        L’information que vous relayez est donc fausse.Si elle est vraie, toutefois,elle tendrait à prouver que l’islamisme en Égypte n’est pas le problème,ou que 50% des égyptiens ne sont pas musulmans.

        Faites votre choix


      • ccoqp 10 février 2011 12:32

        moi aussi,


        • qui m'a mis ça ? qui m’a mis ça ? 10 février 2011 14:53

          Jvois pô de pharaon, seulement un Morbak


          • mek123 10 février 2011 19:19

            Je viens juste d’apprendre une chose .
            Que Moubarak est juste un pharaon


            • Worldemocracy 10 février 2011 20:27

              Aidez le peuple égyptien en votant en un clic sur www.worldemocracy.com
              Diffusez ce message massivement (facebook, twitter, e-mail, etc) autour de vous.
              Merci pour eux.


              • le journal de personne le journal de personne 11 février 2011 04:43

                Quand la justice est à l’étroit
                La force devient le droit
                Plus de secret pour personne
                Il est temps de changer la donne
                Egypte ! Cause promise…
                Aiguise ton couteau pour égorger celui qui te divise
                Le malin qui avait sur toi la main mise
                Dévore-toi toi-même s’il te répète encore une fois
                Que c’est toi qui récolte, quand c’est lui qui sème…
                Ce qui fleurit sans toi le matin, le soir doit mourir.
                Ce qui meurt avec toi le soir, le matin, doit refleurir.
                Parce que ton destin t’appartient
                Réécris-le avec ta propre main
                Et chasse du pouvoir
                Celui qui t’a empêché d’entrevoir
                Le grand soir…
                Tu ne peux pas laver l’affront
                En deux temps, trois soulèvements
                Il faut continuer d’aller de l’avant
                Jusqu’à triompher de tous tes démons
                Parce que tu as envie de vivre une vraie vie,
                Tu ne crains ni la mort,
                Ni la loi du plus fort…
                Reprends les rennes, ma reine !
                Et épargne à tes enfants mille et unes peines…
                http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/pharaonique/


                • dup 11 février 2011 11:03

                  je lui trouve aucune excuse . Les pharaons ont au moins laissé quelque chose derriere eux. Le peuple vit avec 2 $ par jour et sa clique amasse plusieurs dizaines de milliards . Il quittera l’Egypte seulement mort. Je pense que cela devrait s’arranger sans trop de problemes . Avec Sadat ça a marché tres bien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès