Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Election présidentielle iranienne : une république peut-elle être islamique (...)

Election présidentielle iranienne : une république peut-elle être islamique ?

L’élection présidentielle iranienne qui se déroule actuellement pourrait très bien ne pas voir Mahmoud Ahmadinejad, le président de la République sortant connu pour ses diatribes contre l’Occident, reconduit dans ses fonctions. Avec Mir-Hossein Mousavi, son principal adversaire, s’annonce effectivement une possible alternance et l’éventualité d’une détente des relations avec les Etats-Unis. Cependant, il convient de se rappeler que, dans la République islamique d’Iran, les mollahs restent les véritables maîtres du pays, et que le vainqueur du scrutin verra de toute façon son autorité subordonnée à celle du « guide suprême »*. Mais justement, comment une république peut-elle se dire « islamique » ?

D’un point de vue strictement occidental, les mots « république » et « démocratie » sont proches, et renvoient à un régime garantissant l’exercice des libertés individuelles. Quant au modèle républicain à la française, lui, il s’avère indissociable du principe de laïcité, donc de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. L’existence d’une République islamique d’Iran, à cet égard, ne peut que susciter notre perplexité. Ne s’agit-il pas d’une contradiction dans les termes ? Comment une théocratie régie par la charia, qui réduit tout de même officiellement la valeur de la femme à la moitié de celle d’un homme, ose-t-elle s’affubler du doux nom de « république » ? Le voile y est évidemment partout, et la ségrégation des sexes bien réelle. Alors que je séjournais à Téhéran l’été dernier**, j’ai été frappé de voir ces femmes massées à l’arrière d’un bus, serrées comme des sardines, alors même que le véhicule regorgeait de places libres. C’est que ces dernières se trouvaient à l’avant, dans l’espace réservé aux hommes, et qu’il s’avérait par conséquent strictement interdit aux passagères d’en profiter.
 
« Comment peut-on être Persan ? », s’interrogeait Montesquieu. Aujourd’hui, la question serait donc à compléter : comment peut-on être Persan, républicain et islamiste ?
 
C’est que la république ne s’apparente pas exactement à la démocratie, et que son but n’est pas nécessairement de rendre les individus plus libres. Initialement, le terme désigne uniquement un Etat qui n’est pas monarchique, et suppose un peuple affranchi de tout pouvoir héréditaire. Par extension, il peut également renvoyer à l’affranchissement d’une tutelle étrangère (la plupart des Etats issus de la décolonisation sont ainsi des républiques). La res publica (la chose publique), dans une telle perspective, c’est d’abord la souveraineté d’une collectivité poursuivant un bien commun et libérée de l’arbitraire. D’où, encore, la définition classique de la république comme « le gouvernement par la loi ». Or, depuis 1979, l’Iran répond à de tels critères : il a rompu avec le régime du shah, qui était un monarque héréditaire, s’est libéré de l’influence américaine, qui était bien réelle sous les Pahlavi, et se réfère à un cadre légal, même si ce dernier se voit déterminé par la charia.
 
Depuis le dix-huitième siècle, seule une tradition républicaine spécifiquement occidentale, qui s’appuie sur les principes libéraux hérités des Lumières, prévoit non seulement la souveraineté de la Nation (en d’autres termes d’une communauté de citoyens), mais encore l’émancipation de l’individu. Les républiques qui ne s’inscrivent pas dans un tel mouvement, en revanche, tendent à mettre en avant le lien social, quitte à réduire les singularités. La religion (étymologiquement religare, relier) peut à cet égard très bien apparaître comme un facteur indispensable à la cohésion de la collectivité. C’est en ce sens qu’il faut appréhender cette république iranienne, dont l’unité et l’identité se fondent sur l’islam.
 
De passage à Ispahan, je suis allé admirer la place de l’Imam, somptueuse. Il faut prendre le temps de s’installer, en fin de journée, sur la terrasse de la maison de thé Qeysarieh pour observer l’ombre gagner ce vaste rectangle (le deuxième en superficie, juste derrière la place Tien An Men de Pékin). L’ensemble est bordé d’arcades qui communiquent avec le Bazar-e Bozorg, au nord de la ville, et dominé par trois monuments d’importance majeure : la mosquée de Sheikh Lotfollah (sur l’aile est), la mosquée de l’Imam (au sud), et le palais d’Ali Qapu (sur l’aile ouest). Avec la lumière déclinante, la coupole de la première passe par tous les tons du crème au rose, tandis que le bleu de la seconde étincelle et que le troisième se dresse à contre-jour. Bientôt, dans une scène qui se répète tous les soirs, les habitants des quartiers alentour envahissent le parterre par centaines. Ils viennent pique-niquer en famille, s’installant sur leurs tapis et déballant leurs provisions tout autour du bassin central, et jusqu’aux arcades qui abritent des boutiques où les femmes pourront acheter quelques bijoux. Les enfants, eux, ne manqueront pas de solliciter le marchand de glace ou d’improviser une partie de foot au pied d’une mosquée. Il se dégage de cette communion une extraordinaire convivialité. C’est le lien social qui est à l’œuvre, et pour ainsi dire un peu de res publica qui se manifeste jusqu’à tard dans la nuit.
 
Au même moment, la télévision iranienne consacrait un reportage à Paris dans lequel on voyait une succession de SDF affalés, l’air agonisant, sur le trottoir. Je suppose que pour les téléspectateurs qui l’ont regardé, la France fait figure de pays « où on laisse les gens crever dans la rue ». Envient-ils vraiment notre modèle républicain ?
 
 
Daniel Arnaud
 
 
* L’ayatollah Ali Khamenei dispose des pouvoirs à la fois politique et religieux.
** Retrouvez le carnet de voyage de l’auteur au Moyen-Orient sur http://generation69.blogs.nouvelobs.com/voyage/.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Ricardo 12 juin 2009 10:51

    Bonjour l’auteur,

    je ne comprends pas le but de votre article, parce que si c’était pour expliquer si une république peut être islamique c’est raté.

    Pouvez vous me dire aussi ou avez vous trouvez qu’une femme vaut la moitié d’un homme ?

    Merci


    • COLRE COLRE 12 juin 2009 11:40

      Ricardo,
      Pouvez vous me dire aussi ou avez vous trouvez qu’une femme vaut la moitié d’un homme ?

      Voici :

      En fait de témoignage par exemple, celui d’une seule femme est suffisant mais dans certains cas il est nécessaire de recueillir le témoignage de deux femmes contre celui d’un seul homme.

      Il ne valide pas le témoignage de la femme seule dans les condamnations graves (hudûd) vu que la sensibilité de la femme pourrait l’empêcher d’être objective dans les affaires graves comme l’homicide par exemple.

      Publications de l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture

      Ricardo, il y a évidemment des milliers de liens où vous trouverez comment la charia (la loi de l’Islam) considère la femme… Vous n’êtiez pas au courant ?


    • Ricardo 12 juin 2009 16:25

      Bonjour COLRE,

      Je voulais avoir la réponse de l’auteur pour voir ses connaissances ou s’il répétait bêtement ce qu’il avait entendu.

      Maintenant pour en revenir à votre réponse, est ce que l’adultère pour vous est « une affaire où la sensibilité de la femme pourrait l’empêcher d’être objective » ?

      Je remet aussi une partie de la phrase que tu as « omis »  ;) :

      De même que la charia ne compte pas uniquement sur le seul témoignage de l’homme concernant certaines spécificités de la femme, de même qu’il ne valide pas le témoignage de la femme seule dans les condamnations graves (hudûd) vu que la sensibilité de la femme pourrait l’empêcher d’être objective dans les affaires graves comme l’homicide par exemple.

      Je précise que ce site est sunnite et que moi je suis chiite, bien que sunnite et chiites ont des choses en communs, un chiite ne suit pas les lois sunnites et un sunnite ne suit pas les lois chiites.


    • COLRE COLRE 12 juin 2009 17:00

      bien que sunnite et chiites ont des choses en communs...

      « des choses »  ? le Coran ? une paille… ! la loi islamique, la charia, est appliquée ou revendiquée dans tous les pays islamistes. 

      Quant à chiite ou sunnite, pour ce qui est de la discrimination faite aux femmes, ils s’entendent toujours comme larrons en foire.
      Pour les femmes : bonnet blanc et blanc bonnet.

      Allah (l’Unique) a dit :
      Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes ; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler. (Sourate 2 : Al-Baqarah, verset 282.)

      Qu’en pensez-vous ? ou pensez-vous qu’en tant que femme, je « m’égare »… ?



    • philbrasov 12 juin 2009 17:18

      comment un moderateur peut ’il accepter qu’un « citoyen de AV » qui plus ayant un logo representant le drapeau d’une organistion terroriste reconnue comme telle par la CEE et les USA nous bassine avec la sharia dans nos pays democratiques ?

      je voudrais voir ici quelq’un faisant l’apologie de « mein kampf ».

      la sharia c’est le meim kampf des islamistes.


    • Ricardo 13 juin 2009 21:06

      Bonjour COLRE,

      Tu n’as pas répondu à ma question. Faisons ça dans l’ordre, après je répondrais à ta question.

      Merci


    • morice morice 12 juin 2009 11:15

      très amusant : c’est le même auteur qui trouve qu’en France on est pas en démocratie because le procès Colonna, qui tente ici de démontrer quelque chose sans avoir trop d’arguments.... bref, le gars est complètement FLOU : de la démocratie, du lard ou du cochon ?


      Dans une république digne de ce nom (c’est-à-dire qui assure legouvernement par la loi*), la bonne diplomatie s’arrête là où commence l’esprit de Munich. Le détenteur d’une autorité perd sa légitimité lorsqu’il se sert de sa position pour détourner de sa finalité initiale une institution, quelle qu’elle soit, ou pour asservir l’autre, quel qu’il soit. Ce dernier, le contrat social étant rompu, se trouve libéré de toute obligation envers celui qui abuse de son pouvoir. D’où un droit, voire un devoir, de désobéissance et, le cas échéant, de rébellion. « Vous devriez partir ! » : voilà ce que devrait être capable de dire le petit prof à un chef d’établissement prêt à sacrifier l’intérêt de ses élèves pour sa carrière, le simple soldat à un officier lui ordonnant de recourir à la torture et de commettre un crime de guerre... ou encore le journaliste au directeur de publication qui s’en va titrer « Wanted : assassin de préfet » dans le cadre d’une affaire pas encore jugée. C’est ce qu’a osé dire cet après-midi Me Sollacaro au président de la cour d’assises spéciale de Parisdevant laquelle Yvan Colonna comparaît en appel. De fait, Didier Wacogne a dissimulé l’existence de plusieurs pièces à la défense depuis le début du procès. Du reste, bien d’autres irrégularités ont été pratiquées par divers responsables, jusqu’au sommet de l’Etat, autour de ce dossier. Une certaine idée de la république est assurément en train de se jouer dans le prétoire, et chaque citoyen devrait se sentir concerné. Deux points justifieraient effectivement à eux seuls une enquête parlementaire : d’une part, les conditions de l’instruction et du déroulement des deux procès, et, d’autre part, les conditions des investigations menées suite à l’assassinat du préfet Erignac

      • Stéphane Bouleaux 12 juin 2009 14:01

        Tu as raison morice, c’est surement un complot sioniste.


      • CastoR 12 juin 2009 14:47

        Le titre de l’article aura-t-il attiré Morice ?

        Morice, athée convaincu qui écrit des sagas complètes sur les juifs et leurs excès en tous genres mais qui, dès que l’occasion se présente, se rue sur une critique de l’islam ne serait-il pas complètement FLOU ?


      • morice morice 15 juin 2009 09:41

        flou ?? et un Castor qui ne veut pas s’avouer d’extrême droite alors qu’il piste tous les textes y faisant allusion c’est un quoi ???? un franc du collier ??? allez-allez, trop facile celui-là....


      • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 11:18

        Il n’y a que la première moitié de l’article ?


        • bahloul 12 juin 2009 11:19

          Question :
          Quand la Femme a t elle eu le droit de vote en France ????

          Remarque :
          La « République », « la démocratie » n’ont jamais été des principes français, qui ne doivent s’appliquer que selon le modèle français.

          Conseil Objectif :
          Il ne faut jamais avoir la mémoire courte quand on parle, certes vous êtes « La France » , mais vous êtes aussi le colonisateur et « l’ex oppresseur » de la moitié de l’Afrique.


          • ASINUS 12 juin 2009 13:44

            @propos de mémoire
            je connais un merveilleux pays ou les opprésseurs ont étés chassés il y a 15 ans
            ou la meme ethnie truste tous les postes de décisions depuis 15 ans et ou

            l esperance de vie d un sud africain noir a chutée de 12 ans
            ou l alphabetisation qui etait la plus elévée d afrique noire a perdu 11 points
            ou le taux de scolarisation des fillettes qui était ect..... a perdu 17/100
            et ce sont des chiffres oms et d organisation africaines heins pas de l agiprop
            dans se merveilleux pays ou le parti quasi unique issu de la guerilla se goberge
            le sida ravage les townships yep ou cela peut bien etre ?
            a propos de mémoire je me souviens d un pays producteur de gaz de petrole autosuffisant alimentairement exportateur de blé de vin qui est desormais sous la coupe de generaux voleurs et prevaricateurs formes dans les pays de l est et qui condamne
            sa jeunesse au douloureux exil ou au discours des fous de Dieu , on pourrait
            si la memoire d excolonisateur me revenait vous parler du jardin d eden de Mr Mugabé
            qui n a jamais connu la famine et qui la connaitra a coup sur en 2011/2012, yep
            si la memoire des africains éduqués vivant en occident et pleurnichant sur les vilains colons « et il y en avait » pouvait inciter ces africains ingenieurs avocats professeurs medecins a faire retour dans leur pays a se retrousser les manches et chasser les
            prevaricateurs africains qui font vivrent un veritable enfer au « petit peuple africain »
            bref si tous ces eduqués voulaient bien donner l exemple alors nous ferions peut
            etre un sort a la sempiternelle pleurnicherie de l excolonisé


          • Stéphane Bouleaux 12 juin 2009 11:23

            L’islam se place au dessus des lois.

            Un pays islamique ne peut donc pas etre une republique.


            • le-Joker le-joker 12 juin 2009 11:25

              Tient les soutiens Islamiques voulant la Charia en Europe sont en tête de gondole, Morice n’étant pas loin de la première position comme d’hab.


              • franck2009 14 juin 2009 12:32

                A la question : Une république peut-elle être islamique  ?

                Je réponds : Une république bourgeoise peut-elle être démocratique ?



                Quand OSS117 aura décidé de nettoyer devant sa porte ....


                • LE CHAT LE CHAT 12 juin 2009 12:56

                  en allemagne de l’est il y avait des éléctions avec plusieurs partis , c’est pareil !


                  • LE CHAT LE CHAT 12 juin 2009 13:06

                    ça s’appelait république DEMOCRATIQUE allemande , mais où était la démocratie , sous surveillance de la STASI ?


                  • Daniel Arnaud Daniel Arnaud 12 juin 2009 12:58

                    @ Morice

                    En fait, il n’y a pas de contradiction entre l’article consacré à l’affaire Colonna que vous citez et celui que je publie aujourd’hui sur l’Iran. C’est simplement qu’ils ne se situent pas sur le même plan.
                    Le premier était une tribune libre dans laquelle je mettais en avant des convictions, et je maintiens que les juridictions dites « anti-terroristes » en France, dans leur fonctionnement, contiennent un risque de mise en cause de nos principes démocratiques fondateurs. Le deuxième privilégie des faits, des « choses vues », et une réflexion sur le sens des mots. Il relève d’une observation ou d’un constat, et ne prétend pas déboucher sur un jugement de valeur ; son objet n’est pas de dire si le modèle de société iranien est « bien ou pas bien », mais seulement d’essayer de comprendre un peu en quoi consiste cette « république islamique ».
                    Pour être parfaitement clair, je suis à titre personnel très attaché à la laïcité, et je pense que refuser « l’esprit de Munich » dans nos écoles, par exemple, c’est ne pas y laisser entrer le voile. Cependant, il y a un temps pour tout ; et s’engager sur certaines questions n’empêche pas de se réserver aussi des moments pour examiner, pour relativiser, pour nuancer les choses, même lorsqu’elles sont à mille lieues de nos convictions.
                    Certes, la France associe étroitement la démocratie, la république et la laïcité. Mais il se trouve que le Monde ne tourne pas autour d’un drapeau tricolore. Aussi n’est-il peut-être pas inintéressant de prendre quelquefois du recul par rapport à nos propres certitudes et de se demander comment on pense ailleurs...


                    • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 15:35

                      farkanscheltabres, comme d’habitude, votre sens de la nuance est prodigieux. Car en effet, l’auteur et certains commentateurs expriment clairement que le régime iranien est préférable EN TOUS POINTS au régime français. Heureusement que vous êtes là pour lire brillamment entre les lignes de ces propagandistes et de ces fanatiques. Grâce à des gens comme vous, la DEMOCRATIE et la TOLERANCE ont de beaux jours devant elles.

                      Bravo.

                      Roungalashinga


                    • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 16:04

                      Certainement pas, cher Hubert : c’est à nous, les tolérants, de définir qui sont les intolérants pour les réduire au silence, voire les exterminer s’ils refusent alors qu’on leur a demandé gentiment. En réalité, il n’y a que les gens TOLERANTS et ECLAIRES qui ont droit à l’intolérance, lorsque celle-ci est nécessaire pour le PROGRES et qu’elle est un frein au FASCISME. Et désolé, mais dans l’histoire, les tolérants (et les gentils) c’est nous, et pas les mollas, qui sont les méchants, donc par conséquent c’est à nous que revient ce droit à l’intolérance. J’ai été d’une limpidité absolue n’est-ce pas ?

                      Et pardon farkanscheltabres, j’avais lu votre com trop vite. Cela dit ça ne change rien à l’admiration que j’ai pour vous.

                      Bien à vous,

                      Roungalashinga


                    • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 16:11

                      Et j’ajoute que si on fait partie du bon côté (les gentils, la démocratie, la tolérance, le progrès, etc) on a le droit de forcer les autres pays qui sont du mauvais côté (Mal, dictature, intolérance, obscurantisme, fascisme...)à adopter NOS valeurs. De toute manière les citoyens ainsi éclairés nous remercieront toujours, ou en tout cas ceux qui restent en vie car que voulez-vous il n’y a pas d’omelette sans dommages collatéraux... 

                      Oui à l’ingérence des TOLERANTS et des PROGRESSISTES PARTOUT dans le monde !


                    • CastoR 12 juin 2009 16:27

                      @ l’auteur,

                      je ne veux pas vous affoler mais le dénommé Morice est beaucoup moins subtil que vous ne semblez le croire.

                      Alors quand vous lui exposez des nuances quant à votre façon d’aborder les problèmes que vous soulevez, ne perdez pas de vue son côté brut de décoffrage.
                      Le monde, selon lui, est binaire.

                      Vous en aurez d’ailleurs une bonne idée si d’aventure vous vous lancez dans la lecture de ses articles.

                      En titrant élection présidentielle iranienne : une république peut-elle être islamique, vous avez franchi la ligne jaune.


                    • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 17:12

                      Allons allons, ne nous énervons pas. Et n’insultez pas mon avatar, je vous prie, car c’est un symbole de progressisme et d’espoir, et qu’à ce titre il est sacré. Je n’ai pas la « haine du blanc » comme vous dites, même si j’ai conscient que le blanc est le seul responsable des pires horreurs de l’histoire (croisades et esclavage pour ne citer que ceux-là).

                      Bien à vous,

                      Roungalashinga


                    • Rounga roungalashinga 12 juin 2009 17:20

                      Ah ! Je vois que mes idées DERANGENT certains, qui ont peur du progrès et de la connaissance...


                    • philbrasov 12 juin 2009 17:39

                      y en a qui se foutent pas de la gueule du monde.
                      allez dire cela dans vos banlieux pourries, MAIS PAS ICI.......
                       croisades et esclavage...
                      on est vraiment mort de rire sur l’épisode historique de l’esclavage......

                       du reste il continue encore aujourd’hui.
                      la dernière en date la fameuse princesse saoudite, ayant laissée des ardoises a paris, a ete condamnée en georgie USA en 2000 pour traitements inhumains envers de sa gouvernante.
                      vue la photo de la gouvernante, on regrette parfois qu’elle ne fut pas son esclave.


                    • Reinette Reinette 12 juin 2009 23:15

                      Et j’ajoute que si on fait partie du bon côté (les gentils, la démocratie, la tolérance, le progrès, etc) on a le droit de forcer les autres pays qui sont du mauvais côté (Mal, dictature, intolérance, obscurantisme, fascisme...)à adopter NOS valeurs. De toute manière les citoyens ainsi éclairés nous remercieront toujours, ou en tout cas ceux qui restent en vie car que voulez-vous il n’y a pas d’omelette sans dommages collatéraux... 

                      Oui à l’ingérence des TOLERANTS et des PROGRESSISTES PARTOUT dans le monde !
                      Par roungalashinga



                      Pas vraiment d’accord, mais je trouve que c’est joliment dit !


                    • philbrasov 12 juin 2009 16:09

                      ne nous leurrons pas, sur ces sois disantes joutes électorales entre MH et Moussavi, c’est comme si en Roumanie dans les annees 80 , un opposant a Ceaucescu aurait eu simplement dans son programme , propose l’autorisation du port du « jeans occidental » dans le pays.
                      il aurait eu toute la jeunesse derriere lui......et la foule aurait scande son nom jusque devant les TV occidentales...

                      c’est exactement ce qui se passe en iran

                      la liberte etant un bien precieux, elle se gagne petit a petit... avec des gens courageux.
                      si les mollahs voient le moindre danger pour leur survie, car il s’agit de survie, le bourrage des urnes ce soir battra son plein.
                      les vieux libidineux pedophiles a l’image de leur gourou veillent encore sur ce pays.

                      une dictature ne peux JAMAIS RECULER...... 
                      Peut etre aujourd’hui qq avances dans le programme Moussavie si il est elu......
                      Alors cette mascarade d’elections aura servi a quelque chose,

                      30 ans , c’est 15 ans de moins que n’auront dure les regimes de l’est.....

                      wait and see....


                      • philbrasov 12 juin 2009 16:28

                        une dictature ne peut JAMAIS RECULER sans s’écrouler.....

                        la dictature des mollahs n’échappera pas a la règle, si elle plie.

                        vous auriez complété de vous même.


                      • philbrasov 12 juin 2009 17:02

                        ayant vécu le communisme , j’y vois un parallèle certain.
                        je crois du reste que l’inquietude arabe est réelle pour leur propre SURVIE non pas tant a cause du régime des mollahs, mais du fait que les perses, sont une vielle civilisation a la porte de l’empire islamiste et que le perses, contrairement aux arabes, sont ouverts sur le monde et ont soif d’apprendre autre chose qu,une culture de bedouins, figee depuis 1400 ans.

                        je voudrais vous faire partage lq lettre du roi de perse YAZD GERD III.

                        De la part du roi des pays perses, YAZD GERD III, à Monsieur OMAR, fils de KHATTAB, calife des arabes.

                        Dans ta lettre, tu nous a invité à nous plier à ton Dieu que tu nommes « ALLAH-EAKBAR » et à cause de ton inconscience et ta pensée de bédouin, tu ne nous connais pas, tu ne sais pas qui nous sommes et qui nous prions et tu nous demandes de prier ton « ALLAH-E-AKBAR » !!

                        Très étonnant que tu gouvernes au nom du calife des arabes mais tu es ignorant comme un simple bédouin. Bonhomme, je t’informe que nous, les Perses, depuis plusieurs milliers d’années, dans nos pays de culture, d’art et de civilisations, nous sommes monothéistes et nous prions le Grand Dieu (et non le plus grand Allah =« ALLAH-E-AKBAR »). Cinq fois par jour, nous prions pour notre Dieu.

                        Quand nous avons fondé les principes de la bonne pensée, bonne parole, bonne pratique, nous l’avons élargit dans le monde pour une vie meilleure, pour l’amour et l’amitié, toi et tes amis vous vous promeniez dans le désert et mangiez des serpents et des crocodiles et enterriez vivants vos innocentes filles.

                        Vous, qui n’avez pas de respect et aucune valeur pour les créatures de Dieu. Avec une haine incroyable, tous les jours vous égorgez et nuisez aux femmes, tuez vos filles, attaquez les caravanes et volez les épouses mariées ou non.

                        Comment voulez-vous nous faire plier à vous alors que nous détestons tous ces actes barbares ? et comment voulez-vous nous donner les cours du monothéisme ?

                        Tu me dis que nous prions pour le feu et tu nous incites à devenir monothéiste !!

                        Comment se fait-il que tu ne saches pas que nous ne prions pas pour le feu ?

                        Mais les Perses voient Dieu dans la lumière et dans les flammes scintillantes ainsi que dans la chaleur du soleil qui donne la vie et dans le feu, la chaleur active de notre âme et de notre esprit et nous rapproche l’un à l’autre et nous apprend à aimer les gens et à être gentil, aimable et au service du peuple et vouloir le bien et le bonheur pour l’humanité avec une bonne pensée, une bonne parole et une bonne pratique.

                        Notre Dieu à nous se nomme Ahooramazda le Grand et non le plus Grand !??

                        Vous avez appelez votre idole Allah le Plus Grand et en son nom, vous tuez les gens et vous n’amenez au peuple que le malheur et la tristesse.

                        Notre Dieu nous apprend à être amoureux des autres, tolérants, conscients et d’apporter notre aide à ceux qui ont des problèmes dans leur vie. Je te pose la question suivante : Qui est le malfaiteur, votre Allah qui ordonne de tuer, piller et détruire ou,vous, qui commettez tout cela en son nom ou peut-être les deux ?!

                        Vous venez du coeur du désert sec,violent et accablant et vous avez passé toute votre vie à faire la guerre, vous avez cultivé la haine contre les autres et vous avez deux mois de vacance tous les ans pour ne pas faire la guerre.

                        Et vous voulez donner des cours de la connaissance de Dieu par l’épée et la force, le pillage et les attaques, aux peuples civilisés qui ont exporté les sciences et les civilisations via d’autres pays, l’art, la culture et la science sont leurs seules armes utiles.

                        Et vous, au nom de votre Allah le Plus Grand, vous n’apprenez à vos soldats de l’Islam que les pillages, les destructions, les massacres et en plus vous demandez aux autres d’accepter cette pensée ?!!

                        Malheureusement notre grand malheur et la tristesse d’aujourd’hui est que leur armée puissante qui obéissait à Ahooramazda a perdu face aux Arabes qui prient Allah le Plus Grand et notre peuple grâce à la force de vos épées doit accepter votre Dieu et doit faire ses prières cinq fois par jour en arabe, une langue qu’il ne connaît pas mais c’est la seule langue qu’Allah connaît.

                        Je vous conseille de retourner dans vos déserts secs et accablants infestés de crocodiles et n’envoyez pas une poignée de gens violents, impitoyables, haineux, comme des animaux fous de notre richesse pour tuer les innocents et voler leurs biens, leurs femmes et leurs filles au nom de votre Allah le Plus Grand.

                        Les Perses sont des individus accueillants, aimables, humanistes et sachant pardonner. Ils n’ont diffusés dans le monde que de l’amour, l’amitié, la beauté et la science alors ils vous pardonneront vous et vos soldats si vous retournez dans vos déserts et restez avec votre Allah le Plus Grand et que vous ne vous approchiez plus de nos villes.

                        Vos pensées sont dangereuses et vos attitudes destructrices.

                        Signée YAZD GERD III

                        Roi des Rois perses


                      • docdory docdory 12 juin 2009 16:15

                        @ Daniel Arnaud ,

                        Dans une République , la loi est l’expression de la volonté générale émanant du peuple, soit directement, soit par l’intermédiaire de ses représentants , éclairée par la Raison et par un certain nombre de principes généraux tels la déclaration des droits de l’homme ( celle de 1789 , bien supérieure à celle de 1948 ) , principes qui permettent au peuple de se donner une Constitution, et des lois qui obéissent à la DDH et à la Constitution.

                         La simple lecture de la DDH de 1789 montre que la « République » islamique d’Iran viole de façon flagrante ces principes :

                         article 2

                        Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.

                         article 3

                         Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

                        article 4

                        La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

                        article 10

                        Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

                        La " République islamique se moque complètement de la conservation des droits naturels , en particulier de la liberté et du droit de résister à l’oppression.

                        Le principe de souveraineté de la République islamique iranienne ne réside pas dans la nation iranienne mais dans les écrits insensés émanant d’un chamelier illuminé du début du moyen âge probablement atteint d’un syndrôme délirant !

                        En République islamique d’Iran ,quantité d’actions qui ne nuisent pas à autrui sont interdites , telles que changer de religion , devenir athée , manger du jambon , se promener tête nue si l’on est une femme etc ...


                        En République islamique d’Iran , chacun peut être inquiété pour ses opinions , surtout si elles sont religieuses !


                        Par conséquent, la République islamique d’Iran n’assurant pas la garantie des droits , c’est l’article 16 de la DDH qui s’applique :

                        article 16

                        Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

                        La « République » islamique d’Iran n’ayant pas de Constitution , au sens qu’en donne la DDH , il ne s’agit donc pas d’une République . CQFD !!!

                        Il s’agit , si je puis me permettre ce néologisme , d’une « Réthéique » ( la chose des dieux ( ou plutôt en l’occurrence du dieu) et non pas la chose du public !


                        • philbrasov 12 juin 2009 16:35

                          a mettre au même niveau que les « démocraties populaires » dans les années 50-80.
                          ON A VU............

                          mais nos lèches culs journaleux et islamistes bon tein adorateurs du pédophile, voient encore avec ces élections, un exemple que la démocratie est soluble dans le coran.....
                          mdr..........


                        • fouadraiden fouadraiden 12 juin 2009 18:37

                          Bah vous savez que répondent les islamistes, chiites ou sunnites, à ce type de question :

                           ils disent à tête reposée que si Israel , Etat Juif , peut -être une démocratie, pourquoi l’Iran , État islamique , ne prétendrait-il pas au même statut ?

                           vous avez une dissertaion sous la main pour nous expliquer que démocratie rime avec judaisme depuis l’origne du monde ?

                          ils sont comiques ces occidentaux ! ils font les questions , les réponses et déterminent seuls ce qui est contradictoire de ce qui ne l’est pas.

                          de plus , les mêmes zigotos nous expliqueront que si les État islamiques sont incompatibles avec une conception démocratique, car contradictoires paraît-il , par contre l’islam lui s’adapterait mieux que tt le monde aux concept fascistes

                           Et qui a mieux incarné le fascisme que l’occident démocratique ? l’islam peut-être...ha ha ha ha , ou les Perses ?


                           

                           


                          • philbrasov 12 juin 2009 19:17

                            quelle rigolade.....

                            notre spécialiste de la démocratie en pays islamiste , vient nous expliquer, qu’ Israël république juive, identique a la république islamiste, cela ne le generait pas de voir 4 candidats du mafdal c’est a dire le PNR ,(parti national religieux) aux elections israeliennes.

                            mdr...

                            Israel est d’abord le pays d’un peuple , pas d’une religion. et tous les partis de l’extreme gauche a l’extreme droite sont representes, comme dans toute bonne democratie

                            le jour ou nos adorateurs du pedophile auront compris cela , on aura avance d’un grand pas.

                            il est vrai que pour ces adorateurs du pleutre, la notion de democratie a que peu d’echo.
                            on peut pas en rester a 632 et s’immicer dans un debat du XXI siecle, concernant des iraniens qui j’espere un jour se libereront du joug de ses viellards libidineux qui les gouvernent de force.


                          • philbrasov 12 juin 2009 19:25

                            je veux préciser : COMME SI IL Y AVAIT UNIQUEMENT 4 CANDIDATS RELIGIEUX ADMIS AUX ÉLECTIONS ISRAÉLIENNES.

                            dont le programme différencie du challenger serait d’autoriser, que des amoureux se prennent la main dans les squares..... sans rien renier du reste......

                            mdr......ou mort de pleurer.........

                            quelle déni de la démocratie chez ces adorateurs du pedo.


                          • philbrasov 12 juin 2009 19:47

                            devons nous encore et encore citer hitler gobbels et himmler a propos des qualités de l’islam.
                            devons citer les belles paroles de ces admirables democrates.

                            le fascisme a dure 20 ans, le communisme 70 ans, la démocratie est nee au XVIII siecle et n’est pas prête de s’éteindre.... le monde islamiste, ayant vécu dans les tenebres et l’ignorance depuis 1380 ans, il se reveille a la connaissance. On ne peut pas leur en vouloir d’etre en retard, mais on ne sera JAMAIS ASSEZ VIGILANTS face a des gens instruits, ayant acces a la connaissance, et proferants des idees fascistes, representees par l’ignoble coran. source du neant literraire, scientifique, culturel, social, et economique.


                          • fouadraiden fouadraiden 12 juin 2009 19:34

                             
                            @à l’idiote du Congo, oui jihad veut dire combat comme on trouve tant d’autres mots identiques en arabe qu’en allemand à la difference que le« titre » du livre des musulmans est coran et non jihad.

                             allez voir ça avec les éditeurs...
                             


                            • philbrasov 12 juin 2009 19:55

                              le jihad pour le coran....... et allah akbar.....

                              VOILA LE CREDO DE SES ADORATEURS DU PEDO
                              en gros le combat pour la soumission. et dieu est grand......

                               et ces types viennent nous parler de démocratie ici

                              mais ce sont de vils imposteurs. quelle honte....


                              • philbrasov 12 juin 2009 20:24

                                quand on voit le reportage sur l’A2 ce soir d’un partisan de MA, les yeux pleins de haine, sa voix bavant sa litanie ordinaire contre l’occident et de cette jeune femme pleine d’espoir et qui votera Moussavi ( par défaut de mieux), il y a pas photo.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès